Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ Jeu 24 Nov - 19:49
Cäcilie Melisendis
Ft. Ella Purnell
Petites infos
Chasseuse d'Ombre
20 ans
6 mai 1996
Juneau, Alaska
Bénévole
Le Cercle
Célibataire
Indéfinie


Anecdotes
Elle se fait souvent appeler Lili, surnom que son petit frère a trouvé quand il était trop jeune pour prononcer correctement son prénom.
Elle est phobique des papillons. Impossible de comprendre pourquoi, elle en a simplement extrêmement peur. Elle n'est de ce fait pas à l'aise lorsqu'elle est dans un environnement trop "naturel" où elle pourrait en rencontrer.
Elle est excellente cuisinière, elle est capable de passer des heures derrière ses fourneaux.
Grande lectrice, elle lit plus rapidement que la moyenne. Son appartement est jonché de livres, elle n'a plus de place mais ne supporte pas l'idée de devoir s'en débarrasser.
Elle adore la comédie musicale "Grease" et il n'est pas rare qu'elle en fredonne une chanson lorsqu'elle est seule.
Elle ne peut pas s'empêcher de marcher quand elle téléphone. Avec sa notion de la décoration un peu vintage, elle a encore un téléphone fixe à fil, ce qui occasionne pas mal de chutes dans son appartement...
C'est une ancienne blonde. Mais chut, faut pas le dire trop fort.
Derrière l'écran
Moi c'est toujours Mini BN, et cette demoiselle est de quoi changer un peu de Loëvann ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ Jeu 24 Nov - 19:49
Crash and we burn into flames
La petite histoire
En entendant mon nom hurlé à travers tout le couloir, je me lève paresseusement de la chaise inconfortable sur laquelle je croupis depuis de trop longues minutes. Je tire sur ma chemise à carreaux et fait claquer mes talons hauts sur le sol de marbre rose. Visiblement du marbre de Carrare. Les temps ne sont pas durs pour tout le monde.
J'arrive devant une haute silhouette, sèche et à l'air peu avenant. Je la gratifie d'une grimace toute aussi peu engageante que la sienne avant de la reprendre sèchement. Bah oui. Il n'y a aucune raison pour que je sois la seule à avoir le privilège de me faire aboyer dessus.
C'est Cäcilie, pas Cassy-quelque chose. Prénom allemand. Une charmante langue, vous devriez essayer.
Je l'entends marmonner quelque chose dans sa barbe sans parvenir à déterminer quelles menaces elle est encore en train de proférer contre moi. Tant pis. Je lui emboîte le pas et rentre dans une nouvelle pièce, où m'attendent une chaise toute aussi inconfortable et une tronche toute aussi amère. C'est ma journée, visiblement.
Je m'assied sur la chaise avant d'hésiter clairement à m'asseoir directement par terre tellement l'assise ressemble à de la pierre.
Mademoiselle, pourriez-vous décliner votre identité ?
Je m'appelle Cäcilie Melisendis. Cäcilie Téa Melisendis, pour être plus précise. Je suis née à Juneau, au fin fond de l'Alaska. Le 6 mai 1996. Je crois que c'était un mardi. Mais pour tout vous avouer, j'avais plein d'autres choses à faire au lieu de demander un calendrier. Genre respirer, pleurer... Le genre de trucs que font les bébés quand ils naissent, vous voyez le topo ?

Je sais que mon attitude ne tardera pas à la mettre sur les nerfs. Et c'est le but : plus vite elle ne peut plus me voir en peinture, plus vite je pourrais sortir de cette salle. C'est en comptant sur mon sale caractère que tout mon plan s'est échafaudé.

Je la vois prendre fébrilement des notes, et me retiens de justesse de la renseigner sur l'existence de fantastiques machines que l'on appelle les enregistreurs. Ou même les téléphones. Mais tout est dans la demi-mesure, et si je me la mets à dos immédiatement, elle risque au contraire de vouloir creuser plus profondément dans mon passé. Ce que je souhaite éviter absolument. Mes mensonges ne sont pas sensés aller trop loin.
Pouvez-vous me renseigner davantage sur votre famille ?
Mon père, Kenzo Leonard Melisendis, était un ancien Marine. Il connaissait ma mère, Lena Kunz, depuis l'enfance. Je crois qu'ils étaient voisins. Ils étaient tous les deux des Chasseurs d'Ombre. Mes grands-parents maternels ont fui l'Allemagne nazie. J'ai aussi un petit frère, Téo. Il a 10 ans.

Simple, efficace. Il n'y a rien de plus à ajouter, la question était concise, la réponse l'est tout autant. Je n'ai nulle envie d'être coopérative, et j'ai la nette impression que cette femme est rapidement en train de le comprendre.
Elle se lève, et je ne fais aucun effort pour la suivre des yeux. A la place, je sors mon vieil iPhone, une réelle antiquité mais qui a au moins le mérite d'appeler et de recevoir les SMS. Je souris, attendrie, devant le message de mon petit frère plein de fautes d'orthographe. Et sursaute lorsque l'on abat devant moi une liasse de papiers au moins aussi épaisse que ma main. Oh-oh. Tout cela ne me dit rien qui vaille.

Mon interrogatrice me montre du dos la première photographie. Je frisonne, l'impression de froid se répercutant depuis ma colonne vertébrale dans l'intégralité de mon corps. Sur le papier glacé s'étale un cercle, d'un rouge presque sang.
Qu'est-ce que ça vous évoque ?
Pour toute réponse, je tire sur le col de ma chemise de façon à faire apparaître un cercle similaire, positionné juste à la base de mon cou. Et je vois ma tortionnaire grimacer. Bravo pour le self-control, madame.
C'est le Cercle, symbole du groupe de Chasseurs d'Ombre que Valentin Morgensten a formé. On l'appelle aussi le Cercle de Raziel. Mes parents en faisaient partie. Sans vraiment avoir le choix, j'en faisais partie aussi.

Au vu de son air ébahi, je sens que je viens de lui en boucher un coin. Et toc. Un point pour le mammouth, comme dirait Sid.
Sans attendre d'indication autre, je change de feuille, et tombe sur une photographie de mes parents. Une de celle que je n'avais jamais vue. Chez Valentin et sa clique, on est pas trop album-photos. devant leur visage si paisible, je ne peux m'empêcher de verser quelques larmes. Ils me manquent.
Mes parents. Ces dernières années, ils étaient parmi les membres les plus actifs du Cercle. Moi, j'étais encore considérée comme une enfant, et ils ne me laissaient que rarement venir avec eux.
Je tourne une autre feuille.
La Coupe Mortelle. Je sais que Valentin en avait besoin. Mais je me suis enfuie il y a déjà plusieurs mois, et il n'avait pas encore réussi à mettre la main dessus. J'ai entendu dire qu'il a réussi, n'est-ce pas ?

Sans répondre à ma question, la vieille pie m'en pose une autre, presque encore plus sèche que les précédentes. Ce qui a pour unique effet de me faire définitivement sortir de mes gonds.
Savez-vous ce que Valentin souhaitait faire avec la Coupe Mortelle, mademoiselle ?
Je pose mes paumes à plat sur la table et me redresse, de façon à dominer mon interlocutrice de toute ma hauteur.
Il y a moins de 6 mois, Valentin a voulu que je rejoigne définitivement le Cercle. Il m'a fait participer aux discussions et j'ai pu prendre connaissance de certains de ses plans. Il cherchait la Coupe pour faire des expériences avec le sang des diverses Créatures Obscures.
Mais il y a très exactement 3 mois et 5 jours, Valentin a voulu tester ma loyauté. Il a envoyé mes parents en reconnaissance, et des loups-garous mandatés par lui ont mordu mes parents. Aucun d'entre eux n'a survécu. Il a ensuite menacé de faire subir le même sort à mon petit frère si je ne lui obéissais pas. J'ai emmené Téo avec moi et je me suis enfuie. Je ne sais pas où est sa planque, il venait toujours nous voir dans la maison familiale. J'ai brûlé la maison avant de partir pour effacer mes traces, vous n'y trouverez aucun indice pouvant vous mener à lui.


Je me rassied, lisse les plis imaginaires de ma jupe, et me confronte directement à mon interrogatrice, qui devant mon regard furibond, n'ose visiblement plus broncher.
Je suis venue vous trouver pour avoir de l'aide. Mon petit frère est en sécurité uniquement si moi-même je le suis. Valentin me traque, je suis une mine d'informations. Informations que je suis prête à vous fournir pourvu que vous m'offriez un toit et des armes pour me protéger. Et une liberté totale de mouvements, j'ai besoin de pouvoir m'occuper de Téo. Je suis la seule famille qu'il lui reste, il est hors de question qu'il soit confié à qui que ce soit qui n'est pas moi.
Je vois la femme se gratter l'oreille, et je comprends que le joli miroir est en réalité une glace sans tain. J'ai l'impression d'être une criminelle en cavale, pour un peu je tremblerais presque d'attendre ma sentence.
Mais je ne flanche pas. J'ai un gamin de 10 ans à protéger.
Apportez-moi une feuille et un stylo. Je peux vous donner des noms, des listes d'objets ou d'ingrédients rares qu'il recherche et où les trouver pour que vous puissiez les protéger convenablement. Il cherchera à me retrouver, vous pouvez vous servir de moi comme appât. Je ne cherche pas à rester anonyme et je suis prête à être traitée comme une traître par tous les Chasseurs d'Ombre mal informés que je croiserai. Je suis traître pour le Cercle. Et un véritable atout pour vous. Je vous demande simplement une protection. Alors filez voir votre copain derrière la vitre et mettez-vous d'accord.

Mon discours a fait mouche, je la vois sortir de la pièce sans un mot. Rapidement, elle est remplacée par un véritable gorille tellement il est imposant qui me tend un Bic et un bloc-note. Je noircis rapidement les pages, agissant méthodiquement pour être certaine de ne rien oublier. Puis, je fais glisser le bloc-notes sur la table, et acquiesce quand on me dit d'attendre qu'une décision soit prise.

De longues heures plus tard, je suis libre. J'ai dans la main un bout de papier, déjà froissé, sur lequel est noté l'adresse d'un institut à New York où je pourrais m'installer. J'ai l'interdiction formelle de partir en mission seule, et l'ordre tacite d'écouter et de dire amen à tout ce que l'on me dira.
Je jette un dernier regard à l'imposante porte qui se referme derrière moi. Avec le sentiment exaltant de les avoir tous bernés.

Ce n'est pas Valentin qui a fait tuer mes parents. C'est un groupe de chasseurs d'Ombre alliés avec des loups-garous qui leur a tendu un piège, dans l'optique de les capturer vivants pour avoir des informations sur le Cercle.
Mon frère n'est pas en danger. Valentin lui a même envoyé une boîte de ses figurines préférées pour son dernier anniversaire.
Je ne cherche ni toit ni protection. Je suis simplement venue ici afin de pouvoir avoir accès à l'intérieur d'un Institut.
Valentin a raison. Les Chasseurs d'Ombre qui s'allient aux Créatures Obscures ne devraient pas être. Ces Créatures ont tué mes parents. Les idéaux de Valentin ont toute légitimité pour moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ Jeu 24 Nov - 20:30
Bonjour bonjour et rebienvenue à toi heart J'aime bien ton vava et j'ai hâte de pouvoir en découvrir un peu plus sur ton personnage ;D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ Jeu 24 Nov - 20:32
Re-bienvenue mon petit ♥ Contente de voir que tu te plait assez pour vouloir un DC ! Bref, bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de lire tout ça, si tu as le moindre soucis, hésite pas Raph et moi on est là ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ Jeu 1 Déc - 11:49
Re bienvenuuuuuue p'tit chaton! coeur
Bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Aimons-nous sur leurs décombres | C Ä C I L I E | A finir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flood] Aimons nous vivaaaaant
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Nos vos leurs s'accusent
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: Présentations & Scénarios-
Sauter vers: