never too late to learn × feat. Magnus
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
never too late to learn × feat. Magnus
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: never too late to learn × feat. Magnus ♦ Mar 29 Mai - 6:09

never too late to learn.
Tourner en rond, ce n’est pas l’idéal, quand on est supposé faire parti de ceux et celles qui sauvent le monde. Un concept encore bien flou, alors que je n’arrivais pas à me conformer aux règles, à ce que l’on s’attendait de moi. Des entraînements où je n’y mettais pas souvent du bien, décourageant Jace, et peut-être aussi Clary. Moi qui continuait à leur répéter que je n’avais pas ça dans le sang, que ce n’était pas inné, le fait d’être chasseur d’ombre. Ou était-ce un défaut de fabrication, dans mon cas? En tout cas, une chose est sûre; je n’avais pas le quart de la motivation qu’il me fallait. Malheureusement, mes cours terrestres étant terminés pendant un bon moment, je ne pouvais rien faire d’autre que me présenter aux nombreuses classes à l’Institut, essayant d’apprendre au minimum l’Histoire des néphilims, la mythologie des diverses créatures du Monde Obscur, et bien sûr, les runes. On me conseille mille et une chose afin de susciter mon intérêt, mais la plupart des propositions que je reçus ne me plurent pas. Il n’y en eut qu’une, qui laissa sa marque et qui piqua ma curiosité. La langue angélique, c’est-à-dire l’énochien, ainsi que certaines langues démoniaques. Une affinité pour la linguistique, pour l’analyse des langues et leur apprentissage. Oui, Tessa avait misé juste, en me disant de m’informer à leurs propos. Je passais clairement plus de temps à la bibliothèque que dans ma chambre, feuilletant des vieux grimoires, notant certains détails. Malheureusement, il me semblait manquer d’information. Feuilleter et mémoriser, c’est bien, mais une vraie passionnée chercherait à passer outre ces détails et comprendre les origines, les mythes, les transformations au courant du temps. Il m’en fallait plus, maintenant, mais on dirait que j’avais déjà lu tout ce que j’avais à ma disposition. Je m’enquis auprès de certains enseignants qui, vraisemblablement heureux de me voir enfin porter un intérêt à autre chose qu’au monde terrestre, me dirent d’aller voir un certain Magnus Bane. On m’en apprit un peu plus sur lui, ce qui me fit dissuader, momentanément, d’aller le voir. Bah quoi, il avait un rôle assez important auprès des sorciers? Qui me donnait la garantie qu’il voudrait aider une fille complètement perdue comme moi? Prendre une chance. C’était ce qui me conduisit jusqu’ici, et c’est certainement ce qui me guida jusqu’à son appartement.

Cependant, une fois devant la porte, je m’arrêtais, incertaine de ma décision. Que lui dirais-je? Que je voulais emprunter des livres? Non mais il n’était pas une bibliothèque ambulante, voyons! Et puis, l’aurait-on informé que je viendrais le voir? En fait, je ne comprenais pas encore comment est-ce que les chasseurs d’ombres communiquaient avec tout le monde. Me voilà donc figée nette, essayant tant bien que mal de rationaliser la situation. À bien y repenser, cette phrase ne fait aucun sens. Aucune logique dans le fait de visiter le Grand Sorcier de Brooklyn pour lui demander de m’enseigner ce qu’il savait à propos de langues supposément inexistantes aux yeux des terrestres. Une folle qui entrait dans la folie des autres. Trop de temps passé avec les néphilims, leurs habitudes étant doucement devenues les miennes, et leur jargon me sortait de la bouche peu à peu, sans que je ne m’en rende compte. Et maintenant, je m’apprêtais à faire la connaissance d’un individu au titre assez imposant, craignant quelle serait sa réaction. Un pas derrière, comme si je m’éloignais finalement de la porte. Mon esprit marchait sur une corde raide, là où se croisaient mon quotidien de terrestre et mes nouvelles habitudes de chasseuse d’ombres. Quoi faire? Il était si tentant de déguerpir rapidement, mais mon instinct me força à frapper à la porte avant de m’écarter un peu. Mon dieu! Mais je … je venais de prendre les devants. Pour une fois, je n’avais pas pris la fuite. Du progrès, effectivement. Jace et Tessa n’avaient peut-être pas si tort que ça.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
Magnus, le Magnifique
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 13/07/1995
♦ Runes : 21
♦ Messages : 201
♦ Date d'inscription : 26/05/2018
♦ Everything and anything : à venir
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: never too late to learn × feat. Magnus ♦ Dim 3 Juin - 12:57
never too late to learn.
ft Willow

« are you lost, little girl ?  »
Un verre entre tes doigts parfaitement vernis de noir, tu regardais distraitement par la baie vitrée de ton appartement. Tu réfléchissais à tout un tas de choses, ce jour-là était particulièrement tranquille, tu te tâtais à créer un portail pour aller là où ton esprit pourrait se libérer. Tu n'aimais pas ces journées calmes, où rien ne se passait, tu étais habituellement constamment occupé, mais pas là, et cela avait quelque chose de frustrant. Comme si quelque chose te manquait. Désespéré, c'était peut-être le mot qui aurait pu décrire ton état psychologique actuel. Un soupir fendit l'air. T'entraîner ne serait peut-être pas une mauvaise idée, mais peut-être plus dans le but de te vider l'esprit que pour faire tes muscles. Quatre cent années passées à travailler ton apparence, tu avais trouvé qui tu étais, qui tu voulais être, et surtout quel genre de Sorcier tu voulais montrer au monde. Un beau titre que tu portais maintenant tous les jours, un véritable leader. Tu étais l'un des plus vieux, mais c'était un honneur de pouvoir prétendre à diriger tout un clan de Sorciers à Brooklyn. Tu portas ton verre en cristal jusqu'à tes lèvres pour prendre une gorgée du fond de l'alcool brun qui s'y trouvait, espérant quelque chose qui viendrait bousculer ta journée.

Avec un soupir exagéré, tu te tournas pour diriger tes pas vers ta chambre, posant par la même occasion le verre sur un de tes meubles au passage. Tu allais te changer, ou prendre une douche, cela passerait le temps. Mais bien avant que tu aies le temps de franchir le seuil de ta luxueuse pièce dorée, quelques petits coups timides résonnèrent contre le bois ciré de l'entrée. Tu fronças les sourcils, avançant ta bouche dans une petite mine curieuse et surprise aussi. Personne ne prenait la peine de frapper chez toi, c'était comme porte ouverte tous les jours et à n'importe quelle heure de la journée et de la nuit. L'étonnement toujours sur ton visage, tu reculas de quelques pas, pour t'arrêter pile en plein milieu du vide qui coupait le salon et l'entrée. D'un claquement de doigt après avoir fait un petit mouvement de poignet cérémonieux, ta magie d'une couleur bleuté légère se faufila jusqu'à la porte, permettant à la nouvelle venue d'entrer dans ta demeure. D'un petit geste machinal, tu touchas le bijou accroché au cartilage de ton oreille, alors que tes yeux observais la jeune femme à présent à quelques mètres de toi. Tu ressentis cette aura particulière des chasseurs d'ombre, et tu te demandas ce qu'elle venait faire ici. Il n'était pas rare que le sang d'ange foule le sol de ton appartement, mais très peu de nouvelles têtes franchissaient le pas. Elle semblait à la recherche de quelque chose, peut-être avait-elle des questions. Peu importait, tu lui répondrais, après tout, tu étais pour l'idée d'apporter ton aide aux personnes dans le besoin. Dans la mesure du raisonnable bien évidemment. « Pardonnez mes manières, je n'ai pas l'habitude qu'on frappe à la porte. Magnus Bane, en quoi puis-je vous être utile ? »
(c) DΛNDELION



HIGH WARLOCK
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: never too late to learn × feat. Magnus ♦ Jeu 14 Juin - 5:23

never too late to learn.
Je tenir debout, juste devant un énorme précipice. C’est exactement là où j’en étais. Un chemin que je ne croyais jamais vraiment emprunter … que personne de parfaitement humain ne pourrait s’imaginer. Un monde sorti tout droit des livres fantastiques, des grands classiques ayant fait rêver beaucoup d’enfants, ou, au contraire, les ayant effrayés. J’avais encore bien du mal avec le concept de sacrifice, d’acte héroïque. On voit ça dans les films, on se met dans la peau du personnage principal. Certains se diraient capable d’affronter ces responsabilités. Dans mon cas, j’étais plus … réaliste. Aucune bravoure dans mon sang; la première à prendre la fuite en cas de danger. Qu’on ne compte pas sur moi pour sauver le monde car cela nous ferait que condamner l’humanité. Je préférais les petits rôles, le public en train d’observer l’action, au loin. Mais on ne voulut rien entendre. Ça faisait parti de moi, c’est dans mes gênes … c’est ce que l’on ne cessa de me répéter. Non mais ils voulaient rire! C’est facile que de tenir de tels propos quand on passe l’entièreté de sa vie dans un tel monde, que l’on apprend à un jeune âge le poids des responsabilités qui retomberont sur vous. Non seulement est-ce que la plupart des chasseurs d’ombres étaient déjà armés, mais ils étaient aussi équipés mentalement. J’avais des années et des années d’apprentissage à rattraper, et chaque leçon me faisait sentir plus bête. M’entêtant à dire que je n’y arriverais pas, que tout cela ne m’intéressait pas. Doux mensonge, alors que chaque semaine passée à l’Institut faisait son effet. J’avais beau vouloir prouver que ma place n’était pas parmi eux, les autres remarquèrent un changement chez moi. Je passais de plus en plus de temps le nez dans mes recherches, à vouloir en apprendre plus sur les runes et sur les langues démoniaques. Même l’énochien piqua ma curiosité, moi qui voyait toujours les anges d’un mauvais œil. Il n’y a pas à dire, plus je lisais, plus je m’approchais de ce précipice, là où, tout au fond, m’attendrais probablement une Willow bien différente, une vraie Shadowhunter.

Oh, ce ne fut pas un trajet très droit. Je dû avoir de longs débats avec moi-même, silencieuse, dans ma chambre, alors que toute l’action se passait dans mon esprit. Une partie de moi me disait de ne pas aller visiter ce Magnus Bane, que cela ne ferait qu’aggraver les choses, que je ne pourrais plus jamais me considérer comme terrestre, une fois que j’entrerais dans la chair de mes recherches. Je repensais à mes parents adoptifs, à tout ce qui m’attendrais, advenant le cas où j’embrasse complètement ma destinée. Devrais-je vraiment limiter mes conversations avec eux? Si c’était effectivement ça, eh bien, je ne sais pas si j’en voudrais vraiment, que du fardeau de chasseuse d’ombres. Je tenais beaucoup trop à eux pour me lancer dans une aventure qui me conduirait probablement à une fin misérable, éloignée des gens que j’aime. Cette argumentation, qui avait débuté aux belles heures ce matin, me hanta à un tel point qu’elle accapara une fois de plus mon esprit, alors que je me tenais devant la porte du Grand Sorcier de Brooklyn. Elle ne s’interrompis que lorsque je dus passer à une autre décision, celle de cogner à sa porte. Longue hésitation pendant laquelle je resassais les points positifs et négatifs de ma présence ici. Finalement, pour une raison encore inconnue, je me lançais à l’eau, en toquant doucement. Silence. Serait-il … absent? Je m’apprêtais à faire demi-tour lorsque soudainement, les deux portes s’ouvrirent. L’appartement paraissait certainement très chic, ce qui ne te donna guère le goût d’entrer immédiatement. Cependant, vu que le sorcier en question se trouvait maintenant juste devant moi, je ne me voyais pas simplement disparaître. Je n’eus pas la force de débuter la conversation, mais heureusement, il le fit pour moi, se présentant d’abord puis demandant en quoi il pourrait m’être utile. Un peu sous le choc, je ne sus quoi répondre. Cela me prit quelques minutes avant de rompre le silence. « Je m’appelle Willow. Je … on m’a dit que vous aviez des livres … sur certaines langues démoniaques et sur l’énochien. Je … j’étudie en langue dans le monde des terrestres et j’aimerais bien en apprendre plus sur celles-ci, mais il n’y a pas tant d’informations dans la bibliothèque de l’Institut. On … on m’a dit de venir vous voir, que vous auriez plus de textes, d’informations. » Non mais voyons, la politesse! Peut-être qu’il était déjà occupé. « Mais si j’vous dérange, j’peux vous laisser. » Je croirais entendre Jace me regarder avec sévérité, continuant à me demander pourquoi est-ce que je voulais tant éviter le chemin me guidant vers les chasseurs d’ombres. La seule question à laquelle je ne trouvais plus vraiment d’excuse viable.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
Magnus, le Magnifique
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 13/07/1995
♦ Runes : 21
♦ Messages : 201
♦ Date d'inscription : 26/05/2018
♦ Everything and anything : à venir
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: never too late to learn × feat. Magnus ♦ Sam 25 Aoû - 14:09
never too late to learn.
ft Willow

« are you lost, little girl ?  »
Lorsque la porte s'était ouverte, c'était une enfant que tu voyais là, perdue, hésitante. Allait-elle juste quitter l'endroit pour se réfugier ailleurs ? Tu semblais l'avoir dissuadé de faire quoi que ce soit en ouvrant la porte de ton claquement de doigt magique, ouvrant ainsi le battant des portes, donnant une vue imprenable sur l'intérieur de ton appartement. Excentrique, comme d'habitude, d'un goût prononcé pour les antiquités, les livres, les potions et toutes sortes d'ingrédients dont tu connaissais les effets. Bon comme mauvais d'ailleurs. Avec une confusion présente dans ses yeux, tu fis l'effort de te présenter. Si elle avait besoin de toi, qu'elle avait fait le chemin, il n'était pas utile qu'elle s'en aille. Tu pouvais l'aider, quoi que ce soit, tu pouvais le faire. Parce que tu avais un remède pour presque tout. La magie était efficace dans bien des domaines, et tu excellais justement dans le surnaturel. Tu lui demandas donc de ton naturel presque déstabilisant de quoi elle avait besoin, comment tu pouvais lui venir en aide. Parce que finalement, cela devenait important pour toi de te rendre utile.

Tu lui laissas donc le temps de prendre conscience de la chose : elle était chez le Grand Sorcier de Brooklyn, et il lui demandait s'il pouvait l'aider. Cela ne devait pas être facile, et tu le voyais comme un livre ouvert. Elle se mit alors à parler, à débiter plutôt montrant ainsi son embarras, son hésitation, elle ne savait pas par quoi commencer, ni même sur quoi finir. Finalement, on lui avait dit de venir ici parce que tu étais une référence en surnaturel, mais rien de plus. Finir chez toi pouvait être assez impressionnant en effet, si tu te retrouvais face à toi-même, tu ne saurais quelle réaction tu aurais. Cependant, elle avait besoin de toi, c'était évident. Tu avais ce petit sourire sur les lèvres, pas moqueur, mais tu te trouvais face à une situation qui méritait au moins un petit rictus. Tu n'avais pas la réputation d'être quelqu'un de méchant, ou d'effrayant. Enfin, surtout, depuis les derniers événements. Tu avais aidé les chasseurs d'ombre, avais combattu à leurs côtés, pour quelles raisons était-elle si hésitante ?

Tu fronças les sourcils, avant de venir lui attraper le bras, la retenant d'un départ imminent. « Wow, doucement. Respirez jeune fille, je n'ai jamais mangé personne. Du moins ... Enfin. Ce n'est pas important. Vous disiez donc vouloir en apprendre plus sur notre monde, et nos cultures ? » De nouveau, un sourire, mais accueillant cette fois. Tu avais ce petit quelque chose qui poussait les autres à se confier, à te parler, peut-être que ton look excentrique, brillant sous toutes les coutures, rendait curieux. Peu importait. Tu lâchas son bras, et l'invitas à aller s'asseoir sur l'un des sofas du salon. Il fallait qu'elle se détende. De plus en plus de chasseurs voulaient se renseigner sur les langues anciennes, mais très peu venaient avec un objectif aussi clair. Surtout qu'elle lui avait dit qu'elle étudiait dans le monde des humains. Logiquement, et si tu avais suivi toute son histoire, elle débarquait fraîchement dans le monde obscur. « Reprenons depuis le début, voulez-vous ? Votre prénom est donc Willow ? Et depuis combien de temps avez-vous le don des Chasseurs d'Ombre ? »
(c) DΛNDELION



HIGH WARLOCK
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: never too late to learn × feat. Magnus ♦ Mer 5 Sep - 6:19

never too late to learn.
Je ne me faisais aucune idée des apparences du sorcier que je venais voir. Je savais son nom et son adresse, ce qui me semblait suffisant, vu le stress qui me saisissait déjà, rien qu’à l’idée de visiter un inconnu. La route jusqu’ici qui fut longue, pleine de remises en question, avant de finalement me décider à cogner, … et à ce que l’on m’ouvre la porte sans qu’il n’y ait personne devant. Même le mot ‘choquée’ ne pourrait qualifier l’état dans lequel je me retrouvais, à ce moment précis. Bien des choses me surprenaient encore, puisque ce monde me semblait si … particulier. Ce que d’autres prenaient pour acquis, eh bien moi, ça me laissait perplexe. Et dans ce cas-ci, je ne pouvais cacher mon ébahissement devant ce tour de passe-passe. Mon esprit, quoiqu’encore un peu égaré, réussit à se fixer par la suite sur la décoration des lieux. Y’a pas à dire, cet appartement aurait sa place dans les magasines de célébrité. Un loft comme ça, j’accepterais volontiers. À bien y penser, peut-être pas. Je n’imagine pas le prix d’un tel endroit, et encore moins ce qu’on devrait payer à tous les mois pour vivre dans un tel luxe. Maintenant que j’étais sans emploi, je me doute d’avoir les moyens. Mais qui sait si plus tard, lorsque je pourrais enfin partir vivre une vie normale, je ne me mettrais pas à économiser, en vue d’acheter un coin bien à moi, tout aussi bien décoré que le loft de Magnus Bane.

Heureusement, il ne me brusqua pas, bien au contraire! De toute évidence, il possédait un calme dont je ne pourrais qu’espérer un jour atteindre. Depuis mon arrivée à l’Institut, je n’arrivais plus tant à retrouver mon petit côté zen auquel je faisais constamment appel, lors de mes examens finaux. Et comme à mes vieilles habitudes, lorsque je cédais sous le coup de la panique, eh bien mes idées semblaient décousues. Je bégayais, ne me faisait aucune idée de ce qu’il fallait dire ou comment exactement lui parler. Est-ce qu’il y a un protocole, pour ce genre de choses? Je n’en avais aucune idée. Tout me paraissait compliquer et surtout très solidement régis. Rien que l’Enclave me donnait l’impression qu’on ne pouvait rien faire du tout sans autorisation. Comment ne pas me mettre à douter de mes actions, dans ce cas? Est-ce qu’un chasseur d’ombre pouvait visiter un sorcier? Est-ce qu’il y avait des tabous? Aucune idée! Il me faudrait certainement encore plusieurs semaines, voire mois, de cours, afin de bien comprendre tout ce qu’il se passait, sans avoir à marteler tout le monde de questions incessantes. Le seul hic, c’est que je n’avais pas tellement l’intention de rester très longtemps parmi les Shadowhunters, en partie parce que je ne me sentais pas à ma place.

Voilà pourquoi, sous le coup de la confusion, je préférais m’excuser à Magnus, croyant qu’il était occupé, avant que je ne débarque. Je prévoyais une autre longue balade à me quereller en silence, fâchée de ne pas avoir réussi à affronter la barrière que je m’imposais à chaque fois que je faisais un pas de plus en direction de ce qui semblait être ma destinée. Cependant, mes plans furent chamboulés, alors que le sorcier me saisit le bras, m’empêchant ainsi de m’échapper en douce. Il me disait de me calmer, et que … pourquoi diable n’avait-il pas terminé sa phrase? Venait-il d’admettre avoir manger quelqu’un? Je ne savais pas trop comment réagir à tout ça, restant simplement là, figée. « Je … oui, c’est ça. » Son sourire me rassura un peu plus, ce qui me permit de souffler un peu. Visiblement, il n’avait rien de prévu, car il m’invita aussitôt à prendre place dans le salon, sur le sofa de mon choix. Reprenant un peu plus le contrôle de mes craintes, je me faufilais à l’intérieur et m’assied rapidement sur l’un des sofas les plus proches. La conversation reprit de plus belle par la suite. Il paraissait vouloir savoir, avant toute chose, mon histoire, ce qui, dans un certain sens, m’étonna. « Vous avez bien raison. Donc oui, je m’appelle Willow. Willow Saunders, en fait. Cela ne fait qu’un mois, tout au plus que j’ai découvert le Monde Obscur. Pour l’instant, ça me semble plus compliqué qu’autre chose, donc j’essaie de m’en tenir à ce dont je suis un peu plus douée, c’est-à-dire les langues. C’est pour ça que je suis ici. On m’a dit que vous avez une grande collection de documents en énochien et en quelques langues démoniaques. Est-ce que c’est vrai? » Curieuse dans tout ce qui était relatif à mon aire d’étude, on avait vraisemblablement trouvé la solution à ce que je ne quitte pas l’Institut de sitôt.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: never too late to learn × feat. Magnus ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
never too late to learn × feat. Magnus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Magnus Richter
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Personnalités de Terrassanta (Ordre de Magnus)
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn :: Habitations-
Sauter vers: