SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 8 Jan - 0:06
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

La plupart du temps, Raphael ne savait pas vraiment ce qu’il pouvait faire, si ce n’est s’occuper des affaires du clan ou s’occuper du clan tout court. Bon, souvent, depuis que Simon était de retour, Raphael passait tout de même une petite partie de son temps à venir l’embêter pour le forcer à s’entraîner ou bien autre chose. En fait, il arrivait à trouver toutes sortes d’excuses totalement bidon, mais quand on regarde, c’est ce qu’il avait toujours fait en fait. Avec tout le monde d’ailleurs. Enfin tout le monde, c’est bien vite dit. On va plutôt dire toutes les personnes qu’il appréciait réellement, ce qui faisait tout de même un cercle plutôt restreint. Ouais, bon, même carrément restreint. Enfin bon, pour une fois, il n’avait pas fait ça, n’avait pas décidé d’aller embêter quelqu’un et voulait tout simplement s’occuper de sa paperasse tranquillement dans son bureau. Bien évidemment, comme à son habitude, il restait tout de même sur ses gardes et écoutait attentivement tout ce qui se passait autour de lui. Comme ça, il pourrait s’assurer qu’il n’y ait aucun visiteur réellement indésirable dans l’hôtel ou aux alentours de ce dernier. Oui, parce que bon, en ce moment, il y en avait pas mal tout de même. Entre les Néphilims et plus récemment Simon, ils étaient plutôt servis. Ouais bon, vous allez me dire que maintenant, ce n’était plus un être indésirable le novice, mais il fut un temps où il l’était toujours. Et pour certains membres du clan, c’était toujours le cas. Raphael se doutait bien que ce serait toujours le temps pendant quelques temps.

C’était sûrement parce qu’il était plus concentré sur son entourage que sur ses papiers qu’il remarquait que quelque chose clochait, il sentait que quelque chose clochait. Comme s’il sentait une sorte de présence non loin de lui, comme s’il sentait Sam ce qui était tout de même assez louche. Il se disait donc que ce serait tout de même mieux d’aller faire un tour hors de l’Hôtel afin de s’assurer qu’il n’était pas là. Ouais, parce que s’il était là, il n’allait sûrement pas hésiter à l’engueuler. Que ce soit parce qu’il était parti sans donner de nouvelles ou bien parce qu’il l’avait giflé la dernière fois qu’il l’avait vu. Un peu des deux sûrement. Mais le hic, c’était qu’il se disait bien qu’il ne pourrait pas sortir tout seul, sinon Soan allait s’enfuir, il n’en doutait pas une seconde. Il fallait donc qu’il prenne quelqu’un avec lui, un vampire dont Soan était un minimum proche. En temps normal, il aurait choisi Enaël, mais comme ce dernier s’était barré également, il décidait d’opter pour quelqu’un d’autre. Et ce quelqu’un n’était qu’autre que Simon. D’après ses souvenirs, ils étaient dans d’assez bons termes. Il marchait rapidement vers la chambre de Simon, se contentant d’ouvrir la porte. « Simon, lèves-toi et suis moi. » Il ne lui laissait même pas le temps de réagir qu’il qu’il lui faisait signe de se presser avant de quitter l’Hôtel, s’assurant que le novice le suivait. Il n’avait pas à marcher bien longtemps avant de retomber sur son ex-petit ami. « Sam ! Eres un puto idiota ! » S’exclamait-il en s’approchant de lui, fronçant les sourcils. « Qu’est-ce qui t’es passé par la tête pour t’en aller comme ça sans donner de nouvelles ?! » Il était à la limite de lui crier dessus parce qu’il s’était tellement inquiété pour lui. Por amor de dìos, il aurait pu être mort, s’être fait tué par un membre du Cercle, par Camille. Il aurait pu tomber sur un pieu ! « Ça t’aurait tué de donner de tes nouvelles ? On s’est tous inquiétés pour toi ! » Il était vraiment entrain de s’empêcher de le secouer dans tous les sens, mais il se retenait tout de même un minimum. Puis, il se tournait légèrement vers Simon. « Dis lui que ce qu’il a fait était vraiment estúpido ! »

code by lizzou × gifs by tumblr




Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Lun 9 Jan - 19:05

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que ma vie était bien plus animé depuis que j'étais de retour à l'Hôtel DuMort. Evidemment, il y avait bien des moments où je trouvais le moyen de m'ennuyer, mais en général, Raphael faisait en sorte de débarquer dans ma chambre ou à mes côtés pour me demander un peu tout et n'importe quoi. L'autre jour il était bien rentré dans ma chambre au coucher du soleil pour me demander de rembourser la valeur sentimentale d'une veste. Il ne savait décidément plus quoi inventer pour venir me déranger. Il n'empêche que ça m'amusait de le voir comme ça. J'avais presque l'impression que Raphael était comme un gamin qui essaye d'attirer sans cesse mon attention, mais sans l'admettre. Ou alors il faisait juste ça pour s'assurer qu'aucun membre du clan n'était venu me trancher le gorge dans mon sommeil. Ce qui pouvait être possible aussi.

Le pire dans tout ça, c'est que j'en venais à même plus être surpris de voir Raphael entrer dans ma chambre à n'importe quelle heure, sans se préoccuper de ce que je faisais. Là, en l'occurrence, je ne faisait rien d'exceptionnel, si ce n'était continuer de lire ce comics que j'espérais pouvoir finir un jour, lorsque Raphael débarqua. Je n'eus pas le temps de lui demander ce qu'il se passait, qu'il me disait de me lever et de venir avec lui sans aucune autre forme de procès. Ok. Pourquoi pas. Intrigué par la situation, je suivis ses ordres sans trop discuter. J'essayais bien d'en caser une, mais Raphael n'était visiblement pas patience, ni d'humeur à blaguer ce soir. De toute façon, Raphael était rarement d'humeur à quoique ce soit en règle générale, on ne va pas se leurrer.

Je suivis le Mexicain jusqu'à l'extérieur de l'Hôtel. Je ne voyais pas trop ce qu'il avait en tête. Mais le jour où je saurais ce qu'à Raphael en tête… Quoique je ne tardais pas à le deviner en voyant apparaître Sam dans notre champs de vision. Sans attendre Raphael l'agressa en espagnol, lui reprochant de ne pas avoir donner de nouvelle. Et il rajouta même qu'on s'était tous inquiété ? Je ne voyait pas trop de qui il parlait si ce n'était de lui et moi éventuellement… Après je ne savais pas avec qui Sam s'entendait bien dans le clan. Mais j'étais trop étonné. Raphael ? S'inquiéter pour quelqu'un ? Je ne pensais pas que c'était possible. Ou tout du moins, pas qu'il l'avouerai aussi directement. Puis voilà que le mexicain me prenait à partis en me disant de dire à Sam que ce qu'il avait fait était stupide. Ou un truc du genre. Mon regard passa de Sam à Raphael sans trop comprendre avant de pointer un doigt accusateur sur Sam en fronçant les sourcils, puis je répétais les paroles de Raphael en imitant un accent espagnol :

- Ce que tou a fait était vrrraiment estúpido !

J'avais bien conscience que je devais avoir l'air d'un imbécile. Mais c'était le but. Et je devais sincèrement me retenir pour ne pas exploser de rire. J'adressais un grand sourire à Raphael en me tournant vers lui pour demander :

- C'était bien comme ça ? Quoique, j'aurais peut-être du mettre plus d'intensité sur le dernier mot non ? Tu veux que je la refasse ?


Je savais que ça allait pas plaire à Raphael que je me foute de lui comme ça. Mais c'était trop tentant. Je me mis à rire et allait prendre Sam dans mes bras un bref instant pour lui dire :

- Hey ! Ca faisait un moment, comment tu vas ?

Oui, j'étais totalement en train d'ignorer ce qu'il ce passait entre lui et Raphael. Mais en même temps, Sam était mon pote. Je n'allais pas me mettre à lui crier dessus sans raison non plus. Je dois pas être assez mexicain pour ça encore.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 648 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Lun 9 Jan - 21:15
I swear one day I'm gonna die.Raphael, Simon & SamJe savais pas vraiment ce que j’allais bien pouvoir faire.. Okay, j’avoue que c’était bien de vivre loin de l’hôtel, surtout que l’homme qui m’a hébergé est vraiment super sympa. Bizarre certe, mais vraiment sympa. Mais le hoc. c’est qu’il n’est pas Raphael. Mais c’est aussi l’avantage. J’ai tellement l’impression de rien comprendre à ce qu’il se passe dans ma tête, entre ce trucs de vampire, tout ce truc de monde obscure puis cette histoire avec Raphael. je crois que je m’en sors juste plus, limite j’ai la tête qui va exploser. Mais bon, j’imagine que c’est qu’une passade. Que j’finirais par mettre tout ça a clair, que j’oublierais enfin Raphael. C’est tout ce que je demande. pArce que bon, autant l’dire hein. Ca sert à que dalle que je l’aime toujours, il aime Simon, il est le seul, c’est lui qu’il a dans la tête. Ca me déprime rien que d’y penser quoi..

J’finis par me relever de ce canapé un peu trop confortable. J’peux pas rester là à rien faire, quand j’suis seule, j’pense trop. Ou bien j’m’ennuie, et dans les deux cas ça le fait pas. J’aimerais bien que Chris soit ici, je pourrais parler avec lui. Il m’occuperait, il me ferait rire avec ses conneries, ça me ferait le plus grand bien. Mais bien sûr, monsieur a du sortir pour faire je ne sais pas trop quoi. Alors j’me fais chier comme un rat mort. Et encore. C’est un euphémisme.

Une fois debout, je suis allé dans la chambre de Chris, j’ai fouillé dans ses affaires, je lui ai pris un pantalon, un t-shirt, j’ai évité de lui emprunter l’une de ses tenues bizarres. Ouais, j’avais pas envie de me trimballer avec un short et une chemise hawaïenne, très peu pour moi. J’lui ai emprunté la salle de bain, j’me suis douché rapidement, je me suis séché rapidement. Je me suis mis devant le miroir, je me suis habillé, je me suis coiffé. Puis voilà. J’avais un look potable on va dire. j’ai mis mes chaussures, ma veste, puis après avoir pris mon portable, je suis sorti.

J’ai eu envie de passer à l’hôtel, j’avais besoin de récupérer quelques affaires quand même. Je me suis dit que j’en avais vraiment besoin quand même. J’me suis vite retrouvé devant le bâtiment, j’me suis mis à le fixer. J’avais pas envie d’y entrer.. Ca rendait ma tâche assez compliqué. Alors j’suis resté planté comme un piquet là devant. Je pousse un soupir. J’baisse les yeux. j’te jure que je me désespère. J’allais me retourner et m’en aller quand j’l’ai entendu. Santiago. Putain. Le voilà qui m’insulte, jusque là rien de très étonnant. Je me suis tourné vers lui pour le regarder. Il était avec Simon. Il était pas capable de venir me chercher tout seul? J’écoute ce qu’il me dit, m’enfin, ce qu’il me hurle plutôt. je croise les bras. « Pourquoi je t’en aurais donné hein? tu m’as clairement fait comprendre que je pouvais partir, que t’en avait rien à faire. » J’vois mal pourquoi je lui aurais dit que que ce soit, c’est pas comme s’il s’en souciait. Il a parlé à Simon. Je l’ai observé un petit sourire sur les lèvres, j’aurais du lui en donner des nouvelles à lui tiens.. Peut être que lui, il s’est inquiété pour moi.

Je l’ai entendu imiter Raphael, il a eu le mérite de me faire rire. C’était vraiment une bonne imitation. Il y a des fois ou je me disais vraiment que ce mec était un véritable génie quoi. J’aime tellement cette façon qu’il a de se moquer de Raphael. Simon a fini par rire, puis il est venu vers moi. J’ai resserré l’étreinte qu’il me donnait avant de lui sourire quand il me lâchait. « Salut.. Oui c’est vrai.. C’est à cause de Raphael, il te vire et après il me fait fuir. » Faut bien que ce soit de la faute de quelqu’un non? J’préfère me dire que c’est celle du mexicain. C’est toujours de sa faute de toute manière. « Mais sinon je crois que ça va.. Et toi? » J’ai bien envie de prendre de ses nouvelles. « Je vois que ça va un peu mieux avec Raphael. » Sinon j’imagine qu’ils seraient pas venu me chercher ensembles. Je pousse un petit soupir avant de passer ma main dans mes cheveux. J’ai lancé un regard à Raphael avant de croiser les bras. « Qu’est ce que tu me veux toi? »
©YOU_COMPLETE_MESS - 753 mots & moins de 24h


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Lun 9 Jan - 22:29
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Très franchement, Raphael ne savait pas vraiment lequel des deux il avait le plus envie de frapper. Sérieusement, entre Sam qui se croyait tout permis, qui tentait de lui retourner des choses qu’il avait faite dans la tronche de façon bien trop agaçante et Simon qui se foutait de lui. Il se demandait comment ça se faisait qu’il n’avait pas ramené un pieu, histoire d’empaler Simon avec avant de poignarder Sam sans même retirer le couteau d’en lui. Comme ça au moins, il ferait d’une pierre deux coups. Malheureusement, il n’était pas si violent tout de même. Il savait encore se contenir, la plupart du temps, mais parfois il avait tout de même l’impression qu’il allait imploser. Peut-être bien qu’il aurait dû user ce genre de choses que les personnes stressée ou au tempérament de feu utilisait pour se calmer. Vous savez, les élastiques que l’on fait claquer contre son poignet, peut-être bien que ça marcherait plus facilement. Il roulait des yeux en l’écoutant parler, se pinçant l’arrête du nez. “Oh, bien évidemment, c’est parce que je t’ai dis tes quatre vérités que je n’en ai rien à carrer de toi. Donc, tu ne m’as pas donné de nouvelles parce que quoi ? Parce que t’étais vexé ? Je suis tout de même ton chef et tu dois me donner des nouvelles, idiota.” Raillait-il, il devait vraiment s’empêcher de lui cracher à la gueule. Il n’aimait pas ça dios. Il avait demandé à Simon de prendre son parti et bien évidemment, Simon n’avait pas pris ça au sérieux. Il était vraiment con celui-là. Raphael se demandait ce qui l’empêchait, parfois de lui mettre deux ou trois coup de masses à l’arrière du crâne. Il le méritait vraiment tout de même. Il plantait ses ongles dans ses propres mains parce qu’il était littéralement entrain de fulminer. Il était à deux doigts d’en prendre un pour taper sur l’autre. “Voy a matarte, follador.” Grommelait-il parce qu’il n’était pas du tout prêt à les écouter parler de lui comme ça, en se foutant de sa gueule. Il n’appréciait pas du tout ce genre de choses. Au contraire. “Ça te tuerait de prendre une seule chose au sérieux, novato ?!” Ouais, il était tout de même trop énervé pour user des surnoms affectueux, même s’il savait parfaitement que ça rendrait Sam si énervé. Si jaloux.

Il les regardait entrain de se prendre l’un dans les bras de l’autre et sur le moment, c’était lui qui était jaloux. Surtout qu’il avait totalement envie de leur mettre des coups de poings. Un ou deux. Il restait en retrait, mais écoutait attentivement Sam. Il l’avait fait fuir ? Sérieusement, de qui était-il entrain de se moquer ?! C’était lui qui était parti, c’était totalement de sa faute. Il avait envie de lui mettre un coup de pied au cul et comme ça, tout irait beaucoup mieux. Ouais, on pouvait dire qu’il était d’humeur violente sur le coup, mais on ne peut pas lui en vouloir. Si vous étiez à sa place, ce serait sûrement la même chose pour vous ! Quand Sam finissait par lui demander ce qu’il voulait, lui, il usait de sa rapidité pour arriver vers lui, poussant Simon par la même occasion pour aller presser Sam contre un mur, sa main maintenant fermement autour de son cou alors qu’il lui crachait à la gueule, les ongles enfoncés dans sa peau. “Tu va un peu arrêter de jouer la victime une bonne fois pour toute ? Parce qu’au bout d’un moment, ça devient tout de même ridicule.” C’est vrai quoi, à un moment donné il faut arrêter de rejeter la faute sur les autres et réaliser qu’on est pas un ange. Peut-être bien qu’un jour, Sam sera assez mature pour le comprendre. “Je tiens à te rappeler que c’est toi qui avait envie de te barrer parce que tu ne supportais pas de passer tout ton temps dans un Hôtel qui te fait trop penser à une relation qui date d’il y a un an. Il faut tourner la page à un moment ou a un autre à la place de tout fuir.” Lui dit-il en roulant des yeux. “La raison de ton départ est uniquement parce que tu arrives pas à te faire à l’idée qu’entre nous deux, c’est terminé pour de bon.” Et en plus de ça, c’était aussi de la faute de Sam ça, c’est à cause de lui qu’il avait fini par couper les ponts avec lui parce qu’il était devenu un vampire. Plutôt ironique quand on pense que c’est de la faute de Raphael, non ? “Et quand au fait que j’avais viré Simon comme tu dis, c’est parce qu’il avait trahi le clan, donc, tu peux arrêter de me faire passer pour le méchant ? Merci bien, gilipollas.”

code by lizzou x 804 mots en moins de 24h




Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Jeu 12 Jan - 19:15

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
J'avais comme l'impression que j'allais très rapidement servir d'arbitre dans cette situation. Et je pouvais d'ores et déjà commencer à compter les points. Nous étions à peine arrivé que Raphaël agressait déjà Sam et ce dernier ne se privait pas pour répondre. Sincèrement, je n'avais pas envie de me battre avec qui que ce soit. J'étais presque sûr que je me prendrais une raclée de toute façon, comme d'habitude. Alors autant essayer de prendre la chose avec humour et détendre un peu l'atmosphère non ? Mais avec Raphael dans la parage ça allait être compliqué. A son niveau à lui c'était même plus un peu d'humour qu'il lui fallait. Même un cirque entier ne suffirait pas à le faire rire. De mon avis, il lui faudrait une bonne dose de laxatif. Mais si je lui avouais, je crois qu'il ne resterai plus grand-chose de ma personne.

D'un sens, je voulais bien comprendre que Raphael était sur les nerfs. Mais il ne fallait pas abuser, il n'y avait pas mort d'homme non plus. Puis Sam était assez grand pour savoir ce qu'il faisait non ? Si Raphael me reprocha de ne pas prendre la chose assez au sérieux, je ne l'écoutais qu'à moitié et allai étreindre Sam en lui demandant quelques nouvelles. Je souris en l'écoutant parler. Parce que mine de rien, j'étais quand même content de le voir. Je répondis donc joyeusement :

- A vrai dire, il m'a viré, mais je l'avais mériter. Puis il a fini par me reprendre. Si tu veux revenir je pense pas que Raphael s'y oppose vraiment.

A croire que ça devenait une habitude avec Sam de parler de Raphael comme si il n'était pas là, alors qu'il était juste à côté de nous.

- Sinon ça va oui, merci !

Je fini ma phrase en souriant. Puis il n'avait pas tort, c'est vrai que ça allait mieux entre Raphael et moi. Au moins, j'étais bien sûr maintenant qu'il ne risquait pas de me planter un pieux dans mon sommeil, quoique… Je perdis cependant mon sourire en entendant Sam s'adresser Raphael. Si ils continuaient à se parler sur ce ton. Ca allait vraiment mal se finir cette affaire. Le mexicain ne tarda pas à réagir violemment en allant plaquer Sam contre un mur, une main sur sa gorge. J'aurais du m'y attendre mais je fus assez étonné quand même. Pas autant que par la discours de Raphael qui suivit. Attendez. Raphael et Sam ? Ensemble ? Et moi qui pensait que notre mentor était incapable de ressentir n'importe quel sentiment, si ce n'était pour ses vestes. Puis vu comment ça s'était passer entre Raphael et moi ses derniers temps… j'étais assez soucieux maintenant.

Je restais un peu à l'écart, le temps que le mexicain finisse son discours. Il n'empêche que j'étais soudainement perplexe. Je n'aimais pas trop ces histoires. Surtout que selon Raphael, Sam avait encore des sentiments pour lui ? Non, mais pourquoi ça me préoccupait tant ? Ce n'était pas comme si… Mmh… Si quand même, il devait bien y avoir quelque chose entre Raphael et moi, mais soudainement, je commençais à en douter bien plus. Qui me disais que je n'étais pas qu'une occupation pour le mexicain ? Que ça l'amusait de me mettre dans tout mes états, de me crier dessus et de débarquer n'importe quand dans ma chambre pour me faire des avances et… Et qu'il allait finir par m'abandonner comme il l'avait fait avec Sam. Je me repris assez rapidement. Il ne fallait pas que je pense à ce genre de chose maintenant.

Sans attendre plus longtemps, j'allais me mettre entre Sam et Raphael avant que ce dernier n'égorge le premier. D'ailleurs, je saisis le poignet du mexicain et serrait assez fort pour le forcer à lâcher prise. A vrai dire, je ne sais pas si j'avais fait ça de peur que Raphael ne tue Sam, ou si c'était parce que je n'aimais pas l'idée de voir ces deux là aussi proche ? Non, j'avais dit que je ne penserais plus à ça.

- Vous vous foutez de moi ? Tout ça pour ça ? Sérieusement, je veux pas prendre de partis, mais c'est totalement bête comme histoire, vous en avez conscience ?

J'avais l'impression d'être un prof qui dispute deux de ses élèves, c'était amusant, mais il fallait que je reste sérieux et crédible encore quelques instant.

- Raphael, à ce que je sache, Sam est assez grand pour faire ses propres choix. Tu ne peux pas le forcer à rester. Puis Sam, c'est vrai que t'as pas géré sur ce coup là. Enfin tu aurais pu au moins dire à Raphael que tu étais encore en vie ou alors à moi si tu ne veux vraiment pas lui parler, peu importe. Mais il est quand même le chef de ce clan avec des responsabilité et si il t'étais arrivé quelque chose… Ca aurait pu causer pas mal de problème.

Je ne disais pas ça sur le ton de reproche. Je parlais calmement et m'efforçais d'être impartial sur la situation. Ce n'était pas évident parce que je tenais au deux présent et n'avait aucune envie de gâcher nos relations.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 862 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Sam 14 Jan - 1:09
I swear one day I'm gonna die.Raphael, Simon & SamJe roule des yeux quand je l’entends. Non mais sérieux? il se fou de moi c’est pas possible. « Parce que je ne voyais pas la moindre raison de t’en donner. Tout simplement. » Pour moi, non, il est pas mon chef. Donc non. Aucune raison de lui donner la moindre nouvelle. C’est tout. « J’ai jamais fait parti de ton clan, je te dois rien du tout. » Au moins, ça a le mérite d’être clair non? C’est ce que je pense. C’est ce que j’ai toujours pensé, j’ai jamais voulu être de son clan, je lui ai même jamais dit que oui, je l’étais, alors je comprends même pas pourquoi il me dit être mon “chef”. Peut être bien qu’il s’est dit que parce qu’il m’avait transformé, j’étais forcement l’une de ses sbires t’sais.

Bref, pour pas changer, le mexicain râle parce que Simon a fait un peu d’humeur. Lui au moins il a voulu détendre l’atmosphère quoi. Faut quand même pas lui reprocher ça quoi. Bref, je me suis pas focalisé sur lui, sur cette manie qu’il avait de TOUT LE TEMPS râler. J’ai préféré me concentrer sur Simon qui lui au moins me parlait gentiment. Je plisse le nez quand je l’entends. Revenir hein? Merci mais non merci. J’suis très bien chez Chris, même si j’me sens un peu comme un parasite. Au moins, pas de Raphael Santiago là bas. C’est tout ce que je demande personnellement. « Merci, mais j’ai pas envie de revenir à l’hôtel, pas maintenant en tout cas.. » J’crois que ce serait pas une bonne chose, si je revenais maintenant pour de bon, soit j’allais commettre un meurtre, soit j’allais me suicider.
Soit j’allais carrément faire les deux tiens.

Bref, j’ai quand même du demander à Raphael ce qui avait bien pu le pousser à venir m'agresser de cette façon. Puis le voilà qui se jette sur moi. le choc avec le mur à été violent, vraiment. j’ai senti qu’il m’avait cassé un truc. J’avais mal. Mais bon, c’est pas comme si c’était un truc nouveau pour moi que les gens me cassent de partout. Alors ouais, j’réagis pas. J’me contente d’une grimace. J’le sens qui plante ses ongles dégueulasse dans ma peau. J’plisse le nez. puis j’le regarde quand il me parle. Non mais franchement. J’vous jure. Il est totalement teubé ce mec, j’sais même pas comme j’ai pu ne pas le remarquer avant. « Ah ouais. J’te demande ce que tu me veux, c’est vrai que j’fais trop ma victime. » Ouais, j’suis pas agréable. Ouais, j’ai pas envie de l’être. Puis, il l’est pas lui même. Preuve. Il est en train de me broyer la trachée le con. M’enfin, qu’il fasse. Bref. J’l’écoute quand il ouvre la bouche. J’te jure que si j’m’écouterais, j’lui enverais une bon coup de pieds là où j’pense. Il m'énerve. Parce qu’il comprends rien. Non bah non. sous prétexte que monsieur a tourné la page c’est facile pour tout le monde. Bah j’lui donne en mille. C’est pas facile. Pas du tout. Mais bien sûr, il comprends que dalle, il comprendra jamais.
J’m’en fous au pire.
Non c’pas vrai. Il m'énerve. Parce qu’il est pas foutu de se mettre à ma place. Parce qu’il s’en prends à moi comme si j’étais le seul à être en tord t’sais.

Bref, j’ai fini par croire qu’il me lâcherai pas. Mais au final, grâce à Simon, j’étais libéré de son emprise. J’me suis finalement concentré sur lui quand il a ouvert la bouche pour parler. Je me passe finalement la main sur le cou. J’sens encore les marques de ses ongles quoi. J’aime pas, c’est pas lisse c’est pas beau. Putain, pour un mec qui m’avait promis de jamais s’en prendre à moi, il m’a bien défoncé le cou là. Putain d’menteur. J’vais faire brûler ta veste préféré quand tu dormiras. Puis j’te la ferai bouffer. Juste parce qu’il mérite. Connard va. Bref. Revenons à Simon. Genre, l’autre nous sort. “tout ça pour ça”. Comme si ça représentait que dalle. Haha. On lui dit ou pas que ça a été la seule belle année de ma vie? Ouais bref. Pas le moment d’y penser, j’me contente d’un haussement d’épaule. Pas envie de parler. J’me suis comme totalement fermé à la conversation.

Bref, Simon se remets à parler, d’abord, il parle à Raphael. J’suis d’accord, avec ce qu’il dit. C’est vrai que j’suis grand, même si monsieur le nain mexicain semble penser le contraire. Ouais, pour lui j’suis clairement juste un bébé. C’est tellement agaçant sérieux. J’ai écouté ce que Simon me disait à moi. Franchement. J’suis pas d’accord. « Bah.. Il a mieux à faire que de se soucier de moi, puis avant que je m’en aille, quand je l’ai prévenu il m’a dit, je cite : “Pourquoi tu me le dit ? Ce n’est pas comme si ça pouvait m’intéresser.” Donc, comme il en avait clairement rien à foutre que je m’en aille, je vois pas pourquoi je lui aurais donner des nouvelles. » On est d’accord non? Il s’en fout, donc il a qu’à aller s’faire foutre tiens. Puis bon, il aussi dit que j’étais plus son problème. Mais bon, ça j’le garde pour moi, peut être que j’veux pas que Simon voit Raphael comme le connard sans coeur qu’il est. J’suis gentil hein? Ouais, un peu quand même. « Puis si tu veux mon avis.. Franchement. Si j’étais mort, ça lui aurait juste fait un novice de moins dans les pattes donc au pire.. » Limite il aurait pas vu la différence, il est genre bien trop occuper à baver sur Simon. « Mais bon, c’est vrai que j’aurais pu te parler à toi, mais j’avais pas envie de déranger je suppose. » Puis, j’pars un peu du principe que si personne te demande de nouvelle, c’est que les gens s’en fichent un peu, alors j’en donne jamais à personne. C’est comme ça. Ca changera jamais. « M’enfin bon. J’suis venu ici pour chercher quelques affaires à moi. Pas pour me faire râler dessus par grumpy cat alors.. » Si j’pouvais prendre mes fringues, ma console et mon ordi, ça serait vraiment cool quand même. J’me suis tourné vers Raphael. « Et je viens voir mon chat. Il y a interet pour toi qu’il aille bien, sinon.. Sinon.. J’te roule dans de la noix de coco et je t’appelle Raffaello.. Non ça c’est naze. Sinon je brûle ton dressing et donc TOUTES tes vestes. » HA. Il sait à quoi s’en tenir le petit là.
©YOU_COMPLETE_MESS - 1099 mots & moins de 48h


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Sam 14 Jan - 12:42
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Raphael ne pouvait s’empêcher de grogner en l’écoutant parler, parce que sérieusement, de qui se foutait ce gamin ? Il ne faisait pas parti de son clan et n’avait jamais voulu en faire partie ? Et en plus de ça, il ne lui devait vraiment rien ? Raphael se demandait vraiment sur quel genre d’ingrat il était tombé. Raphael l’avait amené dans son chez lui, avec sa famille, il a tenté de le nourrir comme il pouvait, il a même voulu lui apprendre à supporter sa nouvelle condition et même à apprendre à user de ses nouvelles capacités, mais sinon, c’est vrai, Raphael n’a jamais rien fait pour lui. Sam ne lui est pas du tout redevable. Quel sale gosse. C’était vraiment dans des moments comme ça que Raphael se demandait comment ça se faisait qu’il avait pu tomber sous son charme un jour, comme il a fait pour accepter d’être son petit ami alors que maintenant, il a clairement envie de l’étriper. Et il était persuadé que personne ne pourrait vraiment le blâmer. On ne pouvait même pas dire que Sam ne le cherchait pas un minimum. Pour lui, il le cherchait totalement. Il l’écoutait parler avec Simon, comme si c’était une belle petite conversation qu’il avait avec un ami, et ce n’était pas vraiment faux en fait. C’était ce qui se passait. Raphael appréciait tout de même le fait que Simon, lui, assume le fait qu’il se soit fait chassé du clan pour une raison valable, qu’il l’avait mérité, pas comme l’autre petit con.

Peu de temps après, Raphael avait tout de même perdu son sang froid, ce qui n’arrivait pas tellement souvent, en temps normal, mais le voilà entrain de plaquer Sam contre un mur, s’en fichant clairement du fait qu’il puisse lui avoir cassé quelque chose et qu’il lui broyait la trachée. “Tu ne fais pas la victime en me demandans ce que j’te veux, mais en disant comme quoi je t’ai poussé à t’en aller et blah blah blah.” Lui dit-il avant de rouler des yeux. Et il lui avait sorti des choses qu’il n’aurait peut-être pas dû dire, surtout pas avec quelqu’un derrière qui entendait toute leur conversation, mais maintenant, c’était dit. Il ne pouvait pas revenir en arrière, et il ne le voulait pas de toute manière. Peut-être qu’il regrettera plus tard, quand tout serait un peu plus clair dans son esprit, mais pour le moment, que dalle. Il n’avait pas pensé qu’il allait le lâcher un jour, pas tout de suite en tout cas, mais il fallait croire que Simon n’était pas du même avis. Il sentait le novice attraper son poignet assez fort, le forçant à lâcher Sam et Raphael dû se faire violence pour ne pas cracher à la gueule du binoclard, mais il ne pouvait pas le faire parce que dans l’histoire, il était totalement innocent. Il n’allait tout de même pas passer sa colère sur lui. Donc, il se contentait de lui lancer un regard mauvais quand il l’écoutait ouvrir la bouche, les crocs toujours sortis. Le fait que ce soit Simon qui leur dise que tout ça était totalement bête n’était pas vraiment plaisant pour le mexicain. Parce que si Simon trouvait ça bête, ça devait être le summum de la bêtise.

Le brun reprenait la parole, lui parlant d’abord à lui et le vampire croisait ses bras sur son torse en le regardant attentivement, pinçant les lèvres. “Je pourrais.” Se contentait-il de dire parce qu’il pourrait forcer Sam à rester s’il en avait envie, d’abord. Maintenant que Camille n’était plus enfermée dans un cercueil, ils en avaient un de libre et il pourrait clairement y foutre Sam s’il en avait envie. Il ne fallait pas le tester. Mais bon. Le voilà qui tournait ensuite son attention sur Sam et Raphael écoutait son ex-petit ami parler, roulant des yeux. ”Juro a Dios.” Soufflait-il. “J’ai l’impression que t’es un peu long à la détente, Sam, après tout ce temps.. Tu ne me connais même pas. Le fait que tu veuilles te barrer m’a vexé, donc je t’ai dit ça sous le coup de la colère.” Lui dit-il froidement. C’était le cas, ça l’avait vexé parce que c’était tout de même ce qui l’avait poussé à penser qu’il était un second choix même pour les personne qui l’aiment, que tout le monde préfère toujours aller autre part. Sam avec Enaël, Simon avec Clary. Le shéma se répète et c’était tout de même assez énervant. “Et puis, t’as totalement tort, ça ne m’aurait pas soulagé que tu sois mort, même si j’aurais eu un novice en moins. Ce n’est pas comme si celui qui me serait resté est moins fatiguant.” Il lançait un regard à Simon, lui lançant clairement un pic, mais pour lui, ce n’était pas méchant. Pas vraiment en tout cas. Puis après, il décidait de ne pas rajouter son grain de sel dans le reste de la petite conversation parce que bon, il n’avait rien à dire sur le fait qu’il aurait dû donner des nouvelles à Simon. Parce qu’il n’y avait rien à dire, c’était vrai. Il aurait dû. “Pour les amener où?” Là où il habitait maintenant, question bête. Mais il espérait tout de même avoir assez d’informations sur l’endroit où il restait pendant la journée. Il voulait tout de même savoir si c’était sauf comme endroit. Ce serait assez con s’il restait dans un endroit où il risquerait de cramer. Puis le voilà qui se tournait vers lui et Raphael ne pouvait s’empêcher de rouler des yeux en écoutant la tentative d’humour de Sam. “Je ne vais même pas relever ton jeu de mot.” Il roulait des yeux. “Et je vais mettre mes vestes sous clé.” il croisait les bras sur son torse. “Quoique je n’en ai pas besoin parce que Simon va très bien, il est même dans ma chambre entrain de dormir.” Lui dit-il avant de froncer les sourcils en réalisant qu’il avait vraiment dit le nom du chat. Alors que le vrai Simon était là. Il se tournait vers ce dernier avec les sourcils toujours froncés. “C’est Sam qui l’a appelé comme ça.” Dit-il rapidement, pour ne pas paraître comme quelqu’un de trop bizarre. Simon le verrait tout de même d’une autre façon s’il venait à penser que le mexicain appelait un chat comme lui. Il n’allait décemment pas lui dire que Sam avait fait ça pour que Raphael ne jette pas le chat dehors et que, le pire dans tout ça, c’était que ça avait marché.

code by lizzou x 1 005 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Ven 20 Jan - 16:32

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Sincèrement, j'avais très envie de partir. J'avais beau aimer Raphael et Sam. Là, ce n'était juste pas supportable. J'avais l'impression de me retrouver entre deux collégiennes qui se faisaient un drama à cause d'une ancienne relation. Relation dont je n'avais pas envie du tout d'avoir des détails. Rien que d'y penser, ça m'énervait et je crois qu'on avait pas beaucoup d'un vampire en rogne en plus ici. J'étais presque sûr que c'était précisément pour que je joue les médiateurs que Raphael m'avait emmené. Après tout, j'étais ami avec Sam, il s'était sûrement dit que ça aiderai un peu. Mais pas du tout. Au contraire, de mon point de vue, si ils avaient tout les deux été des adultes responsable, ils n'aurait eu besoin de personne pour compter les points.

Je ne pouvais pas prendre de parti pour l'un ou pour l'autre. Ils ne pouvaient pas me demander ça. Pas que je ne sache pas vers qui j'avais plus intérêt de me tourner. Mais justement parce que j'avais peur d'admettre que je faisais plus confiance à Raphael. Cependant, j'avais des raisons. Même si je commençais à en douter. Rah ! Mais j'avais vraiment pas besoin de ça en ce moment quoi ! Je commençais à peine à remettre ma vie en place là ! Il fallait vraiment qu'ils me prennent pour témoins de leur engueulade ces deux là ? Plus en plus, je n'aimais pas entendre dire des trucs pareil à Sam. OK, je n'allais pas dire que c'était mal que Raphael s'inquiète pour lui et ne le veuille pas mort. Cependant, l'idée qu'il puisse tenir à lui… Merde, c'est que je commençais vraiment à être jaloux et c'était peut être pour ça que je m'étais interposé et que j'étais toujours là aussi.

Je soupirais en écoutant Sam et les réponses que lui donnait Raphael, même si ce premier s'adressait clairement plus à moi. A vrai dire, je ne savais même pas si c'était utile que je réponde.

- Je… Ok… Donc Raphael à t'as dit plein de connerie sur le coup de l'émotion alors qu'il ne le pensait pas, du coup tu es partis. Et maintenant il grogne parce que tu l'as pas prévenu. J'ai même pas envie d'essayer d'arranger tout ça en fait. Continuez à vous crier dessus si ça vous fait plaisir. Vous avez tout l'éternité pour ça.

Quoique, je n'avais peut-être pas tout suivit parce que voilà que Sam parlait de son chat qui était apparemment à l'hôtel. J'essayais de ne pas trop sourire essayant d'imaginer Raphael devenir un Raffaello. Et ce dernier commença à parler de moi dans sa chambre ? J'étais perdu là. Le Mexicain fini cependant par préciser qu'il s'agissait du nom du chat, Simon. Je lançais un regard intrigué à Sam :

- Je te manque tant que ça ?

J'affichais un sourire qui montrait plutôt clairement que ça m'amusait. On avait pas idée d'appeler son chat comme moi aussi. J'avais un peu de mal à comprendre pourquoi. Mais j'imagine que Sam allait me donner une explication. A moins que ce ne soit juste le premier nom qui lui soit venu à l'esprit à ce moment là. C'était possible aussi.

- Pourquoi tu m'as pas dit que Sam avait un chat ?

Cette fois-ci je m'adressais à Raphael. A croire qu'il suffisait de parler chat et j'étais tout de suite plus détendu. Comme quoi, ces petites bêtes avaient vraiment un pouvoir. Ce n'était pas possible autrement. Pourtant si j'aimais beaucoup les chats, je n'étais pas sûr que ce soit très réciproque. Et je trouvait ça assez étonnant d'apprendre qu'un chat pouvait vivre parmi des vampires sans se faire dévorer très rapidement. Mais c'était peut-être mon côté novice qui parlait là encore. Quoique, quand il s'agissait de sang, je me contrôlais plutôt bien. Puis d'un côté, qui voudrait faire du mal à un chat de toute façon ? Ils étaient bien trop adorable pour ça. La preuve, même Raphael était incapable de mettre celui de Sam dehors.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 663 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Mer 25 Jan - 22:55
I swear one day I'm gonna die.Raphael, Simon & SamJ’ai même pas voulu lui répondre, franchement, il m'énerve trop et fallait vraiment que j’arrive à garder mon calme. Je veux pas m'énerver pour de bon, parce que j’suis pas sûr de savoir ce que je pourrais bien être capable de faire, et j’ai quand même vraiment pas envie de me retrouver à faire je ne sais trop quelle connerie que je regretterais certainement. Je suis resté bien sage quand Simon m’est venu en aide et quand il a parlé, mais il a quand même fallu que j’ouvre ma gueule. Parce que bon, faut quand même pas abuser. Voilà que Raphael me réponds. Je croise les bras et me tourne vers lui, un air blasé sur le visage. « Bah excuse moi, mais quand on était ensemble, tu ne t’ai jamais comporté comme ça. Alors, ouais, j’ai l’impression de ne plus te connaitre. » Moi ce que j’ai connu, c’est un Raphael, certes ronchon, mais qui s'énervait pas, il était toujours calme, il était gentil. Autant dire que depuis que je l’ai retrouvé, j’ai bel et bien l’impression de me retrouver face à un inconnu. C’était bizarre, assez dérangeant aussi.  A ce qu’il me disait ensuite, j’ai roulé des yeux. « Ouais c’est ça. » J’y crois même pas quoi. Mais bon, je vais rien dire de plus. J’écout Simon qui parle et me contente d’un haussement d’épaule. On a l’éternité hein? J’en suis pas convaincu. non parce que pour le moment, j’ai pas l’intention de revenir le voir ne serait ce qu’une seule fois, j’ai pas envie qu’il se remette à me gueuler dessus. Alors, non, on a juste ce petit moment pour râler, m’enfin, c’est mon avis à moi en tout cas.

Bref, changement de sujet, j’pense que c’est mieux. J’ai dit que je voulais mes affaires. Raphael me demande ou je veux les amener. « Bah chez moi peut être ? » Logique non ? J’vais rien préciser de plus, j’ai pas envi de rajouter quoi que ce soit. J’ai pas envie de lui dire ou je vis, j’ai pas envie qu’il le sache, je voudrais pas qu’il rapplique comme ça sans raison, à l’improviste. On en est venu à parler du chat. Mon petit chat qui me manquait. Il m’a dit que Simon allait bien, j’étais vraiment content. Je me demandais s’il avait grandi depuis la dernière fois. Je pense pas non plus qu’il aurait pris trente centimètres, mais peut être que je verrais une petite différence. J’ai regardé Raphael quand il se justifiait sur le prénom. Ouais, c’est moi qui l’avait donné. Mais j’avais eu une bonne raison. J’ai regardé Simon quand il parlait. « Oui, tu me manquais, mais c’est pas pour ça que le chat s’appelle comme ça. » Ouais, j’allais vraiment me faire un joie de griller Raphael. J’ai regardé le mexicain avec un sourire amusé sur les lèvres. « Non, en fait, c’était le seul moyen pour qu’il veuille bien le garder.. Dis toi que de base, il voulait le mettre dehors, mais quand je lui ai dit son nom, il a accepté de le garder à l’hôtel et il m’a même dit qu’il le protégerait. » Je dis ça l’air de rien, comme si c’était l’annecdote la plus banale au monde quoi. Puis je me suis tourné vers Raphael. « Oh pardon, j’espère que tu voulais pas que ça reste secret au moins? » Je ris un peu, plus fort que moi, puis je me suis avancé vers l’hôtel, j’avais envie de voir mon chaton quand même. J’ai pas attendu qu’on me suive, même si je me doute bien qu’ils allaient le faire. Raphael n’allais certainement pas me laisser entrer seul dans l’hôtel. Je suis allé jusqu’à sa chambre, j’y suis entré rapidement et j’ai regardé mon petit chaton tout roux qui dormait sur le lit. TROP. MIGNON. Je vais mourir.. Je me suis approché du lit et bon.. J’ai pas résisté, il a fallu que je le soulève pour le serrer contre moi et le porter jusqu’à Simon. Je lui ai montré le petit animal. « Simon, je te présente Simon le petit chat. » J’ai donné de petites caresses à la boule de poil qui venait de se réveiller. « Il est mignon hein? » Je me suis penché pour embrasser l’animal avant de le donner à Simon pour qu’il lui fasse de petits câlins.
©YOU_COMPLETE_MESS - 567 mots ♦ moins de 7j


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Ven 27 Jan - 21:07
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Raphaël ne pouvait s'empêcher de rouler des yeux lorsqu'il entendait le jeune homme parler, quand la voix de Sam résonnait à ses oreilles. Ouais, il n'avait pas agit de la sorte quand ils étaient ensemble, mais c'était tout bonnement parce que justement, ils avaient été ensemble. Raphaël est toujours différent avec la personne dont il est sous le charme. C'est sûrement pour ça qu'il avait été… clément avec Simon. Et c'est pour ça que maintenant que tout était fini avec Sam, il agissait différemment. Peut-être parce qu'il avait besoin d'être plus ferme avec lui parce que lorsqu'il ne l'était pas avec ses novices, le résultat n'était pas des meilleurs. Ou peut-être que c'était uniquement le fait qu'il était également devenu plutôt invivable depuis qu'il était un vampire le Sam. Et dire qu'en temps normal, c'est l'inverse. “Comme si ça pouvait t'étonner ! On ne s'était pas vu pendant des mois ! Tu pensais réellement que nos retrouvailles s'étaient romantiques ?!” Demandait-il d'un air incrédule. “De plus, on ne peut pas dire que toi aussi, tu as été la personne la plus sympathique au monde.” Sérieusement, y’a un moment, il fallait que Sam arrête de dire que ce n’était que Raphael qui avait des torts là dedans. Raphael ne niait pas le fait qu’il agissait comme un con depuis qu’ils s’étaient revus, mais c’était bien parce que Sam le cherchait. Finalement, Raphael roulait des yeux alors qu’il écoutait Sam poursuivre sur sa lancée.

Il écoutait ensuite Simon qui parlait, haussant doucement un sourcil. Il aurait pensé qu’il tenterait un peu plus de les réconcilier, mais le fait qu’il ne le faisait pas n’était pas plus dérangeant pour être totalement honnête. Il fronçait les sourcils en écoutant Sam, poussant un léger grognement. “Oui, je m’en doutais, Sam. Mais où est ton chez toi ?” Il avait tout de même le droit de savoir, non ? Ouais parce que bon, même si Sam pensait qu’il n’avait pas à lui dire, ce n’était pas pour autant que Raphael ne voulait pas le savoir. Il faisait parti de son clan parce que c’était tout de même son novice quoi. Il n’avait pas à aller se promener n’importe où sans jamais lui dire tout ça. Puis, le sujet avait rapidement dérivé vers le chat de Sam pour le grand malheur de Raphael. Il n’avait clairement pas envie que Simon sache pourquoi Sam l’avait appelé comme ça, mais le hic, c’était qu’il se doutait bien qu’il allait le sortir. Ce petit con-là. Il lançait un regard noir à Sam alors qu’il lui disait que Simon lui manquait, mais que ce n’était pas pour ça qu’il avait envie de l’appeler comme ça. Il sortait les crocs en écoutant Sam, sérieusement, pour qui se prenait-il à sortir ce genre de choses ? Il ne pouvait pas tout simplement lui dire qu’il l’avait appelé comme ça pour qu’il garde le chat ? Non, il fallait qu’il donne tous les détails, ce qui faisait grogner Raphael. “Tu racontes n’importe quoi.” Il roulait des yeux, tentant tout de même de garder un semblant de crédibilité, même s’il doutait bien que ça n’allait pas être possible bien longtemps. Même si Simon et lui s’était bien rapproché, il n’avait pas besoin de connaître ce genre de choses. Il finissait par hausser les épaules par la suite. “Tu me l’as jamais demandé.” C’est vrai quoi. Pourquoi lui dire alors qu’il ne lui demandait pas ? “Et puis, je n’aurais pas envie que t’en fasses ton quatre heures.” Ça n’aurait clairement pas été charmant.

Finissant par regarder Sam s’en aller, Raphael prenait bien rapidement la main de Simon dans la sienne pour user de sa rapidité vampirique, se retrouvant bien assez vite dans sa chambre. Ouais, il aurait pu laisser Simon le suivre tout seul, mais disons qu’un peu de contact ne pouvait pas faire beaucoup de mal. Dans la chambre, il se contentait de s’appuyer contre le bureau, croisant ses bras sur son torse alors qu’il observait la scène. “Tu va aussi le ramener avec toi ?” Demandait le mexicain en fronçant légèrement les sourcils parce que mine de rien, il appréciait tout de même beaucoup ce petit chat. Il s’était habitué à l’avoir dans sa chambre.

code by lizzou x 709 mots en moins de 48h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 29 Jan - 16:40

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Déjà en temps habituelle je n'aimais pas entendre les autres se disputer. Je crois que personne n'aime ça à vrai dire. Quoique, dans le cas de Raphael, j'avais des doutes. Il passait tellement de temps à grogner sur tout le monde… Bref, tout ça pour dire que je n'aimais pas ça, mais j'aimais d'autant moins entendre deux personnes à qui se tenait se disputer. Et je n'aimais pas trop la tournure que prenait leur dispute non plus. J'avais déjà du mal à m'imaginer les deux ensembles. Et je n'avais pas forcément envie d'en savoir plus sur leur relation. Parce que plus j'en savais, plus je doutais de la confiance que j'avais placé en Raphael, et plus j'en venais à apprécier l'idée que Sam s'éloigne de l'Hotel. Ce qui n'était clairement pas très sympathique de ma part. J'essayais de ne pas penser à tout et de rester raisonnable. Cependant, c'était loin d'être évident. Les deux ne me facilitaient pas la tâche.

J'avais donc fini par m'interposer, histoire de faire quelque chose avant qu'il ne soit trop tard. Et aussi histoire de ne pas être venu pour rien. Quitte à ce que Raphael m'ait traîné jusqu'ici, autant que je serve à quelque chose maintenant. Mais les deux réussissaient tout de même à se prendre la tête, malgré ce que j'essayais de leur faire comprendre. J'avais l'impression d'essayer de réconcilier deux gosses. C'était affreux. J'avais pas signer pour ça en revenant à l'Hotel ! Je n'avais rien signé du tout d'ailleurs. Raphael tenait visiblement à savoir précisément où Sam habitait. Mais il ferait quoi d'une telle information hein ? Une part de moi me disait que c'était normal, il était chef du clan, Sam était son novice, il avait le droit de savoir. Mais une autre part de moi était totalement révolté à l'idée que Raphael puisse aller voir Sam en dehors de l'Hotel. Et étrangement, ce fut cette dernière partie qui parla plus fort et je me permis de m'interposer en essayant de paraître crédible :

- Hum… Raphael… Sam est grand. Je pense qu'il est capable de pouvoir s'occuper de lui même. Tant qu'il a un toit c'est ce qui compte non ? Après tout tu vois bien, il est en un seul morceau jusque là. C'est pas la peine d'en rajouter. Tu peux lui laisser un peu d'espace pour vivre aussi. Après tout, ce n'est pas ce que tu voulais qu'il prenne un peu de distance par rapport à tout ça ?

Ca se sentait que j'étais assez hésitant. Mais heureusement, Sam me donna un échappatoire en me parlant de son chat, qui portait le même nom que moi. Ce détail me fit bien rire. J'avais tenté d'émettre une théorie à ce sujet, mais Sam la démentit, et m'expliqua rapidement quelle était la véritable raison de son choix. Sam avait appelé son chat Simon pour que Raphael concède à le laisser à l'Hotel et accepte même de le protéger ? Juste parce qu'il s'appelait comme moi ? Le mexicain grogna évidement que ce n'était pas vrai. Mais je l'ignorais assez facilement. De toute façon, Raphael se plaignait toujours de tout quand ça le concernait. Mon regard alla de Sam à Raphael pendant un petit instant. J'étais assez divisé entre l'envie de rire, ou l'envie de trouver ça absolument adorable. Dans le doute, je me mis à sourire tout de même. Puis je me mis à rire malgré tout. Si Sam disait tout ça surtout pour embêter Raphael.

- C'est adorable…

C'est tout ce que je fus capable de dire avant de suivre Sam jusqu'à la chambre de Raphael pour aller y voir son chat. Je crois que je n'étais jamais rentré dans la chambre du mexicain avant ça. A chaque fois, c'était lui qui venait envahir la mienne. Ou on se croisait dans les autres pièces de l'Hotel. Mais la chambre de Raphael n'avait rien de très exceptionnel en fait. Elle était comme toutes les autres, avec un lit, des étagères, une armoire, et tous les autres meubles de base. Elle était parfaitement rangée. Ce qui ne m'étonnait guère de la part du vampire. Ca changeait de ma chambre où il y avait des vêtements un peu partout, des comics, des livres et des feuilles de brouillons en tout genre en vrac. Je repérais rapidement le chaton roux que Sam tenait dans ses bras avant de venir me le donner en me le présentant.

Je n'avais jamais eu d'animal de compagnie. Mais j'avais toujours aimé les chats. En même temps, qui n'aimait pas ces petites boules de poils adorables ? J'accordais quelques caresses à mon homonyme qui s'était mit à ronronner. Je voulais bien comprendre que Raphael n'ait pas pu lui résister. La voix de Raphael me fit presque sursauter alors que j'avais commencé à parler au chat, comme on pourrait parlé à un bébé. Ca me semblait assez logique que Sam veuille récupérer son chat non ? Mais il y avait comme une pointe de déception dans sa voix qui m'amusai. Je ne pu m'empêcher de rire en faisant la remarque :

- Tu sais Raphael, tu ne peux pas protéger tous les Simon du monde. D'ailleurs si tu commence à ramener tous les êtres qui portent mon prénom dans ta chambre… Je vais finir par me poser sincèrement des questions sur ta santé mentale. Et sûrement être jaloux aussi.

Je me mis à rire de nouveau et accordait un bisous sur la tête de Simon avant de le rendre à son propriétaire. Il avait sans doute manqué à Sam lui aussi.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 923 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Ven 17 Fév - 17:41
I swear one day I'm gonna die.Raphael, Simon & SamJe croise les bras et pousse un soupir, passablement agacé. J’ai l’impression qu’il se moque limite de moi quoi. « Non mais tu me prends u=pour un débile c’est pas possible. » Comme si j’étais pas assez intelligent pour me dire qu’après je ne sais pas combien de mois, il allait pas se jeter dans mes bras et me répéter à quel point il m’aime. Non. J’suis pas assez con pour ça. Mais apparement, j’ai quand même été naïf de penser qu’il me dirais simplement que je lui avait manqué, qu’il était content de me revoir. Ouais. J’avais été assez stupide pour croire qu’il serait gentil avec moi comme il avait pu l’être avant. « Ah bah ouais, c’est vrai j’ai trop envie d’être gentil avec un parfait connard comme toi. » Il croit quoi lui, ouais, j’suis gentil de base, mais faut pas pousser non plus. Si t’es pas sympa avec moi, je vais pas l’être quand même.

Raphael insistait pour savoir ou je vivais, comme si ça pouvait lui servir à quelque chose. comme s’il pensait que j’allais lui dire. Sauf que non, il peut toujours se gratter, il le saura pas, pas de ma bouche dans tous les cas. Parce que moi j’ai vraiment pas envie de lui dire. Pour le coup, Simon à parlé pour moi, il a plus ou moins dit ce que je voulais dire, mais de manière plus douce. Que j’étais un grand garçon, que je me débrouillais très bien tout seul, enfin, avec Chris, pas tout seul.

Bref, on en est venu à parler du nom de ce chat, bien sûr je me suis senti obligé de griller Raphael. Bah ouais, quand même, je vais pas le laisser s’en sortir comme ça. Il a qu’à assumer et puis c’est tout. Ce qu’il ne fait pas du tout, vu qu’il me dit que je raconte n’importe quoi. « Tu sais aussi bien que moi que c’est pas le cas. Sinon tu l’aurais pas garder. » Clairement, j’suis sûr et certain qu’il l’aurait remis dehors. Je le sais. Je connais assez Raphael.

Bref, on a bougé pour se retrouver dans sa chambre, j’avais eu envie de voir mon chaton d’amour. il est toujours aussi mignon. J’ai voulu le donner à Simon. Pour qu’il le voit au moins une fois et qu’il voit comme ça chat est juste adorable. Dire quand je l’avais trouvé il était pas plus grand que ma main tellement il était petit.. J’ai continué de le regarder, j’ai souri quand il s’est mis à ronronner avant de relever la tête pour me tourner vers Raphael quand il me parlait. Ca s'entend qu’il avait pas envie que je le prenne avec moi.. J’ai regardé le chat, réfléchissant quelques secondes. « Non.. Tu sembles assez attaché à lui, je vais pas te le prendre. » Je suis pas si cruel quand même, puis, ce chat sera mieux ici avec Raphael qui pourra toujours lui donner de l’amour. J’ai repris le chat quand Simon me le donnait et je l’ai serré contre moi avant d’aller m’installer sur le lit, je m’y suis allongé sur le dos et j’ai posé le petit chat sur mon torse pour lui donner de petites caresses. Mais il a pas trop tarder à bouger. Il est descendu maladroitement du lit et à couru vers Raphael et s’est frotté contre sa chaussure.
©YOU_COMPLETE_MESS - 567 mots ♦ moins de 7j


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Sam 25 Fév - 14:56
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Clairement, oui, Raphael le prenait pour un débile, mais il ne pensait pas que le dire à voix arrangerait les choses. Non, au contraire, le mexicain pensait bien que ça ne ferait que mettre de l’huile sur le feu et malgré le fait que Raphael avait en amour le fait de traiter tout le monde de crétins finis, il savait quand est-ce que c’était une mauvaise idée. Roulant des yeux, il se contentait de pousser un léger grognement. “Il en faut un pour en reconnaître un autre.” Lui dit-il avec un air clairement blasé sur le visage. Parce que c’était clairement la seule chose qu’il ressentait là tout de suite. Dios, il avait toujours douté du fait que les vampires puissent avoir des migraines, mais là de suite, il n’en doute même plus une seule seconde. Puis finalement, Raphael lui avait demandé où est-ce qu’il était, parce que c’était tout de même clairement son droit de savoir ça, mais Sam ne lui répondait pas, Simon le faisait à sa place. Poussant un long soupir, il se contentait de hausser vaguement les épaules. “Mh… C’est vrai.” Bon… Pas totalement, parce que Raphael n’était clairement jamais content, mais on va dire que c’est déjà ça.  Si Sam n’est pas en danger ou avec des personnes un peu trop louches, c’était déjà bien, on va dire. Le seul problème était que, malheureusement, le sujet était rapidement détourné vers le chat et son nom, nom que Sam avait cruellement donné au chaton pour que Raphael ne s’en débarasse pas et nom qu’il dévoile maintenant de manière plutôt cruelle elle aussi. Raphael aurait presque envie de le frapper au visage là tout de suite. “Tu ne sais pas de quoi tu parles.” Répondit-il en lançant un regard noir, tournant la tête rapidement quand il entendait Simon rire, puis dire qu’il trouvait ça adorable. Dios, si aujourd’hui en se levant il aurait appris que les deux vampires allaient clairement se foutre de lui, il serait sûrement resté dans son lit. Ça aurait été clairement mieux pour être totalement honnête.

Finalement, les trois vampires se dirigeaient assez rapidement vers la chambre de l’aîné, tout ça pour aller voir le chaton dont tout le monde parlait. Il regardait la scène qui se déroulait devant ses yeux, que ce soit Sam avec le chat puis… Simon qui parlait avec le chat comme si c’était un bébé… Il aurait été tenté de se moquer de lui, mais en réalité, il fallait bien avouer qu’il le faisait aussi quand il était tout seul, mais il n’allait sûrement pas le dire à qui que ce soit. Et personne n’arriverait jamais à le prendre en flagrant délit… “Je peux toujours essayé.” Se contentait-il de lui répondre. Protéger tous les Simons de la terre seraient sûrement bien moins fatiguant que de protéger Simon Lewis, un aimant à ennuis. “Jaloux ?” Demandait-il finalement en arquant un sourcil, parce qu’il ne comprenait pas vraiment pourquoi il serait jaloux. Pour le leader, ça n’avait pas beaucoup de sens, mais après tout… Quand est-ce que ce que Simon disait avait entièrement du sens à ses yeux ? Jamais. Puis, regardant Sam avec le chat, il reprenait la parole. “Tu es sûr ? Après tout… C’est ton chat.” Déclarait-il avant de se baiser pour attraper le Simon tout poilu, le portant comme s’il portait un bébé pour lui faire des caresses. Regardant les deux novices l’un après l’autre, il décidait que peut-être que maintenant que Sam était là, il pourrait tout de même tenter de faire quelque chose qui pourrait leur servir dans un futur proche. “Bon, étant donné que je vous ai tous deux sous la main, je pense que ce serait une honte de gâcher ce temps si précieux. Je vais donc vous proposer d’aller vous entraîner ?” Toute personne connaissant Raphael devrait savoir que lorsqu’il proposait quelque chose… Ce n’était clairement pas une proposition, mais un ordre. Mais dans le doute qu’ils ne trouvent quelque chose de mieux à faire… Cela restait tout de même une question.

code by lizzou x 681 mots en moins de 14j



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Jeu 2 Mar - 20:15

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Je sais pas trop si c'était vraiment pour ça que Raphael avait tenu à ce que je sois présent à cette entrevue. Cependant, j'avais fait de mon mieux pour jouer les médiateurs. Et il me semblait que je m'en était pas trop mal sorti au final. Personne n'était mort ou blessé, c'était déjà un bon début, non ? Enfin mort… Si, techniquement, nous étions tous les trois mort. Mais pas encore plus mort que nous ne l'étions déjà si vous préférés. Vous savez, mort… Mort quoi ! Et pas à moitié vivant. Bref, je n'allais pas encore me lancer dans un débat sur le sujet. Sinon ça allait encore durer un petit moment. Puis, ce n'était pas comme si je n'avais pas comme si je ne l'avais pas déjà fait un million de fois. Et le résultat était toujours le même : ça ne servait à rien. Il fallait que j'arrête de vouloir expliquer l'inexplicable aussi.

En fait, essayer de calmer Raphael et Sam, c'était un peu comme être un parent entre ses deux enfants qui se disputent. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, mais on avait tout de même fini par arriver à quelque chose. J'ignorais volontairement les dernières insultes que les deux c'était lancé. Je n'avais vraiment pas envie de passer ma nuit là dessus. Pas que j'avais mieux à faire. Mais c'était loin d'être fun de joueur les médiateurs. Je pouvais définitivement rayer cette profession de la liste des métiers que je pourrais faire. Enfin, si j'avais une liste. Et si j'avais des plans pour l'avenir aussi. Maintenant que j'étais immortel, autant vous dire que l'avenir me semblait vaste. Et même trop vaste en fait. Donc pour le moment j'adoptais la techniquement de « vivre le moment présent. De toute façon, avait toutes les galères qui me tombaient dessus ses derniers temps, c'était peut-être plus sage de ne pas trop se projeter dans l'avenir.

Heureusement le chat de Sam, qui portait le même nom que moi, nous apporta une bonne distraction. Même si le nom de l'animal faisait un peu polémique du coup, le sujet passa rapidement, et nous étions à présent tous les trois dans la chambre de Raphael à câliner Simon-chat. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que Raphael me réponde en disant qu'il pouvait bien essayer de protéger tous les Simons du monde et s'interroger sur le fait que j'étais jaloux. A vrai dire, je n'osais pas lui répondre. Je risquais de m'embrouille bêtement alors que je ne faisais que blaguer de base. Mais j'étais plus étonné encore que Sam propose à Raphael de garder son chat. La décision ne me revenait pas. Cependant, c'est vrai que le chaton et le mexicain semblait assez liés.

Raphael avait d'ailleurs prit Simon dans ses bras et le caresser et même lui accorder un baiser. Je ne pu m'empêcher de trouver la scène adorable. Ce n'était pas souvent qu'on pouvait voir Raphael se comporter de la sorte. Je devais avoir un sourire attendrit… Ou tout simplement débile, plaqué sur le visage. Puis notre mentor nous proposa un petit entraînement, tant qu'on était là. C'est vrai que c'était pas mal d'en profiter. Quoique, je n'étais pas forcément sûr que ce soit la meilleure idée qu'il soit. Vu comment nos entraînements avec Sam avaient tendance à être assez… Catastrophique et plus énerver encore plus Raphael. Mais bon. Pourquoi pas après tout. Je n'étais pas bien sûr qu'il s'agissait d'une question en fait. Je me rapprochais du Mexicain, mais surtout pour venir gratter la tête de Simon-Chat.

- Hm. T'es sûr que tu es psychologiquement près à ça ? Perso, ça ne me dérange pas. Mais j'imagine qu'on a pas vraiment le choix, huh ?

Sans arrêter de caresser Simon, je levais les yeux vers Raphael, avec un petit sourire. Je sais pas trop pourquoi je souriais d'ailleurs. Je n'avais pas vraiment de raison de le faire dans le cas présent. On pouvait dire que c'était juste parce que j'étais du genre à toujours sourire bêtement sans réel raison. Mais je crois que la proximité avec Raphael n'y était pas pour rien non plus.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 688 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 5 Mar - 20:58
I swear one day I'm gonna die.Raphael, Simon & SamJe sais pas trop pourquoi j'accepte de laisser mon petit bébé à Raphael, j’ai beau savoir qu’il sera en sécurité, il va quand même me manquer ce petit chat. Il est tellement adorable aussi avec ses petites moustaches là. Je fonds à chaque fois que je pose les yeux sur lui. Enfin. Rectification, je fonce à chaque fois que je pose les yeux sur n’importe quel chaton. Ca a toujours été comme, ses petites animaux sont juste tellement adorable que tout le monde se devait de réagir comme ça en posant les yeux sur l’un deux. Il sont quand même tellement mignon que même Raphael J’aimePersonne Santiago est attaché à l’un d’eux. « Oui, je te le laisse. » Je sais qu’il sera gentil et qu’il en prendra bien soin tout comme moi je pourrais le faire, mais le hic, c’est qu’au fond, je sais pas si mon colocataire accepeterais que j’en ramène un, puis si ça se trouve, il est même allergique, les sorcier ça peut l’être non? J’en sais rien, je m’y connais pas du tout en sorciers.
Puis de toute manière, je crois que mon chat le préfère lui. La preuve, plutôt que de rester sur moi, il est allé se frotter aux chaussures de Raphael. Je l’ai regardé faire de loin, Je suis resté bien allongé dans le lit. Puis quand Raphael a ouvert la bouche je me suis légèrement redressé à l’aide de mes coudes et j’ai l’ai regardé. Un entraînement? Sérieux, moi qui pensait en être débarrassé, il suffisait que je me pointe à l’hôtel pour y avoir droit. Sérieux, si c’est comme ça, je viendrais plus jamais ici.. J’aime pas m’entraîner. Je suis totalement nul, j’arrive jamais à rien. J’suis juste tellement nul.  Mais bon, c’est pas comme si Raphael me laissait vraiment le choix en fait.. Je le connais assez pour savoir que même si je dis non, je vais devoir le faire, limite il hésiterais pas à me traîner par la peau du cul pour que je le suive. « Je serais tenté de dire non mais.. C’est pas comme si j’avais le choix. » Bref, j’ai rien dit de plus, je me suis levé du lit que j’avais totalement défait sans m’en rendre compte. Je les ai observé les deux. Non mais Simon avec son sourire à la con, il me donne clairement des envie de meurtre. Genre, l’autre il le regarde en mode, woah, Raphael il me fait trop sourire comme si c’était l’amour de ma vie. T’sais quoi? Peut être que c’est que dalle, mais ça m’fout clairement les nerfs, parce que ça devrait être moi. Mais bon, j’reste sage, genre trois seconde. Je m’approche des deux là et j’les regarde l’un après l’autre. « C’est pour quand le baiser hein? » Je plisse le nez. ouais, jaloux, j’l’ai dit, j’le suis peut être même un peu trop. « J’suis pas venu ici pour mater la scène finale d’un mauvais film romantique. » J’ai pas envie de voir ça, alors j’aurais pu me casser comme une personne normal l’aurait fait hein, mais non, faut pas oublier que j’suis chiant, alors histoire d’encore plus gâcher le moment, j’suis passé entre eux avant de sortir de la pièce pour me rendre dans la cour. Puis comme je suis clairement pas motivé, je suis allé m’asseoir au pied d’un arbre en attendant qu’ils se bougent le cul.
©YOU_COMPLETE_MESS - 573 mots ♦ moins de 7j


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Lun 6 Mar - 12:30
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Les relations intervampires, depuis qu'ils étaient arrivés dans la chambre, avaient l'air d'étrangement être moins.. lourdes. Ce qui était tout de même assez.. louche. Raphaël trouvait clairement que le fait que Sam soit allongé dans son lit comme si de rien n'était et que lui soit entrain de caresser Simon-Chat avec Simon presque invraisemblable. Il y allait forcément avoir un truc qui allait se passer. Mais Raphaël avait tout de même laissé cette histoire passer, aller se glisser dans un coin de sa tête et il leur proposait d'aller s'entraîner, pensant que c'était clairement une bonne idée. Il faut dire que lorsqu'on voit les deux vampires.. on pourrait penser que ce n'est clairement pas des vampires. Des pandas peut-être. Va savoir. "Je suis toujours prêt psychologiquement. Ce n'est pas comme s'il y avait quoi que ce soit à quoi je dois me préparer." Sauf peut-être le fait de perdre toute fois en l'humanité.. Se demander qui lui a foutu des vampires si.. pas doués. "Mais vous avez tous les deux raison. Vous n'avez clairement pas le choix." Annonçait-il en caressant doucement le chat comme un vilain d'un mauvais dessin animé. Puis, il relevait les yeux vers Simon, son regard passant de ses yeux à ses lèvres et.. bon sang.. ce garçon avait un sourire tellement magnifique.. Raphaël se demandait comment c'était possible, si un jour il allait arrêter de toujours penser ça. Il en doutait fortement. Mais il fut coupé bien rapidement lorsqu'il entendait Sam faire une remarque désobligeante à l'air égard. Raphaël aurait presque envie de lui foutre une claque."Dios Sam." Grommelait-il, la mâchoire serrée. Puis en plus de ça, juste après, l'autre venait passer entre les deux, les séparant en les poussant. Il avait le droit de lui courir après pour lui en foutre une ? Non, c'est pas politiquement correct ? Ça tombe bien qu'il ne soit pas si politiquement correct, le Raphy.

Il décidait tout de même de ne pas le poursuivre de suite et gardait les yeux posés sur Simon, lâchant un long soupir désespéré. Il posait le chat sur son bureau, lui faisant quelques petites caresses avant de finalement prendre le poignet du novice entre ses doigts, d'un geste plutôt doux ou du moins, il ne sentait pas de lui broyer les os, c'est déjà pas mal, non ? "On devrait sûrement le suivre." Déclarait-il, même s'il ne le sentait clairement pas bien, cet entraînement. Mais ça avait été son idée, il ne pouvait clairement pas abandonner maintenant, ce ne serait pas bien, si ? En tout cas, ce ne serait pas Raphaël. Gardant le bras de Simon dans sa main, il le caressait doucement du pouce avant de l'entraîner avec lui dans la cour, pas vraiment loin de Sam. Et il avait même eu la décence de lâcher sa main une fois qu'il était face au visage de Sam ! C'est pas beau tout ça ? Ouais parce qu'il avait tout de même aimé cette sensation... "Bon, t'es prêt ou bien tu va continuer de bouder dans ton coin parce que tu es jaloux de Simon ?"

code by lizzou x 518 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Jeu 9 Mar - 22:23

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Soit Raphael était quelqu'un de très prévisible, soit Sam et moi le connaissions aussi bien l'un que l'autre. Mais dans les deux cas, on était d'accord sur le fait que cette proposition de la part de notre mentor était plus un ordre qu'une demande à proprement parlé. Je m'en serais sans doute outré quelques semaines plus tôt. Et je me serais plains de devoir encore m'entraîner. Mais aujourd'hui, j'avais bien conscience de l'importance de ses entraînements. Vu ce qu'il se passait avec Valentin en ce moment, il valait mieux qu'on se tienne près. Puis il y avait aussi le fait que la présence de Raphael me mettait bien moins mal à l'aise qu'elle ne l'avait pu au début. A présent, je savais à quoi m'en tenir avec lui. Quoique… Ou alors c'est juste que j'avais gagné en confiance en moi-même. Parce que je ne pouvais pas vraiment dire que j'avais la situation avec Raphael totalement sous contrôle, c'était même plutôt le contraire en fait.

Bref, il n'y avait pas de raison de discuter davantage. Raphael disait qu'il n'avait pas besoin de se préparer à quoique ce soit avec nous. Et confirma qu'il ne s'agissait pas d'une question et qu'il nous imposait bien cet entraînement. Il s'écoula quelques secondes où j'échangeais un regard avant Raphael avant que Sam ne s'interposer. Fronçant les sourcils, je le regardais d'un air incompris alors  que le mexicain grognait à son encontre. Sam se permit d'en rajouter une couche et nous poussa pour passer entre nous et quitter la pièce. Mon regard alla de Raphael à Sam sans comprendre. C'était quoi son problème au juste ? Vraiment, il n'avait aucune raison de réagir ainsi. Il ne s'était rien passé. Si on ne pouvait même plus se regarder avec Raphael sans se prendre des sales remarques ça allait être compliqué. Et je n'appréciais pas ça, d'autant plus que, je voulais bien que Sam n'ai pas envie de tenir la chandelle, je savais ce que c'était, et il pouvait être jaloux si il voulait. Mais sincèrement, je n'étais pas son ennemi non plus. Au contraire, on était ami avec Sam, on s'était toujours soutenu jusque là.

Je soupirais en entendant Raphael me dire qu'il vaudrait mieux qu'on y aille. Je hochais la tête, sentant ses doigts s'enrouler doucement autour de mon poignet. Je secouais un peu la tête pour me remettre les idées en place et balayer ce qu'il venait de se passer. Pour cette fois-ci, il valait sans doute mieux que j'ignore cette réaction. Après tout, c'est ce que je disais, j'étais ami avec Sam. Peut-être que j'interprétais juste mal ce qui venait de se passer. Il n'empêche, ce n'était pas l'envie qui manquait d'attraper Raphael pour le serrer contre moi. Ne serait-ce que pour s'assurer qu'il était bien avec moi et personne d'autre. Mais je me contentais de ce contact sur mon bras et suivit le mexicain dans la cours pour rejoindre Sam. Raphael prit la parole directement reprochant à Sam sa réaction. Et n'ayant pas envie de jeter davantage d'huile sur le feu, je passais une main dans mes cheveux avec un rire embarrassé.

- Arrête Raphael, c'est rien.

Je disais ça alors que sur le coup j'avais sans doute été le plus énervé. Mais bon, je préférai passé sur cet événement. Parce que j'aimais bien Sam. Que je pouvais comprendre ce qu'il ressentait je crois. Parce que je ne voulais pas que cette journée se finisse en bain de sang. Et parce que si il ne faisait pas d'autre réflexion du genre ça ne servait à rien de continuer sur le sujet. Il n'empêche, une partie de moi me criait qu'il allait falloir que je garde Sam à l’œil.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 615 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Sam S. Williams
Little Weird Boy
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Anthony & Théo
♦ Runes : 1352
♦ Messages : 207
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 2 Avr - 18:12
I swear one day I'm gonna die.Sam & Simon & RaphaelBref, je me suis posé dehors, j’attendais, assis sur le sol. J’le ai vu arriver, main dans la main bien sûr. Genre. Je pousse un soupir et quand Raphael se tient devant moi, je relève simplement les yeux vers lui et je l’écoute quand il me parle. Je hausse les sourcils. « Euh, ta gueule? » Je croise les bras et j’me relève lentement, j’fais un pas vers lui. « Pourquoi j’serais jaloux hein? » Ouais, bon, j’avais pas mentir, je le suis clairement, mais j’ai pas envie de lui dire oh ! Alors, j’me fous un peu de sa gueule. J’fais comme si il me foutait pas le cafard avec le quelques contact qu’il peut avoir avec lui. Alors les sentiments qu’il peut bien éprouver pour lui. Je plisse le nez et je finis par passer à côté de lui, j’le pousse un passage et j’vais me tenir à côté de Simon, puis, j’me remets sur le sol, j’peux bien me lever quand il aura fini de nous parler non? En tout cas, pour l’instant, c’est clair que j’ai pas envie de me lever. J’en ai marre des entraînement, surtout quand j’suis pas tout seul. J’veux dire, c’est quand même bien plus agréable quand je peux m’entraîner tout seul, j’apprends un peu mieux. Du coup, j’pense que j’ai un peu progressé depuis la dernière fois que Raphael m’a entraîné, même si je pense pas non plus être un pro ou hein, il y a encore sa race de truc que je maîtrise pas du tout quoi.. M’enfin bon. Je croise les bras et je lève les yeux vers Raphael. J’l’observe quelques secondes. « Qu’est ce que tu veux nous faire faire hein. Explique toi. » Non parce que c’est bien beau de nous parler d’entraînement et de râler comme je ne sais pas trop quoi, ça serait bien quand même qu’il nous dise ce sur quoi il souhaite nous entraîner. Comme on est pas vraiment capable de lire dans ses pensées, on va quand même avoir besoin qu’il me le dise non? Du coup c’est ce que j’attends qu’il fasse, le tout sans montrer la moindre motivation, parce que j’en ai pas la moindre en fait. J’crois bien que j’ai juste envie de rentrer chez moi, enfin, chez Chris pour me poser dans son lit et ne plus rien faire de la nuit, même de la semaine tiens.
©YOU_COMPLETE_MESS - 404 mots ♦ moins de 7j


I thought that I'd been hurt before
© You_complete_mess
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Mer 5 Avr - 23:16
I swear one day I'm gonna die
SIMON & RAPHAEL & SAM;
XXX


XXX

Pour être totalement honnête, Raphael n’aurait peut-être pas dû faire de reproches à Sam, l’attaquer, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il avait la folle envie de lui dire d’arrêter de faire une petite crise de jalousie et de mûrir un peu, mais il se contentait de lui demander s’il comptait bouder encore bien longtemps. Et sûrement pas de la manière la plus sympathique, mais… Il le méritait on va dire. Puis, il s’était dit qu’il allait peut-être écouter Simon quand il lui disait d’arrêter, que c’était rien, mais on parle tout de même de Raphael. Il n’était pas du genre à laisser ce genre de chose passer, surtout quand son novice lui disait ‘ta gueule’, est-ce qu’il savait ce que c’était d’avoir un minimum de respect ? Parce que le mexicain en doutait grandement là tout de suite. Il le regardait agir, se lever, faire un pas vers lui et Raphael lançait un regard vers Simon, du genre qu’il s’excusait de ce qu’il allait continuer de faire, parce que ça allait tout de même ramener un peu de drama dans toute cette histoire. “Tu veux vraiment que je dise pourquoi tu serais jaloux de lui ?” Ouais parce que Raphael serait totalement capable de le faire, de le crier sur tous les toits si Sam le cherchait. Sam n’était pas le seul à pouvoir l’énerver. Ils pouvaient clairement le faire mutuellement. Puis, sentant le garçon passer à ses côtés en lui, lui donnant un coup d’épaule, Raphael ne pouvait s’empêcher de cracher en sa direction. Il avait envie de lui arracher la tête. Mais il pense bien que ça ne serait pas possible. Se pinçant l’arrête du nez, il les regardait l’un après l’autre, revoyant l’autre s’asseoir au sol. Il aurait presque envie de le relever en le tirant par le col, le projetant à l’autre côté de la cour par la même occasion. Mais il faisait tout de même de son mieux pour se contenir. Posant son regard pour éviter de trop s’énerver, on pouvait dire que ça le calmait réellement. Un minimum en tout cas. “Ce que je veux voir aujourd’hui, c’est les efforts que vous avez fait au corps-à-corps. En ce moment, ça va réellement vous servir de savoir vous battre.” En tant de guerre, il fallait qu’ils apprennent plus rapidement. Il fallait qu’ils arrivent à se défendre et à riposter, Raphael s’en voudrait sûrement si l’un d’eux finissait par se faire couper la tête. “Maintenant relève-toi, Williams.” Dit-il d’un ton assez amer. “Enfin, si tu penses que tu es trop faible pour Simon et que tu as trop peur de te faire botter le cul par Simon, tu peux toujours rester au sol.” Dit-il avant de hausser les épaules, s’approchant légèrement de Simon pour caresser son avant-bras, mais pas celui juste à côté de Sam, il avait un minimum de décence. Mais en tout cas, il avait usé de ce toucher pour tenter de faire comprendre à Sam qu’il pouvait y arriver.

code by lizzou x 504 mots en moins de 7j



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ Dim 9 Avr - 19:59

❝I swear one day I'm gonna die.❞
- Raphael & Sam -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Sincèrement, je ne savais plus où me mettre. Je n'avais pas du tout envie de m'entraîner. La seule raison pour laquelle j'étais encore là, c'était parce que Raphael ne m'avait pas vraiment laissé le choix. Puis maintenant que je comprenais plus ou moins ce qu'il se passait avec Sam, il était bien hors de question que je les laisse seuls tout les deux. Je sais, c'est sûrement bête et immature. Mais c'était plus fort que moi. Il faut croire que j'étais bien plus possessif que je ne l'aurais cru. Peut-être que c'était d'être devenu un vampire qui m'avait rendu comme ça. Mais j'en doutais fortement. De mon avis, c'était plus que j'en avais marre de voir d'autre personnes me prendre ceux que j'aime. Ce qui pouvait se comprendre non ?

Et moi qui pensait que mon plus gros problème aujourd'hui serait d'empêcher Raphael d'égorger Sam. D'ailleurs le mexicain ne se privait pas pour provoquer Sam. J'aurais pu dire quelque chose, j'aurais sans doute du. Mais une part de moi aimait bien l'idée de savoir Raphael de mon coté et je voulait savoir pourquoi Sam aurait des raisons d'être jaloux de moi. Quel genre de choses Raphael pouvait bien dire ou penser de moi ? Ce n'était pas facile de savoir ce qu'il se passait dans la tête du mexicain. Je ne fis même pas de commentaires en voyant Sam bousculer volontairement notre mentor qui lui cracha dessus en retour. Le novice vint se placer à coté de moi et ne se priva pas pour se rasseoir au sol. Je restais silencieux, demandant simplement sur quoi allait se porter l'entraînement du jour. Je doutais que Raphael ait préparé quelque chose en particulier. Mais visiblement, ce n'était pas d'idée qu'il manquait. Du corps-à-corps donc ? Je savais à quoi il faisait référence, mais ma parole dépassa ma pensée.

- Hm, il me semblait pourtant que tu n'étais pas déçu de mes derniers « efforts » en matière de corps-à-corps Raphael…

Et bien évidement, avec le ton lourd en sous-entendu qui allait avec. C'était une phrase à semer encore plus de discorde. Je me serais frappé la tête contre un mur si ma fierté n'était pas plus forte en ce moment. Je prenais un malin plaisir à narguer Sam. Ce n'était vraiment pas bon ça. Je n'aimais pas ça. Mais je n'aimais pas non plus la pensée que Sam puisse croire qu'il avait le droit de s'approcher de Raphael comme il l'entendait. D'ailleurs, j'écoutais ce dernier lui faire des reproches à propos de sa position au sol. Mais de mon avis, il s'emballait un peu là. Qui aurait peur de se prendre une raclée par mes soins ? Parce que clairement, le combat, ce n'était pas forcément mon fort, bien que j'ai fait des progrès énormes depuis le début de ma transformation. Ce n'était pas bien compliqué de progresser aussi,vous me direz, vu que j'étais partis de rien. Enfin, si, j'avais tout de même quelques connaissances théoriques. Mais j'avais fini par comprendre que, les jeux vidéos et les comics n'aidaient en rien à savoir se battre physiquement. A la limite, mes connaissances glanée dans ces domaines étaient intéressantes quand il s'agissait de tactique.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 530 MOTS.




We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SIMON & SAM ♦ I swear one day I'm gonna die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [1276] I swear to God, I’m gonna kill you ! … Or maybe not… [Sam & Yelie]
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Simon Wolowitz
» Simon Gagné va se faire soigner à Buffalo
» Simon BOLIVAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: