find the killer, follow the clues × feat. Alessio
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
find the killer, follow the clues × feat. Alessio
avatar
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery & Willow C. Saunders
♦ Runes : 0
♦ Messages : 37
♦ Date d'inscription : 21/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Jeu 17 Mai - 6:10
find the killer, follow the cluesCara & AlessioUne soirée supposément banale. J’écoutais un film avec Trixie, avec un énorme bol de popcorn juste devant nous. Des moments à chérir, où on ne voit pas le temps passé, mais on se surprend à vouloir qu’il s’arrête, justement. Les vendredis entre mère et fille, la dernière journée de la semaine, où je pouvais souffler, puisque j’avais le week-end pour faire un peu de ménage et peut-être entamer quelques séries, pendant que ma puce fait ses devoirs. Des plans qui s’annonçaient parfaits … sauf pour le coup de téléphone. Ah ça, le commissariat ici avait le don de venir mettre un terme à mes petits moments de paix. « Détective Peterson. » J’entendis la voix d’un jeunot. Il devait probablement paniquer, à l’idée de déranger un supérieur. « Je … bonsoir, détective. Je suis désolé de vous appelez à une telle heure, mais on a besoin de vous. Il y a une énorme scène de crime, et on a besoin d’un deuxième officier présent. » Je poussais un énorme soupir. « Envoyez-moi l’adresse. J’y serais dans 20 minutes. » Je raccrochais aussitôt, et aperçu alors Trixie. La pauvre venait de comprendre ce qu’il se passait. Je m’excusais, mais lui annonçait qu’elle irait dormir chez la voisine, là où se trouvait sa meilleure amie. Sans demander son reste, elle monta rapidement les escaliers et prépara un petit sac. J’en fis de même, puisque bon, la nuit serait longue. Café et sac en main, j’attendais qu’elle vienne me rejoindre à l’entrée. Je marchais avec elle jusqu’à la porte d’à côté, puis la quittait, non sans l’assurer que je reviendrais la chercher le plus vite possible.

J’arrivais à l’adresse qu’on m’envoya avec une minute d’avance. Je stationnais un peu plus loin et marchais jusqu’au petit groupe de corps policier présent, tasse en main. « Bonsoir, détective. Je m’excuse, encore une fois. Mais il nous fallait quelqu’un de plus, car le nombre de victimes est trop grands. » Curieuse, je m’avançais jusqu’au sous-sol d’une maison et fut saisie d’horreur. Là, on retrouvait une bonne quinzaine de corps, inerte, blêmes et avec deux marques bien distinctives au cou. Des vampires. Je n’avais pas besoin d’en savoir plus. Peut-être s’agissait-il du même kidnappeur de la dernière fois, celui qui me drogua moi et deux jeunes hommes. En tout cas, il y avait certaines similarités entre celle salle et le donjon où je me réveillais. « Détective, est-ce que ça va? » Il remarqua certainement mes traits tirés. Il me fallait trouver une excuse, et rapidement. « Quand on vient à peine de quitter un film sur des poneys magiques et que je débarque ici, ça me dérange un peu. Mais ça passera. » Je me voulais rassurante quand, en fait, je ne savais pas comment aborder cette enquête. Je ne pouvais tout de même pas leur sortir ma théorie à la noix. On me prendrait pour une folle. Bon, la première chose qu’il me fallait, en ce moment, c’était prendre de l’air. « Avez-vous commencé à regarder à l’extérieur, chercher des caméras aux alentours? On pourrait voir dans les grandes bennes à ordures, dans la ruelle? » Bien sûr, je me portais volontaire pour y aller. Sortant de ce sous-sol lugubre, j’inspectais les alentours, munie de ma lampe de poche. Puisqu’il n’y avait personne près des bennes, je me permis une petite conversation avec moi-même. « Ça pullule de partout ces vampires! Non mais merde! Qu’est-ce que je dis là? Je deviens folle, c’est sûr! Des vampires, ouais, c’est ça. »
© Crimson Day


 
i'm strong fierce and loving.
She is free in her wildness, she is a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against. Her life flows clean, with passion, like fresh water.

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Jeu 24 Mai - 2:29
Find the killer, follow the cluesJ’pensais vraiment passé une soirée tranquille, pouvoir passer une soirée de plus à ne rien faire pour me remettre le la blessure que je me suis faite lors de ma dernière mission. Rien qu’en y repensant, je pourrais dire que j’ai mal à l’épaule. Enfin, il allait finalement que je me remue. C’est pas une si mauvaise chose, au moins j’aurais pas à penser à la dette que j’ai envers ce type, Horatio. Putain. J’en reviens pas que ce type m’ai sauvé la peau. Sans lui je serais carrément mort quoi, c’est dingue de penser à ça. M’enfin, au moins je suis là pour le penser et pour continuer d'exterminer ces monstres affreux qui ne savent pas faire mieux que tuer tout les terrestres qu’il croisent. RIen que d’y penser, je suis plutôt déterminé à sortir faire mon travail. Du coup bon, je cède, je finis par me bouger. Je me prépare rapidement, je prends mes quelques affaires. Pas grand chose, mon portable au cas ou, mes deux armes que j’ai accrochées à ma ceinture et je suis sorti de chez moi. J’avoue que j’étais encore un peu dans les vapes depuis la dernière fois, alors j’ai possiblement oublié d'emmener ma stèle.. Ce manque de professionnalisme, c’était pas mon genre, mais faut croire qu’en ce moment, c’était un peu trop le bordel dans ma vie pour que je puisse penser à ça, même si c’est quelque chose de très important.

Enfin, comme j’avais l’habitude de le faire, je me suis baladé sur les toits de certains immeubles pour me déplacer plus vite. J’avoue que sans mes runes, c’est plus difficile. Ouais, faut dire qu’une fois la quarantaine passé, l’endurance c’est plus forcément ce que c’était. Mais eh. Pas de remarque; j’suis pas un putain de grand père non plus. J’ai regardé l’adresse qu’on m’avait envoyé par message et quand je suis arrivé sur les lieux, j’ai vu des voitures de flics. Putain. Pourquoi faut qu’ils soient toujours aussi vite au courant des choses. C’est qu’ils sont quand même vraiment cassé pieds ces policiers. J’suis allé me plaquer dans une ruelle, puis, j’ai voulu attendre que ça se calme un peu. Mais je crois que c’était pas très d’arriver. d’après mes sources, il y avait une sacré flopée de corps là dedans.  De ce que je sais, c’est encore l’un de ses clans de vampire hors de contrôle. Rien que de penser à ses créatures, je me sens sur les nerfs. Je serre le poing et continue de m’avancer jusqu’à ce que j’entende une femme parlé. Je me suis stoppé net et j’ai regardé la personne d’un peu plus loin avant de faire quelques pas pour surgir de l’ombre, enfin surgir, c’est vite dit, disons que j’ai marché tranquillement. Quand je suis arrivé dans son champ de vision et qu’elle m’a regardé j’ai décidé de l’approcher et j’ai juste posé ma main sur son épaule. « Peut être que ta folie n’est pas si loin de la réalité. » C’est vrai, de ce que j’ai entendu, elle pense être folle parce qu’elle pense que c’est un coup de vampires. Je ne suis pas encore allé vérifié de mes yeux, mais j’pense que ça doit être ça. Enfin, j’ai continué ma route et j’ai observé la scène de loin. Aucun moyen d’avoir accès à ce foutu sous sol. Comment j’suis censé faire mon boulot avec tous ces flics hein ? Pourquoi il a fallu que j’oublie ma stèle ? Aucun moyen d’activer mon charme pour que ces crétins ne me voient pas. Je pousse un soupir et croise les bras avant de regarder la jeune femme. « T’es flic non ? Tu peux me faire entrer ? J’dois enquêter. » C’est possiblement un ordre, oui. Mais j’suis pas du genre à demander poliment personnellement. Et j’ai surtout pas toute la soirée devant moi.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery & Willow C. Saunders
♦ Runes : 0
♦ Messages : 37
♦ Date d'inscription : 21/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Mar 29 Mai - 6:42
find the killer, follow the cluesCara & AlessioL’objectivité, un atout impératif pour le métier de flic. J’en manquais parfois, oui, comme tout le monde, je crois. On a tous des croyances différentes, des manières de voir les choses intangibles, tel le karma, la faucheuse ou l’âme. Les discussions sur ces sujets restaient souvent taboues, les gens préférant ne pas en parler si librement. Dans mon cas, je n’étais pas vraiment quelqu’un de très spirituel, ce qui rendait ces malaises en particuliers totalement écartables. En fait, tant que je ne pouvais pas prouver l’existence de quelque chose, je n’y croyais absolument pas. La seule fois où je disais le contraire, c’était pour ma fille, quand je lui lisais ses livres fantastiques et qu’elle me demandait si telle ou telle créature existait. « Mais bien sûr, chérie! » Il fallait bien la laisser rêver, n’est-ce pas? Puis bon, en grandissant, elle se rendra bien vite compte des enfantillages que les auteurs pouvaient bien écrire. Des monstres tels que les momies, les loups-garous, les vampires … des personnages imaginaires sortant tout droit des pensées d’un écrivain. Un fait, une question qui ne se posait même pas. La mondialisation, le moyen de voir des nouvelles de pays complètement à l’opposé. Une impossibilité, de croire en l’existence de créatures étranges et potentiellement dangereuses.

Cette ligne droite, ce sens de stabilité, on me le vola soudainement. Les raisons m’échappent encore, à vrai dire, mais ce n’est pas le plus choquant dans tout ça. Le fait est que je me suis faite kidnappée par … par … par des vampires. À chaque fois que j’y repensais, je me mettais à trembler comme une feuille morte. Les corps, par terre, empilés les uns sur les autres, comme s’il s’agissait d’un tas de déchets. Les marques sur leur cou, la lividité, … on aurait dit que j’étais dans un film d’horreur. Ça ou alors dans un très mauvais remake, car même les deux jeunes hommes dans la minuscule cellule semblaient être au courant de l’existence de ces suceurs de sangs. De la façon dont ils parlaient, la réponse à toute leur situation était des plus évidentes, alors que moi, je me mis à réfléchir autrement. Un culte, peut-être? Ou alors un tueur en série? Des idées vraisemblablement un peu plus évidentes que l’hypothèse de créatures supposément inexistantes. Heureusement pour nous trois, on s’en sortit indemne, quoique marqués. Des cauchemars, des recherches qui tournent en rond s’en suivirent. Je n’arrêtais pas, essayant de trouver une quelconque manière de voir tout cela objectivement, et passer outre cet épisode étrange.

Je n’eus pas cette chance, que de pouvoir tourner la page sur mes problèmes. Ceux-ci continuaient à me hanter, notamment ce soir. Non mais merde, plusieurs victimes, pas une seule goutte de sang dans leur système. Il ne faut pas grand-chose de plus pour me faire croire qu’il s’agit d’un ou de plusieurs vampires. Et pourquoi diable aurais-je tout de suite songé à ça, plutôt qu’à mes vieilles suppositions? Parce que, quoi que je fasse ou dise, je ne voyais plus du tous les choses de la même manière. Mon esprit avait eu un avant-goût de l’inexpliqué, et maintenant, je choisissais cette avenue plus rapidement qu’une autre. Le seul souci, serait de ne pas en parler avec mes collègues de travail, lors de cette enquête. Pour l’instant, je n’avais pas d’autre choix que de jouer et de prétendre partir dehors afin de chercher plus d’indices. Cela équivalait à dire que je parlerais à moi-même pendant quelques minutes, ou du moins, ça serait exactement ce que j’aurais fait. Cependant, un individu m’étant complètement inconnu s’approcha de moi, exactement au moment où je me répétais la stupidité de telles pensées loufoques à haute voix. Oups. Il … il avait tout entendu, à en juger par la manière qu’il s’adressa à moi. « Mais de quoi vous vous mêlez? La folie n’est pas si loin de la réalité … vous avez trouvé ça dans un biscuit chinois, c’est ça? » Je reculais d’un pas, ne le connaissant pas du tout et n’étant pas sûr de ses intentions. Qui sait si je n’avais pas le tueur juste devant moi? « J’suis flic, ouais. Le badge est assez flagrant, quand même. » Je me croisais les bras, face à sa demande. Non mais il se prenait pour qui? « Mais c’pas un laissez-passer. Si vous voulez enquêter, va falloir me montrer des papiers. FBI? CIA? Pour qui est-ce que vous travaillez? » Et qu’il fasse gaffe; au moindre faux mouvement, je n’aurais qu’à alerter le groupe de policiers se trouvant au sous-sol.
© Crimson Day


 
i'm strong fierce and loving.
She is free in her wildness, she is a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against. Her life flows clean, with passion, like fresh water.

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Ven 22 Juin - 19:44
Find the killer, follow the cluesJ’ai haussé un sourcil lorsque j’ai entendu la jeune femme me répondre. Eh bien. Je décide de ne pas lui faire de remarque sur le fait que je trouve sa remarque impolie, parce qu’en matière d’impolitesse, je suis quand même très mal placé pour faire ce genre de remarque. J’suis pas quelqu’un de poli, après tout. Puis comme elle le dit, j’me suis un peu mêlé de ses affaires alors que c’est pas les miennes. M’enfin, elle pensait devenir folle, tout ce que j’ai voulu, c’est lui faire comprendre mais visiblement, j’aurais peut être pas du. Enfin. Je finis par lui répondre en haussant vaguement les épaules. Je suis passé à côté d’elle en faisant de mon mieux pour ne pas la bousculer. Après tout, mon but c’était pas du tout de l’agresser ou quoi que ce soit. Et je me suis mis à observer la scène de loin. Il fallait vraiment que j’arrive à m’y rendre par tous les moyens. « Un badge tu dis ? » J’oublie parfois que ces policiers portent des badges. Mais bon, je ne suis pas vraiment du genre à faire attention à ce genre de détail. Ce n’est pas comme si c’était vraiment quelque chose de si flagrant que ça. Enfin, je me suis tourné vers elle et l’ai vaguement regardé pour poser les yeux sur ce fameux badge. « Ah ouais. » Je lui dis simplement avant de lui demander de me laisser passer.

Elle veut des papiers, vraiment ? Non mais elle croit vraiment que j’ai que ça a faire, lui montrer je sais pas pas trop quoi pour lui montrer que quoi ? FBI ? CIA ? C’est quoi encore ces acronymes de merde ? Ca veut dire quoi ? Au fond, je m’en fiche un peu, j’avoue, c’est pas comme si c’était vraiment quelque chose qui pouvait m'intéresser. « J’comprends pas c’que tu veux. » Je lui dis simplement. J’suis pas du genre patient, j’ai pas forcément envie de m’amuser à taper la discut à cette terrestre. « Je dois régler cette affaire de vampire. » Je lui dis simplement. J’suis pas de la police, et j’ai pas envie de m’étaler sur le fait que j’suis membre du cercle ou quoi, j’ai pas de temps à perdre. Alors j’imagine que j’ai pas trop le choix, je vais devoir y aller de moi même et utiliser la force. c’est pas comme si j’avais vraiment le choix. J’ai rien dit de plus et je me suis mis à avancer vers la fameuse maison. mais je suis pa passée par l’entrée tout surveillée, je me suis dirigé derrière la maison, j’ai cherché un petit fenêtre offrant un accès au sous sol. J’ai essayé d’observer ce qu’il se passait à l'intérieur. Trop de monde. Ces flic n’ont donc pas d’autre crime pour les occuper ? Genre, des crimes qu’ils pourront résoudre. Franchement, j’aurais pu défoncer cette vitre et me glisser à l'intérieur, mais j’avais pas envie d’avoir des problèmes avec la police, c’est encore quelque chose qui me ferait perdre du temps tiens.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery & Willow C. Saunders
♦ Runes : 0
♦ Messages : 37
♦ Date d'inscription : 21/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Mer 27 Juin - 6:27
find the killer, follow the cluesCara & AlessioMa panique, les flashbacks de ce qu’il s’est passé dans cette étrange prison ressurgirent soudainement, comme depuis plusieurs semaines, et je dû user d’excuse pour sortir de la scène de crime. Oh, mais c’est que le karma n’en avait pas fini avec moi. Il fallait que je croise le chemin d’un parfait inconnu qui, vraisemblablement, fait parti de ces gens qui croient en tout, ou presque. La fée des dents, les elfes, … les clowns tueurs aussi, tant qu’à y être? À cran, ce ne fut pas étonnant que je lui réponde si brusquement. Sociabilité? Zéro. Nada. Je n’étais déjà pas très satisfaite du fait qu’on dérange ma soirée avec ma fille. Il me semble que ce n’est pas trop demandé, d’avoir quelques heures par jour pour papoter de sa journée à l’école, ou regarder un film de son choix. Les seules activités que l’on pourrait faire pendant la semaine, quand elle n’avait pas de devoirs à faire. Malheureusement voilà qu’on m’interrompit, qu’on ne me donna pas le choix et que maintenant, mes soupçons pour le ou les suspects me guident vers des vampires. Oui, je sais, plus tiré par les cheveux, ce n’est pas possible. Tout comme le reste de cette situation, alors que quelqu’un réussi à passer outre les autres policiers sur la scène de crime et s’en approche d’un sans penser une seule seconde que je n’hésiterais pas une seconde à lui passer les menottes et demander qu’on l’escorte dehors. Tentant d’être un tantinet civilisé, je lui fis comprendre que oui, effectivement, j’étais un flic et que j’avais le badge pour le prouver. Sa réponse m’étonna grandement. Bah ouais, c’était probablement l’un des objets les plus important de notre uniforme. Pourquoi cette question?

Oh, mais c’est qu’il ne s’arrêta pas là. Je restais bouche-bée, en l’entendant carrément me demander de le laisser passer afin qu’il enquête? Et puis quoi, encore? Il n’avait certainement pas le look d’un agent, ni d’un policier. Peut-être un détective privé, mais encore là, pas question de lui donner accès à la scène dans le sous-sol de cette maison sans qu’il ne me montre la paperasse. Je la lui exigeais immédiatement, mais fut confronter à la même réponse que la première fois. Mais … mais de quelle planète venait-il, pour ne pas comprendre ces acronymes? Je ne pouvais certainement pas me baser sur une lacune de langage, car il la parlait et me rétorquait. « J’veux une preuve de votre identité, pour savoir si je peux vous autorisez à passer ou pas. » Essayant de lui bloquer le chemin tant bien que mal. Peine perdue, car l’homme entreprit de passer outre tous les protocoles pour me dépasser et se diriger vers l’arrière de la maison, non sans que sa toute dernière phrase ne me tombe lourdement dans l’estomac. Comme s’il venait de prononcer la vérité que je refusais de croire. Encore cette créature, qui venait hanter mes rêves et mon quotidien. « EH! Mais qu’est-ce que vous faites? Vous n’avez pas le droit de… » Je le rattrapais, et m’arrêtais à quelques mètres de lui. Trop occupé à scruter l’intérieur par la fenêtre, il ne remarqua probablement pas que je sortis mon arme.

Ça, ou il s’en fichait complètement. Je ne le cernais pas très bien, encore. « J’ai dit stop. Vous allez reculer bien gentiment et faire demi-tour. Non mais merde! C’quoi votre problème? Puis les vampires … tu te fous de ma gueule? T’as fumé quoi, pour sortir une connerie du genre? » Je n’aimais pas qu’on me force à pointer mon revolver sur quelqu’un. La violence n’est pas vraiment mon truc.
© Crimson Day


 
i'm strong fierce and loving.
She is free in her wildness, she is a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against. Her life flows clean, with passion, like fresh water.

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Mar 3 Juil - 18:19
Find the killer, follow the cluesA croire que j’ai du temps à perdre. Non mais franchement. Pourquoi il a fallu que j’oublie ma stèle hein ? Je vais mettre ça sur le compte de l'empoisonnement que j’ai subi il y a quelques temps. Peut être que j’suis encore un peu souffrant, sinon j’vois pas comment j’aurais pu oublier quelque chose d’aussi essentiel. Quoi ? Comment ça j’me cherche des excuses ? Pff. n’importe quoi. Ou peut être pas tant que ça, en fait. Enfin, plutôt que de me dire que je vais rentrer chez moi chercher ma stèle pour revenir avec mon charme d’activer, je décide de forcer le passage pour aller voir ce qu’il se trame, je pense bien que je pourrais trouver un moyens d’entrer. Non parce que je peux juste pas attendre là comme un crétin. J’ai du boulot à faire. J’ai pas envie d’attendre pendant des heures comme un con. Du coup je me suis rendu derrière cette fameuse maison. Mais tout ce que je vois, c’est que je ne peux rien faire, et que si je me bouge pas pour aller voir, je pourrais pas vérifier si c’est l’oeuvre d’un vampire ou non.

Franchement à cet instant, je vais plus attention à cette fille, je réfléchis à un plan. Peut être que je pourrais appeler Maxime pour qu’il me ramène ma stèle, mais le connaissant, il va râler parce que je lui demande de se bouger, et il ne viendra pas. Quel sale gosse. Je me pince l’arrête du nez avant de pousser un soupir avant de regarder la blonde quand elle se remets à me parler. Je vois qu’elle à son arme en main, je lui montre pas la moindre once de peur; tout simplement parce que nom, c’est pas son petit joujou qui va lui faire peur. J’ai déjà vu bien pire, et de toute façon, je sais que policière ou non, j’ai les moyens de la neutraliser en quelques secondes à peine. « Laisse moi te rappeler que tu as parlé de vampires la première. » Bah ouais. Sinon, jamais j’aurais parlé de vampire devant elle, logique non ? Je suis pas vraiment du genre à mêler les terrestre au monde obscure. Mais visiblement, celle femme à vu des choses qui font qu’elle sait que ça existe, mais elle ne veut pas le croire. Je peux que la comprendre, en fait. J’imagine qu’à sa place, je verrais les choses de la même façon. Franchement, si j’avais ma stèle, il m’aurait suffit de quelques secondes pour lui prouver que tout ça, c’est du vrai. Mais là. Je me vois mal rentrer chez moi pour revenir avec ce qu’il me faut. Alors je me contente de pousse un soupir et je m’éloigne de la maison et reviens vers la jeune femme. « Tu as vu quelque chose, n’est ce pas ? » Je lui dis simplement, croisant mes bras sur mon torse. « Sinon une simple terrestre n’aurais jamais parlé de vampire. » Je lui dis avant de réfléchir quelques secondes. Je me demande si elle été victime de vampires ou quelque chose comme ça. C’est vrai que c’est le genre de choses qui peut arriver assez régulièrement. Ces monstres s’attaquent à tout ce qui bougent. C’est pour ça que je veux tous les éradiquer. C’est principalement à cause d’eux que les humains sont au courant pour le monde obscur.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery & Willow C. Saunders
♦ Runes : 0
♦ Messages : 37
♦ Date d'inscription : 21/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ Mer 25 Juil - 6:12
find the killer, follow the cluesCara & AlessioPrête à faire mes bagages et déguerpir au plus vite. Cela me prit tout le courage du monde pour ne pas détaler de cette ville sans regarder derrière. Trop d’instabilité dans ma vie, déjà que notre déménagement n’avait pas du tout été facile. Je m’en voulais terriblement, que d’avoir forcé ma fille à me suivre dans cette peine, cette angoisse et cette haine envers mon ex. Celui qui restait son père, après tout. Je ne voulais pas qu’elle se sente mal de l’aimer, quoique la relation entre lui et moi ne soit que de pire en pire. Et ses appels qui se faisaient justement incessants, ces derniers temps. Un problème à rajouter à ma liste, déjà que je me croyais imaginer des choses. Des recherches loufoques, en plein milieu de la nuit, pendant que je n’arrivais pas à dormir et que je peinais à trouver des réponses claires. Trop de fiction, pas assez de concret. Étant policière, je ne vivais que pour la science, les preuves physiques. Des souvenirs, des images encrées dans mon esprit … et … et une marque sur mon cou que j’essayais de cacher. Je la maquillais, je l’expliquais par le fait que je me sois blessée sans m’en apercevoir. Visiblement, mon objectivisme prenait toujours le dessus, peu importe la situation. Ce soir, entre autres, je n’arrivais pas à croire cet homme, même s’il soutenait croire mes délires.

Puis de toute façon, il fallait bien que je continue cette enquête, à défaut de pouvoir retourner chez moi. J’avais des preuves à trouver, des gens à questionner, … rester ici à l’écouter sortir des trucs sortis tout droit d’un monde fantastique, c’était de trop. Je ne souhaitais qu’une chose; qu’il me laisse faire mon travail et reparte chez lui, jouer les curieux ailleurs. Malheureusement, ce ne semblait pas être dans ses plans, alors qu’il entreprit plutôt de se rapprocher de la scène de crime, cherchant un moyen d’entrer à l’intérieur sans se faire remarquer. C’est à ce moment qu’un déclic se fit, que mon entraînement depuis l’académie de police faisait surface. Arme sortie, puis pointée en sa direction, je voulais le faire comprendre que s’en était assez, qu’il avait traversé le point de non-retour. Si ça continuait ainsi, je devrais appeler mes collègues. Non mais pour qui il se prenait? Il croyait sérieusement que le fait d’avoir parler de vampires lui donnait un laissez-passer gratuit? À l’entendre, on dirait que oui, vu qu’il ne cessait de faire référence à ça, et surtout, au fait que j’avais initié le sujet. « Ce n’est pas comme si je croyais qu’on m’écoutait. » Une importante leçon que j’appris. Me faisant une note mentale comme quoi je ne devrais pas parler de ce genre de choses à haute voix.

Toujours aux aguets, j’essayais de comprendre ce qu’il ferait ensuite, si je devrais attraper mon walkie-talkie pour en avertir quelqu’un. Un regard fixé non pas sur moi, mais l’intérieur de cette habitation. Puis, soudainement, il poussa un long soupir avant de faire demi-tour, en ma direction. Ne sachant pas exactement comment interpréter cette décision, je ne baissais mon arme qu’à moitié, attendant de voir ce qu’il ferait ensuite. « Je … non. Mais de quoi vous parlez? Je n’ai rien vu, à part la scène de crime en bas de ces escaliers. » Mensonge après mensonge. Le fait est que je ne voulais pas avoir à revivre le trauma de ce kidnapping. Une très longue nuit pendant laquelle je crus mourir. Ma pauvre Trixie qui devrait retournée vivre chez son père. Une victime pour son ex, très certainement. Bien des choses qui auraient pu se produire, mais ce ne fut pas le cas. « Pardon? Terrestre? Et vous êtes quoi, alors, si je suis une terrestre? » Presque sur un ton offusqué, mais cachant le tout sous un rire jaune. Il se prenait pour qui, exactement? « Qu’à cela ne tienne, des livres sur les vampires, il y en a des tonnes. Alors je ne suis pas la seule à en parler. Cela n’indique rien du tout, vos suppositions sont erronées. » Merci que cette foutue saga de merde du nom de Twilight, qui permit aux jeunes ados que de se mettre à parler de ce sujet de vive voix. Au moins, ça me servait de camouflage, tout comme le maquillage et mes vêtements à manches longues m’aidaient à masquer les traces de cette nuit horrible.
© Crimson Day


 
i'm strong fierce and loving.
She is free in her wildness, she is a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against. Her life flows clean, with passion, like fresh water.

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: find the killer, follow the clues × feat. Alessio ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
find the killer, follow the clues × feat. Alessio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Follow me (Feat. Crèp')
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~
» FOLLOW ME DEEP SEA BABY~ ft. keelan
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Autres :: 2017-
Sauter vers: