Can't stop messing around with you
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Can't stop messing around with you
Luan Greyback
Children of the Moon
Luan Greyback
♦ Runes : 40
♦ Messages : 160
♦ Date d'inscription : 11/04/2018
♦ Everything and anything : Roublard, acerbe, sarcastique, frivole, changeant, solitaire inepte au sein de sa meute mais qui fait de son mieux pour se fondre dans la masse, criminel et cybercriminel de haut vol à la retraite, intelligent, logique, manipulateur, rusé, indépendant, débrouillard, opportuniste, intransigeant, allergique à la stupidité, agressif si on vient lui casser les couilles, ambiguë, joueur, renard jusqu'au bout des griffes...
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Can't stop messing around with you ♦ Dim 22 Avr - 17:49
Can't stop messing around with youLuan & AnakinPerché sur le toit d'un petit immeuble qui était loin d'être le sien – après tout il habitait dans une grande maison au frais de son Alpha – Luan paressait, jouissant avec un plaisir sans nom d'une chaude journée ensoleillée. Loin de folâtrer sous sa forme renarde comme il en avait l'habitude, le jeune homme sirotait un gros gobelet de soda et codait tranquillement de son téléphone comme le citoyen lambda aurait feuilleté un bon bouquin. C'était un de ces jours où il ne se passait strictement rien et durant lesquels il trompait l'ennui en procédant à une évasion de sa matière grise dans quelques formules complexes toutes en variables numérisées autant dans son portable que dans cette partie de son cerveau réservée à sa passion pour le hacking.

Certes il avait mis en pause ses exactions sur le net pou rentrer dans le moule de sa meute. Ça, ainsi que toutes ses habitudes de sale petite frappe – excepté l'opération commando au sein de la mafia russe avec Megan mais hey, c'était une autre histoire...

Bref, c'est une fragrance particulière qui le tira de sa léthargie. Luan dressa une oreille, puis l'autre, à l'affût d'un bruit de pas, d'une voix familière, puis releva pronto sa carcasse pour aller se pencher par dessus le toit et jeter un œil au trottoir en dessous de lui. C'est là qu'il l'aperçut : Anakin. L'homme, son gentil petit bouc émissaire, passait dans le coin. Un demi sourire effronté pointa immédiatement sur les lèvres du renard. Revoir Anakin lui faisait toujours immensément plaisir. C'est que le type était un dealer, et de milieu criminel en milieu criminel on croisait souvent ses paires. Luan en connaissait un paquet des comme lui : des dealers, des putes, des bikers, toutes la faune de ceux qui survivent sur le fil du rasoir en milieu urbain. Anakin avait juste eu la malchance de se trouver sur son chemin un jour où le renard était désœuvré, et que par conséquent, il recherchait une cible à emmerder.

Soyons honnête, Zane ne l'aurait sans doute pas rabroué juste parce qu'il était cherché des noises à une vielle connaissance en l'empêchant de tourner en rond un petit quart d'heure. Et c'était bien plus fun que de s'occuper avec son téléphone ! Seul bémol, Anakin... et bien, son odeur avait quelque chose de changée.

Ni une ni deux, le jeune homme emprunta l'escalier de secours extérieur par lequel il s'était juché jusqu'au toit. Arrivant un seul tout petit étage au dessus d'Anakin, il attendit qu'il passe juste en dessous de lui, et là, dans un SPLASH sonore, il lui renversa le contenu de son gobelet droit dans la poire. « Désolé ! » s'écria t-il du haut de son escalier. Puis faisant semblant de reconnaître le type en contrebas, il fourra ses mains dans ses poches et arbora son plus beau sourire frondeur. « Hey Anakin ! » lança t-il, désinvolte et railleur. « J't'avais pas vu mec ! Comment tu vas depuis le temps ? »
©️️ 2981 12289 0


INDEPENDANT SHIT HUSTLER WHO RUNS WITH WOLVES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Can't stop messing around with you ♦ Ven 27 Avr - 22:41
Can’t stop messing around with youQuelle vie de merde sérieux. Ah ouais, être un loup-garou, dans les grandes lignes, ça semblait plutôt cool, mais depuis qu’il en était devenu un, Anakin avait l’impression d’attirer les ennuis et la poisse comme personne. Déjà, il avait dû laisser tomber son boulot, parce qu’être dealer, et se transformer à la moindre petite colère, c’était pas tellement des choses qui s’accordaient. Il avait aussi dû s’éloigner quelques temps de sa petite sœur pour la protéger. Il devait se taper les réunions de la meute, ou il ne savait pas trop quoi. Sans parler de ce soit disant fou furieux de Valentin et son Cercle, même si ce problème était réglé maintenant, de ce qu’il avait entendu dire. Mais le pire, c’était son taff. Le seul truc qu’il avait trouvé, vu qu’il avait dealé toute sa vie, et qu’il était pas vraiment compétent en autre chose. Parcourir la ville, souvent en vélo, pour des livraisons. Ça le rendait dingue parfois, sans déconner. Il en était arrivé à voler ses vélos, en vrai, au bout de cinq cassés en une semaine. De toute manière, il n’était plus à une infraction près, et puis même s’il se faisait choppé, son alpha était flic alors… Il le ferait bien sortir de taule assez rapidement. Même s’il était bien du genre à le laisser croupire derrière les barreaux quelques heures pour lui donner une leçon. Malheureusement, c’était un peu trop tard pour ça. Anakin était un criminel dans l’âme, et sa condition de loup ne changerait pas grand-chose aux faits, malheureusement.

Heureusement, dans tout son contraire du coup, le brun avait quand même l’occasion de se faire des petits plaisirs. Du genre s’acheter un petit café chez Starbucks comme il l’avait toujours fait. Ou coucher avec Freyja, mais ça c’était encore autre chose. Et dans le dernier cas, clairement personne ne pouvait gâcher son plaisir. Petit défaut du premier, même si c’était bien la première fois que ça arrivait. On pouvait plus se balader dans la rue tranquille, sérieusement. Et le jeune loup n’avait pas vraiment vu le coup venir. Déjà parce qu’il n’était pas vraiment familiarisé avec ses nouveaux sens, mais aussi parce qu’il était concentré sur ce qu’il était en train de lire sur son téléphone. Son coloc qui lui disait qu’il rentrerait certainement pas parce que sa meilleure pote était vraiment mal. Une histoire de mort de maman, s’il avait tout comprit. Repose en paix la maman de la meilleure amie de Simon du coup, en théorie.

Enfin, tout ça pour dire qu’il regardait pas forcément où il allait, et du coup, quand il avait senti quelqu’un le heurter, et la totalité de son café à peine entamé lui tomber dessus, il pensait que c’était de sa faute. Et il allait même s’excuser. Si je vous jure c’est vrai ! Du moins jusqu’à ce qu’il relève le regard sur le personne qui avait gâchée son petit plaisir de la journée. Oh non. C’était ce petit con qui l’avait un peu trop cherché la dernière fois. Sans déconner ? On pouvait pas le laisser un peu tranquille ? Où étaient les membres du Cercle quand on avait besoin d’une plus grosse emmerde encore pour relativiser ? Va chier. « Qu’est-ce que tu veux microbe ? » Ouais, il était pas d’humeur, il était pas d’humeur, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise au juste ? C’était comme ça, et pas autrement. « J’ai rien à te vendre, dégage. » Politesse quand tu nous tiens. Ça existe pas tellement dans la rue la politesse. Et il allait clairement pas admettre qu’il avait arrêté de dealer comme ça hein, faut pas déconner non plus. C’était un bon meuteur, seule qualité qu’on pouvait clairement pas lui retirer. Et son charme naturel aussi d’ailleurs. Enfin, pas à cet instant, parce qu’il était clairement pas d’humeur, et remplit de café. La joie, les amis.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Luan Greyback
Children of the Moon
Luan Greyback
♦ Runes : 40
♦ Messages : 160
♦ Date d'inscription : 11/04/2018
♦ Everything and anything : Roublard, acerbe, sarcastique, frivole, changeant, solitaire inepte au sein de sa meute mais qui fait de son mieux pour se fondre dans la masse, criminel et cybercriminel de haut vol à la retraite, intelligent, logique, manipulateur, rusé, indépendant, débrouillard, opportuniste, intransigeant, allergique à la stupidité, agressif si on vient lui casser les couilles, ambiguë, joueur, renard jusqu'au bout des griffes...
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Can't stop messing around with you ♦ Sam 26 Mai - 20:08
Can't stop messing around with youLuan & Anakin« Microbe ? » railla le renard. « Aww, je croyais qu'on avait dépassé le stade des basses insultes depuis un bail. » En vérité, ils ne se connaissaient pas assez pour avoir passé n'importe quel stade. Il n'y avait que dans l'esprit retors de Luan qu'une rencontre houleuse et quelques autres à la volée suffisait à faire d'un type qui vous aimait relativement peu une vraie connaissance qu'il saluait avec plaisir. Oui, avec plaisir ! Un sourire retroussa ses lèvres fines. « Je note que tu me demandes ce que je veux et ça, c'est drôlement attentionné de ta part. Ça mériterait presque une caméra pour immortaliser le moment !»

Au lieu de, par exemple... le dégager de son chemin en usant de violence, Anakin se fendait même de l'informer que non, il n'avait rien à lui vendre. En grognant et avec une mauvaise humeur manifeste, mais c'était quand même un début de conversation. Exactement le genre de perche que Luan s'empressa de saisir à deux mains. « Pas de came sur toi ? Est-ce que tes vertus ne connaissent aucunes limites ? » répondit le jeune homme, ses yeux bruns étincelants. « Me dis pas que t'as raccroché. Ça t'ressemble pas. » A moins que ça ait un rapport avec cette nouvelle odeur lupine qui l'enveloppait ? Luan étendit ses sens. Rien à faire, la fragrance ne semblait pas venir de ses vêtements et donc d'un loup ou d'une louve qui se serait un peu trop frotté contre gueule de latino, nope c'était profond, ancré en lui et indissociable de sa désagréable petite personne.

Comme il le reluquait depuis environs trois secondes et que ça commençait à devenir bizarre, Luan relança les hostili – la conversation. « Et puis de toute façon, j'ai pas envie de causer business, j'suis pas client. Mais tu sais quoi Anakin ? Je dirais pas non à une petite conversation à cœur ouvert, rien que toi et moi. » Il le darda d'un regard étrécit, puis arbora sa plus belle mine concernée. « Regarde moi ça, t'es tout trempé. » Il fourra sa main dans sa poche, en tirant un petit paquet de mouchoirs. « Un kleenex pour t'essuyer ? »

Ça n'allait pas être de la tarte de démêler ce qui avait bien pu arriver à son interlocuteur forcé. C'est qu'Anakin n'était pas le type le plus sympa ni le plus causant des caniveaux dont ils étaient tous les deux issus. Cela dit, et pour sa défense, Luan n'avait aucune raison de le cuisiner. Vraiment aucune ! Il n'avait pas l'intention de nuire à Anakin, seulement de tuer le temps en assouvissant sa curiosité malsaine. Histoire de jauger la réaction qui allait suivre, le jeune homme hasarda, l'air de rien. « J'ai des potes qui t'ont vu arpenter la ville à vélo. » Au début, Luan avait été plongé dans des abîmes de perplexité par cette information balancée comme ça au détour d'un bonjour et de deux, trois nouvelles sans importances. Passé le rire qui avait immanquablement suivi, il s'était quand même demandé ce qui avait bien pu lui passer par la tête. « C'est une nouvelle mode de dealer à bicyclette ou t'as juste décidé de t'entretenir ? »

Ou ça avait un rapport avec le fait que le dealer soit actuellement à court de came...
©️️ 2981 12289 0


INDEPENDANT SHIT HUSTLER WHO RUNS WITH WOLVES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Can't stop messing around with you ♦ Lun 25 Juin - 17:52
Can’t stop messing around with youAnakin était facilement blasé ces derniers temps. On pouvait dire qu’il enchainait journées de merde sur journées de merde, alors forcément, ça n’aidait pas des masses. Et avec cette histoire de drogue, rien n’était arranger, clairement, surtout pas pour lui. Déjà ça le foutait dans la merde parce qu’il était un loup, ce qui en soit n’était pas vraiment cool. Mais en plus de ça, plusieurs personnes avaient déjà commencé à le soupçonner parce qu’il avait été dealer, quand il était encore un Terrestre. Mais c’était pas lui. Allez faire comprendre ça à des Créatures Obscures qui voulaient juste passer leur rage sur quelqu’un. Impossible. Du coup il se planquait, même s’il ne pouvait pas se permettre de ne pas sortir du tout de chez lui. Déjà, il n’avait pas envie de se taper h24 son colocataire à moitié dépressif, mais en plus de ça, il fallait qu’il continue à bosser s’il voulait encore avoir un toit sur la tête à la fin de la semaine. Du coup, soit il restait chez lui, et il était dans la merde, soit il sortait et il était tout autant dans la merde. Même si l’air New-Yorkais n’était clairement pas le plus sain du pays, le choix était vite fait. Il aimait pas être un ermite.

Sauf que forcément, il croisait des personnes qu’il n’avait pas envie de voir, comme ce petit… Il ne sait trop quoi, et il n’avait même pas envie de savoir, qu’il avait connu lors de son ancienne vie. « J’attendais pas de réponse à cette question. » Comme la plupart des phrases qu’Anakin allait sortir lors de cette conversation, ce serait forcément quelque chose de rhétorique. Il n’avait pas envie de parler, que ce soit avec Luan, ou avec n’importe qui d’autre d’ailleurs. Il avait juste envie de rentrer chez lui, se défoncer un peu, même si pour ça il avait dû s’acheter le double de sa consommation habituelle, et dormir comme une masse pendant les prochaines heures. Et puis, de toute manière, comme il venait de le dire, il avait rien à lui vendre, donc aucune bonne raison de continuer cette conversation vue que ça n’allait pas lui faire gagner de l’argent. Sauf qu’il était trop gentil et pas d’humeur à lui en coller une avant de se barrer. « Ouais, je suis devenu un enfant de cœur. Allez lâche moi. » D’une certaine façon, il n’était pas vraiment en train de mentir. Du moins si on transformait enfant de cœur par loup-garou un peu dans la merde de manière générale. Sans parler de Freyja et de ses problèmes d’argent. Son côté loup était bien assez emmerdant à lui tout seul.

Mais ce petit morveux avait vraiment décidé de le faire chier jusqu’au bout, il n’arrivait pas à s’en débarrasser. On aurait dit une puce qui s’accrochait à lui et qui appelait ses copines pour être certaine de l’empêcher de dormir jusqu’à ce que mort s’en suive. Bon la comparaison était peut-être un peu poussée, mais en soit, c’était le premier truc qui lui venait à l’esprit. « Qu’est-ce qu’il faut que je te dise pour que tu comprennes que je veux pas discuter avec toi ? » Encore moins quand il lançait le sujet du vélo. Son regard était devenu noir, et il essayait tant bien que mal de contrôler sa colère. C’était franchement pas quelque chose de facile, il faut bien l’avouer. Surtout depuis qu’il était devenu loup. La seule pensée qui arrivait à lui faire garder le contrôle était sa petite sœur. « C’est pas tes oignons. » Il n’allait clairement pas lui dire qu’il avait dû arrêté de dealer parce qu’il s’était fait mordre par un loup-garou et qu’il en était maintenant un. De toute façon, Luan ne le croirait certainement pas, vu qu’Anakin avait toujours cru qu’il était un Terrestre. Et il n’avait pas franchement pensée à humer son odeur pour se rendre compte qu’il avait bien caché son jeu ce petit con.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Can't stop messing around with you ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Can't stop messing around with you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Don't stop me now !
» FROST ҩ Nevertheless, we must stop trying to hide... I just can't.
» he's a one stop, got me hot, making my ugh pop - loxias
» Stop! Arrêtes-toi, montes le son et écoute!
» Stop Deporting Haitians and Support a Package of

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: