[HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
[HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Mar 3 Jan - 23:19
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Il y avait eu, depuis peu, des allées et des venues dans le DuMort. Un peu trop de mouvement aux yeux de Raphael qui ne trouvait pas ça des plus plaisant, au contraire même. Surtout quand on pense que ces mouvements étaient causés par des venues et des départs de la part de vampires. Enfin, il n’était pas vraiment sûr de ce qu’il ressentait à l’égard de tout cela. Il n’était pas vraiment sûr de réellement ne pas apprécié tout cela. D’un côté, les départs l’avaient tout de même assez touché, surtout que c’était ceux de Soan et d’Enaël, mais bon… Raphael avait tout de même pensé, pendant un moment, qu’ils étaient ses amis. Il faut croire que non. De toute évidence. En tout cas, celui l’avait renforcé sur ce qu’il pensait de sa vie sociale et dans ce que Simon lui disait. Raphael était vraiment seul. Depuis qu’il s’était fait transformé, depuis qu’il était devenu un suceur de sang, il était seul, si l’on ne comptait pas Magnus. Et encore, à la base, Magnus avait commencé à socialiser avec lui par intérêt. Pour de l’argent, donc on ne pouvait pas vraiment dire que cela comptait, si ? Le truc, c’était qu’en plus de ça, il s’était habitué à cette solitude, ce qui pourrait passer pour quelque chose de triste, mais le truc c’est qu’il s’en fiche assez en fait. Raphael a toujours été proche de sa famille, mais ce n’était pas pour autant qu’il était proche des autres personnes.

Pour en revenir au sujet de base, il y avait bien une venue dont il ne savait encore moins comment réagir. D’un côté, il était vraiment content que Simon, le vampire dont son cœur s’était épris, avait décidé de revenir au DuMort parce que c’est toujours mieux d’avoir les personne que l’on aime de son côté, mais d’un autre côté… il n’était pas en totale confiance. Une partie de lui, lui criait qu’il ne devrait pas lui faire confiance, qu’il ne devrait pas le croire. Il se disait que Simon l’avait trahi une fois et qu’il pourrait très bien le refaire une nouvelle fois. Peut-être qu’il était un envoyé des Néphilims ou même de Camille (quoiqu’il doutait tout de même beaucoup de cette possibilité). En fait, dans sa tête, c’était un constant combat entre la raison et son cœur. Il avait vraiment l’impression de se casser la gueule, déchiré qu’il était entre ses sentiments et sa raison. Parfois, il se disait tout de même que tout serait bien plus simple s’il pouvait tout simplement le haïr comme il était sensé le faire, comme ça avait si bien commencé. Le truc, c’était qu’il avait bien remarqué quelque chose de compliqué avec Simon. Raphael avait remarqué que l’aimer le faisait le haïr et que le haïr le faisait apprendre à l’aimer.

Bon, il tentait tout de même de faire en sorte de faire taire tout ce truc dans sa tête et dès que le soleil s’était couché, alors que les autres vampires dormaient encore, une fois qu’il avait fini de se préparer, il décidait qu’il allait voir Simon. Il allait sûrement l’entraîner ou l’engueuler pour le plaisir. Il allait bien trouver ce qu’il allait faire en tout cas. Il sortait de sa chambre pour rejoindre celle de Simon, qu’il avait tout de même un peux réaménagé avant de le faire revenir et entrait sans même toquer. S’il faisait quoi que ce soit d’embarrassant, il voudrait le voir et se foutre de lui. Mais il se doutait bien qu’il n’était pas entrain de faire n’importe quoi, et dans le pire des cas, il se serait sûrement arrêté en entendant Raphael, non ? Il devait sûrement avoir entraîné un peu ses sens, non ? Bref, dans tous les cas, il entrait dans la chambre bien rapidement. « Cariño, comment tu comptes me repayer mes vestes ? » Raison vraiment bidon pour venir le voir, il sait, mais il a déjà fait pire. Il faut dire qu’à un moment, il avait tout de même fait de lui son assistant personnel. Dans le genre désespéré...
© 2981 12289 0 - 679 mots



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Jeu 5 Jan - 19:15
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelJe ne pensais être de retours aussi rapidement à l'Hôtel DuMort. A croire que j'étais vraiment attiré par cet endroit depuis le première fois où j'y avais mis les pieds. Comme quoi, Raphael avait sûrement raison au final. Je ne pouvait pas échapper à ce que j'étais devenu. Il allait falloir que j'assume pleinement d'être un vampire à présent et que ma place était ici, avec mon clan. D'ailleurs je ne savais pas trop comment ça se passait maintenant. J'avais retrouvé ma chambre, personne ne semblait vouloir ma mort. Mais est-ce que j'étais de nouveau un membre à part entière du clan ou pas ? A vrai dire, pour le moment ça m'importait assez peu. Il valait peut-être mieux que le reste du clan reste méfiant, vu ma propension à aller voler au secours… Ou plutôt au renfort, des Nephilims.

Après, j'avais bien conscience que si j'étais toujours en vie, c'était grâce à Raphael. Décidément, me sauver la mise était presque devenu une habitude pour lui. Je n'allais pas m'en plaindre. Mais je me sentais coupable de ne pas pouvoir lui renvoyer la pareille. Et surtout de lui planter des poignards dans le dos aussi facilement. Il faudrait que je trouve un moyen de me racheter proprement. Mais pour le moment j'avais aucune idée en tête. Et c'était peut-être mieux ainsi. Quand on voyait comment la plupart de mes idées tournaient. Il valait sans doute mieux que je reste dans mon coin à attendre. Ce n'était pas très fun. Mais au moins je ne semais pas plus la pagaille. Et c'était sans doute un point qui n'était pas négligeable. Raphael ne m'en voudrait sans doute pas pour vouloir rester sage.

Je n'étais pas trop sortis ses derniers jours. Je traînais à l'Hôtel sans réel but. A vrai dire, je n'osais pas trop bouger non plus. J'avais aucune idée de ce que les autres vampires pensaient de toute cette histoire. Ils ne devaient pas être super content de voir que Raphael était revenu sur sa décision. Puis avec le retour de Camille, les choses étaient bien plus tendues à l'Hôtel. Enfin, de mon avis. Donc il valait mieux que je ne me pavane pas trop non plus. Heureusement, j'avais ma chambre et en bon nerd, je pouvais y passer des heures avant d'arriver à m'ennuyer. J'avais réussi à récupérer quelques affaires chez ma mère. Enfin, j'avais dû demander à Luke d'y aller pour moi. Parce qu'aucun vampire ne pouvait plus rentrer chez ma mère. Puis je ne pouvais pas me permettre de demander encore un service à Raphael. Il grognait déjà assez comme ça.

La nuit venait à peine de tombé. Si j'étais déjà réveillé, je n'avais pas forcément envie de quitter mon lit maintenant. De toute façon, je n'avais pas grand-chose à faire, alors je pouvais bien traîner. Après un petit tour sur les réseaux sociaux avec mon portable, j'avais attrapé le comics que j'avais commencé hier soir et reprit ma lecture. C'était un peu galère de se réapprovisionner en comics quand on ne pouvait sortir que de nuit. Heureusement, on était à New York. La nuit tombait relativement tôt et les magasins fermaient tard. Puis je pouvais encore compter sur l'aide de Luke. Si je me sentais encore coupable d'exploiter quelqu'un, Luke était vraiment adorable et allait me ramenait parfois des affaires ou de la lecture sans même que je n'ai à lui demander. Il faut dire, il était un peu le père sur qui j'avais toujours pu compter aussi.

Plongé dans ma lecture, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui se passait dans l'Hôtel. Ouais, même avec des sens bien plus aiguisés que la normal, j'arrivais facilement à me couper de tout le reste et me plonger totalement dans ce que je faisais. A croire que certaines choses ne changeraient jamais. Un peu comme la propension de Raphael à toujours me surprendre. Ce dernier rentra si rapidement dans ma chambre que j'eus à peine le temps de décrocher les yeux de mon comics qu'il m'agressait déjà au sujet de ses vestes. Tout ça pour ça ? Je me redressais dans mon lit, posant mon comics sur ma table de nuit avec un regard qui en disait long sur ce que je pensais.

- Hein ? Je… Raphael, je veux bien comprendre que ça te préoccupe mais… Tu crois vraiment que c'est le bon moment ? Je veux dire, tu rentre comme ça dans ma chambre ? Alors que j'aurais pu être en train de dormir ? Depuis le temps, ça ne pouvait pas attendre que je suis debout ?


Décidément, le comportement de ce vampire m'échappait. Surtout que du coup, je n'étais pas habillé non plus. J'étais encore en boxer dans mon lit… Bref, rien de très accueillant. Je lâchais un soupire en passant une main dans mes cheveux, histoire d'essayer de les mettre en place.

- C'est pas que ça me gêne de te repayer tes vestes. Quoique, techniquement j'en ai bousillé qu'une ! Les autres, je veux bien te payer le pressing à la limite, mais elles sont pas si abîmé que ça, si ?

Je marquais une pause pour réfléchir avant de reprendre :

- Puis euh… Tu sais qu'en ce moment… Ca va être un peu compliqué… Je peux pas vraiment emprunter de l'argent à ma mère, ni à Clary, et vu que je bosse pas…

Je m'arrêtais dans ma phrase tout en fronçant les sourcils. Puis, prenant appuies sur mes coudes, j'adressais un sourire lourd en sous-entendu à Raphael.

- Oh ! C'est pour ça que t'es venu à une heure pareille ! Tu veux que je paye en nature c'est ça ? Il fallait le dire dès le début…

Evidemment que je blaguais voyons. Je savais que Raphael allait encore grogner et me traiter d'imbécile après une telle réflexion. Mais je trouvais ça marrant. Puis vu la situation, vous n'allez pas me faire croire que vous n'y aviez pas pensé aussi. Sincèrement, je le sentais encore mal cette histoire. Il ne restait plus qu'à espérer que Raphael ne me mettrait pas à la porte pour une blague débile. Depuis le temps, il devait savoir que j'avais un humour assez déplorable non ?
© 2981 12289 0- 1 032 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Jeu 5 Jan - 22:26
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Vraiment, Raphael n’avait pas vraiment trouvé de raison pour aller voir Simon, tout ce qu’il savait, c’était qu’il voulait le voir. C’était tout bonnement quelque chose dont il ne pouvait presque pas se passer parce qu’étrangement, il s’était habitué à l’avoir dans les pattes et quand il ne l’avait pas dans les pattes, ça lui faisait tout drôle. C’était sûrement pour ça qu’il était venu voir Simon dès que le soleil s’était couché, même s’il ne savait pas du tout si l’ancien binoclard serait entrain de dormir ou autre. Pour être totalement honnête, il n’en avait pas grand-chose à faire en fait. Au contraire même. De toute manière, il allait bien se réveiller au bout d’un moment pendant la nuit, non ? Alors ça ne changeait pas grand-chose que ce soit maintenant ou non. Ça arrivera à un moment où à un autre. Une fois qu’il était dans la chambre, il ne pouvait pas vraiment dire que le fait de le voir entrain de lire un comics avait été réellement étonnant. Il faut dire que Simon était vraiment une sorte de geek qui lisait toujours ce genre de choses. Raphael haussait les épaules à ses questions. « Oui, c’est le bon moment. Et ce n’est pas comme si ça m’aurait fait quoi que ce soit de te réveiller ou non. Je m’en fiche assez en fait. » Il haussait les épaules, parce que c’était réellement le cadet de ses soucis de le sortir de sa torpeur. « Peut-être que je n’avais pas envie d’attendre. » Puis maintenant qu’il regardait plus attentivement, qu’il observait bien Simon, il se disait qu’il aurait peut-être tout de même dû attendre parce qu’il n’était pas prêt à voir Simon en simple boxer. C’était tout de même quelque chose de bien trop plaisant à voir et il ne devait pas fixer. Ce serait bien trop gênant si son regard restait une seconde de trop sur son corps. Le truc, c’était qu’il était bien trop concentré dessus, en plus. Il s’humidifiait les lèvres en continuant de le regarder quelques secondes, mais relevait les yeux bien rapidement pour les poser sur lui. Il replongeait son regard dans le sien, tentant de faire comme si de rien n’était. Comme s’il n’avait pas été clairement entrain de mater le jeune novice juste devant lui. Et dire qu’en temps normal, il faisait tout de même en sorte d’être un minimum discret, on pouvait dire que c’était totalement raté, là tout de suite. « Tu n’en as peut-être bousillé qu’une seule, mais il y a tout de même de la valeur sentimentale et j’exige d’avoir quelque chose en échange. » De la valeur sentimentale pour des vestes, on aura tout entendu. Le hic, c’était qu’il aimait vraiment ses vestes. Pas au point de vouloir faire tout un chichi parce qu’il y avait une égratignure sur l’une d’elle, une déchirure ou quelque chose de ce genre-là, mais il les aimait tout de même beaucoup. On n’avait pas le droit de s’en prendre à celles-ci, c’est tout. Puis le voilà qui disait qu’il voulait qu’il le paye en nature et Raphael se doutait qu’il plaisantait, mais il aurait presque beugué pendant l’espace de quelques secondes. Il se léchait les lèvres une nouvelle fois, haussant un sourcil sans jamais le quitté du regard, un sourire en coin sur le bout des lèvres. « Oh, bien évidemment bebé. C’est mon rêve le plus fou. » Lui dit-il avant de rouler des yeux. Peut-être bien que ce ne serait pas plus mal en fait, mais ce n’était pas comme s’il lui sortirait vraiment quelque chose de ce genre là, ce n’était pas le style de Raphael. Enfin, il pensait que ce n’était pas son style. Peut-être bien que ce qu’il était capable de faire changeait en fonction des personnes avec qui il était ? Quoique… ça non plus ce n’était pas Raphael. Il se contentait de le regarder, s’approchant lentement du lit de Simon. Il gardait son regard planté dans le sien tout le long. « C’est une proposition ? J’avais bien compris que tu rêvais que je flirt avec toi amor, mais ce n’est tout de même pas une raison pour ruiner mes vestes. » Il faisait bel et bien allusion à leur dernière discussion, quand Simon l’avait démasqué alors qu’il était entrain de flirter avec lui. Bon, Simon lui avait dit ça en plaisantant, mais il était vraiment entrain de flirter avec lui, c’est ça le pire. En même temps, il faut dire qu’il y a peu de moment où il ne flirt pas avec lui. Bon, sauf les moments où il était entrain de l’engueuler peut-être.. Et encore… Il serait capable de faire les deux en même temps. Inutile de dire que Raphael était plutôt content du fait que Simon n’ait pas décidé d’apprendre l’espagnol ou qu’il ne le connaissait pas à la base, sinon, il serait très clairement mal barré le Raphael à lui dire qu’il était beau ou à lui donner des surnoms affectueux. Il aurait été démasqué dès le départ et se serait senti bien con tout de même.
© 2981 12289 0 - 848 mots en moins de 24h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Sam 7 Jan - 20:21
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelDécidément, ce n'était pas la politesse qui étouffait Raphael. A croire qu'à son époque, ils n'avaient pas le même concept du respect. Ou alors Raphael avait été élevé dans une société avant l'invention des portes et n'avait pas encore entièrement compris à quoi elles servaient. Il se contentait donc de les ouvrir dès qu'il en voyait une. Mais ça n'allait pas plus loin. Comme une grand-mère qui savait appeler avec un portable, mais pas envoyer de messages en fait. J'aurais volontiers demander des réponses au mexicain, mais j'avais peur de le vexer. D'ailleurs je n'étais pas sûr de savoir en quelle année on avait inventer le système de la porte. Ca devait remonter à un bail. Internet pourra sans doute m'éclairer à ce sujet. Je m'excuse pour mon ignorance à ce sujet, mais vous en conviendrez que ce n'est pas tous les jours qu'on me pose des questions à ce sujet non plus.

Je passais donc sur le manque de politesse de Raphael. De toute façon, ce n'était pas comme si je m'attendais à grand-chose de sa part non plus. Je m'étais fait à l'idée que je n'arriverai jamais à comprendre ce qu'il pouvait bien se passer dans sa tête de vampire mexicain. C'était bien trop compliqué pour moi. Pourtant, j'aimais bien les défis. Puis dans le genre, je n'étais pas forcément quelqu'un de facile à cerner. Quoique, peut-être que si en fait. Je n'étais pas du genre à changer d'avis comme de chemise et à entrer à n'importe quelle heure de la nuit dans les chambres des autres pour leur réclamer de l'argent. D'ailleurs je ne voyais pas trop pourquoi c'était aussi urgent soudainement. Mais je me disais que… Ben que c'était Raphael, donc il ne fallait pas que je me pose trop de questions.

- La valeur sentimentale ? Vraiment ? Raphael Santiago à des sentiments ? J'en étais sûr que t'étais vestophile. Non mais vraiment comment on peut rembourser un truc pareil ?

Ouh, ça, ce n'était pas très gentil. Mais une bonne vengeance pour m'avoir déranger en pleine lecture ! Na ! J'étais vraiment pire qu'un gosse dans je m'y mettais. Il n'empêche que j'avais du mal à saisir comment on pouvait rembourser la valeur sentimentale d'un objet. Raphael serait-il vraiment en train de me faire des avances ? Puis il était pas en train de me mater là ? Ouais… C'était super bizarre… Non, je me faisais des idées, c'est sûr. On parlait de Raphael là quand même. Ce n'était pas parce qu'il avait été sympa avec moi la dernière fois que nous avions discuté qu'il me haïssait moins, si ? Merde, mais pourquoi j'hésitais tant soudainement ? Pourquoi j'essayais de mon convaincre qu'il y avait peut-être quelque chose. Non, c'était impossible, arrête Simon, tu déconne. C'était sans doute la faim qui devait encore parler pour moi. Même si ça ne faisait pas si longtemps que j'avais manger… enfin bu du coup.

C'était perturbant tout de même. Je m'étais permis quelques sous-entendus auxquelles Raphael répondit, évidemment. Mais à voir l'expression qu'il affichait, il n'était clairement pas sérieux. Puis il se rapprochait de mon lit en continuant sur le même ton. En temps habituel, je n'aurais eu aucun mal à répondre, j'aurais embrayer sur une autre réplique du même genre. Mais là, j'étais trop perturbé pour ça. Je me contentais donc de rire bêtement. En même temps, j'avais eu ce vieux réflexe que d'aller placer mon indexe entre mes deux yeux pour remonter mes lunettes. Ce qui était totalement bête vu que je ne portais plus de lunettes. Si au début je les avait gardé, j'avais même fini par dire à ma mère que j'étais passé aux lentilles de contact. Ce qui était faux, mais ça m'épargnais de supporter mes lunettes davantage. Je fini par repousser mes couvertures pour me lever enfin de mon lit et enfiler un jean.

- Non mais sérieusement Raphael, ça fait tellement longtemps, tu ne vas pas me faire croire que tu es juste venu pour une veste. Tu sais que si tu as quelque chose à me dire, même si ce n'est pas très agréable à entendre je suis plus à ça près hein !

Et voilà, je commençais à paniquer, donc je me mettais à parler beaucoup, comme pour évacuer la tension.

- C'est en rapport avec le clan non ? Tu leur à dit quoi sur mon retour ? Que finalement on allait pas me tuer et me pardonner ma trahison parce que tu as eu pitié de moi après que ma mère m'ait fichue dehors et ma meilleure amie qui ne me répond plus ?

J'aurais pu arrêter là, mais c'était trop tard, j'étais partis :

- D'ailleurs, j'ai pas revu Sam depuis mon retour. Il lui est arrivé quelque chose ou tu l'en envoyé dans une sorte de mission quelque part ?

Sam était sans doute un des vampires de qui j'étais le plus proche dans cet Hôtel. C'était sans doute le seul capable de me supporter en fait parce qu'on avait à peu près le même âge je crois. Donc évidemment, j'étais un peu déçu de ne pas l'avoir recroiser depuis. Du coup, ma question n'avait pas grand-chose à voir avec ce que je racontais avant. Mais dans un moment pareil il ne fallait pas me demander d'être cohérent non plus. D'ailleurs à parler autant, j'avais bien enfiler un jeans, mais j'avais oublié mon tee-shirt. Il faut dire, quand on en ressent plus le froid, on oublie plus facilement de se rhabiller.
© 2981 12289 0- 917 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Dim 8 Jan - 1:29
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Dìos, la valeur sentimentale. Raphael ne savait vraiment plus quoi inventer. Il avait l’impression de raconter n’importe quoi. Il croisait ses bras sur son torse en l’écoutant parler, un sourcil haussé. « Bien évidemment que j’ai des sentiments, mais seulement à l’égard de mes vestes. » Le pire dans tout ça serait sûrement que Raphael rentrait dans son jeu en lui sortant une nouvelle réplique qui pourrait clairement le faire passer pour un idiot. « Je ne sais pas, débrouilles-toi. » Lui dit-il avant de hausser vaguement les épaules. C’est vrai quoi, c’était lui qui devrait trouver comment rembourser un truc de ce genre. Il était, avant, un étudiant de fac, il devrait avoir un esprit avec de bonnes idées, alors, non ? Va savoir. Raphael ne savait pas ce qui se passait dans l’esprit d’un gamin étant allé dans ce genre d’établissement, faut dire aussi qu’il n’était jamais allé plus loin que la seconde. Il n’était donc pas le plus calé sur le sujet. Enfin, de toute manière, il n’avait pas vraiment beaucoup de temps pour y réfléchir parce que ses yeux avaient bien rapidement déviés sur le corps de Simon et il était à la limite de baver. Il faut dire qu’il était tout de même bien plus attrayant que l’on pourrait le penser et Raphael appréciait beaucoup la vue qui se trouvait devant lui. Le pire, c’était que même s’il tentait de son mieux pour ne pas passer trop de temps à l’observer, il échouait misérablement.

Son regard restait rivé sur Simon alors qu’il remettait son pantalon, pour le grand malheur de Raphael, il n’aura même pas la chance d’observer son joli derrière… Enfin, il pourrait toujours le faire, mais ce serait tout de même moins bien que lorsqu’il était en caleçon. Quoiqu’il se doutait bien qu’il n’allait pas rester à moitié nu lorsqu’il lui parlait. Peut-être que le novice trouvait cette situation gênante, qui sait ? Il sortait finalement de sa transe lorsque Simon recommençait à parler et qu’est-ce qu’il parlait. Il se demandait s’il n’y avait pas un moyen de le faire taire parfois, un bouton on et off. Ce n’était pas que Raphael détestait tant que ça les monologues de Simon, mais bon sang, parfois ils étaient tout de même exubérants. « Ce n’est pas parce que ça fait longtemps que c’est oublié. » Précisait-il, ses bras toujours croisés sur son torse. « Calmos cariño. » Il poussait un soupir, Simon parlait tout de même trop, Raphael se demandait presque comment il pouvait faire pour suivre la cadence, parfois. « Je leur ai dit que tu étais de retour dans le clan et que tu es sous ma protection. J’ai tout simplement dit que peut-être qu’en y repensant bien, c’était un peu trop de te mettre un prix sur la tête et que tu étais en période d’essai. » Du genre où s’il faisait une connerie, il devrait sûrement prendre d’autres mesures. Et d’ailleurs, il s’était dit que le mettre sous sa protection était tout de même quelque chose d’obligatoire parce que sinon, certains membres du clan n’hésiteraient pas à s’amuser à s’en prendre à lui parce qu’il était tout de même encore vu comme un traître pour beaucoup d’entre eux. Il fallait dire qu’il avait tout de même aidé à libérer Camille en s’alliant avec les Shadowhunters quand Raphael lui avait ordonné de ne pas le faire. Certains vampires, comme Raphael, avaient encore ça en travers de la gorge et franchement, on ne pouvait pas les blâmer.

Le voilà qui venait à parler de Sam et c’était sûr que c’était inévitable. Les deux vampires avaient crée une sorte d’amitié quand ils étaient tout deux au DuMort, ce qui avait plutôt étonné Raphael compte tenu que Sam savait pertinemment que Raphael avait des sentiments pour Simon et que Sam, lui avait des sentiments pour Raphael. Enfin, il en avait la dernière fois qu’ils avaient parlé de ce genre de choses. Peut-être que maintenant, ce n’était plus le cas. Le mexicain pinçait les lèvres en regardant Simon. « Il est parti. » En plus de ça, à cause de Raphael. Il l’avait prévenu en plus, il lui avait dit qu’il ne supportait plus le fait d’être au DuMort parce que tout lui faisait penser au temps où ils étaient en couple. Et Raphael ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de s’être en aller parce que c’était compréhensible. « Il ne m’a pas donné de nouvelles depuis. » Ça, par contre, Raphael n’aimait pas et s’il le recroisait, il n’hésiterait pas à lui foutre une baffe. Finalement, Raphael gardait le regard posé sur Simon alors qu’il lui parlait, remarquant bel et bien qu’il ne mettait pas de haut et ce n’était pas pour lui déplaire, au contraire. S’il pouvait continuer de regarder ça pendant un bon moment, il serait le plus heureux des vampires. Il devrait mémoriser cette image pour la garder au fond du crâne. Ce serait pas plus mal, vous ne trouvez pas ? « Tu sais que tu es très… distrayant ? » Il n’avait pas vraiment prévu de le dire, mais pour une fois, sa bouche s’était décidée à s’ouvrir sans son accord. Encore, s’il avait dit ça dans sa langue natale, ça n’aurait pas été des plus dérangeant, mais il avait fallu qu’il lui dise dans une langue qu’il comprenait. Por amor de dìos. Bon, il trouverait sûrement un pique à lui dire s’il lui demandait ce qu’il racontait. Ou peut-être qu’il n’allait pas relever ça ou pensera que c’est une sorte d’insulte. Ce serait pas plus mal.
© 2981 12289 0 - 928 mots en moins de 24h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Dim 8 Jan - 17:09
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelRaphael avait beau grogner tout le temps et sortir chacune de ses répliques sur un ton blasé et/ou désespéré. Il n'en avait pas moins d'humour en fait. Tout du moins, il arrivait à me faire rire bêtement. Je voulais bien le croire si il disait n'avoir des sentiments que pour ses vestes. Il avait l'air d'en prendre tellement soin. Des fois, j'en venais même à me demander si il n'en faisait pas exprès d'être aussi soigneux avec ses vestes juste pour pouvoir faire cette blague. Je vous jure, il allait sans doute encore me traiter d'idiot à rire comme ça. Mais c'était plus fort que moi. Et même si il le niait et qu'il me traitait souvent d'imbécile, je soupçonnais quand même Raphael de m'apprécier. Ou tout du moins assez pour venir dans ma chambre à n'importe quelle heure de la nuit pour me réclamer n'importe quoi.

Personne n'allait me faire croire que, se faire rembourser la valeur sentimentale d'une veste était un bon prétexte pour sortir quelqu'un de son lit. Comme si soudainement ça ne pouvait plus attendre. Je soupirais en levant les yeux au ciel lorsque Raphael me dit de me débrouiller pour le rembourser, mais sans perdre mon sourire pour autant. Il n'empêche que cette situation me mettait assez mal à l'aise. Parce que si Raphael n'était pas vraiment venu pour sa veste. Pour quoi était-il là alors ? Avait-il autre chose à me demander ? Ou c'était pour le plaisir de venir me mater à peine réveillé ? Ca pour le coup, c'était une bonne raison pour me faire perdre mes moyens. Même si Raphael se cherchait encore des excuses, je commençais à paniquer et à ma mettre à enchaîner les idées, sans réel fil conducteur.

Raphael attendit cependant que j'ai fini pour prendre la parole en me demandant de me calmer. Il m'expliqua alors que j'étais pour le moment en période d'essais et qu'en attendant, j'étais sous sa protection aux yeux du reste du clan. J'étais donc de nouveau des leur. Enfin, jusqu'au prochain faux pas. Je hochais la tête d'un air compréhensif. A vrai dire, ça me rassurait assez grandement d'entendre ça. Je n'aurais plus à avoir peur de croiser quelqu'un à chaque fois que je sors de ma chambre. Et en parlant des habitants de l'Hôtel, le regard de Raphael s'assombrit en annonçant que Sam était partis sans donner de nouvelles. Mmh… Ce n'était pas top ça. J'espérais sincèrement qu'il ne lui était rien arrivé de grave. Qu'il avait simplement besoin de s'éloigner du pessimisme de Raphael.

Il n'empêche que j'avais l'impression de respirer de nouveau. J'allai m'asseoir sur le bord de mon lit lorsque Raphael rajouta que j'étais très distrayant. Fronçant les sourcils, je lui lançais un regard intrigué. Il entendait quoi par là ? Est-ce à cause de mon débit de parole élevé ? Ou à cause de ma tenue ? Ou une blague que j'aurais fait sans le vouloir ? Quand je vous dit que j'avais du mal à comprendre Raphael. Je décidais de prendre ça avec humour et me relevait pour m'approcher du vampire, en haussant les sourcils :

- Tu as des problèmes de concentration Raphael ? Serait-ce à cause de mes incessantes question ou de mon corps d'Apollon, que tu ne cesse d'admirer ?

Ca allait mal se finir cette histoire. Mais c'était trop tard pour venir en arrière. Je poursuivis sur ma lancée :

- Si t'es gentil, je te laisserai peut-être y toucher…

Il n'y avait pas de raison à ce que je soit le seul à être perturber facilement. Je me demandais si c'était possible de rendre Raphael Santiago mal à l'aise. Je pense que non. Mais je pouvais bien essayer. Il allait sans doute encore me traiter d'idiot. Cependant, j'étais presque sûr qu'il ne bougerai pas. Parce que… L'invasion d'espace vitale, il connaissait bien. Et il y avait visiblement que moi que ça dérangeait. Mais vu que là, c'était moi qui m'était approcher, en espérant être un minimum intimidant… Ce serait bête que je me retrouve gêner par ma propre blague. Ce qui risquait sans doute d'arriver. Parce que Raphael était doué pour retourner la situation à son avantage.

- T'aurais pu m'apporter le petit-déjeuner tout de même.

J'avais rajouter ça sur un ton assez neutre et déçu. Ca n'avait pas grand-chose à voir avec ma provocation un peu plus tôt. Mais j'étais incapable de rester sans rien dire trop longtemps. A croire que le silence et moi ça faisait tout sauf un. Puis j'avais beau être juste en face de Raphael, je n'arrivais toujours pas à lire dans ses pensées, ni comprendre la moindre de ses émotions d'ailleurs. Mais j'avais la franche impression que la température s'était réchauffé. Ce qui était bizarre vu que je n'était pas sensé sentir des choses pareille maintenant.

© 2981 12289 0- 801 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Dim 8 Jan - 18:54
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Comme Raphael s’en serait douté, Simon se mettait à beaucoup trop parler, à dire n’importe quoi. Quoique, ce n’était pas vraiment n’importe quoi étant donné que ça pourrait être tout de même assez stressant de ne pas savoir ce qui se passait avec le clan, avec ce genre de choses. Etant donné qu’il était un traître qui venait tout juste de revenir dans le clan et que certaines personnes ne voyait pas d’un bon oeil. Bon, ça par contre il s’était tout de même dit qu’il n’allait pas forcément lui dire, il le verrait bien rapidement lui-même.En fait, Raphael n’avait pas envie d’entendre un nouveau discours du jeune homme sur le fait que tout le monde voudrait sûrement sa peau ou il ne sait trop quoi. Il n’avait pas envie d’entendre un autre roman dont Raphael ne faisait que semblant d’écouter. Comme la plupart du temps où il parlait en fait. Il tentait, la plupart de temps, de tout suivre, mais vraiment, parfois c’est compliqué de tout suivre. En plus, parfois, il n’avait pas envie de tout suivre parce que lorsqu’il commençait à déblatérer encore et encore sur des sujets tels que des films ou des personnages fictifs, il ne s’y intéresse pas vraiment. Ce n’est pas la chose la plus intéressante au monde, loin de là. Bon, il appréciait tout de même vraiment de l’écouter parler, c’est sûrement pour ça qu’il se contente de l’écouter sans suivre la plupart du temps. Il avait une jolie voix qui prononçait des tas de choses sans queue ni tête.

Il finissait par relever la tête pour poser le regard sur Simon, fronçant les sourcils pendant quelques secondes, mais regardait le jeune homme s’approcher de lui en se léchant les lèvres. Maintenant qu’il s’approchait un peu plus de lui, il pouvait de moins en moins se concentrer et son regard ne faisait que se poser sur lui, sur son torse, encore et encore. Il faut dire qu’il était vraiment distrayant. Et plaisant à regarder. Il aurait pu lui sortir une réplique un peu méchante, un petit pique pour faire retomber la tension, comme le fait qu’il n’avait pas un corps d’Apollon ou bien le fait que c’était son visage approximatif qui le perturbait, mais il était persuadé que tout ce qu’il dirait pourrait facilement passer pour un mensonge. Ouais, ça serait clairement un mensonge. Mais quelque chose l’en empêchait tout de même parce que ça l’avait encore plus perturbé que le reste. C’était cette presque proposition à le toucher. Raphael ne doutait pas une seule seconde du fait qu’il était totalement entrain de se foutre de lui, mais il ne pouvait s’empêcher de penser au fait que ça ne le dérangerait pas le moins du monde de le toucher. Il adorerait vraiment pouvoir passer ses mains sur le torse de Simon autant de fois qu’il voulait. Il était persuadé que sa peau était douce en plus. Il mourrait vraiment d’envie de le découvrir par lui-même. “Parce que tu crois vraiment que j’ai besoin de ton accord pour toucher ton corps d’Apollon comme tu dis ?” Lui demandait-il, un sourcil haussé et un sourire en coin sur la visage. Il pouvait très bien passer sa main sur lui s’il en avait envie. Oui, même si ça pouvait vraiment passer pour quelque chose d’assez perturbant, voire même terrifiant quand on y réfléchit bien. Quoique, ce n’était pas vraiment effrayant, un toucher, une caresse. Ou bien le simple fait d’effleurer sa peau claire. Le pire, c’était qu’il n’aurait même pas besoin de s’approcher pour le faire, parce que Simon avait trèz clairement envahi son espace vital et même s’il le faisait tout le temps à tout le monde, il ne pouvait s’empêcher de trouver ça bizarre venant de quelqu’un d’autre. Prenant finalement son courage à deux mains, Raphael avait toujours été quelqu’un d’assez courageux en soit, il levait la main pour aller frôler le torse de Simon, sans jamais relever les yeux vers lui.

Puis, une fois qu’il avait croisé une nouvelle fois ses bras sur son torse, il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un sourire en coin en écoutant les paroles du garçon. Raphael aussi pourrait jouer au même jeu que celui que Simon avait commencé juste avant. Il n’était pas habitué à le faire, mais il savait bien s’adapter. “Qu’est-ce qui te fait dire ça, cariño ?” Ce sourire en coin restait bien fixé sur ses lèvres alors qu’il s’approchait encore légèrement de lui, restant presque collé à Simon. Posant une main sur l’épaule nue du garçon, il se rehaussait légèrement pour atteindre l’oreille du novice afin de lui susurrer quelques mots. “Peut-être que c’est moi le petit-déjeuner, qui sait ?” Lui dit-il avant de passer ses crocs contre la jugulaire du jeune homme. Il se reculait ensuite, le regardant en croisant les bras sur son torse une nouvelle fois.
© 2981 12289 0 - 809 mots en moins de 24h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Lun 9 Jan - 0:01
We're both unsettled nighttime creatures#Saphael Sérieusement, Simon, la prochaine fois que t'as une idée pareille, tu te la garderas hein ! C'est bien gentil de vouloir passer pour quelqu'un de drôle et de sympa. Mais maintenant, on est dans la merde ! Vraiment, j'arrivais à me désespérer moi-même. Pourquoi il avait fallu que je joue à ça avec Raphael hein ? Alors que je savait trèès bien que c'était le genre de jeu auquel je perdais tout le temps dès que quelqu'un me répondait avec autant de sous-entendus. J'étais pas un trop mauvais joueur pourtant. J'étais capable d'avoir une certaine répartie quand je le voulais bien. Mais à croire qu'avec Raphael, c'était juste impossible. Il arrivait trop facilement à me faire perdre mes moyens. J'avais aucune idée comment il faisait ça. L'expérience, sans doute. Mais même Magnus n'arrivait pas à me perturber autant. Et pourtant, lui aussi il devait en avoir de l'expérience.

Raphael fit exprès de me frôler le torse avant de croiser les bras. Mes muscles s'étaient contracté à son passage. Pas pour l'éviter, mais… Je sais pas trop pourquoi en fait. J'étais super tendu et ça devait se sentir à des kilomètres. Puis maintenant Raphael qui me sortait qu'il n'avait pas besoin de mon autorisation pour me toucher. Si mon cerveau n'était pas en état de bug total. J'aurais pu le repousser en arrière et le provoquer en lui disant d'essayer tien. Mais j'en fus incapable. J'étais incapable de bouger de manière général de toute façon. A croire qu'il m'avait à peine frôlé, qu'il avait réussi à me paralysé. Sérieusement, seul personne qui arrivait à me perturber autant normalement c'était… Clary… Merde… Est-ce que j'étais en train de… Nan, impossible, pas avec Raphael voyons.

Il n'empêche que c'était perturbant de voir le vampire continuer de fixer mon torse avec autant d'intensité. J'essayais de détourner son attention avec une autre bêtise. Mais cela tourna assez mal aussi. Je m'arrêtais de respirer, presque sans m'en rendre compte, dès que Raphael posa sa main sur mon épaule. Je vous jure, je crois que je n'avais jamais eu aussi chaud depuis que j'étais devenu un vampire. Et paradoxalement, j'arrivais à frissonner en entendant Raphael me souffler que c'était peut-être lui mon petit-déjeuner. Pendant une seconde, je cru bien qu'il allait me mordre aussi, me tirant un nouveau frisson. Puis Raphael se recula, me laissant planté là, bêtement en face de lui. Je me remit soudainement à respirer. Techniquement, je n'en avais pas besoin, mais c'était une habitude que j'aurais du mal à perdre. Et tant mieux d'un sens, parce que ce serait assez embêtant si je devais expliquer à des Terrestre pourquoi je ne respirais pas.

Mais pour le coup, c'était loin d'être discret. Raphael devait être en train de savourer sa victoire. Alors que moi… Et bien j'essayais de me remettre de mes émotions. J'avais la gorge affreusement sèche et passait ma langue sur mes lèvres en espérant que ça change quelque chose. Je devais être pitoyable. J'étais incapable de décrocher mon regard de Raphael. Et j'avais aucune idée de ce que j'étais sensé faire. C'est vrai que dans l'immédiat, je n'aurais pas dit non à un peu de sang. Mais Raphael n'était pas sérieux quand il parlait de le mordre hein ? Merde..Mais comment j'avais pu envisager pendant une seconde de faire un truc pareil ? Qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez moi ?

- Je… Euh… C'est très gentil de ta part Raphael… Mais euh… Je suis pas sûr que… Le sang de mort est pas toxique pour les vampires? Puis vu que les vampires sont mort techniquement… Enfin… Je dis pas ça forcément parce que ça m'intéresse… Enfin, si, mais c'est juste pour savoir. Pas parce que je vais vraiment me servir sur toi… Ce serait… Euh… Déplacé ?

Je ne savais vraiment plus quoi dire. Alors je me cherchais des sortes d'excuses. Mais c'est vrai ça, si les vampires pouvaient se nourrir sur les vampires, ça se saurait non ? Enfin, les vampires n'auraient plus à aller attaquer les humains. Mais d'un côté, j'étais bien placé pour savoir que le sang de vampire agissait un peu comme une sorte de drogue sur les Terrestres. Etant donné que j'en avais été victime… Je doutais que ça avait le même effet sur les vampires. Mais ça se pourrait que ça agisse différemment sur eux non ? Comme quoi, j'avais encore pas mal de choses à apprendre sur les vampires. Il faut dire, je n'étais pas un novice pour rien. Puis ça ne faisait que quelques mois que j'étais devenu un vampire, c'était normal que j'ai encore des questions.

Cependant, tout ça ne réglait pas mon problème avec Raphael. En plus, j'avais un mal fou à détacher mon regard de sa personne et ça aussi ça en devenait troublant. Le pire, c'était cette partie de moi qui voulait retourner envahir l'espace vital de Raphael, qui voulait encore expérimenter son contact. Mais non, je pouvais pas faire une chose pareil. Il ne fallait pas je… A défaut d'avoir mieux, j'essayais de me convaincre que Clary était la seule personne que j'aimais et qui m'attirait. Mais avec Raphael en face de moi, j'avais du mal à me concentrer sur autre chose que lui.
© 2981 12289 0- 868 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Lun 9 Jan - 14:02
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Raphael aimait bien la tournure de cette discussion, tiens. Il trouvait tout de même ça assez mignon, le fait que Simon ne tente de le perturber, ce qui marche tout de même, mais que ça se retourne contre lui et qu’il agisse de la sorte. Et puis voilà que Raphael était entré dans le jeu de qui perturbera lequel le plus rapidement. Le mexicain n’avait aucun doute qu’il avait les capacités de gagner, parce que le novice ne devait sûrement pas s’attendre à ce qu’il réagisse de la sorte. Il faut dire que Raphael ne s’attendait pas lui-même à réagir de la sorte. Peut-être qu’il aurait dû faire comme si le garçon l’agaçait au plus haut point, rouler des yeux et dire une remarque cassantes, mais ça aurait été nettement moins amusant, qu’on soit d’accord. Raphael s’était mis à frôler le torse du garçon et il avait tout de même apprécié la réaction que cela avait causé à Simon, voir ses muscles se contracter avait été un plaisir pour les yeux et le fait que ce soit lui qui lui fasse avoir ce genre de réactions n’était que meilleur.

Même si le novice tentait de changer de sujet, de changer d’atmosphère, Raphael ne pouvait tout bonnement pas laisser ça passer. Ce ne serait pas Raphael s’il ne s’amusait pas à le titiller. Et dios, le fait qu’il se mettait à frissonner était quelque chose de tout bonnement divin, peut-être qu’il devrait recommencer ce qu’il était entrain de faire, de passer ses crocs contre sa peau. Peut-être bien qu’il arriverait à obtenir plus que des frissons, ce serait vraiment pas mal. Raphael voulait tout de même voir jusqu’où il était capable d’aller. Un sourire en coin venait étirer légèrement ses lèvres alors qu’il gardait son regard fixé sur Simon en l’écoutant respirer, en voyant son torse légèrement se soulever. “Bebé, tu sais que tu n’es pas obligé de respirer, um ?” Il se demandait si c’était par sa faute, s’il le troublait à un point qu’il se mettait à respirer. Il n’était pas sûr qu’il avait arrêté à un moment donné, mais sait-on jamais. En tout cas, Raphael n’avait aucune honte à user de ses petits surnoms affectifs totalement transparent dans ce genre de situation, ça ajoutait un petit effet à la scène, d’après lui. Il aimait bien. Son regard ne quittait pas sa langue quand elle sortait de sa cachette pour venir sur ses lèvres, les humidifiant. Il aimait bien voir ça, c’était tout de même assez plaisant à voir.

En l’écoutant se remettre à faire une petite sorte de monologue, Raphael ne pouvait s’empêcher de savourer un peu plus sa victoire. Simon parlait beaucoup, il parlait vite, mais c’était toujours pire quand il était nerveux et c’était clairement le cas, là. Il n’aurait pas pensé que la seule idée de pouvoir penser à le mordre pourrait le mettre dans cet état. Pourtant, ce n’était pas vraiment si grave que ça, mordre un autre vampire. Certes, cela amenait des sensations assez… plaisantes, mais ce n’est pas pour autant que c’était la mer à boire. “Nous sommes des morts-vivants, Simon, il y a une nuance là-dedans. Le sang de vampire ne nous empoisonne pas.” Pas qu’il avait tenté plus de fois que ça, mais il avait entendu dire que c’était quelque chose de réellement plaisant, mordre et se faire mordre. Il avait bien envie de voir cela, tient. C’était quelque chose qui ne lui paraissait pas si horrible que ça, sur le moment. En fait, beaucoup de choses lui paraîtraient être une bonne chose du moment qu’il les faisait avec Simon, aussi perturbant que cela devait sonner, mais c’est la vérité. Il y peu pas grand chose en fait. “Qu’est-ce qui t’intéresse ? Le sujet ou bien le fait de pouvoir me mordre ? Il va falloir être un peu plus clair, novato.” C’est vrai quoi, ça pouvait tout de même assez prêter à confusion, non ? Oui. Totalement. Il ne lui demandait pas du tout de plus amples explications pour l’emmerder. Raphael n’était pas du tout ce genre de personne, voyons. Jamais de la vie il ne ferait quelque chose de ce genre, pour qui vous le prenez ?! “Pourquoi ce serait déplacé alors que c’est moi qui te le propose ?” Encore, s’il se servait comme si Raphael était un open bar, peut-être bien que ça pourrait clairement passer pour quelque chose de déplacé, mais là.. Si c’était lui qui proposait, il n’y avait rien de déplacé. Peut-être même que ce serait déplacé de refuser, au contraire. Il s’avançait une nouvelle fois vers lui, reposant une main sur le torse du garçon, passant sa main sur ce dernier. “Tu ne serais pas entrain de chercher des excuses pour ne pas faire quelque chose comme ça ?” En tout cas, aux yeux de Raphael, c’était clairement le cas, mais on va faire comme si de rien n’était. “De quoi as-tu peur ? C’est qu’une morsure comme une autre.” Lui dit-il, penchant légèrement la tête sur le côté, laissant une meilleure vue sur sa jugulaire.
© 2981 12289 0 - 848 mots en moins de 24h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Lun 9 Jan - 20:03
We're both unsettled nighttime creatures#Saphael Personne n'allait me faire croire qu'il existait une bonne manière de gérer une telle situation. De toute façon, je paniquais trop maintenant pour pouvoir penser correctement. Le pire dans tout ça ? C'est que j'étais sûr que ça faisait bien rire Raphael. J'avais voulu le défier hein ? Et bien j'allais le regretter. Et là, je regrettais clairement. Enfin, c'était peut-être un bien grand mot. Disons que j'étais très divisé et que je ne savais pas comment prendre cette situation. Est-ce que je devais continuer de penser que c'était un jeu et tout prendre avec humour ? Ou au contraire, prendre cette situation au sérieux et… Et bien avisé en conséquences. Non mais parce que si Raphael était sérieux là, il y avait de quoi paniquer, je vous assure. Mais avec lui c'était presque impossible de savoir. Il avait toujours l'air sérieux ! Il ne fallait pas s'étonner que je me plante autant à chaque fois que je discutais avec lui ! Il était perturbant ce gars !

Puis pour ne pas arranger les choses, il fallait qu'il en rajoute une couche en me donnant un surnom affectif. Et en remarquant que j'étais en train de respirer de nouveau. Ce n'était pas comme si c'était difficile de voir quand j'étais perturbé de toute façon. J'étais absolument nul pour masquer mes émotions. N'importe qui pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Et Raphael n'y faisait pas exception. Il n'empêche, qu'il n'était pas obligé de ne souligner. Mais on pouvait sentir sa fierté que de réussir à me mettre dans un tel état. A croire que c'était sa vengeance pour l'avoir autant agacer depuis qu'on se connaissait. Dans tous les cas, je ne voyais pas du tout ce que je devais répondre à ça. Alors, ben… Je gardais le silence. C'était sans doute la plus sage décision que j'aurais pris aujourd'hui ça tient ou même cette année peut-être. Quoique… je m'en sortais pas trop mal ses derniers temps. Enfin je crois.

J'essayais de détourner la conversation. Peut-être qu'avec un peu de chance, mon ignorance réussirai à désespérer Raphael et il se contenterai plus que de grogner en me reprochant d'être un imbécile et que je devrais déjà savoir tout ça. Mais non. Même si il semblait assez blasé par ma question, et me répondit à l'évidence que nous n'étions pas totalement mort non plus d'où la nuance et le fait que le sang de vampire n'empoisonne pas. Puis il fallait que Raphael appuie sur le seul point ambiguë de mon discours hein ? Il en faisait exprès ce n'était pas possible. Enfin, oui il en faisait exprès, c'était même sûr et certain. Mais quant à ce qu'il cherchait à obtenir, j'étais loin d'en être sûr.

- Le sujet évidemment ! Je… Je suis pas en manque à ce point là quand même…

Et de quel manque je parlais là ? Décidément, mes discours poussaient trop à l’ambiguïté quand je paniquais. Raphael allait sans doute encore le noter :

- Enfin en manque de sang hein ! Pas d'autre chose…

Mais attendez, est-ce que à rajouter ça, je ne sous-entendais pas, que je n'étais pas en manque de sang, mais que justement j'étais en manque de… Mais merde ! Il n'y existait un seul formulation au monde dans laquelle je pourrais être quelqu'un de crédible ? Puis Raphael ne m'aidait vraiment pas avec ses questions. Il voulait vraiment que je le morde ?

- T'es en train de me supplier de te mordre là ?

Autant être direct, peut-être que ça simplifierai les choses. Quoique j'en étais pas sûr. Puis à sentir la main de Raphael sur mon torse… Comment vouliez-vous que je me concentre hein ? Et puis il continuais ses propositions… Voilà qu'il m'offrait même son cou. Comment j'étais sensé résister hein ? Cette part de moi qui en avait prenait encore plus le dessus. Même mes crocs était sortis sans que je n'y prête attention. Je n'avais même pas répondu à Raphael tellement mon attention était focalisé sur son lui. Mes yeux n'arrivaient pas à se détacher de son cou. J'arrivais presque à sentir l'odeur de son sang et passait inconsciemment ma langue sur mes crocs, comme un animal qui s'apprête à dévorer son diner.

- Raphael… S'il te plait… Arrête… Ca va trop loin… Je…


J'essayais comme je pouvais de faire marche arrière. Mais je n'étais pas crédible, parce que j'étais toujours autant fasciné par ce cou… Mais surtout ce sang qui coulait sous sa peau. Puis cette proximité… Je fus incapable de tenir. Chaque seconde était un réel supplice. Et avec un grognement, je passais un bras dans le dos de Raphael pour le plaquer contre moi tandis que ma seconde main était passé dans ses cheveux pour maintenir sa tête penchée et mes crocs se plantèrent dans son cou. Le tout en une fraction de seconde. Il l'avait cherché. Sans attendre je me laissais enivrer par le sang de Raphael. Il avait raison en disant qu'il n'avait rien de toxique. Enfin pour le moment tout ce que je pouvais ressentir c'était l'envie d'en boire encore plus. De sentir Raphael encore plus contre moi.

Il me fallu un bon bout de temps avant de réaliser ce que j'étais en train de faire. Et même si je savourais cet instant, je repoussais Raphael assez violemment. Je savourais trop cet instant, c'était bien le problème. J'étais choqué par moi-même pour avoir fait une chose pareille. Du dos de la main, j'essuyais négligemment ma bouche en continuant de fixé Raphael avec un regard choqué. Ce n'était pas l'envie qui manquait de lui sauter de nouveau dessus. Oh non. Mais j'essayais de mobiliser tout mes muscles, mes neurones et je sais pas trop quoi d'autre, pour me forcer à ne pas bouger.

- Désolé Raphael… Je… Désolé…

Je ne voyais pas quoi dire d'autre. Cette blague était aller trop loin. Et la preuve je venais de faire une bêtise que Raphael allait sans doute me faire regretter pendant des années encore. Peut-être qu'il faudrait que je parte. Mais si je bougeais, je savais que ce ne serait pas pour aller en direction de la sortie. Alors… Autant rester là…
© 2981 12289 0- 1 029 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Ven 13 Jan - 20:57
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Raphael prenait tout de même un malin plaisir à narguer le jeune vampire, le jeune homme. C’était tout de même vachement amusant de le voir de la sorte, qui était tout nerveux à cause du mexicain, à cause de la façon dont il agissait, de la façon dont il parlait avec Simon. Il se demandait presque s’il préférait faire ça ou bien s’il préférait l’engueuler.. Bon, en fait.. C’était sûrement au même niveau, quoiqu’il préférait tout de même ce qui pourrait résulter de cela, plutôt que ce qui peut arriver d’habitude. Il préfère largement être proche du novice plutôt que de le voir tout vexé, s’en allant en boudant. Ou bien, lui qui se barrait avec un air totalement exaspéré parce qu’il l’était bien souvent, malheureusement.Il passait sa langue sur ses lèvres, comme pour les humidifier alors qu’il l’écoutait parler, quand il lui disait qu’il n’était pas tellement en manque que ça, puis se hâtait de préciser qu’il n’était pas trop en manque de sang. Donc… Il n’était pas en manque de sang, mais en manque d’autre chose ? Une chose était sûre, Raphael n’allait clairement pas laisser passer ça. Comment pourrait-il laisser passer ça ? Il ne laissait jamais passer une opportunité pour se moquer du jeune homme. Mais en même, on pourrait même croire qu’il le cherchait. Peut-être qu’il le cherchait effectivement en fait. Peut-être bien que ça l’amusait tout autant que le vampire, qui sait ? “Donc… Tu n’es pas en manque de sang, mais tu es en manque de sexe ? Intéressant.” Lui dit-il avec un sourire en coin, haussant les sourcils de manière suggestive pendant une seconde. “Te supplier de me mordre ? Simon, pour qui tu me prends ?” Le pire, c’était que lorsqu’il y pensait bien, il pouvait remarquer qu’il avait bel et bien l’air de le supplier de le mordre à force de le pousser à le faire. En y réfléchissant bien, il se demandait même s’il n’était pas entrain de le faire. Ouais, il était peut-être vraiment entrain de le supplier. Ou peut-être pas. En tout cas, ce n’était clairement pas lui qui allait le dire. Vous imaginez vraiment Raphael entrain de dire qu’il était réellement entrain de supplier quelqu’un à cette même personne ? Non. Il n’était même pas sensé supplier qui que ce soit. Mais il faut croire que Simon n’était pas qui que ce soit, malheureusement. Ah, si seulement il pouvait être n’importe qui, ce serait tellement mieux. Vous n’êtes pas du même avis ? Non ? Tant pis.

Il était plutôt fier en voyant que Simon ne pouvait littéralement pas quitter son cou des yeux, comme si c’était la seule chose sur laquelle il pouvait se focaliser. Comme si c’était vraiment la seule chose qui avait son attention et c’était plutôt bien d’après lui. Ouais, Raphael aimait clairement sentir le regard de Simon sur lui. C’était une chose plutôt plaisante si vous voulez son avis. “Tu le penses vraiment, cariño ?” Pour lui, ça n’allait pas vraiment trop loin et il était presque sûr que Simon ne le pensait pas réellement non plus. Même s’il était entrain de marcher en arrière, il voyait bien rapidement que le jeune homme était toujours autant obnubilé par son sang, sûrement par l’idée de le mordre. il n’avait fallu que quelques temps avant que le cadet ne se décide à passer un bras dans son dos pour le coller à lui et Raphael n’allait décemment pas refuser de le faire. Au contraire. Il était même plus que joyeux à l’idée d’être tellement proche de lui, dios. Et quelques fractions de secondes plus tard, la main du jeune homme fut dans ses cheveux et ses crocs plantés dans son cou. Et la sensation était plus que divine. Il posait ses mains sur les épaules de Simon, se mordillant doucement la lèvre inférieure. Il n’avait pas du tout envie que ce moment ne s’arrête, étrangement. Et là, tout de suite, il comprenait clairement pourquoi certains Terrestres aimaient tant les morsures. C’était une sensation sûrement bien trop agréable. Il se demandait même si ce serait tout aussi plaisant de le mordre à son tour. Il espérait tout de même vraiment pouvoir tenter ça, mais si l’autre garçon ne le laisserait pas, ce ne serait pas si grave en réalité. Peut-être qu’il pourrait toujours le faire une autre fois.

Quoiqu’en le sentant le repousser de la sorte, si violemment, il hésitait tout de même assez de ça. Sérieusement, il avait tout de même été vraiment brusqué sur le coup. Il rouvrait les yeux et le regardait attentivement alors qu’il le voyait s’essuyer les lèvres, un air choqué sur le visage. Raphael avait tellement envie de lui sauter dessus, là tout de suite. Il doutait du fait qu’il puisse le faire sans que Simon ne l’envoie chier. Il était même assez étonné de voir qu’il n’avait pas fuit, utilisé sa rapidité de vampire pour s’enfuir aussi loin du mexicain qu’il pouvait. Peut-être bien qu’il était trop troublé pour le faire en fait, qui sait ? Il se rapprochait de lui d’un pas lent, comme pour être sûr de ne pas trop l’effrayer et une fois qu’il était assez proche de lui, il attrapait son visage. “Pas besoin de t’excuser, au contraire.” Il souriait en coin avant, finalement, presser ses lèvres sur celles du brun avec force, sa deuxième main se glissant sur la chevelure du garçon. Peut-être bien que c’était trop, va savoir. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il appréciait tout de même beaucoup ce qui se passait entre eux, là tout de suite. Les lèvres de Simon étaient incroyablement douce, bien plus qu’il ne l’avait imaginé. Sentir ses lèvres contre les siennes, son corps contre le sien était bien plus agréable qu’il aurait pu l’imaginer. Et pourtant, il devait tout de même avouer avec une certaine honte qu’il y avait pensé bien souvent. Bien plus de fois qu’il ne pouvait les compter aussi. Est-ce qu’il devait avoir honte ? Sûrement. Est-ce qu’il avait honte ? Étrangement, pas le moins du monde.
© 2981 12289 0 - 1 002 mots en moins de 7j



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Lun 16 Jan - 0:20
We're both unsettled nighttime creatures#Saphael J'aurais du me douter que Raphael interpréterai mes paroles exactement de la manière dont je ne voulais pas qu'il le fasse. Il faut dire, je lui tendais une perche énorme là aussi. Sincèrement, Simon, tu devrais juste arrêter. Si je n'étais pas immortel, je me serais sans doute jeter par une fenêtre pour en finir maintenant. Mais je savais que, dans une telle situation, ça ne servirait à rien. A moins qu'il ne fasse jour dehors, ce qui n'était pas le cas. Et encore, si il faisait jour, je n'aurais même pas eu à sauter, il aurait suffit d'ouvrir les volets. Enfin, de toute façon, je n'avais pas l'intention de mourir. Même si je n'avais pas confiance en ce sourire que Raphael m'adressais en trouvant ma réflexion intéressante. Non mais à ce prix là, je ne préférai même pas lui répondre me contentant de lever les yeux aux ciel en soupirant.

C'était affreux. J'avais aucune idée des intentions de Raphael et je n'arrivais pas à me sortir cette idée de la tête. La vue de son cou… Le goût de son sang, la caresse de sa peau contre le mienne. Merde, ce n'était pas possible, il m'avait drogué pendant mon sommeil ou quoi ? Même sa voix sonnait comme la mélodie la plus délicieuse qui m'avait été donné d'entendre et me poussait à céder à la tentation. Fait chier… Je ne m'étais même pas préoccuper des dernières paroles de Raphael et avait planté mes crocs dans son cou. Je sais pas trop à quoi je m'attendais en faisant ça. Mais sans doute pas à apprécier autant ce flot de sensations. Je pouvais même sentir Raphael s'accrocher à moi et savourer cette instant tout autant que moi. Une raison de plus pour me laisser aller et continuer à boire son sang, qui n'avait aucunement le goût de poison. Ou si s'en était, c'était le poison le plus délicieux qui devait exister sur terre.

Cependant, je fini par réussir à reprendre mes esprits. Et il me fallu réunir toutes mes forces pour repousser le vampire. Ca avait été assez violent pour sur le coup. Mais je n'avais pas vraiment la tête à essayer de ménager qui que ce soit là. Je voulais juste essayer de comprendre ce qu'il se passait. Sérieusement, comment Raphael avait pu me laisser faire ça ? A quoi il jouait ? Il était vraiment sincère où il se foutait de moi ? Merde, j'étais tellement perdu. J'avais juste envie que mon cerveau cesse de tourner. Je ne pensais même pas à fuir. Fuir pour aller où ? Puis je n'avais pas peur de Raphael, je lui faisais confiance, mais… Mais je ne savais juste plus quoi faire. Déjà que ses derniers temps j'étais un peu perdu avec tout ce qu'il s'était passé avec ma mère et Clary. Mais là… C'était définitivement la fin des haricots.

J'avais bien vu Raphael s'approcher doucement de moi, et je n'avais pas bougé d'un iota. J'aurais pu l'envoyer chier. Mais je n'en avais tout simplement pas l'envie, ni la force de résister encore. Puis entendre le vampire de dire de ne pas m'excuser ? Merde, ça n'aidait vraiment pas non plus. J'aurais peut-être dû dire quelques choses. Mais c'était trop tard, Raphael était déjà en train d'appuyer ses lèvres contre les miennes. Et bien qu'étonné par ce geste, je cessais enfin de réfléchir et répondit à ce baiser, comme si c'était ce que j'avais attendu depuis des siècles. Si on m'avait dit un jour que Raphael Santiago réussirai à me faire perdre la tête de la sorte… Passant mes mains dans son dos, je serrait le mexicain contre moi. Ma tête était vide de toute pensée. Et ça faisait sincèrement du bien. Il n'y avait plus que Raphael qui comptait, comme si tout avait été balayé d'un coup. Ma famille, le clan, le monde obscure, Clary… Tout ce que je voulais c'était que ce baiser ne se finisse jamais.

En y repensant, mon vœux aurait pu être exaucer facilement. C'était un peu l'avantage d'être un vampire, je pouvais continuer d'embrasser Raphael sans me préoccuper d'avoir à respirer nouveau. Je n'avais jamais eu aussi chaud de ma vie de vampire. Pourtant, m'éloigner de Raphael était la dernière chose que je voulais. C'était trop tard maintenant… Il avait voulu qu'on en arrive là ? Et bien on y était. Je fini tout de même par séparer nos lèvres pendant un instant, mais sans vraiment me reculer pour autant juste pour dire :

- Tu ne voudrais pas enlever sa veste avant qu'il ne lui arrive quelque chose ?

Mon regard plongé dans celui de Raphael, j'affichais un petit sourire amusé et passait ma langue sur mes lèvres en attendant sa réponse. J'étais en train de lui demander de se déshabiller là… Moi-même je m'étonnais. Mais en même temps, je ne voulais pas prendre le risque qu'il m'accuse encore d'avoir abîmer l'une de ses vestes.

- Promis, tu n'auras plus besoin de ce prétexte pour venir dans ma chambre.


Je fini ma phrase avec un clin d'oeil et allait mordiller la lèvre inférieure de Raphael pour le taquiner un peu. Mon d… Ca faisait longtemps que je m'étais sentis aussi bien.
© 2981 12289 0- 865 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Lun 16 Jan - 13:59
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• La morsure avait vraiment été quelque chose de divin, pour le temps qu’elle avait duré, Raphael ne pouvait décemment pas le nier, même si l’on venait à lui demander. la façon qu’il avait de s’accrocher à Simon, comme pour chercher un peu plus de contact, pour tout simplement sentir la peau de Simon sous ses doigts vendait la mèche. Donc, dans le pire des cas, si Simon finissait par l’envoyer chier en disant que c’était plus que nul comme chose, il n’allait pas pouvoir faire comme si de rien n’était.. Quoique… il avait toujours été bon pour masquer ce genre de choses. Dans le pire des cas. Quand ce fut fini, il avait été repoussé plus que violemment et fronçait les sourcils, parce que sur le coup, il ne s’y était pas vraiment attendu. Peut-être qu’il aurait dû, en fait. Il aurait dû s’attendre à ce que Simon soit assez brusqué, ou bien même qu’il ne soit pas prêt à ce genre de chose. Il faut dire que c’était sûrement une des premières fois qu’il avait un contact intime avec un homme, enfin c’est ce que Raphael espérait un tantinet, et en plus de ça, c’était la première fois qu’il mordait un vampire. On peut donc dire que le choc et la réaction qui allait avec aurait dû être quelque chose d’appréhendable, en temps normal. Mais encore, faudrait-il que ce soit en temps normal. Il faut dire qu’il avait toujours les esprits un peu embrouillés quand Simon était dans la pièce. Dans son esprit, ça donnait souvent quelque chose du genre de : SimonSimonSimonSimonSimon. Vous voyez le genre. C’est quelque peu gênant quand il doit vraiment travailler. Mais bon, revenons-en à nos moutons. Toute cette réaction n’avait pas empêché Raphael de revenir à la charge.

Comme pour ne pas l’apeurer, il s’était approché de lui lentement avant de poser ses lèvres contre les sienne. Il avait pensé, pendant un petit moment, que le novice allait vraiment s’enfuir cette fois-ci, parce que Raphael l’avait embrassé et que le mexicain ne savait même pas comment il avait fait pour oser le faire. C’était un mystère qu’il n’était, lui-même, pas prêt d’élucider. Mais pour le moment, il n’avait pas vraiment envie d’y penser parce que Simon répondait au baiser, parce que Simon passait ses bras autour de lui et le serrait contre lui. Finalement, la main qui avait tenu le visage du jeune homme se déplaçait pour trouver une place vers la nuque du jeune homme qu’il caressait doucement. Dios, si ce moment pouvait durer éternellement, Raphael ne s’en plaindrait pas vraiment.Au contraire même, il en serait plus que ravi. Il se collait du mieux qu’il pouvait au brun, puis quand il rompait le baiser, Raphael devait bien avouer, presque honteusement qu’il avait chassé ses lèvres. Comme s’il en voulait plus, mais en même temps, cela faisait des mois qu’il en avait envie, maintenant qu’il y avait accès, il n’allait pas perdre une seule seconde. Leurs regards l’un dans l’autre, il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un sourire en coin, le sourcil haussé quand il entendait ces mots échapper les lèvres de Simon. Il était réellement entrain de lui demander de se déshabiller ? Apparemment. Ce n’était pas déplaisant et Raphael n’allait clairement pas lui dénier cette requête. Il mourait lui même d’envie de sentir leurs peaux nues l’une contre l’autre. “Ce serait une honte si ça arrivait.” Lui répondait-il, ce sourire en coin toujours omniprésent sur le bout des lèvres que le jeune homme venait bien rapidement lui retirer en lui mordillant la lèvre inférieure. Il le laissait faire pendant quelques secondes, finissant par très légèrement se décoller de lui. “Comme si c’était un prétexte.” Dit-il en roulant des yeux, un sourire amusé sur les lèvres. Puis, il finissait par tout de même faire ce pourquoi il s’était légèrement décollé. Il retirait délicatement sa veste pour la laisser tomber non loin d’eux, ainsi que son haut, gardant tout de même son collier autour du coup. Ce n’était pas comme si ça pourrait brûler Simon, il était juif après tout.

Il ne prenait pas beaucoup de temps, par la suite, à revenir vers Simon - ce n’est pas comme s’il y avait beaucoup de chemin à faire -, passant ses bras sur le torse de Simon. Clairement, il n’allait plus pouvoir se défaire de cette vue, il n’avait pas vraiment pensé qu’il ressemblait à ça sous ses t-shirt et ce n’était clairement pas pour lui déplaire. Simon était d’une beauté qui en ferait pâlir plus d’un. Si le mexicain l’avait déjà trouvé plutôt à son goût quand il était encore vivant, il ne pouvait nier le fait qu’il s’était encore plus amélioré maintenant qu’il était devenu vampire. Ça n’étonnerait pas le vampire s’il voyait toutes sortes de filles et de garçons se jeter à ses pieds. Clairement, il devrait y avoir une sorte de Harem devant le DuMort n’attendant qu’une chose : que le novice sorte pour lui retirer ses fringues. Raphael serait d’ailleurs sûrement le chef de ce Harem, mais là on s'égare un peu. Un peu beaucoup même, mais ce n’est pas bien grave. Il sortait finalement de sa contemplation et se rapprochait une nouvelle fois, allant déposer ses lèvres contre le cou du vampire, le mordillant légèrement, mais sans jamais entailler sa chair, dans le doute.
© 2981 12289 0 - 887 mots en moins de 24h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Ven 20 Jan - 18:21
We're both unsettled nighttime creatures#Saphael Heureusement, dans le genre, ne pas penser et agir bêtement, j'étais plutôt doué. Parce que clairement, si j'y avais repensé à deux fois, je ne serais sûrement pas là à embrasser Raphael. C'était Raphael quoi ! Ce n'était pas possible d'être attirer par quelqu'un qu'on était sensé craindre hein ? Serais-je actuellement victime du syndrome de Stockholm ? J'aurais aimé dire que oui, mais j'ai bien peur de ne pas être assez bien informer sur le sujet pour pouvoir faire ma propre analyse. Puis là, tout de suite, réfléchir n'était pas franchement la première de mes envies. Ces dernières étaient plutôt claire d'ailleurs. Mais ce n'était pas pour autant qu'une partie de moi ce demander ce que j'étais en train de faire. C'était n'importe quoi. Je ne comprenais rien à cette situation, mais ce n'était pas comme si ça changeait de d'habitude en fait. A croire qu'être perdu c'était ma seconde nature.

Je me laissais donc guider par la peu d'instinct que j'avais, j'éteignis définitivement mon cerveau pour simplement laisser les événements me guider. Puis ça me faisait un bien fou de ne rien avoir à penser. Si je savais que je pouvais embrasser Raphael éternellement sans jamais manquer de souffle, j'avais encore besoin de ma langue pour parler. Je m'étais donc un peu éloigné de Raphael pour lui proposer d'enlever sa veste. Ce n'était pas un ordre hein ! Je disais juste ça comme ça. Je ne voulais pas qu'il me blâme encore pour avoir abîmé un de ses vêtements. Ce serait bête que ça arrive tout de même. Puis Raphael était visiblement du même avis. Il me laissa cependant lui mordiller la lèvre inférieure et répliqua à ma promesse avant d'accéder à ma demande. Ou tout du moins il se décolla de moi dans un premier temps. C'est que ça laissais presque un froid entre nous.

Raphael enleva sa veste, mais aussi son haut. Mon regard resta fixé sur son torse un petit moment. Si j'avais su avant ce que ses chemises cachaient… Voilà que j'avais encore des pensées bizarres. Et ça n'alla pas en s'arrangeant. Le vampire vint de nouveau contre moi, passant ses mains sur son torse, ce qui me fit encore frissonner avant d'aller me mordiller le coup. Là, je n'avais pas vraiment besoin qu'on me fasse un dessin pour comprendre ce que Rapahel avait derrière la tête. Pour une fois. Je passais mes mains dans son dos, savourant presque trop cette nouvelle sensation mon goût. Mais que voulez-vous, ce n'était pas le genre de chose que je pouvais vraiment contrôler non plus. D'ailleurs c'était presque agaçant ce qu'était en train de faire Raphael. Je serrais les dents, lâchant un petit grognement et tout en me collant un peu plus contre lui (si une telle chose était possible). J'en profitai pour me pencher vers son oreille et lui murmurer :

- Je ne suis pas le seul à avoir raté le petit-déjeuné hein ? T'as peur de me faire mal Santiago ?

Je lui mordillais l'oreille pour l'embêter et finalement, je ne pu résister à la tentation. Je poussais Raphael pour aller le plaquer contre un mur de ma chambre et alla plaquer de nouveau mes lèvres contre les siennes. Dans le même temps, je laissais mes mains s'aventurer sur son torse sans réussir à m'en lasser. J'avais aucune idée où tout ça allait nous mener, mais je savais que j'étais en train de foncer tête baissée. A croire que devenir vampire n'avait pas juste amélioré ma vue, dessiné mes abdos et me donner une soif de sang presque insatiable. J'étais en train de me découvrir de nouvelles pulsion, de nouvelles envies et c'était loin d'être désagréable.
© 2981 12289 0- 612 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Dim 22 Jan - 15:38
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Le baiser que les deux vampires avaient échangé n’étaient pas des plus long, ni des plus courts d’ailleurs, mais ce n’était pas pour autant qu’il n’avait pas été plus qu’exquis. Raphael se demanderait presque s’il n’avait pas déjà embrassé des tonnes de personnes ou quelque chose dans ce genre-là. C’était tout bonnement impossible qu’il soit aussi novice en matière de donner des baisers qu’en matière de vampirisme. Sinon, Raphael se demanderait comment ça se faisait qu’il avait l’air d’apprendre si rapidement ce genre de chose alors que pour ses capacités, il n’avait pas vraiment l’air de faire beaucoup d’efforts, mais ça c’était une question qu’il lui poserait une autre fois. Ou peut-être pas d’ailleurs. Tout ça pour dire que le baiser avait été rompu bien plus rapidement que Raphael ne l’aurait voulu, mais on va dire que c’était déjà ça. Néanmoins, il accédait bien rapidement à la demande de Simon, retirant sa veste - on va faire comme si on le croyait lorsqu’il disait que c’était uniquement pour ne pas abîmer sa veste -, puis le haut qu’il portait en dessous par la même occasion. Comme ça, il n’allait pas non plus l’abîmer. Ouais, parce que bon, il n’y avait pas que les vestes que Raphael appréciait dans sa garde-robe, c’est juste que pour le moment, c’était la seule chose qui avait été détruite. En plus de ça à plusieurs reprises. Il n’avait tout de même pas particulièrement envie de voir le reste de sa penderie totalement déchiquetées. Enfin bref.

Un petit sourire en coin venait étirer les lèvres de Raphael alors qu’il voyait le regard de Simon restant fixé sur son torse pendant un petit moment. “T’aimes ce que tu vois, cariño ?” Lui demandait-il avec un sourcil haussé. Il passait ses mains sur sa peau, sur son torse comme s’il n’arrivait tout bonnement pas à arrêter de toucher le novice. Puis, c’était à son tour d’aller mordiller le cou du garçon, faisant de son mieux pour ne pas faire d'incision, même quand il sentait les mains de Simon sur son dos, qu’il entendait son grognement. Son toucher l’avait légèrement fait frissonner, n’étant pas habitué à ce que quelqu’un ne le touche, surtout pas à même la peau, mais il ne pouvait nier le fait que c’était plutôt plaisant. “Bebé, tu devrais savoir que même quand je prends le petit-déjeuner, j’ai toujours envie de te croquer.” Murmurait-il contre son cou, y déposant finalement un baiser alors qu’il sentait SImon lui mordiller l’oreille. “Mais je dois bien avouer que te faire mal est le dernier de mes désirs.” Soufflait-il.

Bien avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit d’autre, il était coincé entre un mur de la pièce et Simon, les lèvres de ce dernier mouvant contre les siennes. Raphael répondait directement au baiser, ne perdant pas de temps avant de passer ses bras autour du cou du vampire, prenant un petit élan avant d’enrouler ses jambes autour de la taille de Simon, s’appuyant de tout son poids sur le mur. Il continuait de l’embrasser pendant quelques temps, finissant par rompre une nouvelle fois le baiser. Il déplaçait légèrement ses lèvres, déposant de léger baiser sur sa peau, puis finalement sur son cou. Cette fois-ci, il le mordait plus franchement, plantant ses crocs dans sa carotide, suçant le sang qui en coulait. Pour être totalement honnête, le goût de son sang était bien meilleur que celui qu’ils avaient en poche. Peut-être que c’est parce qu’il venait directement de la source, peut-être parce que c’était celui de Simon, peut-être que c’était pour une toute autre raison, va savoir. .
© 2981 12289 0 - 602 mots en moins de 48h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Mar 24 Jan - 21:34
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelJe ne faisais que de dire que j'étais perturbé par cette situation. Et pourtant, mon corps agissait comme un automatisme. Comme si je n'avais attendu que ça de toute ma vie. C'était sûrement ce qu'il y avait de plus étrange. Une part de moi savait qu'il vaudrait sans doute mieux que j'arrête tout ça maintenant. Sue je m'enfuis et que j'aille retrouver une vie plus calme. Cependant, maintenant que j'étais un vampire, je savais qu'une telle chose était impossible. Puis il y avait tout ce flot de sensation qui m'en empêchait aussi. Je n'étais pas sûr d'avoir déjà ressentit ça avant. Oui, j'aimais Clary, mais elle ne me voyait toujours que comme son meilleur ami et n'avait d'oeil que pour Jace, malgré le fait qu'il soit son frère. Izzy ? Je crois qu'il s'agissait surtout d'un coup de coeur, qui pourrait lui résister ? Et Maureen ? Je crois que j'avais plus agit sur un coup de tête qu'autre chose. J'aimais beaucoup Maureen, mais pas de cette façon.

Là, c'était juste, totalement fou. J'avais la tête qui tournait, mais c'était loin d'être douloureux. C'était même presque agréable, un peu comme quand on commence à avoir trop bu. C'est cela qui m'amenait à penser que c'était peut-être le sang de Raphael qui me faisait cet effet. Mais j'en doutais, parce que Raphael n'avait pas bu mon sang et pourtant… Puis quand j'avais bu le sang de Camille, je m'étais sentit enivré aussi, mais pas de cette manière. Après, j'étais un terrestre encore à ce moment, donc c'était peut-être différent encore. Mais pourquoi je me prenais tant la tête alors que je pouvais juste m'abandonner à toute ces sensations ? Raphael avait bien remarquer que mon regard c'était arrêté sur lui et je me mis à rougir en entendant sa réflexion. J'ouvris la bouche pour lui répondre, mais aucun son ne réussi à en sortir.

Même la voix de Raphael réussissait à me faire frissonner et me donner envie de poursuivre ce que nous avions commencé. Je rageais même presque qu'il me taquine de la sorte sans me mordre. Il en faisait exprès, j'en étais sûr. Je savais pas trop quoi faire de ces informations à vrai dire, mais j'étais plus que flatté de les entendre. A tel point que je ne réussis pas à attendre et plaqua Raphael contre le mur le plus proche pour l'embrasser de nouveau. Je ne me privais pas pour me coller contre lui, pour laisser mes mains explorer son torse de long en large. Raphael en profita pour sauter et venir enrouler ses jambes autour de moi. Je ne m'y attendais pas vraiment, mais avec ma force de vampire, je n'eus pas de mal à faire en sorte qu'il ne glisse pas.

Puis il rompit le baiser, et comprenant presque immédiatement ses intentions, je penchais la tête comme pour lui offrir mon cou. Raphael y déposa un léger baiser qui me fit frissonner avant d'y planter ses crocs. Je serrais les dents mais la sensation qui suivit vu juste divine. Je ne pu m'empêcher de laisser échapper un petit gémissement et me collait encore plus à Raphael. J'avais une main sur son épaule qui se crispa et qui le serrait de plus en plus fort alors que la seconde remontait progressivement le long de sa cuisse. Et même si je n'avais pas besoin de respirer, je ne cessais de lâcher des soupire d'aise. Je n'attendis pas que Raphael lâche mon cou pour passer mes bras autour pour le porter et le plaquer dans mon lit cette fois-ci. Ce serait sans doute bien plus confortable que le mur contre lequel il s'appuyait déjà.
© 2981 12289 0- 606 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Mer 25 Jan - 22:01
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• En voyant Simon l’observer de la sorte, Raphael n’avait décemment pas pu s’empêcher de lui faire une jolie petite remarque, mais en même temps, qui n’en aurait pas fait ? Pas Raphael en tout cas. Il aimait bien trop narguer son monde pour ça, faire chier tout le monde. Et de toute manière, la façon qu’avait eu Simon de rougir valait nettement le coup. En même temps, il faut dire que le novice était vraiment mignon avec les joues rosées. Raphael se demandait, pendant un moment, s’il avait déjà vu quelque chose d’aussi adorable dans sa vie. De plus, comme ça, il lui donnait vraiment envie de crasher ses lèvres contre les siennes ou de caresser ses joues, voir si elles étaient aussi brûlantes qu’elles en avaient l’air. Mais bon, heureusement ou malheureusement en fonction des gens, il n’avait pas vraiment l’occasion de le faire, parce qu’en peu de temps, il se retrouvait plaqué contre le mur, coincé entre le corps de Simon et ce dernier. Leurs lèvres mouvaient parfaitement ensemble et Raphael passait sa main dans la chevelure du garçon pendant quelques temps, pendant le baiser, pendant qu’il sautait pour encercler ses hanches de ses jambes. Il fut d’ailleurs assez content du fait qu’étant un vampire, Simon pourrait le maintenir sans vraiment avoir de mal. Mais ce qui était encore mieux dans tout ça, c’était qu’il sentait tout de même une des mains de Simon sur sa peau, explorant son torse et Raphael serait clairement entrain de mentir s’il disait que le contact ne le faisait pas frissonner. C’est fou l’effet que Simon avait sur lui. Raphael était sûr et certain que ça faisait un long moment que quelqu’un n’avait pas eu tant d’effet sur lui et en plus de ça, il avait tout de suite plu physiquement à Raphael, et pas qu’un peu, même quand il était un Terrestre. Pourtant, il en fallait du temps avant que le mexicain ne veuille bien vous donner de l’attention, en temps normal.

Une fois qu’il était dans cette position, il n’avait pas prit beaucoup de temps avant de rompre le baiser, descendant finalement une nouvelle fois vers son cou pour y planter ses crocs et bon sang… Il avait l’impression de ne jamais avoir goûté quelque chose d’aussi divin et la seule raison pour laquelle c’était si bon, dans l’esprit de Raphael, était parce que c’était le sang de Simon. Il suçait son sang et franchement, que ce soit le gémissement ou les soupirs d’aise, il adorait les sons que pouvait produire Simon. C’était une musique si douce à ses oreilles. Il avait vraiment envie de l’entendre recommencer. Et de plus, il aimait vraiment le fait qu’il soit entrain de remonter sa main sur sa cuisse, ce qui le poussait à resserrer encore plus ses jambes autour de lui, comme pour être encore plus proche de lui, coller encore plus leur corps. En plus… Sa main, celle qui se resserrait, se crispait contre son épaule… Est-ce que c’était étrange qu’il aimait tellement ça ? Peut-être, mais pour le moment, il n’en avait pas franchement grand chose à carrer en fait. Il se sentait balader vers le lit alors qu’il s’abreuvait toujours de Simon, mais une fois sur le lit, il arrêtait cette activité et usait de ses capacités de vampire pour échanger leurs places bien rapidement. Il se plaçait entre les cuisses de Simon, son torse collé contre le sien alors qu’il plaçait ses bras de part et d’autre de sa tête. “Eres tan jodidamente hermosa.” Ouais, c’était totalement Raphael de dire à quelqu’un qu’il était putain de beau, mais sans pour autant lui dire d’une façon qu’il puisse comprendre. Il finissait par poser une nouvelle fois ses lèvres contre les siennes, sans même essuyer le sang de Simon de ses lèvres. Mais bon, ce n’était pas vraiment le plus dérangeant, ce n’était que du sang.
© 2981 12289 0 - 647 mots en moins de 48h



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Jeu 26 Jan - 19:52
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelC'était peut-être un peu con. Mais je ne pouvais m'empêcher de me demander quel goût pouvait bien avoir mon sang. Est-ce qu'il ressemblait à quelque chose, comme un plat que j'aimais bien ? Ou avait-il un goût de café ? Je buvais tout de même beaucoup de café avant ma transformation. Ca devait bien avoir son impact sur mon sang non ? Quoique, j'étais quand même mort depuis. Mais dans tous les cas, Raphael semblait aimer ce goût. Je le savais… a sa manière de me maintenir contre lui. A sa manière de faire en sorte que je ne m'échappe pas de son emprise. Et à sa manière de boire mon sang, comme si il n'avait pas manger depuis longtemps. J'aurais volontiers fait une blague à ce sujet. Du genre qu'il allait finir par grossir si il en buvait trop ou une connerie de la sorte vous savez.

Cependant, j'étais incapable de penser à quoique ce soit. Si ce n'était tout ce désir qui pouvait m'envahir. Ce même désir qui m'avait poussé à resserrer mon étreinte contre Raphael avant d'aller le plaquer sur mon lit. C'est cette instant que Raphael choisit pour enlever ses crocs de mon cou. C'était vraiment étrange comme sensation. Je l'observais, mon sang sur ses lèvres avant qu'il n'échange nos position. Ainsi, je me retrouvais avec un Raphael allongé sur moi, qui me murmurait quelques mots en espagnol qui n'avaient pas l'air de sonner comme des insultes. A vrai dire, il aurait pu n'importe quoi que ça m'aurait donné envie de sentir de nouveau ses lèvres sur les miennes. D'ailleurs, le Mexicain avait du lire dans mes pensées, car la seconde qui suivie, il était en train de m'embrasser.

Je répondis sans hésiter à se baiser, allant faire glisser mes mains dans le dos de Raphael et tout en le serrant contre moi. Sincèrement, je crois que j'aurais volontiers passé l'éternité comme ça. Je fini cependant par inverser de nouveau nos positions sans cesser d'embrasser mon mentor. Une main sur sa joue, l'autre sur sa taille. Sans même que je m'en rende compte, mon corps et surtout mes hanches se frottaient avec de plus en plus d'insistance contre celle de Raphael. C'était loin d'être désagréable. Mais soudainement ce fut comme si mon cerveau c'était réactivé et en mode panique. Je cessais d'embrasser Raphael, lui adressant un regard choqué. Choqué par ma propre réaction. Par ce qui était en train d'arriver :

- Raphael je… Désolé… je…

C'était comme si j'avais oublié comment parler correctement. Une foule d'idées se bousculaient dans mon esprit. C'était dur de faire le tri. Et pourtant, je fis un effort pour reprendre :

- C'est que… Tu sais que je n'ai jamais… Enfin… Pas avec un homme et… Je suis pas sûr de vraiment savoir…

Ouais, c'était vraiment ça ce qui me faisait paniqué. J'avais peur de décevoir Raphael. J'avais peur de ne pas agir de la manière dont il attendait. J'avais peur que la suite ne lui plaise pas autant que ce qui c'était déjà passé. Mon regard plongé dans le sien, j'essayais de lire une réponse dans ses yeux. Cependant, la patience n'était pas vraiment mon fort. Enfin pas dans une situation pareille.

- Désolé… Ce n'est pas que j'ai pas envie… Je… Au contraire… Juste…


J'essayais de ne pas faire trop peur Raphael non plus. Mais vu le talent d'expression dont je faisais preuve dans l'immédiat, c'était loin d'être bien partis. Cependant, j'espérai que Raphael comprendrait. Il avait l'air de comprendre bien plus les autres que je ne le pensais. Ou alors c'était juste moi… Pfff… J'en avais aucune idée… J'espérais justement qu'il n'allait pas partir en me traitant d'imbécile ou quelque chose comme ça pour ensuite ne plus jamais reparler et oublier ce qui c'était passé ce soir.
© 2981 12289 0- 630 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Sam 28 Jan - 23:44
We're both unsettled nighttime creatures
#Saphael
You've got a hold of me, don't even know your power. I stand a hundred feet, but I fall when I'm around you. Show me an open door then you go and slam it on me. I can't take anymore, I'm saying baby please have mercy on me. ••• Clairement, Raphael pourrait passer l’éternité comme ça, contre le corps de Simon, dans le lit de ce dernier. Qu’il soit en dessus ou en dessous de lui, ça n’avait pas vraiment d’importance. C’est sûrement pour ça que lorsqu’il sentait le jeune homme inverser une nouvelle fois leurs positions, il se laissait totalement faire. En fait, du moment qu’ils continuaient de s’embrasser, qu’il restait là contre lui, ça ne le dérangeait pas vraiment. Il se retrouvait donc une nouvelle fois en dessous de lui, leurs lèvres scellées et lui, il prolongeait toujours le baiser. C’était vraiment une bonne chose qu’ils n’aient pas besoin de respirer parce qu’au moins, ils n’avaient pas besoin de se détacher l’un de l’autre. Il enroulait ses bras autour du cou du novice, comme pour encore rapprocher son corps du sien, enfin si c’était possible bien évidemment. Il avait vraiment été étonné de sentir les hanches du jeune homme rouler contre les siennes, mais ce n’était pas pour autant qu’il trouvait ça déplaisant. Il ne loupait donc pas une seule seconde avant de lever doucement le bassin pour onduler ses hanches contre les siennes. Et, dios, la friction de leurs bassins l’un contre le faisait doucement gémir contre ses lèvres quand son bassin se faisait de plus en plus en plus insistant. Il lui faisait tellement d’effet bon sang. Il se sentait durcir de plus en plus contre lui. Il sortait finalement de sa transe en le sentant arrêter de l’embrasser pour le regarder d’un air choqué. Raphael se contentait de hausser un sourcil, assez interloqué. “Pourquoi est-ce que tu t’excuses ?” Lui demandait-il, avec cet air toujours perturbé pendant quelques secondes, jusqu’à ce qu’il entende Simon poursuivre.

Il hochait la tête en l’écoutant, il comprenait où est-ce qu’il voulait en venir. Simon n’était jamais allé aussi loin avec un homme, ce qui n’était pas vraiment pour déplaire à Raphael, il aimait l’idée d’être le premier avec qui Simon faisait ce genre de choses. Enfin, en tant qu’homme en tout cas. Il déplaçait une main pour la poser sur la joue de l’ancien Terrestre, la caressant assez tendrement, lui faisant un petit sourire. Dios mio, ça devait sûrement lui faire tout drôle ça. “Eh, ne t’en fais pas pour ça, d’accord ?” Lui demandait-il en continuant de caresser sa joue avec la même tendresse. Il n’avait pas envie qu’il se sente mal pour quelque chose d’aussi… Bénin. “Tu sais, je m’y connais un peu, donc… Du moment que ça te va, je peux tout faire moi-même.” Son sourire finissait par plutôt devenir un sourire en coin alors qu’il levait légèrement la tête pour poser ses lèvres contre celles de Simon, allant prendre sa lèvre inférieure entre les siennes pour doucement la suçoter. Pendant qu’il faisait ça, il descendait une de ses mains vers le jean’s de Simon pour en ouvrir le bouton, passant sa main à l’intérieur, plus précisément dans son boxer. “Tu me dis si c’est trop pour toi.” On sait jamais. Il a beau dire qu’il en avait envie de ça, il voulait tout de même éviter de le brusquer. Le voir prendre ses jambes à son cou n’était pas vraiment quelque chose qu’il avait envie de voir arriver. Loin de là. Mais bon, il avait donc passé sa main dans le boxer du jeune homme pour caresser son membre en le regardant attentivement dans les yeux, histoire de voir les réaction du jeune homme. Il devait sûrement être plus que sexy quand il gémissait ou lorsque son visage se plissait sous le coup du plaisir. Il avait vraiment envie de voir ça.
© 2981 12289 0 - 604 mots en moins de 7j



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ Dim 29 Jan - 17:16
We're both unsettled nighttime creatures#SaphaelC'était à prévoir que tout n'allait pas rouler comme sur des roulettes éternellement. Mon côté peureux reprenait toujours le dessus au bout d'un moment et la panique pointait le bout de son nez. Ce fut le cas lorsque je réalisais enfin où tout cette histoire était en train de nous mener. Mon corps fonctionnait presque comme un automatisme. Comme si il savait parfaitement comment agir pour s'accorder avec celui de Raphael. C'était intriguant, captivant et terrifiant à la fois. Jusque là, j'avais réussi à faire taire mon esprit. Cependant, il allait se passer assez rapidement quelques problèmes, ou tout du moins je n'allais bientôt plus rien maîtriser. Si il ne s'agissait que de s'embrasser et de se mordre, ça, je connaissais. Mais si ça allait plus loin ? Ca allait se compliqué. Je crois qu'en théorie je n'étais pas encore assez innocent pour savoir comment on s'y prenait. Mais en pratique, j'étais bien placé pour savoir que ce n'était pas vraiment la même chose.

Je n'avais pas tarder à arrêter un instant d'embrasser Raphael pour lui faire part de mes appréhensions. Comme d'habitude, je parlais sans doute trop. C'était un peu ma manière d'essayer de perdre du temps vous savez, comme dans les films, quand le héros va essayer de faire parler le méchant le temps de trouver un plan pour se sortir de cette situation. Quoique là, je ne cherchais pas franchement à m'enfuir. Au contraire, je resterai bien. Mais je ne pouvais pas continuer d'agir comme si tout allait bien. Je sais pas trop à quoi je m'attendais de la part de Raphael. Sans doute qu'il se mette à grogner en disant que j'étais décidément nul comme vampire, qu'on ne faisait pas pire que moi en la matière. Que Camille aurait mieux fait de choisir quelqu'un d'autre. Ce qui n'était pas très logique quand on y repense à la vue de la situation actuelle.

Raphael fut loin de se plaindre. Au contraire, il me caressait tendrement la joue avec un sourire qui se voulait sûrement rassurant. Enfin, le genre de sourire que je ne pensais pas voir s'afficher sur le visage du mexicain un jour. Il n'empêche que ça marchait plutôt bien. J'étais bien content d'entendre Raphael me dire de ne pas m'en faire, que ça allait bien se passer. Je n'essayais pas d'analyser sa phrase quand il disait s'y connaître un peu. Raphael était bien plus vieux que moi, malgré les apparences. C'était logique qu'il ait plus d'expérience que moi dans pas mal de domaine. Mais une part de moi avait envie de dire « un peu, seulement ? ». Mais peut-être essayait-il ne minimiser la chose pour ne pas trop m'effrayer. En attendant, ça me rassurait de savoir qu'il ne m'en voulait pas et ne s'attendait pas forcément à ce que je prenne toute les initiatives.
Je me contentais de hocher la tête pour lui répondre. Je n'étais plus capable de dire un seul mot. L'émotion, vous savez. J'essayais tout de même d'adresser un petit sourire au vampire avant qu'il ne se redresse un peu pour venir m'attraper la lèvre inférieure. Je me laissais faire sans ajouter le moindre mot. Frissonnant en sentant sa main descendre sur mon torse jusqu'à aller ouvrir le bouton de mon jeans et continuer sa course. Mes muscles se crispèrent à ce contact. Je hochais de nouveau la tête pour montrer à Raphael que j'avais compris et à la fois pour lui donner l'autorisation de continuer. Je ne pu m'empêcher de laisser échapper un gémissement en sentant ce nouveau contact. Je restais un instant au dessus de Raphael à essayer de… je sais pas trop à quoi, je ne pouvais pas dire que j'essayais de m'y habituer, non, j'étais plus en train de… Savourer je dirais.

Une de mes mains s'agrippait à l'épaule du vampire. Sans m'en rendre compte, mes crocs étaient sortis de nouveau. J'avais même trouvé le moyen de me blesser la lèvre tout seul. Mais ce n'était que du détail. Si j'étais incapable de laisser échapper quelques autres gémissement et soupire d'aise, je me penchait de nouveau vers Raphael pour m'emparer de ses lèvres, ma seconde main allant d'agripper à ses cheveux. Dans le même temps, mes hanches semblaient s'être synchronisés sur les gestes du mexicain et se mouvaient comme pour l'encourager à continuer et pour l'accompagner. Je n'étais pas plus certain de ce qui se passait. Mais clairement. J'aimais ça. Puis même, cette idée de ne pas trop savoir où j'allais rajoutait comme un plus à toute cette excitation. Un peu comme regarder un film qu'on a jamais vu et qui se révèle être de plus en plus génial à chaque seconde qui s'écoule.
© 2981 12289 0- 777 Mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: [HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
[HOT] SAPHAEL ♦ We're both unsettled nighttime creatures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ‣ Creatures Magiques
» CREATURES FANTASTIQUES - DEYROLLE (LIVRE)
» Kalee-La source des maux
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls
» Créatures rares et nommés - Terres Solitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: