J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel]
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel]
Megan Karaïevski
♦ Autres comptes : //
♦ Runes : 20
♦ Messages : 74
♦ Date d'inscription : 11/04/2018
♦ Everything and anything : Anakin - Luan - Jules + Gabriel + Bastian
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Sam 21 Avr - 20:34
    Megan sortait du garage, la journée était finie. Une journée banale à vrai dire, aucun client qui s'insurge de la facture, personne dans la pattes pendant ses réparations. Au moins, elle n'était pas totalement exténuée. En partant, elle avait seulement quitté son vêtement de travail pour enfiler son sweat-shirt. Elle n'avait pas pris le temps de retirer l'intégralité du cambouis sur ses mains et il lui en restait aussi quelques traces sur le visage. Mais ce n'était pas le genre de choses qui la gênait. Elle ne se baladait pas dans la rue pour être attirante, Megan. Elle se déplaçait simplement. Elle avait une haine viscérale envers la plupart des hommes, alors s'il fallait qu'elle se recouvre de boue, de suie ou autres substances du même genre pour ne pas les avoir sur le dos, elle le ferait sans hésiter. Elle empruntait le pont de Brooklyn, à pied, pour rentrer chez elle, Glad' sur ses talons. Le mastiff américain la suivait bien sagement. Il était toujours sage, Glad'. Il contrebalançait le caractère impulsif et sauvage de sa maîtresse.

    Alors qu'elle avançait, elle reconnu un visage qui lui était familier. Elle se figea quelques instants. Gabriel. Il était un des assistants sociaux qui avait eu la charge de son dossier, et, de ses 6 à ses 18 ans, elle en avait eu plusieurs. Mais elle n'avait jamais eu un lien plus fort qu'avec lui, aucun qui n'avait pas autant tenu à la comprendre et à l'aider. Leur relation était littéralement explosive. A l'époque elle était encore une enfant, presque une adolescente, et on pouvait dire qu'elle en voulait à la Terre entière, assistant social compris. Bon, c'était toujours le cas, mais à cet âge-là, elle était sans cesse dans la confrontation, et Gabriel n'y avait pas échappé. Mais il n'avait pas cédé non plus. Ils s'étaient insulté bien des fois, et pas toujours en anglais, mais il avait réussi à percer une brèche dans la barrière que Megan avait solidement construite autour de son coeur. Alors quand il lui avait dit qu'il partait pour une autre affectation, un autre secteur, ça avait été le drame. Elle avait vécu ça comme un abandon. Il n'avait réussi qu'à grossir un peu les barrières que la brune mettait entre elle et les autres, parce que si on ne s'attache pas, alors on n'est pas déçu. Basique, non ?

    Sans doute aurait-elle dû passer son chemin et l'éviter, mais, elle n'était pas du genre raisonnable, Megan. Alors qu'il semblait regarder quelque chose par-dessus la rambarde du pont, elle s'accouda à côté de lui, Glad' toujours à ses côtés.

    -Ça a l'air d'aller. Aucun de tes nouveaux petits protégés n'a essayé de te tuer ? Ou un des anciens d'ailleurs. Parce que je les comprendrais, si c'était le cas.


    Ouais, Gabriel devait avoir l'habitude, le "bonjour" ce n'était pas réellement sa spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Lun 14 Mai - 20:08

J'aurais presque oublié ce que c'était de s'engueuler
 
Brooklyn avait toujours eu une place spécial dans son coeur. Il ne savait pas vraiment pourquoi mais Gabriel avait toujours aimé cette partie de New-York. Peut-être parce que c’était là qu’il avait atterrit de nombreuses fois quand les disputes à la maison se faisait trop nombreuses ou trop fortes. Le jeune Gabriel n’avait pas vraiment été un exemple de bon sens dans sa jeunesse et parfois cette constatation le faisait rire. Il passait ses journées à dire à des ados de bien se tenir, d’éviter les ennuies alors qu’il avait passé son adolescence à désobéir à ses parents et à prendre beaucoup de choses illégales. Jusqu’à ce qu’on lui remette les idées en place et qu’il se sorte les doigts des fesses (pour parler poliment). C’est à ce moment là que Gabriel avait commencé à voir combien il avait été détestable et les choses horribles qu’il avait pu dire à tout le monde. De temps en temps, il se demandait comment ses amis avaient pu le supporter pendant cette période.

Alors maintenant qu’il était de l’autre côté de la barrière, Gabriel s’en servait. Ses méthodes ne plaisaient pas à tout le monde parce qu’il allait facilement à la confrontation avec les gamins mais parfois il n’y avait que cela qui fonctionnait. Puis cela lui permettait aussi de remplir son vocabulaire d’insultes qu’il pourrait ressortir un jour où l’autre avec un autre gamin qui lui taperait trop sur le système. Parce que Gabriel avait beau aimer son boulot, parfois il pouvait manquer de patience. Surtout quand le gosse venait de passer 25 minutes à l’insulter parce qu’il lui avait annoncé qu’il était obligé de quitter son foyer pour un autre. Dans ces cas là, Gabriel commençait par un “Ta gueule” avant de continuer sur un “écoute moi bien petit con” et qui se terminait souvent par “c’est compris abrutit?”. Cela mettait les bases et après ça, les gamins finissaient par écouter ce qu’il avait à dire avant de s’insurger.

C’est pour une conversation comme celle-là que Gabriel se trouvait à Brooklyn. Il avait été voir un de ses petits protégés sur son lieu de travail non loin du pont et il avait fait un arrêt sur ce dernier. Il aimait bien la vue qu’il avait de ce pont. Il avait profité de l’occasion pour allumer une cigarette qu’il avait fumé tranquillement, accoudé à la rambarde. Alors qu’il venait de jeter le mégot (ce qui n’était pas écologique, il en était conscient) par dessus le pont, une voix qu’il connaissait retentit à ses oreilles. Un sourire en coin s’installa sur ses lèvres alors qu’il tournait la tête pour observer la jeune femme qui venait de le rejoindre. Megan. La jeune femme avait fait partie des premiers cas auxquels Gabriel avait été assignés. Et Megan avait été l’un de ses gamins pour lesquels Gabriel avait dû hausser le ton et employer les insultes. Mais Megan n’avait pas été en reste et il se souvenait de quelques noms d’oiseaux sortis en langues étrangères et qu’il ressortait de temps à autre dans certaines conversations houleuses.

- Bonjour à toi aussi Megan, lança-t-il alors qu’il reposait son regard sur le paysage qui se trouvait devant eux. Pour répondre à ta question, non. Enfin, y’en a qui ont essayé mais ils ont eu des soucis avec moi après. Je suis pas quelqu’un qui se laisse faire. Tu devrais le savoir, plaisanta le brun en regardant de nouveau la jeune femme.

Il mit une petite minutes avant de reprendre la parole.

- Comment ça va pour toi ? continua l’assistant social à l’intention de son ancienne protégée.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Megan Karaïevski
♦ Autres comptes : //
♦ Runes : 20
♦ Messages : 74
♦ Date d'inscription : 11/04/2018
♦ Everything and anything : Anakin - Luan - Jules + Gabriel + Bastian
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Dim 27 Mai - 13:38
    Il était calme, il était toujours calme dans les débuts de conversation, c'est après que ça dégénérait en général. Enfin, à l'époque, c'était comme ça que ça se passait. Peut-être que maintenant il avait gagné en patience. Après tout, elle faisait parti de ses premiers dossiers, ça elle l'avait bien compris. Ce serait mentir que de dire qu'elle ne serait pas un peu curieuse de savoir comment ça se passait avec les nouveaux, s'il était toujours le même ou s'il avait un peu changé. Quelque part, elle espérait qu'il n'ait pas changé, parce que c'est ça qu'elle aimait chez lui, les échanges, aussi vifs soient-ils. Avec d'autres assistants sociaux, ils avaient passés les rendez-vous à seulement se regarder dans le blanc des yeux, parce qu'elle avait décidé de ne pas décrocher un mot. Megan n'avait clairement jamais été une enfant facile, ni avec Gabriel, ni avec les autres. Elle pouvait aisément le reconnaître, mais elle ne regrettait rien pour autant. Leur métier n'était peut-être pas facile, mais sa situation non plus et elle avait décidé de le faire payer à la terre entière, à l'époque. Maintenant, elle était peut-être un peu moins pleine de colère à l'égard du monde, elle avait su la canaliser sur les bonnes personnes, disons.

    -Je le sais. Mais j'en connais d'autres qui ne se laissent pas faire non plus et parfois le nombre change tout.


    En arrivant, elle l'avait vu balancer un mégot par-dessus le pont. Elle n'hésita pas longtemps avant de demander.

    -T'en aurais pas une pour moi ?


    Elle avait arrêté, parce que ça coûtait une blinde et qu'elle n'avait pas vraiment les moyens. Mais pouvoir en griller une de temps en temps lui faisait du bien. Enfin c'était l'impression qu'elle avait en tout cas.

    -Moi ? Ça t'intéresse vraiment ?


    Il aurait beau lui dire et lui répéter qu'il ne l'avait abandonné, c'était tout de même ce que ressentait Megan et rancunière qu'elle était, elle n'était pas prête de passer l'éponge. Gabriel n'avait définitivement pas choisi le métier le plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Lun 11 Juin - 21:42

J'aurais presque oublié ce que c'était de s'engueuler
 
Megan avait été un des premiers cas que Gabriel avait eu en charge lorsqu’il avait commencé son métier d’assistant social. Pas le plus facile des dossiers pour un gamin de 21 ans qui venait de commencer dans le métier. Mais du fait de sa dizaine d’années de différence avec Megan, les choses s’étaient plutôt bien goupillées. Peut-être pas de la plus calme des façons, il le reconnaît. Les noms d’oiseaux et les élévations de voix avaient été nombreux, peut-être un peu trop au goût de certain de ses collègues mais Gabriel avait sû apprivoiser la gamine qu’était Megan à l’époque et il en était pas peu fier. Même s’il avait tout gâché lorsqu’il avait été muté dans un autre secteur. Changer de secteur voulait dire qu’il ne pouvait plus s’occuper des mêmes cas et Gabriel avait dû passer la main en ce qui concernait Megan. Cela ne l’avait pas empêché de garder un oeil sur la jeune femme et de la revoir de temps en temps. Même si les premières fois n’avaient pas été concluantes. C’est avec ces souvenirs que Gabriel revint à la réalité alors que la jeune femme venait d’ouvrir la bouche pour prononcer quelques mots.

- T’as pas tort, répondit le jeune homme en posant son regard sur le chien de la brun et sur la brune elle même quelques dixième de secondes après. Mais bon, j’suis assez doué pour éviter de donner envie à beaucoup de gens de me faire la peau.

La dernière phrase avait été dite avec un ton amusée mais il espérait vraiment que personne ne ferait front pour lui casser la tronche. Parce que dans ce cas là, Gabriel ne donnait pas très cher de sa peau. Que ce soit pour les gens de son boulot ou pour les autres….

Un sourcil se haussa sur son front et il regarda la jeune femme quelques secondes avant de ressortir son paquet de cigarette pour en tendre une à la jeune femme. Ce n’était pas très professionnel mais comme elle passait son temps à lui répéter qu’il ne s’occupait plus d’elle, il avait une excuse. Il en prit d’ailleurs une avant de l’allumer et de passer le briquet à Megan, le sourcil toujours hausser sur son front. Il ne prononça pas un mot, préférant se taire pour éviter de s’en prendre plein les dents. Ce qui ne tarda pas à arriver sans qu’il ne fasse de remarque sur la clope.

- Non, je te demande parce que j’en m’en contre fou Megan. C’était juste pour être poli, lança-t-il avec un ton qui ne pouvait pas tromper la jeune femme sur la fausseté de ses paroles. Alors ? rajouta-t-il après quelques secondes à tirer sur le filtre de sa cigarette.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Megan Karaïevski
♦ Autres comptes : //
♦ Runes : 20
♦ Messages : 74
♦ Date d'inscription : 11/04/2018
♦ Everything and anything : Anakin - Luan - Jules + Gabriel + Bastian
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Sam 23 Juin - 16:54
    Megan haussa doucement les épaules alors qu'il semblait se vanter d'être capable de faire en sorte que tout le monde n'ait pas envie de le tuer au même moment. Quand il changeait de secteurs, sans doute tous ses cas abandonnés pouvaient-ils s'unir, non ? Seulement, pour cela, il faudrait déjà qu'ils se connaissent. Elle eut un léger soupire en y pensant. Les gamins comme elle, ils étaient trop solitaires pour décider de faire équipe, pour quelques raisons que ce soit.

    -Disons qu'il vaut mieux pour toi que ceux qui en ont envie ne se rencontre jamais.


    Elle lui demanda presque poliment une cigarette, et il lui donna. A vrai dire, le connaissant, Megan avait eu quelque secondes de doute. Il aurait pu lui répliquer que c'était mauvais pour elle, mais visible il préféra s'abstenir. Peut-être qu'il voulait éviter que le ton monte, ou bien juste lui faire plaisir.

    -Merci.

    Elle avait murmuré du bout des lèvres avant de prendre le briquet pour allumer la clope en question. Elle en prit une bouffée, fermant les yeux pour savourer ce moment. Elle avait peu l'occasion de fumer mais aujourd'hui ça lui faisait clairement du bien. Elle haussa de nouveau les épaules alors qu'il s'exaspérait sur le fait qu'elle doute de son véritable intérêt pour sa vie. Elle était mauvaise avec lui, Megan. Du haut de ses 23 ans, elle aurait pu être assez grande et mature pour passer sur le sentiment d'abandon et en profiter pour le voir davantage et rattraper le manque qu'elle avait ressenti plus jeune. Mais non, la seule façon qu'elle avait de s'exprimer c'était la violence, la rancune et la colère. On ne lui avait jamais rien appris d'autre.

    -Ça ne va pas, si tu veux tout savoir.


    Et elle tira une nouvelle fois sur sa cigarette. Megan n'était pas une menteuse, loin de là. Cela dit, elle n'était pas prête à s'ouvrir non plus.

    -Mais on a tous nos problèmes.


    La clope dans la main droite, elle passa sa main gauche dans ses cheveux emmêlés de la journée de travail.

    -Tu as toujours beaucoup de travail ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ Dim 1 Juil - 20:48

J'aurais presque oublié ce que c'était de s'engueuler
 
Les paroles de Megan ne pouvaient pas être plus vraies. Il serait peut-être mieux que les gamins dont il s’était occupé ne se rencontre pas. Enfin que certains gamins ne se rencontre pas tout court. Cela signifierait sûrement sa perte. Parce que certains dossiers dont il s’était occupé ses dix dernières années étaient plus que compliqués et que s’il prenait des nouvelles maintenant, les choses tourneraient au vinaigre. C’était un peu le quotidien de tous les assistants sociaux. Ils n’étaient pas vraiment appréciés pour leur travail. Cela ne dérangeait pas Gabriel parce qu’il s’en était accommodé et que son métier lui plaisait malgré tout, mais certain de ses collègues avaient plus de mal. Malgré les années d’expérience qu’ils avaient au compteur.

- Quelle pessimiste tu fais, plaisanta le brun alors qu’il partageait tout de même la même pensée que la jeune femme. Et puis, je suis bon pour éviter les combats.

Ok, plus mensongé tu meurs, pensa Gabriel qui avait encore des bleus de la dernière bagarre à laquelle il avait participé. Enfin, la dernière ne pouvait pas être définie clairement comme une bataille puisqu’il s’était retrouvé devant un truc qui n’avait rien d’humain et qui avait essayé de le tuer. Mais ça, Megan n’avait pas besoin de le savoir. C’était même hors de question qu’elle sache quoi que ce soit en rapport avec cette histoire. Il avait déjà du mal à assimiler tout ce que Jules lui avait avouer alors Megan ? Nop, sans façon. Elle avait déjà bien assez à gérer comme ça. Surtout que la brune venait de lui dire que ça n’allait pas. Et d'ajouter à demi-mot que cela ne le regardait pas. Gabriel le savait, Megan lui ne voulait. Seulement, les choses étant ce qu’elles sont, il n’avait pas vraiment eu le choix de passer la main. Cela lui avait fait mal au coeur, pour plein de raison mais il n’avait pas pu faire autrement.

- Malgré ce que tu peux scander depuis que j’ai changé de secteur, si tu as besoin d’en discuter, je suis là, lança l’assistant social en tirant longuement sur sa clope après avoir réfléchi à ce qu’il allait ajouter.

Un haussement d’épaules répondit à la dernière question de Megan. Tout était relatif dans son métier. Il y aurait toujours des parents abusifs, des situations merdiques, c’était simplement par période. Et en ce moment, les dossiers s’accumulaient sur son bureau comme toujours à cette période depuis qu’il avait commencé.

- Toujours. Les parents ne s’arrêtent pas d’être des connards et les enfants d’être des victimes du système pour que j’arrive à prendre des vacances, plaisanta à demi Gabriel en tirant de nouveau sur le filtre de sa cigarette. Et toi ? Ton boulot te plaît toujours ?

Autant prendre des informations plus conventionnelles, c’était toujours ça de pris avec Megan.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
J'aurais presque oublié comment c'était de s'engueuler [Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Comment contrer un mumak?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» COMMENT LA FRAUDE POURRAIT ETRE ACCOMPLIE?:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: