HORASSIO + Why am I here ?
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORASSIO + Why am I here ?
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mar 26 Juin - 22:58
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioPresque un bon mois s’était écoulé depuis ma mission avec Alessio. L’état de ce dernier s’était considérablement améliorer. Il faut dire que j’avais tout donné pour trouver un antidote rapidement. Et en une semaine, le membre du cercle était de nouveaux sur pied. Ainsi, la mission que je m’étais imposé à son égard était terminée. Cependant, j’étais resté quelques jours dans les parages pour m’assurer que tout allait bien. Puis après cela, je n’avais plus aucune raison d’aller rendre visite à Alessio. Tout était rentré dans l’ordre, j’avais payé ma dette et nous pouvions reprendre nos petites vie chacun de notre côté.

Et c’était très bien ainsi. Je n’avais plus à me chercher des excuses pour quitter l’Institut et me rendre chez le membre du Cercle sans que personne ne soupçonne quoi que ce soit. Si vous saviez en plus à quel point c’était une torture pour moi que de devoir mentir à mes semblables. Et surtout à mon Parabatai. Enfin heureusement, Félix était assez distrait par ses neveux en ce moment. Puis lui aussi était régulièrement envoyé en mission. Il faut dire qu’il était plus efficace que moi sur le terrain.

Cependant, j’avais beau essayer de me convaincre que tout était rentré dans l’ordre, j’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose. Toujours enfermé dans ma chambre à travailler sur ma prochaine invention, je n’arrivais pas à me sortir le membre du Cercle de la tête. Je me demandais si tout allait bien pour lui, ce qu’il pouvait bien faire en ce moment. Je me demandait s’il s’en sortait et comment ça se passait avec le Cercle. Qu’est-ce qu’il leur avait raconté ? Quoique, l’un d’eux, un certain Maxime, était au courant de toute l’histoire. Vu qu’il s’était pointé un soir où j’étais chez Alessio pour veiller sur lui justement.

Tout ça pour dire que j’étais soucieux. Et que je n’arrivais pas à me concentrer sur mon travail avec toute ces histoires. Je fini par jurer et tout envoyer en l’air. De toute façon, je n’arrivais à rien. Je pris mon manteau et quitta l’Institut. Personne ne se posa de question. J’avais passé tellement de temps dehors ces derniers temps, tout le monde devait penser que je m’étais trouvé une nouvelle activité ou que je travaillais encore sur un projet farfelus qui nécessitait plus d’espace. A force d’inventer des excuses, on ne m’en demandait même plus, c’était plutôt arrangeant.

C’était un peu bizarre de se pointer chez Alessio comme ça ? Avec pour seule raison le fait que j’étais soucieux. Mais c’était normal non ? Après tout, on avait passé beaucoup de temps ensemble, et je m’étais occupé de lui… A vrai dire, j’avais passé presque toutes mes soirées chez lui et soudainement, ne plus le voir du tout, ça me faisait bizarre. Mais c’était normal… C’était normal… Cependant, j’avais encore un peu de mal à m’imaginer me pointer chez lui sans raison. Alors je passais dans un café terrestre avant de rejoindre l’appartement d’Alessio. Je sonnais chez le membre du Cercle sans bien savoir ce que j’allais lui raconter encore.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mar 3 Juil - 18:18
Why am I here ?Alessio & HoratioJe me sens mieux, j’suis même apte à reprendre mes missions. Et franchement, ça m’fait super plaisir. Parce que j’suis pas fait pour le repos, pour rester chez moi à rien branler de mes journées. J’suis quelqu’un d’actif moi, j’suis pas fait pour me poser le temps de guérir. Puis franchement, ça m’a pris tellement de temps, heureusement que maintenant ça va mieux. J’aurais pas eu la patience d’attendre un jour de plus. Et franchement, même si j’ai quand même dû y aller doucement, j’étais quand même super content de bosser un peu.
Mais en fait, il y avait quasiment rien à faire, alors j’suis quand même vite rentré et je me suis mis à comater sur mon canapé, je savais pas du tout ce que je pouvais faire, alors j’étais presque content d’entendre sonner.. Mais je savais pas trop qui c’était. peut être Maxime ou Ezio.. Alors je me suis levé et j’ai marché jusqu’à la porte que j’ai ouverte assez brusquement pour tomber nez à nez avec Horatio. Mais qu’est c’qu’il fout là celui là ? J’suis guéri, j’pensais pas qu’il reviendrait me voir en fait, et pourtant, il est là, ces deux cafés à la main. « Horatio. » Je plisse légèrement les yeux et j’ouvre quand même entièrement la porte pour le laisser entrer, parce que j’imagine que le gars il est pas juste venu pour rester planté sur le pas de la porte. « Qu’est ce qui t’amène ? » Je finis par lui faire et une fois qu’il est entré dans mon appartement, je referme la porte derrière lui et je me mets à marcher vers mon canapé et j’me laisse tomber dedans. « Je m’attendais pas à te revoir. » J’veux dire, j’suis membre du cercle, lui c’est un gentil shadowhunter de l’institut, on est pas forcément fait pour s’cotoyer, mais bon, on va dire qu’il est cool, et que j’lui en dois une, alors j’vais pas le jeter quoi. Puis, j’peux aussi dire que j’l’aime bien, mais ça j’irais pas l’admettre. J’suis pas du genre à dire au gens que j’les aime bien, sauf dans l’cas d’mes presque gosse, et peut être un jour de mon vrai gosse.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Jeu 5 Juil - 16:01
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe savais que ma présence ici était bizarre. Et pourtant… Et bien j’étais là ! C’était trop tard pour faire demi-tour, Alessio avait déjà ouvert la porte et, je sais pas trop, j’étais content et rassuré de le voir. Je crois que j’étais même en train de sourire comme un imbécile. T’es de plus en plus ridicule Horatio, t’en a bien conscience ? J’aurais bien aimé que mon Parabatai soit là pour m’en coller une et me dire d’arrêter mes conneries. Malheureusement Ysengrin n’était plus à New York pour le moment. Et je n’avais aucune idée s’il allait être déployé ici ou non.

En attendant, il n’était pas question de mon Parabatai, mais de Alessio. Si je restais planté là, silencieux ça allait être louche.

- Salut Alessio !

C’était la première chose qui m’était venu. Bon, c’est bien, au moins on sait rester poli. Puis c’était un bon début. Je rentrais dans son appartement que je ne connaissais que trop bien à présent. Et évidemment, le membre du cercle se demandait ce que je foutais là. J’avais aucune raison de venir le voir maintenant. C’était même ultra louche, parce qu’on était sensé ne pas être dans le même camp.

- Hm. Et bien, j’étais sortis boire acheté un café, sauf que la vendeuse s’est trompé et m’en a mit deux et vu que j’étais dans le coin, je me suis dit que je pourrais passer te voir pour… Euh… Voir si ça va ?

C’était sans doute la pire excuse du monde. Et vous connaissez le pire là dedans ? Et bien c’est que j’y avais réfléchit avant de venir quand même ! Quand je vous dit que j’étais nul pour mentir, il me fallait un sacré temps de préparation pour trouver quelque de bien et être convaincant. Je tendis un de mes cafés à Alessio et reprit :

- Du coup… Ca va bien ?

J’étais toujours debout avec mon café. Et c’était sûrement super suspect ça aussi. Alors je fis le tour de la table basse pour rejoindre Alessio dans le canapé, je m’assis à côté de lui, mais pas trop près non plus. Histoire de ne pas envahir son espace personnel non plus.
© YOU_COMPLETE_MESS



Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mer 11 Juil - 11:45
Why am I here ?Alessio & HoratioJ’sais pas trop pourquoi il sourit le gars. J’comprends pas, j’crois que c’est quelque chose qui m’passe totalement au dessus que quelqu’un puisse être heureux de me voir. Disons le mais j’suis pas vraiment le genre de personne que t’as envie de voir en général Surtout que quand t’y pense, le gars, j’suis quand même son ennemi. M‘enfin, j’le dirais pas, j’le monterais pas non plus, d’ailleurs, mais j’suis plutôt content de le voir. Il est cool, puis il m’a quand même sauvé la peau alors qu’il avait pas la moindre raison d’le faire en fait. Et j’me demande encore comment il s’y est pris. J’étais sûr que rien ne pouvait me guérir. Mais visiblement lui, il le pouvait. Un vrai faiseur de miracle le gars, ouais.

J’le laisse entrer pour pas la laisser poireauter sur le pas de la porte, et je l’incite à me suivre sur le canapé. Parce qu’il va pas rester devant la porte comme une plante verte non ? « Tu mens toujours aussi mal mon pauvre. » C’est bien un truc que j’ai capté chez lui. Il ment terriblement mal, mais j’trouve ça drôle qu’il essaie quand même. Je lui ai quand même adressé un petit sourire amusé, ce qui était assez rare, j’veux dire, j’suis pas du genre à sourire. Alors il peut vraiment se sentir flatté. Je me suis légèrement redressé pour prendre le café qu’il me tendait et je me suis bien adossé dans mon canapé et j’en ai bu quelques gorgées. Un café comme je l’aime.  « Ouais ça va, j’me suis plus aussi crevé, j’pense que j’suis parfaitement rétabli. » J’pense vraiment que j’vais pouvoir me remettre au boulot dans les jours qui viennent. « Et j’ai plus mal que j’bouge le bras, c’est bien aussi ça. » Forcément, avant, je bougeais, ça tirait un peu sur la plaie, là, quand je le fais, je sens plus rien vu que ça putain, ça a enfin voulu cicatriser. Non parce que putain, ça voulait pas, même avec ma rune de guérison ça voulait pas, c’était sûrement dû au poison. Je l’ai regardé quand enfin il a daigné s‘asseoir. Quand même. Je me demandais s’il comptait rester debout pendant encore des heures. « Et toi, comme ça va ? » Autant lui retourner la question, j’pense que c’est la moindre des choses non ? Puis comme j’le trouve sympa, ça me dérange pas trop de lui faire la conversation. j’ai pensé plu haut, que même si j’lui montrait pas, j’étais content qu’il vienne me voir.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Jeu 12 Juil - 17:06
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioEt moi qui croyait avoir fait des progrès en la matière. Cela ne faisait pas deux minutes que j’étais là et Alessio m’avait déjà grillé. Il faut dire aussi qu’on commençait à bien se connaître. Passer presque tout notre temps ensemble avait resserré les liens, évidemment. Cependant, Alessio ne savait pas que j’avais du sang de fée, étant donné qu’il était un membre du Cercle, je m’en étais bien passez, vous le croyez bien. Je voulais bien lui faire confiance, mais j’avais quelques limites. Je sais que je ne paye pas de mine comme ça, j’ai tendance à être très maladroit, mais j’en étais pas bête à ce point non plus.

- J’ai ça dans le sang, j’y peux rien...

Et ça, c’est une réponse qui allait totalement à l’opposé de ce que je vous racontais avant. Je suis merveilleux n’est-ce pas ? En fait, je vous avoue que je n’avais pas du tout réfléchis avant de répondre. Mais bon, sur un malentendu ça pouvait passer. Alessio savait que j’étais un Whitelaw et c’est vrai que cette famille était réputée pour son honnêteté. Nous étions des bosseurs et des chasseurs d’ombres respectés, ce n’était pas pour rien. Tout le monde savait qu’ils pouvaient faire un confiance à un Whitelaw, enfin quand s’il s’agissait de filer droit et de respecter la loi. Quoique, je dis ça en étant en train de partager un café avec un membre du Cercle. Mais j’imagine que c’était un peu différent dans mon cas. J’étais un peu le déviant de la famille.

Alessio me dit qu’il allait bien, mieux que la dernière fois qu’on s’était vu. Il n’avait plus aucune douleur. Et je hochai la tête. J’étais plutôt content pour lui.

- Tu permets ?

Je posais mon café et me rapprochait d’Alessio pour pousser un peu son tee-shirt et découvrir l’emplacement où la blessure était. Il allait garder une sale cicatrice. Mais elle était plutôt discrète. Je pris son bras pour le lever.

- Vraiment plus rien ? C’est bien ça. J’avais peur que le traitement que je t’ai donné aie des effets secondaires. Je pensais qu’ils mettraient peut-être du temps à se faire sentir, mais je pense maintenant que c’est bon. Tu vas pouvoir retourner sur le terrain la conscience tranquille.

Je ne devrais pas donner l’autorisation à un membre du cercle de retourner sur le terrain. Mais là, j’avais endossé le rôle du Nephilim scientifique et on pouvait même dire médecin dans ce cas. Je pouvais être fier de moi. Je n’y connaissais pas grand chose en médecine avant cet événement. En un temps record, j’avais avalé des livres énormes sur les poisons et leurs remède. J’avais beaucoup traîné du côté du marché Obscure également, pour me procurer ce dont j’avais besoin et demander l’aide de quelques connaissances.

- Oh ! Ca va, ça va, l’ambiance est plutôt tranquille à l’Institut depuis l’arrestation de Valentin. Ma nièce est partie pour Idris, ma femme est enceinte et oh ! Oui ! J’ai sûrement trouvé un moyen de faire fonctionner ma bombe à énergie séraphique ! Jusque là, mes calculs n’aboutissaient à rien, mais en modifiant la surface et la concentration, je suis arrivé à de nouveaux résultats, bien plus prometteur que les précédents !

Je sais que j’avais eu du mal à me concentrer sur mes projets ses derniers temps, mais cela ne signifiait pas que je n’étais arrivé à rien non plus. La preuve. D’ailleurs, c’était assez drôle de se dire que cette nouvelle invention me passionnait bien plus que la grossesse de ma femme. A chacun ses priorités.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Ven 13 Juil - 12:36
Why am I here ?Alessio & HoratioDans l’sang qu’il dit ? Sur le coup, j’fronce les sourcils. PUis j’me dis que ouais, c’est vrai qu’ce type c’est un Whitelaw, et pour le peux qu’je sache d’eux,, j’crois qu’on m’a dit qu’ils étaient du genre loyal et honnête. Pas comme les Desiderio. J’pense pas que qui qu’ce soit puisse nous voir comme de gentils gens honnêtes. Qu’ça soit mon père qu’était une sale race, moi qu’ait trahis l’enclave sans la moindre hésitation ou même mon fils qu’à décidé de quitter l’institut pour vivre comme un terrestre. J’pense que notre famille fait un peu partie d’ces familles trop décevante, t’sais.

Quand il s’est approché de moi, j’ai relevé les yeux vers lui et j’me suis totalement laissé faire. Il faisait rien d’méchant, il regardait la marque que j’avais. J’pense bien que j’allais en garder un souvenir, mais ça va, ça allait pas être une marque aussi voyant que celle que j’avais pu imaginer. ALors même si au fond, j’en avais rien à faire, j’suis plutôt content.
Quand il m’a levé le bras, j’avoue quand même que ça tirait un peu, mais juste légèrement, pas assez pour me faire grimacer. « Ca tire juste un peu, mais j’ai pas vraiment mal. » Disons que c’est juste un peu désagréable quoi. « Et ‘ai pas besoin de ton autorisation pour retourner en mission, tu sais ? » Je lui dis, un sourir amusé sur les lèvres. Il aurait pu me dire que je pouvais pas, j’aurais quand même repris le boulot. J’en peux plus de rester enfermé chez moi, c’est pas possible. « N’empêche, j’ai quand même eu d’la chance que ça soit toi qui ai été envoyé à cette mission. » Je pense que si ça avait été quelqu’un d’autre, je serais clairement mort à cet instant.

Quand il a repris la parole, j’ai commencé par écouter tout ce qu’il me disait. C’est qu’il en avait des choses à dire. « Ah, t’as une femme ? » Va savoir pourquoi, c’est le premier truc qui m’a fait tiquer. J’crois pas qu’il me l’ai déjà dit. Et encore moins qu’il attendait un gosse. « Bah en tout cas, j’vais te souhaiter bonne chance avec ce gosse quand il sera là, s’il est comme Maxime, c’est pas gagné. » Ah Maxime. Tu m’en aura donné du fil à retordre toi. Je me demande si Ezio aurait été plus facile à vivre lui.. Peut être que non, après tout, Maxime j’ai vite trouvé comment je pouvais l’amadouer.. « Si jamais t’as besoin d’faire des teste, j’pourrais tester ton truc pour toi, voir si ça marche bien. » Forcément, ça me dérangerais pas, j’vois pas ce que ça pourrait me faire de mal à moi, ou au terrestres. les seules touchés, ça serait ces putain de créatures obscures après tout, alors sa bombe, je pense que c’est l’objet idéal pour se défendre face à un petit clan.

J’ai bu les quelques gorgée qu’il me restait de café avant de poser le gobelet vide en face de moi. J’avoue que j’en buvais pas forcément beaucoup, mais de temps en temps, j’aimais vraiment, et du coup je buvais ça vraiment très vite. « Tu connais Maxime non ? » Ouais, j’en reviens à parler de lui, il me semble que Maxime m’a dit qu’il avait croisé Horatio chez moi un fois. « Tu sais, très grand, l’air menaçant. » C’est ce qu’on remarque en premier chez lui. Et après, quand tu le connais mieux tu réalise que sérieux c’est juste un gamin.. Un gamin qui adore les chips et la glace. « Il est un peu comme mon fils ce gamin, je le connais depuis quinze ans et c’est moi qui lui ai tout appris.. » Putain, 15 ans quoi.. Ca me rajeuni pas ça quoi.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mer 18 Juil - 21:03
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioTout en faisant mon inspection de la blessure d’Alessio, je hochais la tête, en enregistrant l’information qu’il me donnait. S’il avait moins mal, c’était très mon signe. C’était normal que ça tire encore un peu. Je n’étais pas médecin, mais pas la peine d’avoir fait de longues études pour comprendre ça. Et même Alessio devait en avoir conscience. J’imagine que si c’était grave, il m’aurait appelé avant. Quoique, j’en sais rien en fait. Je l’avais sauvé, certes, mais est-ce que cela signifiait pour autant qu’il me faisait confiance. Étrangement, une part de moi savait que ce serait une mauvaise chose, mais une autre en mourrait d’envie. Ce n’était vraiment pas sain cette histoire.

-Je sais, je sais. Mais je me permet de te donner mon avis. Ça m’embêterai qu’il t’arrive quelque chose maintenant sous prétexte que tu ne sois pas totalement remis. Je n’aies pas envie de t’avoir sauvé pour rien. Enfin, du coup, tu va mieux, donc la question ne se pose plus.

Est-ce que je venais de dire à Alessio que je ne voulais pas qu’il meure ? Assez clairement oui. Enfin, il y avait tout un raisonnement derrière, donc j’imagine que ça ne signifiait pas grand chose. Non… C’est normal de s’inquiéter pour quelqu’un qu'on vient de sauver… Enfin je crois. Et j’espère.

-Mmh en effet. Aucun autre Nephilim aurait eu la bêtise de sauver la vie à un ennemi. Il faut croire que je serais un déception pour l’Enclave jusqu’au bout.

De ma naissance à ma mort. Mais bon, je commençais à bien le vivre. Une question d’habitude à force. Et là, vraiment, je n’avais pas du tout envie de faire le moindre mal à Alessio.

-Oui, on s’est marié depuis notre majorité à peu près. Tout le monde nous voyait ensemble depuis tout jeune alors… Disons que c’était surtout un arrangement pour être sûr de ne pas se retrouver marié à n’importe qui ou seul.

J’avais l’air tellement blasé en parlant de ça. Et je l’étais à vrai dire. J’adorais ma femme hein ! Elle était une personne merveilleuse, mais nous savions tous les deux que jamais nous ne serions un vrai couple qui s’aime passionnément.

-On verra, merci.

Je doutais que mon enfant ressemble à Maxime. Je connaissais un peu ce dernier et si mon enfant tenait bien de moi et de sa mère, il serait sans doute bien plus calme. Je retrouvai plus d’enthousiasme à parler de mes expériences.

-Ooh ! Oui ! Évidemment, il faudra en faire l’expérience avant de pouvoir l’utiliser en mission ! Je t’appellerai si tu veux ! Il faut que je trouve le terrain adéquat avant…

C’était toujours le problème… Il fallait trouver beaucoup de place au cas où ça se passait pas. Je ne pouvais pas risquer de détruire la moitié de la ville non plus. L’Enclave m’en voulait déjà assez comme ça.

-Oh oui, je le connais, il est venu ici quand j’étais là, tu dormais. Et j’ai cru comprendre qu’il était comme ton fils. Mais ce n’est pas vraiment ton fils c’est ça ?

Je pouvais comprendre ce concept d’aimer quelqu’un, le prendre sous son aile. Mais j’étais quand même curieux. D’ailleurs je continuais sur ma lancé.

-D’ailleurs, je peux te demander comment tu t’es retrouvé dans le Cercle ? Je veux dire… Qu’est ce qui t’as poussé à les rejoindre ?

J’avais envie d’en savoir plus sur Alessio. Après tout, ce n’était pas quand il était blessé et dormait qu’on pouvait discuter beaucoup. Surtout qu’on ne savait pas trop où on allait au début et ce qu’on pouvait se dire ou non.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mar 24 Juil - 0:26
Why am I here ?Alessio & HoratioJe me contente de hausser les épaules. Franchement, même s’il m’avait dit que je devrais encore attendre un peu, je me serais quand même remis au boulot, parce que j’en ai quand même ras le bol de rester là comme un con. C’est chiant de rien pouvoir faire. « T’as pas à t'inquiéter pour moi va. » Je lui ai dit simplement avant de tapoter son épaule de ma main. Franchement, j’trouvais ça adorable qu’il me dise qu’il ne veut pas que je meurs. Mais franchement, j’pense pas qu’il ait de réelles raison de s’inquiéter pour ma vieille carcasse. Puis, j’suis quand même son ennemie à la base, il devrait pas se soucier de moi. « Une déception pour l’enclave ? » Je commence par lui demander, fronçant légèrement les sourcils. Je me demande quoi il parle, de ce que j’ai vu, c’est un bon gars, alors franchement, je vois pas trop d’où peut venir le problème en fait. « Qu’est que t’as foutu pour l’être ? » J’lui demande, j’le force pas à m’parler, j’pourrais comprendre qu’il puisse vouloir garder ses conneries pour lui.

Enfin, on s’est mis à parle d’sa femme. j’avoue que j’ai été un peu perturbé par le ton qu’il employait quand il m’parlait d’elle. « Eh bah. J’ai pas l’impression d’entendre un mec fou amoureux d’sa femme. Il vient d’où l’soucis ? » Je sais pas, moi ça m’laisse perplexe qu’on puisse rester marié à une nana qu’on aime pas. J’l’aurais jamais fait en fait. Mais après, chacun sa façon d’voir les choses en fait. Peut être que c’était l’amour fou avant mais qu’ça leur ai juste passé.. Je me demande si ça aurait été la même chose pour moi.. Enfin. On a vite parlé de son truc là, sa bombe à énergie séraphique, c’est bien ça ? « Un terrain adéquat ? L’hôtel DuMort me semble parfait. » Si c’est pas une phrase de membre du cercle ça. Mais franchement, qui de mieux pour tester une arme que de s’en servir dans un abri à vampire.

On s’est mis à parler de Maxime, j’ai hoché la tête à ce qu’il aassumé. « Ouaip, c’est ça, il est comme mon fils. » J’souris en pensant à ce sale gosse. J’te jure que j’ai eu envie d’lui en foutre des claques.. Mais pourtant, j’ai réussi à en faire quelque chose d’ce gamin. « J’le connais depuis qu’il à huit ans l’gamin, c’est presque moi qui l’ai élevé seul. » Le pauvre, il avait pas d’père, et sa mère était pas souvent ici, en fait. J’ai été surpris par la question qu’Horatio m’a posé ensuite. Je pensais pas que ce genre de choses pouvait l'intéresser. « Oh ? Et bien.. Ca s’est passé il y a une quinzaine d’années.. Peut être un peu plus.. » Je pousse un soupir, franchement, ça m’soule de devoir me souvenir de ça, c’était quand même une sale période. « Quelques années avant ça, j’avais rencontré cette fille.. Je la voyais vraiment comme l’amour de ma vie.. » Elle était si belle.. Ca me rend un peu triste de me souvenir d’elle, de me dire que ça fait si longtemps qu’elle est morte.. « On est resté ensemble pas mal de temps jusqu’à ce qu’elle me quitte pour l’homme qui était mon parabatai à cette époque. » Lui aussi, parfois, il me manque.. « Peut après ça, mon parabatai est mort parce qu’il avait été attaqué par un sorcier. Enfin.. La dernière fois que j’l’ai, j’donnais pas cher de sa peau, alors j’ai abrégé ses souffrances. » Peut être que c’est pas la chose à faire en fait, si ça se trouve il s’en serait sorti. Mais si le coup.. Bah.. Ca m’a fait du bien déjà, puis, je pensais qu’il y passerait, et je pensais surtout pas qu’encore aujourd’hui le fait qu’il soit ça pourrait m’faire mal. « Puis un peu après ça, c’est elle qui s’est faite tuée par une bande de vampire. » Ils ont pas vécu bien longtemps après ça. J’les ai tous tué de mes propres mains parce que j’savais que l’enclave aurait rien fait. « Alors quand j’suis revenu ici, bien.. J’ai laissé mon fils à l’institut et j’ai rejoins l’cercle. » J’ai été muté à albuquerque, j’ai rencontré Maxime et un tas d’autre gamins et j’m’occupe de ses gosses en leur apprenant comme ça marche quand j’suis pas en mission. « J’t’ai jamais dit que j’avais vraiment un fils j’crois. Il s’appelle Ezio, on s’est retrouvé il y quelques semaines, il m’cherchait depuis qu’il était gosse. J’en revenais pas quoi.. Puis.. Il m’a trouvé quand il avait décidé de lâcher l’affaire, et il m’a collé son poing dans la gueule en guise de salutation.. » Comme quoi, c’est bien mon fils le gamin.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Ven 3 Aoû - 23:11
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe savais que je n’avais pas à m’inquiéter pour Alessio, c’était un grand garçon. Il était même plus vieux que moi, me semblait-il. Enfin, je ne connaissais pas son âge précisément, mais au physique, comme ça, je dirais qu’on avait peut-être une petite dizaine d’années d’écart. Ce n’était pas comme si ça me dérangeait à vrai dire. Je m’en fichais même totalement, je ne faisais que constater. Et bien évidement, le membre du cercle voulait savoir ce que j’avais fait pour que l’Enclave m’en veuille. Enfin, techniquement, ils ne m’en voulaient pas. C’est juste, qu’ils gardaient un oeil sur moi et étaient prêt à bondir au moindre faux-pas. J’étais presque sûr qu’ils n’attendaient qu’une excuse pour m’exiler au Labyrinthe en Spirale.

- Je suis né. Et j’ai eu du mal à me rentrer dans la norme. Je préfère mes inventions au combat et apparemment ce n’est pas ce qu’on attend d’un chasseur d’ombre.

Et j’ai du sang de fée surtout. Mais je ne pouvais pas dire ça à Alessio, il me tuerai sur place sinon. Je trouvais donc que j’avais plutôt bien répondu en esquivant le plus important, merveilleux. A croire que je tenais quand même quelque chose de ma mère au final. Mais je n’en avais pas fini avec les sujets à éviter… Et là, je ne pris même pas la peine de répondre, je fit une grimace lorsqu’Alessio m’interrogea au sujet de ma femme et m’embarquait sur autre chose, heureux de pouvoir parler de mes inventions. Le membre du cercle proposa d’ailleurs l’Hotel Dumort comme terrain d’entraînement, ce qui, je dois l’avouer, me fit bien rire, malgré le côté inacceptable de la chose.

- On vous refait pas dans le Cercle hein ? Non, pas question de toucher aux vampires, ni à qui que ce soit d’autre.

Alessio devait s’en douter. Il n’empêche que je riais encore de sa réplique. Je devais avoir l’air d’un imbécile, mais tant pis. A vrai dire, je me sentais bien là. Puis Alessio commença à me parler de Maxime. C’était mignon comme histoire. Il l’avait pris sous son aile, élevé comme son propre fils. Il entama alors une longue partie de son passé, en me parlant d’une femme qu’il avait aimé mais qui l’avait quitté pour son propre parabatai. Ca avait dû être un coup très dur ça, je ne pouvais pas imaginer. Je faillis m’étouffer lorsqu’il me dit avoir abrégé les souffrances de son Parabatai.

- Tu… Tu as tué ton Parabatai ? Mais… C-Comment une telle chose est possible ? Enfin, vous étiez liés ! Et c’était ton frère, vous coeurs ne faisaient qu’un et… Par l’Ange, je n’ose même pas imaginer la douleur si je perdais mon Parabatai. Jamais je n’aurais été capable de faire une chose pareille. Autant souffrir avec lui jusqu’au bout.

Oui, chez les chasseur d’ombre on ne rigole pas avec les Parabatai, c’était un lien sacré et puissant. Et lorsqu’il était brisé par la mort de l’un, il n’était pas rare que le second mette fin à ses jours. Sincèrement, j’avais déjà envisagé cette possibilité. Si Ysengrin mourait, je crois que je préfèrerai partir avec lui plutôt que d’errer seul dans son monde dépravé. Alessio poursuivit son histoire, celle qu’il avait aimée avait été tué par des vampires, puis il avait laissé son fils à l’institut, un certain Ezio… Par l’Ange, c’était une histoire terrible.

- Je suis tellement désolé pour tout ce qui t’es arrivé Alessio je…


Je ne savais pas quoi dire. Et il n’y avait rien à dire en fait. Vu son passé, c’était normal qu’il garde une rancune contre les créatures obscures et veuilles s’en venger et moi… Et bien moi j’étais à moitié l’une d’entre elle. Je restais un instant silencieux avant de me lever.

- Désolé Alessio… en fait je… C’était une mauvaise idée nous deux. On ne devrait pas être ensemble. Enfin, je veux dire… Je n’aurais pas dû revenir…

Je sentais que cette conversation allait mal se passer. Alessio venait de se livrer à moi et moi… Et bien je ne pouvais pas lui dire qui j’étais. Qu’est-ce qu’il allait en penser ? Peut-être qu’il pourrait accepter le fait que je préfère la compagnies des hommes à celles des femmes, même si les Nephilims ne sont pas réputés pour leur grande ouverture d’esprit. Mais jamais il ne pourrait avaler le fait que j’étais à moitié fée. Vu ce qu’il avait vécu… J’étais une des pire personne au monde pour lui. Parce que je pourrais rester, essayer d’inventer, de mentir. Mais si je gagnais sa confiance et qu’un jour il apprenait ma nature ? Ce serait pire encore. Il valait mieux s’arrêter là. Sans un mot de plus je me dirigeai vers la porte, laissant même mon café à moitié bu sur la table. Une partie de moi voulait qu’Alessio me rattrape, mais l’autre moitié savait parfaitement que ce n’était pas raisonnable.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Dim 5 Aoû - 0:59
J’ai écouté la réponse d’Horatio. Je te jure, c’est à croire que l’enclave n’est simplement pas foutu d’accepter qu’un chasseur d’ombre puisse aimer autre chose que le combat. « Pourtant, il en fait des gens comme toi, c’est grâce à ça que les Shadowhunter sont en mesure de se battre avec autre chose que leur mains. » Donc moi, je me dirais plutôt que c’est cool qu’il ne soit pas comme tout les autres, après tout, un homme en mesure de fabriquer une bombe détruisant toute les créatures obscures sur son passage, c’est quand même un gros avantage. Il faut être idiot pour ne pas le voir. Puis d’ailleurs, moi j’aime bien qu’il parle de ses inventions. Ca montre quand même que le gars, il sait se servir de sa tête. Mais pas s’en servir comme Maxime le ferait : en mettant un coup de tête. Non, Horatio il sait réfléchir. « Pas toucher aux vampires.. » Franchement, je trouve ça chiant, mais bon, je comprends, il ne voit pas les choses comme moi, donc je ne peux pas lui reprocher de vouloir épargner ces suceurs de sang, il ne les mets pas juste tous sans le même sac comme moi je le fais. J’imagine qu’au fond, c’est peut être pas si mal que ça. « D’accord.. Je veux bien faire l’effort alors. » Voilà, puis, c’est pas comme si j’avais le choix, c’est pas à moi de choisir.. Mais bon, au moins, j’aurais eu le mérite de le faire rire avec ma proposition même si elle n’avait rien d’une blague..


Enfin, est arrivé le moment dramatique où je lui racontais ce qui m’avait motivé à rejoindre le cercle. A vrai dire, j’avais aucune problème pour en parler, depuis le temps en même temps, j’avais eu le temps d’oublier, de m’en remettre. Mais bon, c’est pas pour autant que toute cette histoire me laissait totalement insensible, j’avais quand même un coeur, quoi. Même si bon, j’imagine que m’entendre dire que j’ai tué mon parabatai, visiblement ça a eu du mal à passer. « Il allait mourir, j’ai juste voulu qu’il arrête de souffrir. » Au fond c’est ça, il aurait pas pu guérir, alors ça ne servait à rien du tout d’attendre, il aurait juste agonisé, et moi aussi par la même occasion. « Si c’était à refaire, je le ferais encore. » Parce que c‘était ce qu’il y avait de mieux à faire pour lui. Puis, il a pas cherché à m’en empêcher, alors c’était sûrement ce qu’il voulait au fond de lui. « Mais si je peux te conseiller quelque chose, fais en sorte que le tiens ne meurt jamais. 20 ans après, j’ai encore mal, et cette sensation de vide ne disparaît jamais. » Et parfois, c’est difficile à supporter, on s’y fait jamais, mais je fais de mon mieux pour l’ignorer. « Pourquoi tu t’excuses ? » C’est quelques que j’ai jamais vraiment compris, qu’on s’excuse pour ce genre de choses, je veux dire.. Il a rien fait, puis de toute façon, c’est du passé.

J’allais lui dire autre chose quand il s’est remis à parler, j’ai directement haussé les sourcils. Je me suis levé peu de temps après lui et je l’ai suivit vers la porte et lui ai attrapé le poignet pour le stopper dans sa course. « Qu’est ce que tu racontes ? » Je lui demande en fronçant les sourcils. J’pige pas son délire tout d’un coup, on était bien et maintenant il veut se barrer comme ça ? « C’est parce que j’ai tué mon parabatai ? » Je sais pas, il y a bien un truc qui l’a fait tiqué dans l’histoire de ma vie pour qu’il veuille se barrer comme ça quoi..
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mer 15 Aoû - 23:46
Why am I here?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe ne pu m’empêcher de sourire. Alessio était bien le premier chasseur d’ombre qui ne soit pas mon parabatai à me dire qu’il fallait des Nephilims dans mon genre dans nos rangs. J’étais flatté, je prenais vraiment ça comme un compliment. Mais je ne devrais peut-être pas me laisser séduire trop facilement par les paroles d’un membres du Cercle. Peut-être qu’il ne s’agissait là que d’une technique pour me pousser à les rejoindre. Si c’était le cas, Alessio était alors très doué pour savoir ce que les gens avaient envie d’entendre. Mais quelque part, j’avais envie de réfuter cette idée et de croire qu’Alessio n’avait aucune mauvaises intentions du genre à l’esprit.

Pourtant on ne change pas une équipe qui gagne. J’avais presque oublié que nous étions dans des camps ennemi lorsque mon interlocuteur me proposa de tester ma bombe sur un repère de vampire. Il en était bien évidemment hors de question, mais c’était venu tellement spontanément que j’en avais ris. Et j’avais même du mal à perdre mon sourire à présent.

- Merci pour l’effort alors.

J’avais l’impression qu’il se passait quelque chose entre nous, quelque chose que je ne saurais vraiment expliquer. C’était un peu comme si, chacun de notre côté, on voulait faire en sorte que ça.. Cette relation fonctionne, qu’elle vive, malgré le fait que nous soyons dans des camps opposés, sans pour autant renier ces derniers. C’était étrange, mais également agréable de se retrouver sur une sorte de terrain neutre. Alessio se permis même de me parler de lui, de son histoire, de son parabatai. Cette histoire m’affectait bien plu qu’elle ne le devrait, j’en avais bien conscience. Mais je ne pouvais pas m’imaginer la douleur que de perdre son parabatai.

- Je… Je suis désolé… Ca a dû être horrible pour toi aussi je… Je ne préfère même pas imaginé une vie sans mon parabatai, je ferais tout pour le protéger, tu peux me croire.

Alessio n’avait pas de raison de penser que je mentais là dessus. Après tout, il savait ce que c’était que d’avoir un parabatai, d’être lié à une autre personne, de sentir vos coeur battre à l’unisson en combat, de partager toutes les épreuves ensemble. J’étais presque sûr que s’il n’avait pas eu d’autre choix, Alessio aurait volontiers tout fait pour sauver son parabatai. Mais toute cette histoire m’avait totalement retourné, bien plus que ça ne le devrait. Et je réalisait à quel point je n’avais pas ma place ici. IL fallait que je parte avant qu’il ne soit trop tard, que je passe un point de non retour.

- Euh… Je.. Je sais pas… Parce que, c’est triste et je suis pas la personne à qui tu devrais te confier mais…

Non arrête-toi là Horatio. Au lieu d’aller plus loin, je m’excusais encore une fois et fuis les lieux. Mon but était évidemment, de rejoindre la porte, mais au moment où j’allais sortir, Alessio m’attrapa le poignet. Je serrais les dents alors qu’un frisson remontait le long de ma colone vertébrale.

- Non, ça n’a rien à voir avec ton parabatai Alessio. C’est juste moi je… Je ne devrais pas être ici. Ca ne peut pas être possible entre nous, parce que je suis… Parce que nous sommes ennemis et.. et… ça ne va que nous apporter des problèmes, il vaut mieux s’arrêter là tant qu’on ne se connait pas plus que ça et…

Et quoi encore Horatio hein ? Je n’arrêtais pas d’essayer de me trouver des excuses. Tout ça pour ne pas lui dire que j’étais en train de m’attacher et qu’il ne fallait pas. J’étais à moitié fée et lui son but c’était de tuer toutes les créatures obscures. Puis cet attachement, ce n’était pas innocent non plus, ce que je ressentais, ce n’était pas normal, encore une preuve de mes déviances, il fallait que je m’éloigne, que je retourne à une vie droite et normale de chasseur d’ombre. Je tirais sur mon bras pour me défaire de l’emprise d’Alessio.

- Au revoir Alessio.

Au même moment j’ouvris la porte et j’allais sortir, mais un jeune homme se tenait juste devant moi, il s’apprêtait visiblement à frapper.

- Euh… Bonjour ?

Ok, c’était ultra gênant comme situation. Je faisais comment pour fuir moi maintenant ?
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Maxime, Bastian & Théodore
♦ Runes : 43
♦ Messages : 50
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything :
Daddy ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ Mar 11 Sep - 16:42
Why am I here ?Aessio, Horatio & Ezio
Aujourd'hui, j’avais prévu d’aller voir mon père, de lui rendre une petite visite. J’avoue ne pas forcément l’avoir prévenu, mais… C’est pas bien grave. Du moins, je le pensais jusqu’à être arrivé devant sa porte où j’entendais une voix en plus de celle de mon père. J’avoue que j’ai écouté le plus possible, mais… Je me suis quand même dit au bout d’un moment que je devrais peut-être penser à discrètement m’en aller pour pas trop violer sa vie privée. Sauf que c’est au moment où j’ai voulu tourner les talons que je suis tombé nez à nez avec la personne qui, justement était avec Alessio, qui ouvrait la porte.

« Euh… »

J’fais en me léchant doucement les lèvres quand je regarde l’homme puis mon père quelques secondes. Je sais pas vraiment ce que je suis sensé dire, en fait, mais bon. Je vais quand même pas trop rester comme un con, devant eux.   Je me racle la gorge.

« Bonjour.  » Je fais en entrant dans l’appartement, passant à côté de l’inconnu. « J’interromps quelque chose, ou ? »

Je plisse doucement le nez, je croise les bras sur mon torse. Comme je suis le fils d’Alessio, j’ai quand même le droit de savoir ce qui se passe, non ? D’après moi, j’en ai tous les droits, mais après… Bah peut-être qu’ils sont pas du même avis.  Ce qui serait tout de même pas mal décevant, c’est clair. Mais bon, je pourrais pas les torturer pour qu’on me dise ce qui se passe, si ?  Malheureusement, c’est pas mon genre. Bon, je pense bien que c’est pas “malheureusement” pour eux, mais bon. On s’en fiche pas mal pour le coup.

« Vous êtes ensemble ? » Je plisse le nez.

Ouais, c’est mon genre de mettre les pieds dans le plat. Si ça se trouve, c’est carrément pas ça, hein. Mais qui sait ?
© 2981 12289 0 ♦️ 319 mots


Ça sent le scandale fatal, répété
Il y a bien en moi  50 pour cent de ce qu'étais ma mère et puisque tu l'aimais tellement, c'est que tu m'aimes un peu aussi...  ▬ C'est moi le scandale fatal, désigné. C'est moi ton moral mis à mal, écrasé. Et toi t'es où pour te sauver ? J'te laisse fou; sur le pavé.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: HORASSIO + Why am I here ? ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
HORASSIO + Why am I here ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: