A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace
Willow C. Saunders
Children of Raziel
Willow C. Saunders
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace ♦ Jeu 10 Mai - 6:12
A hero is no braver than an ordinary manWillow Saunders & @Jace HerondaleMes pas qui frottent à peine par terre, alors que je tourne doucement la poignée de la porte. Moment de pause pendant lequel je cherche à percevoir la présence de quelqu’un non loin de ma chambre. Personne. Petit soupir de soulagement. Mais ce n’était pas encore gagné. Il fallait que je réussisse à sortir d’ici sans que personne ne s’en rende compte. Mon regard qui scruta les environs. Tantôt à droite, tantôt à gauche, je surveillais, en proie à un peu d’appréhension. Heureusement, le couloir était toujours vide. Ouf! Hésitante, je franchis la porte à pas de loups, puis la refermait derrière moi. Une fois que j’entendis le déclic du verrouillage, je déguerpis rapidement. Où est-ce que je pouvais bien aller? Si j’avais encore des cours à l’académie, j’aurais utilisé ça, comme excuse, pour partir en coup de vent. Malheureusement, cela voulait dire que je ne pouvais plus m’éclipser, et donc, éviter les entraînements. Un véritable cauchemar, surtout puisque Tessa est allée personnellement demander au petit ami de Clary, Jace (que j’appelais communément G.I. Joe), de jouer les instructeurs. Avoir tous les sens aussi aiguisés que lui, ça devrait être un crime, je vous le jure. Je passais presque toujours à deux doigts de me retrouver dans la salle d’entraînement, mais réussissais mes tours de passe-passe in extremis, me cachant ou sortant complètement de l’Institut. Un bagage d’excuses valides, me permettant de contourner certaines règles.

Or, on en arrivait au temps chaud, aux vacances officielles. La grande joie qui se lisait sur le visage de mes collègues à l’académie, alors que moi, je désespérais de me retrouver rapidement sur les bancs d’école. Beaucoup trop de temps libre, ce qui voulait dire que je pouvais me consacrer entièrement à l’apprentissage de base pour un shadowhunter. Oh, la joie que de lire des tonnes et des tonnes de livres sur des sujets tirés par les cheveux. Sans oublier les courbatures, ce fléau qui suit immédiatement un quelconque effort physique, du moins dans mon cas. Non. Si j’avais la chance d’y aller calmement pendant une semaine de plus, pourquoi irais-je me démener devant un pushing bag? Bon, à vrai dire, je n’avais aucune idée de comment ça se déroulait, un entraînement. Je voyais ça un peu à la Rocky Balboa, ou même à la Miyagi, ce qui ne présageait rien de bon. Moi et ma maladresse, on dirait un enfant qui essaie péniblement de frapper l’air. Mon manque de talent pour le combat, je n’y faisais cependant pas très attention, puisque de toute façon, mes intentions n’étaient pas de jouer les ninjas. Une seule envie : de la normalité. Je voulais exactement ce que les gens dans cette ville possédaient; un boulot payant raisonnablement, à un horaire fixe, et qui me pousse à terminer exténuée physiquement. Le mental, quant à lui, je n’avais aucune difficulté à y faire appel sans pour autant sentir une seule once de fatigue.

Une cachette sans vraiment en être une. La bibliothèque, dans un recoin perdu, une section tellement poussiéreuse que peu devaient s’y rendre. Parfait! Je pourrais m’installer, et ce, sans qu’il ne sache où je me trouve. Sortant mon livre de Chomsky, je me perdis dans les grandes lignes de son train de pensée, plus particulièrement sur le chapitre lié aux enfants, à leur manière d’apprendre une langue sans pour autant la mêler à une autre. Un acquis, peut-être? En tout cas, la marmaille avait du talent. Comme quoi il n’y a rien de mieux que baigner dans une culture pour réellement la connaître. Et dans mon cas, j’aurais parfaitement pu adopter un comportement à l’opposé du mien, en ce moment. Le fait que je ne sois pas née parmi une grande communauté de shadowhunters vient justement amenuir mes chances de me sentir réellement à ma place dans un lieu qui me semble tout sauf familier. Après plusieurs recherches, il m’était maintenant indéniable que mes origines venaient bel et bien du Monde Obscur, des chasseurs d’ombres. Mais un bout de papier avec les noms de mes parents biologiques ne me convainc pas. Ce n’est pas suffisant. Ma manière de penser et de voir les choses sont toutes deux si différentes des gens, ici … comment croire que j’appartenais à un groupe si fermé?
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Jace Herondale
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace ♦ Sam 23 Juin - 21:30


A Hero is no braver than an ordinary manWillowTessa aurait pût demander à n’importe quel personne de l’institut de s’occuper d’elle. En soit, j’aurais même pût refuser si j’avais voulu. Je ne savais même pas pourquoi j’avais accepté. Peut-être parce qu’il était compliquer de refuser quelque chose à Tessa. Quelque chose chez elle m’intimait un peu plus de respect pour elle que le respect que j’avais habituellement pour les règles. Et je commençais vraiment à regretter ce sentiment. J’aurais largement préféré perdre mon temps à bien d’autres choses que d’essayer de courir après Willow Saunders. Peut-être es-ce qu’elle m’avait demander à moi en particulier parce que je m’étais occupée de Clary, je l’avais trouvé et elle aussi avait été plonger dans ce monde auquel elle appartenait et pourtant ne connaissait absolument rien. Mais tout cela avait été facile avec Clary. Déjà parce que je m’étais toujours sentit attiré par la rouquine. Même lorsque j’avais essayé de refouler absolument tout ce que je ressentais. Depuis le début j’étais attiré par elle. Avant même que je ne la rencontre, à vrai dire. Elle avait fait partit de mes rêves avant même que je ne la rencontre en chair et en os.

Willow était différente. Aucune attache assez importante pour elle pour qu’elle prenne les entrainements assez au sérieux. Aucun désir de faire parti de notre monde. Et en temps normal je ne m’en serais pas vraiment inquiéter. Le problème c’était que contrairement à nous, le Cercle n’allait pas vraiment passer à côté d’une jeune shadowhunter naïve et encore assez innocente pour être manipulé dans leur rang. Et je savais à quel point Valentin pouvait trouver les bons mots pour vous manipuler et vous faire croire qu’il est de votre côté. Mais la blondinette n’en avait absolument pas conscience. Tout comme elle n’avait absolument pas conscience du danger qui pouvait régner à l’extérieur de l’institut uniquement avec les démons qui pouvait roder. Et ce sans compter les créatures du monde obscure qui ne voyait pas les shadowhunters d’un très bon œil.

Mais même en ayant promis à Tessa de m’occuper de Willow, de lui apprendre tout ce qu’elle devait savoir, je commençais sérieusement à me lasser de ce petit jeu de cache-cache auquel elle semblait tant s’amuser. En faite, j’avais même décidé de ne pas m’embêter et d’utiliser les runes pour la trouver. Ça n’allait pas lui plaire, mais pour ça il fallait encore qu’elle soit au courant… Entrer dans sa chambre fut un jeu d’enfant. Comme elle n’y était pas, je pris une babiole inutile, un élastique, elle ne remarquerait probablement pas sa disparition et j’activais ma rune pour la traquer. Mes pas ne me menèrent pas très loin en faite. Je n’eus même pas à sortir de l’institut puisque je fus menée dans la bibliothèque. Assise par terre, dans un coin poussiéreux qui aurait presque eut don de me mettre la chair de poule. Je m’éloignais à pas de loup, rangeant ma stele et l’élastique dans ma poche, juste le temps d’aller me saisir d’un livre assez épais mais dont le contenue devait être un minimum connu par n’importe quel shadowhunter. Je revins vers la blondinette, toujours absorbé dans son libre et je laissais tomber le mien à plat à côté d’elle histoire qu’elle sursaute au son que celui-ci ferait.

Lecture assez intéressante. Tu devrais essayer celui-ci aussi.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
Willow C. Saunders
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace ♦ Dim 22 Juil - 7:09
A hero is no braver than an ordinary manWillow Saunders & @Jace HerondaleUn stress horrible, pendant les dernières semaines de cours, non seulement dû aux projets à terminer, mais aussi à ce qui se passerait par la suite. Être entrée à l’Institut alors que je fréquentais déjà l’académie me permit pas mal de privilèges. Et c’est que je n’avais aucun problème à en abuser, vu que ça m’évitait pas mal de cours ici, parmi les Shadowhunters. Oh, mais quelle sotte que j’étais, de croire que ça durerait longtemps. J’avais réellement oublié les vacances d’été, ce moment que j’adorais en temps normal. Maintenant, malheureusement, je ne pouvais qu’appréhender la fin de mes classes terrestres, et le début d’un véritable calvaire, alors que je n’avais plus d’excuse pour éviter les entraînements avec Jace. Pourquoi diable est-ce que Tessa lui avait parlé, han? J’en avais déjà assez, avec tout le reste. Pas besoin d’ajouter de la torture physique en plus. Des supplications, essayant tant bien que mal de la convaincre que j’étais bien, avec les runes et l’Histoire du Monde Obscur. Ça m’allait suffisamment puisque j’avais un certain talent pour l’apprentissage de ce genre de choses. Des idées, des mots et définitions … tout ce qui avait en commun le fait de pouvoir se lire, eh bien, vous pourriez compter sur moi. Autrement, faites comme si je n’existais pas.

Et c’était exactement mon but, en me cachant à la bibliothèque, dans un recoin visiblement très peu visité. Les documents dans la rangée vraisemblablement intéressants, mais pas autant que ma propre lecture. Un grand auteur entre les mains, ce très cher Chomsky. Ses œuvres sont réellement intéressantes, et très pertinentes lors de mes recherches. Une perspective entièrement éducative, ou presque. Son analyse de l’apprentissage d’une langue qui me foudroyait, alors que je faisais des parallèles avec mes problèmes du moment. Un mot, en particulier, qui me hantait. Inné. Tessa l’avait clairement utilisé, en parlant de mes capacités à devenir une bonne chasseuse d’ombre. Selon elle, et quelques autres personnes ici, j’avais ça dans le sang. De la façon dont ils ne cessaient de l’affirmer, c’est comme si on comparait ça au vélo. Quelle connerie, non mais! Il me semble que si c’était vraiment inné, chez moi, ça se serait manifester plus tôt. Dans les cours de gym, par exemple. En tout cas, ça m’aurait servi à taire les petits idiots se moquant de mon manque de coordination. Un coup de poing et hop, ça les … Mais que ce passe-t-il? Je n’avais pas l’habitude d’en venir à cette résolution, encore moins en réfléchissant bien. Alors pourquoi est-ce que je pensais comme ça? Pas de nature violente, normalement. Mes brèves heures à longer la salle d’entraînements auraient-elles réveillée l’envie d’apprendre le corps-à-corps? En tout cas, ce que je sais, c’est que j’étais un poil jalouse de celles pouvant se défendre avec grâce, des peu de fois que j’aperçu des femmes en train de se battre, dans ladite salle.

Mes pensées fixées sur ce que je lisais et ce qui me passais par la tête. J’en oubliais même la raison pourquoi je me cachais. Une grosse erreur, puisque j’avais baissé ma garde. Soudainement, en plein milieu du silence qui régnait dans cette pièce, j’entendis le claquement d’un bouquin lourd qui s’écrase au sol. Je sursautais jusqu’à en lâcher mon livre, et mon premier réflexe fut de me lever. Ce ne fut qu’après que je cherchais la source de ce vacarme. Il se trouvait là, juste devant moi, celui que j’essayais d’éviter. Jace. Oh, et si je n’avais pas regardé immédiatement, sa voix m’aurait certainement signalé son identité. « Je … quoi? Mais comment tu … Je … » Pas d’explications claire, mais un doute qu’il avait utilisé un quelconque outil magique pour me retrouver. « J’en ai encore dans ma chambre, comme celui-là, mais en moins lourds. » Je ne songerais pas à traîner un bouquin d’une telle épaisseur avec moi. Puis le nombre de pages qu’il devait y avoir. Mon dieu! Beaucoup trop de boulot! « Si t’es venu ici pour me faire un discours sur les dangers en dehors de l’Institut et l’importance de l’entraînement, je t’épargne ça. Je l’ai entendu assez souvent, merci. » J’essayais d’essuyer un peu la poussière sur mes vêtements avant de me baisser et attraper mon bouquin. « T’a probablement des trucs à faire, donc vas-y. Moi j’vais me trouver un autre coin tranquille, pour lire. » Je faisais comme si ne rien n’était, prête à continuer mon chemin. Je me doutais, cependant, que ça n’en finirait pas là.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
A hero is no braver than an ordinary man × feat. Jace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hero system
» Oseras-tu braver les interdits ? [04.12 vers 22h00]
» BLAKE & FAME ▷ Do you wanna be my hero ?
» Boku no Hero Academia
» hwang sline ▬ I can grow and become your hero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Autres :: 2017-
Sauter vers: