Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus)


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Mer 1 Mar - 15:38

Croire en soi c’est déjà presque réussir.
Ava’ & Magnus


Les bras croisés, je marche dans la rue, la fin de l’après-midi approche. Aujourd’hui j’ai travaillé en magasin avec Kathy, les cheveux cachés dans un bonnet. On va éviter de montrer au monde que mes cheveux passent du rose au vert. Ce sera un peu étrange. Je commence à vouloir de plus en plus partir. D’être dans mon coin, mais en même temps, j’ai envie de rencontrer du monde. Contradictoire n’est-ce pas ? Je pense qu’il en faut des sentiments contradictoires, sinon, cela ne nous définit pas. Vêtue d’un jean ample et troué, l’usure n’y est pour rien, mes convers rouges foulent le sol. Mon bonnet toujours enfoncé sur mon crâne, je suis bien heureuse d’avoir des cheveux courts et cachés. Fuyant le regard des gens, je me dirige d’un pas assuré vers l’appartement de Magnus avec cette soif de connaissance, qui me ronge l’estomac et me motive à presser le pas. Je croise mes bras, dans ce perfecto – usé car il appartenait à ma sœur –  une grosse écharpe.

Je finis par arriver dans l’immeuble, mon sac en bandoulière une poche couleur chaude tape ma jambe. Je saute trois par trois les marches des escaliers et finit par atterrir devant la porte. Je toque et finit par entrer. Machinalement, je pose mon sac au sol. Je marche, doucement cette fois-ci, dans l’appart’ de Magnus et observe les pièces silencieuses. J’enlève mon écharpe, dévoilant un peu plus mon cou orné d’un collier ras de cou noir très gothique, ainsi que mon haut noir, commençant par les épaules, , dont les manches larges sont cachées par le perfecto. J’enlève mon bonnet, montrant ma frimousse brune qui ondule au-dessus de ma nuque. Je secoue la tête et remet cette tignasse en place, des reflets de couleurs apparaissent passant du rose au violet. Je devrais me concentrer pour éviter ça, mais je n’y peux rien. Quand je suis chez lui, je me sens plus à l’aise. Bien qu’il m’arrive de faire péter des trucs quand je m’entraîne avec lui …… le pauvre, il va devoir changer la déco et protéger des biens les plus précieux s’il ne souhaite pas que je détruise tout sur mon passage ! Magnus finit par se montrer, je lui souris et enlève mon perfecto que je mets sur une chaise avec mon écharpe et mon bonnet. Là, on voit mieux ma tenue avec un mélange de style casual gothique un peu bizarre. Je place mes mains dans les poches de mon jean arrière « Bonjour, tu vas bien ? Alors, par où commençons-nous aujourd’hui ? » lui demande je heureuse de pouvoir utiliser mes pouvoirs, tout en enlevant mes mains et les liant entre elles, pour les laisser tomber devant moi
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Lun 20 Mar - 21:45
Ces derniers temps, tu es plutôt pré-occupé par Alexander. Si bien que tu en oublies beaucoup de choses. Le chasseur semble tellement mal au point suite à la fuite de son meilleur ami. Tu as toujours peur qu’il se décide de faire quelque chose d’insensé. Il y a bien longtemps que tu ne t’es pas inquiété comme ça pour quelqu’un. Bien sûr tu surveilles toujours du coin de l’oeil Raphaël ou Catarina, mais ils sont grands ils semblent pouvoir se débrouiller seuls. Puis, tu sais très bien que si tu les colles un peu trop, tu risques de te prendre un taquet. Avec le chasseur, c’est différent. Ton instinct te dit de faire attention à lui, tu ne veux pas risquer de le perdre. Quelque chose te dit que tu ne t’en remettrais pas. En entendant, tu ne te concentres pas sur grand chose d’autre. T’aimerais pouvoir l’aider dans sa quête, mais Jace ne semble pas être prêt à rentrer au bercail. Tu fonctionnes en mode automatique. Tu ne peux pas t’arrêter de vivre à cause d’Alec, mais on ne peut pas non plus obliger de vivre sans lui. C’est déjà ça.

Aujourd’hui, tu t’es pointé au Pandemonium, pour t’assurer que tout va bien là-bas, puis tu es rentré chez toi. Tu dois faire un tri dans certains de tes grimoires. Et même si tu as horreur du rangement, il faut bien en faire de temps en temps. Tu avais le nez dans tes livres quand tu entends la porte d’entrée s’ouvrir. Tu ne bouges pas. Si ça avait été un intrus, tu l’aurais su et comme aucune de tes protections n’a réagi, tu imagines que c’est quelqu’un que le loft connaît déjà et toi aussi par la même occasion. Il faut juste être un peu patient pour connaître l’identité de la personne. Avalon. La gamine aux cheveux arc-en-ciel. Tu sais que tu as de la chance d’avoir une marque assez discrète, ce n’est pas forcément le cas pour tous les sorciers que tu connais. Tu ne peux que te souvenirs de ton vieil ami Ragnor que tu appelais amicalement ton choux ou ton petit pois. Tu poses ton regard sur la jeune femme et tu la détailles un instant et hausses les épaules quand elle te demande par quoi vous allez commencer. « Pour être franc, je t’avais un peu oublié, je n’ai rien prévu de spécial. » tu préfères jouer franc jeu, ça ne sert à rien de faire semblant. Elle se rendra rapidement compte que tu n’avais pas prévu qu’elle se pointe. Tu t’approches de ta bibliothèque et attrape un vieux grimoire que tu viens de ranger. « Tu peux lire ça, ça parle de dissimulation » tu poses les yeux sur ses cheveux « Je pense que tu en as besoin. Tu ne peux pas laisser tes cheveux jouer les arc-en-ciel en permanence » tu lui souris « Tu ne vas pas pouvoir les cacher avec les beaux jours qui reviennent et si tu ne veux pas attirer l’attention de tout New-York, je pense qu’on devrait travailler sur ça. » parce qu’elle a la chance d’avoir une marque pas trop handicapante. Elle n’a pas la peau bleue par exemple, qui demande un sort de dissimulation plutôt complexe. Avec les cheveux, c’est une surface plus petite et où l’on peut se permettre plus de fantaisie, autant en jouer. Tu prends place dans ton fauteuil et l’invite à s’asseoir elle aussi. « Tu as déjà essayé de te contrôler ? » parce qu’il faut commencer par le début. « Tu as déjà essayé de comprendre pourquoi tes cheveux passaient d’une couleur à une autre ? » parce qu’il y a bien une raison pour qu’ils réagissent de cette façon, tu en es certain. Il faut juste creuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Ven 24 Mar - 10:37

Croire en soi c’est déjà presque réussir.
Ava’ & Magnus


Mes pas foulent l'appartement du sorciers, mon jean large, légèrement troué aux genoux et aux pans, accompagnent ma grosse paire de chaussure. Je porte un haut sombre aux manches amples, commençant par les épaules, une grosse écharpe à carreaux noirs et rouge, un veste en cuir chaude et mon habituel bonnet noir qui cache, au possible, ma tignasse rainbow-licornien. On pourrait limite m'appeler Rainbow Dash que ça ne me choquerait pas ! Oui, je regarde encore My Little Pony à mon âge et j'assume !

Je salue Magnus, lui demandant ce que nous allons faire, mais je constate l'avoir tiré de ses rêveries et il me confirme la chose en m'avouant clairement m'avoir oublié. Oh. Surprise et un peu vexée, je ne dis rien, d'ailleurs une légère couleur verte-jaune apparaît sur mes pointes, avant de disparaître. Bon, il a certainement ses raisons. Je le regarde et enlève mon sac en bandoulière que je pose sur un des fauteuils de son salon, posant dessus ma veste et mon bonnet. Mon sentiment s'évapore laissant place à une forme de curiosité « Oooh ... et quel est l'objet de tes pensées, pour m'avoir si injustement oublié ? » lui demande je en souriant avec une pointe de moquerie. Je lui souris, je dois dire que je suis vexée relativement .... en fait ça ne dure pas longtemps ! Je suis comme ça, c'est sur le coup et puis pouf j'oublie, car souvent, les choses sont ainsi pour certaines raisons. Et je pense que si Magnus m'a oublié c'est à cause de quelque chose ou quelqu'un en particulier.

Gardant mon sourire, Magnus récupère malgré tout un livre et me le tend. Je le récupère avec douceur, comme si j'avais entre les mains un objet d'une très grande importance. Magnus me sourit, il est vraiment gentil et rempli de bonté, je suis bien heureuse de l'avoir en tant que mentor. Je souris amusée à sa remarque « J'aimerais éviter de me raser les cheveux c'est certain ». Puis, je m'assied et commence à feuilleter le livre qu'il m'a tendu, mettant mes cheveux derrière mes oreilles. Mes cheveux, naturellement brun, s’éclaircissent à la limite de l'orangé, continuant de changer de couleur.

C'est alors qu'il me demande si je sais essayer de les contrôler. Mon attention se dégage du livre et je regarde le vide, repensant à ma mère ... morte désormais. Mon visage se ferme tandis que mes cheveux s'assombrissent. Mon regard se lève vers Magnus « Quand j'étais petite, c'est maman qui m'aidait. Ils changent de couleur selon mes émotions. J'arrivais à les contrôler, mais une fois atterrie à l'hôpital ... j'ai fait en sorte qu'on pense que je devienne une folle enragée qui se tond les cheveux. Les médicaments ont eu raison d'eux, j'ai été tellement ... renfermée, qu'ils étaient sombre et terne, voire cassant. On me les a souvent coupé, pensant que les médicaments me les abîmés, mais non »

Je continue de regarder Magnus et hausse les épaules « depuis que je suis sortie je n'arrive pas à contrôler mes émotions, mes cheveux » je souris, me moquant de moi-même tandis que mes cheveux s'éclaircissent « ce qui serait fun, c'est que je puisse en faire ce que je veux ... » je réfléchis, m'imaginant comme Rayponce ou à fouetter les vilains. Mais avant tout, je dois les contrôler, sinon je n'y arriverais pas.

C'est alors que je tombe sur une page concernant les couleurs et les émotions « Oh ça c'est bien »dis je en lisant la page avec attention, avant de relever ma tête vers Magnus, j'en oublie les bonnes manières décidément ! « Merci pour tout. Merci de m'aider, je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi » lui dis je avec beaucoup de reconnaissance avant de plonger mon nez dans le grimoire

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Mer 3 Mai - 21:25
L’esprit ailleurs, tu te concentres principalement sur Alexander. Oubliant parfois ce qui se passer autour. Ce n’est pas une bonne chose. Tu le sais, mais c’est plus fort que toi. Les choses s’arrangeront par la suite. Tu le sais, ce n’est qu’une question de temps. Malgré tout, tu as quand même réussi à oublier Avalon et ce n’est pas très sympathique pour elle. Heureusement, tu étais chez toi. Tu aurais très bien pu te décider à aller traîner on ne sait où et elle se serait retrouvé face à une porte fermée. Au moins, là, tu es chez toi. C’est une sorte de lot de consolation. Puis tu es franc, tu préfères le lui dire, plutôt que de trouver une excuse bidon. La franchise ça peut aider parfois. Curieuse, elle te demande ce qui occupe tes pensées pour être aussi distrait, mais tu préfères ne pas répondre. Tu ne tiens pas à t’étendre sur le sujet. Elle ne comprendrait certainement pas et puis, tu n’as juste pas envie d’en parler. Tu passes à autre chose, changeant habillement de sujet pour éviter l’évocation d’un point sensible. Tu n’es pas forcément très fier d’être totalement obnubilé par Alexander. Ce n’est pas très professionnel. Tu es le grand sorcier de Brooklyn, tu ne peux pas laisser passer tes histoires de coeur avant tes devoirs envers ta propre race. Ce n’est pas sérieux.

Tu te concentres de nouveau sur la tâche qui concerne Avalon. Il faut qu’elle arrive à contrôler sa marque si elle ne veut pas se faire remarquer en quelques instants. Heureusement que les chasses aux sorcières ne sont plus d’actualités. Sinon, elle se serait vite retrouvée en difficulté. Tu attrapes un livre que tu lui tends. Même si tu es là pour l’aider, tu sais que le plus gros du travail devra venir d’elle, sinon vous n’arriverez à rien. « On va essayer d’éviter ça. » effectivement, se serait dommage de devoir lui raser la tête. Ses cheveux sont jolis, même s’ils passent d’une couleur à l’autre sans arrêt. Tu lui demandes si elle a déjà essayé de contrôler sa marque et tu écoutes attentivement sa réponse. La capacité d’écoute est importante pour toi. C’est une qualité qui se fait de plus en plus rare de nos jours. Les gens finissent par ne plus rien entendre que leurs propres plaintes, sourds aux problèmes des autres. Tu apprends que ses changements de couleurs sont liés à ses émotions. C’est ce qui peut compliquer la tâche. Les émotions sont des bêtes folles qu’on a parfois du mal à contenir et apparemment celles d’Ava sont exactement comme ça. Tu réfléchis un instant, laissant le silence vous effleurer l’espace d’un instant. « Je vois. » tu sais déjà mieux sur quoi travailler pour l’aider. C’est déjà un bon début. Tu la tempères d’un geste de la main quand elle te dit qu’elle aimerait en faire ce qu’elle veut. « Tout doux ma jolie. On va déjà voir comment les empêcher de clignoter et ensuite, tu pourras essayer de jouer les arc-en-ciel humain si ça te chante. » tu lui souris. Parce que tu n’es pas du genre à prendre un air grave pour annoncer ce genre de choses. Tu es loin d’être maître Yoda, faut l’avouer.

Elle te remercie pour ton aide et tu te contentes de sourire. « C’est normal. » elle a besoin d’aide et tu peux le faire, alors pourquoi lui tourner le dos ? Tu as toujours eu cette tendance à aider les créatures obscures qui en avait besoin. Qu’au moins ton immortalité te serve à quelque chose. « Je te laisse lire, je vais nous servir à boire et ensuite, on creusera un peu plus cette histoire de couleurs liées aux émotions. » le programme semble simple, mais pas forcément des moins éprouvant. C’est toujours un acte délicat de toucher aux émotions des autres. Toucher la corde sensible. Tu te détournes d’elle pour te servir un martini et tu lui sers un soda. Oui, ça doit être ton côté paternel. Tu ne vas pas saouler une gamine. Non, très peu pour toi. Tu reviens près d’elle et lui tend le verre avant de te laisser de nouveau retomber dans ton fauteuil. « Alors, si tu m’expliquais ce que faisais ta mère pour t’aider à te contrôler ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Mer 31 Mai - 11:29

Croire en soi c’est déjà presque réussir.
Ava’ & Magnus


Magnus attrape un livre et me le tend. Il est vrai qu’en premier lieu, ce que je dois savoir, c’est comment gérer cette frimousse qui se colore toute seule. Jusqu’à présent, nous avons eu énormément de cours théorique et jamais je ne l’ai embêté à vouloir de suite apprendre à faire de la magie, je voulais la comprendre et je buvais chacune de ses paroles sans le couper. Assise en tailleur dans son fauteuil, après avoir enlevé mes chaussures, je feuillète avec beaucoup de soin son ouvrage. Je répondis en même temps à ses questions, de ce que je me souvienne, maman m’aidait à sa manière, mais dans l’hôpital j’étais plus dans l’impulsion et la peur, du coup, je n’ai pas suivi ses conseils. Cela avait été très compliqué pour moi à cet instant. Sur le coup, lorsque je regardais le livre, je m’imaginais déjà en train de contrôler ma masse capillaire et d’en faire ce que je veux. Magnus me fait redescendre sur terre, je lui souris, avec beaucoup d’amusement. Il a raison, une chose après l’autre. « Oui, je sais bien, mais avoue, se serait quand même trop cool » lui lance je amusée.

Je le remercie de son aide et souris largement. J’apprécie énormément Magnus, il est mon mentor et je me sens en sécurité avec lui. Son aide m’est précieuse et bien qu’il soit vieux et plus expérimenté que moi, il ne me prend pas de haut et je trouve ça tellement plus appréciable. Pas que je doutais de lui, au contraire ! Mais sait-on jamais sur quel genre de mentor nous pouvons tomber. Je regarde doucement le livre et le feuillète avant de trouver une page intéressante. Tandis que je suis absorbée par cette dernière, Magnus s’en va pour nous chercher à boire.

Magnus revient avec une boisson. J’en pris une gorgée après avoir éloigné le livre, et garde le verre dans mes mains, réfléchissant à sa question et le regarde « Elle me demandait de me concentrer et de me connecter avec ce don, cette faculté, qu’il fallait que je ressente … le calme, que je fasse le vide. Et globalement ça marchait. Sauf qu’avec tout ce qu’il s’est passé, l’hôpital et tout ça, j’ai paniqué et perdu de ce calme » fis en baissant la tête, me sentant nulle pour le coup de m’être emportée en ce temps là, bien que j’avais 9 ans
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Dim 25 Juin - 12:34
L'enthousiasme d'Avalon est agréable à voir, mais tu sais que ce n'est pas comme ça qu'elle va réussir à évoluer. D'un point de vue externe, la magie peut sembler facile, un jeu d'enfant même, mais c'est loin d'être le cas. Les sorciers ont la magie dans le sang, mais ce n'est pas aussi facile. L'inné doit être travaillé, expérimenté, magnifié. Voilà pourquoi les sorciers qui découvrent leurs pouvoirs sont instables - un peu comme les novices chez les vampires ou chez les loups-garous - ils peuvent se débrouiller seuls, mais ça prend souvent beaucoup plus de temps. Alors, il faut qu'Avalon comprenne qu'elle doit rester focus sur un objectif réalisable. Si elle essaye d'atteindre quelque chose de trop énorme dès le début, elle risque de se décourager trop vite. Ce serait dommage de stopper court à un apprentissage qui peut tellement apporter. « Peut-être » que tu acceptes tout de même de lâcher, un petit sourire aux lèvres. Rester sérieux trop longtemps risquerait de te filer des rides. Et ça, non merci.

Tu la laisses étudier le bouquin que tu lui as donné et tu vas chercher de quoi vous rafraîchir. Tu connais bien les bonnes manières - il faut dire que tu as eu le temps de les étudier - et tu n'as pas l'intention de passer pour quelqu'un de malpoli. Après lui avoir tendu son verre, tu t'installes et essaies de mieux connaître la jeune femme. Ses cheveux ne peuvent carrément pas se permettre de clignoter toute sa vie. Ça risque d'être assez handicapant. Elle t'explique que sa mère lui a appris à se concentrer. Seulement, quelques événements l'ont éloigné de cette concentration et c'est ce que vous allez devoir rechercher si elle veut pouvoir se maîtriser. « Je vois... » que tu réponds simplement. Tu prends une seconde pour réfléchir. Il faut trouver une solution, un moyen pour elle de retrouver une certaine sérénité. Toutefois, tu ne sais pas trop comment l'aider là-dessus. Tu ne la connais pas suffisamment pour trouver la solution miracle. Tu bois une gorgé et poses les yeux sur Avalon. « Tu es en sécurité ici, tu le sais ? » il faut dire que ton loft est peut-être l'un des endroits les mieux sécurisés de la ville. Tu l'as truffé de tout un tas de protection diverses et variées. Un refuge, ça se protège. « Essaie de te concentrer sur ce que ta mère te disait pour te calmer et creuse pour retrouver les sensations que tu ressentais à ce moment-là. » si elle arrive à retrouver le sentiment de sérénité qu'elle avait avec sa mère, ses cheveux devrait déjà se calmer. Il faut y aller par étape. Foncer tête baissée ne servira à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Godfrey
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Sam & Anthony !
♦ Runes : 120
♦ Messages : 35
♦ Date d'inscription : 19/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ Ven 28 Juil - 3:10
(@Magnus Bane, @Avalon M-C Sheldon, RP à continuer ou j'archive ?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus) ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Croire en soi c’est déjà presque réussir (Magnus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Croire en soi, c'est déjà presque réussir. » Michael Ray Dawson.
» BROOKE (+) Croire en soi, c'est déjà presque réussir.
» croire en soi c'est déjà presque réussir. (amandine).
» Shirley Ann Thompson - « Croire en soi, c'est déjà presque réussir »
» the pretty reckless ✹ Croire en soi c'est déjà presque réussir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: