Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Mer 31 Mai - 14:02
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Clary n’était pas du tout en état de se balader dans la rue toute seule, encore moins en pleine nuit, avec le Cercle qui pouvait lui tomber dessus à tout moment. Mais vu qu’elle avait trop bu, elle ne s’en rendait pas compte, et surtout, pour l’instant, elle s’en fichait. Elle savait qu’elle allait culpabiliser le lendemain matin, qu’elle irait s’excuser auprès de Simon sur ce qu’elle lui avait dit, mais là, elle était beaucoup trop remontée pour ressentir la moindre once de culpabilité. Elle avait juste envie d’être seule, elle avait besoin de se calmer, de reprendre ses esprits, et surtout de contrôler cette colère qui ne faisait que monter. Cette colère qu’elle retenait habituellement au fond de son âme, qu’elle ne voulait pas laisser faire surface. Tout simplement parce qu’elle en avait peur. Elle sentait qu’avec cette colère, elle pouvait faire des choses horribles, dire des choses horribles. Et que cette colère, elle la tenait de son père, ça la rapprochait de lui. Et ça elle ne le voulait pas. Ça lui donnait juste envie de vomir. L’ai frais des rues de New York lui faisait du bien, lui nettoyait ses poumons de son anxiété. Elle sentait que sa respiration devenait plus lente, se calmait au fur et à mesure de ses pas, jusqu’à en devenir totalement régulière.

La rousse était arrivée au pont de Brooklyn, et c’est en son milieu qu’elle décida de s’arrêter, posant ses mains sur la rambarde pour observer l’East River qui se trouvait juste sous ses pieds. Elle regardait l’énorme bateau-mouche qui était juste en train de passer sous ses pieds, et cette vision guida directement ses pensées vers Jace, qui lui aussi, à l’heure actuelle, se trouvait certainement sur un bateau du même genre. Son coeur se serra, et le souvenir de leur dernière rencontre lui sauta en plein figure. La ruelle dans laquelle ils s’étaient croisés n’était pas très loin d’ici, en cinq minutes à pieds, elle pouvait y être. Mais à quoi bon? Elle se souvenait exactement de son apparence, de l’odeur d’égouts qui avaient effleuré ses narines, des lèvres de Jace contre les siennes. Elle pouvait presque encore les sentir caresser sa bouche, alors que cet épisode datait de plusieurs jours maintenant. Fermant les yeux, elle appuya finalement ses coudes sur la rambarde, prenant sa tête entre ses mains pour essayer d’empêcher ses larmes de se frayer à nouveau un chemin vers l’extérieur. Sur le coup, elle avait été heureuse de revoir Jace mais là… C’était encore plus douloureux que ça ne pouvait l’être avant. A cause de ce qu’il lui avait dit sur ses conditions de vie auprès de Valentin, à cause de leurs sentiments partagés auxquels ils n’arrivaient pas à résister tous les deux. Et aussi à cause de son idée débile d’être allée voir Magnus pour lui demander d’effacer ses sentiments, chose qu’il n’avait bien sûr pas put faire.

Elle se sentait idiote. Elle se sentait impuissante. Inutile. Et elle en avait marre. Heureusement que sa mère n’était pas là pour voir ça. Heureusement qu’elle l’évitait le plus possible depuis quelques jours. De toute façon, elle était totalement incapable de la regarder en face après ce qu’il s’était passé dans cette ruelle. Elle ne pouvait pas, c’était impossible. Clary aurait très bien put restée comme ça pendant des heures, à ruminer ses pensées noires, et surtout, à essayer d’y mettre de l’ordre. Mais elle sentit une main ferme se poser sur son épaule. Prenant peur, elle se retourna en donnant un coup dans le bras de la personne qui lui était pour l’instant inconnue, et sortit le poignard séraphique qu’elle gardait sur elle avant de le poser contre sa gorge. « Oh, c’est toi. » Et oui, ce n’était qu’Alec, qui était certainement là sous la demande de Simon. Pour la ramener à l’Institut. Sans façon. « Tu peux partir c’est bon, je suis pas en train de me faire égorger. » Même si elle aurait bien voulue, à cet instant, c’est vrai. Et elle espérait que le brun la laisserait tranquille, parce qu’elle n’était vraiment pas d’humeur. Surtout si c’était pour parler à quelqu’un qui la détestait de toute manière. Elle se tourna alors à nouveau vers le fleuve, les yeux sur ce fameux bateau-mouche qui s’était maintenant éloigné de quelques mètres, et sur lequel elle avait l’impression de voir une tête blonde qui ressemblait à s’y méprendre à Jace. Mais elle savait aussi très bien que ce n’était certainement pas lui.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Mer 31 Mai - 18:24
Don't follow me, you hate meSous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Alec avait déjà prévu sa soirée avant que tout ne parte en vrille. Il devait simplement trouver Raphaël, pour avoir sa morsure et avoir les moyens de se remettre au travail pour trouver une trace de Jace et de le sortir des griffes de Valentin. Il comptait y passer une bonne partie de la nuit, comme c'était devenu ses habitudes ces derniers temps. Mais Nan, il avait fallu que Clary force sur la bouteille et se met à faire une scène au beau milieu de la fête d'anniversaire du chef des vampires. Y à pas à dire, elle a le don de la mise en scène. Même Jace a rarement fait pire... Bon ok, si, il a fait nettement pire, mais quand même. À cause de cela, le brun se retrouvait à courir après la rouquine. Il n'y aurait que lui, il l'aurait laissé vadrouiller seule dans les rues de New York, c'est une grande fille après tout, mais il a été bien éduqué, et même s'il préfère tenter de retrouver son Parabatai, il ne peut pas la laisser dans cet état.

Sans compter, qu'elle n'est même pas censée être dehors normalement, alors il pourrait bien en prendre pour son grade si elle ne revient pas à l'Institut parce que les sbires de Valentin lui seront tombés dessus. Le nephilim reste donc à une distance raisonnable, laissant de l'espace à la jeune femme pour calmer sa colère durant le trajet, et en profite pour envoyer un SMS à sa sœur afin de la prévenir. Il prit son temps pour la rejoindre, déposant une main sur son épaule pour lui signaler sa présence. Seulement voilà, avant même de savoir s'il s'agissait d'un Terrestre inquiet qu'elle puisse sauter du haut du pont ou quoi, elle le menaça de son poignard séraphique. Alec se retient de justesse de lever les yeux au ciel, et leva les mains à la place, en signe de paix.

Pas la peine d'en rajouter une couche en lui donnant un coup afin de récupérer son arme. Il en entendrait encore parler pendant cent ans. L'aîné des Lightwood la laissa ranger son arme, et s'installa à ses côtés, posant ses avant-bras sur la rambarde, pour regarder l'horizon en face de lui, où brillaient quelques étoiles, la poussière des nephilim.

-Non, tu n'es pas en train de te faire égorger, mais je ne peux pas te laisser comme cela..

Un silence s'en suivit, rompu par aucun des deux jeunes gens. Ils se contentaient de fixer l'eau juste en dessous d'eau, parfois perturbé par un poisson revenant à la surface où les traces d'un bateau qui continuent sa route. Finalement, il n'a pas encore envie de rentrer. La nuit est belle, clair, même s'il fait un peu froid. La rune de chaleur pourrait vite régler ce problème. Ses pensées divaguent un moment, avant qu'un soupir ne lui échappe. Puisqu'il ne peut décemment pas ramener la jeune Fairchild dans cet état, autant en revenir à leur ancienne conversation.

-Je ne te déteste pas..

Cela peut sembler tomber comme un cheveu sur la soupe, mais il reprend juste l'accusation que la jeune femme lui a fait à la fête. Ses longs doigts s'entre croiser, alors que son regard se fixe sur l'eau, ses pensées s'égarant vers son Parabatai, parce que tout vient de là.

-Je l'ai fait, le brun releva son visage vers la rouquine, pour plonger ses yeux dans les siens. Mais plus maintenant..

Une nouvelle fois, le Shadowhunter détourna son regard, laissant l'information faire son chemin dans le cerveau embrumé de Clarissa, alors que l'aîné des Lightwood regarde les Terrestres s'agiter de chaque côté d'eux. Il cherche ses mots, tout en repensant à tout ce qui s'est passé ces derniers temps. Certes, il a peut-être perdu plus qu'elle. Puisque Jace est la moitié de son âme, de son cœur, qu'il a passé pratiquement toute sa vie avec lui et qu'il ne peut pas vivre sans son demi-frère, ce n'est même pas imaginable. Mais il comprend à quel point on peut rapidement s'attacher à des personnes que l'on connaît depuis peu, comme lui avec Magnus. Il est mal placé pour juger la valeur des sentiments de la rouquine, peu importe leur nature.

-Écoute, c'est vrai que tu m'énerves, et que ce ne sera probablement jamais une grande amitié entre nous.... Mais si je te recadre à chaque fois, c'est pour une bonne raison..

Il a conscience qu'il peut être dur, surtout avec Clary. Bien qu'il le soit avec Isaac, également, mais ils sont tous les deux à un niveaux tellement bas... Bien qu'Isaac sache au moins leurs lois.... Enfin, il prit Raziel, pour que ce soit le cas.

-Le problème c'est qu'il y a encore beaucoup de chose que tu ne sais pas. Et ta formation fait cruellement défaut. Tu restes la fille de Valentin, et pour le moment tu ne peux pas faire ou dire ce que tu veux.
© GroggySoul ⛛ 870 mots ouverture de rp ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Lun 5 Juin - 17:12
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Clary avait pu constater lors de cette soirée que l’alcool ne lui réussissait vraiment pas. Elle avait cru en prenant ses premiers verres que ça allait la détendre, lui permettre d’oublier un peu tous ses problèmes. Lui occuper l’esprit, tout simplement, et empêcher un peu à son cœur de souffrir comme il le faisait à chaque seconde depuis que Jace n’était plus avec eux. Mais en fait, toute la boisson qu’elle avait ingurgitée avait eu l’effet inverse. La rousse se sentait encore plus mal qu’au début de la soirée. Son inquiétude pour le blond avait grandi, son mal être, sa honte d’être toujours amoureuse de son frère était encore là. Sa culpabilité d’être allée voir Magnus pour essayer de régler les choses la bouffait de l’intérieur. Elle n’avait tout simplement pas le courage de rentrer à l’Institut, pas dans cet état, pas alors qu’elle risquait de croiser sa mère et de lui prouver que non, tout n’allait pas bien. Elle savait ce qu’elle risquait à se balader dans les rues de New York seule. Elle savait que le Cercle risquait de lui tomber dessus, de l’enlever, et de la rapporter à Valentin. Mais en vérité, elle n’attendait que ça. Au moins elle aurait l’occasion de retrouver Jace, et peut être que là, elle se sentirait mieux. Même s’il ne serait toujours pas en sécurité, au moins elle pourrait s’assurer que son père, leur père, ne lui fasse pas plus de mal qu’il n’en avait déjà fait. Elle en avait juste marre de voir les gens qu’elle aimait souffrir. Parce qu’il n’y avait pas que Jace qui souffrait de cette situation. Simon aussi en bavait, avec Raphael. Alec et Isabelle souffraient aussi du départ de Jace. Sa propre mère souffrait d’inquiétude à son égard, et elle ne pouvait même pas la rassurer. Parce qu’elle ne comprendrait pas tout ce qui pouvait bien se passer ici.

La jeune Nephilim avait tout de même fini par se calmer. L’eau avait quelque chose d’apaisant, quand on regardait bien. Même si son esprit n’était pas totalement tranquille, les battements de son cœur avaient fini par retrouver leur régularité, et sa respiration se faisait plus douce, même si toujours légèrement saccadée. Elle n’était plus énervée maintenant, mais tout simplement incroyablement triste. Et démunie de tout. C’était Alec qui l’avait sorti de ses pensées. Même si au départ elle ne savait pas qui avait posé une main sur son épaule et qu’elle avait agi un peu excessivement. Et pour être tout à fait honnête, elle n’était pas extrêmement ravie de la voir. Elle s’attendait à encore recevoir des reproches de sa part, comme toujours, et franchement, elle n’était pas du tout d’humeur. Elle avait juste envie d’être seule, et c’était une chose qu’elle avait tentée de lui faire comprendre. Mais visiblement il n’avait pas l’intention de la laisser tranquille cette fois ci. La rousse avait décidé de l’ignorer, son regard à nouveau fixé sur l’eau en dessous d’elle. Elle espérait idiotement qu’il finirait par se décider à partir. Mais il restait Alec. Il restait fidèle à Jace, et même s’il n’aimait pas la jeune femme, il la protégerait quand même. Pour Jace. Elle était quand même assez étonnée de l’entendre dire qu’il ne la détestait pas, et son regard avait quitté les vaguelettes pour se poser sur son visage. Le pire, c’est qu’il était sérieux, de quoi étonner encore plus la rouquine. Et ça devait très certainement se voir sur ses traits. « Tu me détestais à cause de Jace, c’est ça ? » Ce qui n’était franchement pas étonnant, en fait. Clary avait rapidement remarqué les sentiments d’Alec envers son Parabatai. Et elle comprenait maintenant ce qu’Alec avait pu ressentir. Ces sentiments qu’il avait par le passé, et qui le tiraillait. Cet amour interdit qu’il s’efforçait de contenir. C’était une chose qu’elle ressentait elle-même, en ce moment même. Parce qu’elle aussi était tombée amoureuse de Jace avant d’apprendre que ce dernier était son frère. Et même avec ce fait entre les mains, elle n’arrivait pas à lutter contre ses sentiments. Finalement, les deux Shadowhunters n’étaient pas si différents l’un de l’autre, quand on regardait bien. Ils étaient tous les deux en partie Terrestres, et ils avaient tous les deux leurs démons intérieurs, contre lesquels ils essayaient de se battre.

La jeune femme sentait les larmes monter, et l’alcool ne l’aidait pas vraiment à ne rien laisser paraître. Elle se demandait bien comment Alec avait pu supporter tout ça pendant des années, vraiment. Parce que rien que là, elle avait l’impression qu’elle allait finir par imploser avec ce secret qu’elle tentait de garder. Ça la bouffait, et savoir Jace éloigné d’elle en plus de ça n’aidait pas vraiment. Et elle se rendait compte qu’elle n’était pas aussi forte qu’elle avait pu le penser. Que Simon le pensait. Actuellement, elle ne se sentait pas du tout forte, bien au contraire. Elle se sentait faible, autant physiquement que psychologiquement. Heureusement qu’Alec essayait d’être gentil avec elle et qu’il n’était pas dans l’un de ses mauvais jours, parce qu’elle n’aurait certainement pas supportée une nouvelle salve de reproches, et ce serait certainement jetée du haut du pont si ça avait été le cas. « J’ai l’impression que tout le monde ne me résume qu’à ça. La fille de Valentin. Mais je suis aussi celle de Jocelyne. » C’était certainement ce qui l’énervait le plus, en réalité. Oui, Valentin était son père, c’était un fait, et c’était une chose qu’elle ne pourrait certainement jamais changer. Il allait falloir qu’elle apprenne à vivre avec. Mais c’était sa mère qui l’avait élevée. C’était sa mère qui s’était occupé de ses bobos quand elle était petite, c’était elle qui lui avait appris à lire, ou encore à faire du vélo. Et c’était Luke qui avait joué le rôle de papa. Pour Clary, c’était lui son véritable père, et pas Valentin. Lui, il ne serait jamais rien plus qu’un monstre à ses yeux. « Et si Jace revient qu’est-ce que ça va donner ? On va m’envoyer à l’autre bout du monde pour empêcher toute la famille d’être réunie ? » C’était certainement ce qu’elle craignait le plus. Retrouver Jace et être à nouveau séparée de lui sans avoir son mot à dire. Bien sûr Alec resterait toujours à ses côtés, parce qu’il était son Parabatai, mais elle… Ils pouvaient l’éjecter en moins d’une seconde. Voir même la tuer pour carrément régler le problème. Et en fait, Clary était même assez étonnée que l’idée ne leur soit pas encore venue à l’esprit. Elle sentait vraiment qu’elle allait finir par mourir tout simplement parce que son père était un monstre. Et qu’elle n’avait pas choisie tout ça.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Mer 28 Juin - 15:43
Don't follow me, you hate meSous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Alec n'avait pas prévu que cette soirée aller se tourner en confession, mais étrangement, il était calme. Et il se disait qu'il devait faire quelque efforts, vis à vis de Clary. Après tout, c'est dernier temps, elle ne fait pas trop de vague et semble plus ou moins écouter aux ordres. Même s'il ne peut pas s'empêcher de penser parfois, que leurs vies seraient pas dans un tel état si elle était resté chez elle, la rouquine est en partie aussi victime des agissements de son père. Comme tout le monde. Alors non, il n'est pas prêt à signer un pacte d'amitié avec elle, ou trainé avec Clary, mais cela dit, il peut tenter un minimum d'entente...Ce n'est déjà pas facile à vivre de se demander comment va son Parabatai, s'énerver contre tout le monde n'aide pas... Et il semblerait que ce soit l'ocassion pour essayer de calmer également la jeune femme. Même s'il n'est pas toujours réellement confiance en elle, il doit admettre que toute l'aide possible est la bienvenue. Ce n'est pas le moment qu'elle déclare une révolte.

Ses avant bras posé sur le pont, son regard se perd sur l'eau qui s'agite doucement en dessous, alors qu'il admet qu'il ne l'a déteste plus. Malgré tout, en si peu de temps, lui comme les autres on évolué. Même si ses yeux restes fixés sur le paysage, il peut sentir l'attention de l'ancienne Terrestre sur lui, mais également sa surprise. Un très léger sourire étire le coin de ses lèvres, l'espace de deux secondes, ressemblant plus à une légèrement grimace, avant qu'il ne détourna le regard pour se concentrer sur le visage de la jeune femme.

-Pas à cause de Jace. Mais à cause de se qu'il ressentait pour toi. Des dangers qu'il prenait pour une fille sortie de nul part.

Oui, et non. Des dangers pour des inconnus, ça fait presque partie de leur métiers. Le fait qu'il lui donne toujours raisons, quitte à le contredire lui, son Parabatai. Le faire passer, constamment au second plan, alors qu'avant il prenait au moins la peine de l'écouter avant de faire une connerie. Oui, ça l'a affreusement blessé, et il a était plus que détestable avec Clary. La jalousie peut emporter n'importe qui, même les guerriers. Et parfois, il ne peut s'empêcher de penser que les problèmes de Jace sont encore de sa faute. Mais cela dit, parfois c'est la strict vérité. Mais le jeune Wayland arriverait à s'attirer des problèmes simplement en enfilant son pantalon.... Une légère brise de vent vient faire bouger sa mèche de cheveux qui vient se perdre dans ses yeux, qu'il repousse avec un certain agacement, alors que Clary s'exprime à son tour.

Il ne doute pas du fait d'être juger par son ascendance peut être lourd, en vérité, il est plutôt bien placé pour le comprendre. Lui même à eu très tôt énormément de responsabilités sur les épaules, pour représenter l'ancienneté et l'honneur de sa famille. Et parfois ça lui pèse, mais il a toujours voulut ça. Etre un leader, un chef. Faire bouger les choses, respecter la loi et anéantir les démons... Rien de plus normal, pas vrai ? Mais parfois, c'est étouffant de ne voir en nous qu'un nom, et pas la personne.

-Mais Jocelyn n'a rien fait de grave, comparé aux actions de Valentin. Que tu le veuille ou non, quand tu es la fille d'un monstre, tu seras forcément jugé là-dessus, et tu devras constamment faire tes preuves. Comme nous tous.

L'Enclave peut être dur, très dur. Trop, parfois. Leur sang d'anges leur fait oublié qu'ils sont également en partie humains, et qu'ils ne sont pas supérieur aux autres espèces. La peur peut faire faire des choses démesuré, et Alec se rend compte que bien souvent le Conseils fait des choix dans l'empressement, sans même prendre le temps de réellement réfléchir à l'impact de leur décisions.

-Je ne sais pas, Clary. Peut être qu'ils t'enverrons à Idris, pour faire ton entrainements.
© GroggySoul ⛛ 714 mots ouverture de rp ⛛


PAS CORRIGE


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Lun 3 Juil - 12:11
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Clary paraissait à peu près calme, vu de l’extérieur, mais dans sa tête, c’était complètement le chaos. Et ça l’était depuis le départ de Jace, en fait. Elle n’était plus du tout dans son état normal, elle le sentait, elle était en train de changer. De quelle manière, c’était bien une chose qu’elle ignorait. Elle laissait ses émotions prendre le dessus, du moins ce soir. Mais au quotidien, en général, elle s’abstenait. Parce qu’elle avait peur que quelqu’un découvre son secret. Leur secret. Celui qu’elle partageait avec Jace depuis qu’elle l’avait croisée dans cette ruelle. Ce secret malsain sur leurs sentiments communs. Ils n’avaient pas discuté sur le fait de garder ça cacher, et en vérité, ils n’en avaient pas vraiment besoin. Déjà parce que le blond n’était pas là, mais aussi parce que ça risquait de leur attirer des ennuis. Et ils pouvaient aussi perdre tous leurs amis si ça venaient à se savoir. En tout cas, la rousse était presque certaine qu’elle en perdrait Simon, chose qu’elle n’était pas capable de supporter en plus du reste. C’était un secret lourd à porter, et c’était certainement pour cette raison qu’elle n’était plus tout à fait elle-même, qu’elle se sentait perdue, et qu’elle avait l’impression d’avancer dans une atmosphère complètement floue sans voir le bout de son parcours. Elle qui avait toujours crus qu’elle avait une vie toute tracée d’avance, surtout quand elle avait été acceptée à l’Académie… Et bien elle s’était bien trompée. Et à présent, sa vie était complètement remplie d’incertitude.

Quand Alec l’avait rejoint sur le pont, la jeune femme s’attendait à recevoir une leçon de morale. Ce qui ne serait franchement pas étonnant. De toute façon, elle était en conflit constant avec Alec, à croire que les deux ne savaient pas communiquer sans hausser le ton au moins une fois. Et elle fut assez surprise de son calme. Et des paroles qui sortaient de sa bouche. Comme s’il voulait lui montrer qu’il ne la détestait pas. Et qu’il essayait de la comprendre. Clary détourna quand même le regard, en écoutant ses paroles. Il avait parlé des sentiments de Jace au passé. Visiblement, il ignorait qu’ils étaient toujours d’actualité. Et des deux côtés. La rousse sentait un certain malaise monter en elle, et essayer de ne rien montrer, c’était assez compliqué. Surtout qu’elle n’était pas toute fraîche actuellement. « Tu ferais pas la même chose pour Magnus ? Tu ferais pas tout pour le protéger ? » Elle avait déjà la réponse à cette question. Du moins, elle le pensait. Bien sûr qu’il ferait tout son possible pour protéger Magnus, même si lui, contrairement à Jace, essayerait de respecter la loi. La différence entre les deux Parabatai était bien le côté impulsif du blond. Une chose que Clary admirait, mais qui lui faisait aussi très peur. Parce qu’à cause de son impulsivité, Jace s’était retrouvé dans une situation pas possible. Avec son père. Qui lui faisait du mal, peut-être même en ce moment, alors qu’elle était en train de discuter avec le brun. Et ça la rendait malade, de penser ça. Elle en avait même les larmes aux yeux, et elle ne serait pas étonnée de se mettre à pleurer. Une fois de plus. Jace lui manquait, énormément. Et son absence laissait un poids tellement lourd sur ses épaules, sur son cœur, qu’elle avait l’impression qu’elle allait flancher et s’écrouler à tout moment.

En plus de ce vide que son… Frère pouvait laisser pendant son absence, la jeune Fairchild était soumise au regard des autres. Depuis que l’entiereté des Shadowhunters savaient que son père était Valentin, elle avait l’impression d’être épiée de partout, que tout le monde analysait le moindre de ses faits et gestes comme s’ils essayaient de prouver quelque chose. Prouver qu’elle était un monstre tout comme son père peut être. Ou une lâche, comme ils aimaient si bien qualifier sa mère ainsi. Elle avait l’impression que personne ne la laisserait jamais faire ses preuves, et c’était une pression supplémentaire qu’elle devait vivre. Alors oui, elle en avait un peu marre du jugement des autres, c’est vrai. Et visiblement, c’était une chose que personne n’arrivait à comprendre. « Alors ma vie va se résumer à ça maintenant ? A prouver que je ne suis pas le même monstre que mon père ? » Super. Elle était ravie. Toute sa vie, elle allait être sous pression. Mais comment est-ce qu’elle allait pouvoir réellement vivre hein ? Autant dire qu’elle était loin d’avoir la réponse à cette question. Et en fait elle se rendait compte qu’elle avait beaucoup plus de questions que de réponses. Elle évoluait dans un doute constant. Mais surtout dans le doute de ne pas pouvoir retrouver Jace, parce qu’elle ne savait pas ce qu’il se passerait une fois qu’il serait de retour à l’Institut. Elle ne savait pas ce que l’Enclave finirait par décider pour eux. Et bien entendu, ils devraient se soumettre à ça. Autant dire que les paroles d’Alec ne la rassuraient pas du tout. Bien au contraire, elle sentait cette sourde panique devenir de plus en plus grande en elle. « Je peux pas aller à Idris. Ma vie est ici, à New York, et… » Elle hésitait. La rousse hésitait à être totalement franche avec Alec. Parce que bien sûr, elle avait peur de son jugement. Et elle avait peur de ce qu’il pouvait découvrir, parce qu’elle sentait qu’elle n’était pas totalement sur ses gardes sous l’emprise de l’alcool. Mais elle avait besoin de vider son sac, et c’était certainement pour cette raison qu’elle avait décidé de s’adresser à lui sans aucun filtre. « J’ai besoin de Jace. C’est lui qui m’a tout apprit et… C’est lui qui… Me donne le courage d’avancer. » Elle espérait que le brun ne distinguerait pas le sens caché de cette phrase. Elle venait d’être honnête avec lui, oui, mais sans lui dire la totale vérité. Parce qu’elle ne pouvait pas. Parce que ce n’était pas une décision qu’elle devait prendre seule, et surtout, parce que ce n’était pas à elle de parler au Parabatai de Jace de ce qu’il pouvait bien se passer entre eux. C’était à lui de le faire.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Ven 7 Juil - 16:35
Don't follow me, you hate meSous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Jamais Alec aurait imaginé avoir une conversation aussi calme, quasiment à cœur ouvert avec la jeune fairchild. Mais parfois, il faut savoir prendre son mal en patience et prendre sur soi. Peut être que l'ambiance en général prête à ce genre de chose aussi, l'atmosphère est tellement paisible, malgré la légère froideur qui les entours. C'est paisible, et après les échauffement de l'anniversaire, ça fait pas de mal. Son excitation est aussi retombé, il ne se sent plus prêt à partir à la chasse à n'importe quoi, un des effets secondaires du venin qui peu être dangereux si on se prend trop pour un super héro. Le brun prend quelques seconde pour réfléchir à sa question, portant de nouveau son regard sur l'horizon.

-Je ne l'aurais pas fait au début. Pas au détriment de Jace. Son avis ne serrait pas passé en second. C'est mon Parabatai et on a l'habitude de se faire confiance. Mais Jace à toujours été plus enflammé que moi alors....

Non, au début, il n'aurait certainement pas prit le risques de faire tuer son frère et sa sœur pour le sorcier. Simplement parce qu'il était encore amoureux de Jace, et qu'il venait de le rencontrer. Mais le jeune Wayland est le feu, alors que lui est un peu comme la glace. Il ne prend pas le temps de réfléchir et court droit dans le danger. C'est pourquoi parfois c'est aussi dur d'être son Parabatai.

-Mais les choses ont changés. Et je ferais tout pour sauver Magnus, mais pas à faire tuer Izzy et Jace.

Non, il se débrouillerait par lui même. Quel genre d'homme, serait-il s'il pouvait sacrifier son frère et sa sœur pour le sorcier ? Et inversement ? C'est un choix impossible pour lui, même si dans son serment, son frère adoptif doit toujours passer en premier.

Il peu comprendre que la situation de Clarissa n'est pas facile. Lui même c'est retrouvé dans pratiquement la même situation. Toute sa vie, à ratrapper les erreurs de ses parents, sans même le savoir. A ce battre, pour prouver la noblesse de son nom et qu'il mérite de le porter. Le fardeau qui va a faire parti d'une des plus ancienne famille de Sadowhunters.

-C'est pas facile... Mais oui, j'imagine que tu devras toujours prouver ce que tu vaux. C'est le cas de tout le monde.

N'est-ce pas parfois la même chose parmi les Terrestres ? Peut être pas, il ne sait pas trop, c'est un monde plus ou moins inconnu pour lui. Il n'a jamais prit le temps de s'y intéresser réellement. Il y a déjà tellement à savoir sur le monde obscures et certaines dimensions, qu'il n'a pas besoin de rajouter celui des humains. Durant quelques seconde, le silence s'installe, jusqu'à ce qu'Alec lui expose le fait qu'elle serra peut être envoyé à Idris. Rien de bien effrayant en soi, c'est un très bel endroit, mais l'entrainement y sera sans doute plus sévère. Malgré tout, la panique dans le son de la voix de la rouquine attire son attention sur sa personne, et l'espace d'un instant, il redoute de la voir pleurer.

-Je ne pense pas que tu auras réellement le choix. Mais ce n'est pas si horrible, tu apprendras tout ce que tu dois savoir.

Il peut comprendre que la jeune femme tente de lui dire, en réalité, Magnus lui en a déjà parlé.. Mais c'est surtout parce qu'il connaît l'effet de Jace sur les gens. Certains le voit comme une machine de guerre, un vrai guerrier sans peur. D'autre... Eh bien comme Clary, il les adent à se sentir capable d'être fort. Comme lui, la première fois ou ils se sont rencontré et qu'il n'était pas très doué en tir à l'arc. Jace a sut lui donner confiance pour qu'il y arrive. Alors il frotte légèrement ses doigts sur la paume de sa main, avant de reporter son attention sur Clary.

-C'est pour ça que tu as demandé à Magnus d'effacer tes sentiments ?

ça peu sonner un peu comme un reproche, et c'est sans doute le cas, mais c'est aussi son choix. La rouquine a été élevée comme une terrestre, elle ne connaît pas forcément la douleur de la perte, brutale et si quotidienne aux Shadowhunters. Elle a l'innocence des humains, qui étouffe son côté à se battre pour récupérer ce qu'elle veut.

-Je sais que c'est dur... De ne pas savoir ou il est, de ne pas savoir comment il va... Mais tu n'as pas besoin de Jace pour te battre pour lui. C'est lui qui a besoin de nous.

Raziel seul sait comme ça peut être dur pour Alec, d'avoir senti la présence du jeune Wayland, dans son âme durant toute ces années, et d'un seul coup, se retrouver de nouveau seul. Seulement ses propres sentiments, sa propre panique, et ce vide... Il est toujours vivant, il le sait, sa rune est toujours noir... Mais il ne sait rien d'autre.
© GroggySoul ⛛ 879 mots ouverture de rp ⛛



family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Lun 10 Juil - 16:14
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Si on lui avait dit un jour qu’elle aurait ce genre de conversation calme avec Alec, Clary ne l’aurait certainement pas crut. Les deux ne s’étaient jamais vraiment très bien entendus, et pour cause, ils s’étaient disputés, il fut un temps, l’amour de la même personne. La jalousie entre eux avait été présente pendant un bon bout de temps, et la rousse sentait que même maintenant, elle n’était pas tout à fait inexistante. Même si elle était un peu plus calme. Le pire dans tout ça, c’est qu’aucun d’eux deux n’avait obtenu ce qu’ils voulaient à la base. Mais Alec avait rencontré Magnus, il avait trouvé chez le sorcier un amour partagé. Et Clary… Elle était dans une situation où elle se retrouvait complètement perdue. Et elle avait surtout perdue Jace, d’une certaine manière, sans trouver le réconfort que le brun avait pu obtenir. Alors oui, il était clair qu’elle l’enviait, d’une certaine manière. Lui, il avait réussi à passer outre ses sentiments, à les transférer, en quelque sorte, à une autre personne. Et la rousse, elle n’avait rien de tout ça. Elle se retrouvait à la case départ, avec son mal être, ses sentiments qu’elle ressentait, qu’elle partageait avec le blond, mais qui se retrouvaient être complètements interdits. Alors oui, elle était en colère à cause de ça, contre tout. Contre son père, sa mère, l’Enclave, et même des gens qui n’avaient rien à voir là-dedans. Sa rage la submergeait, comme elle ne l’avait jamais fait avant. Et une petite goutte d’alcool suffisait à la faire sortir de ses gonds, comme ça avait été le cas ce soir-là.

Heureusement, prendre l’air lui avait fait du bien, et la rage qui l’habitait avait fait place à sa peine qu’elle trainait avec elle depuis des semaines. On pourrait croire qu’elle s’y était habituée, mais en fait, pas du tout. Elle avait l’impression que chaque jour, chaque seconde, était plus douloureuse que la précédente. Elle essayait pourtant de ne pas se laisser abattre, et ce n’était nettement pas quelque chose de facile. Elle était tout de même contente, en quelques sortes, de pouvoir discuter avec Alec, d’essayer de le comprendre, et pourquoi pas, trouver une solution à ses propres problèmes avec son aide. Elle ne savait pas si elle y parviendrait, mais ça ne lui coûtait rien d’essayer. Et puis, si ça pouvait leur permettre de s’entendre un peu mieux, ce n’était pas plus mal non plus. « Il veut faire les choses bien tu sais, mais c’est Jace… Il choisit pas toujours la meilleure des façons. » Et Clary était assez d’accord avec Alec là-dessus. Le blond ne prenait pas toujours les bonnes décisions. Elle s’en était rendue compte quand elle l’avait vu traversée ce portail auprès de Valentin. Oui, il l’avait fait pour les protéger eux, mais il s’était mis dans un danger qu’il aurait potentiellement pu éviter. Et maintenant il se retrouvait trop loin pour que quiconque puisse l’aider, du moins pour l’instant. « Je suis désolée qu’il ait prit toutes ces décisions à cause de moi… » Et la jeune femme l’était sincèrement. Elle se sentait vraiment mal d’ailleurs, par rapport à ça. Elle se rendait compte maintenant qu’ils auraient pu potentiellement arranger les choses d’une autre manière. Mais malheureusement, ils ne pouvaient pas remonter le temps. Ils ne pouvaient pas changés les choses, et maintenant, ils devaient vivre chacun avec le poids de leurs erreurs. Certains étaient plus lourds à porter que d’autres.

En tout cas, le fardeau de Clary ne s’arrêtait pas là. En plus de devoir assumer ses erreurs, elle devait aussi supporter celles de ses parents. Et ce n’était pas facile du tout, il fallait bien le dire. Surtout si c’était une chose qui allait la poursuivre toute sa vie. Elle se sentait déjà épuisée par tout ça, et elle se demandait bien comment elle allait pouvoir survivre aux mois suivants, alors aux années… Mieux valait ne pas y penser. Et heureusement qu’elle était entourée, qu’elle avait Simon pour la soutenir. Mais même lui, il n’était pas au courant de tout. Tout simplement parce qu’elle avait encore honte de certaines choses. En tout cas, la rousse préféra garder le silence. Elle ne savait pas tellement ce qu’elle devait rajouter de plus de toute façon. Oui, elle allait devoir prouver ses valeurs constamment, elle le savait. Et c’était comme ça, protester contre cette injustice n’allait pas lui permettre de changer les choses. Seules ses actions le pourraient, et ce n’était pas pour rien qu’elle restait la plupart du temps concentrée sur son entraînement et l’apprentissage de ses runes. De toute façon, elle n’avait rien d’autre de mieux à faire, vu que ses tentatives pour retrouver Jace s’étaient retrouvées être des échecs. Et que la conversation qu’ils avaient partagée… Et bien elle lui avait promis de ne pas tenter à nouveau de le retrouver. Et elle comptait bien tenir cette promesse, même si elle devait prendre sur elle pour ça. En tout cas, l’idée d’aller à Idris ne la tentait pas plus que ça, et ce n’était pas une chose qu’elle comptait cacher. Vu que c’était bien la seule chose sur laquelle elle pouvait s’exprimer sans mentir. « Et je peux pas l’apprendre ici ? » Après tout, elle avait déjà commencé. Et au moins, là, elle se trouvait avec des personnes de confiance. Là-bas, elle serait entourée d’inconnus qui la reluqueraient de travers et qui parleraient dans son dos. Ce n’était pas vraiment étonnant qu’elle n’ait pas spécialement envie de s’y rendre.

Autant dire que Clary ne s’attendait pas à la question qu’Alec venait de lui poser. Et son sang ne fit qu’un tour dans ses veines. Bien sûr, elle aurait dû se douter que le sorcier en toucherait un mot à son petit ami. En tout cas, elle évitait son regard, tout simplement parce qu’elle avait honte, et ce n’était franchement pas étonnant. « En partie, oui. » L’autre partie concernait ce qu’il s’était passé dans la ruelle. Cette chose qu’ils avaient partagé, ce baiser, cet aveux qu’ils s’étaient faits, cette volonté d’être ensemble malgré les obstacles. Et ces difficultés à affronter foutait une trouille bleue à Clary. « Il a besoin de toi, pas de moi. T’es son Parabatai. Et en plus t’es compétant dans ton boulot. » Oui, elle est vraiment en train de le complimenter là, c’est presque un miracle. Mais c’est aussi la vérité. La rousse ne pouvait proposée aucune aide concrète à Jace, et elle le savait très bien. Elle était incompétente, tout simplement parce qu’elle était une Terrestre. Et encore, même ça, on le lui avait enlevé.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Mar 1 Aoû - 18:04
Don't follow me, you hate meSous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Cela, il le sait, que Jace tente de faire les choses bien. Il est loin d'être dans le camp des méchants, il aime en faire des caisses et se plonger dans l'action. Personne ne connaît le jeune Wayland aussi bien que lui, il est donc bien placé pour le savoir. Le truc, c'est que Clary n'a même pas idée à quel point il a été beaucoup trop loin pour elle, mais peut-il réellement lui en vouloir ? Sans doute pas, d'un côté, ce Jace intrépide lui manque un peu. Avec toutes les conneries qui s'enchaînent et leur tombe sur la tête, ils ont tous grandi en très peu de temps. Jamais Izzy et leur frère n'avaient été aussi sérieux dans leur travail, sans courir après une paire de jambes. C'est parfois agréable, mais on sent que cette surveillance permanente pèse sur tout le monde. Et aujourd'hui, plus que jamais, il aimerait avoir le blond dans ses bras, et se laisser de nouveau entraîner dans une de ses sorties dont seul lui et leur cadette avaient le secret, et qui rebutait sérieusement le nephilim. à ce souvenir, un léger sourire nostalgique vient étirer le coin de sa lèvre.

-Et encore tu n'as pas vu la moitié des choses dont il est capable..

Seul l'Ange sait à quel point son Parabatai peut être borné. On a beau lui dire non, ou que c'est une mauvaise idée, il le fera quand même, parce qu'il en a décidé ainsi. Même lui n'a jamais réellement su le faire écouter. Bien souvent, Alec suivait le mouvement pour protéger ses arrières et éviter qu'il ne se fasse tuer. L'aîné des Lightwood secoua la tête de façon négative, avant de poser de nouveau son regard vers l'eau en contrebas.

-Ne le soi pas. J'en ai voulu à Jace pour certains des risques qu'il a pris, qui aurait pu nous coûter très cher à tous... Mais au final, Jace n'écoute que Jace. Même toi tu n'aurais pas pu le faire changer d'avis..

Mais le second problème de Clarissa, c'est son arbre généalogique. Sa mère à cru bon de cacher la Coupe Mortel, au nez de l'enclave et de se faire passer pour morte, ainsi que sa fille. Quant à son père, s'il commence à faire la liste des reproches possibles, il en aura pour la journée. Le brun frotte légèrement le dos de sa main, avant de se concentrer sur la rouquine.

-cela m'étonnerait. Ils vont probablement vouloir te garder à l'œil à cause de ton passé, même si ce n'est pas réellement le tien. L'enclave est très méfiante, craintive, et pour la bonne raison que les Shadowhunters ne sont plus très nombreux, et ton père ne fait rien pour arranger ça. Tant qu'ils n'auront pas un minimum de confiance en toi, je crains que cela ce passe comme ça.

Oui, l'idée de Clary de vouloir effacer ses sentiments pour Jace était stupide, mais il peut comprendre. Il a souffert durant des années de son amour secret pour son Parabatai, et c'est sans doute une option qu'il aurait envisagée s'il n'avait pas connaissance des risques que cela pouvait engager. Un soupir lui échappe, alors qu'il secoue une nouvelle fois la tête.

-Il a besoin de nous tous. Tu es sa soeur, Clary, et tu es importante pour lui...
© GroggySoul ⛛ 879 mots ouverture de rp ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Dim 13 Aoû - 14:57
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Clary ne s’était pas rendue compte avant que Jace soit éloigné de lui à quel point il allait pouvoir lui manquer. Il avait pris une telle importance dans sa vie, dans ce qu’elle était devenue, dans la découverte de ce monde que maintenant qu’il était éloigné d’elle, la rousse se retrouvait complètement perdue. Elle avait l’impression de se trouver en plein milieu d’un océan, au cœur d’une tempête, cherchant désespérément une plage sur laquelle s’échouer, mais sans jamais la trouver. Sans le blond pour la guider dans ce monde-là, elle était perdue. Et pourtant, elle n’était pas totalement seule, elle en avait bien conscience. Mais son cœur restait brisé, sans qu’elle ne puisse rien y faire. Même en essayant de passer à autre chose, ces instants partagés avec Jace finissaient toujours par refaire surface dans son esprit, et elle n’arrivait pas à tourner la page. Encore moins après cette rencontre avec lui dans cette ruelle, après ce baiser qu’ils avaient échangé. Ces sentiments qu’ils avaient tous les deux, l’un pour l’autre, et qu’ils étaient tous les deux bien incapable de gardé enfouis malgré tout. Le plus dur était certainement le fait qu’ils devaient gardés tout ça cacher à leurs proches. Ils ne pouvaient pas en parler, Clary ne pouvait pas vider son sac devant Simon, se libérer de toute cette pression, comme elle l’avait toujours fait. Parce qu’elle avait bien conscience qu’elle risquait de perdre son meilleur ami si elle faisait ça. Et si elle le perdait maintenant, ça allait certainement finir par l’achever. Déjà qu’elle avait du mal à rester debout, si Simon finissait par la laisser tomber, elle n’hésiterait certainement plus à se jeter du haut de ce pont pour en finir. En plus de ça, son père n’aurait plus l’occasion de se servir d’elle, ou de la manipuler pour arriver à ses fins. Peut-être bien que c’était la bonne solution, au final. Elle n’avait juste pas le cran de sauter le pas.

Et elle ne l’aurait certainement jamais, tout simplement parce qu’elle était trop faible. Elle s’était crue forte, pendant longtemps, quand Jace était encore à ses côtés, mais maintenant qu’il n’était plus là, elle se rendait compte que ce n’était pas elle qui était forte. C’était lui. Et c’était lui qui lui avait donné le courage d’avancer, de se battre pour sauver sa mère, pour arrêter son père. Maintenant qu’il n’était plus là, tout était différent, et même si elle avait regagné un peu du poil de la bête quand ils s’étaient croisés, plus il se trouvait éloigné d’elle, plus cette volonté s’effaçait. Un peu comme si le blond était sa source d’énergie. Et ça lui fichait carrément la trouille de constater ça. « J’ai pas besoin de les voir. » Elle se doutait bien qu’il était capable de tout. De ce point de vue-là, ils se ressemblaient pas mal. Ils avaient tous les deux cette volonté de faire les choses bien, peu importe les conséquences qui pouvaient leur retomber dessus après. C’était bien pour cette raison qu’ils étaient tous les deux toujours d’accord pour prendre des risques. Enfin, toujours… Ce n’était pas tout à fait le cas. Clary n’avait pas encore accepté le fait qu’il se soit donné à Valentin. Elle avait d’ailleurs essayé de l’en empêcher. Elle se souvenait parfaitement du désespoir qu’elle avait ressentie à cet instant, de la peur qui l’avait saisi et qui lui avait retourné l’estomac. Cette peur était d’ailleurs toujours là, encore plus depuis qu’elle s’imaginait ce que Valentin pouvait bien lui faire subir. Il était certainement en train de souffrir le martyr à cet instant. Peut-être même à cause d’elle, si leur père avait appris qu’ils s’étaient croisés dans cette ruelle. Rien que de penser à ça, sans même le voir, c’était une véritable torture.

Alors oui, Clary s’était excusée auprès d’Alec, parce qu’elle était réellement désolée de la tournure qu’avait pris les choses. Elle s’en voulait énormément de tous les risques que Jace avait pris pour elle, pour sa mère. Elle était désolée qu’il se retrouve éloigné d’eux, en danger, souffrant. Elle était même désolée que son père ai vu le jour, qu’elle ait elle-même vu le jour en fait, alors qu’elle n’y était pour rien. Elle avait bien conscience que tout avait commencé le soir où elle avait croisée le regard de Jace. Et que, malgré elle, elle l’avait entraînée dans cette galère. « J’ai essayé de le faire revenir. Je l’ai croisé près du Pandémonium, mais… » La rousse n’avait pas besoin de finir sa phrase pour faire comprendre à Alec qu’elle avait échoué. Et pourtant, elle y avait mis toute sa volonté. Mais Jace voulait tellement la protéger qu’il se mettait beaucoup trop en danger pour ça. Et ça la rendait complètement dingue. D’où est-ce que sa vie était plus importante que celle de Jace, hein ? Depuis quand ? Pourquoi ? Quand elle pensait à ça, la rousse avait juste envie d’être devant lui pour pouvoir le secouer et lui dire à quel point il pouvait être débile. Peut-être qu’aux yeux du blond sa vie et sa sécurité était plus importante. Et certes, la jeune femme était en sécurité. Mais elle était malheureuse. Alors franchement, à quoi bon, hein ? « En espérant qu’on vivra tous assez longtemps pour ça. » Quoi, Clary, pessimiste ? A peine. Ce n’était pas comme si Valentin gagnait du terrain mais… Ben en fait, si. Alors forcément, la mort faisait peur à peu près à tout le monde dans ce cas-là, même à elle. Vu que qu’il faisait subir à Jace, la rousse savait très bien qu’elle n’était pas immunisée contre sa cruauté malgré le fait qu’elle soit sa fille. Après tout, Jace ne l’était pas, alors qu’il était son fils. « Je suis beaucoup trop importante pour lui, et c’est justement ça le problème. Il prend trop de risques, et je vais finir par le tuer. » Pas directement bien sûr. Mais s’il continu comme ça, il allait mourir par sa faute. Et ça, c’était une chose que la rousse ne pourrait jamais se pardonner. Rien que le fait d’y penser lui donnait envie de craquer. Encore. Il fallait qu’elle trouve un moyen pour le libérer de ça. Même si elle devait lui briser le cœur.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Mer 23 Aoû - 14:59
Don't follow me, you hate meSous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Jace manquait à beaucoup de monde, il le savait mais peut-être que pour Alec, c'était différent. C'est vraiment étrange, quand, tous les jours depuis des années vous ressentaient les émotions de quelqu'un d'autre, comme si c'étaient les vôtres, et du jour au lendemain, plus rien. Comme si vous étiez de nouveau seul dans votre corps, abandonné. Il est perdu, il a besoin de cette connexion pour savoir que Jace va bien, qu'il est en vie. Et parce que cela fait partie de lui. Il ne se voit pas, de nouveau, vivre comme ça plus longtemps. Alors nécessairement, quand Clary lui annonce qu'elle l'a vue près du pandémonium, l'espace d'un instant, Alec se retient de ne pas la prendre par les épaules et de la secouer dans tous les sens.

-Pourquoi, tu ne nous as rien dit ?! Tu aurais dû nous appeler, Clary.!

Par l'Ange, peut-être qu'ils auraient pu le faire revenir à la raison ! Lui-même, quand il lui était tombé dessus dans la cachette de Valentin, il avait presque réussi à le faire craquer ! Il lui fallait juste un peu plus de temps, et il l'aurait ramené à l'Institut ! Si dans cette ruelle, il avait été présent avec Clary et Izzy, ça aurait sûrement tout changé ! Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez cette fille ?! Alec préfère s'éloigner de quelques pas en passant ses mains dans ses cheveux, se retenant à grande peine de ne pas ce les arracher par poignées. Il savait bien qu'il avait senti la présence de Jace, juste quelques minutes. Il en avait parlé à Izzy, et il avait fini par croire que l'absence du blond était tellement insupportable qu'il avait simplement rêvé ce lien. Mais non, et Clarissa était revenue, comme si de rien était !

-On aurait pu l'empêcher de repartir, si l'on était intervenu ! Mais encore une fois, tu as voulu tout faire toute seule !

Alec, devenir barge ?! Pas moyen ! Il veut simplement son frère de retour, et maintenant qu'il sait qu'il a eu une opportunité qui lui a glissé entre les doigts...Encore une fois. Il a l'impression que la terre s'écroule petit à petit sous ses pieds. Toute leur conversation et le calme de l'aîné des Lightwood s'est évaporée en une seule seconde. Arrêtant de faire les cent pas, le brun allonge ses grandes jambes pour arriver en quelques secondes devant Clary, la dominant de toute sa hauteur.

-Qu'est-ce qu'il t'a dit ?

Honnetement, il n'en avait presque rien à faire. C'était une question cachée pour savoir si son Parabatai aller bien. Il se doute qu'il n'a pas envie de faire la fête, mais si au moins il semble en bonne santé. Mais il pouvait bien lui donner raison sur ce point, elle finira par le faire tuer. Son index se fait accusateur, alors qu'il le pointe vers Clary.

-T'a raison, c'est en continuant de vouloir faire ta grande que tu finiras par le tuer..

..
© GroggySoul ⛛ 879 mots ouverture de rp ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ Dim 27 Aoû - 16:35
Don’t follow me, you hate me
Clalec
Le fait que tu approuves mes méthodes me confirme que j’ai vraiment merdé.

Quand Clary avait croisée Jace près du Pandémonium, elle doit bien avouer qu’elle avait été égoïste sur ce coup. Elle n’avait rien dit à personne, mais ce n’était pas pour rien non plus. Ce qu’il s’était passé dans cette ruelle devait rester dans cette ruelle. Même si elle n’avait pas promis à Jace de ne rien dire, ça tombait sous le sens. Elle savait que n’importe qui qui aurait été au courant de ça aurait fini par l’interroger, et elle en avait juste marre de mentir. Alors elle cachait la vérité, autant pour protéger le blond que pour se protéger elle-même. Malgré tout, elle comprenait la colère que pouvait ressentir Alec par rapport à ça. C’était son Parabatai, et n’importe quoi qui permettrait de le retrouver était bon à prendre. Malheureusement, la rousse n’avait rien pu obtenir de la part de Jace lors de cette soirée. Il ne lui avait rien dit mis à part les conditions dans lesquelles il vivait. Et peut-être que la jeune femme voulait préserver les autres de ça aussi. Clary avait vu dans les yeux de son frère les douleurs que lui infligeait Valentin. Ce regard-là, elle avait eu extrêmement de mal à le soutenir, et elle ne voulait pas non plus que ce souvenir lui revienne en mémoire. Elle s’en voulait déjà assez comme ça, parce qu’elle savait très bien que c’était de sa faute si Jace s’était retrouvé dans cette situation.

Mais l’information avait fini par lui échapper. Certainement parce qu’elle en avait marre de garder autant de secrets. Ça la bouffait, plus que tout le reste encore/ Mais elle devait vivre avec tout ça, elle le savait très bien. Certaines choses devaient rester secrètes, pour le bien de tous, et surtout pour celui de Jace. Parce que quand ils le feraient revenir, si absolument tout ce qu’il s’était passé remontait aux oreilles de l’Enclave, ils allaient finir par les séparer pour de bon, et ça, c’était une chose que la rousse serait bien incapable de supporter. « Ça n’aurait rien changé, il serait, de toute manière, repartit avant que vous n’arriviez. » Et, elle avait aussi essayé de gérer les choses par elle-même. Mais Jace restait lui-même. Il avait voulu protéger les siens, la protéger elle. C’était dans sa nature, personne ne pouvait changer ça. « Il ne voulait pas rentrer Alec, il a été clair là-dessus. Et il n’a même pas voulut que je l’accompagne après. » Ça, c’était encore quelque chose d’assez logique. Mais Clary avait essayé tout de même, parce qu’elle ne supportait pas de le voir souffrir de cette manière tout seul. Surtout qu’elle était persuadée que Valentin voulait mettre la main sur elle, alors oui, forcément, elle avait essayé. Elle avait absolument tout essayé.

Mais quand Alec lui demanda ce qu’il lui avait dit, elle avait eu un blocage. Il lui était impossible de rapporter toute leur conversation. Certaines choses étaient beaucoup trop intimes pour qu’elle en dise un seul mot au Lightwood, ou à n’importe qui d’autre d’ailleurs. Il lui fallait faire du tri dans son esprit, malheureusement, c’était quelque chose d’assez compliqué. « Il m’a dit que… Il était en mission pour surveiller certains Chasseurs d’Ombres. Et qu’il avait juste besoin de temps pour faire tomber Valentin, et que tant que ce ne serait pas fait, il ne rentrerait pas. Il a rien voulu me dire de plus, pour ma sécurité. Et pour la vôtre aussi. » Clary avait de nouveau les larmes aux yeux. Repenser à ça ne lui faisait pas du bien, au contraire. Elle avait juste envie de sauter de ce pont et de ne jamais ressortir de l’eau qui se trouvait en dessous. Bien sûr, le baiser qu’ils avaient échangé lui revenait en mémoire aussi, et ça, c’était certainement ce qu’il y avait de pire. Parce qu’il n’était pas là pour la rassurer, et lui dire que tout irait bien, que lui non plus, il ne croyait pas au tissu de mensonges que Valentin leur avait balancé en pleine tronche. Et Clary se sentait dériver à nouveau. Autant dire que les paroles suivantes d’Alec n’aidaient pas non plus. Elle ne voulait pas le tuer, bien au contraire. Elle voulait juste qu’il soit à nouveau à ses côtés, en sécurité. Mais elle avait échoué, elle en avait bien conscience. Et elle ne répondit pas à Alec, se contentant de partir, en larmes, pour rentrer à l’Institut, se rouler en boule dans son lit, et attendre que la nuit passe et qu’elle ait enfin à nouveau le courage de supporter cette douleur qui allait sans aucun doute finir par la tuer.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't follow me, you hate me ❄︎ Clalec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn :: Pont de Brooklyn-
Sauter vers: