who the fuck are you ? (horatio)
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
who the fuck are you ? (horatio)
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 19
♦ Messages : 397
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything :

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: who the fuck are you ? (horatio) ♦ Lun 28 Mai - 18:09
who the fuck are you ?Même si maintenant, Sandro vit avec moi, c’est pas pour autant que je passe toutes mes journées simplement collé à lui. Aujourd’hui, je veux partir en chasse avec Alessio et je me dis que ça lui plaira, encore plus si je lui dis que c’est des vampires. Donc, je me mets rapidement en chemin vers son petit appartement de Manhattan, ma dague accrochée à mon pantalon alors que j’ai les mains dans les poches de ma veste, triturant un peu ma stèle. Sans métaphore, bien évidemment. Ce serait quand même clairement chelou. Je finis par arriver et j’ai même pas besoin de sonner pour rentrer. Je me contente d’user de ma stèle pour débloquer la porte avant de chercher celui que je considère comme mon père dans son loft.

“Oh, Alessio ?” J’fais en fronçant les sourcils.

En temps normal, il est déjà là à m’accueillir en râlant parce que je ne peux pas toquer comme tout le monde, mais après tout… Il le fait pas non plus, alors… Du coup, je me décide à marcher vers le salon jusqu’à tomber sur un mec que je connais pas. Et je ne vois pas la rune qui montre son appartenance au Cercle, même si je vois toutes les autres. Donc, je me dis que c’est probablement un des cabots de l’Enclave. Je brandis ma dague séraphique en l’observant.

“T’es qui ?” Je fais, je l’agresse un peu. “Pourquoi t’es là ?”

J’ai bien le droit de poser les questions, non ? Le pire, c’est que c’est même pas de la curiosité, je m’en fiche totalement de lui en fait. C’est juste que j’ai pas confiance en fait. En même temps, pourquoi j’aurais confiance en voyant un mec que je connais pas ? Okay, il a l’air gentil, peut-être même un peu bébête, mais… Quand même. C’est peut-être un gros fourbe.

“Et il est où Alessio ?”
©️ 2981 12289 0 ♦️ 317 mots


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: who the fuck are you ? (horatio) ♦ Mar 29 Mai - 19:12
Who the fuck ar you?What if I say i'm not like the others? What if I say I'm just another one of your plays you're the pretender. What if I say I will never surrender?Maxime et HoratioJe ne devrais pas être là, je le savais. J’aurais dû laisser ce type mourir dans l’appartement du sorcier qu’on avait chassé. Mais ça avait été plus fort que moi. Après tout, il m’avait sauvé la vie, c’est moi qui aurait du me faire mordre par ce fichu serpent, mais Alessio l’avait poussé attend, pris ma place et tué la créature. Alors certes, on était censé être ennemis, mais là, j’estimais que ça dépassait toutes querelles. Donc oui, j’avais ramené Alessio chez lui et j’avais fait de mon mieux pour le soigner.

Je n’avais pas pu demander de l’aide à qui que ce soit. Ca aurait été signer mon arrêt de mort aussi. L’Enclave n’aime pas qu’on collabore avec l’ennemi vous voyez. Qu’il vous aie sauvé la vie au préalable ou non. Donc, après m’être assuré qu’Alessio n’allait pas mourir dans l’heure, j’étais retourné à l’institut. J’avais fait des recherches sur le sujet, je m’étais procuré le matériel nécessaire et j’étais revenu chez lui pour le soigner. Normalement, son état était stable à présent. J’avais tout de même passé la nuit ici, à lui administrer son antidote et à m’assurer que tout allait bien.

J’en avais totalement oublié la notion du temps, comme il m’arrivait souvent. Si bien que j’avais fini par m’endormir sur le canapé. Je m’étais réveillé un peu perdu. Mais je m’étais vite souvenu ce que je faisais là. Alessio dormait encore, il avait besoin de repos, mais je n’avais pas l’intention de partir maintenant, son traitement n’était pas tout à fait terminé. J’errais donc dans son appartement.

Par habitude, sans doute, mon réflexe en attendant qu’Alessio se réveille, fut d’aller faire du café. Je crois que j’étais un peu trop devenu accro à cette fichue boisson terrestre. J’étais dans la cuisine quand j’entendis la porte d’entrée s’ouvrir. Qui cela pouvait-il être ? Dans tous les cas, je me doutais que ce ne serait pas bon pour moi. Alors je restais silencieux en espérant que la personne renonce à toute tentative de s’aventurer davantage dans l’appartement. Mais c’était apparemment peine perdue.

J’avais tenté de fuir en rejoignant le salon, mais l’inconnu m’arrêta là. Sa lame séraphique sur ma gorge, il me demanda de décliner mon identité et mes intentions. Je grimaçais. A sa rune, je savais qu’il était un membre du Cercle et à son attitude, je savais qu’il n’hésiterai pas à me trancher la gorge au moins faux pas.

- Horatio Whitelaw. Alessio est dans sa chambre, il est en train de dormir. Tu peux aller vérifier. Il a été empoisonné par un sorcier lors d’une mission, je l’ai ramené ici pour le soigner. C’est aussi simple que ça.


J’avais gardé mon calme. Je savais que ça ne servait à rien de s’énerver ou de paniquer. Ce n’était pas sûr que mon interlocuteur me crois sur parole. Mais je ne mentais pas. Il pouvait allait vérifier. De toute façon, je ne savais pas mentir. Enfin ce n’était pas que je ne pouvais pas, mais ça ne me venait pas naturellement et j’étais très nul à cet exercice. Cependant, je n’allais pas dire à un membre du Cercle que j’étais à moitié Fée. Juste par mesure de sécurité vous savez.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 19
♦ Messages : 397
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything :

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: who the fuck are you ? (horatio) ♦ Lun 4 Juin - 2:27
who the fuck are you ?Ce mec, je le regarde mal, clairement. Faut dire que… Ouais, je comprends pas ce qu’il fait là et je le menace en même temps. C’est un intrus et je vois pas Alessio ici. S’il lui avait fait quoique ce soit de mal, vous pouvez être certain que je n’hésiterais pas à le tuer et à kiffer chacune des secondes où je le regarderais se vider de son sang. Parce que si je peux être totalement impitoyable en temps normal, vous pouvez être certain que si quelqu’un s’attaque à Alessio ou Joaquin, il prendra cher. Et ne parlons même pas de la personne qui toucherait à une seule des bouclettes de Sandro.

“Tu bouges pas.” Je lui dis d’un ton sec.

Et finalement, je me mets à marcher vers la chambre d’Alessio. Je sais que c’est pas très intelligent de le laisser tout seul, de lui laisser le temps de se barrer ou de m’attaquer par derrière, mais… Voilà. Alessio, je le vois comme mon père, alors… Je préfère aller vérifier qu’il va bien plutôt qu’autre chose. Et je vois effectivement qu’il dort dans sa chambre. Mouais, on va dire que ça passe. Je me décide finalement à refermer la porte avant de m’éloigner de la chambre pour revenir voir l’autre gars. Horatio.

“Admettons. Il a l’air d’aller bien.”

Mais c’est pas pour autant que je lui fais tant confiance que ça, à ce mec. J’ai aucune raison de lui faire confiance en fait. Je crois même qu’en fait, je n’aurais probablement jamais aucune raison de faire confiance à quelqu’un comme lui, quelqu’un qui croit en l’Enclave dur comme fer. Je les comprends pas. Comment ils peuvent faire confiance aux Créatures Créatures Obscures. Comment on peut les protéger alors que bordel… Ils tuent des Terrestres ! Des gens comme mon copain, qui n’ont pas vraiment de moyens de se défendre. Je m’approche de l’adulte, je range ma lame.

“J’ai quand même quelques questions.” Ce serait bizarre si j’en avais pas, non ? “Pourquoi vous avez fait une mission ensemble ? Pourquoi tu l’as laissé se faire empoisonner si vous bossiez ensemble ? Et… Pourquoi il m’a pas appelé ?”

Je fronce un peu les sourcils. C’est probablement ce que je comprends le moins en fait… Si j’étais dans cette situation, je l’aurais appelé tout de suite… Peut-être que ça lui a pas paru si important de m’en informer en fait.

“Et pourquoi tu l’as soigné ? C’est pour mieux le livrer ensuite ?” Je fronce les sourcils. “Parce que je te préviens, je compte clairement pas te laisser faire, okay ?!” Je m’exclame.
©️ 2981 12289 0 ♦️ 437 mots


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: who the fuck are you ? (horatio) ♦ Mar 5 Juin - 10:18
Who the fuck ar you?What if I say i'm not like the others? What if I say I'm just another one of your plays you're the pretender. What if I say I will never surrender?Maxime et HoratioJe n’avais pas grand chose de mieux à faire que d’obéir aux ordres de mon interlocuteur. De toute façon, je n’avais aucune intention de lui faire le moindre mal. J’aurais peut-être pu, lui planter une dague séraphique entre les omoplates dès qu’il eut le dos tourné. Mais ce n’était pas moi. Ce n’était pas mon genre. Tuer sans réfléchir ? Même s’il s’agissait d’un membre du Cercle, je ne pouvais pas. Il restait humain, il restait un Nephilim surtout. On était censé être dans le même camp. Et on serait dans le même s’il n’y avait pas eu Valentin.

J’attendis bêtement planté là, le retours de l’arrivant. Il fut rapidement à nouveau en face de moi. Il savait à présent que je ne racontais pas n’importe quoi. Puis sérieusement, si j’avais tué Alessio, je n’aurais pas été assez bête pour m’attarder à son docile et à faire du café de la sorte. J’étais un Chasseur d’Ombre tout de même, pas une sorte de tueur débile de série TV terrestre. Le membre du Cercle avait tout de même rangé sa lame, ce qui me rassura assez. Cependant, je savais que ce n’était pas une raison pour se détendre. Il pouvait la ressortir aussi rapidement.

- On s’est retrouvé sur la même mission par hasard. L’Enclave m’avait demandé d’enquêter sur un meurtre étrange et apparemment le Cercle à demandé à Alessio d’enquêter sur cette même mort. Donc on s’est retrouvé sur les lieux en même temps. Aucun de nous deux ne voulait lâcher l’affaire, donc on est resté sur l’enquête ensemble. Et ça s’est rapidement conclu.

Je marquais une pause, pour ne pas perdre mon interlocuteur. S’il voulait que je lui fasse tout le récit de ce qu’il s’était passé, ce n’était pas un problème. Je n’avais rien à cacher. Tout du moins à lui, je pouvais lui dire. Parce qu’il en allait de ma survie et parce qu’ensuite, il ne faisait pas parti de l’Enclave, donc il n’y avait pas de risque pour qu’il me dénonce d’avoir protégé un des siens.

- On a trouvé la piste du sorcier qui avait commis le meurtre. J’ai appelé l’Institut pour qu’il viennent chercher notre témoin terrestre drogué que j’ai assommé pour qu’il ne s’enfuit pas. Et nous somme partis à la suite du sorcier. On a trouvé ce dernier chez lui. Alessio m’avait devancé donc il était déjà en train de se battre. Je me suis interposé. Mais ce sorcier… C’était un cas désespéré, il est passé du côté obscure. Et c’est sans doute cela qui a entraîné un développement de sa marque, qui devait être lié au serpent.

Je crois que je commençais à partir un peu loin là. Mais c’était plus fort que moi. Cette affaire m’avait beaucoup intrigué. Si bien que, même si je n’étais pas sorcier, je n’avais pas pu m’empêcher d’étudier quelques livres de magie afin de comprendre comment notre agresseur avait pu en arriver à un tel stade.

- Désolé, je te passe les détails techniques. Je me suis donc retrouvé contre le sorcier. Ce dernier allait me mordre, mais Alessio m’a poussé à ce moment là, donc le sorcier l’a mordu lui pendant qu’il lui plantait sa lame séraphique dans l’abdomen. Donc techniquement Alessio m’a sauvé la vie et en plus nous a débarrassé d’un sorcier fou. Mais le poison infligé par la morsure, s’est tout de suite répondu. Il ne tenait plus debout. Et il a à peine eu le temps de m’indiquer cette adresse où nous nous trouvons avant de perdre connaissance. D’où le fait qu’il ne t’aie pas appelé.

Ce petit, qui n’était pas si petit d’ailleurs, posait tout de même beaucoup de question. Alessio devait beaucoup compter pour lui. Je me demandais si ce n’était pas son fils ou qu’ils n’aient pas un lien familial dans le genre. Mais pour le moment, ce n’était pas à moi de poser les questions.

- Oui je l’ai soigné. En me basant sur quelques recherches des Frères Silencieux que j’ai pu rassembler à… Mmh… Tu t’en fiches sûrement, pardon. Oui, j’ai soigné Alessio, parce qu’il m’a sauvé la vie, donc c’était la moindre des choses. Et je ne vois pas trop l’intérêt de le soigner si c’est pour le livrer à l’Enclave. Autant le laisser mourir sur place. Ou le ramener directement à l’Institut pour que les Frères Silencieux se chargent de lui et qu’il soit juger après.

Ca me semblait assez logique comme raisonnement. Je n’étais pas un soigneur de base. Alors pourquoi je me serais pris la tête avec cette histoire de poison si c’était pour mener cet homme vers sa mort par la suite ?

- Je vois bien ça. Vous êtes parents ?

A présent, j’estimais que je pouvais bien poser la question. J’étais curieux de savoir ce qui les liait tous les deux pour que mon interlocuteur se montre autant sur la défensive.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 19
♦ Messages : 397
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything :

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: who the fuck are you ? (horatio) ♦ Mar 28 Aoû - 4:25
who the fuck are you ?Je l’écoute parler, les bras croisés sur mon torse, j’aime pas cette histoire quand même. Je pensais qu’on était pas sensés bosser avec des larbons de l’Enclave.

« Mh… Okay. » Je fais quand il commence, histoire de montrer que je l’écoute quand même.

Je fronce un peu les sourcils quand il parle, il me perds un peu avec son histoire de marque liée au Serpent. Il faut dire que même si je suis un Néphilim, je n’en sais pas trop sur ces Créatures. Ma mère n’a jamais vraiment voulu trop m’en parler quand j’étais gamin, je ne sais pas pourquoi. La seule chose qu’elle m’a appris, c’était que c’était les méchants et que nous, on était les gentls. J’y ai cru pendant un bon moment. En vrai, j’y crois toujours, ma mère ne m’as pas lancé tout un tas de conneries comme ça… Mais bon… Une petite partie de moi commence lentement à en douter, pour être honnête.

« Pourquoi il t’as sauvé toi ? »

Je comprends pas trop. Je dis pas ça genre « pourquoi toi, t’es une merde », mais plutôt… bah… pourquoi il aurait sauvé quelqu’un de l’Enclave ? Je pensais qu’on était pas copains et en plus de ça, Alessio est pas le mec le plus facile à vivre alors… mais bon. Il me le raconteras bien quand il se réveillera s’il en a envie. Ou peut-être pas.

« Mh… Okay… »

Ouais, ça explique le fait qu’il ne m’ait pas appelé, donc on peut dire que je peux arrêter d’être aussi déçu.

« Okay, cool. Merci. » Je fais en me léchant doucement les lèvres. « Mais c’est sûr qu’il est guéri, hein ? Il va pas faire de rechute ou je sais quelle autre connerie ? »

Comme je l’ai dit, niveau soin, créatures, j’en sais pas grand-chose. Ma mère m’a surtout appris à me défendre, a formé le parfait petit soldat. Bourrin et violent à souhait, puis en même temps ignorant et manipulable facilement. C’est probablement assez triste, mais… je peux pas vraiment me plaindre de ça, je crois. Ce serait ingrat, parce que même si j’ai été élévé dans ce but, au moins, je n’avais pas de quoi me plaindre. Je hoche rapidement la tête à sa question.

« Oui, c’est mon père. » Je fais en croisant les bras sur mon torse. « Enfin, entre autre… Il s’occupe de moi depuis que je suis petit. »

Pas dans le genre il me nourrit et tout, mais il m’entraîne et il passe du temps avec moi. Certes, au début, c’était plutôt moi qui le collait, mais… C’est pas bien grave. Je me lèche les lèvres.

« M’enfin… Tout ça pour dire que ouais, on est proches. » Je fais en regardant vers la chambre. « D’habitude il vient me chercher pour la plupart des missions… »

Du coup, je reste tout de même un peu déçu qu’il ne soit pas venu cette fois… Peut-être que j’aurais pu l’empêcher de se faire blesser, qui sait. Puis j’espère aussi qu’il y est pas allé tout seul parce qu’il pensait que c’était trop dur pour moi. Parce que je suis plus un gamin, je peux m’occuper de trucs compliqués aussi.
©️ 2981 12289 0 ♦️ 537 mots ♦️ résidus - vald


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: who the fuck are you ? (horatio) ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
who the fuck are you ? (horatio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Habitations-
Sauter vers: