SAPHAEL ♠ Let's make this last forever - Page 2


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 20 Avr - 0:37
Let's make this last foreverIl ne pouvait empêcher le sourire en coin de venir prendre une place quasi définitive sur son visage alors qu’il entendait le rire qui sonnait plus embarrassé qu’autre chose que l’autre vampire avait sorti alors qu’il n’y avait pas vraiment de quoi être gêné. Raphael trouvait tout de même que c’était mignon, le fait qu’il décide de le dire à tout le monde, même si le tout le monde n’était pas vraiment beaucoup de monde dans le cas de Simon, c’était déjà ça. Va savoir pourquoi, Raphael aurait pensé, pendant un petit moment, que Simon ne l’aurait pas forcément dit à tout le monde. Va savoir pourquoi d’ailleurs. Peut-être parce qu’il était tout de même Raphael et que la meilleure amie de Simon ne le portait pas dans son cœur, mais apparemment il s’en fiche pas mal. Dire qu’il pensait qu’il voulait toujours son approbation. Il faut croire qu’à un moment donné, quelque chose avait causé un déclic dans le cerveau du novice. Raphael se demandait même si maintenant, Simon voudrait l’approbation, ou du moins plaire à Raphael. Mais en fait, ça c’était tout de même quelque chose d’inné, quelque chose de naturel. Même si tout ce que faisait Simon n’était pas forcément la meilleure idée, la meilleure chose à faire, Raphael le laisserait toujours faire, va savoir pourquoi. Ce n’était pourtant sûrement pas la meilleure chose à faire, mais il faut croire que c’était plus fort que lui. Finalement, il se décidait tout de même à relever des choses dans ce qu’il disait. « C’est tout de même mieux que je sois au courant, effectivement. » Du coup, il n’était pas persuadé qu’il était obligé de le mettre dans la liste des personnes étant au courant, étant donné qu’il n’était pas vraiment extérieur à cette histoire, mais bon… « Et je ne savais pas que tu étais proche d’Annalyne. » Il savait qu’ils se connaissaient, étant donné qu’il était venu à sa fête d’anniversaire, mais rien de plus.
Le fait qu’il l’ait fit à Sam, c’était vraiment quelque chose qui ne l’étonnait pas. Il était même presque persuadé que le vampire avait été la première personne sur cette liste à le savoir maintenant que Simon connaissait le passé qu’il avait avec lui. C’était normal pour un petit ami de marquer son territoire auprès d’une ex, dans le sens figuré. Il ne laisserait clairement pas Simon le faire comme un animal, même s’il n’était pas vraiment contre l’idée d’une petit morsure par-ci, par-là, si ça ne cicatrisait pas si rapidement. Raphael pensait même que Simon pourrait l’exhiber, genre à se mettre sur une table pour montrer sa morsure sous son t-shirt, mais là n’était pas vraiment la question. « Et donc, tu n’es même pas allé le dire aux inconnus que tu croisais dans la rue ? » Ça, ça aurait été tout de même assez perturbant, mais pas tellement étrange venant de son petit ami. Par contre, ça aurait été un peu con s’ils n’avaient pas été réellement en couple, si ce n’était qu’une histoire comme ça. Il avait de la chance que Raphael n’ait pas d’histoires avec quelqu’un s’il ne pensait pas que ça pourrait durer, c’était bien quelque chose qu’il n’avait pas prit de Magnus, mais ça, c’est une autre histoire.

Si tout avait bien commencé, au moment où l’air qui aurait semblé froid chez quelqu’un d’encore vivant, leur conversation comme leur relation aurait pu tourner de la même manière, devenir glaciale et se rompre. Mais ça n’avait pas été le cas, malgré le fait que ça n’était pas vraiment passé loin. Du moins, Raphael pensait que ce n’était pas passé loin. Si ça se trouve, il ne se serait rien passé de si drastique – même si Raphael en doutait tout de même –, il ne savait pas trop. Il n’avait jamais été le meilleur pour savoir comment une relation allait évoluer, du moins quand c’était une relation amoureuse ou amicale. Quand c’était quelque chose de négatif, il avait toujours su quoi dire et quoi faire pour empirer les choses. Pour au contraire, tout améliorer, il était un peu plus… Rouillé. Il faut dire qu’il avait crée des liens quand il avait 15 ans et ensuite, tout s’était toujours bien déroulé avec les nouveaux vampires. Il n’avait jamais eu besoin de faire quoi que ce soit pour tout entretenir. Avec Sam non plus, il faut dire que Raphael ne faisait pas vraiment de connerie à cette époque, du moins Sam ne le savait pas. Il n’avait jamais su des masses de choses sur Raphael. Maintenant, c’était différent. Avec Simon, il avait envie de tout entretenir, de faire en sorte que Simon l’aime un peu plus chaque jour, même s’il ne savait pas du tout comment s’y prendre. Donc, il faisait ce que son instinct lui disait de faire, ce que son cœur lui disait de dire, même si ça lui faisait franchement bizarre d’étaler ses sentiments de la sorte.
Finalement, il avait donné que le pendentif qu’il avait au cou, celui de sa mama à Simon, parce qu’il avait envie que ce soit lui qui l’ait, parce qu’il le méritait, parce qu’il l’aimait. Il le regardait pendant quelques secondes examiner le bijou, passant sa langue sur ses lèvres pour les humidifier, appréhendant tout de même sa réaction. Il le regardait l’ouvrir et il aurait presque eu l’envie de refermer directement le bijou parce que lorsqu’il était encore en vie… Il avait tout de même décemment moins de classe que maintenant. Il ne portait pas ses costumes et avait toujours les cheveux bouclés, etc.. Il ne prenait décemment pas autant de temps pour parfaire son apparence tous les jours que maintenant, en même temps, il n’en avait pas vraiment les moyens à ce moment. Mais bon ! Là n’était pas vraiment le sujet. Et à sa question, il hochait la tête. « Bien évidemment. » Il aurait presque rajouté un ‘sinon je ne te l’aurait pas donné, idiota’, mais une partie de lui se disait tout de même que ce serait déplacé de dire ce genre de chose maintenant, ça ruinerait tout de même tout le moment.
Ce qu’il appréhendait encore, il faut croire que c’était quelque chose qu’il avait beaucoup faire avec toutes ces choses risquées dans la soirée. D’abord, dire qu’ils sortaient ensemble officiellement, puis la première dispute parce qu’il avait avoué – après que Simon lui tire les vers du nez – qu’il était un junkie, puis maintenant, lui dire qu’il l’aimait. Il aurait presque l’impression que leur relation s’était passée en avance rapide. Il aurait pu s’attendre à n’importe quoi, mais fut tout de même étonné de le sentir l’attirer en le tirant par le bord de sa veste – sans même l’abîmer, il faisait des progrès – afin de plaquer ses lèvres contre les siennes. Fermant les paupières, il répondait au baiser immédiatement pendant le temps qu’il durait, malgré le fait qu’il sentait tout de même les larmes de Simon reprendre et il se demandait vraiment ce qu’il avait fait cette fois. Il aurait pensé que c’était une bonne chose tout ça alors pourquoi Simon était-il entrain de pleurer ? C’était un vrai mystère pour le moment… Quand le baiser fut rompu, il était sur le point de lui demander pourquoi il pleurait, mais il n’avait pas le temps qu’il entendait Simon lui dire qu’il l’aimait aussi et c’était sûrement le meilleur jour de sa vie, clairement. Il allait lui dire quelque chose, n’importe quoi, il ne savait même pas quoi dire, mais fut coupé bien avant par les lèvres du novice crashées une nouvelle fois contre les siennes. Il répondait au baiser avec une certaine passion, avec amour alors que ses mains venaient se poser sur la nuque et sur le torse du garçon en se collant un peu plus à lui, le plaquant presque contre le mur derrière lui.
© 2981 12289 0 ♠ 1 304 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 20 Avr - 2:37
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Il n'y avait pas à s'étonner que j'étais déjà aller dire à tout mon entourage que je sortais avec Raphael, même si ça n'avait jamais été dit clairement entre nous. Je lâchais un nouveau rire embarrassé lorsque Raphael me fit la remarque que c'était pas mal qu'il soit au courant. Et bien maintenant, c'était fait… J'aurais tout de même aimé pouvoir le dire à ma mère et à ma sœur. Mais Rebecca n'était pas revenu sur New York encore. Et si ma mère l'avait appelé, je craignais le pire. Pourtant, ma famille était une des choses les plus importante pour moi. Ne pas pouvoir leur partager quelque chose pareil… Quoique, je doutais que ma mère approuve réellement une telle relation, mais bon… L'important n'était-il pas que je sois heureux dans tout ça ?

Je ne m'attendais pas à ce que Raphael relève le nom d'Annalyne en particulier. Je connaissais la sorcière depuis peu. En fait, c'était parce qu'elle était amie avec Raphael que je la connaissais. Je l'avais croisé plusieurs fois par hasard et elle m'avait toujours fait part de compliment à l'égard de Raphael et insinué que je devais arrêter de rester très près des Shadowhunter et surtout de Clary en particulier.

- Hm. Oui, enfin depuis qu'on a organisé ton anniversaire plus ou moins ensemble, on est devenu plus proche.


Je fini en souriant. Parce que j'aimais bien l'idée d'être ami avec les amis de Raphael. Et j'espérai qu'il aimait cette idée aussi. Enfin, j'en savais rien. Peut-être qu'il avait évoqué la sorcier comme ça, pour faire la conversation et pas réellement pour savoir ce que je pouvais bien faire avec elle. De toute façon, je ne faisais rien de spéciale avec elle… Si ce n'était parlé de lui. Oui, j'aime bien parler de Raphael. J'avais un peu de mal à avoir un autre sujet de conversation en ce moment. Mais est-ce qu'on pouvait vraiment m'en blâmer ? Je me remis bêtement à rire à la phrase qui suivit de la part du Mexicain. Il était sérieux ?

- Pas encore ! J'y pensais justement… Comment t'as su ? Du coup… tu veux venir m'aider à prévenir le monde entier, ou ça se passe comment ?

Je n'étais pas sûr que ce soit le genre de Raphael de se lancer dans des projets aussi débile. Mais ce n'était pas comme si j'étais sérieux. Et imaginer le vampire aller dire à n'importe qui que nous sortions ensemble me faisait bien rire. Je me demandais si Raphael était aussi enthousiaste que moi à l'idée que l'on soit officiellement un couple ou non. Bon, c'est vrai qu'on fait difficilement plus enthousiaste que moi quand je m'y met. Mais je ne pouvais m'empêcher de me poser la question. Est-ce que c'était vraiment ce qu'il voulait ? Quoique, si il ne le voulait pas, je crois que je l'aurais su tout de suite. Raphael ne serait jamais venu ici ce soir si il ne voulait pas sortir avec moi. Et il me l'aurait faire clairement comprendre aussi.

Ce médaillon que j'avais autour du cou à présent était sans aucun doute une preuve de la confiance que Raphael plaçait en moi. Après tout ce que je lui avais fait. J'étais quand même celui qui avait trahit le clan, qui l'avait trahit lui, même si il m'avait pardonner depuis… Et là, je venais de créer un de ces drama à pleurer comme une gamine. Mais c'était assez légitime je pense… enfin, je pensais un peu n'importe quoi en ce moment. Ce pendentif était lourd en signification, je le sentais bien. Et pourtant Raphael avait tout de même décidé de me le confier. Donc j'avais bien l'intention de prendre soin de ce collier plus que n'importe quoi d'autre. Même plus que mon intégrale du Seigneur des Anneaux version longue, pour vous dire !

Enfin, je rigole, mais je n'étais vraiment pas en état de blaguer à ce moment même. J'étais bien plus préoccupé à embrasser Raphael, ce collier, cette déclaration,… Ca faisait bien plus en une soirée que je ne l'aurais cru possible. Si mon coeur battait encore, j'étais presque sûr qu'il serait ressortit de ma poitrine à force de cogner. Ce n'était peut-être pas plus mal qu'il ce soit arrêté, ça n'aurait pas été beau à voir. J'ajoutais à mon tour ma déclaration avant d'embrasser le vampire de plus belle. Ce dernier répondit immédiatement ce baiser avec bien plus de passion et de tendresse qu'il n'en avait fait preuve jusque là. Ou tout du moins il me semble. Je n'avais pas envie que ce baiser s'arrête un jour. Et mon vœux était techniquement réalisable vu que nous n'avions même pas besoin de nous arrêter pour respirer. J'étais tellement bien là. Tout était réglé ou presque. Je serrais Raphael un peu plus contre moi.

Je ne sais pas combien de temps ce baiser avait duré, mais bien plus que ce à quoi un humain aurait pu survivre. Mais je n'étais pas pressé de me séparer de Raphael. Au moins, je ne disais pas davantage de bêtises lorsque je l'embrassais et ça avait quelque chose de rassurant d'être dans ses bras. J'avais même fini par arrêter de pleurer. Malheureusement, tout les bonnes choses avaient une fin. Et je reculais un peu mes lèvres de celles de Raphael je décollais une de mes mains de lui pour essuyer les larmes qui était encore sur mes joues.

- Désolé… Ca faisait beaucoup d'émotions d'un coup…

J'affichais un petit sourire, plongeant volontiers mon regard dans celui de Raphael. Je lui caressais tranquillement la joue pendant un petit moment avant de reprendre :

- Mh… Si tu es d'accord… J'ai peut-être une idée pour ton problème d'addiction… Je ne suis pas sûr que ça fonctionne mais…

Je laissais ma phrase en suspend parce que je ne voyais pas comment la finir. Je voulais vraiment aider Raphael. Ce n'était peut-être pas le moment de remettre ça sur le tapis. Mais quitte à réglé nos histoires ce soir, autant y aller jusqu'au bout hein !
© 2981 12289 0 - 1 002 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 20 Avr - 3:18
Let's make this last foreverRaphael aimait bien ça, le fait que Simon s’entende bien avec ses amis proches, c’était tout de même quelque chose qui comptait pour lui étant donné qu’il pouvait dire que ces personnes, comme Annalyne, Magnus et… Autres – il allait rajouter Ragnor dans la liste, mais ce n’était décemment plus d’actualité – étaient comme sa famille maintenant. Donc, savoir que ces personnes l’aimaient bien étaient plus que plaisantes pour lui. Enfin, ce n’était pas comme s’il aurait soudainement décidé de ne plus sortir avec sous prétexte qu’ils n’étaient pas pour cette relation. Il faut dire qu’il devait encore y avoir des tas de membres du clan qui étaient contre cette union, mais Raphael ne voulait pas laisser quoi que ce soit venir s’immiscer entre eux deux. Ça ne vaudrait décemment pas le coup, même s’il devrait se mettre quelques personne à dos. « Je trouve ça bien que vous vous entendiez bien. » Annonçait-il, même s’il n’était pas persuadé que Simon avait besoin de son avis sur ses relations, mais le mexicain donnait son avis sur tout alors une chose de plus ou de moins, qu’est-ce que ça fait ? Mais comme dit, c’était vrai. Il aimait bien ça parce qu’en plus, s’ils avaient – quasiment – les mêmes amis, ils passeraient automatiquement plus de temps ensemble, non ? C’était donc clairement un plus.
Ils en venaient au fait que Simon allait prévenir tous les passants, ou plutôt le monde entier de leur relation, ce qui était tout de même assez amusant à imaginer. « Le monde entier ? Et tu veux faire ça en faisant une grande annonce télévisée ou nous porterons des t-shirts totalement niais avec inscrit ‘son petit copain’ avec une flèche pointée vers l’autre ? » C’était sûrement la chose la plus ridicule que Raphael pouvait imaginer parce que… Franchement, ces genre de t-shirts… Il n’en comprenait même pas l’utilité et s’imaginer là-dedans c’était tout bonnement digne de ses plus grands cauchemars, vous pouvez vous en assurer. « Ou peut-être que tu voudrais te contenter de faire une manifestation avec des pancartes dans le monde entier ? » Ce ne serait pas beaucoup mieux, quand on regarde, mais bon… Peut-être que Simon arriverait à trouver une façon encore plus ridicule, il n’en doutait pas une seconde. Ce garçon avait une imagination débordante, tout de même. Il ne savait pas encore si c’était une qualité ou un défaut… Mais c’était un fait.

Leurs lèvres étaient bien rapidement scellées alors que Raphael caressait doucement la peau du jeune homme, il ne voulait pas le lâcher, il ne voudrait sûrement jamais le lâcher. Il faut dire qu’embrasser Simon était sûrement devenu un de ses passe-temps favoris depuis la première fois où ça s’était produit. Il aurait presque l’impression que leurs lèvres étaient faites pour être l’une contre l’autre et les doigts de leurs mains entrelacés, aussi cliché que ça puisse sonner. Oui, Raphael aimait être cliché parfois, mais en même temps, il était un peu vieux maintenant, c’est normal qu’il soit un minimum romantique, non ?
Malgré le fait qu’ils n’avaient pas besoin de respirer, le baiser finissait tout de même rompre parce qu’autant que c’était quelque chose qui paraissait vraiment bien, ils ne pouvaient pas rester là à s’embrasser éternellement, malheureusement. Donc, une fois que Simon décollait ses lèvres de celle de Raphael, il aurait presque honte d’avouer qu’il avait légèrement avancé sa tête vers lui, comme pour suivre ses lèvres, pour en avoir plus. Parce qu’il en voulait encore, il en voudrait toujours encore. Mais il se retenait tout de même de laisser tout ça se montrer de trop… Il avait tout de même un reste de dignité, il pensait. Quoique… Il avait tour de même fait des choses plutôt stupide juste pour lui, pour passer du temps avec lui. Sa dernière excuse, celle de ses vestes, le hantait encore quelques nuits. Il douterait presque du fait que sa dignité soit toujours bel et bien existante.
Regardant Simon, puis l’observant s’essuyer les dernières larmes sur son visage, il esquissait un faible sourire. « Tu n’as pas à t’excuser. » Dit-il en lui caressant la mâchoire. « Je pense que c’est moi qui devrais m’excuser de te faire vivre ça. » Lui dit-il, pinçant doucement la lèvre inférieure. Il lui avait tout de même fait vivre un grand huit, niveau émotions, ou quelque chose comme ça. Mais il espérait qu’il n’y aurait pas vraiment trop de pentes, il préférait quand tout était un peu plus léger entre eux. En même temps, qui serait contre le fait de bien s’entendre avec la personne qu’il aime ? Quelqu’un d’un peu maso sur les bords. Et Raphael ne pensait pas l’être. Son regard dans le sien, il fronçait légèrement les sourcils quand il reprenait la parole en lui parlant de son problème d’addiction et d’une idée qui pourrait peut-être remédier à ça justement. Et Raphael voulait savoir quelle était son idée. « Vraiment ? » Il se doutait que le vampire ne voulait que l’aider, faire que tout ça s’arrête rapidement, mais Raphael ne voyait pas vraiment de manière pour arrêter tout cela si ce n’était arrêter de voir Alec complètement, mais du coup, il se disait que c’était sûrement quelque chose dans ces eaux-là qu’il allait lui demander et il le ferait sûrement s’il lui demandait. Il n’allait pas dire que ce serait forcément la chose la plus facile à faire, sûrement loin de là, mais il pourrait toujours essayer. « Quelle est ton idée ? » Lui demandait-il, assez curieux de la réponse qu’il allait lui dire. Mais il faut dire que, comme dit, il avait tous les droits d’être curieux parce qu’il allait lui proposer. Pas qu’il n’ait pas confiance en ce que le garçon lui dirait, mais comme il l’avait déjà dit, son petit ami avait une imagination débordante. Il se disait bien qu’il pourrait venir avec n’importe quoi comme idée. Pas forcément n’importe quoi dans un mauvais sens, mais… Vous voyez tout de même où est-ce qu’il voulait en venir, ne faites pas semblant.
© 2981 12289 0 ♠ 1 004 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Ven 21 Avr - 2:39
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Mon sourire s'agrandit lorsque j'entendis Raphael mettre fin à mes doutes à propos de ses amis. Il était vraiment heureux que je m'entende bien avec eux ? Alors je ne comptais pas faire en sorte que ça change. De toute façon, je crois que j'étais incapable de haïr qui que ce soit. Puis je me voyais mal aller crier sur Annalyne ou ne plus lui parler sous prétexte que Raphael ne voudrait pas que je suis ami avec ses amis. Ce serait un monde tout de même ! Puis maintenant qu'on était ensemble… c'était normal qu'on ait les mêmes fréquentations non ? Quoique j'avais bien peur que le jour où Raphael deviendrait ami avec Clary n'était pas encore arrivé. Et si un jour ça arrivait… je crois que je finirais pas le regretter. Une alliance entre Raphael et Clary ? J'en prendrais pour mon grade. Non, ce n'était peut-être pas plus mal ainsi.

Sincèrement, j'étais amusé de voir Raphael se prendre au jeu de la sorte. Je ne le croyais pas capable d'aller aussi loin pour peu de choses. La télévision ? Des Tee-shirts ? Des pancartes ? J'allais finir par croire qu'il y avait plus penser que je ne l'avais fait. Je me mis à rire bêtement, ou plutôt à glousser comme un imbécile en m'imaginant la scène.

- J'aime bien cette idée de passer à la télé avec un tee-shirt… Je pensais justement m'en faire un avec marqué « Désolé, ce mec est déjà pris par un Vampire Mexicain super Hot ». Je peux t'en faire une aussi ! En reformulant un peu, bien sûr… Mais si je te l'offre, tu seras obligé de sortir avec hein !

Je me remis à rire. J'imaginais Raphael avec son air renfrogné et son tee-shirt : « Désolé, ce mec est déjà pris par un Vampire Nerd super Canon » et avec possiblement un dessin d'un petit vampire à lunette version cartoon au dessus. Ce serait tellement adorable. Mais je crois que je rêvais un peu trop là. Raphael ? Saboter son image auprès du clan ? Plutôt mourir une deuxième fois. Puis personnellement, je n'avais pas très envie que Raphael meurt pour de bon alors, on allait se passer du tee-shirt. Même si ça aurait été drôle. Et à trop penser à ces tee-shirts, j'en avais totalement oublié que l'idée initiale qui était d'annoncer au monde entier que nous sortions ensemble. Techniquement, ça pourrait bien marcher si on se promenait avec des tee-shirt pareil en permanence aussi, vous me direz.

Je ne voulais plus lâcher Raphael. Tout semblait plus simple maintenant. Il n'y avait que lui et moi et rien d'autre. Je ne pensais même pas au fait que c'était sans doute cliché et pas très recommandé de s'embrasser dans une ruelle sombre. On ne sait pas ce qu'il pouvait se cacher. Quoique, en soit, nous étions deux vampires, des enfants de la nuit, nous n'avions pas grand-chose à craindre. Puis de toute façon, j'avais l'esprit totalement préoccuper par autre chose. Désolé, mais je préférai me laisser aller dans les bras de Raphael et savourer ce baiser enivrant. Ce n'était pas tout les jours que j'avais le droit à des déclaration de la part de Raphael. Alors vous pouvez vous en doutez que je n'allais pas le laisser s'échapper rapidement. Il n'empêche, j'avais encore quelques choses à l'esprit dont je voulais entretenir mon petit ami avant que cette histoire n'aille plus loin.

- Mais non… Ce n'est pas de ta faute, j'ai tendance à sur-réagir aussi…


Je n'arrivais pas à en vouloir au Mexicain. Ce n'était pas de sa faute si Clary avait encore des sentiments pour son frère, ce n'était pas de sa faute si ma mère l'avait mit à la porte. Ce n'était même pas sa faute si j'étais devenu un vampire, au contraire, il m'avait sauvé la vie. Puis je ne voulais pas que Raphael se mette à s'en vouloir à cause de moi aussi. Je le pardonnais peut-être un peu trop facilement. Mais c'était plus fort que moi. Quand il s'agissait des personnes que j'aime… Je n'étais jamais très rancunier. Je tenais bien trop à eux pour pouvoir me permettre de les perdre bêtement. Surtout pour des histoires où visiblement, Raphael n'avait pas contrôlé tout ce qu'il c'était passé et il semblait déjà s'en vouloir bien assez lui-même pour que j'ai besoin d'en rajouter une couche.

J'affichais un petit sourire malicieux malgré le fait que je devais avoir les yeux encore bien rouge. Dans tous les cas, ce sourire ne présageait rien de bon. Je laissais ma main qui était sur la joue de Raphael retomber sur son épaule, traçant des petits cercles de l'indexe sur sa veste. Je laissais le Mexicain m'interroger sur mon idée avant de commencer à lui expliquer :

- Je me disais que… Enfin, je sais pas trop comment ça marche ce genre de truc. C'est pas comme si je connaissais beaucoup de vampire de base alors des vampires accro au sang de Nephilim… Puis il y a pas énormément de série à ce sujet sur Netflix non plus. Enfin pas à ce que je sache. A moins qu'il y ai un serveur spécial où… Les créatures Obscures ont leur propres studio de tournage, leur propres séries, leur films et tout ou pas ? Euh… Je… Ce n'est pas le sujet, désolé…

Pour changer, je parlais trop. Sûrement parce que je stressais à l'idée de savoir si mon idée serait bonne ou non. J'avais l'impression qu'elle allait être encore ridicule par rapport à la gravité de la situation. Je m'en voulais de ne pas être une sorte de sorcier badass comme Magnus ou un Chasseur d'Ombre sur-entraîné comme Jace… Ou alors un Loup-garou sage comme Luke. Bref, tout sauf un vampire totalement perdu et pas très à l'aise avec les relations en tout genre. Je me demandais toujours comment Raphael pouvait me supporter. Bref, je fini pas balayer un peu mes interrogations sur les séries pour en venir au fait. De ma seconde main, j'allais attraper celle de Raphael, entrelaçant nos doigt et les remontait pour lui montrer :

- Tu vois ? Tu ne tremble plus comme ça… Du coup… Je me disais… Que peut-être ça pourrait marcher… A chaque fois que tu as l'impression d'être en manque et que ça devient trop insupportable, au lieu d'aller voir Alec, tu m'appelle ou même pas besoin en fait, tu viens me voir directement. Peu importe si je suis en train de dormir, de lire, de… Même de prendre une douche, je m'en fiche, tu viens me voir et je te ferais oublier ton manque.

Je tentais un nouveau sourire. Mais j'étais vraiment sérieux en proposant cela. Quoique, être sérieux ça ne me ressemblait pas trop. Je bougeais de nouveau. Sauf que cette fois, ce fut pour me pencher vers l'oreille de Raphael. Je mordillais un instant cette dernière avant de rajouter :

- Et ne t'inquiète pas. J'ai plein d'idée pour te faire oublier tout le reste. Je vais devenir ta nouvelle addiction, Raphael Santiago.

Je sais, je ne suis pas crédible quand je fais des avances de la sortes. Mais ça m'amuse, alors je n'étais pas près d'arrêté de si tôt. Puis j'étais presque sûr que, même si ça allait encore le faire soupirer, Raphael aimait bien que je l'embête de la sorte aussi.
© 2981 12289 0 - 1 224 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Ven 21 Avr - 19:29
Let's make this last foreverClairement, toute cette histoire de t-shirt allait loin, mais ce n’était pas pour autant que ça dérangeait plus que ça le mexicain. Il en faudrait plus, surtout quand on voit les personnes qu’il connaissait ou les personnes avec qui il est sorti, même s’il pensait bien que Simon restait le pire. Bon… Il ne disait pas pire dans le mauvais sens du terme – même s’il doutait qu’il y ait un bon sens à ce mot, mais on va faire comme si. –, plutôt dans le sens où il était vraiment pas possible comme garçon, mais c’était tout de même une chose que Raphael aimait chez lui. Une chose parmi tant d’autres, mais il n’allait pas faire tout de suite une énorme liste, ça ne servirait pas à grand-chose. Du moins, c’est ce qu’il pensait. De plus, il n’arriverait sûrement pas à tout citer maintenant. Il y en avait peut-être un peu trop. Il y avait aussi des choses qui le fatiguaient chez lui, mais bon.. C’était comme ça pour tout le monde, non ? Raphael se disait même qu’il devait tout de même y avoir des tas de choses qui ne plaisait pas à Simon chez Raphael, il en était quasiment certain. Sûrement le fait qu’il avait la fâcheuse manie de toujours s’énerver un peu trop facilement et du fait qu’il n’appréciait pas beaucoup parler de toutes ces conneries, de ses sentiments ou bien de lui-même. Il faut dire que tout ça n’avait jamais été son fort. Il n’était pas persuadé que cela change à un moment ou à un autre. Mais bon, ce n’était pas vraiment le moment de penser à ça. « Étrangement, ça ne m’étonnes pas vraiment. » Dit-il avant de hausser un sourcil, un sourire amusé sur le bout des lèvres. « Tu trouves que je suis super hot ? » Lui demandait-il, son sourire se transformant en sourire en coin, mais finissait par doucement hocher la tête. « Bien évidemment. » Bon, il doutait clairement du fait qu’il allait lui offrir un t-shirt, donc lui dire ça, ça ne ferait pas de mal, si ? Ouais, parce que sinon, il aurait tout de même l’air assez ridicule avec ce haut, vous pouvez en être sûr. Peut-être sous une chemise à la rigueur.. M’enfin.

Dans la ruelle, Raphael gardait toujours son petit ami contre lui, comme s’il ne voulait pas le lâcher, qu’il ne voulait pas le voir s’en aller… Enfin… « comme si », il avait réellement pas envie que ça se passe. Il avait envie de le garder contre lui, dans ses bras, à tout jamais. Ce ne serait pas plus mal en fait, malheureusement, il se doutait bien du fait que ce serait pas possible. Une de ses mains venant se poser sur la joue du vampire pour tendrement la caresser, il hochait doucement la tête de gauche à droite. « Je ne pense pas que tu sur-réagit. Tu as toutes les raisons du monde de pleurer. » Bon, techniquement, pas toutes, mais il en avait tout de même pas mal. Il lui était arrivé tout de même des tas de choses depuis quelques temps, depuis qu’il était entré dans le monde obscure. Depuis qu’il avait été transformé en vampire. Donc, Raphael pensait tout de même que c’était un peu de sa faute, mais il n’allait pas corriger Simon là dessus. Il n’aurait pas envie qu’ils passent la soirée à dire ‘oui’, ‘non’ et tout le tralala, à se disputer pour quelque chose de ce genre-là.
Le sourire malicieux n’était clairement pas quelque chose qui donnait un peu plus confiance à Raphael, il avait même l’effet inverse. Il ne voulait pas savoir ce qui se passant dans son esprit, ce à quoi il voulait penser là tout de suite parce que ça sentait mauvais. Mais une partie de lui voulait tout de même savoir, une partie de lui restait curieuse de ce qu’il pouvait lui proposer comme solution. Et pendant un moment, il aurait pensé qu’il allait pouvoir entendre ce qu’il allait lui dire, mais il partait tout de suite un peu loin, commençant à parler des séries et des films ; des studios spéciaux pour les Créatures Obscures. Plissant les yeux, il gardait un sourcil haussé, l’écoutant toujours poursuivre sur son sujet, sans pour autant l’interrompre. « Il n’y a pas de studios spéciaux pour les Créatures Obscures. » Finissait-il par l’informer. Il faut dire que ce serait assez étrange tout ça, non ? La plupart des Créatures Obscures qui était célèbres voulaient se fondre dans la foule, se fondre parmi les Terrestres et donc, ce serait assez stupide de finir par créer des choses uniquement pour eux, mais Raphael ne doutait pas qu’ils en seraient capable. Il ne faut pas sous-estimer la stupidité des Créatures Obscures. Ou des Néphilims. Ou de toute personne vivante en fait.
Finalement, il le sentait prendre sa main dans la sienne, entrelaçant leurs doigts, ce qui le sortait de ses pensées. Ses yeux se posant sur leurs mains alors qu’il parlait et il hochait doucement la tête. C’est vrai que comme ça, sa main ne risquait plus de trembler, mais c’était sûrement parce qu’il la tenait. Relevant les yeux vers Simon, il fronçait les sourcils. « Et tu n’as pas peur que ça finisse par t’énerver tout ça ? » Il faut dire que si Raphael allait vraiment voir Simon à chaque fois qu’il était en manque, qu’il avait besoin de sang.. Cela ferait tout de même un bon nombre de fois et à n’importe quelle heure. Il faut dire que déjà à la base, il se couchait vraiment tard pour un vampire à force de s’occuper de tout, des affaires du clan, alors là.. Il pensait tout de même que malgré le fait que Simon lui dise qu’il voudrait venir le voir quand il en avait besoin, il doutait du fait que ça l’enchante plus que ça dès qu’il se réveille. Ou quand il est encore entrain de dormir, mais si ça se trouvait, il se trompait totalement. Il fermait les yeux quand il le sentait s’approcher de lui, s’humidifiant les lèvres. Il avait l’impression qu’il allait y poser ses lèvres, mais il le sentait plutôt mordiller son oreille, ce qui lui fit se mordiller la lèvre inférieure, posant sa main libre entre les omoplates de Simon. Roulant des yeux, en l’écoutant parler, il secouait la tête de gauche à droite. « J’ai hâte de voir ça, amor. » Il se doutait bien que ce n’était qu’une connerie qu’il lui avait sortie, parce qu’être réellement sa nouvelle addiction, ce ne serait peut-être pas la meilleure chose au monde. Ou peut-être que si. Va savoir. Ce serait sûrement mieux d’être accro aux lèvres de Simon, à son toucher, à sa personne toute entière qu’au sang de quelqu’un.
© 2981 12289 0 ♠ 1 131 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Sam 22 Avr - 23:38
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Des fois, je me demandais si je devais peur de réaliser à quel point Raphael me connaissait bien. En même temps, ce n'était pas bien compliqué. J'étais le genre de gars que l'on cernait. Trop bavards pour son propre bien et qui avait une culture qui se résumait principalement aux comics, films SF et de fantasy et jeux vidéos (surtout des RPG d'ailleurs). Bref, le bon geek de base qui était amoureux de sa meilleure amie depuis la primaire, mais qui n'avait jamais réussi à lui dire. Jusqu'à se kidnapper par un vampire sexy, se faire mordre par une psychopathe et devenir un vampire, puis sortir avec le vampire sexy. Bon, d'accord, la fin était un peu moins conventionnelle. On dirait presque la trame d'une saga pour ado… Peut-être que je devrais songer à rédiger mon auto-biographie en faisant passer ça pour de la fiction, j'aurais peut-être plus de succès qu'à la guitare…

Je m'égarais décidément trop facilement. Surtout que, le coup du vampire qui raconte sa vie… C'était du déjà vu. Entretient avec un Vampire, ça vous parle ? Ca se trouve Lestat a vraiment existé… Mais je ne suis pas sûr que Brad Pitt soit réellement un vampire par contre. Bref, ce n'était pas le sujet. J'adressais un grand sourire à la question de Raphael. Non mais de toutes les bêtises que je racontais, c'était tout ce qu'il relevait ?

- Evidement que tu es super hot ! Tu peux me croire, j'estime être une bonne référence à ce sujet.

Je finis avec un clin d'oeil qui en disait assez long sur ce que je sous-entendais. Mais sincèrement, il n'y avait pas besoin d'avoir passer la nuit avec lui pour savoir qu'il était super hot pour un mort-vivant. Il suffisait de le voir, son regard sombre, ses cheveux coiffés impeccablement, ses épaules larges, sa manière de se tenir, son style vestimentaires… Bref, je pourrais y passer des heures.

- Vraiment ? Me sous-estime pas, avec internet, en deux minutes je te fais ce tee-shirt et dans quelques jours tu pourras le porter !

Je me doutais que Raphael ne me croyait qu'à moitié. Mais maintenant qu'il avait dit ça, je gardais l'idée dans un coin de ma tête. Moi ? Pas possible ? Je crois qu'on peut le dire. En même temps, je ne pouvais pas laisser passer une chose pareille. J'avais vraiment envie de voir Raphael porter un tee-shirt de ce genre. Cela me ferai bien rire.

J'en venais à me demander des fois, comment je pouvais être officiellement en couple avec un homme pareil. Raphael était tellement agaçant parfois, mais à la fois tellement adorable et attentionné… Je n'avais vraiment pas l'impression de le mériter, vu le boulet que j'étais à pleurer autant. Et il n'y avait pas que ça qui faisait de moi un boulet. J'étais presque sûr que Raphael serait d'accord avec ça d'ailleurs. Je me contentais de hocher la tête à sa réponse et le serrait un peu plus contre moi. Je n'avais pas vraiment envie d'argumenter davantage sur le sujet. Cela risquait de virer en dispute inutile. Et je n'avais plus du tout la tête à me disputer. De toute façon, en règle générale, je n'avais pas la tête à ça. J'étais nul, je n'avais qu'une répartie très limité, qui se constituait majoritairement de sous-entendus et de vieilles blagues qui n'aidaient pas à prouver grand-chose, si ce n'était que j'avais un humour pourri.

Je fini par essayer d'expliquer à Raphael que je voulais vraiment l'aider à surmonter son addiction et surtout le manque de sang de Nephilim. Et j'avais eu une petite idée, mais réussi à me perdre avant même de commencer. Raphael resta patient, me précisément simplement qu'il n'y avait pas de studios spéciaux pour les créatures obscures. Je me contentai de lui répondre par une petite moue déçue. Cela aurait pu être intéressant. Cependant, ce n'était pas là mon but. Il fallait que je lui explique mon idée. Surtout que Raphael semblait curieux de l'entendre. Maintenant que j'avais commencé, je ne pouvais pas m'arrêter là. J'avais peur que le vampire se mette à rire et trouve ça totalement ridicule. Mais non. Le Mexicain resta très sérieux et fronça les sourcils, affichant un air préoccuper. Je n'aimais pas trop ça et m'attendait quand même au pire. Et en entendant la raison de cette expression, j'eus un petit sourire en coin et répondit joyeusement :

- Depuis quand le grand Raphael Santiago se soucis de ce qui énerve les autres ? Plus sérieusement, si je savais que cela m'énerverait à la longue, je ne te le proposerais pas Raphael. Au contraire, j'ai envie de t'aider et de passer tout ce temps avec toi.

Je souris de plus belle. J'aimais passer du temps avec mon petit-ami, c'était un mal ? Vu comment avait été ces dernières semaines aussi, c'était plus que compréhensible. Je n'avais jamais été en couple avant, je n'étais pas sûr de savoir comment c'était sensé marcher. Mais sincèrement, j'avais envie de voir Raphael souvent et si en plus ça pouvait l'aider à surmonter ce qu'il traversait en ce moment, alors autant le faire. Puis il fallait bien que je serve à quelque chose des fois ! Je lâchai un petit rire en entendant Raphael répondre à ma bêtises. Même je n'avais pas pu voir son visage, j'étais presque sûr qu'il avait affiché, au moins l'espace de quelques secondes, un air désespéré à ma réplique. Et j'étais fier de moi, je dois bien l'avouer. Je me redressais pour plonger mon regard dans celui du Mexicain et lui sourit :

- Maintenant qu'on a réglé tout ça… Il est encore tôt, il y a quelque part où tu voudrais aller avant de rentrer ?

Notre rendez-vous au Taki's ayant été assez rapidement finalement, autant prolonger un peu l'instant en allant autre part. Le soleil n'allait pas se lever avant un bon moment. Et mine de rien, il y avant plein de chose à faire à New York, même quand il faisait nuit. Il y avait plein d'endroits à visiter. Mais avant de me creuser la tête pour chercher l'endroit parfait, peut-être que Raphael avait une envie en particulier pour ce soir.
© 2981 12289 0 - 1 029 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 23 Avr - 0:43
Let's make this last foreverRaphael aimait tout de même les compliments de Simon, même sil les cherchait un peu, qu’il partait à la pêche aux compliments mais en même temps… il n’aurait jamais pensé qu’un jour où un autre, cela ne finisse pas arriver à ce stade là avec lui. C’est vrai quoi, il y a encore quelques mois, Raphael ne connaissait même pas son existence et il y a quelques semaines, il avait tout bonnement envie de tuer Simon pour avoir choisi les Néphilim plutôt que les vampires, d’avoir choisi Clary plutôt que lui. Et dans un sens, quand il y repensait, c’était logique qu’il fasse ça, il était tout de même amoureux d’elle, il la connaissait depuis qu’il était gamin, il connaissait Jocelyn depuis qu’il était gamin, mais bon… Ce n’était pas pour autant que sur le coup, ça n’avait pas fait fichtrement mal à Raphael de le voir partir avec Clary. Il s’était d’ailleurs demandé pendant un petit moment ce qui se serait passé dans le cas contraire, mais en fait… Raphael ne lui aurait sûrement jamais dévoilé ses sentiments. Du moins, il n’y aurait jamais songé. Va savoir pourquoi cela avait changé maintenant. Du coup, c’était bien logique que ce soit la seule chose qu’il relève, et puis, Simon faisait bien souvent la même chose : ne relever que ce qui l’intéresse dans tout ce qui pouvait être dit. Un sourire en coin en écoutant sa réponse et en voyant son clin d’œil. « Content que tu penses ça de moi. Je dois bien avouer que t’es plutôt pas mal non plus. » Et il faut dire que malgré le fait que certaines personnes ne diraient pas la même chose, il était sûrement le garçon le plus sexy sur lequel Raphael avait posé les yeux. Ouais, pourtant, les gens diraient plutôt mignon ou quelque chose de ce genre-là, mais bizarrement… Raphael l’avait tout de suite trouvé super hot et ça ne l’aurait clairement pas dérangé d’être à la place de Camille pendant leur make-out session où il ne sait trop quoi. Quoique.. Vu l’emprise que Camille avait sur lui, ça n’aurait sûrement pas été la meilleure chose au monde. Raphael préférait clairement le consentement à ça. Tout le monde devrait être avis, mais apparemment, Camille ne pensait pas la même chose. Il était bien content qu’elle soit loin de Simon cette morue.
Il sortait de ses pensées quand il entendait finalement Simon parler du fait qu’il pourrait avoir ce t-shirt dans quelques jours et bizarrement, une partie de lui lui disait qu’il devrait peut-être abandonner le sujet avant de se retrouver avec un t-shirt du genre, ce ne serait probablement pas la meilleure chose au monde, il serait même peut-être au bout de sa vie. Il serait clairement au bout de sa vie, même, mais bon. Le pire, c’est que vu qu’il ferait tout pour rendre Simon heureux, il pourrait le porter juste pour voir son beau sourire. Dìos, il était totalement épris, il avait l’impression d’être à la fois quelqu’un amoureux de l’autre depuis des années et un adolescent avec un crush. Il avait l’impression d’être totalement ridicule. « Je.. Je ne suis pas sûr de vouloir savoir. » Dit-il en plissant le nez. Il n’aurait pas du omettre le fait qu’Internet faisait tout maintenant…

Finalement, il avait réussi à sortir l’explication des lèvres de Simon non sans d’autres questions qui n’avaient pas tant de sens ou d’utilité à la conversation, mais bon. Ce ne serait pas Simon sans ces petits discours qui partaient dans tous les sens et qui avait l’effet immédiat de réduire la patience déjà bien petite du mexicain. Une fois qu’il lui avait fait part, lui aussi de son appréhension, il ne pouvait s’empêcher de presque le fusiller du regard alors qu’il l’entendait reprendre la parole. « Je me soucis seulement de ce qui risque d’énerver mon petit ami, les autres peuvent bien aller se faire voir. » Annonçait-il, très sérieusement. C’est vrai quoi.. « Mh… D’accord. » Finissait-il par ajouter, toujours pas tellement convaincu que ça. Il faut dire qu’il pensait tout de même ne plus lâcher Simon pendant un bon moment avec toute cette histoire donc bon.. Il allait bien voir si ça ne le dérangerait vraiment pas à la longue. Mais bon, il finissait tout de même par aller poser un autre baiser sur les lèvres du jeune homme.
Un autre endroit où ils pourraient aller ? Raphael n’en avait pas vraiment eu en tête pour le moment, mais en y repensant bien, s’ils avaient eu un rencard sur une idée cliché – un restaurant quoi – autant continuer sur cette lancée, non ? « Mh, si ça te plairait, on pourrait aller au Drive-in ? Je suis presque persuadé qu’il doit encore y avoir des séances à cette heure-ci. Puis, comme tu aimes le cinéma.. » Et pour ceux qui se demanderait comment il allait se procurer une voiture, Raphael avait ses manières, puis… Il faut dire qu’il savait plutôt bien se servir de l’encanto, il n’avait qu’à persuader quelqu’un de lui prêter sa voiture pendant la nuit, de préférence une où ils pourraient s’allonger, et le tour serait jouer ! Enfin, il faudrait encore que Simon ait envie de faire ce genre de choses. Va savoir, peut-être que lui voudrait rentrer. « Par contre, si on y va, je dois te prévenir, il n’y en a pas encore spécial créatures obscures donc… Si tu as soif, tu devras te contenter de moi. » Lui dit-il avant de se lécher les lèvres. Il ne serait pas contre cette idée.
© 2981 12289 0 ♠ 926 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 23 Avr - 22:29
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je sais pas pourquoi je souriais encore bêtement en rougissant. Enfin, si je savais pourquoi, parce que Raphael était apparemment flatté par mon plus ou moins compliment et qu'il me l'avait retourné. En fait, je ne sais pas pourquoi je continue encore à dire que je souriais et rougissait alors que techniquement, c'était ce que je faisais depuis qu'on était rentré dans ce diner. Ce rendez-vous était sans doute miéveux à souhait. Mais ça faisait du bien. Pour une fois que je pouvais voir Raphael en dehors de ses responsabilités de Leader, j'avoue que ça me plaisait bien. J'avais vraiment l'impression que plus je côtoyais cet homme, plus j'en tombais amoureux… Enfin si une telle chose était possible bien sûr. Quoique, c'était plus, que je retombais amoureux de lui à chaque fois que je découvrais une nouvelle facette de lui je dirais. Mais à vrai dire, je n'avais pas très envie de débattre à ce sujet et juste de savourer le moment sans me prendre la tête avec quoique ce soit.

D'ailleurs, je me laissais rapidement aller et cette histoire de tee-shirt personnalisé le prouvait bien. Mon sourire se fit amusé en entendant le vampire en face de moi grogner qu'il ne préférait même pas savoir. Et il n'avait pas tort. Quoique, il n'y avait rien de bien diabolique dans le faire de créer son propre tee-shirt et de le recevoir quelque jour plus tard. Je savais bien que Raphael n'était pas un aussi grand accro de la technologie que moi. Mais il n'était pas totalement bête non plus, il savait qu'Internet n'allait pas le dévorer. Quoique, je doutais que Raphael puisse avoir peur de ce faire dévorer par qui ou quoi que ce soit. En général, c'était plutôt lui qui dévorait les autres. Et j'aurais bien aimé dire que je pouvais en témoigner, mais j'aurais peur que certain y voient là quelques tentative de blague inapproprié à un jeune public.

Après tout ce qu'il venait de se passer, j'en venais à me demander si Raphael pouvait être encore plus adorable qu'il ne l'avait été avec moi au court de cette soirée. C'était horrible à quel point je l'aimais. Si je ne l'avais pas déjà dans mes bras, je le serrerai contre moi immédiatement. Je lui adressais un sourire attendrit en l'entendant me dire qu'il s'en fichait des autres, il ne voulait juste pas m'énerver moi. J'avais l'impression d'être unique à ses yeux, d'être la personne qui compte le plus au monde, que je comptais autant pour lui qu'il comptait pour moi, si ce n'était plus. Je m'en sentirai presque coupable. Je ne méritais pas quelqu'un d'aussi parfait. Même si Raphael avait ses défauts, il était juste parfait. Jamais je n'aurais pu rêvé de meilleur petit-ami. J'étais presque sûr que même sortir avec Clary ne m'aurait pas mit dans un état pareil.

- Tu es adorable, tu le sais ça ?

Je déposais un rapide baiser sur le nez de mon petit-ami pour ponctuer mes propos. Je sais, c'était ridicule. Mais je n'avais pas pu m'en empêché, j'étais définitivement rassurer quant à ces histoires d'addiction. Raphael n'était vraiment pas fier de ce qu'il avait fait et il ne semblait nullement avoir envie de continuer ça avec Alec. Il avait même accepter sans trop discuter ma proposition à deux balle, la seule chose qui le dérangeait étant de savoir si j'arriverai à le supporter pendant tout ce temps. Mais je n'en doutais pas une seule seconde. Il ne se passait plus un instant sans que je n'ai envie de le partager avec Raphael de toute façon. Alors c'était un peu tout bénef' pour tout le monde. Enfin, je crois… Dans tous les cas, j'étais presque sûr que ce ne serait pas Magnus qui m'en voudrait pour retirer ses morsures quotidiennes à Alec.

Maintenant que tout était plus ou moins réglé, je proposais à Raphael de bouger un peu. Pas que je n'aimais pas être dans ses bras, mais l'endroit n'était pas vraiment top pour un rendez-vous romantique. Le vampire réfléchit un instant avant de proposer d'aller au Drive-in. Je me pinçais les lèvres pour tenter de réprimer un énième sourire. Je sais, c'est bête, parce que quoiqu'il arrive, j'allais me remettre à sourire juste après, je le savais bien. Le drive-in… Niveau rendez-vous cliché, on pourrait pas faire mieux. Mais qui étais-je pour refuser ? Surtout que j'adorais regarder des films, Raphael l'avait bien comprit, j'aimais encore plus passer du temps avec lui, alors faire les deux en même temps ? Je serais fou de refuser.

- Si ça me plairait ? Evidement ! De toute façon, tu aurais pu vouloir m'emmener dans l'endroit le plus glauque de la ville, tant qu'on est ensemble…

Je haussais les épaules en essayant d'afficher mon air le plus innocent possible. Raphael compléta son discours. J'eus un peu peur en entendant le « si »… mais la suite de ses propos me firent bien rire. Je me penchais pour lui embrasser la joue et répondit :

- Ce n'est pas grave babe, de toute façon… Tu es mon snack préféré…

C'est très bizarre dit comme ça, j'en ai bien conscience. Mais rien n'était normal quand on était vampire de toute façon. Je repoussais un peu Raphael pour pouvoir bouger et sortir de cette rue, mais sans lâcher une de ses mains pour autant. C'est une fois que nous fûmes de nouveau devant la porte du Taki's qu'une question et pas des moindres, me vint à l'esprit :

- Mais… Euhm… On… Y va comment au Drive-in ? Parce qu'à ce que je sache, on a pas de voiture… Enfin j'ai bien mon van, mais je l'ai laissé chez Maureen, ça fait un bail. Et il doit dormir à cette heure là. Mais je peux l'appeler quand même si il faut hein ! Ca fait juste des semaines que je lui ait pas parlé et je me vois un peu mal lui dire « Hey ! Salut ! Désolé, je sais qu'on ne s'est pas parlé depuis qu'on a couché ensemble et que j't'ai jeter come une vieille chaussette. Mais c'est parce que maintenant je suis un vampire et j'avais peur de te faire du mal. Mais je suis avec mon copain et on a besoin du van pour aller au Drive-in, je peux passer le chercher ? »… Ca fait vraiment pas super top… Mais je n'ai pas envie de gâcher la soirée non plus… Donc si on a pas d'autre solution, je peux le faire, c'est pas si grave hein !

Je ne voulais vraiment pas tout foutre en l'air juste pour une histoire aussi bête. Et je voulais réellement qu'on puisse aller au Drive-in ensemble. C'était peut-être cliché, mais je n'avais jamais eu l'occasion de faire ça avec quelqu'un que j'aimais et j'étais presque à parié que Raphael non plus. Quoique, peut-être qu'avec Sam… Non ce n'était pas le moment, d'y penser, vraiment.
© 2981 12289 0 - 1 150 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Lun 24 Avr - 13:33
Let's make this last foreverRaphaël ne pouvait s'empêcher de légèrement plisser le nez lorsqu'il entendait Simon lui dire qu'il était adorable, parce que si l'un d'entre eux l'était, c'était bien lui. Il était tout bonnement adorable avec son petit sourire et ses joues rougies pendant maintenant presque toute la durée du rendez-vous. " Premièrement, de nous deux, c'est bien toi qui est adorable. Tu es tout bonnement la chose la plus mignonne sur laquelle j'ai pu poser les yeux. " Et pourtant, il avait un chat ! Et tout le monde savait que les chats, c'était aussi plutôt adorable dans leur genre, personne ne pouvait le nier. Pourtant, il préférait clairement regarder Simon le vampire que Simon le chat. Et il en valait de même pour les baisers et les caresses. " Et ensuite.. Je ne suis pas adorable, Simon. " Lui dit-il en plissant légèrement le nez, les bras croisés sur son torse. " Je suis le chef d'un clan de vampire, je suis vile et cruel. " Ouais, quand on voyait la façon dont il qe comportait avec Simon ce soir là, on pouvait en douter, mais ça restait un fait. Ce serait tout de même un comble qu’il soit quelqu’un de totalement adorable alors qu’il se nourrit tout de même l’essence de vie des gens, ce n’était pas rien, si ? Va savoir… Pour lui, c’était déjà beaucoup en tout cas… mais bon. Il ne pouvait même pas appuyer ses propos avec une sorte de regard noir parce qu’en sentant le baiser de son petit ami sur le bout du nez, il ne pouvait s’empêcher de faire un léger sourire parce que c’était tout bonnement adorable, mievreux à souhait, mais apparemment, quand c’était avec Simon, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Si on lui avait dit il y a quelques temps, vous pouvez vous assurer qu’il ne vous aurait pas cru. Il était d’ailleurs persuadé de ne jamais avoir été aussi niais avec Sam, mais ce n’est pas le moment de rabâcher tout ça.

Finalement, Simon lui avait proposé de bouger et Raphael lui avait proposé la première chose qui lui était passé par l’esprit, ou du moins la première chose qu’il avait pensé qui pourrait plaire à Simon. Il haussait tout de même un sourcil en l’écoutant lui dire qu’il pourrait l’emmener dans l’endroit le plus glauque de la ville que ça ne le dérangerait pas du moment qu’ils étaient ensemble. « Donc, j’aurais pu t’emmener dans un cimetière ou quelque chose comment ça ? » Ouais, ça aurait tout de même été assez étrange en soit, même carrément bizarre, mais bon… ce n’est pas le rencard typique attendu de la part d’un vampire ? Non ? Il n’avait pas vraiment regardé beaucoup de films de vampires – il n’avait décemment pas envie de voir toutes ces stupidité – il n’en avait donc aucune idée. Caressant doucement les cheveux de Simon pendant qu’il venait embrasser sa joue, il poussait un long soupir, sans pour autant y mettre beaucoup de cœur. « Tu es ridicule, amor. » Ce qui n’était pas totalement faux en soi, mais Raphael ne lui disait pas vraiment pour être méchant, il n’aurait pas envie d’être réellement blessant, même si parfois, il pouvait l’être sans même faire attention.
Malgré le fait que ce soit obligatoire pour qu’ils puissent bouger, Raphael ne pouvait s’empêcher de plisser le nez parce que… Parce que Simon se détachait de lui et qu’il n’en avait pas envie ! Mais il n’allait tout de même pas faire de remarques… Il continuait tout simplement d’arborer une moue presque boudeuse sur le visage pendant quelque seconde, caressant la main de Simon entrelacée avec la sienne de son pouce. Il ne fut pas étonné d’entendre Simon commencer à faire tout un discours en se demandant comment ils allaient se procurer une voiture. Il faut dire qu’il ne lui avait pas précisé. Il allait lui répondre quand finalement, quelque chose dans son petit récit le frappait comme un train. Chercher son van chez une fille avec qui il a couché ? Non, mais qu’est-ce que faisait encore son van chez cette fille s’il l’a jeté il y a longtemps ? Est-ce que c’était il y a si longtemps que ça ou quelque semaines ? Ou quelques jours ? Raphael n’en avait aucune idée, mais il avait une folle envie de savoir. C’était sûrement la jalousie. « Alors… Premièrement, pour la voiture, je vais utiliser l’Encanto pour en prendre une à quelqu’un. Ensuite... » Il plissait légèrement les yeux en regardant vers Simon. « C’est qui cette Maureen ? Pourquoi tu as couché avec elle ? C’était quand ? Elle est mignonne ? «  Il manquait la jolie petite question ‘plus que moi ?’ qui aurait suivit, mais il se décidait à ne pas la dire, c’était sûrement assez explicite. « En tout cas, il est hors de question que tu retournes chercher ton van maintenant. » Clairement, il n’avait pas vraiment envie de le voir renouer des liens avec quelqu’un qui avait vu Simon nu et qui connaissait ses aptitudes au lit, sûrement quelqu’un qui tenait aussi à lui. Raphael devrait sûrement la fusiller du regard pendant toute la conversation, gardant la main de Simon dans la sienne, juste pour dire que c’était son Simon. Qu’elle n’avait pas à s’en approcher. Ouais, parce qu’étrangement, il tiendrait à être là pendant ces retrouvailles. Ce n’était pas qu’il ne faisait pas confiance à Simon dans ce qui pourrait se passer – il serait très clairement mal placé pour parler – mais c’est en les autres qu’il n’avait pas confiance.
© 2981 12289 0 ♠ 929 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Sam 29 Avr - 18:41
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Décidément, Raphael était bien plus adorable en rendez-vous quand il n'y avait que nous deux que lorsqu'il était le leader du clan. Même si il était super sexy quand il était ce « chef de clan de vampire, vil et cruel ». Cette pensée me fit sourire alors que je savais que Raphael était sûrement très sérieux en disant ça. Mais ce n'était juste pas du tout crédible, vu la situation, vu la tête qu'il affichait ? Comment ne pas le trouver encore plus adorable ? Ce fut plus fort que moi, je me remis à rire. Comme si j'allais le laisser s'en sortir aussi facilement. Ce serait mal me connaître ça tient.

- Vraiment ? Tu veux qu'on se lance dans une bataille de couple bien mielleuse pour savoir qui c'est le plus adorable ? Sincèrement Raphael, ça ne fait pas très vil ni cruel ça. Avoues, tu es toujours un peu un ado de seize ans dans le fond…

Moi ? Provocateur ? Dans un cas pareil, on pouvait dire que c'était de bonne guerre. Puis j'étais presque sûr que Raphael ne m'aimerait pas tant si je ne l'embêtais jamais. C'était peut-être parce que j'étais le seul assez bête pour me risquer sur ce terrain qu'on en était là aujourd'hui. Etrangement, je doutais que mon simple sourire ait suffit à séduire le leader. D'ailleurs, je me demandais toujours comment il avait pu en arriver à déduire que j'étais celui qui lui fallait, mais bon. Il ne valait peut-être mieux que je ne me pose pas trop de question. Après tout, j'étais bien heureux d'être avec lui ce soir et pour les autres nuits à venir. Mon D… Que c'est cliché…

Pour continuer dans la même veine (sans mauvais jeu de mot), j'avais tout de même réussi à sortir à Raphael qu'on pourrait aller n'importe où, tant qu'on était ensemble, ça m'allait. Je vous jure. Heureusement qu'on ne me faisait pas payer à chaque bêtises du genre que je sortais. Sinon je serais encore plus pauvre que je ne le suis déjà. D'ailleurs, il faudrait peut-être que je songe à y remédier. C'était bien beau de se faire loger et nourrir par le clan et par Magnus. Mais je me sentais coupable de les embêter autant. Enfin, ce n'était pas le moment d'y penser, je trouverai bien une solution plus tard. Pour l'instant, j'aurais du me douter que Raphael ne laisserai pas une telle occasion passer. Si il pouvait faire une remarque, évidemment qu'il allait la faire voyons, c'est ici de Raphael Santiago dont on parle, pas n'importe qui.

- Techniquement, tu m'as déjà emmener dans un cimetière. Ok, j'étais un peu mort… Mais ça compte quand même.

Je faisais bien sûr référence au jour de ma transformation en vampire. Je savais très bien que ça n'avait rien à voir avec un rendez-vous, comme celui que nous avions ne ce moment. Mais nous avions tout de même été ensemble là bas, donc ça comptait non ? Même si il y avait aussi Clary et Jace… On peut dire que c'était un double rendez-vous. Et au cas où vous vous le demanderiez, oui, j'étais fier de ma blague. Même si elle était nulle. Raphael ne s'était pas privé pour me faire remarquer que j'étais ridicule, comme si c'était très étonnant de ma part… Puis le fait qu'il rajoute un surnom affectif après n'aidait pas à ce que je le prenne au sérieux. Je lui répondis en souriant et en hochant la tête. Ridicule, mais fier de l'être.

Je dois bien avouer que cette histoire de voiture m'avait rendu bien anxieux et j'avais commencé à parler bien plus que je n'aurais dû. Si Raphael me proposait ça, c'était sans doute qu'il avait déjà une idée en tête, ça ne servait à rien de s'emballer. Mais c'était plus fort que moi. Raphael annonça tout simplement qu'il comptait utiliser un encanto sur quelqu'un pour lui prendre sa voiture. Et j'aurais volontiers réagit si il n'avait pas enchaîné en me harcelant de question sur Maureen. C'est moi ou Raphael était jaloux ? Je réprimais un sourire amusé à cette pensée. C'était adorable de le voir réagir de la sorte. Je m'empressais de le rassurer :

- Maureen est une de mes amies et ma partenaire de musique. Tu sais, je t'ai déjà parlé de mon groupe. Et bien, Maureen en fait partis. Et apparemment ça faisait un moment qu'elle en pinçait pour moi, selon Clary. Mais je ne m'en suis jamais rendu compte avant. Et oui, elle est mignonne, mais je n'ai jamais été attiré par elle. On a couché ensemble parce que… Parce que j'étais sous l'influence du sang de Camille et Maureen a choisit ce jour m'avouer ce qu'elle ressentait, j'ai paniqué, je ne voulais pas qu'elle pense que je sortais avec Clary, et… Et bref, c'est arrivé… Mais il se pourrait que j'ai fait une gaffe, j'ai eu une sorte d'hallucination à cause du sang et j'ai appelé Maureen, Clary… Ce qui lui a pas plus évidemment… Et depuis on ne s'est plus vraiment reparlé…

Je me sentais bête de devoir raconter tout ça à Raphael. Il allait encore me dire que j'étais un imbécile. Mais il n'avait pas tort. J'avais vraiment été bête sur un bon nombre de choses et je ne doutais pas de l'être encore. Mais comment vouliez-vous que je sache que le sang de vampire me causerai des hallucinations pareilles aussi ? Je m'en voulais vraiment pour Maureen. Pas que je regrettais de ne pas sortir avec elle, je crois que là dessus, la situation était claire. Mais Maureen était tout de même mon amie. Et nous avions formé ce groupe ensemble… Et maintenant elle me voyait sans doute comme un gars qui n'était pas mieux que les autres et qui avait abusé de ses sentiments. Si seulement j'avais pu lui expliqué ce qu'il s'était vraiment passé…

- Attend… Si tu veux pas qu'on aille chercher mon van alors… Tu prévois vraiment de voler une voiture ? Je sais pas si je dois te réprimander en te disant que c'est mal et une terrible idée… Ou si j'ai hâte et de te dire que je n'ai jamais embrassé un mec sexy dans une voiture volée… Je vais enfin savoir ce qu'à pu ressentir Sway dans soixante secondes chrono…

Je me doutais bien que Raphael n'aurait pas vu ce film. Mais le jour où je penserais avant de parler hein… Au pire, on pouvait toujours rajouter ça à notre liste de films et de séries à voir. Il n'empêche je venais tout de même de me comparer à Angelina Jolie et donc Raphael à Nicolas Cage…. Je sais pas si c'était de l'autodérision, dans le sens où je me comparais à un fille. Ou alors une sorte de surestime de ma personne… Parce que Angelina Jolie, quand même… Elle ne portait pas ce nom pour rien.
© 2981 12289 0 - 1 148 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Sam 6 Mai - 23:58
Let's make this last foreverPlissant doucement le nez alors qu’il écoutait Simon, il n’était pas vraiment persuadé de vouloir devenir un de ces couples beaucoup trop mielleux. Il n’était pas encore prêt à ce genre de choses, surtout qu’il avait tout de même un minimum de réputation. Puis, il n’avait pas envie que ça arrive aux oreilles de quelqu’un qu’il connaissait et qui pourrait se moquer de lui jusqu’à la fin des temps. il n’était pas vraiment persuadé de vouloir voir ça arriver. Merci, mais non merci. “Tu veux que je te montres à quel point je peux être cruel, bebé ?” Lui demandait-il, un sourire en coin alors qu’il dévoilait ses crocs, allant passer le bout de ses ongles contre le bras de Simon. Ouais, c’était peut-être plus à caractère sexuel que cruel, mais bon… Il n’allait décemment pas se mettre à torturer son petit ami pour lui montrer qu’il était un être cruel. Il finissait tout de même par froncer les sourcils lorsqu’il relevait la fin de sa phrase. Il ne se rappelait même pas lui avoir dit qu’il avait été transformé à seize ans… Quel petit con ce Magnus. Comment était-il sensé garder une façade de grand vilain vampire quand on savait qu’il n’était même pas majeur ? Bon… Encore, ce n’était pas grave, c’était Simon… Donc ça allait. “Tu es entrain de me traiter de lycéen ? Parce que j’en ai vu certains plutôt… Dérangés dans le genre.” Et par dérangé, il voulait dire totalement bizarre qui pensait souvent qu’avec une seule partie de leur corps. Et il ne parlait décemment pas de leur cerveau. “Puis… Je pense que si j’étais encore un gamin de seize ans, notre relation ne serait pas un peu illégale ?” Lui demandait-il en penchant la tête sur le côté, un léger sourire amusé sur les lèvres. Si Simon voulait jouer à ce genre de choses, Raphael pouvait clairement faire de même.
Puis finalement, Simon lui avait dit qu’il pourrait l’emmener n’importe où, que ça lui irait parfaitement et Raphael n’avait pu s’empêcher de se foutre de lui suite à sa phrase. Il faut dire qu’il avait un amour un peu démesuré pour les remarques qui servaient uniquement à se moquer de quelqu’un, mais que voulez-vous… Mais bien entendu, Simon lui répondait avec quelque chose qui n’était pas forcément bête, mais qui était tout de même exaspérant, mais dans le bon sens du terme. “Est-ce que ça compte pour un rencard, ça aussi ? Parce que je suis quasiment persuadé qu’à ce moment, tu me détestais et tu n’avais qu’une envie, c’était de fricoter avec ta meilleure amie.” Lui dit-il en croisant les bras sur son torse. “On peut dire que l’ambiance romantique n’était pas au beau fixe.” Ouais, on pouvait dire que si ça avait été leur premier rencard, il avait un peu foiré. Un peu beaucoup même; mais bon. Tout n’est pas parfait on dirait. Mais quelle relation l’est réellement ? Certainement aucune dans ses connaissances. En voyant le sourire un peu trop fier de Simon, il allait déposer un baiser contre le coin de ses lèvres. Il était adorable, ce petit con. Il se demandait bien comment il avait fait pour tomber amoureux de lui.
Il l’écoutait finalement attentivement quand il parlait de cette fameuse Maureen. Il ne l’aimait clairement pas cette nana, il aurait peut-être envie de la transformer en CapriSun.. “Je sais pour ton groupe.” Lui dit-il en gardant les bras croisés sur son torse. Il l’avait déjà entendu parler de ça, mais jamais de cette fille qui l’aimait et qui jouait avec lui. “Donc, du coup… Tu as imaginé coucher avec Clary plutôt que Maureen, c’est de mieux en mieux ma parole.” Lui dit-il en gardant le nez plissé. Il aimait encore moins ça, le fait qu’il voit Clary pendant ou après ou n’importe quand alors qu’il couche avec quelqu’un. “Tu m’étonnes qu’elle ne te parle plus depuis ça. Je crois que si tu m’aurais fait ce coup, je t’aurais sûrement brûlé les parties intimes.” Ouais parce que bon… Il faut dire qu’il était tout de même assez… Contre l’idée que Simon pense à quelqu’un d’autre mais si en plus, c’était Clary… Il pensait bien qu’il ne laisserait jamais ça passer. Haussant finalement un sourcil quand il l’écoutait poursuivre, il croisait les bras sur son torse. Il était quasi persuadé que… Bah… Il avait compris qu’il allait réellement le faire, mais apparemment… Non. “Tu pensais que je plaisantais ?” Il était pourtant persuadé que tout le monde savait qu’il ne plaisantait pas. “Je ne comprends pas ta référence… mais tu pourras me dire autant de fois que tu voudras à quel point tu trouves ça sexy quand on y sera cariño.” Attrapant finalement la main de Simon, pour s’assurer qu’il suive la cadence, il courait à la vitesse de l’éclair pour arriver au Drive-In le plus rapidement possible.
Comme prévu, ça n’avait pas pris bien longtemps et un film était sur le point de commencer, si ce n’était pas un timing parfait. Raphael serait quasiment sur le point de s’auto-féliciter. Sérieusement. Il regardait autour de lui, assez attentivement pour trouver l’endroit parfait, enfin plutôt la voiture parfaite. Et finalement, il arrivait devant un pick-up où un mec était allongé. Il entrait dans ce dernier, faisant signe à Simon de l’attendre là. Commençant à légèrement tourner la main comme Camille lui apprenait, il ne prenait pas de temps à implanter dans la tête de l’homme qu’il n’avait plus besoin de son pick-up pendant tout le film, et même un peu plus de temps et qu’il pouvait aller se trouver un autre moyen de regarder le film. Puis, le regardant descendre, il posait les yeux sur son petit ami. “Tu viens ?”
© 2981 12289 0 ♠ 965 mots ♠ moins de 14j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 7 Mai - 19:30
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Même si je sortais avec Rapahel officiellement maintenant, je dois vous avouer que je n'étais pas forcément suuuper confiant quand il me disait qu'il pouvait être cruel avec un sourire pareil, en passant un ongle que je savais aiguisé sur mon bras. Ok, c'était bête de craindre son petit-ami et c'était tout aussi bête de craindre quelqu'un quand on était immortel. Mais il s'agissait de Raphael quand même. Je savais qu'il ne souhaitais pas ma mort. Dans un premier temps parce que j'étais déjà mort. Et ensuite, parce que si il voulait me tuer, se serait sans doute déjà fait depuis longtemps. J'aurais tout de même reculer un peu si je n'avais pas déjà le dos collé au mur ou presque. Je me contentais donc de forcer un rire avant de répondre :

- Non mais, je crois que finalement, je vais m'en passer hein ? Ce sera pas plus mal je crois… Puis j'ai déjà eu bien assez d'exemple pour toute une vie…


C'est fou cette capacité que j'avais à être capable de perdre tout confiance en moi aussi rapidement. Et pourtant, j'avais fait beaucoup de progrès sur ce point depuis ma transformation. Je me remis à rire, mais avec un peu plus de conviction en imaginant Raphael parmi des lycées. Il n'était déjà pas très agréable avec les autres vampires, alors avec des gamins qui passaient leur temps à cracher dans le dos des autres.

- Tu vas pas me faire croire que tu n'es pas un peu déranger aussi parfois…

Je crois que j'allais vite regretter d'avoir dit ça. Mais ce ne serait pas la première fois hein ! Je n'étais décidément plus à ça près maintenant.

- Notre relation ne serait pas illégale tant que tu es consentant. Puis techniquement, je ne suis pas majeur encore, je n'ai pas encore vingt-et-un ans…

Pour une fois que j'avais réponse à quelque chose, j'étais tellement fier de moi. Ca devait clairement se lire sur mon visage d'ailleurs. J'étais nul pour cacher ce que je ressentais, ce n'était pas nouveau. Et visiblement, même ma transformation n'avait su rectifier ça. On allait voir qui faisait le malin maintenant. Il n'empêche que Raphael était adorable à pencher la tête de la sorte, avec son petit sourire… Comme vous vouliez dire non à ça ?

Je grimaçais en écoutant Raphael briser ma belle idée. Il allait vraiment falloir que je songe à bosser ma répartie un jour, parce qu'elle était pleine de faille. Heureusement, j'étais presque sûr que j'aurais le droit à une belle formation avec Raphael. J'allais finir redoutable à force de le fréquenter, plus rien ne me résisterai. Même Jace finirai pas s'en mordre les doigts ! Euh… Je parle toujours de répartie, de disputes et d'argumentation hein ! Ne soyez pas confus. Non mais, on sait jamais, je sais qu'il y a certains esprits mal placé qui vont lire ces lignes et sur-interpréter. Donc, il vaut mieux prévenir que guérir hein !

- Je t'ai jamais détesté ! Ok, j'avais peut-être peur de toi. Et c'est peut-être encore un peu le cas parfois… Mais je te détestais pas. Puis pour Clary… Etant donné qu'elle était avec Jace, c'était déjà plus compliqué à ce moment là. Il y avait Izzy aussi qui me faisait de l’œil, Maureen qui venait de m'avouer ses sentiments, Camille qui m'avait drogué… Je crois que j'étais plus perdu qu'autre chose. Mais c'est vrai que je préfère mille fois ce rendez-vous que le jour de ma transformation.

J'affichais un petit sourire. Je ne savais pas si dire tout ça avait été une bonne idée. Surtout en voyant la réaction de Raphael peut de temps après en évoquant le sujet de Maureen. Bref, je me sentais coupable tout de même, je n'avais pas envie de tout foutre en l'air. J'entendais bien le reproche dans la voix de Raphael, et je baissais le regard, n'osant même pas le regarder dans les yeux lorsqu'il me parlait. Je grimaçais en entendant ce qu'il m'aurait fait si il avait été à la place de Maureen.

- Et bien… Heureusement que ce n'était pas toi alors…

Je forçais un petit rire, mais sans grande joie. Parce que je me sentais vraiment, vraiment coupable. Je n'aimais pas repenser à ça. Je m'en voulais, parce que Maureen était quelqu'un de bien, elle méritait mieux qu'un imbécile comme moi. Et Raphael aussi méritait mieux d'ailleurs. Heureusement, je pu rapidement de me remettre de mes émotions et songer à ce vol de voiture, casant une référence à un film que, évidemment, Rapahel n'avait pas vu. Mais je ne pu m'empêcher d'afficher un grand sourire et hocher la tête en entendant sa réponse. Je serrais volontiers sa main dans la mienne et nous nous mîmes en route vers le Drive-In. Heureusement que je maîtrisais mieux ma vitesse à présent, sinon je me serais facilement casser la figure je crois. Mais courir avec Raphael était toujours plus simple. Il me suffisait de me fixer sur son rythme et je pouvais toujours me rattraper à lui en cas de problème.

Il ne nous fallu pas plus de quelques minutes avant de rejoindre le Drive-In. Le film venait apparemment tout juste de commencer et il y avait quelque voitures présentes. Pas énormément, mais tout de même assez pour avoir du choix. Je laissais Raphael appliquer son plan, le voyant au loin d'approcher d'un Pick-Up, et quelques instant plus tard, le chauffeur en descendit, comme prit pas une envie soudaine d'aller voir ailleurs. C'était impressionnant ce que les Encanto étaient capable de faire. Je restais un instant admiratif avant que Raphael ne rappelle à l'ordre. Je hochais la tête et montait dans la voiture. C'était assez bizarre de monter dans une voiture que je savais appartenir à un inconnu. Et une fois assis à côté de Raphael je n'étais plus vraiment sûr de savoir ce que je voulais faire.

- Tu sais quoi ? Je crois que j'ai jamais vu ce film…

C'était tellement bête comme phrase… J'étais ridicule. Mais je sais pas pourquoi, j'étais super tendu soudainement. Ce n'était pas comme si je m'étais jamais retrouvé proche de Raphael en plus. Mais je sais pas… D'habitude, ça arrivait tellement de manière spontanée et rapidement aussi… Que maintenant j'étais un peu perdu et j'osais à peine bouger.
© 2981 12289 0 - 1 046 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Lun 8 Mai - 0:43
Let's make this last foreverGardant le regard posé sur Simon, il ne pouvait empêcher le petit sourire en coin qu’il avait sur le bout des lèvres exposant ses crocs de rester bel et bien présent lorsqu’il voyait le garçon perdre soudainement toute confiance en ce qu’il disait pendant un moment. Raphael se disait que c’était bizarre d’apprécier le fait qu’on pouvait même être craint par son petit ami… Mais on parlait de Raphael, intimider tous les gens qui lui posent les yeux sur lui. Mais il espérait tout de même que Simon n’avait pas réellement peur qu’il puisse lui faire quelque chose de mal à un moment ou à un autre. Raphael ne pourrai clairement jamais faire de mal à Simon. Du moins, pas tant qu’ils étaient toujours ensemble ou que leurs relations n’étaient pas… Dans le même état qu’il y a quelques temps, lorsque Simon l’avait trahi. Qu’il avait trahi le clan, pardon. Sinon, il n’oserait pas lever la main sur lui et il ferait clairement en sorte que toute personne tentant de lui faire du mal ne passe un mauvais quart d’heure, foi de mexicain. “Tu sais que je ne te ferais jamais de mal, n’est-ce-pas ?” Lui demandait-il tout de même en fronçant les sourcils. Il voulait tout de même s’en assurer. Il n’avait pas vraiment envie d’être dans une relation ou l’autre a toujours peur de se faire taper dessus. Les relations toxiques, ça n’avait jamais été ce qu’il préférait. Haussant finalement les sourcils un peu trop haut, montrant l’étonnement qu’il avait eu suite à la phrase du garçon, il croisait les bras sur ton torse. “Dérangé, vraiment ? Et en quoi ?” Lui demandait-il en plissant doucement les yeux. il voulait bien voir ce qu’il avait de si dérangé. Il pensait être tout de même mieux que ces garçons là. Bon… Il devait bien avouer qu’il avait certains côtés… Perturbants… Mais pas à ce point, si ? Enfin… Apparemment… Si. Il devrait peut-être se sentir vexé, qui sait ? Mais en fait, il ne l’était pas du tout. “T’en connais tout de même un rayon sur ce sujet… Tu avais décidé de te mettre aux plus jeunes avant de te faire tuer ?” Qui sait, peut-être que c’était quelque chose qu’était dans les plans de Simon. Peut-être que cette Maureen avait 14 ans ou il ne sait trop quoi.
Haussant un sourcil quand la conversation changeait, il croisait les bras sur son torse en l’écoutant parler. “Tu ne m’as jamais détesté, tu en es vraiment persuadé ?” Lui demandait-il, parce qu’il avait tout de mêmes quelques choses d’autres qui lui prouvait le contraire… “Parce que je ne suis pas sûr que faire du chantage ou traiter quelqu’un de monstre soit quelque chose qui montre de la peur.” Bon, Raphael ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait là tout de suite, mais bon.. Puis, l’écouter ensuite faire une petite liste de toutes les filles qui lui couraient après, bon, il n’y en avait que deux et demi, mais il y avait tout de même de jolies filles dans le lot. Camille et Isabelle étaient clairement des femmes qu’il pourrait qualifier de magnifique - même si elles ne l’intéressent pas le moins du monde -, et savoir qu’Isabelle lui faisait de l’oeil et qu’il avait eu une makeout session avec Camille ne lui plaisait pas des masses. Savoir qu’une femme avec qui il était proche l’aimait ne lui plaisait pas non plus. Savoir qu’il passait beaucoup de temps avec CLary - une autre belle femme même si ça lui fait du mal de l’admettre - alors qu’il en pinçait pour elle il y a peu, qu’il était même sûrement fou d’elle ne lui plaisait pas. Raphael avait toujours été du genre jaloux, même un peu trop. il sentait bien que là, il était servi. “On dirait que tu es vraiment un Don Juan, ma parole.” Lui dit-il, sans réellement arriver à contenir la jalousie dans sa voix, mais que pouvait-il y faire ? Il était censé faire comme si ça ne l’irritait, même pas un peu ? “Tu as d’autres prétendantes dont tu voudrais me parler, par le plus grand des hasards ?”
Puis c’était de mieux en mieux comme ça se présentait après et même si Raphael n’avait pas vraiment eut envie de l’attaquer, de le faire se sentir coupable… Il n’avait pas pu s’en empêcher parce que Simon avait tout de même fait quelque chose qui craignait, même si ce n’était pas totalement de sa faute. Mais étrangement; connaissant Simon, il aurait pensé qu’il aurait accouru vers Maureen pour lui présenter toutes ses excuses, lui disant qu’il ne méritait pas son pardon ou une autre connerie comme ça. La seule chose que Simon retenait était le fait qu’il aurait brûlé ces parties de son corps s’il avait fait ça à Raphael… Vraiment ? Ce garçon était tout bonnement incroyable. “C’est vraiment tout ce que tu retiens ?” Lui demandait-il avec un très léger rire.
Se mettre en route et arriver au Drive-In n’avait pas pris bien longtemps. En même temps, le fait qu’ils étaient des vampires et donc dotés de capacités surnaturelles était tout de même d’une grande aide là-dedans, vous pouvez vous en assurer. Le fait d’hypnotiser un Terrestre était aussi simple comme bonjour, quand on s’entraîner sur ses capacités bien évidemment. Et comme Raphael l’avait toujours fait, il n’y voyait aucune difficulté. Il doutait que ce serait pareil pour son petit ami. Pas qu’il était entrain de le critiquer, hein… Regardant son petit ami rentrer, il hochait doucement la tête. “Parce que c’est possible ? Tu as littéralement l’air d’avoir tout vu.” Dit-il en plissant doucement le nez. Il prenait ensuite sa main en le voyant, il avait l’air tellement… Mal à l’aise, c’était perturbant. Peut-être que c’était une mauvaise idée tout compte fait.” Lui dit-il en plissant le nez. Qui sait, peut-être que maintenant, Simon se disait qu’il aurait préféré que chacun reste de son côté… Ce serait assez dommage, mais Raphael ne pourrait rien lui dire en fait. Il comprendrait son choix.
© 2981 12289 0 ♠ 1 010 mots ♠ moins de 24h ♠[/quote]



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Sam 13 Mai - 19:43
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Peut-être que j'avais un peu sur-réagit cette fois. Je ne pensais pas que Raphael le prendrait de la sorte par contre. Enfin, ce n'était pas la première fois qu'il se montrait aussi flippant tout de même. Du coup c'était assez étrange de le voir m'assurer qu'il ne me ferait jamais de mal. Personnellement, je ne m'y attendais pas. Je lâchais un rire nerveux. Parce que je ne voyais pas trop comment réagir autrement. Je me sentais très con à vrai dire d'avoir réagit de la sorte. Alors que concrètement, oui, je savais qu'il ne me ferai jamais de mal. Enfin je l'espérais très fortement. Quoique, à y repenser, je n'étais pas sûr que Raphael m'ait déjà fait du mal un jour. Bon sauf pendant les entraînements, mais c'était peu le but de la chose j'imagine.

- Non bien sûr, je le sais… C'est juste que… Hm… Un réflexe… je crois…

Je me sentais encore plus bête à devoir me chercher une excuse. Au final, on peut dire que ça ne changeait pas trop de d'habitude en fait. La bêtises c'était ma seconde nature. Je passais mon temps à en faire, et ce n'était pas devenir un vampire immortel qui allait pouvoir changer ça.

- Hm… Et bien, tu bois du sang, du jure en espagnol, tu ne sors que la nuit, tu menace des gens en venant te coller à eux… T'as un penchant pour les geeks avec deux neurones…

Je n'étais pas sûr qu'une chose là dedans ne corresponde à la définition de dérangé. Je sortais un peu tout ce qui me passait par la tête sans réfléchir, pour changer. Et le pire c'est que je riais comme un imbécile à ma propre connerie. Oui, oui, il m'en faut vraiment très peu. Mais Raphael avait cette habileté à me faire perdre toute la confiance que j'avais en un temps record. Je vous jure, il devait avoir un don, ce n'était pas possible autrement. Ou alors c'est que j'avais vraiment encore beaucoup de progrès à faire. Ce réplique, me déstabilisa un instant, mais je réussi à me reprendre :

- Ils sont bien moins difficile et grincheux que les vieux…

Je sais, c'était nul, je fis semblant de lâcher un soupire désespéré. Oui, parce qu'en parlant de vieux grincheux, je faisais référence à Raphael. Qui d'autre ? Il avait quatre-vingts ans maintenant et il passait son temps à râler. Et est-ce que c'était une coïncidence que dans râler et Raphael il y ait autant de lettre en commun ? J'en doute fortement. Mais je trouvais tout de même ça drôle. Enfin bien plus drôle que de voir Raphael douter que je ne l'ai jamais détesté.

- Je venais d'être transformer en vampire alors que je n'avais rien demandé… Il ne fallait pas s'attendre à ce que je saute de joie non plus. Je suis désolé pour ce que j'ai dit. Je n'ai pas dit ça parce que je te détestais. C'était surtout par peur. Peur de toi et peur de ce que j'étais devenu, surtout.

Je lui adressais un sourire franc en espérant qu'il comprenne que je ne racontais pas n'importe quoi. Je n'avais pas l'impression d'avoir déjà haïs Raphael. Certes, j'avais eu peur de lui, je m'étais méfier de lui. Mais de là à dire que je l'avais détesté, c'était un peu fort. Je n'étais pas du genre à détester facilement les autres en plus. Mais je crois que c'était aisément le genre de Raphael. A l'entendre parler, on entendait clairement qu'il n'aimait pas ce que je venais de lui raconter. Raphael ? Jaloux ? Je sais pas si je devais être flatté ou effrayer. D'un sens je trouvais ça mignon. Mais je ne voulais pas qu'il se fasse trop d'idée non plus.

- On ne peut pas vraiment parler de prétendantes. Calme-toi, de toute façon, je ne suis plus rien pour aucune de ces filles. Clary ne jure que par Jace, je suis presque sûr que Izzy est déjà en train de draguer quelqu'un d'autre, et Maureen ne veut plus m'adresser la parole. Je pense que ça en dit assez long. Puis pourquoi j'aurais envie d'aller voir ailleurs ou de penser à quelqu'un d'autre alors que je suis avec toi ?

C'était sans doute le truc le plus cliché et mielleux à dire. Mais c'était vrai. Il n'y avait que trois filles qui m'avaient porté un peu d'attention dans la vie et aucune d'elles n'avaient envie de m'en accorder à présent. Ce n'était pas par dépit non plus que j'étais avec Raphael. Je n'étais pas désespéré à ce point non plus. Je disais tout ça pour le rassurer. Je me penchais pour lui embrasser la joue en espérant que ça suffise.

- Ben ouais ! C'est que j'y tiens !

Je ne sais pas si parler de mes parties de la sortes avec Raphael était une très bonne idée. Enfin c'était super bizarre. Je pensais pas en arriver là un jour. Mais sincèrement, si c'était pour entendre rire Raphael, je le referai autant de fois qu'il voudrait. Je ne sais pas si il se rendait compte à quel point il était adorable quand il souriait. J'aurais pu lui dire, mais je n'osai pas. Vu qu'on avait déjà évoqué le sujet avant, je savais ce qu'il allait me répondre. Je ressortirai ça plus tard au pire. Ce n'était pas comme si nous allions arrêter de nous côtoyer rapidement. J'espère bien que ce ne serait pas le cas hein…

Une fois au Drive-In, je ne sais pas trop pourquoi, mais me retrouver dans cette voiture avec Raphael ne me faisait pas du tout le même effet que ce que j'aurais cru. J'étais hyper nerveux et, pour changer, débitait tout ce qui me passait par la tête. Mais le vampire me connaissait bien maintenant, il savait repérer quand je stressais bêtement. Ce qui voulait dire quasiment tout le temps, oui, je sais… Je suis un cas désespéré. Quoique, je crois que j'avais fait des progrès depuis ma transformation quand même.

- Je ne voulais pas briser le mythe mais… C'est apparemment possible. Mais c'est pas grave, maintenant j'ai une éternité pour comblé mes lacunes.

Je forçais un sourire histoire de masquer cette nervosité. Je sentis la main de Raphael attraper la mienne. Je le laissais faire volontiers et tourna la tête vers lui lorsqu'il ajouta que c'était peut-être une mauvaise idée d'être venu ici finalement.

- Non ! Non, ce n'était pas une mauvaise idée ! C'était même une idée géniale ! Je suis désolé, c'est moi je… je sais pas trop ce qu'il m'arrive. C'est juste que… Ca me fait un peu bizarre. Je n'ai jamais été en couple avant… Et vu jusque là, on a pas eu énormément de rendez-vous ensemble. Même une simple promenade tous les deux, ça s'est fini en baston contre le Cercle. Enfin, je veux dire, on a jamais eu de moment comme ça, genre… Juste tous les deux, tranquille. Comme… Et bien comme tous les autres couple font j'imagine.


Je passais ma seconde main dans mes cheveux, affichant toujours ce petit sourire et repris :

- Vraiment, je suis content d'être là et avec toi Raphael. Je n'aurais envie d'être nulle part d'autre en ce moment.

J'espérais que je n'avais pas l'air trop nerveux en disant ça. Parce que sinon il y aurait de quoi à remettre mes paroles en question et ce n'était pas le but. J'étais vraiment content d'être ici. Ca faisait du bien d'agir un peu… Normalement, enfin de faire des trucs que n'importe quel terrestre ferai. Après, c'est juste que ça me perturbait, parce que j'en avais un peu perdu l'habitude. Ses derniers temps avaient été assez riche en péripéties incluant des Néphilims et créatures obscures en tout genre.
© 2981 12289 0 - 1 289 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Lun 15 Mai - 21:48
Let's make this last foreverRaphael l’écoutait parler, pinçant doucement les lèvres. il n’était pas vraiment persuadé que ce soit si bien qu’il avait ça comme réflexe.. Ouais, il n’était pas persuadé qu’avoir son petit ami automatiquement effrayé par lui soit une bonne chose, mais bon.. Il ne pouvait pas vraiment y faire grand chose, si ? Du moins, il ne pouvait plus faire grand chose par rapport à tout ça, mais c’était bien parce qu’il avait effrayé Simon jusqu’à l’os auparavant, en tentant de le faire fuir le DuMort, en tentant de l’éloigner et ensuite juste par sa simple présence. Et maintenant… Il se demandait s’il arriverait à faire quelque chose pour que Simon n’ait plus ce réflexe. Mais il doutait qu’il puisse y faire grand chose, comme il l’avait déjà dit. “Mh.. D’accord..” Se contentait-il de dire, les sourcils légèrement froncés. Bon, il n’allait tout de même pas faire une remarque là-dessus, il n’avait pas envie de commencer à faire tout un drama à cause de ça. Il n’en voyait pas vraiment l’intérêt. Roulant des yeux alors qu’il l’écoutant parler, il se rapprochait tout de même de lui. “Comme mon régime alimentaire et mes petits mots en espagnol te dérangent. Puis, je peux toujours tenter de sortir le jour, mais… Je suis quasiment persuadé que tu n’en aimerais pas le résultat.” Puis, maintenant, Raphael n’avait plus envie de faire ce genre de chose. Il avait beau avoir tenté lors de sa transformation, y avoir pensé pendant un petit moment après… Il n’en avait plus l’envie maintenant. “D’ailleurs, je suis aussi persuadé que le fait que je vienne me coller aux gens et que j’ai un penchant pour les types dans ton genre t’arrange bien, non ?” D’ailleurs… Il était quasiment persuadé de seulement vraiment se coller à Simon. Il avait beau se rapprocher des gens, les crocs sortis pour les intimider, mais il n’aimait pas vraiment les touchers. Les contacts physiques n’avaient jamais été quelque chose qui lui plaisait. Sauf quand la personne était vraiment proche de lui, et encore, il trouve bien souvent le moyen de se plaindre. Mais bon, le rire de Simon était tout de même un son dont Raphael était totalement fan, quelque chose qu’il pourrait écouter toute la journée sans même se lasser.. Déposant ses lèvres contre les siennes pour un baiser chaste, il lui adressait un sourire en coin juste après. “Ouais, mais ce serait tout de même te faciliter la tâche de te mettre en couple avec quelqu’un de si facile. Où est la passion là-dedans ?” Ouais, les jeunes de nos jours, c’est ce qu’ils recherchent non ? Un amour qui les consume, un amour passionnel, même si ça ne dure pas ? Raphael se demandait tout de même si Simon recherchait quelque chose comme ça ou bien quelque chose qui pourrait durer. Raphael espérait que ce soit la seconde option.
Mais bon, le sujet restait tout de même un peu moins léger pendant un moment, se focalisant sur les moments où Raphael était quasiment persuadé que Simon le détestait et pourtant le novice lui assurait toujours le contraire. Le problème restait toujours que Raphael voulait toujours avoir raison, que voulez-vous ? Caressant doucement son avant-bras, il hochait la tête. “Je comprends ta réaction, tu sais.” Il faut dire que bon, il avait réagi de la même manière quand il avait été transformé. Plus ou moins en tout cas. Personne ne réagissait de la même manière, mais parfois… ça pouvait être similaire. “Mh.. Et ce n’est pas pour vraiment enfoncer le tout et te poser des tas de questions, mais… La fois où tu es revenu à l’Hôtel pour chercher ton t-shirt, tu avais aussi simplement peur ?” Parce qu’il en doutait. Raphael avait le don de se méfier de tout, de toujours douter de ce qu’on lui dit, mais c’est sûrement le résultat d’avoir vécu tellement de temps avec Camille. Puis, le voilà qu’était jaloux, comme il l’avait toujours été. C’était sûrement une des grandes raisons de son dédain envers Clary, mais bon. Maintenant que Simon lui avait parlé de ces fils qui lui couraient après, des filles vraiment plaisantes à regarder, il n’aimait pas ça. Il n’aimait pas le fait que quelqu’un puisse apprécier Simon comme Raphael le fait. “Est-ce que je dois me montrer compatissant ou joyeux que tu aies tellement de malheur en amour ?” Lui demandait-il en fronçant doucement les sourcils, posant son regard vers Simon. “Et si, soudainement, Clary réalisait qu’elle était folle de toi, qu’est-ce que tu ferait ?” Il faut dire qu’il était rassuré par rapport aux autres filles, que ce soit par ses paroles ou par ses gestes, son baiser, mais il ne pouvait nier le fait qu’il n’avait pas confiance en Clary, il n’aurait probablement jamais confiance en elle. Mais bon. La phrase qu’il lui sortait ensuite avait elle aussi le don de lui arracher un rire, secouant légèrement la tête de gauche à droite. Ce garçon n’était pas possible. “Je dois bien avouer y tenir un peu également.” Est-ce que c’était bizarre de lui sortir ça comme ça ? Probablement. Est-ce que Raphael s’en souciait ? Probablement pas.

Ils ne prenaient pas tant de temps à arriver au Drive-In et les deux garçons se retrouvaient dans la voiture. Puis, Raphael ne pouvait le quitter du regard. il était bien plus important que n’importe lequel des écrans. “J’espère que tu ne va pas me forcer à regarder tout ça avec toi.” Lui annonçait-il parce qu’en fait, les films, ce n’était pas forcément sa chose favorite, il ne pensait pas que ce serait le cas à un moment donné, mais bon. Qu’est-ce qu’il pouvait y faire ? Les deux vampires avaient des intérêts différents et même si Raphael pourrait faire tout ce qui plairait à Simon, il pensait bien qu’au bout d’un moment, il finirait par imploser. Caressant la main du Lewis avec son pouce, il l’écoutait poursuivre. Posant sa main libre sur sa joue, il la caressait doucement. “Ne t’en fais pas, amor. Je comprends que ça puisse te perturber tout ça.” En même temps, comme il l’avait dit, tout ça était plutôt nouveau, plutôt perturbant. Le fait d’être une nouvelle fois normal, ça pourrait choquer tout le monde. Enfin, pas choquer, mais perturber tout le monde. Raphael se demanderait presque comment il arrivait à rester tellement calme. Peut-être qu’il était ) un niveau de beug tellement ultime qu’il reste si calme. Quelque chose comme ça. “Eres tan adorable.” Soufflait-il en l’écoutant. il n’aurait jamais pensé que Simon était ce genre de personne, ce genre de beau parleur. Et il n’aurait jamais pensé que ça lui plairait tellement. Pour accompagner ses mots, il détachait sa main de celle de Simon pour la poser sur sa deuxième joue, pressant ses lèvres contre les siennes, se collant un peu plus à Simon. Il pourrait vraiment faire ça toute sa vie et il espérait clairement que ça ne dérange pas trop Simon, le fait qu’il ne fasse que ça, l’embrasser, le toucher. Il devait tout de même y avoir des personnes qui étaient réticentes à ça.
© 2981 12289 0 ♠ 1 189 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Sam 20 Mai - 21:08
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Raphael n'avait pas l'air plus convaincu que ça par mes explications, mais il n'essaya pas de me contredire alors nous changeâmes de sujet de conversation. Ce qui n'était sans doute pas plus mal. Quoique, Raphael avait un don pour réussir à trouver une faille dans mes discours. C'était assez agaçant. Mais je devais admettre que si ça m'énervait vraiment, je ne continuerai sans doute pas de parler autant. Et je savais que je racontais sans cesse n'importe quoi. Il y avait de quoi s'énerver. Sincèrement, je ne sais pas comment Raphael réussissait à me supporter, mais visiblement, ça allait dans les deux sens. Cette relation était définitivement un mystère. Mais pour rien au monde je ne voudrais abandonner encore une fois Raphael. J'avais assez donné là dessus.

- En effet, j'ai pas trop envie que tu tente de sortir de jour. Mais détrompe toi. Je n'aime pas du tout ta manie de te coller aux gens. C'est peut-être un peu trop tôt dans notre relation encore pour dire ça, mais tant pis, je le dirais quand même. Je n'aime pas que tu aille te coller aux autres. Et je n'aime pas trop non plus l'idée que tu ais un penchant pour les « types dans mon genre » si tu savais le nombre de geek à deux neurones qui existent ici bas… En plus j'ai même plus besoin de lunettes, alors, j'ai moins une tête de geek… Non ?

Oui, j'étais clairement en train de dire que je ne voulais pas voir Raphael être attirer ou proche de quelqu'un d'autre que moi. Plus égoïste tu meurs. Mais je crois que le vampire avait déjà compris que j'étais assez possessif. Surtout depuis que je savais pour Sam et Alec. Cela avait été comme un déclic du genre… oui, Raphael n'a pas vécût toujours que pour moi, il a eu une vie avant et il a une vie quand je ne suis pas là aussi et il a des sentiments aussi. Sérieusement, rien que l'idée que Rapahel ait pu aimer quelqu'un d'autre autant qu'il m'aimait moi en ce moment ? Non il valait mieux pas que j'y pense. Après tout je n'étais pas vraiment mieux dans le genre. Mais pour ma défense, il ne s'était jamais rien passé à avec Clary. Je n'avais jamais rien tenté, et j'avais presque toujours su dans le fond que c'était une entreprise désespérée.

Heureusement, Raphael réussi à me faire oublier tout ça en me faisant rire bêtement avec ces histoires de personnes trop facile à obtenir.

- Mh… Tu n'as pas tort sur ce point. Heureusement que tu es là pour m'enseigner tout ça hein ? J'aimerais bien en savoir un peu plus sur cette fameuse passion…

Mon sourire en disait assez long sur ce que je pensais. En même temps, elle était facile celle là. Peut-être que j'aurais du m'en passer. Mais le jour où je réussirai à me taire sur quelque chose n'était pas encore arrivé. J'avais une éternité pour travailler là dessus maintenant. Quoique, je n'étais pas sûr de vouloir vraiment y arriver, non plus. J'étais rassuré d'entendre que Raphael comprenait ce que je lui expliquais. J'avais comme l'impression qu'il y avait même de la compassion dans sa voix. Je n'avais jamais osé lui poser de question à ce sujet. Mais c'est vrai qu'il avait du passer par là lui aussi. Personne ne pouvait naître vampire.

- La fois où je suis revenu pour un tee-shirt ? Euh… Sincèrement je sais pas trop pourquoi je suis venu ce jour là. Je crois que j'avais surtout besoin d'un prétexte pour sortir et voir du monde… Et peut-être pour tester aussi, voir si tu allais vraiment me tuer ou pas ? Pour être honnête je sais pas trop. Ouais, j'étais énervé parce que… Tu sais, les Nephilims, Clary, je savais que tu n'allais pas prendre leur défense. Et je savais que j'allais vouloir, les défendre justement alors que je savais que j'avais tort, parce qu'ils me traitaient déjà comme un moins que rien avant ma transformation, alors après. Bref, je pense que je m'en voulais tout de même plus à moi à ce moment et que je me suis juste servit de toi comme une sorte de bouc émissaire ? Histoire d'avoir quelqu'un à accuser…

J'étais très hésitant. Je ne savais pas trop quoi en dire en fait. Je n'avais jamais trop repensé à cette événement. Ca m'étonnais même que Raphael en reparle. Moi qui pensait qu'il avait oublié ça… Visiblement ce n'était pas le cas. Je haussais les épaules la question du vampire je n'avais pas vraiment plus de réponse à ce sujet que lui.

- Je sais pas. Je sais pas trop quoi en penser non plus. J'ai comme envie de dire, tant que ce malheur ne s'applique pas à notre relation… Ca me va. Et pour Clary… je m'inquiéterai pas à ta place. Crois-moi. Clary ne m'a jamais vu autrement que comme un ami. Et elle ne le fera… Même si c'est son frère, elle est bien trop accro à Jace pour être capable de voir qui que ce soit d'autre.

Je fini en souriant parce que je préférai voir le bon côté des choses. Après tout, c'était vrai, j'étais bien avec Raphael à présent.

- Puis si ça devait vraiment arrivé, tant pis pour elle, elle a eu sa chance. Elle n'avait pas qu'à la laisser passer.

Je pris une sorte d'air de diva en m'accrochant un peu plus à Raphael comme pour lui montrer qu'il comptait bien plus que n'importe qui pour moi à présent. Ce qui était était vrai d'ailleurs. Je me mis à rire bêtement en l'entendant avoir que lui aussi tenait à mes parties. Sincèrement, je ne pensais pas qu'on en arriverai à parler de ça un jour mais…

- Et bien tu m'en vois rassuré !

J'étais bien content de passer une soirée normale, un rendez-vous comme les autres au drive-In avec Raphael. Comme quoi, malgré tout, la vie pouvait être tranquille. Et je ne pouvais m'empêche de trouver ça un peu déstabilisant quand même. Je parlais pour essayer de masquer mon stresse et riait sans doute un peu trop.

- Mais quel intérêt d'avoir un petit-ami si ce n'est pour regarder des films ensemble ? Evidement que que je vais te forcer à regarder tout ça avec moi !


Ce serait quand même mal me connaître que de penser une seconde que j'allais laisser la paix au Mexicain. Mais j'étais presque sûr qu'il m'aimait aussi pour ça. Je me lançais alors dans un long discours sur pourquoi j'étais aussi nerveux. Et pour le coup, je laissais toutes mes paroles sortir sans réfléchir une seconde. J'allais peut-être le regretter, et j'étais presque sûr que je le regretterai. J'appréhendais plus que tout la réponse que Raphael. Mais ce dernier ce montra étonnamment doux, posant un main sur ma joue pour la caresser et je savais que c'était ridicule, mais je n'avais pas pu m'empêcher de rajouter cette phrase. J'étais sûr que le Mexicain allait se moquer de moi. Mais non, encore une fois, il ne réagit pas du tout comme je l'avais pensé et se contenta de dire dans sa langue natale que j'étais adorable. Tout du moins je crois…

Je laissais échapper un soupire en sentant les lèvres de Raphael venir se poser sur les miennes. Je répondit volontiers à son baiser. Je crois qu'il n'aurait jamais pu formuler une meilleure réponse. J'avais envie et besoin de le sentir près de moi. J'hésitais une seconde avant d'aller poser une main sur le torse de Raphael agrippant son haut, comme pour lui dire surtout de ne pas partir, de ne pas s'éloigner de moi. Je crois qu'au final, c'était surtout moi qui avait besoin de lui en ce moment et non le contraire. Et ce, malgré tout ce qu'il avait pu se passer entre lui et Alec. J'étais définitivement loin d'être aussi fort que Raphael.
© 2981 12289 0 - 1 318 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 25 Mai - 20:06
Let's make this last foreverPour être totalement honnête, Raphael aimait tout de même l’idée que Simon soit jaloux, voir même possessif - ou plutôt jaloux - à l’idée qu’il aille se coller à qui que ce soit d’autre c’était tout bonnement adorable tout ça, vous ne pensez pas ? En tout cas, c’était ce qu’il pensait. Puis, l’entendre continuer sur le fait qu’il n’aimait pas l’idée qu’il soit attiré par quelqu’un d’autre que lui, c’était vraiment adorable parce que le pire, c’était qu’il pensait bien que ce soit le cas. Raphael ne pensait pas être attiré par qui que ce soit d’autre, du moins, il ne leur donnait clairement pas d’attention, ils ne le méritaient pas. Le seul qui méritait tout ça dans cette histoire, c’était Simon. Enfin, il n’était même pas persuadé qu’on puisse dire que c’était quelque chose de bien, comme si avoir l’attention de Raphael était réellement quelque chose de bien, quelque chose dont il fallait être fier. Raphael avait quelques doutes, mais il ne pourrait pas vraiment sortir ça comme ça, le dire encore et encore, si ? Ce ne serait clairement pas constructif là tout de suite, mais bon. “Ne t’en fais pas, cariño. Tu es vraiment le seul à qui je me colle d’une manière… Romantique ?” Il n’était pas persuadé que ce soit la façon dont il devait dire ça, si c’était des mots à dire, mais bon… Il espérait que ça le rassurerait. “Puis, premièrement, je pense que tu as tout de même plus que deux neurones. peut-être quatre, et c’est toi que j’aime. Les autres auront beau être mon style, tant que je t’aime, je ne voudrais pas voir qui que ce soit d’autre.”. C’était son truc, il avait toujours été comme ça. Du moment qu’il aime quelqu’un, qu’il n’y a pas vraiment de problèmes, il ne va pas s’amuser à courir après n’importe qui. “Et crois moi, avec ou sans lunettes.. Tu es bien celui que je pense être le plus geek.” Lui annonçait-il, lâchant un léger soupir. Il ne savait même pas comment faisait Simon d’ailleurs, mais bon… Roulant des yeux en l’écoutant poursuivre, il ne pouvait nier le fait qu’il n’était même pas réellement ennuyé par ce qu’il lui disait, plutôt amusé. Il faut dire que ce genre de choses, Simon, avait toujours eu le don de l’amuser même s’il ne le montrait pas forcément toujours. “Amor, je pense que pour la passion… Je devrais plutôt te le montrer, tu ne penses pas ?” Demandait-il avec un léger sourire en coin parce que bon… C’est pas faux, si ? Il était quasiment persuadé que la démonstration est bien mieux que la parole dans ce genre de cas, pas qu’il n’ait déjà eu à démontrer ceci pour le moment. Il faut croire que SImon allait réellement le faire faire de tas de nouvelles choses. Il ne pensait pas que ce soit si mal que ça d’ailleurs, au contraire. Par contre, il n’était pas persuadé que tout le monde soit du même avis, du moins, il en doutait.
Il l’écoutait parler, parlant de la fois où il était venu chercher un t-shirt et où les choses avaient bien rapidement changées, quand la tension avait clairement été palpable entre les deux. Et il n’était pas persuadé que ça ait été de la tension sexuelle. En tout cas, il n’en était pas persuadé. Il faut dire que les deux garçons avaient un peu eu envie de se taper l’un sur l’autre à ce moment donné. “Tu pensais vraiment que je serais capable de te tuer ?” Demandait-il en haussant un sourcil. C’est vrai qu’il avait été assez… Convaincant quand il l’avait menacé, mais c’était bien parce qu’il avait été clairement énervé contre lui en le disant, blessé. Il le laissait tout de même s'expliquer, hochant la tête à quelque reprises, montrant qu’il l’écoutait. “Je dois bien avouer ne pas pouvoir t’en vouloir par rapport à ça.” Son explication semblait logique en fait, il pensait que c’était logique de vouloir blâmer quelqu’un d’autre à sa place, c’est bien plus facile, mais vous pouvez être sûr que ce ne serait jamais quelque chose qu’il ferait. Le truc c’était qu’ils étaient tous les deux bien différents l’un de l’autre. “J’espère que ça ne nous touchera pas..” DIt-il en fronçant les sourcils, même si ça ne serait pas vraiment quelque chose d’étonnant. Il faut dire que Raphael n’était pas non plus la personne la plus chanceuse en amour. “Le pire, c’est que malgré le fait que tu me dises qu’elle soit folle de son frère, je n’arrive pas à m’empêcher d’être jaloux.” Lui dit-il avant de pousser un long soupir, il trouvait tout de même ça assez fatigant, mais bon. Il ne pouvait pas y faire grand chose après tout, si ? Il serait probablement jaloux d’elle jusqu’à la fin de sa vie. “Dios… je ne peux même pas dire si je suis plus rassuré de ce que tu me dis ou bien si je te trouve ridicule.” Le taquinait-il, laissant échapper un léger rire à cause de son air de diva. Vraiment, si Simon n’existait pas, il faudrait probablement l’inventer. Le monde serait un endroit bien triste sans Simon.

Il poussait un long soupir un peu trop dramatique quand il lui parlait parce que bon… Il n’était pas sûr d’être prêt à regarder des films avec lui toutes les nuits, mais d’un autre côté… Il ne pouvait pas vraiment dire que c’était quelque chose qui le faisait saliver, mais si ça voulait dire qu’il passerait du temps avec Simon, il ne pouvait réellement être contre. “Il faut croire que mon destin est scellé.” Peut-être que Magnus commençait vraiment à lui déteindre dessus après une soixantaine d’année. Il n’était pas persuadé que ce soit véritablement une bonne chose, mais après, peut-être qu’il se trompait. “J’ai juste une condition, s’il te plaît… Pas de mauvais films sur les vampires.” Ouais, parce qu’il voulait bien regarder quelque chose avec Simon, mais à la seconde où un vampire qui se mets à briller en plein soleil vient sur l’écran, il prendrait ses clics et ses claques et sortirait de la salle en deux secondes.
La nervosité du novice avait rapidement été le sujet de la conversation, jusqu’à ce que finalement… Raphael ne se décide à poser ses lèvres contre celles de Simon avec tendresse, se collant un peu plus à lui quand il sentait la main de Simon contre son torse, agrippant son haut. Il restait là, collé contre lui comme pour tenter de lui montrer qu’il était là, qu’il n’allait pas s’en aller, qu’il n’allait jamais le laisser seul. Après tout, il avait tout de même juré qu’il garderait un oeil sur Simon et Raphael avait le don de toujours tenir ses promesses. C’était bien mieux de toute manière. Une de ses mains descendait finalement de sa joue jusqu’à se poser sur sa hanches qu’il caressait doucement, son autre main allant se mettre sur sa nuque.
© 2981 12289 0 ♠ 1 145 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Ven 26 Mai - 22:05
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je n'étais pas sûr de comprendre la définition de « coller romantiquement », mais ça partait d'une bonne intention non ? Dans tous les cas, Raphael eu le mérite de me faire rire avec une formulation aussi maladroite. J'étais mal placé pour me moquer, mais ça ne lui ressemblait tellement pas que j'en arrivais à trouver ça adorable. Oui, je sais, je suis pathétique, mais que voulez-vous… Tous les amoureux sont pathétiques de toute façon, il faut savoir s'y faire. Raphael ne le laissa pas en placer une et repris avec une série de ce qui semblait être des compliments, ce qui ne fut pas sans m'attendrir davantage. J'aimais bien cette facette de Raphael, bien mieux que le leader flippant.

C'était tout de même une belle déclaration qu'il me faisait là. Je lâchais un petit rire avant d'attraper Raphael pour le serrer un instant et l'embrasser sur la joue. Je lui aurais volontiers dit qu'il était adorable, mais si c'était pour en revenir à notre précédente mini-dispute, ça ne servait pas à grand-chose.

- Je suis fier d'être le plus geek des geeks alors.

Je déposais un nouveau baiser sur sa joue avant de lui rendre sa liberté et discuter de ces histoire de passion. Evidemment, que notre affaire était remplie de sous-entendus. Mais c'est ce qui était drôle justement. Je passais ma langue sur mes lèvres, affichant un sorte d'air dragueur ou je-ne-sais-trop-quoi qui devait des plus parodique avant de répondre :

- Oh oui… j'ai hâte de voir ça...

J'allais peut-être regretté d'avoir dit ça aussi. Mais la soirée était loin d'être fini et vu le nombre de bêtises que j'étais capable de sortir à la minute, Raphael va sans doute oublier rapidement. Quoique, il avait tout de même une très bonne mémoire pour les choses qui décrédibilisait totalement. Comme cette fois où j'étais venu chercher un tee-shirt au Dumort. Je ne pensais pas qu'il me la ressortirai. A vrai dire, j'avais un peu du mal à comprendre le but de cette conversation aussi. C'était si important pour Raphael d'être sûr que je ne l'ai jamais détesté, et à quel point j'avais eu peur de lui ? Mais ce n'était plus le cas à présent, alors pourquoi s'en soucier ?

- C'est que tu sais être convainquant quand tu le veux.

Je lâchais un rire embarrassé en me passant une main dans les cheveux. Parce que oui, je devais bien admettre que pendant un temps, j'avais bien cru qu'il allait me tuer. Heureusement, il ne l'avait pas fait.

- Merci…

Je fis une petite moue pour accompagner mon mot. Il n'y avait pas tant à dire je crois là dessus. J'étais tout de même reconnaissant que Raphael ne m'en veuille pas tant que ça. Je crois qu'il était compatissant sur ce coup là. Il devait savoir ce que c'était que de vivre un changement aussi brutal.

- Je pense pas que ça puisse nous toucher. Parce que quand on y réfléchit… une malédiction, c'est jeter sur un humain, or, on est plus des humain tous les deux. On est même mort donc, on ne peut pas être maudit. Enfin pas plus qu'on ne l'est déjà, si ? D'ailleurs, ça se passe comment pour les mariages du coup… Parce qu'on peut pas dire « jusqu'à ce que la mort vous sépare ». C'est comme dans les Noces Funèbres, la mort nous… Euh ! A déjà séparer les mariés…


Est-ce j'étais déjà en train d'essayer de faire des plans d'avenir avec Raphael en lui parlant de mariage ? C'est possible que ça m'ait échappé en effet. Quand je vous dit que je racontais trop de bêtises pour mon propre bien. Surtout que ça faisait bien au milieu d'une conversation pareille tient ! Comment Raphael pouvait encore me supporter ?

- Tu peux être rassuré et trouver ça ridicule… Mais au final, si ça te rassure ce que je dis mais qu'au final tu es toujours jaloux… Qui est le plus ridicule de nous deux ?

Je crois que j'avais vraiment des pulsions masochistes parfois. Je me mis à rire en adressant un clin d'oeil à Raphael. Je sais que je n'étais pas possible quand je m'y mettais. Mais la vie était trop courte pour ne pas en profiter hein ? Oh.. Merde… C'est vrai, on est immortel… je ne peux plus utiliser cette excuse à présent… C'est triste et bête à la fois tient.

Je ne pensais pas me retrouver un jour au Drive-In avec Raphael à rire comme un débile parce qu'il déprimait de devoir passer une éternité à regarder des films avec moi. Et le pire c'est que j'étais fier de mon coup. Je me mis à rire de plus belle quand il m'énonça son unique condition pour toute ces soirées films à venir.

- Ne t'inquiète pas pour ça. Je crois que j'ai déjà regardé tous les films possible et imaginable sur les vampire juste après ma transformation.

C'est vrai que je pensais que ce serait une bonne idée pour en apprendre plus sur les vampires. Mais au final, ça ne m'avait pas servit à grand-chose, si ce n'était perdre mon temps et passer pour un imbécile auprès des autres vampires lorsque je me basais sur un de ces films. Si cela peut vous rassurer, non, je n'avais pas été assez bête pour aller tester la théorie Twilight des vampires qui brillent au soleil. Je savais tout de même quelques truc véridique sur la condition de vampire.

Malgré tout ça, je restais assez anxieux par rapport à la situation. Maintenant qu'on en avait fini de parler de film, je me retrouvais comme un con sans savoir quoi dire. Et au lieu de trouver une sorte de sujet de conversation banal, je me mis à faire tout un monologue à Raphael sur ce que je ressentais. Ce n'était sans doute pas plus mal d'un sens. Surtout que le vampire c'était montrer des plus doux et compréhensif. Maintenant, je ne pouvais que savourer se baiser et me détendre dans ses bras. Je fis d'ailleurs de mon mieux pour me rapprocher de Raphael, mais ces sièges, ce n'était pas très pratique, avec le frein à main entre nous deux. Je profitais un instant avant de me mettre à grogner :

- Sérieusement c'est pas pratique du tout… Comment ils peuvent adorer ça dans les films… attend… Ce ne serait pas plus pratique si…


En même temps que je parlais, je changeais de position comme je pu. Je fini par réussi à me retrouver sur les genoux de Raphael, après avoir reculer le siège au maximum pour avoir plus de place.

- C'est un peu mieux là non ?

Je souris, mais je savais que je devais avoir l'air d'un imbécile. Comme d'habitude quoi. Enfin, je ne fis pas davantage de commentaire et glissait une main sur la nuque de Raphael afin d'attirer de nouveau ses lèvres contre les miennes.
© 2981 12289 0 - 1 149 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 30 Mai - 12:44
Let's make this last foreverClairement, il aimait le sentir le serrer contre lui et ses lèvres sur sa joue… Mais en fait, ce n’était pas pour autant qu’il allait s’empêcher de le chercher en l’entendant parler. Passant une main dans sa chevelure, l’autre allant caresser tendrement sa joue. “ Je suis pas persuadé que tu devrais en être si fier que ça.” Le taquinait-il, un sourire en coin sur le visage. Il faut dire qu’en fait, ça ne serait probablement pas de son genre de ne pas se moquer de l’apparence de geek de Simon, même s’il est plus que fan. Il faut dire que ce garçon, malgré ses goûts vestimentaires plus que douteux la plupart du temps, est clairement bourré de charme avec une beauté qui ferait probablement pâlir Vénus elle-même. C’est probablement ce qui a attiré son regard à la base, ou bien peut-être le fait qu’il était le Terrestre le plus fatiguant que Raphael ait rencontré et que tout ça, ça l’avait tout de même assez étonné.
Il devait s’empêcher de ne pas rouler des yeux d’un air assez amusé en le voyant agir, son air parodique et sa phrase. Leur discussion avait vraiment l’air digne de sortir d’un film pas vraiment très catholique. Si sa mère le regardait du paradis, il pensait bien qu’elle lui lançait un regard désapprobateur. Mais étrangement, ça le dérangeait pas… Tellement. Probablement parce qu’il fait ça avec Simon, on va dire que ça change tout. Donc, il chassait rapidement ça de son esprit pour le regarder dans les yeux, un sourire en coin sur le bout des lèvres. Puis, il le tirait par la boucle de sa ceinture pour le coller à lui, effleurant ses lèvres des siennes. “Tu ne seras pas déçu, cariño.” Susurrait-il avant de finalement le relâcher pour se remettre à marcher comme si de rien n’était.
Il gardait le nez plissé en l’écoutant parler, ne sachant pas vraiment s’il était fier d’être si convainquant ou si ça l’embêtait assez d’avoir été tellement convaincant que Simon ait pu croire qu’il serait capable de le tuer. Quoique… Pendant un moment, il en aurait réellement été capable. Sur le moment, quand il était reparti avec Clary Isabelle et Camille, il aurait probablement pu lui arracher la tête, mais ça avait été parce qu’il avait été blessé ! Faut dire qu’il avait tout donné à Simon, tout ce qu’il pouvait et il avait tout de même décidé de partir avec elles. Et ce droit de le tuer, cette obligation de le tuer quand il serait à nouveau dans le champs de vision avait été probablement de trop, mais que voulez vous, on parle de Raphael. Quand est-ce qu’il n’est pas dans l’excès ? Probablement jamais. Il se contentait donc de légèrement serrer la main de Simon, pas trop tout de même, ne voulant pas lui faire mal. Juste pour… Il ne sait même pas.

La malédiction de Simon et de ses amourettes, on dirait que ça aussi, ça avait le don de le faire parler encore et encore et Raphael l’écoutait, comme toujours, fronçant doucement les sourcils en tentant de voir où est-ce qu’il voulait en venir, surtout que d’un seul coup, il avait… Parlé de mariage ? Raphael avait beau chercher le lien entre les deux, il ne le trouvait pas, mais il faut se souvenir que c’est Simon. Le lien doit être parfaitement logique pour lui, mais il manquait vraiment quelque chose pour le mexicain. “Je… Je ne pense pas qu’on puisse vraiment être plus damné que ça, ce serait de l’acharnement.” Se contentait-il de dire, mais esquissait un sourire en coin quelques secondes pour rajouter quelques mots. “Et puis, pourquoi cette question sur le mariage ? J’aurais pensé que tu voudrais tout de même attendre quelques autre rendez-vous avant de faire ta demande.” Dit-il, haussant doucement les épaules. Il se doutait bien que c’était tout simplement quelque chose qui était sortit tout seul, mais il ne pouvait s’empêcher de le narguer. Simon était l’exemple qu’il faudrait montrer aux gosses quand on leur dit qu’il faut tourner leur langue cinq fois dans leur bouche avant de parler. Ouais, parce que le novice ne le faisait clairement pas et regardez où ça le mène. “Mais habituellement, les vampires se contentent de dire qu’ils resteront ensemble pour l’éternité.” C’était ce qu’il avait entendu dire, il faut dire qu’il n’a jamais été à un mariage, ni marié. Il ne sait donc pas ces choses-là de source sûre. Ce n’était pas comme cette idée aurait pu lui traverser l’esprit auparavant.
Il lui lançait finalement un regard noir en l’écoutant parler, comme il avait si bien l’habitude de le faire. “Je ne suis pas ridicule.” Se défendait-il. “J’ai des raisons d’être jaloux, je te ferais signaler. Elle a toujours été collée à tes basques et agis comme si elle avait tous les droits sur toi. Puis comme si elle avait le droit de se mêler de notre relation aussi.” Grommelait-il, faisait clairement référence à son anniversaire où Clary était venue lui faire la morale alors qu’entre les deux, c’était bien elle qui traitait le moins bien Simon, mais bon…

Dans le Drive-In, Raphael fut soulagé à l’idée de ne pas avoir à regarder des films sur les vampires où il passerait probablement son temps à dire que telle ou telle chose est fausse, que c’est n’importe quoi, n’arrêtant pas de râler. Il pense même que Simon l’aurait probablement frappé dans ce cas-là. Il secouait tout de même la tête de gauche à droite en l’entendant dire qu’il avait déjà regardé tous les films de vampires… Pourquoi ça ne l’étonnait pas ? “Vraiment ? Et tu pensais apprendre quelque chose là-dedans ?” Parce qu’il faut bien avouer que dans les films, il y a souvent plus de conneries qu’autre chose. C’est probablement pour ça qu’une des première chose que Simon lui ait dit en étant transformé - juste avant de le balancer contre un truck - c’était quelques chose du genre de ‘je peux me voir dans un miroir, ça veut dire que je suis pas un vampire, si ?’ alors qu’il avait Raphael face à lui. Il pensait vraiment que Raphael ressemblerait à ça s’il ne pouvait pas se voir dans un miroir ? Probablement, mais ça prendrait beaucoup plus de temps.
Malgré le fait que Simon eut l’air vraiment anxieux face à toute ça, qu’il lui parlait à coeur ouvert de ce qu’il ressentait, Raphael n’avait pas réellement trouvé ce qui serait bon à dire et l’avait embrassé avec tendresse. Peut-être que c’était ça la meilleure des réponses, qui sait ? Profitant de ce baiser, il ne pouvait s’empêcher de grogner en le sentant y mettre fin. Mais, apparemment, c’était seulement pour trouver une meilleure position, ce qui n’était pas plus mal. Il se retrouvait donc sur ses genoux, un sourire idiot sur le visage. “Beaucoup mieux.” Lui répondit-il avant de poser ses mains sur les hanches de Simon, bas sur ses hanches à la limite de toucher son postérieur - ouais parce qu’en fait, il est pas vraiment sûr de vouloir y toucher tant qu’il n’est pas sûr que SImon soit d’accord (oui, malgré le fait qu’ils ont déjà fait plus qu’un simple toucher), mais que voulez-vous, Raphael est un gentleman - répondant au baiser de Simon, les paupières closes.
© 2981 12289 0 ♠ 1 217 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 31 Mai - 0:43
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je m'en fichais un peu que ça soit mal vu d'être un geek. De toute façon, je n'étais pas près de renier tout ce que j'aimais. Et je vous assure qu'il y avait des bons côtés à s'y connaître en jeux vidéos, en musique, en film et en comics, c'était toute une culture. Et tout le monde aimait au moins un de ses éléments. Donc ça permettait de connecter avec pas mal de monde aussi. Après, j'étais juste un fan plus acharné et dévoué que les autres dirons nous. Je passais peut-être pas mal de temps derrière l'écran de mon PC ou du mon portable, mais ce n'était que pour enrichir cette culture voyons ! Puis est-ce que j'avais vraiment besoin de me soucier de ce que pensaient les autres alors que j'avais un petit-ami en or qui m'acceptait comme j'étais avec mes pires défauts ? Puis, là, c'est vrai que Raphael avait vraiment subit les pires aspects de ma personnalité. Pourtant il était toujours là.

Et mieux encore, on s'en retrouvait à se faire des avances de la façon sans doute la moins subtile du monde. Pourtant, ça me faisait rire comme un imbécile alors que je me disais que j'étais content d'être là. Que je ne regrettais pas du tout se rendez-vous, malgré ce que j'avais appris ce soir. Je laissais volontiers le vampire m'attirer contre lui. Je m'attendais à sentir ses lèvres sur les miennes, mais non, il se contenta de me répondre et de me relâcher. Mon cerveau s'arrêta de fonctionner un instant, j'avais même passer ma langue sur mes lèvres pour les humidifier et… rien… Il y avait de quoi être frustré. Je rattrapais Raphael qui avait pris un peu d'avance du coup et lui donna un petit coup d'épaule.

- Han ! Quel tease ! Il y a intérêt à ce que je ne sois pas déçu !

Qui voulait être déçu en même temps ? C'était assez bête de dire ça en y repensant. Mais bon, le jour où je dirais quelque chose d'intelligent hein ! La conversation passa sur mes relations amoureuses qui n'avaient jamais fonctionné et cette histoire de malédiction. Raphael me fit encore rire avec son acharnement. Il n'avait pas tort. Nous étions déjà damné de toute façon, on allait pas nous rajouter des couches de malédiction en plus !

- Hein ? Je…. Euh… Oui bien sûr ! Enfin… C'était pas vraiment une demande ! Juste une supposition comme ça, t'sais… Jsuis encore trop jeune je pense pour ça et nous… Enfin, c'est pas que je t'aime pas ! Au contraire, je t'aime inconditionnellement Raphael, mais je, tu vois, se marier, c'est quand même chaud… Et c'est pas que je ne veux pas qu'on passe l'éternité ensemble, mais pour le moment…

Je commençais à m'embrouiller tout seul, sous un bête coup de panique, alors qu'il n'y avait vraiment aucune raison de se prendre la tête. Raphael ne faisait que m'embêter et je savais qu'il adorait faire ça. Mais je tombais quand même dans le panneau à chaque fois, c'était désespérant.

- Oh… ok…

C'était au final assez simple comme décision. Enfin, ce n'était pas une simple décision à prendre. Mais c'était plus simple de se dire « ok, on passe l'éternité ensemble » plutôt que d'organiser tout une cérémonie avec plein de monde et tout ça. Quoique, les mariages ça avait quelque chose d'officiel et de festif, c'était sympa aussi. Mais pourquoi je me prenais la tête avec ça hein ? Nous n'en n'étions pas là encore avec Raphael. Nous venions à peine de convenir de l'aspect officiel de notre couple.

- Clary s'en veut pour ce qu'il s'est passé à ton anniversaire. Crois-moi elle n'essayera pas de se mettre de nouveau entre nous. Je sais que vous ne vous entendez pas très bien tous les deux. Mais je crois que Clary a bien comprit que c'était avec toi que je voulais être et que c'est avec toi que je suis heureux. Alors elle n'essayera pas de briser ça. Puis je ne pense pas qu'elle soit assez bête pour vouloir se mesurer à toi.

J'adressais mon sourire le plus sincère à Raphael. Quoiqu'il arrive, je resterai avec lui de toute façon. Je savais où était ma place maintenant. Je n'étais plus aussi perdu que je n'avais pu l'être et c'était bien grâce à Raphael que j'avais pu en arriver là. Je savais qu'il n'y avait personne sur cette terre qui me défendrait, et me protégerai mieux que lui. Et surtout personne qui pourrait m'aimer autant. Je lui faisais totalement confiance à présent.

Je me sentais bête de devoir avouer que oui, j'avais vraiment pensé que les films pourraient m'aider à apprendre à être un meilleur vampire. Que voulez-vous, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a ! J'avais même fait quelques recherches sur internet. Mais je crois que Raphael n'avait pas besoin de savoir ça. On allait pas en rajouter une couche non plus.

- Ben ouais… On sait jamais… avec un peu de chance…

Heureusement, le sujet fut assez rapidement éloigné. Et je préférais grandement embrasser Raphael que passer encore pour un imbécile inculte. Je crois que j'avais déjà eu mon compte pour la soirée. Quoique, me connaissant, c'était presque sûr que je passerai de nouveau pour un imbécile dans pas longtemps. J'avais un don pour ça. En attendant, je n'étais pas mécontent d'avoir changé de position, c'était bien plus pratique comme ça et le Mexicain semblait d'accord. Je profitai volontiers de se nouveau baiser. Et cette fois-ci, il était hors de question que j'y mette fin rapidement. Je faisais de mon mieux pour me coller un maximum contre Raphael. J'avais envie d'être proche de lui, de le sentir contre moi. Mais c'était à noté que les voitures ce n'était vraiment pas pratique pour ce genre de soirée. Je ne lâchais les lèvres de Raphael que pour continuer de l'embrasser sur la mâchoire, et descendre progressivement vers son cou. Je ne sais pas si c'était vraiment une bonne idée de faire ça ici. Mais allez me demander de penser clairement alors que les mains de Raphael me caressaient délicieusement les hanches. Et en parlant de choses délicieuse, je pris encore quelques secondes avant de planter mes crocs dans son cou et savourer le sang qui commença à s'écouler entre mes lèvres.
© 2981 12289 0 - 1 054 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» FLEUR ✤ forever young

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Taki's Dinner-
Sauter vers: