Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1241
♦ Messages : 121
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :

Présentation ❄︎ Liens ❄︎ RP ❄︎ Téléphone



La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ Dim 4 Déc - 21:50
Welcome in the Shadow World
Iago & Amara
Tell me, what is it you plan to do with your one wild and precious life?

Ça faisait un petit moment qu’Amara n’avait pas eut le droit à une petite journée bien tranquille à l’Institut. Avec tout ce qu’il se passait, le Monde Obscure qui s’agitait, et les démons qui étaient de sortis pratiquement tous les soirs, aucun Chasseur d’Ombre n’avait une minute à lui. Ils étaient pratiquement tous dehors pour traquer les démons, et aussi les Membres du Cercle s’ils en croisaient. Seulement un petit groupe restait à l’Institut parce que ce lieu ne pouvait décemment pas rester vide. Après tout, un bâtiment, et surtout toutes les choses qu’il contenait, ne pouvait pas se garder tout seul. Mais ce soir là, c’était une soirée bien tranquille. Aucune signalisation démoniaque suspecte, pas d’agitation du côté des vampires, des loups-garous, ou encore des fées. Une soirée calme comme ils n’en avaient pas connus depuis longtemps. Chose qui était un certain soulagement pour Amara. Elle allait pouvoir penser à d’autres choses qu’au prochain démon qu’elle allait devoir tuer, éviter de voir le visage de Valentin se balader dans son esprit en la narguant, et en lui rappelant qu’elle avait pratiquement grandie près du fils de l’homme qui avait tué son père, et qu’en plus, elle l’avait appréciée, il fut un temps. Ça lui donnait des frissons dans le dos, tout ça. Sans parler que Clary était toujours là, et qu’elle était aussi la fille de Valentin. Sauf que elle, c’était plus simple de passer au dessus étant donné que ce monstre ne l’avait pas élevé pendant dix ans. Oh, et la jeune Shadowhunter en avait presque oubliée Jocelyne, la femme du monstre. De ce côté là, elle ne savait pas tellement quoi en penser pour être honnête. Après tout, elle avait été mariée à cet homme horrible qui avait causé tant de morts sur son passage, mais elle l’avait aussi fuit pour mettre sa fille en sécurité quand elle s’était rendue compte qu’il était dangereux. Amara ne savait pas si cette femme était courageuse, ou si elle cherchait juste à fuir ses responsabilités. Non, elle ne s’était pas encore décidée. Et elle avait pas tellement croisée Jocelyne, alors elle essayait pas tellement d’y réfléchir non plus.

En fait, ce qui l’inquiétait le plus, c’était l’arrivée imminente de son fiancé à New York. Sa mère l’avait attrapée le matin même pour la prévenir et Amara avait fait comme si ça lui était égal. En fait, les gens devaient penser qu’elle se fichait de tout, avec ses réactions, sa froideur constante, et son ton quelques fois très sec, mais en réalité, ce n’était pas le cas. C’était juste une apparence qu’elle se donnait, qu’elle s’était toujours donnée. Chacun se protégeait de la façon qu’il le voulait, de celle qu’il trouvait le plus adéquat, et bien pour elle, c’était l’indifférence et la froideur. La seule personne à qui elle communiquait un semblant d’intérêt et d’amour, c’était à sa petite soeur. Et en fait, au fil du temps, les gens s’y étaient habitués. La jeune femme avait même réussit à sympathiser avec les nouveaux, Aaron et Athéna, qu’elle appréciait grandement. Même si sa jeune amie avait tendance à la traîner en soirée un peu trop souvent à son goût. Mais ça ne lui faisait pas de mal de se lâcher un peu et de se changer les idées, alors elle ne lui en voulait jamais trop longtemps. En fait, elle ne s’était jamais permise de se laisser aller de cette façon, et il n’y avait que depuis qu’Athéna et Aaron étaient là qu’elle se lâchait un peu de temps en temps. C’était quelque chose qui lui faisait du bien, et même si elle ne le ferait certainement jamais, peut être qu’elle devrait les remercier.

La Nephilim avait passée sa journée à s’occuper de la paperasse. Numériser les archives, entrer de nouveaux éléments dans la base de données, ce genre de trucs. Elle était dans son domaine, et ça lui faisait du bien, de rester un peu enfermée. Même si après tout ça, avant d’aller se coucher, elle irait certainement faire un petit tour sur le toit, histoire de profiter un peu des étoiles et de la fraîcheur de la nuit avant de se glisser entre ses draps bien chauds pour une courte nuit, comme à son habitude. C’était peut être le défaut de la vie de Shadowhunter: ils ne pouvaient pas se venter de faire la grasse mat le week end, parce que pour eux ça n’existait tout simplement pas. Tout comme les vacances, à partir du moment où ils étaient considérés comme apte à combattre, ils pouvaient leur dire adieu. Mais c’était une chose à laquelle Amara s’était rapidement habituée et elle ne savait pas si elle réussirait à vivre autrement un jour. Elle était plongée dans la numérisation d’un rapport datant de 1924 quand l’un de ses collègues vint l’informer qu’un recensement l’attendait. Sérieusement, un recensement, maintenant? Amara espérait juste que ce n’était pas encore un vampire, parce que ceux là, elle en avait un peu sa claque. Lâchant un soupire, elle partit chercher le petit nouveau du Monde Obscure, et constata qu’il n’était pas un vampire. Peut être un loup garou alors? Il n’en avait pas l’air en tout cas. Ou alors, un jeune sorcier. Amara pouvait voir les cheveux blonds de la sorcière Annalyne, qui traitait avec sa famille depuis un sacré bout de temps, maintenant. Elle avait dû trouver ce pauvre sorcier et l’emmener ici par pitié. « Je suis Amara Whitelaw. C’est moi qui vais m’occuper de ton recensement. Je t’en pris, entre et assieds toi. » Et oui, cette brune ténébreuse savait être courtoise, même s’il fallait qu’elle fasse un certain effort sur elle même. Elle avait tout simplement pas envie de se retrouver une fois de plus avec sa mère sur le dos, sérieusement, elle avait passée l’âge. « Alors, quel genre de Créature tu es? » Autant commencer par le commencement. Amara espérait finir ça vite, parce que mine de rien, il était déjà tard, et elle avait toujours rien avalé pour le dîner. En même temps, habituellement, c’était sa soeur qui lui ramenait quelque chose, mais là, son père l’avait embarqué à Londres avec lui, croyant certainement qu’elle y serait plus en sécurité. Quel ramassis de conneries, sérieusement.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ Mer 14 Déc - 11:10


❝Time to meet the réal world ❞
Amara & Iago

Folle. Folle était un bon mot pour décrire la situation dans laquelle il se trouvait actuellement. Vous savez, quelque chose d'ultra compliqué qui surpasse toutes les choses que l'on a pu imaginer par auparavant. Quelque chose d'assez fort pour faire taire tout les maux que l'on a dans son esprit. Parce que dieu, sa situation actuelle était tellement différente de sa situation passée qu'il pouvait maintenant en rire avec le plus de facilité qu'il est donné à un homme de rire. Croyez que les mots sont pesés. En très peu de temps tout était devenu... Différent? Est-ce que différent était un bon mot? On avait déjà choisi fou pour être un bon mot mais c'était plus que cela en fin de compte. Quelque chose de gros, d'indescriptible qui l'avait fait volé très haut, trop haut. Si il se réveillait demain matin sur son banc dans la rue en réalisant que tout cela n'était qu'un rêve, Iago penserait sûrement à mettre fin à ses jours... Parce que la vie que l'on venait de lui offrir là était quelque chose de spécial, c'était différent, un rêve d'enfant que l'on avait réalisé. En fait on lui avait offert la possibilité d'être quelqu'un d'autre. De sortir de la rue, de lui offrir un échappatoire du banc sur lequel il était assit. Le banc sur lequel il avait passé sa nuit et sur lequel il aurait pu passer la nuit suivante aussi. Et parfois le brun se posait la question. Est-ce que ce matin là, si il n'avait été qu'un humain lambda, elle serait passée devant lui sans le voir? Questionnement malsain mais compréhensible. Iago aurait pu finir sa vie à fouiller dans les poches des gens pour survenir à ses besoins. Est-ce qu'il en aurait été capable? Éternellement? Ce n'était pas foncièrement un mauvais garçon, pour ne pas dire qu'il avait une tendance à être particulièrement bon, est-ce que c'était étrange de sa part? De se demander si finalement il aurait fini par mourir comme ça. Mourir sans que l'on ne puisse rien y faire. Soupirs. Il serait mort en SDF. Le froid l'aurait sûrement emporté. Mais par le plus grand des hasards, et certainement un maximum de chance, Anna avait volée à son secours. Et même si en premier lieu il s'était foutu d'elle au dernier point, la question s'était posée.

Parce que tout le monde rêvait d'être spécial. Parce qu'une inconnue vous abordait en vous lançant que vous étiez un sorcier. Certes Anna avait beaucoup moins de barbe Qu'Hagrid. Elle était carrément plus jolie que lui n'allons pas nous mentir. Mais l'idée restait la même. Elle était arrivée dans le monde morne de Iago en lui annonçant une nouvelle qui l'avait fait tomber de haut. Si encore il avait pu se trouver en hauteur. Mais le garçon avait toujours eu les deux pieds sur terre. Pour sûr. C'était quelque chose d'assez spécial, c'était spécifique, c'était ce qui faisait qu'il était lui. Terre à terre. Pas qu'il avait eu le choix. Oh pour dire la vérité Iago ne l'avait pas eu. La décision lui avait été imposée. Mais avant l'incendie il était autrement. Il était un gosse comme tous. Un garçon qui avait des rêves. Prendre un billet d'avion, faire le tour du monde avec son équipe de volley, avoir une notoriété à échelle mondiale. Iago était une personne normale, avec des rêves de gosses, ce genre de trucs irréalisables mais qu'il avait tant aimé pensé. Devenir pompier, partir vivre entre les étoiles, rendre ses parents fiers, montrer à cette chose qui lui avait servi de mère pendant quelques années de sa vie, ce que c'était que d'avoir un vrai fils. Il aurait voulu être papa aussi. Avoir des enfants, un ou deux, pas grand chose. Histoire de laisser sa patte dans l'histoire. Puis il s'était retrouvé à la rue. Iago avait arrêté de penser, il avait arrêté d'avoir des rêves. Pour ne pas sombrer dans une dépression chronique. Il avait juste survécu. Et puis elle était arrivée comme une fleur, une clé dans la main, lui ouvrant la porte d'un coeur souffrant.

Enfin, tout ça pour dire qu'elle lui était tombé dessus une fois et que ce n'était pas l'unique fois. Elle lui était tombé dessus aujourd'hui. Pour l'emmener il ne sait trop où. Disons que Iago avait principalement froncé les sourcils, penché la tête et murmuré un "Quoi?" Sérieusement "L'Institut" ça faisait nom de secte. Et si encore Iago voulait bien rentré dans la ligue des magiciens du possible, il ne se sentait pas encore prêt à écouter un gourou et faire des incantations à la gloire D'un Satan qu'il ne connaîtrait même pas de nom. Alors le brun avait demandé si l'Institut était une secte. La seule chose qu'elle avait fait c'était lui mettre un coup de coude entre les côtes. Excusez! Excusez madame les questions intelligentes! Disons que pour lui tout sonnait encore faux dans ce monde. Iago n'était pas capable de distinguer le réel du pas réel. Ou s'arrêtait la réalité? Ou commençait les conneries que l'on racontait dans les histoires pour faire peur ou les contes pour enfants? Parce que oui oui. Les fées ça existe. Iago a rit. Beaucoup rit. Il s'est imaginé Clochette distribuée des petits bonbons aux enfants pas sages ou bien faire une crise de colère à un Peter adulte et vampire. Oh l'imagination du brun était très fertile. Il s'était bien amusé à imaginer ce genre de choses. Et puis Anna l'avait amené à destination. Le rire s'était tue dans sa gorge, remplacé par un sentiment de malaise, quelque chose qui l'effrayait un peu. De l'appréhension. Iago avait peur qu'après tout on l'arrête pour le regarder et sire "oh, pardon, erreur administrative, vous n'êtes pas un sorcier mais bien un simple petit humain. On vous redonne vos affaires et vous retournez dans la rue. Bonne journée!" Mais pour l'instant ce n'était pas ça. Même lorsque, amené à bonne destination, Anna le planta là... Il ressentit le frisson d'anxiété de nouveau et regarda la jeune femme en face de lui. "Mer... Merci. J'avoue que je ne suis pas vraiment très à l'aise." Iago grimaça en avançant dans le bureau. Il devait pas avoir l'air totalement ridicule envers tout le monde non plus. Enfin... Ça serait... Stupide? Premiers pas dans le monde "obscur" et déjà marqué comme un imbécile de service."D'ailleurs je suis Iago Heatcliff." Bon. Son nom il savait dire. Le garçon s'assit en face d'elle. "Un sorcier. Si j'ai bien compris..." Il se passa une main à l'arrière de la nuque. Bah bravo. Plus ridicule tu faisais pas. Anna répétait sans cesse que tu étais un sorcier. Il n'y a pas de "si j'ai bien compris" qui tienne. Sorcier ou pas sorcier. C'est pas compliqué. "Ouais, j'suis un sorcier."
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1241
♦ Messages : 121
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :

Présentation ❄︎ Liens ❄︎ RP ❄︎ Téléphone



La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ Mar 3 Jan - 12:42
Welcome in the Shadow World
Iago & Amara
Tell me, what is it you plan to do with your one wild and precious life?

Il arrivait à la brune, rarement, mais quand même de temps en temps, d’envier les Terrestres. Mine de rien, ils avaient la vie la plus simple et la plus tranquille du monde. Bon, bien sûr, il y avait des tueurs en série, des psychopathes et des malades mentaux, mais globalement, la plupart des gens avaient tous une vie qui se ressemblaient. Ils allaient à l’école pour obtenir un diplôme, puis se levaient le matin pour aller travailler, ils rencontraient l’amour de leur vie, l’épousaient, avaient des enfants, puis divorçaient, ou succombaient à une maladie. C’était souvent la même histoire, mais cette banalité avait quelque chose de… Rassurant. Puis au moins les Terrestres étaient libres de leurs choix, ce qui n’était pas le cas d’Amara. Elle n’avait pas décidée de passer sa vie à combattre les démons, de se marier avec un homme qu’elle connaissait à peine, et elle en passait, des choses dont elle n’avait pas un mot à dire dessus. Dans son idéal, elle serait actuellement à l’extérieur, à la recherche de Valentin pour lui arracher elle même ses boyaux avant de prendre de longues vacances en bord de mer, qu’elle puisse voir au moins une fois l’océan dans sa vie. Elle rêvait aussi de visiter Amsterdam, parce qu’on lui avait toujours dit que c’était une ville magnifique. Mais si l’Enclave ne l’envoyait pas là bas un jour, elle n’en aurait jamais l’occasion. Enfin, elle était quand même bien contente de ne pas être chargée d’une mission en extérieur. Depuis ces derniers temps, elle ne faisait que ça, parce que les démons se faisaient une petite joie de foutre la pagaille dans la ville, et il fallait bien régler ça. Sauf que ça en devenait fatiguant à force, mine de rien. Ils étaient peut être nés pour ça, mais il ne fallait pas oublier qu’ils étaient aussi à moitié humain, donc pas immortels, ni indestructibles, et encore moins résistants à la fatigue.

La brune ne remercierait jamais assez Annalyne de lui avoir rapportée son petit protégé pour qu’elle puisse l’enregistrer dans la base de données. C’était certainement le truc qu’elle préférait faire, et de loin, c’était ce qu’il y avait de plus intéressant. Puis les Créatures Obscures, il n’y a pas à dire, elles ont tout de même la classe, sérieusement. C’était une chose qu’Amara ne pouvait pas leur retirer. Sauf pour les vampires, peut être, c’était pas foncièrement ses préférés, certainement parce qu’ils étaient un peu trop pâles à son goût. Mais les sorciers étaient des éléments importants pour les Chasseurs d’Ombres, ils les aidaient régulièrement pour diverses choses, et même si Iago n’était encore qu’un débutant, viendrait prochainement le jour où il sera l’un des sorciers les plus puissants de la ville. Après, c’était certain que ça allait prendre du temps, et Amara ne serait certainement pas là pour le voir, mais lui, il avait toute l’éternité pour progresser. Et la brune savait qu’Anna était une sorcière puissante et consciencieuse, elle ferait certainement un excellent professeur. Même si apprendre tout à quelqu’un pour qui le Monde Obscure n’existait pas encore la veille était de base quelque chose de compliqué. La Nephilim s’en était rendue compte avec l’arrivée de Clary. Même si elle ne lui avait pas forcément tenue compagnie personnellement, elle avait vue et entendue pas mal de choses et elle s’était rendue compte que la rousse avait du mal à comprendre leur façon de pensée et d’agir. Chose qui était tout à fait logique en soit. Elle n’avait pas grandie avec le sens du sacrifice, et du devoir, avec de grandes responsabilités sur les épaules dès son plus jeune âge. Tous les Shadowhunters étaient passés par là, même si les responsabilités variaient en fonction des familles, il y avait toujours cette question d’honneur qui pesait au dessus de leur tête et qui les guidait dans leurs actes.

Enfin bon, ce matin, Amara s’était levée un peu plus tôt qu’à son habitude en prévision de ce rendez vous pour le recensement du jeune sorcier. Annalyne avait contactée l’Institut la veille, et la brune avait été chargée de cette tâche, comme c’était souvent le cas. C’était quand même assez rare, ce genre de recensement, sauf chez les loups garous en fait. Ceux là, ils se reproduisaient comme des poules, et vu que leur gêne lycanthrope était héréditaire, à chaque naissance, ils se pointaient à l’Institut. D’ailleurs, ça lui faisait penser qu’elle ne s’était toujours pas occupée du nouveau vampire, Simon, il allait falloir qu’elle demande à Clary de lui organiser un rendez vous. Enfin bref, elle avait finit par aller chercher le sorcier et le ramener dans son bureau avant de se présenter, comme à son habitude. Elle sourit ailleurs légèrement à sa réponse avant de s’installer derrière son bureau… Qui avait besoin d’un sacré rangement, d’ailleurs. « Si ça peut te rassurer, je suis pas non plus très à l’aise quand je me retrouve entourée de Terrestres. » Très certainement parce qu’elle n’avait pas grandie entourée de ce genre de personnes, et c’était d’ailleurs très rare qu’elle se mêle à leur foules. De toute façon, quand elle sortait de l’Institut, la brune utilisait sa rune d’invisibilité alors… Elle avait pas trop l’occasion de se soucier de ce genre de choses. « Ça, je le sais déjà. » Annalyne avait communiquée son nom avant de venir. Elle savait comment les recensements se déroulaient, ayant elle même dû faire le sien il y a de cela un bon nombres d’années déjà. Amara sourit à nouveau quand il lui annonça qu’il était un sorcier. Visiblement, il n’en était pas certain, parce que ce monde devait lui paraitre étrange, et il ne devait pas en connaître chaque parcelles non plus. De toute façon, c’était impossible de tout retenir en seulement quelques jours, ou même quelques semaines. C’était un travail qui se faisaient sur des mois entiers, voir des années, en réalité. Le Monde Obscure était très vaste, de par les différentes races de Créatures Obscures et de démons, par la culture des différentes espèces. Amara elle même ne connaissait pas encore tout parfaitement, et peut être que ce ne serait jamais le cas. Après tout, elle pouvait bien mourir le lendemain pendant une mission, c’était des choses qui arrivaient très régulièrement, dans son métier. « Un sorcier, donc. Qu’est ce que tu as comme particularité quand tu pratiques la magie? » C’était une chose qu’elle trouvait tout à fait fascinante chez les sorciers pour être honnête. Ils avaient chacun leur propres particularité physique, des yeux de chats, des cornes, un peau d’une couleur différente. Chez certains sorciers, cette particularité était plutôt discrète, alors que chez d’autres, elle était plus que voyante.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ Lun 9 Jan - 7:20


❝Time to meet the réal world ❞
Amara & Iago
Mais, après tout, Iago n'avait pas rencontré assez de gens dans le monde obscur pour juger. Ou du moins pas encore. Il y avait quelques personnes. Bane. Magnus Bane. C'était un grand sorcier de... Manhattan? New-York? Disons que c'est la que c'était encore flou. Iago n'avait pas été capable d'enregistrer toutes les informations qu'on lui avait balancé d'un coup. C'est pas comme si il en avait reçu un bon morceau en même temps aussi... Une petite encyclopédie de 2000 ans d'histoires avec la version basique, humaine, celle qu'on lui avait enseigné à l'école pendant plus de 18 ans... Et puis il y avait l'autre. La version spéciale créatures obscures. Disons que ça en aurait fait loucher plus d'un. Et ça n'avait pas raté avec Iago. Nan mais les gens... C'était un étudiant. Ou ça avait été. Les études maintenant qu'il avait l'éternité ça pouvait attendre... Alors apprendre, ou réapprendre toute l'histoire lorsque l'on arrivait même pas à retenir le nom et les différentes qualificatifs de toutes les races qui se promenaient en dehors de ces murs... Et bien... Heu... Ça relevait plus du défi que de la possibilité. Et même si notre cher petit brun (ou grand au demeurant) était un fan inconditionné du challenge... Et bah c'était plutôt compliqué. Et d'un coup ça sortait de son domaine de compétences. Alors Iago était plus du style à lever les mains au dessus de sa tête et de secouer avec des petits "Nope... J'ai lu une cinquantaine de pages aujourd'hui. J'ai la tête qui tourne. Please tuez moi..." Mais en premier lieu il y avait personne pour l'achever et de deux c'était pas si contraignant que ça de lire ça. Parce que c'était tout de même vachement intéressant de voir comment les esprits humains lambdas avaient pu ignorer tant de choses qui se promenaient tout autour d'eux. Mais la majorité des créatures vivaient avec les humains. Heu... Si il avait bien compris...

Sincèrement ça ne l'aurait pas dérangé de rester toute une journée à la maison. Enfin. De ce qu'il appelait maintenant maison. Parce que c'était là qu'il vivait. Avec la personne qui comptait le plus pour lui maintenant... Quelque part Iago avait peur qu'elle le laisse tomber. Qu'elle se lasse d'avoir un petit sorcier dans les pattes, parce qu'il était pour le moment incompétent, incapable de faire correctement ce qu'elle voulait sans plusieurs essaies. Alors ça l'effrayait qu'elle le laisse tomber. Si la situation se passait dans un univers commun à Harry Potter avec ses epouvantards, hey, Iago a appris l'existence des sorciers OK? Alors pourquoi pas? Bon d'accord... Sorry Daniel Radcliffe, tu seras regretté... Bref, sa plus grande peur de ces... Monstres? Ce serait l'abandon. Triste histoire... Iago qui n'avait jamais été bon ou appliqué pendant les cours communs se mettait à fond dans les exercices que sa protectrice, oui oui on peut vraiment l'appeler comme ça, lui avait donné. Ça se voyait quelque part sur son visage, un peu de fatigue sous ses yeux. Pas aussi prononcée que celle de sous les ponts. Juste un peu prononcée. Pas violet, simplement un peu plus creusé. Ce qui en l'occurrence n'était pas si grave. Avoir l'air d'un maccabé ça avait plus lui plaire sur une durée de deux trois jours. Puis après ça avait commencé à être lourd. Quand les passants préfèrent détournés le regard plutôt que de jeter un regard sur votre piteux état... Ouais. Ouais on s'éloigne mais son esprit ne fait que ça. Ressasser les moments de froids et l'inquiétude de ces derniers temps. Être ici ça avait quelque chose d'exaltant. Exaltant et totalement effrayant. Il avait l'impression d'être son pote Simon là. Comme un gamin. Avec une terrible envie de sauter partout et de ne pas s'arrêter de parler. Oui Simon était comme ça. Et disons que ça pouvait être lourd à la longue mais on s'y fait à la longue. Pas de soucis là-dessus.

La jeune femme en face de lui paraissait être tellement à l'aise que c'en était presque déstabilisant. Elle faisait peut-être ça souvent? Ça ne sonnait pas si faux dans la tête de Iago. Si lui était là pour se recenser, il y avait dû en avoir d'autres avant lui. Enfin peut-être pas des sorciers, ça devait être fait pour la plupart d'entre eux depuis bien longtemps. Ouais c'était des êtres immortels. Iago avait rit lorsque Anna lui avait dit ça. Parce que lui le joli brun croyait que c'était une petite blague. Du style celle qu'elle avait fait lorsqu'ils s'étaient rencontrés. Alors bien évidemment lorsqu'il avait pris conscience qu'elle était sérieuse... Bon très bien... Léger soupir de sa part. On arrête de s'éloigner et on se concentre sur la demoiselle. Son visage était fin, elle était jolie... Alors c'était ça le fait de descendre d'un ange? Pour un Iago qui ne croyait pas en dieu, voyez l'ironie qui vient taper à sa porte. Elle était nephilim... Quelque chose qui sonne comme ça. Sur le papier ça a l'air sympa non? « Donc... Ça veut dire que tu n'as pas beaucoup de liens avec le monde de l'extérieur? Enfin, avec les Terrestres? Vraiment? » C'était... Triste. Enfin. Ça l'était pour lui. Parce qu'il venait de l'extérieur. Parce qu'il n'avait pas été élevé en temps que créature obscure mais en temps que simple humain. Il était comme eux. Et quelques parts ça faisait comme un petit pincement au coeur de savoir que ce n'était pas le cas. Que Iago n'était pas comme eux... « Je me doute... Anna fait bien son boulot pour m'enregistrer à ce que je vois... » Il sourit doucement. Parce que le brun ne la remerciera jamais assez. Ça il en est sûr. Elle a déjà fait plus pour lui en quelques temps qu'on a fait plus pour lui en toute une vie. Même si en l'occurrence ses parents adoptifs n'étaient pas de mauvais parents. Loin de là. Disons juste que personne n'avait eu à l'aider de cette façon avant. Ce qui en l'occurrence n'est pas si dur à penser. L'idée d'être autant dans le besoin lui est douloureuse. Il n'aime pas demander, abuser de l'aide des autres. Alors doutez vous que c'est position n'est pas la plus agréable pour lui... « Je... Dis moi Amara, tu es née dans ce monde? Le monde Obscur? Avec toutes ces créatures? » Iago penche la tête. « Si ce n'est pas trop indiscret... » Si la curiosité est un vilain défaut, ça n'empêche pas du tout Iago de poser la question. Parce que c'est quelque chose qui le préoccupe. Enfin, qui l'interroge. Comment peut-on être enfant dans un tel monde? Quand on sait tout ces dangers? C'est si... Simple? « Je... » Le brun se passe la main sur l'arrière de la nuque. C'est quelque chose qui le met mal à l'aise. « Je n'ai pas été très chanceux sur la beauté de ma particularité... » Une nouvelle fois le garçon grimace. « J'avoue j'aurais préféré changer de couleur... Mais au lieu de ça mes yeux virent totalement au noir. Vraiment... C'est... Assez laid et ça fait démon dans les films. » Petit soupir. "Desole si tu t'attendais à un truc stylé..."
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1241
♦ Messages : 121
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :

Présentation ❄︎ Liens ❄︎ RP ❄︎ Téléphone



La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ Jeu 26 Jan - 15:47
Welcome in the Shadow World
Iago & Amara
Tell me, what is it you plan to do with your one wild and precious life?

Le savoir était la base de tout. Et c’était bien pour cela que les Chasseurs d’Ombres étaient chargés de protéger les Terrestres, parce eux ne savaient rien. Enfin, du moins plus à cette époque. Quand les religions dominaient encore leur monde, ils étaient beaucoup plus enclins à croire aux démons, vampires et autres créatures du Monde Obscure. Maintenant, ils croyaient tout simplement que toutes ces histoires sortaient des esprits malades de l’époque et ils en faisaient des films divers et variés. Et ils n’avaient pas totalement tord pour être honnête, tous les Terrestres n’avaient pas le don de double vue. Ils étaient même plus que rare, et en général, ils finissaient chez le psy ou carrément internés dans un hôpital psychiatrique. En même temps, il y avait de quoi rendre fou à voir des démons un peu partout, croiser des sorciers avec des cornes sur la tête ou encore faire une petite rencontre d’un peu trop prêt avec les crocs d’un vampire. C’était pas ce qu’il y avait de plus rassurant, c’était certain. Surtout que les Terrestres possédant la seconde vue… Et bien ils servaient pas à grand chose. Et la plupart du temps, ils finissaient morts, ou transformés en vampire, voir en loup garou. Parce que oui, les Créatures Obscures tenaient à leur discrétion, et avoir dans les pattes un Terrestre qui disait à qui voulait bien l’entendre que ce mec là, il était pas normal, et qu’il était un monstre… C’était vraiment pas ce qu’il y avait de plus plaisant. Enfin même eux les Shadowhunters, quand ils sortaient sans activer leur rune d’invisibilité, ce qui était plutôt rare, les Terrestres les regardaient comme s’ils sortaient d’un autre monde. Alors qu’ils avaient juste énormément de tatouages en somme, c’était pas un drame. Bon, ok, les filles s’habillaient assez librement aussi, Amara la première. Ça aidait pas non plus, et le noir encore moins. Enfin bon, c’était pas comme si elle se souciait de leur avis.

De toute façon, avec les démons qu’ils avaient à chasser ces derniers temps, ils avaient pas vraiment eut le temps de se soucier d’être vus ou non par les Terrestres. Ils devaient faire leur boulot, et basta. Et enregistrer ce sorcier, c’était un peu comme une énorme pause pour la brune. Elle avait l’impression de ne pas avoir prit le temps de se poser depuis des jours, alors que ce n’était absolument pas le cas. Elle avait quand même prit le temps de manger et de se reposer quelques heures. Pas assez pour être au meilleur de sa forme, c’est certain, mais largement assez pour être en capacité de faire le ménage dans les rues de New York, et c’était ce qu’il y avait de plus important, au final. Avec Valentin qui traînait dans les parages, Jace dans ses jupons, et la Coupe Mortelle entre ses mains… La menace se faisait de plus en plus grande, et la brune se demandait sérieusement comment ils allaient bien pouvoir s’en sortir, de tout ce merdier qui commençait à les faire couler vers le fond. Oui, elle était inquiète, cet avenir incertain lui fichait la trouille. Elle n’avait pas peur pour elle, non, la mort… C’était pas quelque chose qui l’effrayait, elle y était confronté depuis qu’elle était toute petite. Et elle savait très bien que les Chasseurs d’Ombres ne vivaient pas jusqu’à leur soixante dix ans et ne mourraient pas paisiblement dans leur sommeil. Elle le savait très bien tout ça, et elle y était habituée. Mourir au combat était quelque chose d’honorable, à ses yeux. Elle avait plus peur pour sa famille. Sa mère. Sa petite soeur. Son beau père, elle s’en fichait complètement. Il pouvait crever lui, ça lui était totalement égal. Mais sa véritable famille, c’était autre chose encore. Elle avait déjà perdue son père, et même si ça faisait plusieurs années maintenant, elle n’était pas encore prête à voir quelqu’un d’autre partir.

Enfin bon, pour l’instant, aucune patrouille n’était prévue. Les rues de New York étaient calmes, et personne n’allait s’en plaindre n’est ce pas? Pour passer le temps, Amara avait été chargée de s’occuper d’une nouvelle Créature Obscure. Un sorcier encore tout jeune et qui était sous la coupe d’Annalyne. La brune ne la connaissait pas personnellement, mais elle connaissait sa réputation, et le duo qu’elle avait formée par le passé avec une certaine Solange. Autant dire que ce petit brun était entre de bonnes mains, enfin de son avis. Surtout qu’Annalyne avait même les vampires de son côté, vu qu’elle était très amie avec Raphael. Et oui, on apprend beaucoup de choses en laissant traîner ses oreilles. « J’en ai aucun, en fait. On a tous grandis à l’écart de tout ça. » Parce qu’ils avaient tous étés élevés pour devenir des combattants. Même si ça leur arrivait de sortir de temps en temps pour s’amuser, en général, ils se rendaient dans une boite, ou un bar réservé aux Créatures Obscures. Personne ne leur cherchait des noises, là bas, et ils ne risquaient pas de tomber sur des Terrestres dragueurs et plus lourd que ce qu’ils pouvaient portés dans leur pantalon. Sérieusement, c’était certainement ce qu’Amara aimait le moins, chez les gens de cette espèce. Ça pouvait être véritablement énervant. « On peut dire que tu es bien tombé. » Souriant légèrement, la brune dirigea à nouveau son attention vers l’écran d’ordinateur qui se trouvait en face d’elle. Au moins les Chasseurs d’Ombres étaient extrêmement avancés en terme de technologie. Ce qui était très utile pour pas mal de choses, en réalité. Et puis, l’informatique, c’était son domaine à Amara. Elle se sentait bien derrière l’écran d’un ordinateur, et au moins, elle n’avait de compte à rendre à personne, ce qui était pas mal avantageux, il faut bien l’avouer.

A la question du brun, les yeux verts de la jeune femme vinrent se poser sur son visage. Autant dire qu’elle n’avait pas l’habitude d’entendre ce genre de questions. Et elle dû même réfléchir pendant quelques secondes avant de finalement lui donner une réponse. « Je suis née dans ce bâtiment, à l’étage. J’ai grandis ici, et j’ai appris à me battre ici. Notre vie est bien différente de celle que tu as pus connaître, crois moi. » Plus que différente, même. La liberté, c’était pas vraiment quelque chose qu’ils connaissaient, tous autant qu’ils étaient. Ils devaient apprendre à vivre autour de la loi, de leur mission, mais aussi des obligeantes qu’ils avaient envers leur famille. Ce n’était pas pour rien qu’Amara était fiancé depuis qu’elle était toute petite et qu’elle n’avait jamais opposée de résistance à cela. Parce qu’elle savait que c’était son devoir, et pour elle, c’était comme une évidence, parce qu’elle avait été élevée dans cet optique. Souriant à nouveau, Amara prit note de la particularité de Iago. Les Terrestres, sérieusement… « J’ai déjà vu pire. » Largement pire, ça c’est clair. Du genre, une langue de serpent, ou une queue de chien, dans le dos. Bien dégeu, oui. Mais bon, ils avaient pas trop le choix, ces pauvres sorciers, et ça faisait partie de leur originalité. « Je suppose que tu vis chez Anna, à Brooklyn? » Enfin, il lui semblait que ce n’était pas le seul appartement que la sorcière possédait à New York. De toute façon, les Créatures Obscures, les résidences secondaires et tout le toutim, c’était leur truc. Une sorte de protection au cas où les choses tourneraient mal. Tout comme le fait qu’Annalyne était venue enregistrée Iago. Amara n’était pas idiote, elle savait très bien que la blonde avait fait ça pour assurer sa protection au cas où il lui arrivait quelque chose, et pour accélérer les recherches si le Cercle lui tombait dessus. Elle était intelligente, ça Amara ne pouvait pas en dire le contraire.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome in the Shadow World ❄︎ Iago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rolemaster shadow world
» Les drogues du shadow world
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Institut :: Salle des commandes-
Sauter vers: