I can't live with this shit ❄︎ Magnus


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
I can't live with this shit ❄︎ Magnus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Dim 5 Mar - 15:28
I can’t live with this shit
Magnus & Clary
Les sentiments sont parfois si lourds qu’il est difficile de les porter tout seul.

Clary avait parfois des idées folles, voir complètement insensées. Elle voulait bien l’admettre d’ailleurs mais là, elle n’arrivait tout simplement pas à trouver une autre solution. Ce n’était plus une vie qu’elle avait, c’était une torture, tous les jours. Vivre avec ce passé, ces sentiments, ces pensées… Cela en devenait beaucoup trop pesant pour la jeune femme. Elle ne supportait plus le peu d’heures de sommeil qu’elle s’accordait à cause de son inquiétude pour son frère. Elle en avait marre d’éviter constamment sa mère, par peur qu’elle puisse se rendre compte de quelque chose. Elle n’en pouvait plus, de lutter contre ça, contre ce qu’elle ressentait, même si elle savait, au fond d’elle, que c’était mal. Elle n’arrivait pas à zapper tout ça, à passer à autre chose, et à oublier ce qu’elle ressentait. Du moins, elle ne pouvait pas y arriver toute seule, elle avait besoin d’aide. Et qui mieux que Magnus Bane, le plus grand sorcier de Brooklyn, qui avait déjà effacé sa mémoire, pouvait l’aider là dessus? Personne de son avis. Et même si elle savait que les services des sorciers n’étaient pas gratuits, elle était prête à payer le prix fort pour celui là, qu’elle puisse retrouver au moins un semblant de vie normale. Parce que oui, sa vie d’avant lui manquait, encore plus maintenant que la situation était devenue plus que critique. Encore plus depuis son passage dans l’autre monde, où tout paraissait si simple. Où elle était heureuse, normale, avec une famille, des amis, et un petit ami parfait. Une vie dont elle rêvait depuis toujours, mais qu’elle n’obtiendrait jamais.

La rousse avait mit plusieurs heures avant de véritablement se lancer. Ce qu’elle allait demander à Magnus n’était quand même pas quelque chose de très commun et… Elle avait peur d’être jugée sur ça. Mais elle n’avait plus le choix à présent. Il fallait qu’elle arrête de voir Jace comme l’homme qu’elle aimait, et qu’elle le voit enfin comme ce qu’il était, son frère. Peut être qu’au final, son idée n’était pas si dingue que ça, vu qu’elle voulait être normale. Après avoir vérifié qu’Aldertree n’était pas dans les parages, Clary avait franchie les portes de l’Institut pour retrouver le monde extérieur. Et respirer enfin cet air frais New-Yorkais qui lui avait tellement manqué. En se rendant à l’appartement du sorcier, la jeune femme avait un peu trainassée, profitant de cette civilisation Terrestre qui lui était si familière, de ces odeurs de nourriture qui lui donnait l’eau à la bouche. Quand est qu’elle avait mangée un truc vraiment gras pour la dernière fois? Ça lui semblait remonter à une éternité. A l’Institut, tous les repas étaient ultra-équilibrés, logique, étant donné qu’ils étaient des guerriers. Mais Clary avait besoin de sa petite dose de sucre. Elle s’arrêta alors pour s’acheter un bon gros beignets bien gras et bien sucré, comme elle les aime avant de se remettre en route.

La jeune Nephilim venait à peine de finir sa pâtisserie qu’elle arrivait devant l’immeuble de Magnus. Essuyant ses mains sur son pantalon, elle monta les marches quatre à quatre avant de rentrer dans l’immense loft, sans frapper, comme tout le monde le faisait toujours en fait. « Magnus? » La rousse ignorait si le centenaire était là. Elle s’avança alors dans le vestibule, se dirigeant à pas prudents vers le salon. « Magnus, t’es là? » Quelques pas supplémentaires, et la jeune femme s’arrêta, soupirant légèrement. Visiblement les lieux étaient vides. Fermant ses yeux verts, elle reprit doucement son souffle, essayant de se dire que ce n’était pas grave, qu’elle repassait plus tard. Jusqu’à entendre des pas sur sa droite. Ouvrant à nouveau les yeux, Clary aperçue le sorcier qu’elle cherchait, et lui servit un léger sourire. « Bonjour Magnus. » Se tournant totalement vers lui, la jeune Shadowhunter s’avança de quelques pas. « Je suis pas là pour une visite de courtoisie… En fait, je voulais te demander un petit service. » Petit… Mine de rien ce n’était pas si petit que ça. Mais elle ne savait pas trop commencer formuler la chose. Ça ressemblait peut être à quelque chose d’énorme pour elle, mais pour Magnus, qui lui avait effacer ses souvenirs pendant tant d’années, c’était certainement de la rigolade, tout ça. Mais est-ce qu’il accepterait pour autant? Clary l’espérait sincèrement, parce qu’il était son dernier espoir.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Sam 25 Mar - 1:26
Ce loft est vraiment devenu un moulin depuis quelques temps. Tu te demandes pourquoi tu t’entêtes encore à y laisser une porte, tu ferais peut-être mieux de l’enlever, pour laisser l’accès libre à l’endroit. Bon, ce n’est peut-être pas forcément une bonne idée, tu ne tiens pas à ce que l’on vienne voler tes antiquités ou qu’on voit certaines choses dès le couloir. Non, finalement, tu vas garder cette porte, tu l’aimes bien. Puis bon, tu râles, mais ça ne te dérange pas tant que ça d’avoir de la visite. Il est vrai que tu aimerais parfois que l’on te prévienne avant de débarquer comme une furie chez toi, mais tu vas finir par t’y faire, vu que ça arrive de plus en plus souvent. D’ailleurs, c’est ce que fait Clary aujourd’hui. Aucun coup de fils ou message, mais elle arrive chez toi, comme ça. Tu pourrais t’en énerver et l’envoyer bouler, mais tu ne le feras pas. Tu l’aimes bien la rouquine. Tu es ravi de pouvoir l’aider, même si un s’il te plaît ne serait pas de refus.

Tu étais tranquillement entrain de profiter du soleil - parce que oui, toi tu peux le faire, ce qui n’est pas le cas de toutes les personnes que tu connais - quand tu entends que quelqu’un est chez toi. Pour changer. Tu soupires et hésite un instant avant de finalement retourner à l’intérieur. Bien décidé à découvrir celle qui s’est introduite chez toi. Clarissa, la petite rouquine. Un mince sourire se dessine sur tes lèvres. « Clary que me vaut le plaisir de ta visite ? » ta voix est posée, masquant à peine une pointe de curiosité. Tu te demandes toujours ce qu’ils peuvent bien inventer pour faire irruption chez toi. Tu espères juste que ce n’est pas la fin du monde, tu n’es pas encore prêt à affronter ce genre de situations. Dans quelques années, peut-être, mais pas aujourd’hui. Tu sens l’arnaque quand elle te dit qu’elle à un service à te demander. Tu l’observes un instant, essayant de déchiffrer son visage. Elle n’a pas l’air dans ton assiette et ce n’est pas forcément pour te rassurer. Tu finis quand même par demander « Et qu’est-ce que je peux faire pour toi ? » de toute façon, que tu demandes où non, elle finira par te le dire. Après tout, elle n’est pas là juste pour une visite de courtoisie, elle te l’a dit. Elle a besoin de toi et autant qu’elle te dise tout de suite ce dont elle a besoin. « Tu veux des conseils maquillage, c’est ça ? » un petit sourire en coin s dessine sur tes lèvres. Ouais, tu préfères prendre les choses à la légère. Ce serait dommage de commencer cette charmante visite par quelque chose de négatif. Parce que oui, tu aimes être un bon hôte. C’est quelque chose qui te rend heureux, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Sam 1 Avr - 15:13
I can’t live with this shit
Magnus & Clary
Les sentiments sont parfois si lourds qu’il est difficile de les porter tout seul.

Dans le genre conversation embarassante, ça allait être difficile de faire mieux, il faut le dire. Clary commençait sérieusement à se dire qu’au final, elle n’aurait pas dû venir. C’était vraiment une idée complètement folle qu’elle avait eut, mais c’était la seule idée qui lui était venue à l’esprit pour se sentir mieux. Encore plus depuis qu’elle avait croisée Jace. Pour l’instant, ça allait, elle arrivait à gérer le tout, vu qu’il n’était pas à l’Institut, et qu’elle s’arrangeait pour croiser sa mère le moins possible, prétextant constamment qu’elle devait s’entraîner et devenir plus forte. Chose qu’elle faisait d’ailleurs, histoire de ne pas penser à tout ça. Mais quand il allait revenir, qu’est ce que ce serait? Ils allaient devoir se croiser, et faire comme si il ne s’était rien passé, comme si ce baiser n’avait pas eut lieu, comme si leurs sentiments n’étaient pas présents et qu’ils ignoraient que l’autre ressentait la même chose. Est ce qu’elle y arriverait, à supporter ça, à garder ce secret  face à tous les autres? Non, c’était impossible. Impossible par rapport à sa mère qui voyait tout de suite quand elle mentait. Impossible par rapport à Simon, qui la connaissait mieux que personne d’autre. Il fallait qu’elle trouve une solution pour régler ça, et elle en avait trouvée une. Même si ce n’était pas la meilleure des idées, et qu’elle n’était pas certaine que ce soit possible, il fallait qu’elle tente le coup.

En voyant Magnus s’avancer vers elle avec un petit sourire, la rousse a presque envie de se dégonfler. Sérieusement, qu’est ce qu’il allait en penser de tout ça? Pas qu’elle pensait que le sorcier était du genre à juger les gens, mais il était beaucoup plus âgé qu’eux tous, et en général, il ne se gênait pas tellement pour donner son avis. Mais c’était trop tard de toute façon, elle lui avait déjà dis qu’elle avait besoin d’un service. Il n’était plus question de se dégonfler, même si le noeud qu’elle avait dans l’estomac lui donnait l’impression qu’elle allait rendre son beignet sur le plancher. Ou tout simplement s’étaler dessus en un magnifique -et très honteux- malaise. La jeune femme s’apprêtait à répondre à la question quand Magnus évoqua de potentiels conseils en maquillage. Un léger sourire effleura ses lèvres. Mine de rien, ces quelques mots avaient permis de la détendre quelque peu. Coinçant ses pouces dans les passants de son pantalon, la jolie rousse s’appuya contre le mur. « J’ai déjà Isabelle pour ça, mais c’est gentil de ta part. »  Baissant les yeux sur le bout de ses chaussures, le regard vert de Clary dériva ensuite sur le tapis au sol. Qui devait être plus vieux qu’elle, certainement. Voir plus vieux que ses parents. Ou ses arrières grands parents. Et encore une fois, elle avait faillit se dégonfler, en se disant que sa demande était plus que puérile, et égoïste, avec tout ce qu’il se passait. Même si elle en avait besoin, pour affronter la situation avec le plus de clairvoyance possible au lieu d’avoir constamment le visage de Jace, et l’inquiétude qui l’accompagnait, surgir dans son esprit sans prévenir.

Respirant un grand coup, la Nephilim releva ses yeux vers Magnus. Même si elle n’osait pas le regarder totalement en face. « C’est assez… Délicat, comme demande. » Et encore, délicat était un faible mot. S’éloignant du mur en une légère poussée, la rousse croisa ses bras sous sa poitrine, s’avançant de quelques pas vers le sorcier. « Surtout, il faut que tu me promettes que ce que je vais te demander ne remonte pas aux oreilles de ma mère. » Oui, sur le coup, Clary n’avait pas pensé à lui demander de ne pas en parler à Alec, qui en parlerait certainement à Jace. Parce que sur le coup, c’était la réaction de sa mère qui lui fichait la trouille plus qu’autre chose. Les deux femmes venaient juste de se retrouver, et déjà Clary était en train de lui mentir. Déjà que la situation était difficilement supportable, mais avec ça en prime… Ç’en était presque invivable. Enfin bon, là elle était surtout en train de tourner autour du pot sans véritablement se lancer, chose qui n’était pas vraiment très intelligente, il faut bien l’avouer. Il fallait qu’elle le dise, une bonne fois pour toutes, et qu’elle se débarrasse de ce poids qui était en train de l’écraser. « Je voudrais que tu effaces les sentiments que j’ai pour Jace. » Et voilà, c’était dit. Et même si la rousse était en partie soulagée, elle craignait tout de même de devoir affronter la réaction du sorcier.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Jeu 1 Juin - 18:45
Tu te devais de te faire à l’évidence, ton loft a toujours été un refuge pour les créatures obscures et on dirait bien qu’il a fini par en devenir un aussi pour les chasseurs d’ombres. C’est plutôt ironique comme situation, mais ça à tendance à t’amuser plus qu’autre chose. Quoiqu’il arrive, tu ne te vois pas fermer tes portes à ceux qui en a besoin. Au fond, ça ne te dérange pas tant que ça, même si parfois tu aimerais pouvoir être un peu tranquille, sans avoir à te soucier de personne d’autre que de toi-même. Sauf que là, Clary est devant toi et tu n’as pas l’intention de la laisser sans aucune aide de ta part. Tu attends de savoir ce qu’elle te veut. Parce que tu te doutes bien que si elle est venue jusqu’ici, ce n’est pas juste pour prendre de tes nouvelles. Tu n’es plus si naïf que ça. Les simples visites de courtoisies se font de plus en plus rares. Elle refuse tes conseils beauté et ça ne peut t’empêcher de te faire sourire. Tu ne doutes pas qu’Isabelle soit de très bon conseil. La jeune femme a un goût inné pour la mode et tout ce qui en découle. C’est peut-être l’une des raisons pour laquelle vous vous entendez aussi bien. Vous parlez la même langue. Toutefois, tu ne fais pas de réflexion à ce sujet et tu attends qu’elle avoue enfin ce qui l’amène ici. Elle a un service à te demander, mais si elle ne lâche pas le morceau tu risques d’avoir beaucoup de mal à l’aider. Pourtant, tu ne l’as presse pas. Elle a certainement ses raisons d’avoir des difficultés à t’avouer ce qui l’amène et tu ne veux pas la brusquer. De toute façon, ce n’est pas comme si tu étais pressé par quoique ce soit.

La jolie rousse laisse sa langue se délier, mais ça reste timide. Elle te demande de ne pas en parler à sa mère et tu hausses un sourcil, l’espace d’un instant avant de le laisser retomber. « Tu devrais savoir que je sais garder les secrets » la plupart du temps, tu es plutôt doué pour ça. Maintenant, il a parfois des situations qui nécessitent de dévoiler quelques secrets. Cependant, si elle veut que tu le gardes pour toi, tu t’efforceras de n’en souffler mot à sa mère. Tu devrais pouvoir y arriver, à moins qu’elle ne veuille une nouvelle fois jouer les irresponsables et mettre sa vie en danger. Elle avoue enfin ce qui l’a amené là et tu es plutôt sceptique. Effacer des sentiments. En voilà une demande plutôt rare. Tu n’en as pas eu de tel depuis bien longtemps. Tu restes silencieux un petit moment, prenant soin de bien choisir tes mots. Tu ne veux pas la braquer ou utiliser une tournure de phrase un peu trop maladroite. « Les sentiments sont quelques choses de précieux, Clarissa, c’est ce qui fait de toi ce que tu es. » tu as été tenté à plusieurs reprises d’effacer certains de tes sentiments, surtout envers Camille, mais tu t’es toujours ravisé parce que c’est quelque chose de beaucoup trop important pour jouer avec. « Il doit y avoir d’autres solutions à ce qui te poses problème, tu ne crois pas ? » les alternatives sont toujours possibles. Peut-être que rien que d’en parler avec quelqu’un d’extérieur pourrait l’aider à relativiser. Tu peux toujours tenter de lui porter une oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Mar 6 Juin - 13:46
I can’t live with this shit
Magnus & Clary
Les sentiments sont parfois si lourds qu’il est difficile de les porter tout seul.

Le désespoir peut conduire les gens à faire des choses vraiment… Et bien désespérées. Clary se trouvait dans ce cas à ce moment même. Elle n’arrivait tout simplement plus à gérer la situation, elle ne savait plus comment réagir à tout ce qu’il se passait, elle ne savait plus ce qu’elle devait dire à sa mère, tellement elle avait de choses à lui cacher. Même avec Simon, elle était restée secrète. Ses sentiments la bouffaient de l’intérieur, cet interdit qu’elle ressentait, qu’elle essayait de repousser, mais qui était visiblement beaucoup plus fort que sa volonté. Elle ne s’était jamais sentie aussi mal de toute sa vie, et elle avait bien l’impression que les choses n’allaient pas s’arranger. Encore moins si Jace finissait par revenir. Et s’il ne revenait pas, ses sentiments allaient finir par la bouffer aussi, de toute manière. Elle n’arrivait pas à trouver de solution concrète. Mis à part enlever tout ça. Nettoyer son corps de ses sentiments envers Jace, une bonne fois pour toute. Au moins elle pourrait vivre tranquillement, elle pourrait enfin avoir une conversation normale avec sa mère sans avoir peur de sortir une bourde au sujet de son frère. Elle n’aurait plus le secret de ce baiser à garder, elle n’aurait plus à subir ce doute, cette peur, qui l’accompagnait tous les jours depuis le départ du blond.

Malheureusement, ce n’était pas une chose qu’elle pouvait faire seule. Après tout, elle n’était qu’une Shadowhunter. Elle ne pouvait rien faire de plus que ce que ses runes pouvaient le lui permettre. Mais les sorciers, c’était autre chose. Leurs pouvoirs étaient beaucoup plus étendus. Et c’était pour cette raison que la rousse s’était rendue chez Magnus. Déjà parce qu’elle ne connaissait pas beaucoup de sorciers, mais aussi parce qu’il était le seul en qui elle avait entièrement confiance. Et elle savait qu’il ferait tout son possible pour l’aider, comme il l’avait déjà fait par le passé. Après, elle n’était pas certaine que cette histoire ne remonte pas jusqu’aux oreilles d’Alec, et donc à celles de Jace. Mais ça, c’était un risque à prendre, et elle était prête à tout si ça lui permettait d’aller mieux. « Je le sais, mais celui-là ne doit vraiment pas remonter jusqu’à ses oreilles. » Elle essayait de gagner du temps, mais elle savait qu’elle allait devoir cracher le morceau à un moment ou à un autre. Elle avait juste peur. Elle avait peur qu’on la juge sur ce qu’elle ressentait. Elle avait peur de fondre en larmes en plein milieu de sa phrase aussi, tellement son mal-être était grand.

Mais elle ne pouvait pas éternellement garder le silence. Alors elle avait fini par avouer. Elle avait fini par demander à Magnus de l’aider à oublier. Elle évitait son regard, elle sentait ses joues brûlantes de honte, qui juraient certainement avec la couleur de ses cheveux à présent. Elle s’attendait à ressentir un regard de dégoût se poser sur elle, mais étrangement rien du tout. Clary avait même fini par relever ses yeux en direction du sorcier. Il ne paraissait même pas étonné de recevoir une telle demande, et la rousse se dit alors que ce n’était peut-être pas la première fois que quelqu’un lui demandait ça. Même si le cas de Clary était tout de même assez spécial. « Je sais même plus qui je suis en ce moment. » Et c’était vrai, elle était complètement perdue. Elle ne reconnaissait plus cette personne qu’elle croisait dans le miroir tous les matins. Même physiquement, elle n’était plus la même. Son manque de sommeil avait terni ses cheveux, déposé des poches sous ses yeux. Elle ne mangeait pas assez, et ses joues avaient fini par se creuser au fil des jours. Elle n’était plus la Clary qu’elle était avant, elle n’était plus la jeune Terrestre qui entrait en école d’art. Et elle n’était même pas une Shadowhunter. Elle avait juste l’impression d’être personne. « Ouais ben si t’as une potion miracle pour tout oublier je veux bien que tu me la donne. » Si seulement c’était aussi facile, mais non. Même la magie ne pouvait pas l’aider, et son seul espoir d’aller mieux venait de s’envoler en un rien de temps. Elle se sentait encore plus angoissée qu’elle ne l’était en arrivant, et se demandait bien comment elle allait gérer tout ça en sachant qu’elle ne possédait aucune solution à son problème, mis à part celle de subir cette souffrance qui allait sérieusement finir par la tuer à force.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Mer 5 Juil - 1:42
Depuis le temps, tu as l’habitude qu’on vienne te voir pour régler les problèmes des autres. Beaucoup de personnes pensent que les sorciers sont dotés de la science infuse, qu’ils sont capables de tout arranger. Ce n’est pas forcément le cas. Bien sûr la magie aide parfois à régler certains problèmes épineux, mais il y a certaines choses que tu ne peux aider à guérir, malgré toute la magie que tu possèdes. Clary veut s’assurer que sa mère n’apprendra pas ce qu’elle est venue lui demander. Tu n’es pas vraiment du genre à divulguer les secrets à la légère. « Elle n’en saura rien. » du moins, pas par toi. Tu ne te vois pas aller à la rencontre de Jocelyn pour lui parler des confessions de sa fille. Tu n’es pas prêtre, mais quand même. Il y a des choses sacrées, même toi tu le sais. Alors, la rouquine peut dormir tranquille, ce n’est pas toi qui ira révéler quoique ce soit à sa mère, sauf si c’est un cas de force majeure. Parce que bon, c’est tellement le bordel en ce moment, qu’il n’est pas dit que sa petite confession l’amène à s’attirer des ennuis. Il semblerait que Clarissa apprécie particulièrement attirer les ennuis à elle.

Malgré tout, tu as bien envie de savoir la raison qui l’a poussé à venir se perdre jusqu’à chez toi. Les gens ne viennent que très rarement jusqu’à chez toi sans aucune idée derrière la tête. La jeune chasseuse semble totalement perdue et ça te fait mal au coeur. Il semblerait que tu te sois attaché à elle depuis qu’elle a fait irruption dans ton club - et dans ta vie aussi - elle a quelque chose d’intriguant. Tu aimes plutôt les choses cache une part de mystère. Ça doit être ton côté Sherlock Holmes.

Le morceau est craché, elle veut oublier. Effacer les sentiments qu’elle a pour le bellâtre blond. Les amours adolescents ce n’est déjà pas simples, ça l’est encore moins quand le supernaturel s’en mêle. L’envie de l’aider est bien là, mais tu doutes qu’elle ait trouvé la meilleure des solutions. Oublier n’est pas ce qu’il y a de mieux dans ce genre de situations. Si elle tient vraiment à lui, elle risque simplement de se créer un vide béant dans la poitrine qu’elle sera incapable de combler à nouveau. Non, ce n’est clairement pas une bonne chose. Tu dois lui proposer autre chose. Après un petit silence, tu l’invites à s’asseoir et tu l’imites. Tu n’as pas de potion miracle, il faudrait peut-être que tu y réfléchisses, tu es sûr de faire fortune avec ça. « Je n’ai pas de potion, mais tu pourrais peut-être commencer par m’expliquer ce qui te pousses à vouloir tout oublier » c’est toujours un début. Tu as besoin d’en savoir plus si tu veux pouvoir l’aider. Parfois, il suffit d’en parler pour que la situation paraisse plus claire. C’est tout ce que tu lui souhaite. « Parle sans crainte de jugement, tu sais que tu peux me faire confiance »
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Dim 9 Juil - 18:10
I can’t live with this shit
Magnus & Clary
Les sentiments sont parfois si lourds qu’il est difficile de les porter tout seul.

Sa mère ne devait rien savoir. C’était bien la pensée qui tournait en boucle dans la tête de Clary. Si elle apprenait ça, leur relation allait certainement être détruite pour de bon. Elle était déjà précaire depuis son réveil, ce qui n’était franchement pas étonnant. Après tout, Jocelyne lui avait menti pendant des années, sur ce qu’elle était, alors forcément, la rousse lui en voulait. Parce qu’au final, c’était en grande partie à cause d’elle qu’elle se retrouvait totalement perdue aujourd’hui. Et qu’elle avait été projetée sans le vouloir dans ce monde de malheur qui pouvait la tuer à chaque instant. Alors oui, Clary était en colère contre sa mère, c’était clair, mais elle ne la détestait pas. Et même si ce n’était pas encore tout à fait ça entre elles, les deux femmes arrivaient à s’entendre. Pour l’instant, du moins. Mais il était clair que si Jocelyne apprenait que sa fille et son fils avaient encore des sentiments l’un pour l’autre et qu’ils ne luttaient pas forcément contre… Personne ne pouvait anticiper sa réaction. Pas même la rousse. Et elle en avait peur, de cette réaction. Elle avait peur que sa mère ne la comprenne pas. Qu’elle n’essaye même pas de la comprendre en fait, et qu’elle ne s’attarde que sur le côté interdit de la chose, et sur son dégoût. Oui, Clary était amoureuse de Jace, c’est bien vrai. Mais elle ne l’avait pas choisie. Ses sentiments lui étaient tombés dessus sans qu’elle ne puisse rien y faire, et maintenant, elle en souffrait énormément. Elle en souffrait au point où chaque respiration lui était devenue difficile, et elle ne savait pas encore combien de temps elle pourrait supporter tout ça.

C’était pour cette raison qu’elle était passée voir Magnus, et qu’elle avait bien insistée sur le fait que sa mère ne devait avoir aucune connaissance de cette visite. Et la jeune femme savait qu’elle pouvait avoir confiance en lui. C’était aussi pour cette raison qu’elle s’était lancée sur sa demande. De toute manière, de base, elle n’avait pas énormément d’espoir. Elle se doutait que c’était le truc pratiquement impossible, parce que sinon tout le monde s’en servirait, et plus personne ne souffrirait de ces sentiments. Mais les Chasseurs d’Ombres paraissaient si… Indifférents, quelques fois, que Clary se demandait bien comment ils faisaient au quotidien. Elle n’arrivait pas à concevoir le fait qu’ils y soient habitués parce qu’ils avaient été élevés comme ça. Peu importe l’éducation que l’on pouvait bien recevoir, on ne pouvait pas passer outre de nos sentiments. Ils faisaient partis de nous. Et pourtant elle voulait effacer les siens. Du moins, ceux qu’elle ressentait à l’égard de Jace. Et sans grand étonnement, Magnus lui annonçant que c’était chose impossible. Ça n’en était pas pour autant moins douloureux, bien au contraire. Elle allait devoir vivre avec ça, avec ces sentiments qu’elle ne pourrait jamais exposer au monde. Ils allaient devoir se cacher tout le temps, se marier à d’autres personnes pour conserver l’illusion. La rousse savait qu’elle ne serait pas capable de supporter pareille situation. Et rien que l’idée d’y penser la décourageait déjà pour l’avenir.

Elle aurait dû partir, elle le savait. Magnus ne pouvait rien pour elle, et elle en avait déjà certainement trop dit. Mais quand il l’avait invité à s’asseoir, elle n’avait pas refusée, bien au contraire. Elle avait besoin de parler à quelqu’un de tout ce bordel. Elle avait besoin de faire sortir tout ça, tous les secrets qu’elle gardait pour elle, toutes les peines qu’elle pouvait avoir. Elle en avait marre de porter constamment ce masque de sœur inquiète, mais qui allait bien. Parce que ce n’était pas le cas, elle n’allait pas bien. Et peut-être qu’au final elle n’irait jamais bien. Les bras croisés sur sa poitrine, Clary a les yeux baissés. Elle ne savait pas par où commencer, parce qu’il y avait tellement de choses à dire. Elle avait surtout énormément de pensées qui lui traversaient l’esprit. Et bien sûr, son inquiétude pour Jace était toujours présente, dominant certainement tous ses sentiments. Cette douleur de l’éloignement la suivait partout. « Je suis tombée amoureuse de mon frère. » Certes, à ce moment-là, elle ne savait pas qu’ils partageaient le même sang. Mais même en sachant tout ça, rien avait changé. Elle en était toujours au même point, elle ressentait toujours la même chose, et c’était bien ça le problème. « Qu’est ce qui va pas chez moi ? » Elle se posait sérieusement la question, ces derniers temps. Elle était complètement paumée, autant au niveau de ses sentiments que du monde qui l’entourait. Elle ne savait plus où était sa place, elle avait perdue tous ses repères, et elle n’arrivait pas à retrouver ne serait-ce qu’un semblant de stabilité. Elle se sentait extrêmement fragile, comme elle ne l’avait jamais été, et elle avait l’impression que si un problème supplémentaire pointait  le bout de son nez, ça finirait par la tuer. Littéralement.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Lun 31 Juil - 0:42
Tu es toujours prêt à aider les personnes qui en ont besoin. C’est plus fort que toi. Il doit y avoir une âme de bon samaritain sous la couche de paillettes que tu appliques le matin. Dans le fond, tu sais que c’est important. S’il y a bien quelque chose que tu as appris au fil de ta longue vie, c’est qu’il est bon d’aider son prochain. L’étreinte de la solitude est bien douloureuse et le goût de l’égoïsme trop amer. Alors, forcément, tu sais que tu vas vouloir l’aider, la petite Clary, même si tu ne sais pas encore ce qu’elle te veut.

Quand elle t’explique ce qui se passe, tu comprends que la situation n’est pas aussi facile que prévue. Effacer des sentiments, ce n’est pas quelque chose d’aussi facile. C’est même plutôt assez périlleux. Les émotions sont l’essence de ce qu’est l’être humain. Les effacer, c’est perdre une partie de son identité. Tu ne tiens pas à effacer la moindre partie de l’identité de la jeune Clarissa. Il y a bien une autre solution. Il suffit de se creuser un peu le cerveau. Ça devrait pouvoir se faire.

Il ne faut pas être un très fin observateur pour se rendre compte que la jeune femme est totalement perdue. Ça te fait mal au coeur. Tu aimerais pouvoir l’aider. Vraiment. Si tu pouvais lui trouver une solution miracle, tu lui offrirai sur un plateau, immédiatement. Seulement, les histoires de coeurs ne sont jamais ce qu’il y a de plus simple. Bien au contraire. Quand le coeur entre en jeu, c’est vite le bordel. Tu en as souvent fait les frais. Si en plus, une histoire de famille se mêle à ça, ça se complique encore plus.

Doucement, tu poses une main contre son bras pour la rassurer, pour lui porter un peu de réconfort. Elle est tombée amoureuse de son frère. Tu t’en étais rendu compte déjà depuis un petit moment. Il y a des regards qui ne trompent pas. Pourtant, cette histoire semble la bouleverser totalement. « Tu es parfaitement normale, Clarissa. » il faut qu’elle se rentre ça dans la tête. Elle est normale. Rien ne cloche. « Beaucoup de choses ont changé dans ta vie en si peu de temps, c’est normal que tu sois bouleversée. » il faut dire que certaines personnes craqueraient pour moins que ça. Elle a découvert un monde dont elle ignorait l’existence jusque maintenant. Dans la foulée, elle a appris que sa mère lui a menti sur la totalité de sa vie et même qu’elle a un frère. Clairement, il y a de quoi ne plus savoir où est sa place. « Quant à Jace, tu ne savais pas que c’était ton frère. Et parfois le coeur nous joue de drôles de tours. Tu ne devrais pas t’en faire pour ça. » bon, tu sais que c’est le genre de conseils plus faciles à donner qu’à suivre, mais c’est pourtant ce qu’elle devrait faire. « Peut-être que tu devrais juste prendre le temps de mettre de l’ordre dans tout ça. Pas uniquement dans tes sentiments amoureux, mais dans ta vie en général. » tu essayes de lui montrer la voie à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 558
♦ Messages : 277
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ Sam 19 Aoû - 18:43
I can’t live with this shit
Magnus & Clary
Les sentiments sont parfois si lourds qu’il est difficile de les porter tout seul.

La rousse n’avait jamais clairement dit ce qu’elle ressentait pour Jace. Et ce n’était pas parce qu’elle se voilait la face, bien au contraire. Elle avait parfaitement conscience qu’elle était amoureuse de lui, depuis un bon moment maintenant. Alors pourquoi elle ne disait rien, ou du moins, pourquoi n’avait-elle rien dit avant maintenant ? Certainement parce qu’elle avait peur des conséquences que pouvaient avoir ses paroles. Ou qu’elle avait peur que cette information ne tombe entre de mauvaises mains et foutent encore plus le bordel dans sa vie. Si seulement c’était possible. Mais ici, elle se sentait dans une sorte de sécurité. Elle savait qu’elle pouvait avoir confiance en Magnus, qu’elle pouvait se confier, et lui dire ce qui la tourmentait depuis des semaines maintenant. Parce que oui, elle aimait Jace, et ça la rendait dingue. Parce qu’il était son frère, parce que c’était mal. Parce qu’elle ne pouvait pas l’aimer, tout simplement. Ça lui était interdit, et pourtant, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle n’arrivait pas à passer au-dessus de tout ça, à tourner la page, à faire comme si rien ne s’était jamais passé entre eux. Elle ne pouvait pas oublier ce baiser qu’ils avaient échangés dans cette ruelle, ni ce qu’elle avait ressentie à cet instant précis. Elle avait l’envie de se battre pour eux, pour lui, elle voulait s’enfuir, loin de tout ça, loin de toutes ces personnes qui ne comprendrait pas pour enfin pouvoir être la personne qu’elle était vraiment. Pour pouvoir enfin aimer Jace comme elle le voulait réellement.

Mettre des mots sur ce qu’elle ressentait, elle se l’était toujours interdit. Jusqu’à cet instant. Certainement parce qu’elle était en train de saturer, et qu’elle avait besoin de tout faire sortir. Mais après avoir fait cette révélation à Magnus, elle n’arrivait plus à respirer. Elle avait peur de sa réaction. Elle avait peur qu’il la prenne pour une dingue, qu’il associe cette folie amoureuse à celle de son père. Et à la base, c’était bien pour ça qu’elle n’avait parlé de ça à personne. Elle ne voulait pas être jugée de par ce qu’elle pouvait bien ressentir. Mais elle aurait dû se douter que le sorcier n’était pas ce genre de personne. Et qu’il avait vécu assez longtemps pour avoir vu des choses bien pire que celle-là. La main compatissante qu’il avait posé sur son bras était rassurante. Il ne la fuyait pas. Il ne lui demandait pas de partir et de ne plus jamais revenir. C’était déjà ça. « J’ai l’impression que je suis la seule à ne pas réussir à encaisser tout ça. » Elle le voyait bien, tout le monde autour d’elle avait l’air d’accepter ce qu’il se passait. Tout le monde restait concentré sur le but qu’ils avaient, sans jamais avoir l’air de faiblir. Clary essayait de garder cet état d’esprit, mais elle avait beaucoup de mal. Elle se sentait faible, elle ne dormait pratiquement plus, elle était tout simplement fatiguée de cette situation. Et le pire c’est qu’elle ne savait pas comment elle pouvait bien l’arranger.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle n’en voulait même pas à sa mère de lui avoir menti pendant des années. Au début, elle lui en avait voulu, mais maintenant, elle la comprenait. Elle comprenait que Jocelyne avait voulu la préserver, la protéger de ce monde dangereux, de son père et de la déception qu’elle aurait pu en avoir. Son but avait été de faire les choses bien, de protéger sa fille comme n’importe quel parent l’aurait fait. Et être parent, ce n’était pas quelque chose de simple. Clary s’en rendait bien compte, même si elle n’avait pas d’enfants. Et elle avait entendu assez de fois qu’il n’y avait pas de mode d’emploi pour ça, qu’on apprenait sur le tas. Alors oui, forcément, sa mère avait fait des erreurs. Mais son père en avait fait beaucoup plus. Au final, c’était lui qui avait tout foutu en l’air. « Je devrais quand même réussir à passer à autre chose non ? Tourner la page, j’en sais rien… » C’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire, malheureusement. Autant de son côté que de celui de Jace. Elle s’était bien rendue compte, la dernière fois qu’elle l’avait vu, que lui non plus n’arrivait pas à accepter cette révélation. Et quand elle s’était retrouvée en face de lui, dans ses bras, elle n’avait pas eu envie de se battre contre ses sentiments. Alors comment allait-elle bien pouvoir passer à autre chose ? Ça lui semblait impossible, parce qu’à chaque fois qu’elle croiserait à nouveau le regard de Jace, elle ferait un pas en arrière. « Je sais même pas par où commencer. Et puis avec tout ce qu’il se passe en ce moment, Valentin qui est toujours dans la nature, j’ai pas une seconde pour moi. L’Enclave me surveille de près et attend que je fasse mes preuves. » Ça aussi, c’était particulièrement épuisant de se sentir constamment observée de toutes parts. La rousse ne pouvait pas faire un seul pas dans l’Institut sans que tous les regards environnants soient posés sur elle, sans que des murmures se fassent entendre. Elle savait, globalement, que les gens la pensaient aussi folle que son père. Et elle était fatiguée de devoir leur prouver le contraire.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: I can't live with this shit ❄︎ Magnus ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
I can't live with this shit ❄︎ Magnus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: