SAPHAEL ♠ Let's make this last forever - Page 3


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6174
♦ Messages : 1607
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 31 Mai - 17:22
Let's make this last foreverClairement, le frustrer de la sorte, c’était quelque chose qui avait eu le don d’amuser Raphael. Il commençait même à se demander s’il ne devrait pas le faire plus souvent, il pourrait probablement se moquer de lui quelques fois, puis ce qu’il lui répondait, son petit coup d’épaule… C’était tout bonnement encore mieux. Il n’y avait pas de doute à se faire là-dessus. Il se retournait finalement vers lui en l’écoutant, se léchant les lèvres. “¨Parce que tu penses vraiment que tu pourrais être déçu ? Je veux dire… De toute manière, même si c’était nul, tu n’aurais pas de quoi comparer.” Lui dit-il, haussant vaguement les épaules. C’est vrai quoi.. il n’avait fait ce genre de choses qu’avec une fille et il était dans un état second. Raphael pourrait être le pire coup qu’il ne le saurait probablement pas. Mais Raphael préférerait tout de même être doué dans ce genre de choses, il faut dire qu’il préférait largement faire plaisir à Simon qu’autre chose, mais en même temps, qui ne penserait pas la même chose ?
Puis finalement, ils continuaient de parler, surtout des amours de SImon quand le sujet du mariage avait été mis sur la tapis. Si ça avait perturbé Raphael à la base, il ne pouvait nier le fait qu’en fait… Il aimait ce sujet parce que ça lui donnait une nouvelle raison de le taquiner tout en l’entendant dire, en plus de ça, qu’il l’aimait. Ces mots étaient clairement ce qu’il préférait entendre. “Alors maintenant, tu me dis que tu ne voulais pas vraiment m’épouser ?” Lui demandait-il, haussant un sourcil. ”On ne t’as jamais dit que c’était mal de jouer avec les sentiments ?” Il caressait finalement sa main à l’aide se son pouce quand il lui disait juste ‘oh ok’, il avait l’air… Anormalement déçu en fait, il ne s’était pas attendu à ça. Il aurait pensé qu’il lui pose d’autres questions, mais non. “Tu as étrangement l’air… Déçu ? Ce n’est passez spectaculaire pour toi ? Tu voulais voir des choses plus incroyable ? Une cérémonie au clair de lune entourés de chauve souris ?” Ce serait tout de même assez bizarre comme chose, mais d’un autre côté… Il pensait que c’était quelque chose que Simon pourrait croire… Et Raphael ne savait pas vraiment quoi faire de cette information.
Le sujet se tournait finalement vers Clary et c’était clairement quelque chose qu’il n’aimait pas, en même temps, il ne portait pas la rouquine dans son coeur, il ne l’avait jamais appréciée. “Elle s’en veut ? Je suis persuadé qu’elle a prit un malin plaisir à m’attaquer sur des choses qui ne sont que ses spéculations.” DIt-il en plissant le nez. Sérieusement, s’il avait pu la baffer elle… Haussant la main du jeune homme jusqu’à ses lèvres pour y déposer un tendre baiser, ce qui allait vraiment bien contraster avec ce qu’il faisait après. Les crocs sortis, il esquissait un léger sourire, mais pas le sourire gentil. Du tout. “De toute façon, si elle tente quoi que ce soit, tu peux être sûr que je l’arrêterais.” Ouais, bon, Simon venait de lui dire qu’elle n’allait pas tenter de se mettre entre eux, mais dans le doute… Il préférait être prêt à riposter. Etrangement, il se doutait que s’il la croisait une nouvelle fois lorsque Simon n’était pas là ou qu’ils n’étaient que tous les deux, ça partirait en cacahuètes, vous pouvez en être sûr. Du moins… Lui, il pensait que les deux ne passeraient pas un long moment avant de finalement se taper l’un sur l’autre, à s’engueuler pour des raisons totalement futiles. Quoique lui, il ne trouvait pas forcément ça futile.

Il poussait un long soupir quand il lui répondant, secouant la tête de gauche à droite, ce garçon était vraiment pas possible en fait. Il se demanderait presque comment ça se faisait qu’il était tombé amoureux de lui… Il n’était clairement pas le genre de garçon qui devrait lui plaire et pourtant… Il était tellement fou de ce nerd qui fait des regarde des films pour apprendre des choses - fausses - que Raphael aurait très bien pu lui apprendre. Mais bon, Raphael pourra bien lui apprendre des tas d’autres choses. Histoire qu’il n’ait pas que des choses fausses en tête. Ce ne serait pas plus mal quand on regarde, n’est-ce-pas ? “Tu es incroyable..” Dit-il d’un air assez perplexe, ouais parce qu’en fait… Est-ce qu’il disait ça comme un compliment ou non ?
Mais bon, il n’avait pas vraiment beaucoup de temps pour y penser parce que quelques temps plus tard et il se retrouvait avec un Simon sur lui entrain de l’embrasser, ses mains caressant ses hanches, le collant un peu plus à lui, remarquant que c’est ce que Simon tentait de faire, se coller à lui. Et Raphael n’était clairement pas contre ça, au contraire. Il le gardait tellement contre lui que rien ne pourrait passer entre eux, ce qui n’était pas plus mal en soi. Puis, sentir les baisers de Simon lentement descendre, passant de ses lèvres à sa mâchoire, à son cou… C’était tellement bon… Vous n’imaginez pas à quel point Raphael aimait sentir ses lèvres contre sa peau, même s’il n’était pas persuadé que c’était quelque chose d’éthique à faire ici, mais bon. Fuck it, de toute façons, ils avaient l’air d’ado/jeunes adultes alors pourquoi ne pas se comporter de la sorte pour une fois ? Puis, il ne pouvait empêcher le geignement qui quittait ses lèvres alors qu’il sentait Simon planter ses crocs dans son cou. Il inclinait presque automatiquement la tête sur le côté, lui laissant un meilleur accès alors qu’une de ses mains montait pour se glisser sous son haut, dans caressant sa peau avant de s’y agripper légèrement, fermant les paupières. Il avait vraiment l’impression que Simon arrivait à le rendre fou dans n’importe quelle situation, qu’un simple toucher pourrait lui faire perdre les pédales. Ce garçon avait un tel pouvoir sur le mexicain et pourtant, il n’avait même pas l’impression qu’il s’en rendait compte ou qu’il tentait de faire quoi que ce soit avec ça alors que clairement, Simon le menait par le bout du nez. Tous ceux qui savaient pour eux
© 2981 12289 0 ♠ 1 033 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1822
♦ Messages : 249
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Ven 2 Juin - 1:17
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je voulais prendre un air faussement outré, mais c'était plus fort que moi, je ne réussi pas à tenir une demi seconde avant d'exploser de rire. Je ne sais pas si Raphael en faisait exprès, mais personnellement, je le trouvais très drôle. Mais je crois, vraiment, qu'il n'en faisait pas exprès. Ou tout du moins, il ne devait pas s'attendre à réussir à me faire autant rire. En fait, je n'en savais rien. Je ne pouvais qu'émettre des théories sur le sujet. Puis ce n'était pas bien grave dans le fond. Le principal c'était le résultat non ? Puis là, comment je pourrais réellement m'offusquer, Raphael avait raison, je n'avais pas matière pour comparé, donc même si il était nul, comment je pourrais le savoir ? Une fois que j'eus repris mon calme, j'avais toujours un sourire amusé, mais plissait les yeux en espérant paraître un peu plus perplexe.

- Hmm… Du coup, est-ce que je ne devrais pas aller te tromper, histoire d'avoir matière à comparer…

Evidemment, c'était des bêtises. Je n'étais pas ce genre de gars, malgré ce qu'on pourrait croire au vu de mes histoires avec Clary, Maureen et Izzy. Puis je n'étais pas suicidaire ni maso au point de vouloir me permettre une chose pareille. Si j'osais aller voir ailleurs Raphael n'aurait sans doute aucune pitié à assassiné mon amant sous mes yeux et à m'enfermer dans un cercueil pour le restant de… De mon éternité. Et même, pourquoi j'irai voir ailleurs ? J'étais très bien avec Raphael et je préférai croire qu'il était le meilleur coup de toute mon existence, même si c'était le seul et même si il était nul. Mais j'en doutais assez.

Je ne sais pas ce qui m'avait pris d'évoquer ces histoires de mariages. Maintenant Raphael se foutait clairement de ma gueule et je ne trouvais pas mieux à lui répondre que de lui faire une grimace en lui tirant la langue. Je sais, c'était très gamin, niveau CM2. Mais il n'y avait sans doute rien que je puisse répondre qui n'allait pas me discréditer plus que ça encore. Puis la suite ne fut pas vraiment des plus à mon avantage non plus. Cette fois, je fis uen moue boudeuse et répondit :

- Ben ouais… Pourquoi pas… ce serait bien plus sympa. Puis ça rend un peu plus les choses officielles aussi. Faire une promesse à deux c'est bien, mais faire une promesse devant les autres c'est mieux. Comme ça, on est sûr qu'il y a plein de témoins qui pourront venir nous le rappeler le jour où il y a un problème. Et surtout… Comme ça, tout le monde sera bien au courant que tu es à moi et à personne d'autre. Du niveau « Si tu l'touche jte dévisse la tête ». Tu vois le genre ?

Finalement, ce n'était vraiment pas mieux que cette histoire de mariage un peu plus tôt. Je m'emportais décidément trop facilement avec ce genre de chose. Je crois que Magnus et Alec pouvaient en témoigner aussi vu leur discours que je leur avais fait le jour du mariage avec Lydia. Bref, cela avait au moins amusé Izzy.

Je me sentis soudainement un peu mal d'entendre Raphael parler de ces « spéculations » de la part de Clary. Parce que si elle s'en était pris à lui c'était un peu de ma faute aussi. Et il me semblait que j'avais déjà expliqué tout ça à Raphael le jour même donc ce n'était pas forcément nécessaire de revenir dessus. J'étais même presque sûr que si j'osais en parler, Raphael trouverai un moyen de tout rejeter sur Clary quand même. Et sincèrement, je crois que j'avais eu ma dose de dispute avec le vampire pour aujourd'hui. C'était décidément trop facile d'énerver Raphael. Alors si je pouvais l'éviter, autant le faire. Je me contentais donc de sourire et de hocher la tête sans en ajouter plus sur le sujet. De toute façon, nous étions presque arrivé au Drive-In.

Je savais que j'étais ridicule avec mes histoires de films de vampire. Mais de ma part, Raphael aurait du s'y attendre. Il fini par lâcher un soupire exaspéré en disant que j'étais incroyable. Cela sonnait comme un reproche, mais me fit bien rire quand même et conclu notre conversation à ce sujet. Ce qui n'était sans doute pas plus mal. Je n'avais pas envie d'évoquer à Raphael toute les théories que j'avais sur les vampires avant d'en devenir réellement un et d'en apprendre plus à leur sujet. Un long moment de silence s'installa alors et j'avais aucune idée de quel sujet de conversation aborder. C'était ce qui était compliqué avec Raphael. Nous n'avions pas beaucoup de centre d'intérêt en commun. Je ne pouvais pas lui parler des derniers jeux vidéos que j'avais découvert, cela ne l'intéresserai sans doute pas.

Heureusement, quand il s'agissait d'être plus physique, là… On s'entendait merveilleusement bien. J'avais même trouvé le moyen de changer de position pour qu'on soit plus proche. Encore et après quelques baisers échangés, j'avais planté mes crocs dans son cou. Je pouvais sentis la main de Raphael sous mon haut, ses doigts qui s'agrippait à moi alors qu'il laissait échappé un petit gémissement. Comment y résister, cela ne faisait que m'encourager à continuer. Je m'accrochais aussi à lui comme je pouvais. Il n'allait pas s'enfuir, je le savais bien. Mais bon, par réflexe vous savez. Et j'avais besoin de le sentir encore plus. J'en avais plus qu'envie, c'était presque comme un besoin. Pourtant je savais que ce sang ne pourrait pas me nourrir comme le faisait le sang de terrestre. Mais il était tellement délicieux, que je n'arrivais pas à m'en lasser.

Cependant, si je continuais à boire, je finirai par faire tourner Raphael de l'oeil. Alors je savourais quelques instant le liquide qui s'écoulait dans ma gorge avant d'enlever mes crocs, passant un petit coup de langue sur la plaie qui se refermais déjà pour ne pas en perdre une goutte. Je me redressais plongeant mon regard dans celui du vampire tout en me léchant les lèvres doucement. J'avais tellement envie de l'embrasser encore et encore. Personne ne m'avait jamais donné autant envie d'être contre lui comme c'était le cas avec Raphael. Après, c'était sans doute le fait d'être devenu un vampire qui avait aussi développé ma libido, mais bon, je ne préférai pas trop y penser non plus. Il n'y avait que Raphael qui m'intéressait.
© 2981 12289 0 - 1 067 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6174
♦ Messages : 1607
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 6 Juin - 23:11
Let's make this last foreverIl l’écoutait parler, haussant doucement les sourcils. Heureusement qu’il savait que Simon faisait semblant, sinon, il aurait probablement crié au scandale. Il faut dire que Raphael n’avait jamais été le genre de garçon à partager, mais ça, il était persuadé que Simon l’avait déjà remarqué. En même temps, il faudrait le faire tout de même pour ne pas le remarquer maintenant, vu la façon dont il agissait quand il était avec lui et que Clary - ou un autre danger - se rapproche trop de lui. Peut-être qu’il devrait même tenter de se relaxer un peu, de rester calme face à ça, mais sérieusement… Comment était-il censé faire quelque chose de ce genre-là ? C’est tout bonnement impossible quand on le connaît quoi… Mais bon, il ne doutait pas de ses capacités à continuer de ronchonner, mais peut-être un peu moins. Enfin, si ça se trouve, Simon aime bien ça, donc… “Non, je ne pense pas. Je pense que tu devrais te contenter du fait que je te dise que c’est très bon, désolé.” Lui dit-il avec un léger sourire en coin. Ouais, il laissait de côté le fait que si ça arrivait, il risquerait de lui brûler le pénis à l’aide du soleil, bien évidemment. Puis au fait qu’il allait probablement tuer son amant ou son amante sous les yeux de Simon dans d’atroces souffrances, même si ça serait un Néphilim. Accord ou pas accord, la personne qui toucherait son Simon ne reverrait pas la Terre de si tôt. Vous pouvez en être sûrs. Mais de toute manière, Simon n’avait pas l’air d’être ce genre de garçon, donc Raphael savait pertinemment qu’il n’avait pas de soucis à se faire à ce niveau. Bon, sauf s’il se rendait soudainement compte qu’il était fou d’il ne sait trop qui - et totalement hétéro - et qu’il déciderait de le quitter, mais il doutait tout de même aussi de cette opportunité. Si Raphael ne lui plaisait pas un minimum, ils ne seraient pas en couple. Sauf s’il a des choses derrière la tête, mais il n’est pas assez fourbe pour exploiter ça.
Franchement, la répartie de Simon arrivait encore à étonner Raphael. Un tirage de langue, il se demanderait presque si Simon avait bel et bien plus de 18 ans ou s’il était resté bloqué à 12 ans. Dire que ça devrait être lui le moins mature des deux corporellement, c’est épatant de voir à quel point c’est faux. C’est épatant. Bon, par contre, il devait bien avouer que la moue boudeuse de son petit ami était adorable, si bien qu’il aurait envie d’aller déposer des tas de baiser sur ses lèvres et sur le reste de son visage. Il le rendait tellement niais... Ce qu’il lui disait, c’était plutôt une bonne idée d’ailleurs, se marier pour montrer à tout le monde à qui on appartient, et pas seulement une petite promesse entre deux personnes. Pourtant, il s’était toujours dit que les mariages comme les Terrestres, ce n’était pas bien important, juste une cérémonie pour se montrer. Ouais, malgré le fait qu’il était Catholique. Il faut dire qu’en même temps, le seul mariage qu’il avait vraiment connu, c’était celui de ses parents, et ça ne s’était pas vraiment bien terminé. Il pensait donc qu’on avait pas besoin d’un tas de personnes pour montrer son amour éternel à quelqu’un, que le faire dans l’intimité avait beaucoup plus de sens, que c’était beaucoup plus personnel, plus beau. Le truc, c’était que pour Simon, il pourrait aller le crier sur tous les toits. Hochant la tête, il finissait par reprendre la parole. “C’est vrai que ce n’est pas une si mauvaise idée de faire un mariage comme ça, quand on regarde.” Et pourtant, c’était une idée de Simon, et même pas trop douteuse ! “Donc, cariño, à notre mariage, tu pourra inviter toutes les personnes que tu veux pour leur montrer avec qui tu devrais être.” Dit-il, taquin. Ouais, taquin parce qu’il lui parlait encore de mariage et que maintenant, il n’allait jamais le laisser oublier tout ça.

Finalement, les deux vampires se retrouvaient bien assez tôt sur les sièges du pick-up, Simon sur Raphael entrain de s’embrasser après un petit moment de silence. Il faut dire qu’en même temps, il n’y a pas beaucoup de choses qu’ils ont en commun, si ce n’est le fait d’être des vampires. C’est à se demander ce qu’ils font ensemble. Mais bon, au moins, ils s’entendent bien quand tout relèves des contacts physiques. Ce qui n’était pas plus mal quand on regarde, s’ils ne s’entendaient sur aucun domaine, ce serait probablement pas des plus génial. Sentant finalement les crocs de Simon dans sa jugulaire, il poussait de légers sons, s’accrochant à lui sans pour autant planter ses ongles dans sa peau, il n’était pas vraiment là pour lui faire mal. Du moins, il avait encore assez de self-control pour y faire attention. Il le sentait pourtant finir par arrêter de le mordre et il pourrait presque protester s’il n’avait pas encore un minimum de fierté, mais il ne pouvait empêcher le frisson qui le parcourait en sentant sa langue passer sur sa plaie. L’effet qu’il avait sur lui, dios.. Il aurait presque l’impression d’être entrain de faire ses premières expériences sexuelles vu la façon dont son corps réagissait au quart de tour. En même temps, qui ne réagirait pas comme ça face à Simon ? Son regard planté dans celui de Simon, il allait une nouvelle fois planter ses lèvres contre les siennes, profitant que le garçon s’était tout juste léché les lèvres pour échanger avec lui un baiser langoureux pendant quelques temps. Il finissait par le rompre à son tour, posant des baisers sur ses lèvres, sa mâchoire, son cou, finissant par planter ses crocs à la jointure de son cou et de son épaule, closant les paupières. C’est fou comme il trouve toujours que Simon est exquis malgré le fait qu’il se nourrisse de sang de Néphilim. Il faut croire que le fait que ce soit Simon change toute la donne. Il allait finalement monter une de ses mains vers ses omoplates, l’autres descendant, pour cette fois-ci se poser sur le glorious glorious booty.
© 2981 12289 0 ♠ 1 027 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1822
♦ Messages : 249
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 8 Juin - 16:35
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je me doutais bien que jamais Raphael Santiago me dirait « Oh oui ! Vas-y, va me tromper, comme ça tu pourras comparer ! » sans que ça ne soit rempli de sarcasme. Il n'y avait même pas besoin de sortir avec lui pour comprendre que ce vampire était des plus possessifs. Rien qu'avec ses affaires, il était terrible. J'avais faillit mourir pour avoir trouer une de ces vestes, vous vous souvenez ? Bon, mourir, c'était peut-être un peu excessif. Mais il m'avait fichu la peur de ma vie. Et sincèrement, je ne pensais pas que c'était possible d'avoir une telle réaction pour un simple vêtement, aussi cher soit-il. Mais apparemment si, Raphael en était la preuve vivante. Enfin… Morte… Mais vivante un peu quand même. Arrêtez d'essayer de me faire expliquer ça ! Vous savez très bien que j'en suis totalement incapable et que ça m'embrouille l'esprit plus qu'autre chose.

Au final, Raphael ne s'énerva pas tant que ça, il se contenta de dire que je n'avais pas intérêt à aller voir ailleurs et que je devrais me satisfaire de lui et lui seul. Enfin, ce n'avait pas été formulé de la sorte, mais l'idée était là. Je me mis à rire doucement. Je trouvais ça adorable qu'il se montre possessif à mon égard. J'aurais pu le pousser à continuer de me revendiquer comme son seul amour. Mais je crois que ce serait plus jouer avec le feu qu'autre chose, alors, je m'en passai.

- Tu vas devoir m'en convaincre… Encore et encore…

J'avais dit ça sur un ton évidemment rempli de sous-entendu et j'avais fini en soupirant, comme si ce serait un supplice. Je crois qu'aucun de nous deux ne se plaindrait de passer plus de ce genre de moment ensemble. J'étais presque sûr que même après une éternité, je ne me lasserai pas de la présence de Raphael. Enfin, je disais ça de mon point de vue d'ado transi. Peut-être que dans quelques années je n'aurais plus le même discours. Mais pourquoi se soucier de ce qui allait se passer dans quelques années quand nous pouvions profiter de l'instant présent hein ? Et sincèrement, pour le moment, je ne demandais rien de plus. Il y avait eu trop de haut et de bas dans ma vie en ce moment, j'avais bien envie d'un peu de stabilité pour changer. Même si, je savais que c'était trop demandé quand on est un vampire avec une meilleure amie Nephilim et un psychopathe qui court dans les rues.

Je ne savais pas trop où j'allais avec mes histoires de mariage, mais j'étais fier de la raison que j'avais trouvé pour les justifier. Même Raphael avait fini par admettre que ce n'était pas une mauvaise idée. Il avait même rajouté que je pouvais inviter qui je souhaitais. J'y réfléchis un instant ou tout du moins fit mine d'y réfléchir avant de répondre :

- Hm… Tu crois qu'on aurait assez de place pour sept milliards de personnes ?

Rien que ça oui, il s'agissait tout simplement de la population toute entière. Ou tout du moins c'était le chiffre qu'on nous avait donné en cours de géographie au lycée.

- Quoi ? T'as dis toutes les personnes que je voulais. Je veux que le monde entier soit au courant. On est jamais trop prudent.


Je crois bien que la plus grande partie de la population n'en a strictement rien à faire de la personne avec qui je veux finir mes jours ou vivre mon éternité plutôt. Mais je dois vous rappeler qu'être sérieux ce n'est pas trop mon truc ? Sérieusement ? Je crois que même Raphael avait compris que je racontais des bêtises. De toute façon, ce n'était pas comme si il considérait sérieusement cette idée de mariage non ? Je lui aurais volontiers fait la blague que je voulais que tout le monde sache que je devrais être avec Clary, mais pas sûr que Raphael apprécie celle là. Heureusement, je m'étais arrêté avant de la faire. J'étais presque sûr que mon instinct de survie m'en remerciait actuellement et avait même fait un high five avec mon cerveau pour célébrer cette retenue de blague qui ne serait pas passée. Pour une fois que ça arrivait.

Cette soirée se poursuivit au Drive-In. Et si je n'avais jamais vu le film qu'ils diffusaient aujourd'hui, je n'étais pas sûr d'en voir grand-chose. En effet, il c'était écoulé quelques minutes à peine que j'étais déjà sur Raphael à l'embrasser comme si ma vie en dépendait. Ma vie n'en dépendait pas vraiment, mais j'aimais tellement cette sensation. Et je ne sais pas si je préférai l'embrasser ou boire son sang. Mais l'un comme l'autre, il s'agissait d'expérience qui me transcendaient totalement. Et j'étais bien sûr que je ne pourrais jamais rien vivre de similaire avec qui que ce soit d'autre. Mieux encore, ces sentiments que je ressentais étaient réciproque. J'aurais pu en douter, mais plus maintenant. Vu les réactions de Raphael, il n'y avait pas à en douter. Puis si il n'aimait pas ça, il m'aurait sans doute déjà rejeter. Je savais bien maintenant que le vampire n'était pas du genre à s'embarrasser quand il n'aimait pas quelque chose. C'était plus compliqué de le faire avouer quand il aimait par contre.

Cependant, en ce moment, il me semblait que je lui faisais avouer plutôt facilement. Rien que ces petits gémissements et ses mains qui s'accrochaient à moi le trahissaient. Raphael fini par mettre fin à notre baiser mais simplement pour aller m'embrasser la mâchoire, descendant progressivement vers mon cou pour aller y planter ses crocs. Ma réaction ne se fit pas attendre. Je lâchais un gémissement, penchant la tête pour lui laisser un meilleur accès et m'accrochant encore plus à lui. Ce n'était vraiment pas pratique d'être dans une voiture pour ça. Mais pour le moment, j'avais autre chose à penser. J'avais aucune idée comment c'était possible d'apprécier autant cet instant, même avec Camille il ne m'avait pas sembler que se faire mordre était aussi délicieux. Il faut dire, qu'encore une fois, je n'avais pas énormément de matière pour comparer non plus. Alors que Raphael c'était permis de descendre une main sur mes fesses, je défis quelques boutons de sa chemise pour aller lui caresser directement le torse. Si quelqu'un débarquait maintenant, il ne serait sans doute pas déçu du spectacle tient.
© 2981 12289 0 - 1 055 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6174
♦ Messages : 1607
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Lun 12 Juin - 18:20
Let's make this last foreverIl roulait des yeux en écoutant Simon, même si une lueur dans ses yeux montrait tout de même qu’il était amusé par les sous-entendus de Simon et qu’une partie de lui serait prête à le convaincre encore et encore que se contenter de lui serait la meilleure chose à faire parce qu’il n’était pas le pire au lit, même que c’était très bon. Il pourrait même le convaincre tous les jours s’il voulait, il n’avait clairement aucun problème vis-à-vis de ça. Dios, ça paraissait tellement étrange de dire ça comme ça. Peut-être qu’il devrait même commencer à surveiller à quoi il pense, ça ne serait pas plus mal quand on regarde. “Mon petit ami est un vrai débauché.” Finissait-il par lui répondre, poussant un long soupir à son tour, sans jamais le quitter sur regard. Ouais, lui aussi il pouvait faire ce genre de choses en se foutant tout de même un peu - beaucoup - de la gueule de son petit ami, parce que quand on le regarde, il le cherche un peu ce petit con, mais il aimait tout de même ça, il ne peut le nier. C’est bien mieux que d’être dans une relation amoureuse totalement niaise où les deux passent leur temps à se dire je t’aime et à se faire des baisers sans jamais chercher à s’embêter. Il avait déjà connu ça et non merci, il ne voulait pas retenter l’expérience, jamais. Ouais, parce que ça avait tout de même fini vraiment mal cette histoire, mais qu’est-ce qu’il pouvait y faire quand on regarde ? Pas grand chose. Ce n’était pas comme s’il voulait le changer de toute manière. Il était avec Simon et aucune de ses relations passées n’arrivait à la cheville de celle-là. Mais bon, peut-être qu’il dit ça parce qu’il ne peut pas être neutre là-dessus parce qu’il était raide dingue de Simon ? Va savoir.
Le sujet du mariage était ce que Simon avait abordé un petit moment après et Raphael était presque brusqué pendant quelques secondes quand il l’entendait demander sept milliards de place parce qu’il voulait que le monde entier soit au courant. Simon, tu es… Tu es tellement un cliché, amor.” Le taquinait-il, lâchant un petit ricanement, serrant la main du novice dans la sienne. “Mais l’idée que tout le monde sache que l’on soit ensemble ne me déplaît pas plus que ça.” Même s’il doutait que cette relation reste privée bien longtemps maintenant qu’ils avaient eu un rendez-vous dans un endroit public, dans un endroit où des tas de Créatures Obscures se trouvaient et avaient donc vu Raphael tenir la main et regarder ce garçon avec un air tellement tendre dans le regard… Il ne doutait pas une seule seconde que la rumeur disant que Raphael Santiago, le grand méchant vampire sans coeur avait un petit ami allait traverser New-York. Et il ne disait pas ça par pur narcissisme, genre ‘tout le monde doit parler de moi’, mais seulement parce qu’il savait que des tas de Downworlders étaient les pires comères. Oui, Magnus Bane, tu es tout particulièrement visé. M’enfin bon.
Les sensations qu’il ressentait face aux mains, aux lèvres, aux crocs de Simon étaient toutes plus délicieuses les unes que les autres, si bien qu’il se demandait comme il faisait ça, s’il l’avait ensorcelé ou une connerie du genre. Il était quasiment persuadé que personne n’avait jamais réussi à lui faire ressentir tellement de choses, même pas Alec avec son sang magique. Personne n’avait réussi à le faire se sentir aussi… Vivant. Et c’est clairement le comble quand on voit qu’ils sont tous les deux morts, non ? Il avait fini par, à son tour l’embrasser et planter ses crocs dans la peau de Simon pour s’abreuver, une de ses mains sur son derrière et l’autre sur sa nuque pour le tenir en place quand il avait incliné la tête pour lui laisser un meilleur accès. Puis, un frisson le traversait quand il sentait les mains de Simon se balader sur sa peau hâlée une fois qu’il avait ouvert quelques boutons de sa chemise. Si quelqu’un passait, il pourrait probablement voir quelque chose de clairement… Dépravé ? Est-ce que c’était le mot à employer ? Il n’était pas certain, mais c’est tout de même le cas, non ? C’est probablement pour ça que, comme le gentil garçon de famille, il finissait par légèrement s’éloigner de Simon, après avoir léché sa plaie, sa main remontant. Probablement des relents d’éducation bien catholique où il ne devrait pas se montrer entrain de faire ce genre de choses en publiques. Ouais, il avait beau se laisser aller à ses pulsions, il ne faut pas oublier qu’il est tout de même un garçon assez… pudique dans le fond. Aussi étrange que ça pourrait paraître venant de quelqu’un avec une telle confiance en soi. Enfin, si les deux choses étaient liées. “Même si j’adore ça, peut-être qu’on ne devrait pas faire ce genre de chose dans une voiture alors que des tas de gens pourraient passer et nous regarder ?” Demandait-il en plissant doucement le nez. Ouais, ça faisait tout de même cockblock, mais eh. C’est Raphael, il est comme il est. Si tenir la main de quelqu’un en public lui fait bizarre, une séance de making-out n’est pas beaucoup mieux.
© 2981 12289 0 ♠ 878 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» FLEUR ✤ forever young

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Taki's Dinner-
Sauter vers: