heart of the darkness (Izzalec)
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
heart of the darkness (Izzalec)
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Dim 19 Fév - 21:02


Alec & Izzy
heart of the darkness
L'eau chaude coulait sur son corps endoloris. Les heures d'entrainement l'avaient laissé dans un état second de fatigue physique, l'empêchant de réfléchir clairement. Mais c'est ce qu'elle voulait, ce qu'elle cherchait - arrêter de réfléchir. Être incapable de mettre ensemble des morceaux de puzzle qui ne s'emboitaient pas. Non parc que la situation était insoluble, mais parce qu'il lui manquait des pièces. Et pour l'heure, elle était incapable de faire le moindre mouvement; le sentiment cuisant de perdre pied lui tordait le ventre. Alors elle agissait comme un automate en attendant qu'on lui dise quoi faire.
Elle avait besoin de voir Alec. Elle n'avait pas vu son frère depuis des heures. Une journée peut être - plus qui sait ? Après tout, le temps passait si vite, et elle était dans un brouillard constant, attendant un geste de Clary, de Jace, d'Alec - de quiconque pour lui dire quoi faire. Elle avait passé la matinée à s'entrainer, et à jour les guides pour Ezeckiel McLaren; un Shadowhunter venu de Londres. Refusant de simplement baby-sitter le nouveau, Isabelle avait préféré l'entrainer avec elle dans des heures de combat et d'exercice physique. Forcée de constater qu'il n'était pas si mauvais, se laissant aller à quelques échanges d'une violence peu égalée, elle avait trouvé un adversaire de taille face à elle. Il maitrisait les armes légères, là où elle excellait avec son fouet. Et au corps à corps il n'était pas si mal; bien au contraire. Pas qu'elle fut particulièrement surprise ou fascinée, il en fallait beaucoup pour avoir l'admiration de la jeune femme, mais elle convenait qu'il était un atout pour l'institut. S'il n'était pas aussi insupportable.
Une fois qu'elle put s'en débarrasser, elle était partie dans sa chambre, demandant au passage à quelqu'un de ses collègues s'ils n'avaient pas vu Alec. Aucune trace de son frère dans les parages, et elle commençait à sentir une angoisse la tirailler. Elle savait que le départ - ou la disparition - de Jace paniquerait Alec. Ou du moins que son frère n'aurait plus en tête que l'idée de retrouver son Parabatai. Et elle ignorait de quoi il serait capable pour ce faire - sans doute de tout. Et surtout de n'importe quoi. Ce qui n'était pas fait pour la rassurer.

Elle sortie de la douche avec l'idée fixe de retrouver Alec. Ignorant où elle pourrait le retrouver, sachant que New-York restait malgré tout une ville immense, elle choisit de commencer par faire un tour dans sa chambre. Sait-on jamais. Elle se sécha rapidement, laissant ses cheveux humides détachés, et passa rapidement un leggins noir, et une brassière bleue sous une veste légère. Ne prenant pas la peine de se maquiller, elle se saisit de sa stèle et de son portable avant de rejoindre le couloir, fermant sa chambre derrière elle. Elle regarda l'écran de son téléphone pour constater qu'elle n'avait aucun message. Ni de Clary, ni d'Alec, ni de Jace - bien que pour ce dernier elle n'en était pas vraiment étonnée.
Le ventre tordut par l'angoisse, de plus en plus agacée et inquiète de ne pas avoir de nouvelle de son frère, elle se retrouva devant sa chambre dont elle força l'entrée sans plus de cérémonie. Vide. Evidemment. Cachant son agacement, et les tremblements anxieux de ses mains, elle commença à chercher un indice de la présence d'Alec ces vingt-quatre dernières heures. C'était stupide, elle le savait - mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle tournait dans la pièce, cherchant un indice pour savoir où se trouvait son frère. Une recherche vaine, elle le savait bien, mais il y avait quelque chose de salvateur à fouiller dans les affaires d'Alec. Mettre le chaos dans sa chambre pour palier au bordel dans sa tête.

Elle sursauta lorsque la porte de la chambre s'ouvrit soudainement, se redressant au milieu des fringues au sol. Le visage reflétant son inquiétude et son affolement - et lorsqu'elle vit Alec elle ne put s'empêcher de sourire. « ALEC ! » Hurla-t-elle en allant s'accrocher au cou de son frère pour le serrer contre elle. Son coeur battait durement dans sa poitrine d'un soulagement qui lui faisait monter les larmes aux yeux. Mais elle les retenait - elle se sentait stupide à présent de s'être emportée de la sorte. Alec était là; lui ne l'abandonnerait pas. Il ne l'abandonnerait jamais. Elle se le répétait inlassablement depuis de longues heures, pour ne pas devenir folle. Et a présent qu'il était là, elle était soulagée. « Où étais-tu ? Qu'as-tu fait ? Qu'est-ce que — redisparais plus jamais comme ça sans rien dire Alec ! » 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Lun 20 Fév - 12:39
Heart of the darkness
Izzalec
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Cette impression d'étouffement, ça pèse sur Alec depuis plusieurs jours, semaines ? Mois, peut-être. Depuis l'arrivée de Clarissa dans leur vie, l'aîné de la famille a l'impression de ne plus pouvoir sortir de l'eau. À chaque fois qu'il semble pouvoir enfin respirer, on lui replonge la tête dans l'eau. D'abord, Jace qui lui tourne le dos pour défendre sans cesse la rouquine, ensuite Izzy qui est jugée, est presque exilé de leur monde pour devenir une Terrestres. Le nombre de fois incalculable où ils ont tous failli mourir. Leurs parents qui perdent leurs droits sur l'Institut... Son mariage avec Lydia, finalement Jace qui s'en va avec valentin... Non, lui qui est toujours si "strict" et "sévère" d'après sa sœur cadette, il a l'impression d'être au bord du gouffre. Le blond est plus que son frère, c'est son Parabatai, la seconde moitié de son âme. le fait de ne plus ressentir ce que le blond ressent, c'est comme s'il y avait un vide en lui. Il ne ressent plus leur lien, mais sa rune est toujours aussi vive. Alors au moins il est toujours vivant, mais où... Comment....

N'en pouvant plus de tourner en rond à l'Institut, avec tout le monde qui le surveille du coin de l'œil. De supporter l'air supérieur d'Aldertree et de croiser les Fairchild dans les couloirs, le brun décida d'aller prendre un peu l'air, et d'aller faire un tour chez Magnus. Sans doute, le seul pour le moment qui arrive à lui faire oublier ce qui lui tombe dessus. Une bouffée d'oxygène dans tout ce bordel. Alors, il y a passé sa soirée... Et sa nuit. C'est seulement en fin de matinée, après avoir été poussé par le sorcier, qu'il décida de retourner à l'Institut. Cet endroit qu'il considère comme sa maison, et presque devenu comme une prison. Une torture. Chaque endroit lui rappelle un souvenir avec Jace. Lui rappelle qu'il n'est pas là. Sans compter les coups tordus de Victor, et les mauvaises nouvelles qui s'enchaînent comme un coup du sort. L'aîné des Lightwood à prit son temps pour rentrer, même s'il avait un rythme soutenu, on ne sait jamais, peut-être qu'enfin il y avait eu une bonne nouvelle. Ce minuscule espoir qui trotte chaque jour dans sa tête, comme un murmure que le jeune Wayland est suffisamment fort pour survivre à Valentin..

Encore perdu dans ses pensées, le Chasseur d'Ombre traça son chemin directement vers sa chambre, son portable ayant besoin d'être chargé et ses affaires changées. Ouvrant le panneau de bois pour pénétrer dans son espace de vie, sa chambre en somme, il fut surpris de trouver sa cadette, au milieu d'un bordel sans nom.

-Par l'Ange ! Izzy, c'est quoi ton problème ?!

À peine eu il le temps de la sermonner sur l'état pitoyable de sa chambre, si impeccablement rangée avant son départ, que déjà une masse de cheveux ébène vint l'aveugler quand elle se jeta à son cou. Surpris, le nephilim fit un pas en arrière alors qu'il réceptionna la jeune femme, entourant fine taille de ses bras dans un réflexe. Elle semblait réellement inquiète, et cela perturba son frère aîné. Il la repoussa doucement, baissant son regard pour la fixer, les sourcils froncés.

-Hey, doucement. J'était chez Magnus, qu'est-ce qui c'est passé ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Lun 20 Fév - 22:56


Alec & Izzy
heart of the darkness
Fierté, prétention, orgueil. Les termes pour désigner les Lightwood étaient nombreux, murmurés à la manière de critique dans les couloirs de l’institut depuis que leurs parents avaient été destitués de leurs droits et renvoyer à Idris. Depuis que Jace était aux côtés de Valentin. Depuis qu’elle et Alec étaient maintenus en retrait la majorité du temps. Elle avait l’impression que tout s’était effondré en un rien de temps, s’enchaînant à un rythme effréné. Elle n’arrivait pas à penser avec cohérence, perdant pied là où elle s’était habituée à toujours rester optimiste. Elle était l’optimiste dans le groupe ; là où Jace foncé dans le mur sans même s’apercevoir de son existence, et où Alec restait incroyablement pessimiste la majorité du temps. Durant des années ils avaient pu compté les uns sur les autres, la confiance aveugle qui les liait allant au-delà des liens fraternels qui les unissaient. Et maintenant ?
Maintenant elle fouillait la chambre de son frère, sans savoir ce qu’elle cherchait, parce qu’elle ignorait où il était. Parce qu’il ne répondait pas au téléphone. Parce que personne ne l’avait vu. Parce qu’elle ne se souvient pas la dernière fois qu’elle a réellement prit le temps de se reposer, de dormir. Chaque fois qu’elle se retrouve allongée dans son lit, l’idée – stupide – d’être abandonnée encore lui tiraille le ventre. S’il y avait bien une chose qui terrifiait Izzy plus que tout c’était la solitude. Voir les êtres qu’elle aimait se tenir éloignés d’elle. C’était puéril de s’en prendre de la sorte aux affaires d’Alec, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle était épuisée, fatiguée, éreintée ; et plus que tout elle se sentait vidée. Vidée de tout optimiste, de toute pensée positive. Elle se raccrochait à des brides d’anciennes convictions qui s’éventaient à mesure du temps. Qui pouvait-elle croire ? A qui pouvait-elle faire confiance maintenant que Victor Aldertree était aux commandes de l’institue ? Alors que l’Enclave avait failli la destituer aussi, l’exhiler – l’utilisant comme simple abat dans leur quête de la coupe.

Que faire ? Qui croire ? Qui combattre ? Elle avait besoin d’Alec. Uniquement d’Alec pour lui remettre les idées claires. Pour retrouver cet équilibre. Alec, Jace, et elle – un château de cartes qui ne pouvait pas être détruit si facilement, elle se refusait de le croire. Elle refusait de l’accepter. Et alors qu’elle se trouvait dans un chaos sans nom, reflêtant les délires de ses pensés, la porte s’ouvrit. Et Alec apparut - « Par l'Ange ! Izzy, c'est quoi ton problème ?! » Elle ne s’arrêta nullement aux hurlements de son frère, bien trop heureuse de le voir lui revenir. Elle se jetta dans ses bras, et sentit qu’il refermait les siens sur elle. Elle s’y accrocha, restant un moment dans l’étreinte rassurante de son grand frère. Les Lightwood étiaent prétentieux, bouffés par l’orgueil, et jamais un Lightwood ne laisserait de côté sa fierté pour avouer ses faiblesses. Mais depuis le procés Isabelle était ébranlée, et son frère était un point d’encrage. Alec l’avait sauvé, soutenu, il était resté à ses côtés, jouant son rôle de grand frère à la perfection. Il était le meilleur pour cela de toute façon, et elle n’avait pas le droit d’en douter.
Mais le voir disparaître de la sorte, dans de telles circonstances, l’avait angoissée. D’autant avec une telle folie à l’institut. Alors elle ne put s’empêcher de laisser percevoir son angoisse dans ses questions, et dans le regard qu’elle jeta sur Alec, le lâchant pour le laisser respirer. « Hey, doucement. J'était chez Magnus, qu'est-ce qui c'est passé ? » Lui demanda-t-il, sourcil froncé, et elle déglutit difficilement, tâchant de reprendre contenance. Elle remit une de ses mèches brunes derrière son oreille, et regarda le désordre de la chambre, se sentant comme une enfant prise en faute. « J-Je… » Elle recula de deux pas pour pouvoir fixer Alec, croisant ses bras sur sa poitrine, fronçant les sourcils dans la même grimace que son aîné. « Tu es parti sans rien dire. Et durant des heures ! Je n’avais aucune nouvelle Alec, et avec toute cette histoire avec Jace j’ai cru… J’ai paniqué. » Admettre à voix haute qu’elle avait crut qu’il ne reviendrait pas semblait stupide. Plus encore que cela ne l’était de le penser – et elle avait honte de s’être laissée aller, mais tâchait de ne rien en montrer. Souriant plutôt avec un air plus moqueur vers son ainé. « Tu as passé la nuit chez Magnus ? » Dit-elle avec un ton plus léger cette fois, apaisée d’être en présence de son grand frère.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Jeu 2 Mar - 12:32
Heart of the darkness
Izzalec
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Ayant toujours cette folle impression d'étouffer, d'être seulement à moitié vivant depuis le départ de Jace, Alec avait décidé d'aller prendre un peu l'air. Parce qu'il lui manquait quelque chose, et personne n'arrivait sincèrement à comprendre ce sentiment. Izzy aussi a perdu un frère, mais Alec a perdu beaucoup plus que ça. De ne rien sentir par rapport à Jace, même pas un soupçon de sa présence, cela le rend malade. Inquiet. Parce que des sorts entours l'endroit où il se trouve et bloque ses signaux. Mais il ne sait pas comment il va, dans quel état il est. Seule certitude, c'est qu'il est toujours en vie. Parce que cette rune, qu'il regarde chaque matin, reste impassiblement d'un noir d'encre, seul signe de réconfort

Mais les murmures des gens, l'écartement d'Aldetree lui mette les nerfs en pelote, alors sans rien dire à qui que ce soit, il a juste pris sa veste pour aller faire un tour chez Magnus, comme il lui avait dit par SMS. Bien qu'au début il ait hésité, après leur minuscule dispute. Au final, il préférait quand même être chez le sorcier en ce moment. Même si tout ne c'est pas très bien déroulé, il a pu souffler un peu. Et à son réveille, le nephilim n'avait aucune envie de remettre les pieds à l'Institut. Mais s'il voulait garder un œil sur les avancées pour retrouver Jace, il n'avait pas trop le choix. Alors poussé par le demi-démon, le brun a fini par sortir de sa cachette et se rendre dans la gueule du loup. Il était loin de s'attendre au carnage de sa chambre en y arrivant, et encore moins de voir que sa sœur cadette en était responsable. Si au départ, le plus âgé était vraiment remonté contre Isabelle, sa colère se dissipa aussi rapidement qu'un nuage de fumé quand elle se jeta dans ses bras.

Dans un reflex, il lui rendit son étreinte, comme s'il pouvait sentir sa peur à travers sa peau, avant de la relâcher pour chercher une réponse à toute cette folie. Les sourcils froncés, le brun fixait la jeune femme qui semblait un brin mal à l'aise pour le coup. Il y avait de quoi, on aurait dit qu'une tornade venait de passer dans sa chambre ! Mais sa réponse calma la peur qui venait étreinte son palpitant, dans une possible attaque ou invention de Valentin. Une culpabilité mordante vient cependant la remplacer, alors qu'il soupira. Il est vrai qu'il aurait peut-être dû la prévenir, mais sur le coup, il n'avait pas envie qu'on le sache. Déjà parce qu'il n'était pas censé sortir, mais aussi parce qu'il aimait penser que personne ne savait ou il se trouvait, un peu au calme. Son regard plongea dans celui de la jeune femme, bien plus petite que lui, alors que de nouveau, une vive douleur enserra son cœur. Jace.... ils sont tous tellement inquiets pour lui, qu'ils en deviennent fous. Sans compter qu'Isabelle sait, qu'Alec donnerait sa vie sans hésiter pour sauver celle de son Parabatai. Parce que c'est ce qui les relie. Sa vie pour la sienne. La jeune femme n'est toujours pas au courant qu'il a réussi à voir Jace, quelques minutes et que cela avait mal fini. Lui comme le jeune Wayland avait pris des coups, et Alec aurait pu ne pas revenir... Mais à quoi bon revenir sans Jace ?

-Je suis désolé, Izzy, j'ai pas réfléchis. J'avais besoin de respirer un peu.
...


Passant d'une émotion à une autre, le visage de sa sœur se détendit comme si aucune panique ne l'avait secouée quelques secondes plus tôt. Au lieu de rester planté là, le chasseur d'ombre récupéra quelqu'une de ses affaires qui traînait pour les remettre dans son armoire. Sans doute aussi pour fuir le regard de sa soeur. Parce qu'il n'avait pas spécialement envie de s'étendre sur le fait que le sorcier l'avait gentiment refusé comme un simple enfant.

-Oui, je n'avais pas réellement envie de revenir pour subir encore les interrogatoires d'Aldertree..

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Ven 3 Mar - 11:07


Alec & Izzy
heart of the darkness
Elle aimait Alec. S'il y a bien une chose dont on ne pouvait pas douter concernant Isabelle, c'est de l'amour qu'elle portait à son grand frère. Et cette affection était présente depuis toujours. Depuis qu'elle était enfant elle était proche d'Alec, lui offrant sourire rayonnant et câlins constant, sans se soucier de qui étaient avec eux, ou de la raison à ces élans d'affections. Avant l'arrivé de Jace, c'est d'elle dont Alec était le plus proche, et même après elle était toujours celle qu'il le connaissait mieux que tout le monde. Et qui l'acceptait tel qu'il était, s'inquiétant avant tout de son bonheur avant de penser à sa réputation ou à la loi. Quand elle avait comprit les sentiments qu'il avait pour Jace et qui ne faisaient que prouver de ce qu'elle pensait de son frère depuis un moment déjà, elle n'avait pas été surprise. Ou atterrée. Elle avait simplement accepté Alec ainsi, se fichant de ce que l'Enclave ou leurs parents pourraient en penser. Alec était sa priorité, depuis toujours. Puis Jace l'était devenu. Ses frères comptaient plus pour elle que le reste, et jamais cela ne pourrait changer.

Alors les voir brisés et séparés lui faisait du mal. Elle avait été la témoin privilégié du lien qui unissait les deux garçons, fascinée par leur entente et ces deux coeurs qui battaient à l'unisson. Parabatai. Si elle n'avait jamais voulu être lié à quelqu'un d'autres de la sorte, elle n'arrivait pas à imaginer Jace et Alec autrement. C'était une évidence, dés leur première rencontre. Dés que Jace avait été adopté par les Lightwood - il était la seconde part de l'âme d'Alec. Il était son frère, et bien plus encore. Et ils fonctionnaient parfaitement lorsqu'ils étaient ensemble. Séparément ils étaient des soldats impressionnants, certes, mais à deux ils étaient littéralement invincibles. Et aujourd'hui ?
ALEC — « Je suis désolé, Izzy, j'ai pas réfléchis. J'avais besoin de respirer un peu.
... »
Elle sourit, laissant son frère lui échapper pour commencer à ranger les habits qu'elle avait lancé dans la pièce sans vraiment s'en rendre compte. Sans vraiment pouvoir expliquer cette soudaine crise hystérique. Elle accumulait aussi énormément de reproches, de remarques, d'angoisses, d'inquiétudes. Elle restait debout, souriante - roc sur lequel tout le monde se tenait pour ne pas perdre pied. Mais apparemment elle n'était pas si inébranlable qu'elle ne le pensait, et la chambre d'Alec en avait fait les frais. Pas qu'elle le regrettait, et elle n'était pas sûre que cela ne rendait pas la pièce plus vivante, mais elle savait que ca ne plaisait pas à Alec. Il se mit à récupérer ses affaires pour les plier pour les ranger, et elle en fit de même, du mieux qu'elle pouvait. Elle n'avait jamais été du genre à plier ses affaires, préférant les robes qui sont simplement étendues un peu partout dans sa chambre.
IZZY — « Je te pardonne, j'aurais pas dû m'inquiéter autant. »  Dit-elle avec une voix plus douce alors qu'ils se retrouvaient à ranger les affaires tous les deux.

Elle en vint cependant à le questionner sur Magnus - elle était heureuse de voir son frère s'intéresser au sorcier et passait du temps avec lui. Elle avait le sentiment que déjà Alec n'était plus vraiment le Alec renfermé et silencieux qu'il avait toujours été. Effacé, son frère avait tenté de se faire discret, ou simplement être ce qu'on attendait de lui. N'étant lui-même et enthousiaste (ou quelque chose s'y rapprochant) que lorsqu'il était avec elle ou Jace. Mais à présent il offrait ses sourires et ses regards lumineux à Magnus, et il osait dire ce qu'il voulait, ce qu'il pensait, et assumait celui qu'il était. Elle en était fière.
ALEC — « Oui, je n'avais pas réellement envie de revenir pour subir encore les interrogatoires d'Aldertree.. » Elle arqua un sourcil en se tournant vers Alec, et lui donnant un coup de coude complice dans le bras.
IZZY — « Tu évites la question, tu sais que ca ne fera qu'exciter mon imagination. Mais soit, grand frère, joue les cachotiers si tu veux. » Décréta-t-elle en haussant les épaules, revenant au pliage des t-shirts (noir, noir, et noir) de son frère. Elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise, bien que c'était amusant, désireuse de rester sa confidente et son allié. Surtout en ce qui concernait les histoires de coeur. Et en ce qui concernait Aldertree... Elle soupira lourdement en repensant à leur nouveau chef ou qu'importe comment elle devait y penser. Levant les yeux au ciel, elle observa un énième t-shirt, se demandant si Alec avait prit une carte fidélité sur cette collection bas-de-gamme. « Aldertree m'a foutu des nouvelles recrues dans les pattes pour que je les familiarise avec l'institut. L'Enclave a décidé de remédier au manque d'ordres en nous envoyant ses meilleurs soldats londonniens. Ils sont agaçants. » Lui dit-elle en soufflant lourdement, lui tendant une pile de t-shirt qu'elle venait de terminer de plier.
IZZY — « Et toujours rien en ce qui concerne Jace. Mais il reviendra, Alec. C'est de Jace dont on parle. » Dit-elle en cherchant le regard de son frère, toujours avec cette foutue conviction à laquelle elle ne cesse de se raccrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Ven 3 Mar - 21:50
Heart of the darkness
Izzalec
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Rares sont les personnes dont le nephilim est réellement proche. Il y a encore quelques semaines, Alec se montrait aimable simplement avec son frère et sa soeur. Y à quelques semaines encore, leurs vies avaient trouvé une routine, et même si elles n'étaient pas parfaites, ils étaient tous les trois. Izzy batifolait à droit et à gauche, tout comme Jace, et le brun était secrètement amoureux de son Parabatai. Malgré les nombreux risques prit par les deux plus jeunes, ils sont toujours rentrés ensemble. Et à présent, ils sont séparés. S'il y a bien un domaine qui n'a pas changé cependant, c'est le lien fort qu'il y a entre Isabelle et son frère aîné. Sans doute parce qu'elle a toujours su le comprendre et le supporter, malgré ses mots blessant parfois. Parce qu'elle a tout de suite deviné ses sentiments pour leur frère adoptif, comme pour Magnus..

Il sait qu'avec le départ de Jace, il pourrait se confier à elle sur ce qu'il ressent, mais dans le fond, il n'en a pas besoin. Parce qu'elle sait déjà tout. Là où Magnus ne comprend pas et Lydia lui remet les pendules à l'heure, Izzy sait qu'il perd son sang-froid. Parce qu'il ne lui manque pas seulement un ami proche, un membre de sa famille, mais la deuxième partie de son âme. Il se sent affreusement vide, et ouais, il perd son sang-froid. Il est épuisé, sur les nerfs, parce qu'il a passé les trois quarts de sa vie liés à quelqu'un d'autre et qu'à présent il est perdu. Alec a besoin de son repère pour ne pas perdre pied, et seul Jace peut lui apporter. Ils sont l'équilibre d'une même balance. Alors en ce moment il fait un peu n'importe quoi, il crie sur tout le monde et se défoule sur ce qu'il trouve. Magnus en a fait les frais, tout comme Lydia et surtout Clary. Qu'importe, s'ils ne peuvent pas comprendre, il ne peut pas leur expliquer. Malgré tout, il s'excuse quand même auprès de sa soeur, car il comprend son accès de panique. Lui-même la subit quotidiennement, dès son réveille, à fixer cette rune indélébile sur sa hanche..

Mais aussi parce que sa cadette le connaît. Elle sait, qu'Alec ne reculerait contre rien, pour ramener Jace chez eux. Perdre sa vie, l'autre partie de son âme, qu'importe quoi d'autre. Rien n'est trop cher payé pour faire revenir le jeune Wayland. Parce qu'il ne peut tout simplement pas vivre sans lui, c'est au-dessus de ses forces. Pour se donner un minimum de contenance, le Shadowhunters commence à ramasser ses affaires avant de les plier et de les ranger. Puisque après tout, il ne va pas laisser sa chambre ainsi. Contrairement à Izzy, et Jace, rien ne trainait jamais dans sa chambre. Tout avait sa place. Des rares photos, aux livres rangés dans un petit meuble qui lui servait de bibliothèque pas loin. Bien que la chambre du blond soit nettement mieux rangée que celle de leur soeur, qui laissait franchement à désirer avec toutes les robes et paires de chaussures un peu partout. Déposant les affaires sur diverses étagères, le brun jeta un regard à la jeune femme, entrain de l'aider dans sa tâche, un léger sourire tirant quelques secondes le coin de sa lèvre.

- Je sais à quoi tu penses. Et tu sais que je le ferais s'il le faut.

La conversation dévie un peu, sur un sujet à la base plus détendu. Et dans l'ensemble Alec avait compris le point de vue du sorcier. Mais il a vingt-deux ans, le brun n'est plus un enfant et il est capable de faire ses propres choix, sans croire naïve que ce soit ce qu'attend Magnus, avant de simplement le lâché. Il n'aurait jamais osé sinon. Par l'Ange, pourquoi a-t-il fallut qu'il l'écoute ?! Il a déjà eu le droit à des hontes monumentales dans sa vie, mais honnêtement, il se serait bien passé de celle-ci. Bien qu'il soit le plus âgé des trois Lightwood, il est également le plus inexpérimenté, et il aurait souhaité que le demi-démon ne le traite pas différemment de ses autres amants. Pas comme un enfant innocent. Trouvant un intérêt soudain fascinant à ranger ses vêtements, il jeta quand même à vague regard à sa sœur quand elle vient pousser son bras de son coude.

-Il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai voulu aller plus loin, lui non..

Même s'il semble le dire, avec un côté neutre, calculer, comme toujours durant son travail, on peut clairement entendre la pointe d'amertume et de regret au fond de sa voix. Depuis qu'il a simplement repoussé le nephilim, Alec ne cesse de se demander ce qu'il lui a pris. Il tente de mettre cela sur le fait que Magnus est un homme attirant et ses hormones en sommeillent depuis si longtemps, compte tenu du fait que seul Jace n'a jamais attiré son attention, mais comme toujours son cerveau réfléchit beaucoup trop. Cela dit, son excuse n'était pas totalement fausse. Étant de la famille du jeune Wayland, ses plus proches amis et Parabatai, Victor est constamment sur leur dos. Etre ainsi mit à l'écart de cette affaire, alors qu'ils sont les plus aptes à faire entendre raison au blond a tendance à le mettre à vif.

-L'Institut devient un véritable hôtel. On ne sait même plus ou mettre les pieds dans tout ce bordel..

En vérité, les Instituts sont des maisons pour chaque Chasseur d'ombre, de toutes origines, comme un refuge pour les Créatures Obscures dans le besoin. Seulement, en général, hormis quelques Shadowhunters curieux, chacun reste dans l'Institut où il est intégré. Depuis la guerre, pas mal de monde passait chez eux. Lydia, Victor, Clary et sa mère, Simon, Luke, et maintenant les nephilim de Londres... Bientôt ils verront le conseil et les habitants d'Idris. Le brun récupéra ses t-shirts et ignora l'air blasé de sa sœur devant les vêtements aussi simples les uns que les autres, plus ou moins tous dans la même gamme de couleurs.

-Ils sont Anglais. Bien sûr qu'ils sont agaçants.

Un préjugé, dont Alec ne tenait absolument pas compte, bien qu'en général c'est la vérité. Avec leurs foutus accents, ils ont tendance à se croire plus intelligents et charmants que les autres. Par rapport des Américains qu'ils jugent trop... brut de décoffrage. Enfin, ils devaient faire avec. Aussi sûr que le soleil se lèvera le lendemain, Alec n'est pas prêt de retrouver sa bonne humeur et se faire des amis parmi les nouveaux venus. Pas comme si cela l'intéressait de toute façon. L'aîné des Lightwood cessa de gigoter dans son armoire et soupira, avant de se tourner vers sa soeur, pour plonger son regard dans le sien, qui se veut rassurant, comme une évidence..

-Mais dans combien de temps ? J'ai besoin de lui, Iz'....

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Sam 11 Mar - 21:14


Alec & Izzy
heart of the darkness
Ranger ce n'était clairement pas dans les habitudes d'Izzy. Leurs parents les avaient constamment habitués à l'ordre, que ce soit dans leurs environnements ou leurs comportements. Depuis qu'ils étaient enfants ils étaient plus souvent traités comme des soldats que comme des gamins, à devoir suivre les règles et les ordres avant même de penser à pouvoir les contourner. Avant Jace cela n'arrivait que rarement, et encore Izzy pouvait pas se rappeler d'une fois où ils avaient été contre une exigence de leurs parents. Elle supposait cependant que bien souvent l'habitude de Jace à aller contre le règlement avait plus à voir avec de l'impatience qu'avec de la rébellion - parce qu'il ne voulait pas attendre les ordres pour prendre les devants, et c'est sans doute pour cela que l'Enclave le laissait faire la majorité du temps.
Mais plus à présent. A présent il avait pris une décision qui les mettait tous dans une position délicate. L'ambiance à l'institut était devenue si lourde, qu'Alec trouvait le moyen de s'en échapper aussi souvent qu'il le pouvait, au grand désarroi d'Izzy qui ne voyait plus ce qu'elle pouvait faire pour aider son frère à revenir à la réalité. Pour retrouver Jace il serait littéralement prêt à tout, et alors qu'ils mettaient de l'ordre dans la chambre d'Alec, elle avait l'impression de remettre de l'ordre dans ses pensés. Et ca ne lui plaisait pas.
ALEC — « Je sais à quoi tu penses. Et tu sais que je le ferais s'il le faut. » Elle voudrait pas y penser, n'étant pas vraiment sûre de vouloir mener la conversation de ce côté-là. Alec était prêt à tout pour retrouver Jace, quitte à affaiblir leurs liens. Etrangement, s'il semblait plutôt du genre calme et droit, quand il s'agissait de son frère il perdait tout raison. Il en oubliait la prudence et il risquait même sa vie pour cela. La dernière fois qu'il avait usé de ce lien entre eux ca les avait affaibli - elle n'osait imaginer pire. Alors le refaire - certainement pas - mais sous le regard brillant d'Alec elle savait qu'elle pouvait fléchir.
IZZY — « On trouvera une solution. » Préfère-t-elle assumé avant de lancer la conversation du côté de Magnus, parce que c'est bien une chose qu'elle pensait stable dans la vie d'Alec à présent. Ou en tout cas quelque chose qui pouvait lui tirer quelques sourires, mais peine perdue. Une fois encore son frère se ferme comme une huitre, et il ne lui reste qu'à rester perplexe, poussant un peu plus les confidences par quelques moqueries.
ALEC — « Il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai voulu aller plus loin, lui non... » Cette fois elle laisse la surprise l'étreindre et se montrer. Elle aurait jamais pensé - en fait elle ne savait pas trop ce qu'elle aurait pensé. Qu'Alec aille si vite ? Que Magnus le repousse ? Cela prouvait bien une chose de son frère c'était l'intérêt et sans doute les sentiments qu'il avait pour le Sorcier. Alec n'était pas Jace, sur ce point, il était bien plus sensible et émotif. L'intimité n'irait de paire qu'avec ses sentiments. Et Magnus l'avait repoussé ? Elle avait du mal à croire qu'il ait pu être aussi stupide, et une vague d'indignation la saisit.
IZZY — « Sérieusement ? Quel abruti ! » Lança-t-il avant de penser à prendre son portable - se ravisant au dernier moment, parce qu'Alec accepterait sans doute pas qu'elle s'en mêle. Ou peut être que si ? « J'arrive pas à croire qu'il veuille pas... Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »  Demanda-t-elle avec une ferveur féroce dans le regard. Elle sentait bien qu'Alec l'avait mal pris - qui aurait été ravi d'une telle chose - et voir son frère ainsi la rendait toujours violente.

Après cela c'est sur Aldertree qu'ils s'arrêtent et les nouveaux venus de l'institut. Isabelle avait eut le droit d'y gouter de près, et elle préférait s'en plaindre que de chercher à savoir pourquoi quand Ezeckiel la regardait elle avait des papillons dans l'estomac - c'était profondément ridicule, vraiment. Et si peu elle .
ALEC — « L'Institut devient un véritable hôtel. On ne sait même plus ou mettre les pieds dans tout ce bordel... » Elle ne retint pas son rire, surtout alors qu'ils terminent de plier les affaires d'Alec.
IZZY — « Au moins maintenant ici tu sauras où les mettre. »  Dit-elle en faisant référence au sol à nouveau sans bordel - faut croire qu'ils sont assez efficaces tous les deux, qu'importe ce qu'ils entreprennent, et elle lui tend ses habits pour qu'il aille les remettre à leurs places. Comme le reste, tout avait sa place dans la chambre d'Alec, et c'est une chose qui angoissait assez Isabelle. Tout avait sa place - peut être parce qu'elle parfois oubliait où était la sienne. Ou alors parce qu'elle savait pas s'y retrouver; aucune idée. Elle continue de parler plutôt, s'asseyant sur le lit d'Alec tout en se plaignant des recrues qu'elle avait rencontré quelques jours auparavant.
ALEC — « Ils sont Anglais. Bien sûr qu'ils sont agaçants. » Elle lâche un ricanement, croisant les jambes sans lâcher Alec du regard.
IZZY — « C'est un peu généraliser tu ne crois pas ? Cela dit ils sont pas trop mal au combat. J'ai eut l'occasion de m'entrainer avec l'un d'eux il a tenu plus de deux minutes. » Jusqu'à ce qu'il file un mauvais coup au mollet d'Izzy, les contraignant à s'arrêter là. Cela dit il gardait sans doute quelques bleus aussi de cet échange.

Et finalement le sujet de Jace revient sur le tapis, elle peut pas le laisser en silence, parce qu'elle sait que tout cela est au coeur de l'esprit d'Alec. Et elle reste confiante pour sa part - elle a confiance en Jace il reviendra. Il avait un plan derrière la tête, elle en doute pas. C'était leurs frères, après tout, et jamais il ne les avait laissé tomber.
ALEC — « Mais dans combien de temps ? J'ai besoin de lui, Iz'... » Elle enveloppe les épaules d'Alec de son bras, le prenant dans un câlin des plus étranges - parce qu'il est bien plus grand qu'elle et qu'elle doit se hisser sur les pointes des pieds pour poser un baiser sur sa joue.
IZZY — « Je sais Alec, et il a tout autant besoin de toi. Vous êtes Parabataï, ca marche dans les deux sens. » Dit-elle avec conviction - jamais elle pourrait douter de ce lien entre eux même si depuis Clary les choses sont plus compliquées. Ils restent importants, l'un pour l'autre, et même s'ils l'oublient parfois elle reste là pour veiller sur eux. Comme la veille du mariage d'Alec. Elle les lâchera pas - jamais. « Tout finira par s'arranger. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Lun 13 Mar - 20:21
Heart of the darkness
Izzalec
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

La vérité, c'est que malgré la pression que ses parents ont toujours imposée à Alec, le brun a toujours considéré l'Institut de New York, comme Idris, comme sa maison. Mais depuis peu l'endroit l'étouffe. De croiser les Fairchilds si souvent, de se retrouver dans sa chambre ou différents endroits de l'Institut où lui, Izzy et Jace avaient des souvenirs, être constamment surveillé, cela l'oppresse. Alors pour la première fois, le nephilim fuis ceux qui sont de sa famille, les personnes qu'il côtoie tous les jours depuis des années. Parce qu'il est perdu, que ses émotions le déboussolent, comme si on le retenait constamment sous l'eau, le laissant respirer seulement quelques secondes par jour pour le maintenir en vie. L'aîné des Lightwood n'oubliera jamais la cérémonie des Parabatai qu'il a partagée avec Jace, et Izzy comme témoin. Ni la peur qui lui a tordu les entrailles d'être enchaînée de cette façon avec le jeune homme qu'il aimait d'une façon différente, depuis qu'il lui avait dit oui.

Isabelle avait eu raison, ce jour-là. Quand il y repense, il aurait probablement regretté toute sa vie de ne pas avoir franchi le pas et de s'être lié au jeune Wayland. Il n'oublie pas les paroles qu'il a récitées, cette promesse sacrée. Alexander n'abandonnera pas Jace aux mains de Valentin, ni de quiconque autres. Cette distance entre eux l'épuise, mais il tient bon. Aussi buté soit-il, Alec, l'est tout autant. Et à présent qu'il range ses affaires, même s'il semble malade et perdu, le brun mets toutes ses ressources à disposition. Quitte à passer un marché avec Raphaël, chose qu'il sait bien gardé de préciser à sa sœur cadette, ou à qui que ce soit d'autres, d'ailleurs. Son regard vert se perd un instant sur la jeune femme à ses côtés, qui semble à peine croire elle-même à ses paroles. Une solution... Alec à beau y réfléchit à chaque minute de la journée, il a l'impression de toujours revenir au point de départ.

-Quelle solution ? On a tout essayé. Les sortilèges de Valentin m'empêchent d'entrer en connexion avec lui..

Détournant son regard résigné d'Isabelle, il retourne à sa tâche, rangeant ses t-shirts parfaitement pliés à leur place, avant de faire la même chose avec son pantalon, comme s'il tentait de faire de même avec ses sentiments. Il sent bien que sa sœur tente de l'entraîner sur un sujet un peu plus joyeux, pour lui changer les idées, malheureusement, elle ne pioche pas le bon. Dans l'ensemble, on ne peut pas dire que sa soirée avec Magnus fut mauvaise, mais ce râteau l'a un peu refroidi. Alec sait bien qu'il n'y connaît rien, qu'il peut être gauche et pas forcément compréhensible. Mais il ne souhaite pas que le sorcier le voie comme un gamin inexpérimenté et chaste. L'aîné des Lightwood à tenté d'écouter son instinct et les dires de tout le monde, de lâcher prise et au final, il sait totalement planter.

Le Shadowhunter ne comptait pas dévoiler cette information à sa cadette, cependant, les émotions et les informations le submergent tellement, qu'il en ressent le besoin. Isabelle est celle qui le connaît le mieux, même plus que Jace pour certains sujets, dont celui-là. Alors même s'il évite plus ou moins son regard, ce concentrant sur son rangement comme si c'était une chose vitale, le brun contracte quand même sa mâchoire quelques secondes, avant de soupirer.

-Il m'a simplement dit de... Lâcher prise, mais visiblement on s'est compris de travers.... Je ne sais pas, j'ai..... J'ai l'impression qu'il me prend pour un gosse. Je sais que j'ai pas son expérience, mais j'aimerais qu'il cesse de me voir comme un enfant. Ou comme quelqu'un qui ne sait pas ce qu'il fait. Il semble croire que je suis manipulé par maman, et il craint que je pense que lui aussi me manipule simplement pour me mettre dans son lit. .

Le problème, c'est qu'Alec est totalement refroidi dans ses efforts. Il pensait que le fait de tenir sans cesse tête à Maryse et de l'avoir embrassé devant tout le monde à son mariage aurait suffi comme preuve au fait qu'il sait dans quoi il s'embarque. Le brun est du genre renfermé, il n'exprime pas forcément ce qu'il pense, hors mit son amertume pour les autres, et sa froideur habituelle comme dirait Isabelle. Alors oui, le fait que Magnus ait repoussé ses avances, cela l'a figé. Il est certain que l'aîné des Lightwood n'est pas prêt de refaire ce genre de tentatives, ni aucune autre pendant un moment sans doute. Parce que maintenant il ne sait plus réellement quoi faire. Lui laisser de l'espace ? Faire comme si de rien été ? Il est encore plus perdu qu'à l'origine, comme si un problème ne suffisait pas.

Ne préférant pas s'étaler plus sur le sujet pour le moment, bien qu'Isabelle sache sans doute l'état d'esprit de son frère aîné, ils en viennent à parler d'Aldertree. Ce n'est pas non plus un sujet plaisant, mais au moins il sait de quoi, il parle cette fois. En vérité, il apprécie d'un côté toute aide que l'on peut leur apporter, mais en même temps il sait qu'ils sont là pour ramener Jace à l'enclave comme un vulgaire traître. Sa réflexion arrive quand même à lui arracher un léger sourire qui fait tressaillir le coin de ses lèvres. Refermant les portes de son armoire, il se tourne vers sa chambre plus ou moins rangée. Alec finit par continuer sa tâche, ramassant les quelques bibelots et livres répandu sur le sol pour les remettre à leur place.

-Tu ne fais pas les choses à moitié..

Malgré tout, la conversation arrive à le faire sourire. Comme toujours, Isabelle sait quoi dire pour lui changer les idées. Bien entendu qu'Alec généralise un peu, quoique... Les british sont un peu centrés sur leurs personnages, avec leurs accents un brin exaspèrent et leurs attitudes sûr d'eux qui lui donnent simplement envie de leur donner une leçon dans un combat amical. Sa réflexion lui arrache un léger rire, alors qu'il range le dernier livre.

-Tu vas me dire qu'ils t'énervent pas ? Deux minutes... Ben, c'est un début. Pas sûr qu'ils nous servent à grand-chose, si ce n'est d'appâts..

Alec laissa sa soeur déposer un baiser sur sa joue malgré sa grande taille, avant de l'entourer dans ses bras protecteurs, comme s'il s'accrochait à sa bouée. Finalement le brun se laisse tomber sur son lit, aux côtés de sa soeur, posant ses coudes sur ses genoux, croisant ses doigts ensemble en soupirant. Son regard se perd dans le vide quelques secondes, s'évadant vers Jace, avant de porter son regard stressé vers Isabelle.

-Je l'ai vu, Izzy. J'ai réussi à retrouver sa trace, quelques secondes, mais Valentin a fini par nous tomber dessus.... Il n'a pas voulu rentrer. Je sais qu'il a un plan, mais j'espère juste qu'il ne prévoit pas d'y laisser la vie...

Le brun détourna de nouveau le regard alors qu'il frotte ses doigts les uns contre les autres, en secouant légèrement la tête, fixant le mur d'en face comme s'il y avait la réponse d'inscrite.

-Il faut qu'on le fasse revenir à l'Institut.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ Ven 28 Juil - 3:07
Le rp est toujours d'actualité ou je le verrouille ? tongue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: heart of the darkness (Izzalec)  ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
heart of the darkness (Izzalec)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» The way of the heart.
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Total Eclipse of the Heart (PV) ENDED

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: