be the hero, not the victim || damon hendricks
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
be the hero, not the victim || damon hendricks
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Mar 18 Sep - 6:15

be the hero, not the victimWillow & DamonLes cours à l’académie allaient reprendre dans quelques semaines. Rien qu’à l’idée de devoir jongler entre deux mondes pas toujours compatibles, je sentais le stress monter d’un cran. Je m’étais concentrée que sur la matière donnée à l’Institut, ces derniers temps, ce qui voulait donc dire que j’avais pris du retard dans mes études en langues. Que faire?  La réponse semblait simple, aux premiers abords. Je devais impérativement faire le tour de mes anciens manuels et mes notes afin de me rafraîchir la mémoire. Cependant, mon cerveau était accaparé par l’énochien, et non par l’allemand. Ou plutôt … par une personne en particulier, dont la présence me semblait primordiale, mais dont je ne savais pas encore quoi penser. Damon. Il … cette journée-là, après le cours … ça m’a marqué d’une façon qui m’est encore difficile d’expliquer. Trop de confusion naissait, ce qui me força à feuilleter les pages des vieux grimoires pour m’occuper suffisamment jusqu’à en oublier le reste. Aujourd’hui, cependant, je me fis déranger, en fin d’après-midi, par un message texte d’une amie de cours, me demandant si j’avais envie de participer à une réunion de groupe. Je ne lui répondis pas, terminant d’abord le chapitre que je lisais. Une dizaine de minutes passa avant que je ne jette un coup d’œil à l’écran de mon téléphone et remarque tout ce qu’on avait bien pu m’écrire. Vraisemblablement, malgré le petit nombre d’étudiants présents, ceux-ci voulaient que je me joigne à la fête de retrouvailles. J’y réfléchis un peu avant de finalement répondre. J’y serais. Je sors dans 20 minutes, et j’vous rejoins au club habituel, au Bronx? Je n’attendis pas de voir ce que mon amie me dirait, préférant partir me préparer immédiatement. Ce ne fut qu’une fois convenablement vêtue que j’attrapais mon téléphone et mon petit sac à main pour déguerpir rapidement à l’extérieur, embarquant dans le premier autobus venu.

Le trajet ne fut pas très long, ce qui me permit d’arriver un peu d’avance, appréciant cette marche, chose que je ne faisais plus très souvent. Une fois que je retrouvais le groupe, on s’engouffra dans un club quelconque, y passant la plupart de la soirée, buvant un peu mais surtout, discutant de l’été qui venait à peine de passer. « Et toi, Willow, t’as fait quoi, pendant les vacances? » Petit malaise dont je ne pouvais pas me libérer. Mentir était la seule solution, et je prononçais la première idée qui me vint en tête. « Je suis repartie à la ferme, mais je suis revenue il n’y a pas très longtemps, question de me réhabituer à la ville. » Simple hochement de la tête en guise de réponse, mais cela suffit à me rassurer. Du moins … je croyais que tout le monde avait cru à mon histoire. Visiblement, ma voisine de table n’étais pas du même avis. « T’as des bleus partout! On dirait que tu te fais maltraitée. Qu’est-ce qu’il se passe avec toi? » Regards qui me fusillèrent, provoquant un peu d’anxiété. « Bah … c’est la vie de campagne, ça! Ou tu crois quoi, que je fais ça pour le plaisir? Parfois, faut se faire mal, c’pas comme si je travaillais tranquille dans un bureau. » Ouf, je venais de lancer une autre excuse parfaite, qui concordait avec la première. Une pro, je vous dis!

Une conversation qui semblait s’éterniser, mais qui se termina juste devant le bar en question, sous l’air frais de la nuit. Certaines filles du groupe quittèrent alors, soutenant qu’elles avaient encore des trucs à faire. Ce fut ainsi pendant encore quelques minutes, jusqu’à ce qu’il ne reste que moi et trois autres étudiants. Deux garçons, deux filles … nous voilà dans un quatuor équilibré. Mais … que faire, maintenant? Le reste du monde était parti, après tout. « Et si on allait voir de quoi à l’air le jardin, le soir? » La fille semblait sincère dans ses propos, probablement une avide de la nature. Quant aux gars présents, ils sourirent en coin. « C’est pas une mauvaise idée. » Je ne sentais pas vraiment cela, surtout vu que c’est un endroit vide, lorsque la nuit tombait. À coups de pression, je décidais de ne pas trop me prendre la tête et de les suivre. Lorsqu’on atteignit l’entrée, on ne remarqua la présence de personne, ce qui ne me plaisait pas du tout. Silencieuse, je continuais à marcher, du moins, jusqu’à ce que j’entende ma collègue de classe lâcher un cri et disparaître de mon champ de vision. Je me retournais vivement, pour mieux me rendre compte de ce qui venait de se passer. Les … les deux gars, dans nos cours de langues … ils … leurs dents … Ils étaient des vampires! « Co… comment? » Il sourit avant de donner quelques explications banales. Par instinct, et parce que je ne pensais pas instantanément aux runes, je me mis à courir comme une idiote, cherchant à me mettre à l’abris plus loin, derrière un minuscule bâtiment servant probablement à l’équipement d’entretien. Qui appeler, quoi faire, comment m’enfuir ? Tant de questions, alors que mon regard s’affolait, et que j’entendis de nouveau la voix de la créature. « Tu sais, si tu sors Willow, je demanderais que ton amie soit épargnée. » Je continuais à paniquer, mettant ma main dans ma poche et remarquant alors ma stèle. Oh! Je … je pouvais … mais … et Lilly, la pauvre copine de classe qui s’est fait prendre, elle aussi?
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Mar 18 Sep - 14:40
be the hero, not the victimDepuis ce fameux moment de partage qu'il avait vécu avec Willow avait continué sa vie comme si de rien n'était. Il connaissait à peine mieux la jeune femme mais cela ne faisait pas d'eux des amis pour autant et pourtant, il aurait aimé d'une certaine façon qu'elle le devienne parce qu'il l'appréciait, même s'il savait qu'elle était du genre à l'envoyer balader sans raison. Il appréciait son attitude en fait et le fait d'être repoussé ne l'avait pas dérangé tant que ça la dernière fois, tout simplement parce qu'il avait continué sa vie. Il n'avait pas besoin d'elle et elle non plus et ça il le savait bien. Disons qu'il était juste curieux de savoir jusqu'où elle était capable d'aller dans sa recherche de vérité, de logique, de rune, enfin dans son évolution plutôt. En fait, il avait beaucoup pensé à elle et même s'il disait le contraire elle prenait de l'importance à ses yeux. Le fait qu'ils se ressemblent, qu'ils aient beaucoup de chose en commun devait les rapprocher mais il n'y avait pas que ça non plus et Damon ne savait toujours pas ce qu'elle avait de si particulier que les autres n'avaient pas. Il se surprenait à penser tout simplement que c'était parce qu'elle ressemblait à Clary dans son parcours d'enfance et que sans doute il avait envie lui aussi d'être proche d'une femme comme ça. Mais ils étaient loin d'être proche et ça il le savait bien, et de toute façon il ne se faisait pas d'illusions. Quand Willow aurait acquis toutes les connaissances dont elle avait besoin sur les runes, et tout ce qu'il pouvait lui apporter de son côté et bien elle passerait à autre chose.

Sauf que là c'était lui qui avait du mal à passer à autre chose. Il ne l'avait pas croisé, ni même vu de la journée et pourtant ils se croisaient souvent sans forcément se parler. Et puis là il devait aller enquêter sur des rumeurs dont on parlait de plus en plus à l'institut. Il devait juste vérifier si ce qu'on disait était vrai et il était donc seul, comme souvent dans ce cas. Seul dans la nuit, seul dans les rues, ou plutôt les espaces verts pour ce soir.

Et comme toujours Damon était aux aguets à la recherche de la moindre trace de créatures obscurs et c'est là qu'il fut surpris par un cri, un cri qui en disait long. Il tendis l'oreille et entendit des bruits de pas, des chuchotements et bien d'autres choses encore. Ce qui lui permit de savoir qu'il y avait au moins deux créatures obscurs dans les parages et donc aussi des terrestres. Il s'approcha doucement et pu voir la jeune femme prise à parti par l'un des vampire, oui, c'était ça, ce que les terrestres appelaient vampire. Il ignorait ce qu'ils comptaient faire avec la jeune femme, supposant qu'elle allait leur servir de repas pour la nuit. Et alors qu'il allait dévoiler sa position il entendit l'un des type parler et le prénom qu'il donna lui fit de suite penser à Willow. Y'en avait pas des masses de Willow dans le coin et se serait une sacré coïncidence si la personne en question n'était pas celle qu'il connaissait.

"- Vous savez qui je suis les gars ?"

Demanda Damon tout en sortant de l'ombre, faisant en sorte d'être bien visible mais pas seulement lui, l'arme qu'il tenait en main aussi, sa dague ainsi que son arc bien accroché encore à son épaule mais tellement rapidement pris en main en cas de besoin.

"- Je vous conseil de libérer la terrestre sans lui faire le moindre mal."


Puis il tourna la tête quelques secondes avant de parler beaucoup plus fort en direction de l'autre jeune femme tout en espérant qu'il s'agissait bien de celle dont il pensait.

"- Ramènes toi par ici Willow !"

C'était presque un ordre et Damon espérait vraiment qu'il ne se trompait pas de personne, si c'était le cas il faudrait faire en sorte que les terrestres les oubli, lui et les autres quand tout serait réglé. Et si c'était Willow elle allait forcément se faire remonter les bretelles, prenant des risques alors qu'elle connaissait les enjeux.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Mer 19 Sep - 6:29

be the hero, not the victimWillow & DamonJe ne pourrais pas dire que j’avais changé du jour au lendemain, malgré ce court moment passé avec Damon. Marquant, certes, mais me laissant également assez confuse quant à ce que je devrais faire dorénavant. Je passais de longues nuits à regarder attentivement les runes qui s’étaient ajoutées, des sensations qui s’ensuivirent et qui me revenaient en mémoire facilement. Était-ce donc ça, que d’être néphilim? Tant de pouvoir à porter de la main, comportant toujours une dose de responsabilité … tout cela me laissait désemparée. Étais-je vraiment supposée pouvoir sauver des gens alors que je n’avais pas pu le faire avec ma sœur? L’une de ces runes pourrait sans aucun doute me permettre de la retrouver. Une telle action serait-elle perçue comme trop personnelle? Devrais-je simplement l’utiliser dans le cas de créatures obscures dangereuses ou des démons? Trop de questions et de doutes me submergeaient, pendant les nuits à venir. Cependant, je passais mes journées de ma chambre, parfois en cours et d’autre fois, dans la bibliothèque. Ce rythme encore irrégulier, je le maintins quelques jours, voire une semaine, avant de finalement me présenter en classe, comprendre la matière et faire les travaux. En fait, je me démenais dans les cours théoriques, alors que dans les entraînements, je traînais encore beaucoup de la patte. On aurait beau me le répéter, je continuais à avoir cette impression que je n’étais pas fait pour le terrain, à devoir réfléchir rapidement et précipitamment.

Il fallait absolument que je cesse de m’en soucier, du moins pour l’instant. Ce soir, je me comporterais comme toute terrestre qu’il se doit, sans le poids de mes décisions sur mon dos. Je profiterais de la présence d’amis, parlerait de trucs complètement normaux comme des soucis parfaitement dérisoires. Un plan que je mis à exécution dès que j’aperçu le petit groupe de personne, non loin. Marche moins rapide, petit sourire sur les lèvres et une fausse assurance … rien de mieux, pour faire croire aux autres que tout allait bien. Bien qu’il me fallût mentir à plusieurs reprises, je fus capable d’entretenir une discussion plaisante. Ah, un bien fou que de traîner avec des collègues à l’académie. J’en oubliais un peu mes véritables soucis, me donnant ainsi l’impression que rien n’avait changé, que je vivais encore au dortoir, auprès d’autres élèves, et que je n’avais jamais entendu parler du Monde Obscur.

Malheureusement, je n’avais pas le droit à ce luxe. Bien que la soirée se déroula sans embûches, je ne pus qu’avoir la mauvaise surprise d’une attaque soudaine. Sans vraiment que je comprenne ce qu’il se passait, je perdis mon amie de vue, n’entendant soudainement que son cri. Je compris à ce moment précis que quelque chose clochait. Doucement, je me retournais, priant pour que je me trompe complètement. Quelle ne fut pas ma surprise que d’apercevoir l’un des deux garçons nous ayant suivi jusqu’à Central Park sortir ses crocs. Un vampire …! Je me mis à courir comme une folle, l’instinct de survie primant sur le reste. Je ne pus trouver refuge que derrière un misérable petit bâtiment, en attendant que le jeune homme parte. Peine perdue, car le vampire était bien décidé à ce que je sorte de ma cachette, me proposant ma vie en échange de mon amie. Bien entendu, je ne dis rien, attendant la suite des choses. Ses pas s’approchaient peu à peu, me faisant paniquer. Il ne se tiendrait bientôt plus qu’à quelques centimètres de moi, et après … quoi? La peur m’empêchait de réfléchir de façon stratégique. Je ne pouvais que prier pour que le vent souffle, et les choses changent. Ce qui fut le cas, car soudainement, dans le silence casi-total de la nuit, j’entendis la voix de Damon. Pourquoi étais-je sûre qu’il s’agissait de lui? Comment ne pas reconnaître la voix que j’écoutais avec plus d’attention en classe?

Et à en juger par son ton, j’estime qu’il ne doit pas être très content de ce qu’il se passait ici. Il me faudra préparer de longues explications, advenant que je m’en sorte en un morceau. Difficile, entre autres vu que le vampire se déplaçait normalement à une très grande vitesse. Soudainement, une idée me vint en tête. J’agrippais rapidement ma stèle et traçait la rune de la vitesse accrue. Serait-ce l’adrénaline du moment, ou la crainte de savoir mon amie en danger, je vis fi d’une quelconque douleur. Ressentant les effets de ce nouveau symbole sur ma peau, je me précipitais hors de ma cachette, partant en mode fusée vers Damon. Lorsque j’atteignis mon point d’arriver, je m’arrêtais brusquement, en voyant l’état lamentable dans lequel se trouvait Lilly. « Oh non … » J’angoissais, à l’idée que ce soit ma faute, que ce changement de vie ne précipite mes amies en danger. « Lilly … oh mon dieu … » Petit ricanement qui se fit plus prononcer. Je reconnus immédiatement le vampire m’ayant pourchassé, un ancien collègue de classe. « Alors Willow, comme ça, on est parti à la ferme? J’ai comme l’impression que ce n’est pas vraiment ce qu’il s’est passé. » Je fus aveuglée par une rage folle, une envie de lui arracher la tête alors que je sentais mon secret être si cruellement dévoilé. « J’n’ai pas de compte à te rendre! » Il feignait la surprise avant de me répondre. « Vraiment, c’est tout ce que tu trouves à dire, après avoir menti à tout le monde? De nous tous, c’est probablement toi qui a le plus changé, non? » J’eus la nette envie de leur montrer de quel bois je me chauffe … mais ça, c’était si j’avais appris à mieux me battre. M’avancer vers eux comme je le fis me vaudra un avertissement de la part de Damon, mais je m’en fichais.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Mer 19 Sep - 11:08
be the hero, not the victimA en croire ce qui était en train de se passer dans cet espace vert, Willow semblait bien plus être en position de victime que celle de chasseur ou même de défenseur. Damon avait du mal à y croire, il s'agissait bien d'elle vu qu'elle c'était rapproché mais disons qu'il avait du mal à croire qu'elle pouvait être celle qu'on chassait, tout simplement parce qu'elle étudiait dur à l'institut et qu'en toute logique elle n'aurait pas du se faire avoir de cette façon. Etre surprise par des enfants de la nuit c'était quand même gros surtout pour un chasseur d'ombre. Ils sont quasiment les plus facile à repérer et avec tout ce qu'elle avait entendu et lu elle ne pouvait pas s'être fait avoir de cette façon. Le problème c'était en plus cette terrestre qui allait leur servir de déjeuner ou de diner si personne n'intervenait.

"- Bon ça y est c'est bon là ? vous vous croyez où les deux là ..."

Damon n'appréciait pas du tout cette façon qu'il avait de s'adresser à la jeune chasseuse et puis en plus il la faisait passer pour ce qu'elle n'était pas alors que lui c'était bien moqué d'elle puisqu'elle n'avait pas compris qu'il était un enfant de la nuit.

"- Est-ce qu'il faut que je vous rappel les lois ? si vous enfreignez la loi et bien c'est simple nous on vous élimine. Et je me ferais une joie de le faire."

Voyant Willow s'approcher du vampire sans plus de précaution il ne pu faire autrement que lui envoyer sa dague afin qu'elle ait au moins quelque chose pour se défendre parce qu'il était clair que l'autre là n'allait pas la laisser s'approcher. Il espérait au moins qu'elle arriverait à l'utiliser si besoin et qu'elle ne se blesserait pas.
Par chance elle l'attrapa sans la faire tomber, déjà une bonne chose. Qu'elle soit courageuse c'était normal puisqu'elle avait la rune à présent mais il ne fallait pas qu'elle devienne insouciante non plus et qu'elle soit un danger pour elle même ou pour les autres. L'impulsivité c'est bien mais il faut qu'elle soit calculé quand même alors Damon attrapa son arc et sortit une flèche qu'il plaça prête à être décoché sur cette créature qui se trouvait en face de Willow et dont elle s'approchait dangereusement.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Jeu 20 Sep - 12:24

be the hero, not the victimWillow & DamonUne débutante, voilà de quoi j’avais l’air! Non seulement n’avais-je pas réagit convenablement dès les premiers cris de Lilly, je m’en voulais de ne pas avoir remarquer les petites caractéristiques propres aux vampires. Bordel, j’étais supposée protéger les terrestres, et je n’arrivais pas à pointer ces créatures obscures dans une foule de gens! J’imaginais bien ce qu’on penserait de moi, en apprenant ce qu’il s’était passé par ici. J’avais quelques connaissances supplémentaires au niveau des runes, mais tout cela ne servait à rien lorsqu’il s’agissait de contre-attaquer, de penser rapidement et réagir au bon moment. Ce talent-là, celui comparable aux soldats, je ne l’avais pas. Même la force manquait à l’appel, en comparaison à certains autres chasseurs. Oui, je me présentais aux entraînements. Bon, je l’avoue, parfois j’y allais de reculons, avec peu d’enthousiasme … mais c’est mieux que rien, non? Ce n’est pas comme si je me tournais les pouces, voyons! Cependant, je comprenais maintenant pourquoi il serait recommandé d’y mettre plus d’effort. Sans quoi, je deviendrais la victime par excellence, et ce, à chaque fois que je croiserais la route d’un ennemi.

Un exemple très clair de cette constatation se déroulant juste devant moi, alors que je les laissais me critiquer sans pour autant imposer le respect auquel les chasseurs d’ombres avaient droit. Un détail que je compris assez rapidement, en écoutant avec plus d’attention les profs. Être néphilim, qui plus est un shadowhunter, c’est de se placer à un autre niveau. Les créatures obscures nous craignent, savent qu’on a le droit de sévir si quelqu’un ne suit pas les ordres de l’Enclave. Je m’amusais à voir cela comme des policiers qui emprisonnent les criminels, mais en fait, c’était pire. Dès que quiconque commettait un crime grave, causant souvent la mort des terrestres, on prenait les choses en main afin que cela ne se répète pas. Aucune merci. Toutefois, je n’étais pas prête à poser un tel geste. Ah, mais toute opinion change, et la mienne en faisait partie du lot. Le vampire de toute à l’heure s’amusait réellement à me rabaisser, ayant probablement compris que j’étais un maillon faible. Cela me renfrogna assez pour lui répondre sur un ton assez vif, mais mon manque d’initiative ou plutôt de reprise de contrôle ne parut pas enchanter Damon, qui vint immédiatement entrecouper la conversation. Je hochais très simplement la tête, comprenant qu’il ne s’agissait pas d’enfantillages, que ce genre d’échange ne servait à rien du tout.

Grâce à lui, je me calmais quelque peu, le temps de réorganiser mes idées. Il me faudrait sans aucun doute trouver une explication pour la pauvre Lilly, qui était mi confuse et presque inconsciente. Je ne pouvais voir cela autrement; j’étais la cause de tout ça. Je … je ne sais pas si après un tel épisode, j’aurais la force de retourner à l’académie. Qui sait ce que ma présence en cours pourrait causer, comme dégâts, si d’autres créatures obscures se présentaient là pour m’attaquer … ou attaquer mes collègues et amis. « Oh, mais bien sûr, qu’on connaît la loi. Tenez, en preuve de bonne foi, nous allons nous occuper de la terrestre, afin qu’elle oublie tout ce qu’il vient de se passer. » Je le vis faire un signe de main à son acolyte, ce qui me précipita d’autant plus rapidement dans ma démarche en sa direction. « Vous ne la toucherez pas! » S’il y avait quelqu’un qui s’occuperait d’elle, ce serait moi, et personne d’autre. Je trouverais le moyen pour qu’elle n’en parle à personne, ou qu’elle puisse croire qu’il ne s’agissait que d’un cauchemar.

Le seul hic, c’est que je n’étais aucunement armée. J’y allais par instinct, avec comme seule intention de venir au secours de mon amie, sans pour autant prendre le temps de réfléchir à une stratégie. Heureusement que Damon venait bien préparer, car il put se séparer de sa dague, qu’il lança vers moi. En connaissant ma poisse et mon manque de coordination, je croyais l’échapper. Néanmoins, à ma grande surprise, je réussis à l’attraper sans que l’arme ne tombe. « Dis à ton sbire, là-bas, de la laisser partir tout de suite! » J’empoignais la dague avec plus de force. « Tout de suite! » Brandissant la pointe de la lame vers lui, je ne pus que le menacer du regard, croyant que cela le convaincrait. « Mais je ne comprends pas. N’est-il pas coutume d’effacer les souvenirs, question que les terrestres ne soient jamais au courant du Monde Obscur? » Je voulus répliquer immédiatement, mais je remarquais que ses mots ne m’étaient pas dirigé. Le vampire m’ignorait complètement, ne faisant que regarder Damon. « Voyez cela comme nos plus sincères excuses, et une façon de prouver que nous n’enfreignons plus les lois. » Je n’arrivais pas à le croire. « Dis-moi que ce n’est pas vrai, que cet idiot à crocs est à côté de la plaque. » Question qui était dirigé au jeune néphilim derrière moi, pendant que je toisais toujours l’ennemi.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Jeu 20 Sep - 15:46
be the hero, not the victimDamon avait la sensation d'être dans un mauvais rêve, un très mauvais rêve ou se croisaient enfant de la nuit et nephilim, sans oublier les terrestres. Bien sur il était sur terre, comme toutes les créatures ici présentes mais disons que le fait que Willow semblait ne pas savoir de quoi il advenait était un véritable cauchemar, un mauvais rêve quoi. Comme si elle n'avait rien retenu de ses cours, de ce qu'elle avait appris avec les autres shadow hunters avec qui elle travaillait dur pourtant. Même lui n'était pas si naïf étant plus jeune, il était juste rebelle et ça n'avait rien à voir avec le fait de ne rien retenir et d'oublier les choses importantes. Le genre de chose qui peu vous permettre de rester en vie, donc oui, les choses importantes, essentielles même d'après lui.
Bon, il aurait bien le temps de remettre les pendules à l'heure avec Willow un peu plus tard quand tout ceci serait derrière eux, mais disons que c'était tout de même assez frustrant que de se rendre compte qu'elle n'avait rien pigé de tout ce qu'on avait pu lui montrer. Elle avait placé des runes sur son corps mais apparemment ne savait toujours pas comment les utiliser de manière optimal, il allait falloir qu'il lui apprenne à nouveau, sans la braquer non plus, ce qui ne serait pas aisé.

Bon, par chance elle prit la dague qu'il lui lança, ils étaient assez proche donc il n'y avait pas de raison pour qu'elle ne la rattrape pas, mais bon, vu qu'elle semblait totalement ailleurs il n'aurait pas fallu grand chose pour qu'elle la rate et que cette dernière lui tranche un doigt. Damon avait confiance et c'était donc pour cela qu'il lui avait lancé, sachant très bien qu'instinctivement elle l'attraperait mais il aurait pu se tromper.

Et devant l'air étonné du vampire aux paroles de Willow, Damon le fut encore plus par ce qu'il lui demanda. Damon connaissait tout ça mais c'est sur qu'en général on ne laisse pas un vampire s'occuper de ça, surtout si ce dernier était sur le point d'enfreindre les règles de l'entrave. Et le plus étonnant c'est que c'est Willow qui s'adressa à lui semblant ne pas connaitre ce fait, comme si elle avait besoin qu'il lui confirme ce qu'elle venait d'entendre.

"- Dépose la par terre délicatement. Je m'occuperai du reste."

Et son regard croisa celui de Willow juste une seconde, ne lui confirmant rien mais lui laissant bien penser que tout ceci était exact.

"- Fais ce que je te dis sinon je transperce ton pote !!"

Damon commençait à perdre patience. Si les créatures obscurs pensaient qu'il allait les laisser faire ça, ils se trompaient lourdement, preuve de bonne foi ou non. Damon se tourna légèrement, menaçant très clairement le second vampire d'une de ses flèche, flèche qui n'avait rien de banale et qui pourrait le tuer si Damon le décidait.

"- Willow va la chercher !"

Au moins comme ça ils savaient à quoi s'en tenir, c'était Damon qui commandait et la jeune femme qui allait récupérer la terrestre pour éviter qu'ils ne lui fassent du mal.

©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Ven 21 Sep - 6:07

be the hero, not the victimWillow & DamonJe ne me sentais pas du tout fière de ma prestation de ce soir. Je n’avais vraisemblablement rien retenu de mes cours, ou du moins, n’appliquait aucun des règles à suivre. Coup du stress ou d’un trop d’émotions vives, aucune idée. En tout cas, je me doutais que Damon m’en reparlerait dès que nous serions seuls. J’avais la nette impression qu’il me passerait tout un sermon à propos de mon attitude encore trop rebelle. Qui sait s’il n’irait jusqu’à demander à Jace ce que je faisais vraiment, pendant les entraînements. J’angoissais, sachant ce qu’on lui dirait. La vérité que j’aurais préféré évitée, surtout parce qu’elle indiquait mon manque de motivation en ce qui attrait aux tactiques de combat. Si seulement ils me connaissaient d’avant mes débuts dans le Monde Obscur! Ils comprendraient que cela découle de moi, la jeune femme qui déteste les sports, qui évite souvent ses cours de gym et qui n’aime bouger que lorsqu’il s’agit des corvées à la ferme. À l’Institut, cela se traduisait par des plaintes constantes quand il fallait apprendre de nouveaux mouvements, et beaucoup d’excuses afin de n’en faire que le minimum, voire rien du tout.  

Je ne pouvais que prier qu’il ne m’empêche pas de sortir, lorsque les cours à l’académie recommenceraient. Je sais bien, Damon avait toutes les raisons du monde de vouloir m’obliger à coller à un horaire bien plus strict, que ce soit pour mes allées et venues que pour mes sessions d’entraînements. Le sérieux que je reprenais au niveau des cours, je devrais le transmettre au reste aussi, ce qui ne serait pas sans difficulté. Oh, et il me faudrait aussi repasser en revue mon comportement, car je me doutais bien que ma réaction ne lui plaira pas. Si on n’avait pas déjà eu une conversation plus posée, je me préparerais à une impolitesse inévitable. Heureusement, l’impact qu’il eut en discutant d’un sujet que j’évitais constamment me ferait sans doute prendre conscience du respect que je lui dois. Il me faudrait prendre de grandes et longues respirations, question de ne pas lui dire quelque chose que je regretterais, mais je ferais l’effort qu’il faut.

Ces pensées ne m’empêchèrent pourtant pas de me concentrer sur le moment présent, sur les deux vampires ignobles qui semblaient avoir une seule idée en tête; de s’attaquer à la terrestre sans défense. Serait-ce du courage ou juste de l’idiotie, je n’en sais rien. En tout cas, je n’avais qu’une seule idée en tête, et c’était celle de sauver Lilly. Si, en faisant les premiers pas en direction de l’ennemi, je ne savais pas trop quoi faire, ce fut en attrapant la dague que Damon me lança qui me permit d’avoir un peu plus d’assurance. Je la tenais fermement, menaçant le vampire, ne lui vouant aucune pitié. Tout changea, cependant, lorsqu’il en vint à parler de ce qui était coutume et des règles de l’Enclave. Une entité politique que je n’arrivais pas encore à respecter, remettant en question certaines lois. À mes yeux, on aurait presque dit du totalitarisme, et vu mes nombreux cours à ce sujet, eh bien, je ne pouvais que me renfrogner à l’idée de devoir suivre aveuglement ce que d’autres me disaient de faire. Est-ce que ces suceurs de sang disaient vrai, en s’exprimant ainsi? Le seul à pouvoir me le dire était Damon, mais il ne me répondit pas, préférant se faire entendre clairement par les vampires, son ton sec en disant long sur ses intentions.

Bien que tentée de poser mes questions, je me contentais d’un simplement hochement de tête, faisant exactement ce qu’il me demandait. Ainsi, sans pour autant dévier mon regard de mon ennemi, je me rapprochais de Lilly. Saisissant l’un de ses bras, je pus faire en sorte de la soulever et l’aider à marcher jusqu’à un point plus sécuritaire, derrière Damon. « Qu’est-ce que… » Je l’obligeais à se taire. « Ne t’en fais pas, ça ira. » Je ne sais pas si c’est elle qui tremblait ou moi, la crainte de n’avoir été l’élément déclencheur de cette horrible mésaventure. « Bah voilà, la terrestre est avec vous. Donc on est quitte, maintenant? » Rien que d’entendre la voix de cet être ignoble, je sentis mon sang bouillir dans mes veines. J’avais sincèrement envie de me jeter sur lui, exactement comme un félin sur sa proie, rien que pour le faire regretter de s’être attaquer à nous. Malgré ces pensées, je préférais ne rien faire, attendant de voir ce qui se passerait, alors que la tension semblait se couper au couteau.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Ven 21 Sep - 8:54
be the hero, not the victimBien que Damon les menaçait toujours, les enfants de la nuit semblaient malgré tout raisonnable, acceptant de laisser partir la terrestre vu qu'ils ne firent rien pour empêcher Willow de la prendre avec elle. Elle recula jusqu'à se mettre à l'abri avec cette dernière derrière le chasseur d'ombre bien plus expérimenté et dans son élément que la jeune chasseuse d'ombre qu'était à présent Willow. Damon se doutait bien que c'était contre son gré qu'elle faisait tout ça et surtout qu'elle c'était laissé surprendre, chose qui n'aurait jamais du arrivée, si elle avait fait la moitié de ce qu'elle avait appris depuis son arrivée à l'institut. C'était décevant dans un sens, mais Damon gardait son calme et à aucun moment il n'avait quitté des yeux les enfants de la nuit. Il semblait capable de faire plusieurs choses en même temps, mais ce n'était que l'effet des runes sur le nephilim qu'il était. On ne devient pas un chasseur d'ombre sans quelques sacrifices, sacrifices que la nouvelle devrait bien obligatoirement accepté de faire, quand elle serait prête mais qu'elle ferait malgré tout.
Damon eut un réflexe un peu étrange, l'espace d'une seconde avec une rapidité impressionnante il retira l'une de ses mains de arc gardant malgré tout son arme prête à tirer pour venir poser sa main en arrière, sur l'épaule de la jeune chasseuse, comme pour la féliciter ou la retenir de tenter quelque chose. Et tout aussi rapidement cette dernière repris sa place, menaçant toujours les vampires de représailles. Et lorsque ce dernier s'exprima Damon lui répondit toujours aussi sèchement avec cette assurance qui semblait être quelque chose de normal chez lui.

"- Cassez vous mais rappelez vous d'une chose, je n'oublie jamais un visage."

Et Damon les garda en joug tout le temps que ces derniers mirent à quitter les lieux. Il resta même encore quelques secondes aux aguets, se doutant bien qu'un enfant de la nuit peut réapparaitre aussi rapidement qu'il est partit.  Et quand tout fut enfin calme, il se décontracta, sa flèche repris sa place dans son carquois et son arc sur son épaule. Il se retourna ensuite en direction de Willow et son amie, puis repris sa dague qu'il rangea dans son étuis et ne quitta pas Willow du regard pendant un moment.

"- Tu sais où elle vit ? parce que sinon on va devoir l'abandonner sur un banc et j'ai pas franchement envie de la laisser là, à la merci de ces créatures perverses."

Il espérait vraiment qu'elle saurait le guider jusqu'à l'endroit où vivait la jeune étudiante, histoire qu'ils la mette à l'abri et qu'ils puissent ensuite rentrer. Willow aurait forcément droit à une engueulade ou quelque chose dans le genre, à moins que Damon se montre clément mais ça c'était moins sur.

Damon se rapprocha ensuite de la jeune femme et la porta, attendant de savoir ce qu'ils allaient en faire.

"- Accroches toi à moi, je te ramènes chez toi."

Il n'aimait pas avoir à faire ce genre de chose, en général il ne se montrait jamais aux terrestres sauf pour aller boire un verre dans un bar ou manger dans un restaurant, mais jamais sous sa condition de chasseur d'ombre, juste pour essayer de se fondre dans la masse de temps en temps.

©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Sam 22 Sep - 6:33

be the hero, not the victimWillow & DamonTrop facile, deux mots que je resassais, autant lorsque je les entendis s’avouer coupables, que lorsque j’allais chercher Lilly. Pour s’être attaquer si soudainement à nous, c’est qu’ils avaient un plan en tête, et l’apparition de Damon les prit au dépourvu. Je ne voulais pas m’imaginer ce qui aurait pu se passer, quoique je me faisais facilement une idée. On évita donc le pire, mais pas sans l’aide du chasseur d’ombre, preuve flagrante que je ne vouais pas un grand amour à tout ce qu’il pouvait bien se passer dans la salle d’entraînement. Oh, je savais bien qu’il me ferait regretter mon immaturité, ou alors, qu’il me ferait ouvrir les yeux sur l’importance de cette facette de la vie de shadowhunter. Il avait déjà réussi à me démontrer la raison d’être des runes, et à force, je me montrais bien plus curieuse, faisait des recherches, avait une liste de celles qui me seraient utiles. En bref, un changement s’était opéré, et malgré la lenteur, je prenais doucement goût à tout ce que j’apprenais. Une rencontre plus terre à terre, c’est ce qu’il suffit pour avoir un impact. Imaginez-donc ce que ça fera, lorsque j’approchais l’entraînement avec cette même perspective en tête? Je n’osais pas croire que cela arriverait, mais vraisemblablement, rien n’était impossible, maintenant.

Concentrée sur les vampires, j’étouffais difficilement un sursaut, en sentant la main de Damon se poser sur mon épaule. Bien que certains interprèteraient cela comme une note d’encouragement, j’avais, quant à moi, la nette impression qu’il me signalait silencieusement de ne pas me jeter tête première, de me tenir à carreau. Cela ne m’empêcha pas de m’adresser agressivement aux deux monstres, sur un ton qui laissait entrevoir mes envies de meurtres. Un manque de tact, me direz-vous. Eh bien oui, je sais, il me faudrait garder mon calme afin de ne pas démontrer un quelconque point faible. Mais de savoir qu’ils étaient prêts à utiliser mon amie comme encas du soir, ça me laissait folle de rage. Heureusement pour moi, Damon reprit le contrôle de la conversation, usant de ce ton sec et plein d’assurance pour ordonner qu’ils partent, non sans leur signaler qu’il se souviendrait de leur visage. Je n’ajoutais rien à cela, tentant simplement de bien soutenir Lilly question qu’elle ne tombe pas.

Silence de mort pendant lequel je toisais les vampires du regard, exactement comme Damon le faisait. Il fallait absolument s’assurer que ces créatures ne reviendraient pas les attaquer par derrière. Des minutes qui semblèrent durer des heures, et pourtant, le soulagement de se savoir hors de danger se fit instantanément. Je le remarquais, pendant qu’il rangeait son arc, et attendit qu’il s’approche pour lui tendre la dague, qu’il rangea dans son étui. Nos regards se croisèrent pendant un moment, et je dois l’avouer, je ne pourrais être plus heureuse que ce soit lui, qui se présenta à mon secours. « Pas question de l’abandonner! Je sais exactement où elle habite. Il y a une rue remplie de duplex. Le 305 est le sien. » Je lui pointais la bonne direction, sachant que les parents de la jeune fille n’étaient pas présents, partis en voyage d’affaire. Cela jouait en notre faveur, car on ne nous remarquerait pas, donc on éviterait les interrogatoires. J’utilisais un ton de voix plus calme, quoique l’inquiétude me submergeait encore.

De nous trois, c’était certainement qui ne se prenait plus trop la tête, maintenant. Sans crainte, sans un seul moment d’hésitation, il s’approcha de Lilly et la porta, non sans lui dire de s’accrocher, qu’il la ramènerait à la maison. « Merci beaucoup, c’est gentil. Willow connait où j’habite, elle dira par où passer. » Phrases courtes et directes. On dirait bien que la preuve ne savait pas encore comment analyser ce qu’il venait de se passer. Je franchis la distance qui me séparait du duo pour d’abord poser ma main sur lui. « Suis-moi, je vais te montrer. » Mon attention se dirigea ensuite vers mon amie. « Tu ne peux pas savoir au combien je suis désolée pour tout ça. Je ne croyais pas que cela pourrait se passer … » Elle me sourit légèrement. « Comment t’aurais pu le deviner? Ce genre de choses, ce n’est pas très communs. » Je tentais de rire, même si en fait, elle avait complètement raison. « Effectivement, ça n’arrive pas à tous les jours. » Sur ce, je me plaçais devant eux pour qu’ils me suivent jusqu’à chez elle, afin de la déposer … et … et ensuite? J’étais encore craintive à l’idée de ce qu’on devrait faire avec ce que mon amie avait vu, cette nuit. Et voilà que les mots du vampire me revenaient en tête.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Sam 22 Sep - 14:39
be the hero, not the victimLes vampires avaient fini par partir et Damon c'était assuré qu'ils étaient bien parti avant de s'intéresser plus à même à la jeune terrestre qu'ils avaient pris pour cible en plus de Willow. Bien entendu, au moment où ils les avaient pris pour cible ils ignoraient que Willow était une chasseuse d'ombres mais n'empêche qu'elle avait ses runes à présent et que du coup ils auraient du le deviner aussi, tout comme elle aurait du voir qu'elle avait à faire à des créatures obscurs. Il y a tellement de choses qui font qu'on arrive à les reconnaitre, mais en même temps elle était novice et c'est à force de les chasser qu'on arrive à les reconnaitre au bout de quelques minutes d'attention.

Damon ne lui en voulait pas vraiment, mais ce qu'il n'aimait pas c'était de devoir faire en sorte que cette terrestre les oubli, du moins oublie le chasseur qu'elle avait croisé ainsi que les deux vampires qui avaient essayé de la vider de son sang ou juste de s'en nourrir mais quoi qu'il en soit il n'aimait pas ça. Et donc il en voulait un peu à Willow de le forcer à faire usage de cette potion. Surtout qu'en plus, elle sentait bon la terrestre, la avait un parfum enivrant que Damon ne connaissait pas et d'ailleurs, durant une bonne parti du chemin pour aller jusqu'à l'appartement de la jeune femme, Damon s'interrogea pour savoir de quel plante il pouvait bien s'agir.

Une fois arrivée à l'appartement de la jeune femme, il laissa Willow ouvrir la porte et déposa ensuite la jeune femme sur le canapé dans la seconde pièce de cet endroit. Les chasseurs d'ombres avaient une force supérieur à la normale alors porter une jeune femme elle pendant tout ce temps ne lui avait posé aucun problème.
Damon s'agenouilla ensuite devant elle et sortit une petite fiole qu'il tendit à la jeune femme en lui disant.

"- Tiens boit, c'est des vitamines."

Qu'est ce qu'il pouvait bien lui dire d'autre, de toute façon d'ici quelques secondes elle ne se souviendrait même plus avoir croisé son regard. Il s'assura qu'elle buvait bien et récupéra sa fiole qu'il rangea dans son étui et fit signe à Willow de le suivre. Cette dernière allait tout simplement sombrer dans le sommeil et à son réveil elle ne se souviendrait plus de rien.

Il s'assura de bien refermer la porte derrière eux et puis il pris Willow par le bras afin de faire en sorte qu'elle devienne invisible aux yeux des terrestres. Les soirée était terminée pour elle et c'est donc à l'aide sa stèle qu'il activa leur rune, d'abord celle de la jeune femme et puis la sienne. Ils pourraient donc maintenant parler et rentrer chez eux sans craindre de croiser qui que ce soit de terrestres et surtout d'être vu ce qui gâcherait l'effet du liquide que l'amie de Willow venait de boire si ça lui revenait aux oreilles.

Damon prit ensuite Willow par la main, un simple réflexe afin qu'elle prenne avec lui la direction de l'institut, mais rapidement le simple contact de sa main sur la sienne le mis mal à l'aise, alors il la lâcha, ne voulant pas qu'elle imagine qu'il était trop familier avec elle.

"- Tu me suis, on rentre s'il te plait. Tu as fait assez de bêtises pour la soirée."

Damon n'aimait vraiment pas avoir à user des potions et autres trucs magiques fabriqué pour faire oublier leur présence aux terrestres. Leur voler des souvenirs, même quelques heures il trouvait cela anormal. Mais il fallait bien le faire, parce que sinon cette jeune femme allait finir par comprendre.
Et puis Damon finit par lui dire.

"- Maintenant que tu connais le monde obscur tu pourrais quand même y réfléchir à deux fois avant de sortir avec des enfants de la nuit. Tu ne te rends pas compte de ce qu'ils auraient pu te faire, même sur nous leurs pouvoirs sont puissants."

Bien entendu il parlait de l'attraction, le regard des vampires, le fait qu'ils puissent les forcer à faire ce qu'ils voulaient rien qu'en les hypnotisant à leur manière.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Dim 23 Sep - 7:56

be the hero, not the victimWillow & DamonTout le long du trajet, je réfléchissais à la conversation au bar, avec les deux vampires. Comment aurais-je pu deviner qu’ils n’étaient pas humains, si à la base, je les connaissais de mes cours à l’académie? Qu’est-ce qu’il s’était passé pour qu’ils deviennent des suceurs de sang en si peu de temps? Devrais-je commencé à surveiller tout ceux et celles que je connaissais? Bien que la liste ne serait pas longue, c’est difficile de m’imaginer en train de jouer les détectives, et débuter mes conversations avec un air de suspicion collé au visage. Oui, c’est vrai, j’avais remarqué que les deux ne buvaient rien, qu’ils étaient un peu plus pâles que la dernière fois, à la fin de notre semestre … et puis quoi? Chaque détail comptait, c’est ça? Autant dire qu’il fallait devenir paranoïaque afin de survivre, et cela ne me plaisait pas.

Sans compter que depuis l’altercation avec les vampires, je me demandais ce qui arriverait à Lilly. Allait-il devoir faire en sorte qu’elle oublie ce qu’il s’était passé? Je m’en inquiétais, en partie parce que je ne voulais avoir à faire ça constamment. Ce serait littéralement une vie cachée de tous, et bien que ce soit pour leur propre bien, j’aurais adoré pouvoir en discuter avec quelqu’un de plus … terrestre. Cependant, je me tus, préférant garder ce genre de penser pour moi. Au moins comme ça, j’évitais t’entendre d’autres commentaires de Damon, déjà qu’il me reprocherait mon étourderie de ce soir lorsqu’on se retrouvera que tout les deux, loin des oreilles trop curieuses. Lilly avait l’air assez choquée et confuse comme ça. Je ne voulais lui faire peur, avec des histoires à dormir debout aux yeux de n’importe quel terrestre qui se tienne.

J’aperçu enfin le duplex et y entra sans hésiter. J’ouvris la porte et laissa Damon entrer d’abord, mais je ne fis que deux pas devant, sachant que je n’aimerais probablement pas ce qui suivrait. Je l’observais donc déposer mon amie sur le canapé et s’agenouiller par la suite afin de lui tendre une fiole. Des vitamines? Le contenu me paraissait presque évident. Il s’agissait d’une potion quelconque afin qu’elle oublie la malencontreuse attaque des vampires, ainsi que Damon, vu que les terrestres ne devraient pas être au courant de tout ça. Rouspéter ne me servirait à rien, donc je préférais ne rien dire. Attendant qu’elle finisse de tout boire, il reprit ensuite la fiole et me fit signe de le suivre. Je jetais un dernier coup d’œil à Lilly afin de m’assurer qu’elle allait bien, puis sortit de l’appartement. Une fois la porte refermée, il m’agrippa le bras et saisit sa stèle, ce qui me laissa facilement deviner ce qui suivrait. La rune d’invisibilité, celle qui nous permettait de marcher au sein des terrestres sans nous faire remarquer. La voilà activée, lui donnant ainsi l’occasion de me réprimander comme il le voulait. Étrangement, il ne parla pas, les premières minutes, préférant me prendre la main afin de m’indiquer qu’il était temps de partir. Un geste étrange, incomprenable, et auquel je ne voulais pas accorder trop d’importance. Heureusement pour moi, il la lâcha assez rapidement, pour … commencer les reproches. « Des bêtises? Non mais qu’est-ce que j’entends! On aurait dit que tu parles à un enfant! Je suis peut-être novice dans l’art d’être chasseur d’ombre, mais j’ai certainement pas l’âge pour qu’on me parle ainsi. » Je savais bien le chemin de l’Institut, mais ce n’est pas pour autant que je n’avais pas le droit de dormir dans mon dortoir, dans l’immeuble expressément loué pour les étudiants.

Oh, mais il n’avait vraisemblablement pas fini. Moi, faire exprès et sortir avec des vampires? Mais je n’étais pas au courant, de ce qui s’était passé avec les zouaves de tout à l’heure. J’étais là pour d’autres raisons. « J’allais à cette soirée pour revoir des collègues de classe, tout simplement. J’ai été invité, je voulais me donner l’impression de vivre normalement pour une seule soirée. Donc non, je n’ai pas commencé à inspecter tout le monde, surtout que ces deux gars, ils étaient tout à fait terrestres avant que les vacances ne débutent. » J’étais toutefois intriguée par ce qu’il voulait dire, en ce qui attrait à leurs pouvoirs si puissants. « Tu veux dire … on n’a pas de runes qui pourrait servir contre eux? » N’avait-il pas dit qu’il y en avait beaucoup, et qu’elles étaient vitales aux chasseurs d’ombres? Comment est-ce que cela s’appliquait, en ce qui attrait aux vampires?
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Dim 23 Sep - 11:22
be the hero, not the victim
Damon aurait bien aimé garder sa main dans celle de Willow mais il ne le fit pas tout simplement parce qu'ils n'étaient pas assez proches tous les deux pour les faire et puis il avait des remontrances à lui donner alors ce n'était sans doute pas une bonne tactique que de garder cette main dans la sienne. Et pourtant, elle lui manquait déjà, c'était à ne plus rien comprendre.
De toute façon vu ce qui suivit au niveau de la discussion entre eux il valait sans doute mieux pas qu'il continue. Et puis, bien entendu il ne pensa même pas au fait qu'elle pouvait avoir envie de rester dormir dans sa chambre en ville, tout simplement parce que pour lui elle était plus en sécurité à l'institut après ce qui venait de se passer. Rien de méchant, juste une sorte de logique que seul un chasseur d'ombre avisé pouvait envisager.

Il fut surpris par ce qu'elle lui répondit, il n'avait même pas pensé qu'elle pourrait mal le prendre juste parce qu'il avait utilisé le mot bêtise. Ben oui, elle avait fait une bêtise tout simplement en se jetant dans la gueule du loup, mais il ne fallait pas qu'il oublie qu'elle était novice et que seul les chasseurs avisés arrivaient à reconnaitre un vampire d'une simple personne. En même temps les runes aidaient beaucoup puisqu'ils faisaient partit du monde obscur et que ces runes leur permettait de mieux voir le monde obscur et donc de faire la différence entre un terrestre et une créature voulant se faire passer pour un terrestre.

"- Tu as quand même mis la vie d'une terrestre en danger. Ils auraient pu se contenter de boire votre sang et de vous libérer ensuite mais s'ils sont jeunes c'est un risque qu'on ne peut pas se permettre de prendre. La perte de contrôle entraine la mort et c'est puni par nos lois. Et perdre une terrestre c'est déjà pas une bonne chose mais perdre en plus l'une des notre c'est quelque chose qu'on ne peut pas tolérer."

Damon aurait aussi pu lui dire que la perdre était quelque chose qui lui ferait mal, mais ils n'étaient pas amis, donc il ne pouvait pas le dire et puis elle en l'aurait pas cru. Mais chaque perte fait du mal aux autres, parce que ça leur rappel à quel point ils sont vulnérables et surtout mortels.

Damon lui expliqua ensuite que même un chasseur d'ombre comme lui ou les autres n'étaient pas à l'abri d'être sous le joug d'un vampire. C'était si facile pour eux de les faire plier à leur volonté. Et la question de Willow était justifié mais tellement anormale étant donné qu'elle aurait du être au courant.

"- Les runes nous protègent oui mais pas de tout. Et puis même un chasseur aguerri peut tomber sous le joug d'un vampire. Pourquoi tu penses qu'on attaque toujours sans laisser de répit ou bien qu'on reste à distance comme ce soir si l'on doit discuter ?"

C'est bel et bien pour se protéger de leur pouvoir, de leur puissance. S'approcher de trop près d'un vampire sans l'attaquer et donc lui laisser le temps de réagir c'est prendre le risque de se laisser envouter par son regard ou son charisme.

"- On est pas immortel tu sais et finir ma vie comme esclave d'un vampire c'est pas dans mes projets."

Certains terrestres finissent comme ça mais vu qu'ils ignorent tout de ce qui leur arrive c'est pas vraiment dérangeant mais Damon lui, ne compte pas terminer sa vie de cette manière, donc il reste toujours prudent.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Lun 24 Sep - 6:03

be the hero, not the victimWillow & DamonUn geste si … si particulier, si inattendu … je ne savais pas trop quoi en penser. La confusion me saisit, les premières secondes, puis, étrangement, je me sentis bien, plus détendue, comme si nos mains s’entremêlant me paraissaient tout à fait normal. Quand il se défit cependant de l’étreinte, il me laissa quelque peu désorienté. D’instinct, je serais venu chercher sa main à nouveau, mais nous n’étions pas si proche. Nous n’étions qu’a… qu’amis? À vrai dire, je ne sais plus. Pourquoi est-ce que je me sens si différente lorsque je suis en sa compagnie? Je me pose mille et une question, je ne pense plus exactement comme à mon habitude, ni n’agit de la même façon. Le fait est qu’il chamboulait mon état d’âme. Devrais-je le lui signalé? Certainement pas! Je ne voulais pas qu’il me croit si étrange, autant par mes gestes, mes paroles et ma manière de penser. Il valait mieux pour moi que je me taise et délaisse cette confusion.

De toute façon, la discussion qui s’installait n’était pas propice à une quelconque psychanalyse. Il fallait qu’il en revienne à ce qui se passa, quelques heures auparavant. Un manque de perspicacité de ma part, une erreur qui aurait pu coûter la vie de mon amie, et même la mienne. Je le savais bien, que j’aurais dû faire plus attention, mais cela ne me faisait jamais plaisir d’entendre quelqu’un me pointer mes erreurs, me montrer que malgré une lente reprise des cours à l’Institut, il me manquait encore énormément d’acquis. Et à l’âge que j’avais, je n’osais pas imaginer combien de temps cela me prendrait pour en arriver au même point que Damon. Bien qu’il affirmât ne pas voir le fait de grandir dans le Monde Obscur comme un avantage si percutant à l’apprentissage de certaines choses, eh bien moi, je continuais à croire que certains points leur venaient de façon beaucoup plus naturelle. En comparaison, je devais pousser, de mon côté, pour que ça semble un peu mécanique ou machinale, un peu comme du ‘par-cœur’.

« Ce n’était pas mon but, de mettre nos vies en danger. Je croyais vraiment qu’il s’agissait d’une simple soirée entre copains, pour boire et discuter de nos vacances avant que les classes ne reprennent. » Je ne fus pas si abrupte, car je savais bien qu’il voulait m’apprendre les gestes à ne pas poser, et les signes à observer. Mais ce qui me percuta le plus, ce fut la fin de son discours, alors qu’il parlait de la mort, de mon possible décès, advenant qu’il ne soit pas venu à notre secours et que les vampires nous vident littéralement de tout notre sang. « Je … je ferais gaffe, la prochaine fois. » L’une des leur, c’est bien ce que j’étais, quoi que j’en dise, quoi que j’en fasse. Cependant, l’idée d’un ‘nous’ restait un concept assez nouveau, à mes yeux. Habituée depuis ma tendre enfance de ne dépendre que de trois personnes, celles qui constituaient ma famille, je n’arrivais pas à visualiser tout les néphilims comme un seul groupe uni et dont je faisais partie. Alors maintenant, il me fallait réfléchir à l’impact de mes gestes, mais au niveau d’un nombre si grand de visages souvent inconnus? Alors là … je ne savais pas trop comment réagir.

Au lieu de me casser la tête avec mon incertitude, je préférais bifurquer sur un sujet qu’il aborda lui-même et qu’il devait certainement connaître mieux que quiconque. « Oui bon, j’ai compris, j’aurais dû être plus alerte et réfléchir rapidement. Mais j’suis pas un soldat, je ne pense pas comme ça. J’ai besoin de temps, pour préparer un plan, et je n’ai pas nécessairement le gabarit pour les combats. » Je lui pointais mes bras, toujours aussi menus, avec assez de force pour ouvrir un pot, mais basta. Malgré mes quelques moments d’entraînements, je ne me sentais pas si différente d’avant, sauf pour des douleurs corporelles pires que n’importe quoi. C’était certainement la partie la moins agréable de tout cela.

« On est pas immortel, mais j’imagine que le taux de survie ne doit pas être nécessairement des plus élevés, quand on est chasseur d’ombres. Bien entendu, je ne veux pas finir mes jours comme esclave d’un suceur de sang non plus. Mais je me souviens en avoir rencontré un de plutôt sympathique, avant de me présenter à l’Institut pour la première fois. Il se peut qu’ils ne soient pas tous des créatures dangereuses, non? » Raphael … je me souvenais encore la frayeur que de rencontrer un vampire tel que lui, alors que je vivais dans une confusion terrible. Ah, mais c’est que je n’avais aucun souvenir de l’envoûtement que me fit subir le mexicain. Rien du tout, même pas une bribe. Mais le fait est que ce fut grâce à lui, que je me rendis de mon plein gré à l’Institut, la deuxième fois. C’est bien lui qui m’implanta l’idée de me présenter le lendemain là-bas, et d’y rester. Oh, si seulement elle pourrait se remémorer cela. Au moins, ça lui aurait servi de leçon, un exemple clair des capacités des vampires.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Lun 24 Sep - 15:10
be the hero, not the victim
Damon n'a rien contre Willow, c'est juste qu'il ne se voyait pas devoir annoncer à l'institut qu'il lui était arrivé quelque chose parce qu'elle a manqué d'attention. Il ne voudrait pas la perdre, pas avant d'avoir pu apprendre à mieux la connaitre. Et puis être celui qui lui apprend des trucs c'est quand même assez valorisant pour lui, il se sent utile à quelqu'un et franchement c'est vraiment le genre de chose dont il a besoin pour sa confiance en lui.

"- Je n'ai rien contre ta soirée, c'est plus le fait que vous soyez aller dans ce jardin au milieu de la nuit. Tu les connais bien les deux vampires ?"

Elle aurait peu être pu être plus suspicieuse après tout, surtout si elle n'était pas proche d'eux, elle ou son amie. D'ailleurs cette terrestre aussi aurait pu être une vampire et tous les trois essayer d'entrainer Willow dans quelque chose de négatif, lui faire du mal ou même la tuer. Mais par chance la terrestre n'était une pauvre innocente et d'ailleurs Damon se souviendrait longtemps de son parfum parce qu'elle sentait vraiment très bon et puis en plus elle était aussi très jolie.

"- Ouais, t'as plutôt intérêt. Mais le mieux serait quand même que tu évites tant que tu n'es pas à l'aise avec les diverses races de créatures obscurs."


Et surtout avec le BA-BA de l'encyclopédie du parfait petit chasseur d'ombre. Le genre de chose qui fait sourire Damon d'ailleurs, parce que cette encyclopédie n'existe pas. Se sont surtout les apprentissages, les sorties sur le terrain qui font d'un chasseur d'ombre un bon chasseur d'ombres.

"- Tu sais on ne l'a pas non plus ce gabarit, on s'entraine, on se prépare physiquement et mentalement et puis les runes nous aide beaucoup."

Et ça elle le sait déjà d'ailleurs, mais apparemment elle se braque à nouveau et ne semble plus trop vouloir faire d'effort pour apprendre et s'améliorer.

"- Si on se débrouille bien on peut vivre longtemps et puis on prend sa retraite quand on en a envie."

Bon après ce n'est plus tout à fait pareil, mais on reste chasseur d'ombre toute sa vie malgré tout. Juste qu'on quitte les instituts pour aller s'installer à Idris et y vivre d'une autre manière toujours en gardant à l'esprit qu'on doit défendre ce qu'on a et ce qu'on est.
Damon tourna ensuite la tête pour la regarder avant de lui dire.

"- Raphael... j'ai toujours pas compris pourquoi il t'as fait venir à l'institut."

Parce qu'il ne faut pas oublier que les créatures obscurs ne font jamais rien sans raison et Damon n'était pas au courant mais peu être qu'un shadowhunter lui avait demandé une faveur en lui soufflant l'idée de la faire entrer à l'institut mais il en doutait quand même fortement. Il avait beau chercher il ne comprenait pas ce que cela pouvait lui apporter.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Mer 26 Sep - 4:55

be the hero, not the victimWillow & DamonMaintenant que j’y pensais … quelles seraient les questions qu’on me poserait, en nous voyant revenir tout les deux à l’Institut? Et est-ce que Damon leur dirait ce qu’il s’est passé, ce soir? Si c’était le cas, eh bien je pourrais dire adieu mes sorties de soir et surtout, on viendrait me chauffer les oreilles avec ce qu’il me restait encore à apprendre. Je sais que mes lacunes me rendaient plus prône à ce que les profs s’évertuent à me faire lire manuel après manuel, mais ce n’est pas pour autant qu’on devrait s’attendre à ce que je maîtrise la matière et la mette tout de suite en application. Apprendre une langue ne se fait certainement pas en un mois, alors pourquoi croyaient-ils que ce serait le cas pour les leçons apprises en cours, à l’Institut?

« Je les connaissais de quand ils étaient terrestres, oui. Pas les plus attentifs en classe, mais ils n’étaient pas les brutes épaisses qu’ils sont devenus, maintenant qu’ils sont des vampires. Ça me semblait une simple promenade à l’air frais, comme ce qu’on faisait parfois après les cours. » Je me remémorais ces premières journées, lorsque j’arrivais à New York. Une folle envie de découvrir la ville, et heureusement pour moi, je pus le faire avec quelques amis. Entre autres, lorsqu’on voulait se détendre après une longue journée, on se retrouvait souvent à Central Park, pour s’assoir dans l’herbe, pour lire et discuter. Voilà pourquoi rien ne me parut suspicieux. J’ai cru qu’on en revenait aux sources, qu’on reprenait de vieilles habitudes. Une routine qui n’en était plus une. Chacun d’entre nous avait pris un chemin différent, et le mien semblait se dévier vers une vie hors des normes de l’habituel. Un raisonnement qui me paraissait plus naturel, quoique toujours un peu abstrait. « Je ne pourrais pas toujours éviter. Mes amis se poseront des questions, et je ne voudrais pas avoir à subir un interrogatoire du pourquoi j’évite de passer du temps avec eux. » Bien que moins angoissée à l’idée d’embrasser ma destinée, ce n’est pas pour autant que j’étais prête à faire un trait sur ma vie d’avant. Il fallait trouver le bon milieu, tout simplement. Et j’avais la nette impression que je ne pourrais avoir choisi meilleur chasseur d’ombre à qui en parler que Damon.

« Vous ne l’avez pas, mais on vous a toujours poussé en cette direction, j’en suis sûre. Pendant que vous regardiez d’autres personnes se battre, eh bien moi, j’observais ma mère traite les vaches, pour pouvoir en faire autant. C’est une chose, s’entraîner jusqu’à en avoir des douleurs, et puis c’est une autre que de passer avec le tracteur. C’est ce que je veux dire, tu vois. Malgré mes efforts, le fait est que cette division existe toujours, quoique je fasse. » Jusqu’à ce soir, je n’avais jamais tenu une arme telle que la dague, dans ma main. Oui, je sais, à l’agripper ainsi, on aurait cru que je savais l’utiliser, mais en fait, ce n’était pas le cas. Je n’aimais pas la violence, et encore moins les armes, donc je ne me voyais pas traîner avec un attirail à chaque fois que je mettais les pieds dehors. Je ne change d’idée que lorsque je m’emporte, et seulement parce que c’est sous le coup de la colère. Autrement, je serais de celles qui se tiendrait à carreau.

Qui sait si cette tendance ne me permettrait pas de survivre un peu plus longtemps parmi les chasseurs d’ombres, justement. « Donc si je survie plus longtemps que prévu, je pourrais prendre ma retraite et repartir à la ferme? Ça me semble assez faisable, si c’est le cas. » Un peu comme ces gens qui ne travaillent qu’en sachant que l’âge de la retraite approche et qu’ils se verront enfin libres. Le seul hic, c’est que je ne savais pas exactement quand est-ce que je pourrais quitter les shadowhunters. Des plans qui ne se feraient pas dans un avenir proche. Avant tout, il me fallait survivre, ce qui ne s’avérait pas être si facile que ça. À en juger par mon rythme d’apprentissage, il me faudrait plusieurs années avant d’arriver à un niveau plus élevé.

En sachant que j’embarquais dans si une folle aventure, en me rendant à l’Institut la deuxième fois, je me demandais encore comment je m’étais retrouvée devant les portes alors j’avais fui en voyant tout ce qui ne se pourrait normalement pas. J’eus réponse à cette question qui me trottait continuellement dans la tête, mais d’une façon assez abrupte. « Par… pardon? Raphael m’a fait …? Mais tu veux rire? C’est moi qui me suis rendue à l’Institut, pas lui. » Mon ton de voix laissait entrevoir ma confusion. « Attends … pourquoi tu dis que c’est lui qui m’a fait venir à l’Institut? Je m’en souviendrais, si … » Et là, le déclic se fit. L’envoûtement auquel il fallait faire attention, se pourrait-il que Raphael m’ait … « Non. Non, ce n’est pas possible. C’est pas, … c’est pas lui. » Je refusais de croire que ce vampire, à qui je m’étais plainte de ce que j’avais vu, la première fois que je croisais le chemin d’un néphilim, eut le culot de me forcer à y mettre les pieds. Pfff, j’aurais dû m’en douter, quand il parla de destinée qu’on ne pouvait fuir. Si je le revoyais, on devra certainement se parler, lui et moi.
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Jeu 27 Sep - 9:43
be the hero, not the victim
Damon était un peu en colère contre la jeune femme parce qu'elle s'était fait avoir comme une débutante, presque comme une terrestre alors qu'elle était censé avoir appris certaines choses depuis qu'elle était à l'institut. Il avait surtout compris dans sa manière de lui expliquer les choses, du moins de se trouver des excuses sur son ignorance, qu'elle avait bien du mal à renoncer à ses habitudes de terrestres pour devenir et être ce qu'elle était vraiment. Il pouvait comprendre, qu'elle veuille continuer ses études, parce que ça semblait avoir de l'importance pour elle mais qu'elle continue à avoir une vie sociale avec les terrestres était quelque chose de compliqué et visiblement elle n'était pas prête à y renoncer. Damon n'ajouta rien, il ne voulait pas rajouter d'huile sur le feu, Willow en avait déjà assez bavé. L'important était qu'il ne soit rien arrivé de fâcheux à la terrestre et à elle, par contre il n'aimait toujours pas utiliser ce genre de potion sur les terrestres. C'est vrai que laisser faire un vampire aurait été plus simple mais il n'avait pas confiance en eux, après tout ça reste des créatures de l'ombres et ils sont perfides et manipulateurs.

"- Faudra quand même que tu revois tes priorités."

C'est donc tout ce qu'il ajouta afin qu'elle comprenne qu'il ne jugeait pas, qu'il ne comptait pas l'enguirlander plus longtemps et qu'elle était assez grande pour prendre ses propres décisions, mais les priorités devaient être données, c'était primordiale.

Elle lui expliqua ensuite son point de vue sur la manière de voir les choses entre sa vie de terrestre et celle des néphilim et dans un sens elle avait sans doute raison. Damon décida simplement de lui répondre de manière claire afin qu'elle comprenne une chose importante.

"- Tu peux toujours mettre fin à ta carrière de chasseur d'ombre maintenant. Tu peux renoncer à tous tes privilèges mais cette décision est lourde de conséquence parce que tu redeviendras une simple terrestre sans plus aucun souvenir de l'institut, des runes, de rien du tout. Tu seras comme n'importe quel terrestre, tu as toujours le choix."

Sauf qu'elle a quand même accepté d'avoir la première rune mais elle malgré tout revenir en arrière, se serait dommage de perdre l'une des leur mais si vraiment c'est trop lourd à gérer pour elle, elle peut toujours demander à tout annuler. Elle a le choix à elle s'en faire bon usage ou pas.

Puis au sujet de Raphel le vampire, Damon lui dit tout simplement ce qu'il savait à son sujet, enfin ce qui était en rapport avec elle et son arrivée à l'institut.

"- Si, d'après ce que j'ai entendu dire c'est lui qui t'as soufflé l'idée. Après... quand à savoir le pourquoi du comment... je l'ignore totalement."

Mais à force de marcher et bien ils étaient devant la porte de l'institut, à Willow donc de décider si elle la franchissait avec lui ou non.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Ven 28 Sep - 6:18

be the hero, not the victimWillow & DamonEn me mettant dans la peau d’un prof tel que l’est Damon, je sais pertinemment que de voir un de mes élèves ne pas mettre en application ce qu’il a apprit en classe me laisserait en colère. C’est sûr que je me poserais des questions, vis-à-vis sa concentration en cours, son apprentissage et ses lacunes. J’imagine que durant les prochaines semaines, c’est ce qu’il ferait. Ça, ou alors passer le mot aux autres professeurs à l’Institut, pour s’assurer que je ne me dévie pas, vu que j’avais déjà les deux pieds dans la bonne direction. Un changement qui ne se fit cependant pas assez rapidement car avec mes cours terrestres qui reprendraient bientôt, je me retrouvais indécise face à mes projets d’avenir. Bien entendu, je ne pouvais pas critiquer qui ce soit quant à ma permission de jouer au yoyo, entre l’Institut et l’Académie. Pourtant, je ne désirais pas que ça. En me présentant en classe, j’y reverrais des visages connus, des gens avec qui je discutais. Ils ne se doutent de rien, voyant cela comme un nouveau semestre qui commence. À mes yeux, les choses n’étaient pas aussi simples. De ce que je pouvais constater ce soir, eh bien avoir une vie sociale me serait difficile. Le problème, c’est que je ne voulais pas me défaire de ces attaches, des collègues de classes et des amis. Ils devenaient mon lien le plus direct avec les terrestres, avec tout ce que je connus depuis mon enfance. Malheureusement, ce genre de pensée, je les gardais pour moi, question de ne pas radoter trop longtemps et ne pas jeter plus d’huile sur le feu.

« C’est simple, il me semble. J’veux pas me départir de ce j’ai connu pendant la plus grande partie de ma vie, juste pour devenir meilleure dans mon rôle de chasseur d’ombres. » Car oui, qu’il le veuille ou non, je ne connus que la vie dans toute sa banalité pendant 26 ans. Grandir avec la garantie que le ciel est bleu, que tout ce qui monte fini par redescendre et que les montres n’existent pas vraiment, c’est monnaie courante. Alors ce n’est pas étonnant que j’hésite à me départir de ces ‘vraisemblances’, malgré ma découverte de l’existence du Monde Obscur. Sans compter que celui-ci me paraît plus complexe, sans pour autant qu’on ne puisse tout m’expliquer. Une culture et des traditions qui n’étaient pas nécessairement les mêmes, et surtout, une éducation qui ne se ressemblait pas. Supposément, en étant néphilim, il y a une affinité presque innée dans la façon d’apprendre. Dans mon cas, soit elle fait défaut, ou alors, elle est enterrée et bien cachée.

C’est en parlant justement de cette division qui me hante de temps à autre, que Damon me donne une réponse à laquelle je ne m’attends pas du tout. Serait-ce … une porte de sortie? Oui, on dirait bien! « Une terrestre comme tout les autres, sans souvenirs de tout ça? Tu viens de me décrire, quand je suis arrivée à New York, tu sais? Ce n’est pas si distant, dans mes souvenirs, ma première journée à la Grande Pomme, à ne pas vraiment avoir à me soucier de vampires ou de démons, juste de trouver le dortoir et me coucher au plus vite. » Je rigolais, en y repensant. Mon dieu, que je paniquais à l’idée de devoir dormir à la belle étoile. C’était pathétique, oui, mais une histoire à raconter, un jour plus tard. « Même si une partie de moi choisirait cette option, j’imagine que cela comporte son lot de problèmes et de souffrances. Puis avant de prendre une telle décision, il faudrait vraiment que je comprenne pourquoi mes parents biologiques se sont éloignés de tout ça. » Désiraient-ils que je vive normalement? Car si c’était le cas, j’allais contre leur gré, en ce moment. D’autres questions me vinrent en tête, mais je n’en dis rien. Je préférais de loin écarter ce genre de pensées pour l’instant.

On en revint à Raphael et au sale coup qu’il m’a fait, en m’envoûtant pour que je me retrouve une fois de plus devant l’Institut et que je puisse y élire domicile. Quel sale rat! Je lui avais pourtant stipulé, à l’époque, que je ne voulais aucunement y remettre les pieds, après avoir croisé le chemin de mon tout premier shadowhunter et qu’il commence à me raconter des histoires aussi tirées par les cheveux. Le problème, c’est que j’avais raconté tout ça à Raphael. Je m’étais plainte vivement, ne lui laissant le temps de parler que lorsque … que … oh mon dieu! Tout me revenait en tête d’un coup. Mais oui! On s’était parlé de plusieurs choses, dont mon manque d’entrain quant à suivre les ordres de l’Enclave. Je me souvins également d’un détail qui aurait probablement le don d’irriter Damon. « Je ne me rappelle que de certaines bribes de notre conversation, mais je crois qu’on a parlé à un certain moment de ‘destinée’ et il soutenait qu’on ne pouvait pas y faire grand-chose. C’est là que … » Je baissais la tête, un peu honteuse de que ce j’allais avouer. « Je lui ai demandé s’il pouvait me faire oublier que j’avais croisé un chasseur d’ombre. » Bien que stupide, je sais que je ne voyais pas d’autre option à mon questionnement incessant. Visiblement, le vampire avait su exactement ce qu’il me fallait.

À force de discuter avec lui, je ne me rendis compte de l’endroit où l’on se trouvait que lorsque j’aperçu les portes de l’Institut, juste devant moi. Déjà? Le trajet me parut plus court que d’habitude. Cela ne me donna pas le temps de décider de ce que je ferais ce soir. Allais-je dormir ici, ou irais-je retrouver le chemin des dortoirs? L’envie était grandissante, à l’approche des cours. « Après ce qui s’est passé ce soir, je ne sais pas si je devrais vraiment m’entêtée plus longtemps. J’ai beau faire un pas devant, j’en fais également quatre, mais derrière. À ce rythme, je n’ose même pas estimer l’âge que j’aurais quand je terminerais le b.a.-ba de l’apprenti chasseur d’ombre. » Je ne voyais pas nécessairement ce que j’avais déjà accomplir, mais plutôt la longue et interminable liste de ce qu’il me restait encore à apprendre. Ça en disait beaucoup sur le temps que je devrais passer ici, et l’indécision continuelle qui m’habiterait pendant un bon moment encore.  
©️️  YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Damon Hendricks
Children of Raziel
avatar
♦ Runes : 327
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ Sam 29 Sep - 9:50
be the hero, not the victim
Damon comprend ce qu'elle veut dire, même si pour lui c'est un peu inconnu tout ça, mais il comprend qu'elle a du mal à accepter l'idée qu'elle va devoir faire des choix et des sacrifices parce qu'elle ne pourra pas mener ses deux vis de front. Et c'est d'ailleurs pour ça qu'il lui parle d'une solution dont on a déjà du lui parler pourtant. Ca l'ennuierait si vraiment elle décidait de tout quitter pour retourner à sa vie d'avant, cela voudra dire qu'il aura échoué, mais on ne peut pas forcer les gens à faire ce qu'ils ne veulent pas faire. Il le sait, il l'a vécu avec son père, malgré tout ce que ce dernier à pu lui dire Damon n'est jamais parvenu à faire ce que son père voulait de lui. Et il comprend aussi qu'en réalité Willow est une vraie pipelette, elle ne peut pas s'empêcher de faire des phrases de dix mètres de long pour dire deux au final. C'est amusant d'une certaine façon de voir qu'elle est obligé de faire de longue prose pour ne pas dire grand chose, enfin si mais disons que ce qu'elle veut dire elle pourrait très bien le faire seulement avec quelques mots.

"- Il parait que c'est douloureux."

C'est suffisant et c'est direct, il a dit ce qu'il avait à dire et pas besoin d'en rajouter plus. Elle doit comprendre aussi qu'être chasseur d'ombre demande des sacrifices et perdre quelques connaissances et contact de sa vie terrestre ne sera pas vraiment énorme, certains ont donnés bien plus pour les rejoindre. Mais c'est vrai qu'elle est en droit de se poser pas mal de questions parce que si ses parents ont fuis ils avaient sans doute une raison, raison inconnu pour elle et pour les autres d'ailleurs. A moins que quelqu'un dans ce monde ne connaisse la réponse.

"- Je ne sais pas.."

Damon n'est pas un grand fan de ce type et il n'est donc pas habitué à le côtoyer et donc ignore pourquoi il a fait ce qu'il a fait avec Willow. Peu être que quelqu'un sait, sans doute qu'il faudrait lui poser la question directement, mais ce soir Damon est fatigué et il n'a qu'une envie rentrer se reposer.
D'ailleurs, ils sont devant l'institut et la jeune femme semble hésitante mais elle se décide enfin à envisager de rester là pour la nuit, Damon lui répond par un léger sourire et puis lui tend la main afin que cette dernière la prenne si vraiment elle compte rentrer avec lui. Sinon il va devoir la raccompagner jusqu'à chez elle, parce qu'il n'est pas du genre à abandonner une personne seule et vu qu'elle ne semble pas prête à se défendre seule il ne peut pas la laisser partir sans aide.
Il attend donc qu'elle se décide afin de voir ce qu'il va faire lui aussi. La raccompagner ne prendra pas longtemps mais il faut quand même le faire.
©️ 2981 12289 0


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: be the hero, not the victim || damon hendricks ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
be the hero, not the victim || damon hendricks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )
» - [ Be my Hero ] - - PV -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Bronx :: Jardin botanique-
Sauter vers: