SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die - Page 2


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 9 Avr - 20:52
I swear one day I'm gonna die.Sam & Simon & RaphaelJ’lui réponds pas, j’ai pas envie de lui parler, j’sais qu’il me cherche, qu’il veut m’énerver. Bah, le hic, c’est qu’il a déjà réussi. J’sais pas combien de temps j’vais pouvoir tenir avant d’ragequit. Pas bien longtemps j’imagine. Bref, j’passe à côté de Raphael, j’le pousse. Bref. Une fois que j’suis bien assis, j’écoute les consigne de mexicain. Les progrès au corps à corps hein? Avec les quelques entraînement que j’ai pu avoir avec Chris, je me debrouille un peu mieux, j’imagine que j’peux facilement battre Simon, j’suis pas prétentieux hein, mais bon, j’pense pas que la baston ça soit vraiment son truc. Enfin, de base c’est pas le mien non plus, mais disont que quand tu te bats avec un sorcier qui te ménage pas du tout, t’apprends à te défendre bien comme il faut. Alors bref, j’fais pas gaffe aux conneries qu’il me sort, j’me lève lentement. J’écoute la remarque de Simon. J’comprends le sous entendu parce que j’suis quand même pas totalement con hein. Puis, du coup, j’dois quand même me faire violence pour ne pas demander à Simon si c’est drôle de passer derrière moi. Parce que bon, disons le, tout ce qu’il a bien pu faire, j’l’ai fais bien avant. M’enfin. C’est pas le moment d’y penser.

J’me tourne vers Simon. Sérieux, j’m’ecouterais j’crois que j’lui referais la gueule à coup de batte. Mais j’vais tâcher de rester sage. J’suis pas là pour le blesser ou je ne sais pas trop quoi. Même si, avouons le, depuis quelques petites secondes, c’est certainement pas l’envie qui manque. Putain de jalousie. Un jour elle me boufferas totalement.. J’regarde le garçon en face de moi, j’lance un regard à Raphael. « Tu vas voir les progrès que j’ai fait depuis que j’suis parti. » J’en ai fait bien plus en quelques semaines que le temps que j’étais ici, j’vais pas mentir. Mais bon, c’est la faute de Raphael, il est trop gentil en fait. Bref, j’me remets à regarder Simon. Puis, j’lui laisse finalement pas vraiment le temps de réagir, j’me mets à courir, je saute pour arriver juste derrière lui, j’lui fais un clé de bras et j’le pousse au sol avant de m’asseoir sur son dos. J’pose mon pied sur sa main libre pour qu’il bouge pas, j’essaie quand même de pas lui faire mal hein. Mais voilà, le bougre, il est immobilisé. C’est un des premier truc que le sorcier m’a appris. Comment prendre le dessus sur l’adversaire. Rien de si compliqué que ça en fait. « T’es très confortable, Simon. » J’lui lance avant de me lever, j’le libère parce que j’avais pas rester sur lui pendant des plombes. J’me mets à courir et quand le mexicain me perds de vue, j’me glisse derrière lui et j’passe mes bras autour de son corps. lui j’cherche pas à l'immobiliser ou quoi, j’le serre juste contre moi et j’pose ma tête sur son épaule. « J’pense que la démonstration de suffira. » Je lui souffle à l’oreille avant d’embrasser sa joue tout doucement. Ouais, j’avoue, j’veux que l’autre soit super jaloux. Finalement, je lâche le mexicain. « J’crois que c’est le moment pour moi de m’eclipser. Adios. » J’rajoute rien, j’me barre le plus vite possible. J’pense que c’est mieux pour tout le monde, surtout pour Simon envers qui j’commence à avoir de sérieuses envie de meurtre.
©YOU_COMPLETE_MESS - 569 mots


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3951
♦ Messages : 1235
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Jeu 13 Avr - 13:06
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Alors que Raphael expliquait les consignes, il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un léger sourire en coin alors qu’il écoutait la remarque de Simon. Il était vraiment pas possible, mais il faut bien avouer que ce qu’il disait n’était clairement pas faux. Il n’était pas déçu des capacités de corps à corps dont Simon pouvait faire preuve. Il était plutôt doué, pour un novice. “Ah oui ? Etrangement, je ne m’en rappelle pas très bien. Peut-être que tu devra refaire tes preuves.” Lui annonçait-il avec ce sourire en coin toujours présent sur les lèvres. C’était une proposition plutôt alléchante, il espérait bien que le novice ne serait pas contre. Ce serait tout de même assez triste s’il était contre et Raphael devrait clairement se poser des question sur ces efforts à lui, mais là n’était pas vraiment la question. Il n’allait décemment pas avoir une crise existentielle ou bien un conversation au tournant un peu trop érotique alors que son ex-petit ami était juste à côté. Malgré le fait qu’il ait envie de l'étriper, il avait tout de même des limites.

Haussant un sourcil en écoutant Sam, il croisait ses bras sur son torse. “J’ai hâte de les voir, tes si merveilleux progrès.” Lui dit-il avant de s’adosser contre un mur pour les observer. Puis, tout s’était passé tellement rapidement et s’en était presque douloureux à regarder. Pas qu’il pensait que Sam faisait réellement mal à Simon - sinon il serait sûrement intervenu-, mais… C’était juste que c’était un peu pathétique à regarder. C’était presque trop facile. Raphael serait presque totalement désespéré… Ce n’était pas comme s’il avait répondu à Simon à maintes reprises de s’occuper de ses sens… Non… Pas du tout… Mais en tout cas, Raphael se demandait tout de même comment ça s’était passé tout ça. Comment Sam avait fait des progrès si grands en fait. Il était plutôt… Nul quand il était à l’Hôtel. M’enfin, il était tellement dans ses pensées qu’il avait perdu de vue Sam et, se décollant du mur pour légèrement avancer vers Simon, pas trop quand même, il sentait des bras entourer son corps comme pour lui faire… Un câlin ? C’était assez… Impromptu. Pourtant, Raphael ne se débattait pas tellement pour rompre son emprise, en fait… S’il aurait tenté il aurait sûrement réussi à le jeter au loin, mais bon. “Effectivement.” Se contentait-il de répondre en fronçant un peu plus les sourcils quand il sentait le baiser de Sam sur sa joue. Encore plus étrange. Il défroisse ses vêtements quand il le lâchait finalement, regardant vers lui avec toujours cet air un peu what the fuck sur le visage. Puis le voilà qui partait. En disant adios en plus quoi ! Il n’a décemment pas le droit de copier le style du mexicain. Se “remettant de ses émotions”, il finissait par marcher rapidement vers Simon pour l’aider à se relever. “Tu vas bien ? On rentre.” C’était même pas une question. Puis, il ne perdait pas une seconde à prendre sa main dans la sienne pour rentrer dans l’Hôtel.

code by lizzou x 510 mots en moins de 7j
[/quote]



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Lun 17 Avr - 23:12

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Je ne sais pas trop ce qui m'avait pris à dire une chose pareille aussi facilement en présence de Sam. Après tout, ce n'était pas comme si ma relation avec Raphael était des plus officielles. Même si le novice avait visiblement bien comprit de quoi il en retournait depuis un petit moment. Il semblait même au courant avant moi… Ce qui était assez étrange en soit. J'avais du mal à imaginer Raphael parler de ses sentiments à Sam. Mais peut-être que… Ca se voyait et que j'étais le seul assez bête pour ne pas l'avoir remarqué plus tôt. Ca ne m'étonnerai même pas en fait. Puis le nom du chat de Sam, pour pas que Raphael le mette à la porte en disait assez long je pense. Il n'empêche que sa technique avait marché, ce qui était d'autant plus étonnant. Mais dans le fond, je me demandais si Raphael aurait vraiment été capable de mettre cette boule de poil dehors, peu importe son nom.

Bref, ce n'était pas vraiment le sujet. J'étais plutôt content que Sam n'ait pas relevé ma phrase. Ca se serait encore mal fini sinon. Mais je sais pas… j'avais comme cet instinct, cette envie de prouver que Raphael m'appartenait ou quelque chose comme ça. Ce dernier, par contre, ne se priva pas pour me répondre, il en rajouta même une couche disant qu'il aimerait bien voir de nouveau mes talents en la matière, histoire d'être sûr, avec un sourire en coin. Ce qui me fit juste pouffer bêtement. Je devais avoir l'air ridicule. Sans doute une des raisons pour laquelle Sam avait éviter de répondre. A moins qu'il n'ait pas envie de s'interposer dans cette conversation pleine de sous-entendu qui ne le concernait pas. Ce qui serait assez logique aussi. Personnellement, je sais pas trop ce que j'aurais fait à sa place. Et je ne préférais pas trop y penser non plus. Parce que, je vous avoue, je n'avais pas du tout envie d'être à sa place.

Quoique, peut-être que j'aurais du vouloir être un peu plus à sa place. Parce que si je n'avais pas été moi, je ne me serais retrouvé bêtement plaqué à terre. Je vous jure, je ne m'y attendais pas à celle là. Ca avait été si soudain. Puis, la dernière fois que je m'étais entraîné avec Sam, ça avait été loin d'être aussi bien organisé. J'émis un petit grognement en entendant la réflexion du novice sur moi. Et la seconde d'après, Sam n'était plus sur moi, mais derrière Raphael. Et non, je n'appréciais pas du tout le voir passer ses bras autour de lui. Je serre les dents. Je du faire tellement d'effort pour ne pas lui sauter à la gorge en le voyant l'embrasser sur la joue, que j'en avais totalement oublié que j'étais toujours allongé au sol, comme un imbécile. Heureusement, Sam eu l'intelligence de déguerpir rapidement après ça. Je sais que je ne suis pas très crédible comme vampire. Mais si il avait continué, je vous jure qu'il n'en serait pas ressorti aussi facilement. Raphael fini par se rapprocher de moi et j'acceptai volontiers son aide pour me relever.

- Quel sale gosse.

Je grognai entre mes dents. Je me contentais de répondre à Raphael par un hochement de tête et serrai sa main dans la mienne, rassuré par ce contact et le suivit sans réfléchir vers l'Hotel. Finalement, c'était bien mieux ainsi. Je n'étais pas mécontent que Sam ait décidé de ne plus vivre ici, aussi proche de Raphael. Je crois que je n'aurais pas pu le supporter sinon.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 593 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [1276] I swear to God, I’m gonna kill you ! … Or maybe not… [Sam & Yelie]
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Simon Wolowitz
» Simon Gagné va se faire soigner à Buffalo
» Simon BOLIVAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: