After work drinks || MAIA
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
After work drinks || MAIA
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: After work drinks || MAIA ♦ Lun 16 Avr - 18:14
After work drinksMaia & ZaneIl y avait des soirs où après le boulot, je m'accordais d'aller boire un verre. Une occupation relativement peu courante à cause de mon rôle d'Alpha et de patron de garage, mais qui me permettait justement de pouvoir me détacher de toute cette pression que mon rôle m'imposait. Et comme à chaque fois que je m'autorisais ce petit luxe, je me rendais au Hunter's Moon. Un bar qui était réservé à mes congénères, et même si je n'avais rien contre les Terrestres, cela faisait du bien le contact avec d'autres créatures comme moi. C'était un peu, une façon à moi, de me rappeler l'époque où je vivais au Canada au sein du large meute. Je n'avais pas pris de moyen de transport, non que je comptais m'enivrais, c'était une chose bien dure pour un loup-garou, mais parce que l'air nocturne était plaisant. Moins dans cette jungle urbaine que dans mes forêts natales, mais néanmoins plus apaisant que le confinement subi toute la journée au sein de mon garage.

Quand j'arrivais finalement au bar, je constatais qu'il n'était pas encore vraiment bondé, en même temps, il s'agissait d'un soir de semaine. Je me dirigeais vers le comptoir pour commander une bière, constatant que derrière celui-ci se trouvait Maïa. Je lui offrais un léger signe de tête, et un sourire discret alors qu'elle servait quelques clients. Je savais être patient et attendre mon tour tranquillement. J'avais eu l'occasion de rencontrer la jeune louve quand j'avais été me présenter à la meute de Luke Garroway, l'ancien chasseur d'ombres. Elle était son bras droit, et j'avais su discerné tout de suite les raisons. Elle ne semblait pas être du genre à laisser quiconque lui marcher sur les pieds, une qualité appréciable, tout en semblant loyal à son alpha. Elle était différente de Liam, mais semblait tout aussi efficace.

Je prenais place sur un des hauts tabourets, jetant un coup d'œil aux alentours, sans aller jusqu'à dévisager les gens, je regardais les quelques visages se trouvant dans les parages afin de savoir si je ne connaissais personne. Je pouvais me montrer par moment particulièrement maladroit sans le vouloir, juste parce que les conventions sociales m'échappaient par moment. Je sortais mon portable, et le consultais, mais sans vraiment grande attention. Liam avait insisté pour que j'en aie un, pour être joignable en permanence, mais je n'étais pas amateur de technologie comme pouvait l'être certains jeunes de ma génération. J'envoyais un message rapide à mon bêta pour lui signaler que je prenais la soirée pour moi et de ne pas s'inquiéter de ne pas me voir rentrer directement à la maison. Je rangeais tout juste mon portable dans ma poche quand la jeune Maïa s'approcha de moi. - Hey, ca va ? Je la saluais avant de laisser mon regard glissait sur la carte. - Je te prendrais une Blue Moon, s'il te plaît. Et non ce n'était pas en raison de son nom que j'avais une préférence pour cette bière, mais pour sa saveur, même si l'ironie ne m'échappait pas.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Maia Roberts
Children of the Moon
avatar
♦ Autres comptes : willow, breanna et cara
♦ Runes : 54
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Ven 20 Avr - 6:32
Afterwork drinksMaia & ZaneUne journée comme tant d’autres, alors que le réveil me faisait pratiquement sursauter du lit. Quoi? Il était déjà 10h? Mais pourquoi est-ce que le temps passe aussi vite? On dirait que je venais à peine de poser ma tête sur l’oreiller, après être rentrée du boulot. Visiblement, ce n’était qu’une impression. Le temps ne mentait jamais. Je devais me lever, me faire un peu de café et vaquer à mes occupations habituelles. Je commençais le tout par un petit moment devant l’ordinateur, à écouter les nouvelles et à lire mes messages. Rien de bien intéressant, quoique les titres de quelques sites internet pourraient donner la chair de poule à n’importe quel terrestre. Des corps retrouvés, vidés de leur sang, sans explication concrète. Facile de deviner le coupable. Un vampire. Ça, ou alors des membres du Cercle qui continuent de sévir. Mais les réalités du Monde Obscur échappaient à la plupart des habitants de New York … et du reste du monde terrestre. Il n’y avait que nous, pour faire de telles suppositions. À vrai dire, c’était aussi bien comme ça. Je n’imagine pas le choc qu’ils auraient, les pauvres, en découvrant toutes les horreurs commises par tout le monde, y compris les chasseurs d’ombres. Déjà, avec cette drogue qui courrait les rues, il y avait de plus en plus d’humains paranos. De passer d’un nombre tout de même assez contrôlé et le comparer à la planète entière, alors là, autant dire qu’on nous foutrait en prison, ou dans un zoo, comme attraction de cirque.

Non. Il ne fallait pas que je me mette à réfléchir à ce genre de choses. J’avais des trucs à faire, des révisions pour un prochain examen en ligne. Je devais impérativement garder un horaire du temps plus strict. C’est avec cette nouvelle détermination que je mis un terme au déjeuner, avant d’ouvrir livres et notes. Je plongeais ainsi dans mes études pendant presque tout le reste de ma journée, si ce n’était des pauses pour manger à midi, puis, le soir, me préparer afin de sortir pour le travail. J’étais de remplacement, ce soir, ce qui n’était pas plus mal, puisque sinon, je tournerais en rond dans l’appartement. Pas qu’aller au Jade Wolf me dégoute, mais je savais pertinemment qu’à force d’y passer la plupart de mon temps libre, je finissais par procrastiner que je ferais mes devoirs le lendemain. En revanche, je n’étais pas non plus du genre à passer des journées dans la solitude de mon appartement. J’aimais être en bonne compagnie, même si dans mon cas, cela se résumait à la meute. Je me sentais à ma place parmi les loups, j’avais trouvé la vraie définition derrière le mot ‘famille’. Des gens aimants, des gens présents … pas comme mes parents, qui d’ailleurs, n’ont plus jamais pris de mes nouvelles.

Une soirée moins bruyante, ce qui me donnait la chance de ne pas me prendre la tête, et de ne pas trop afficher un masque de la barmaid typique. Oui, dès qu’il y avait des néphilims aux alentours, je me renfrognais. Mais aujourd’hui, il s’agissait surtout des clients habituels. Je pouvais donc me détendre et ne pas trop m’accrocher à mes pensées négatives pour justement avoir l’air très distante avec les gens près du bar. Occupée, à faire le ménage des bouteilles, je me retournais pour accueillir ces visages si familiers, pour la plupart des loups, avant de remarquer la présence de Zane. Oh, je me rappelais parfaitement lui. Comment oublier un alpha étant venu demander l’autorisation à Luke de s’installer à New York? Ce n’est pas du tout le genre de certains membres de la meute, en fait. Je suis sûre et certaine que quelques-uns ne désireraient qu’une chose; prendre le contrôle de la meute. Les méthodes de Luke ne plaisaient pas à tous, c’est vrai, mais étant le chef, ils n’avaient pas d’autre choix que de se la fermer et obéir. Ils devraient certainement prendre exemple sur Zane, à qui je répondais avec un grand sourire, en le voyant s’approcher du bar. Je n’eus, cependant, pas la chance de le servir tout de suite, vu qu’un autre client demanda que je le serve. Je le laissais donc prendre place, le temps de préparer deux shooters à un duo de jeunes loups, avant de me rediriger vers lui. « Ça ne pourrait aller mieux, merci. Et toi? » Oui, je le tutoyais, et alors? Ce n’est pas comme si les alphas sont de la royauté. Il fallait les respecter, oui, mais pas se mettre à genou. Ces temps-là étaient révolus depuis bien longtemps, et ce, mêmes pour les gens de notre espèce. « Un Blue Moon, j’t’apporte ça tout de suite! » Et, sur ce, je fis demi-tour pour aller chercher une bouteille fraîche dans le frigo. Bon, en temps normal, je devrais le servir dans un verre. Mais sérieusement, depuis quand est-ce qu’on avait besoin de tant de chichis. Je préférais nettement boire ainsi, et je me doutais qu’il serait du même avis. Je déposais donc le Blue Moon devant lui, et vu qu’il n’y avait pas d’autres commandes, je restais, question de faire la conversation. « Journée chargée au garage, aujourd’hui? » Bah quoi, il n’y avait pas meilleur sujet d’introduction!
© Crimson Day


i'm proud to be
a child of the moon
in a pack lies strength, loyalty and unity.
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Dim 6 Mai - 14:25
After work drinksMaia & ZaneLa jeune louve s'approche bientôt de moi pour prendre en charge ma commande, je la salue et lui demande comment elle va, elle me répond avant de me tourner la question. Je lui offre un sourire avant de lui répondre que ca va bien pour moi également. J'ai quelques petits soucis dans mon quotidien comme tout le monde, mais mon rôle d'Alpha me garde bien de me confier des problèmes d'autorité que je peux rencontrer avec certains membres de ma meute. Ce n'est pas que je ne fais pas confiance à la jeune femme, ou que j'estime qu'elle est une menace potentielle. C'est juste la façon dont j'ai appris à faire les choses. L'Alpha se doit de prendre sur lui, et éviter de trop s'épancher. Par moment, je ne nie pas que je me repose sur Liam, mais même avec lui, j'ai du mal à m'ouvrir. Le problème, c'est que la seule personne avec qui j'ai pu m'ouvrir un tant soit peu est celle qui me cause quelques soucis actuellement. Je me contente donc d'une réponse basique avant de commander une de mes bières favorites.

Je la remerciais alors qu'elle me tendait la bière, parce que je n'étais rien si ce n'était pas poli. Je savais que certains alphas considéraient comme un dû d'être servi. Ca n'avait jamais été mon cas. Mon rôle d'Alpha selon moi m'instaurait d'un rôle de protecteur vis-à-vis de la meute et non d'un pouvoir quelconque. C'était néanmoins relativement plus simple pour moi de ne pas avoir à garder mon statut avec quelqu'un extérieure à la meute. Je devais poser des barrières au mien pour leur propre bien et cela n'allait pas toujours aisément pour la raison que je n'étais pas toujours certain de mériter de prendre ses décisions. J'avais été trop jeune, et pas assez sage quand le rôle m'avait été donné. Je remerciais tous les jours d'avoir eu Liam a mes côtés pour me guider et m'aider dans cette transition délicate. Mais malgré toute la volonté du monde mon bras droit ne pouvait à lui seul guérir toutes les insécurités qui pouvaient me ronger par moment, ou même pouvoir résoudre des dilemmes dont je ne lui faisais guère part.

- Oui, mais c'est toujours bon pour les affaires d'avoir plus de clients que pas assez. Je répondais avec un sourire tranquille à sa question. Mon garage n'avait jamais pâti d'un manque à gagner. Peut-être parce que malgré les prix exorbitants de certains de mes concurrents, je faisais en sorte de pratiquer des tarifs corrects qui permettait de maintenir le niveau à flot et pouvoir payer grassement mes employés. Je ne faisais peut-être pas d'énorme bénéfice personnel, mais cela servait à ma meute et mes quelques employés terrestres et c'était ce qui m'importait. - Même si cela m'oblige à faire plus de paperasse que de réparation comme j'aimerais. Je n'étais pas l'homme le plus patient du monde et le côté administratif n'était pas du tout le genre de chose que j'appréciais. Néanmoins, c'était une tâche inévitable à laquelle je m'employais sans trop broncher. Il m'arrivait cependant de donner une part du travail à Liam, qui s'il n'en était pas friand non plus, appréciait la tâche reposante. Si j'avais ouvert ce garage autre que comme base pour ma meute, c'était aussi et surtout parce que j'aimais réparer les voitures.

- Le bar n'a pas l'air très rempli ... Tu ne t'ennuies pas trop ? Je ne la connaissais pas assez pour savoir quel genre de personne elle était, mais les loups en général aimait bien l'action qui leur permettait de laisser le surplus d'énergie de l'animal en eux de se dépenser. Ou en tous les cas, la plupart des loups que j'avais rencontrés dans ma jeunesse. Les choses étaient probablement différentes ici. La plupart n'était même pas des loups de naissance comme moi, mais transformait sans le moindre choix par la vie.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Maia Roberts
Children of the Moon
avatar
♦ Autres comptes : willow, breanna et cara
♦ Runes : 54
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Jeu 17 Mai - 5:45
Afterwork drinksMaia & ZaneJe l’avoue, je pris du temps avant de complètement accepter ma présence dans la meute. En fait, à mes débuts auprès de Luke et les autres, je jouais les discrètes, ne parlait que lorsqu’on me l’indiquait. Il ne faut pas blâmer les autres loups, ils ne sont coupables de rien. C’était juste mo, ma difficulté à me laisser guider par un Alpha et à faire parti d’un groupe de gens adoptant presque le rôle de frères. Là où le bas blesse, justement, car ma relation avec mon vrai frère fut des pires. J’avais grandi dans un environnement où mes parents m’ignoraient, alors que j’essayais de les avertir que mon frère me frappait jour après jour, me blessais. Pour moi, donc, l’image d’une famille unie, de membres toujours présents et attentifs à tes sautes d’humeurs, bah, je ne savais pas vraiment comment jongler avec ça. Les premières semaines, je me souviens avoir répondus beaucoup trop sarcastiquement à un des membres de la meute, simplement parce qu’il avait remarqué ma fatigue et me conseillait d’aller faire une sieste. Bordel, même ma mère ne me disait pas ce genre de trucs. M’enfin, je ne pouvais me baser sur un passé horrible pour me guider à travers les diverses relations du présent et futur. Peu à peu, je fis tomber les murs que j’avais érigé, me rapprochant sans vraiment le vouloir, du poste de second, dans la meute.

Pourtant, jouer les sous-chefs, ça ne payait mes factures. Je n’avais d’autre choix que de travailler. Ce soir comme tant d’autres, j’étais de service au Hunter’s Moon. Heureusement, les clients ne pullulaient pas, puisqu’on se trouvait en plein milieu de la semaine. Je servis les habituels, ceux et celles venant toujours faire un tour après leur boulot. Je fus surprise, en revanche, de voir Zane, le nouvel alpha du coin. Lui avait-on conseillé l’endroit? En tout cas ici, il verrait toutes les créatures obscures habitant New York. Et puis ça me permettrait d’avoir un peu de compagnie, à la place de continuer à faire le ménage alors que je n’en étais qu’au quart de ma soirée. Petite discussion banale en guise d’introduction, ce qui ne me dérangeait pas du tout, au contraire. Je préférais nettement sentir un air de normalité dans le monde si étrange dans lequel on vit. Ça me permet de ne pas passer la plupart du temps à réfléchir un peu trop longuement sur des sujets particulièrement personnels. Ainsi, je pris sa commande, la prépara, et vint lui donner sa bière. Un petit merci, toujours fort agréable, si l’on repenser à certains loups sans meute qui font irruption ici sans jamais faire preuve de politesse envers les serveuses ou moi.

« C’est sûr! Pas de clients, c’est toujours mauvais signe pour une entreprise. Donc j’imagine que tu souhaites avoir des journées remplies, non le contraire. » Bien que j’aime servir ici, je devais avouer; les soirées calmes m’allaient parfaitement. Serait-ce parce que sous le coup du stress, je me sens paniquée et perdre le contrôle, surtout lorsque la nuit de pleine lune s’approche? Oui, c’est possible. Mais je n’en parlais pas à Luke. Il avait déjà assez de problèmes comme ça, et puis sa fille était dans les parages. Il s’inquiétait constamment pour elle, et les quelques fois où je voulus lui poser quelques questions, il me dit devoir partir pour le boulot ou aller voir Clary. Heureusement, l’Alpha ne traînait jamais longtemps sur le sujet des néphilims, car il savait que j’avais du mal avec eux. « Ça, je ne t’envie pas du tout. Il y a déjà assez de trucs à faire quand il faut commander, une fois par semaine, et rien que ça, c’est un horrible moment à passer. » Lorsque je le pouvais, je filais ce boulot à une des autres filles, prétextant devoir appeler quelqu’un. Le pire, c’est que ça marchait à tous les coups.

« Non, c’est vrai. Mais on est en plein milieu de la semaine, et il y a certaines personnes qui préfèrent ne faire la fête que lorsqu’ils ont congé le lendemain. » Je rigolais, imaginant les pires cas qu’on pouvait voir, par ici. Des terrestres, dans plusieurs cas, ce qui rendait la situation encore plus drôle. Ah, si seulement l’alcool leur permettait de voir le monde obscur. Vous imaginez? Pas de risque qu’ils se souviennent ou qu’on les prenne au sérieux, avec le nombre de verres qu’ils ont bu. « Et je dois l’avouer, je ne m’en plains pas. Je poursuis mes études, et j’ai besoin de soirées tranquilles pour ne pas rentrer chez moi trop fatiguée. » Regagner le temps que je perdis, à cause de Kyle, de son geste, de ma première transformation, de la panique et l’incompréhension. Il me fallait retrouver un peu d’équilibre dans ma vie.
© Crimson Day


i'm proud to be
a child of the moon
in a pack lies strength, loyalty and unity.
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Dim 3 Juin - 12:46
After work drinksMaia & ZaneLa jeune femme me demandait des nouvelles du garage que je lui donnais avec un sourire aux lèvres. Rien de bien excessif, mais néanmoins poli et intéressé par la conversation. Je n'étais guère hostile aux autres loups quand ils ne faisaient pas partie de ma meute. Je pensais qu'il était toujours nécessaire que de garder des rapports cordiaux. Nous ne savions pas à quoi nous pouvions faire face, et une aide pouvait être toujours la bienvenue en cas de crise. Même si la meute de Lucian était très certainement une meute qui ne voyait pas souvent le répit. Les rumeurs couraient dans le monde obscur, et nous savions tous plus ou moins, l'attachement de l'Alpha pour sa fille adoptive. Une néphilim et pas n'importe laquelle. La fille de Valentin. Celui qui avait voulu détruire les créatures dans notre genre.

Alors qu'elle me demandait des nouvelles du garage, je lui répondais avec le même ton sympathique qu'elle. Ca faisait du bien de ne pas avoir à jouer le rôle de l'Alpha, de faire la police pour faire régner l'ordre. J'étais encore bien malgré moi marqué par la contrariété dû à un certain renard et une des employés de mon garage. Je préférais ronger mon frein silencieusement néanmoins. C'était un peu mon réflexe par défaut. Mais les choses étaient plus compliquées que de ne pas avoir su instaurer l'autorité nécessaire pour protéger Luan de lui-même. C'était la peur encore bien palpable de le voir prendre de tel risque et de le perdre qui résonnait encore au fond de ma poitrine. Je savais qu'en tant qu'Alpha, je n'étais pas supposé faire de différences entre les membres de ma meute, mais je ne pouvais nier l'affection toute particulière que j'avais développée à l'égard du jeune homme. Évidemment, j'avais aussi beaucoup d'affections pour les autres. Liam était ce qui se rapprochais de plus près d'un meilleur ami, et il y avait Illyana, qui partagé le même sang que moi. Mais le cas du renard était plus compliqué. Je préférais prendre une gorgée de ma bière et écouter la jeune femme plutôt que de m'appesantir sur tout cela. La contrariété n'était guère une couleur qui me sciait au teint. Même si j'étais plutôt un alpha relativement tranquille, j'avais quelques accès de colère sous le coup de la peur qu'il fallait mieux ne pas subir.

- Je dois avouer que je me repose beaucoup sur mon bras droit pour la paperasse, il est moins réticent que moi ... Et heureusement que j'avais Liam pour m'épauler également au garage sans lui, je pense que les affaires ne marcheraient peut-être pas si bien, je n'étais pas un homme d'affaire très doué même si j'aimais mon travail. Le garage lui reviendrait sans le moindre doute si il devait m'arriver quelque chose. Il le méritait amplement. Nous abordions le sujet du peu de monde dans le bar, et elle marquait un point. En même temps, cela m'arrangeait, je n'étais pas vraiment un adepte des foules. Je venais juste pour boire un verre, et pas vraiment pour faire la causette à droite et à gauche. Pour savourer juste un instant tranquillement avant de retrouver la cacophonie de la maison ou une bonne partie de ma meute logée. Je les adorais, mais je ne pouvais nier qu'il était rare de pouvoir un instant de tranquillité dans ses conditions. Elle m'apprenait continuer ses études, un détail que j'ignorais sur elle, mais en même temps, nous n'avions pas eu loisir de beaucoup discuter lors de nos précédentes rencontres.

- Je peux comprendre le besoin d'un peu de répit de temps en temps ... Je laissais un léger rire amusé franchir mes lèvres, rien de bien grandiose. Juste une marque d'affection alors que je ne pouvais que penser à ma meute et sa tendance à ne pas me laisser beaucoup de répit quand ils étaient tous rassemblés sous le même toit. - Tu fais des études de quoi ? Une question me brûlait les lèvres, mais je savais qu'elle pourrait être mal interprété ou peut être même prise comme un affront à son alpha, ou elle-même. C'était peut-être parce que je trouvais naturel d'assumer financièrement tous les besoins de ma meute, mais je devais admettre que je les laisserais plutôt prendre le temps d'étudier, quitte à payer pour eux leurs études que de les envoyer bosser. Mais selon les meutes, les dynamiques variées et je n'avais pas l'intention d'entrer en conflit juste pour un mot maladroit. - Ce n'est pas trop dur de concilier, le travail et les études ?
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Maia Roberts
Children of the Moon
avatar
♦ Autres comptes : willow, breanna et cara
♦ Runes : 54
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Mer 27 Juin - 6:18
Afterwork drinksMaia & ZanePapoter avec Zane pourrait être vu comme une manière de bâtir des ponts plus solides entres meutes. En soit, cela n’était jamais de refus, que d’avoir une bonne entente avec un autre alpha et les siens, car vu l’état des choses, avec Valentin, le Cercle et les démons, régner en nombre serait une très bonne stratégie. Faire affaire avec les vampires, en dernier cas, est envisageable, mais je me doute que cette relation évolue réellement. Une perspective plus critique, certes, mais à quoi d’autre devrait-on s’attendre de ma part? Je n’ai certainement pas le regard le plus optimiste, je pointe un peu trop souvent du doigt ce qui ne va pas, plutôt que d’aider à trouver des solutions. En tenant compte de tout ce qui fait de ma propre personne quelqu’un de pas très approchable, du moins pas souvent, je me demande encore pourquoi Luke m’a choisie comme second. Il en avait d’autres, des membres prêts à assumer ce rôle. Des fins stratèges, pour certains, et d’autres ayant de vastes connaissances sur l’Histoire du Monde Obscur. Je n’avais cependant pas assez de cran pour lui poser la question. Je ne voulais pas qu’il prenne ça mal, car ne n’est pas comme si ce poste me déplaît. Je ne me sentais pas nécessairement avoir l’âme d’un leader, voilà tout. Seul le temps saurait me prouver ma juste valeur.

Cela faisait un bien fou que de faire la conversation à quelqu’un n’ayant pas nécessairement connaissance de mon passé, ou de mes problèmes personnels. On pouvait discuter du boulot, ou du bien-être de gens que l’on affectionne, sans pour autant en dire trop sur notre vie. L’avantage, justement, de travailler dans un bar. Ici, les clients cherchent à boire et parler de leurs problèmes. Certains croient qu’en faisant ça, ils les oublieraient, ou alors qu’on leur trouverait une solution. Me concentrer sur mes cocktails, sur le ménage ou même sur les gens assis au comptoir me donnait enfin la chance de ne pas rester seule, à me questionner sur ma vie, en ce moment. Ne sachant pas s’il me fallait parler de mes études ou non à Luke, de mon désir de les poursuivre peut-être dans un autre État. Je ne remplirais certainement pas mon rôle de bras droit si je suis à des kilomètres de distances. Parfois, je me disais qu’il me valait mieux oublier ces conneries, qu’un diplôme n’est qu’un bout de papier signé. Cependant, l’ancienne Maia refait surface, de temps à autre, pour me rappeler qu’il s’agissait d’un rêve de jeunesse, une passion que je n’avais pas pu explorer, vu l’attaque de Kyle et ma soudaine affliction. Comment me retrouver seule et perdue, au New-Jersey, sans la moindre explication de ce qui m’arrive, et mener une vie normale? Impossible.  

« J’imagine que c’est pour ça qu’on existe. J’veux dire, pas nécessairement pour la paperasse, mais pour aider l’alpha. » Preuve que je n’en savais pas grand-chose, sur la hiérarchie chez les loups. Ne passant pas assez de temps là-dessus, apprivoisant d’abord et avant tout la transformation et le contrôle. Une phase assez difficile, surtout vu ma réticence, les premiers jours. Luke a eu, de la patience! Je ne suis pas de tout repos, je ne l’ai jamais été, en fait. Plus têtue que moi, je crois qu’il n’y en a pas. Je me souviens encore de la soirée que Luke m’a retrouvée. Perdue, refusant encore de croire ce qui m’arrivait. C’est lui qui m’a poussé à passer outre les détails, et à surpasser mes peurs. « À vrai dire, je ne connais pas encore tout de la vie de loups. Je n’ai certainement pas choisi cette vie. » On pourrait facilement le deviner, rien qu’à ma cicatrice sur mon cou. Des détails sur lesquels je préférais ne pas m’éterniser, préférant parler du manque de clientèle, ce soir, d’un besoin flagrant de répit, chose qu’il approuva, et allant même jusqu’à lui avouer le fait que j’étudiais. À croire que lorsque je me mettais à discuter, j’en oubliais mes plans initiaux. « Biologie marine. En ligne, … parce que c’est un peu moins cher et ça me permet de travailler quand même. Autrement, je n’aurais certainement pas les moyens de me les payer. » Et être présente pour mon alpha, quand il avait besoin de moi. Un détail que je ne pouvais oublier, m’empêchant de trop penser à l’Université de Columbia, l’endroit de rêve pour ce genre d’études, l’inatteignable pour moi. « Très. En fait, je me lève le matin, avec à peine quelques heures de sommeil dans le système, et je n’ai pas vraiment le temps de faire quoi que ce soit, à part étudier et faire des travaux. » Je soupirais, sachant qu’il n’y avait que les week-ends, de plus tranquille, … quoique je venais au boulot, de toute façon. « Mais gardons ça entre nous. Je n’en ai pas parlé à Luke, et j’préfère ne pas qu’il le sache. J’ai trop d’amour propre pour demander de l’aide à qui que ce soit. » Je voulais me débrouiller seule, comme je l’avais toujours fait.
© Crimson Day


i'm proud to be
a child of the moon
in a pack lies strength, loyalty and unity.
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Sam 14 Juil - 17:18
After work drinksMaia & ZaneC'était instructif de parler à Maïa, cela me permettait de voir des facettes d'un autre mode de pensée et de fonctionnements. Il fallait dire que les loups de ma meute était en grande partie des loups nés. Et les mordus que nous avions recueillis au fur et à mesure des années n'avaient aucun mal à prendre nos traditions, puisque, baignés dans cet environnement. Mais je savais que l'alpha de Maïa était un mordu. Je n'avais pas vraiment cherché à savoir comment il avait obtenu sa place d'alpha, cela ne me plairait sans doute pas. Bien trop vrillé à des souvenirs douloureux. Je n'étais cependant pas là pour me faire des ennemis. La protection de ma meute en passait par fermer les yeux sur certains aspects barbares et coutumes desquels je n'étais pas forcément coutumier en temps que loup né. Je l'écoutais donc avec attention tout en sirotant tranquillement la bière qu'elle m'avait amené. Ne dissimulant pas un rire amusé alors qu'elle proclamait que c'était la raison de leurs existences. J'en connaissais qui ne serait pas vraiment d'accord avec elle.

- Les loups de ma meute ne sont pas juste là pour aider ... Je considère que je suis plus partisan de la démocratie et l'avis de chacun compte. Je suis certes obligé de prendre certaines décisions dans le but de les protéger, mais en majorité, je m'en remets à l'avis majoritaire. Mais comme elle l'avouait d'elle-même, elle ne connaissait pas vraiment comment fonctionner une meute. Qui plus est, chaque meute avait son mode de fonctionnement et certains alphas me reprocheraient probablement d'être trop laxistes avec certains membres de ma meute. Je ne voulais pas non plus la mettre mal à l'aise sur le sujet alors je dérivais le sujet sur ses études, un peu surpris, mais je comprenais qu'elle était du genre à ne pas s'en remettre facilement à une main tendue. C'était dommage, mais c'était ce que la majorité des gens considéraient comme une faiblesse. Pourtant, je ne voyais aucune honte à savoir saisir une main tendue dans une période dure. Si je n'avais pas accepté l'aide de Liam quand j'avais perdu les miens, je me serais certainement plongé dans une vendetta qui m'aurait laissé dans un état complètement sauvage. Elle me rappelait un peu l'ami de Luan. La jeune mécanicienne trop fière pour voir qu'elle comptait dans la vie du jeune renard. - Je ne dirais rien à ton alpha... Mais si je peux me permettre un conseil amical ... Je portais ma bouteille à mes lèvres, la considérant silencieusement - Un alpha aime se savoir utile pour les siens. C'est un peu l'essence même de ce titre. Bien plus que celui de chef d'armée tyrannique que la littérature semble nous dépeindre comme ...

Parce que c'était vrai après tout, en tous les cas, c'était comme cela que je ressentais ma nature profonde. Comme celle d'un protecteur dévoué, plutôt que comme celle d'un tyran faisant sa loi. Même si je regrettais par moment de ne pas mettre un peu plus les freins sur certains dérapages. Et veiller sur les gens, ce n'était pas seulement subvenir à leurs besoins en remplissant le frigo ou leur offrant un toit. C'étaient aussi les protéger d'eux même. C'était peut-être de là que découler cette image erronée. Je savais que je passais bien souvent pour le rabat-joie de service parce que je posais des limites nécessaires. Limites multipliées par une paranoïa due au massacre d'une grande partie des miens.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Maia Roberts
Children of the Moon
avatar
♦ Autres comptes : willow, breanna et cara
♦ Runes : 54
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Sam 28 Juil - 3:43
Afterwork drinksMaia & ZanePas exactement le genre de soirée que j’avais en perspective, mais non le moins intéressante. Ma curiosité pour les gens de notre espèce s’arrêtant au fait qu’on se transformait et qu’on avait des problèmes similaires, liés à notre nature parfois plus sauvage. Cependant, je ne connaissais rien à la culture, aux légendes, à nos ancêtres. Ironique de dire ça, mais j’avais encore une dent contre Kyle, et je voyais tout ce que je subissais aujourd’hui comme une punition, directement liée à ce jeune homme bien trop immature. À penser ainsi, malheureusement, je ne faisais pas mon devoir de louve, de bras droit. Imaginez donc moi, qui essaie d’enseigner aux petits nouveaux, peinant encore à comprendre ce qui leur arrive quand je ne m’accepte pas encore complètement? Je subissais mon état plus que je ne le chérissais. Tout ce qui venait avec le fait d’être mi femme, mi animal devenait, pour ainsi dire, une corvée, une épine dans le pied. Pourtant, je n’avais jamais demandé ça. Bien que ma force musculaire décuplée me plaise encore beaucoup, je n’avais pas souhaité tant. Tout ce que je désirais, c’était une vie dont j’aurais le contrôle, où je ne subirais pas les agressions des autres, verbales comme physiques, et qui m’éloignerais, par la même occasion, de mes parents.

« De la démocratie? Ça existe réellement? » Je ne pus que le taquiner, quoique j’estimais qu’un équilibre politique que l’image de la démocratie véhiculait n’était pas si véridique. Une opinion que je préférais ne pas partager, puisque de toute façon, c’était par influence de ma couleur de peau, de l’hypocrisie et du racisme de certains vis-à-vis les gens de ma race, ne leur donnant jamais une voix même s’ils osaient le proclamer. « Je blaguais, je blaguais. Mais en toute sincérité, je crois que c’est la meilleure façon de procéder. M’enfin, je ne peux pas me plaindre, car Luke m’a aidé alors que moi-même, je ne l’aurais pas fait. Il m’a donné une deuxième chance, alors que je ne la méritais peut-être pas. Donc je me régis à ses ordres, et s’il me demande conseil, je lui donne mon opinion. » Critiquer celui qui me tendit la main, malgré les humains que j’avais lors de mes premières transformations, … ce serait irrespectueux de ma part. Détail omis, une fois de plus, car je ne savais pas quel serait l’avis de Zane, à propos d’un loup refusant de s’associer à une meute, et perdant bien trop souvent le contrôle. Ça, c’était moi, en arrivant à New York. Et encore aujourd’hui, j’aimerais pouvoir continuer mon chemin en solo. En fait, mon problème, c’est que je n’aimais pas devoir compter sur les autres. J’ai dû apprendre bien vite à me débrouiller seule, sans l’appui de ma famille. La majorité de mes études plus avancées, j’ai dû les payer de ma poche, et à vrai dire, cela devint une véritable fierté pour moi.

Sujet sur lequel on divergea, justement. Je lui avouais non seulement l’objet de mes études, mais également mon horaire du temps chargé. Je ne voulais cependant pas la pitié ou l’inquiétude des autres. Émotions superflues, de toute façon. Préférant alors spécifier qu’il n’aille pas le dire à Luke, car celui-ci ne savait pas exactement ce que je faisais de mes temps libres. Il s’imaginait que je me reposais chez moi, après le dur labeur, ce qui était toujours mieux que de me voir entourée de livres et de feuilles de notes, à ne pas savoir où donner de l’attention en premier. Heureusement, Zane répliqua qu’il ne dirait rien, non sans me donner un petit conseil amical, que j’écoutais attentivement. Une fois de plus, il s’agissait d’information que je ne connaissais pas tant, sur les alphas. J’avais toujours la nette impression que je venais à peine d’embarquer dans ce monde si surréaliste, alors qu’en fait, cela faisait plusieurs mois que je me trouvais ici, parmi la meute. « Merci beaucoup de ton conseil, mais je tiens à garder ce secret. J’ai appris bien jeune à devoir me débrouiller sans recevoir l’appui de mes proches. Vivre de cette façon, depuis plusieurs années déjà, c’est comme une habitude que l’on ne perd pas. » Il me poserait probablement d’autres questions, vu cette mystérieuse introduction à un sujet plus personnel. Je ne le lui refuserais pas, car je n’en parlais jamais vraiment avec les autres. Cela me ferait du bien, mais seulement s’il le souhaite. Je ne voudrais tout de même pas zapper son moral avec mes histoires un peu trop tristes. « Tu as parlé de littérature? Est-ce que tu peux m’en apprendre plus? Je … j’avoue ne pas avoir chercher à comprendre tout ce qui venait avec l’état de loup, si tu vois ce que je veux dire. » Du côté de Luke, il m’en apprendrait que ce qu’il savait, mais seulement du point de vue d’un ex-shadowhunter. Mais ce n’est pas ce qui m’intéressait vraiment. Je voulais remonter à plus loin, chercher à comprendre ce qu’il s’est passé auparavant.
© Crimson Day


i'm proud to be
a child of the moon
in a pack lies strength, loyalty and unity.
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Ven 3 Aoû - 20:42
After work drinksMaia & ZaneElle semblait douter un peu de ma façon de diriger ma meute de manière plutôt libre, où chacun avait son droit de parole. J'arquais un sourcil dans sa direction, mais ne me lançais pas dans un plaidoyer visant à me justifier. Peut-être que mon expression trahissait néanmoins une certaine interrogation, car elle rajoutait bien rapidement qu'elle plaisantait. Le coin de ma bouche se plissait dans un semblant de sourire à son encontre. Elle détonait dans sa façon de considérer son alpha. Mais Graymark n'avait pas la même aura que moi. Il était un ancien chasseur d'ombres, des rumeurs que j'avais pu entendre sur son compte. Et de cela découlait des liens qui n'était pas uniquement propre à sa meute. Pour moi qui étais né de la sorte, c'était un mystère. Le bien de ma meute passait avant tout autre chose. La raison pour laquelle, même si j'appréciais la jeune Megan, je n'avais pu m'empêcher d'être cinglant avec elle quand elle avait mis en péril l'un des miens par son insouciance. Ma meute passerait toujours en premier. C'était ma famille. Je ne connaissais pas autre chose. Luke était néanmoins un alpha qui tout comme moi, n'hésitait pas à recueillir les loups en difficulté. La différence résidait peut-être dans le fait qu'il n'y avait pas que des loups au sein de ma meute.

Mais malgré cela, j'étais fier d'eux. De leur loyauté les uns envers les autres. L'orgueil n'entravait pas l'esprit communautaire qui régnait en notre sein. Ou j'aimais le penser en tous les cas. Pourtant, je ne m'étendais pas plus sur le sujet, car je savais que sa meute ne fonctionnait probablement pas de la même manière. Pas pire, pas meilleure. Différente. Elle me parlait de ses études. Je m'étonnais qu'elle dût les payer de sa poche. La famille, c'était la famille pour moi. L'argent n'était pas quelque chose d'individualiste dans la meute. Nous étions là, les uns pour les autres. Et je devais admettre que mon loup appréciait de savoir que je pouvais subvenir aux besoins des miens. Mais elle avait été humaine, et encore une fois, nos notions divergeaient alors je me retenais bien de porter un jugement quelconque. Nos éducations n'étaient pas les mêmes. J'étais néanmoins étonné de noter cette particularité chez les humaines, ou ancienne humaine dans le cas de Maia. Cette notion que demandait de l'aide était déshonorant. Sûrement un besoin d'indépendance, que je n'éprouvais guère. Je continuais donc de siroter tranquillement ma bière, en me demandant si c'était le cas pour certains membres de ma meute. Je ne le voyais pas, en tous les cas. Ils savaient tous que j'avais toujours une oreille prête à les écouter. Ou bien même que je ne porterais pas de jugements de valeur sur eux, s'ils venaient à avoir besoin de moi. Le seul jugement que je réservais, c'est quand ils allaient se fourrer dans des pétrins qui les mettaient en danger.

Pourtant, un rapprochement inévitable dans mon esprit se faisait avec le renard qui avait acquis sa place avec nous. Etais-ce les mêmes raisons qui le poussait à agir de la sorte ? Une force de l'habitude inébranlable. J'aurais aimé pourtant qu'il apprenne à s'ouvrir, et ne plus nous voir comme des étrangers qui l'avaient recueilli. Je ne laissais pas mon esprit s'égarait trop longtemps sur Luan néanmoins. Beaucoup trop d'émotions conflictuels se créant à son sujet dans mon esprit. J'étais là pour me détendre, non pour être contrarié. J'acquiesçais quand elle insistait pour vouloir garder le secret. - C'est sûrement de comprendre qu'on est plus seul, je suppose ... J'étais un peu pensif dans ma réflexion, et me demandais un instant ce qui était son histoire à elle. Tellement de mystère dans ces êtres solitaires. - Je suis navré d'apprendre que ta vie t'ai conduit à le penser pendant si longtemps. Je rajoutais avant qu'elle ne commence à me demander de lui en dire plus sur les lycans. J'esquissais un léger sourire à sa requête. C'était tellement rare pour moi de côtoyer des loups mordus. La plupart des loups de ma meute étaient nés. Cependant, j'en recueillais de temps à autre et ils étaient bien souvent avides d'en apprendre plus sur leurs nouvelles conditions. - Je suis né ainsi, alors je pense que je peux répondre à la plupart de tes questions, mais malheureusement même moi, je ne sais pas tout ... Parce que j'avais pensé avoir le temps d'apprendre encore. La vie en avait décidé autrement quand je m'étais retrouvé alpha d'une meute blessée et affaibli après ce massacre qui nous avaient tous changés. - Mais si tu es curieuse, tu devrais venir à la maison. Nous avons une bibliothèque avec des recueils originaux que tu ne trouveras pas dans la librairie du coin. Un héritage qui se transmettait depuis des générations au sein de la meute. - Je sais que c'est toujours délicat pour un loup d'avoir un étranger sur son territoire, ou d'être sur un territoire étranger, mais l'alpha t'invite, tu n'as rien à craindre. Un sourire un peu plus franc se dressa sur mes lèvres dans une moue faussement narquoise, dissimulant une malice indubitable.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Maia Roberts
Children of the Moon
avatar
♦ Autres comptes : willow, breanna et cara
♦ Runes : 54
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Mer 29 Aoû - 6:10
Afterwork drinksMaia & ZaneJe sais bien que mon sarcasme n’avait pas été très bien reçu, rien qu’en voyant la réaction de Zane. Je ne voulais certainement pas critiquer Luke en me moquant du terme démocratie, mais il faut dire que ce n’était pas nécessairement ainsi, dans sa meute. Oui, parfois il demandait conseil aux membres, et ceux-ci lui vouait le plus grand respect pour ça. Cependant, l’alpha pouvait également avoir des buts fixes desquels il ne voulait déviés. Soit il discutait rarement ou alors réitérait son point de vue, et ne s’occupait pas de celui des autres. Peut-être était-ce sa nature de chasseur d’ombre qui ressortait, lors de ces moments. Et c’est justement ça qui me faisait tant hésiter à lui faire pleinement confiance et le suivre aveuglement. Ce n’est pas un mystère, je n’aimais pas ces êtres supposément nées pour être au-dessus de la pyramide sociale du Monde Obscur. Et leur personnalité était presque énervante pour quelqu’un au tempérament tout aussi tremper. Pas étonnant, que je me querelle toujours avec un shadowhunters, certes, mais cela était tout autant le cas avec Luke. Si cet homme avait su me faire voir que ma condition de louve ne me faisait pas prisonnière de l’animal, ce n’est pas pour autant que je lui vouais un culte. En y repensant bien, pour le nombre de fois que je lui tins tête, je ne comprends même pas pourquoi il m’a fait son second. Mais ça, c’est un mystère que seul mon alpha pourrait résoudre.

À bien y penser, peut-être était-ce ma personnalité. Je n’avais certainement pas la langue dans ma poche, et mon ton de voix avait le don d’arrêter certains des plus jeunes avant qu’ils ne commettent des bêtises. Un devoir assez important, en fait, que de guider les nouveaux arrivants dans la meute. J’étais la mieux placée, pour comprendre leur frustration, leur incompréhension et leur refus d’accepter ce qui leur arrivait. Tout comme eux, je vécu dans le déni pendant un certain temps. Mais j’appris de cette erreur, quoiqu’elle coûtât la vie d’au moins un humain. Des exemples clairs de ce qui pourrait arriver et ce qu’il faut donc éviter. On aurait dit une enseignante qui dirige une classe, ce qui faisait bien rire Luke, quand il entrait voir comment se déroulaient les choses. Un rôle plus serein que je pouvais combler, qui ne me demandait pas tant, physiquement. Bon, parfois, il y avait des questions beaucoup trop personnelles, comme celle à propos de sa marque dans la nuque. Jordan Kyle. Je ne leur dis pas son nom, préférant croire qu’il était un inconnu qui m’agressa et qui quitta sans demander son reste. Une certaine version de la vérité, quoiqu’en fait, il s’agissait de mon premier véritable amour. Pas le moment, pour ressasser ce genre de choses. Il me fallait me détendre; les souvenirs troubles ne viendraient que m’empêcher de dormir, ce soir.

Tout comme moi, Zane semblait perdu dans ses pensées. Ainsi, je gardais respectueusement le silence, ne sachant pas de toute façon ce à quoi il pouvait bien réfléchir. Pourtant, je n’avais pas parlé de quoi que ce soit de choquant. Mes études, ce n’est rien de vraiment passionnant, pour ceux qui ne comprennent pas. Serait-ce cela qui l’étonne? Non. Dans ce cas, s’agissait-il de ma demande, quant à ce qu’il garde le secret de mes activités hors boulot? Probable. Après tout, garder des secrets entre alphas, ce ne devrait pas être ce qu’il y a de plus poli. Merde! Je venais de réaliser ma gaffe. Il aurait beau essayé de me rassurer, j’avais comme l’impression que cette nouvelle s’ébruiterait bientôt. « Pardon? » Je ne compris pas ce qu’il voulut dire, en entendant cette phrase. Ce ne fut qu’à la prochaine réplique, que le déclic se fit. « Ah, je vois je comprends mieux. Oui, effectivement, je ne suis toujours pas habituée au fait d’avoir tant de gens que je peux considérer ma famille. Partir de parents et d’un frère, perdre tout ça et juste se reconstruire une vie seule, ça prend du temps à s’y habituer. Donc maintenant que j’ai à qui me confier, je ne sais pas trop comment ni même pourquoi le faire. » J’essuyais momentanément un coin du bar avant de revenir vers lui. « Ne sois pas navré. En fait, je crois que c’était pour le mieux, que de m’éloigner de ma famille. Pour tout te dire, cela fait quelques mois que je suis à New York, et je n’ai toujours pas reçu d’appel, pas de courriel … même pas une lettre. C’est mieux de faire un trait quitte à y perdre un peu de cette ambiance de convivialité. » Il me restait encore beaucoup, beaucoup à apprendre sur l’aspect de respect et de sacrifice, dans une meute. Certains moments me mettaient encore terriblement mal à l’aise. Mais l’important, c’est que je ne me vois plus nécessairement comme un monstre et qu’à la place, j’essaie d’en apprendre plus, sur le passé, sur les premiers loups-garous. Vu que Zane est un loup né, non griffer, je savais que j’en apprendrais un peu plus grâce à lui. « Venir chez toi? Pas que l’idée me déplaise, mais je … je ne sais pas, à vrai dire. » Je réfléchissais non pas aux répercussions, mais simplement au fait que j’avais déjà du mal à cohabiter avec les loups de la meute de Luke. Je n’imaginais pas aller visiter la maison où se trouvait la meute de Zane, où tout ces autres loups pourraient certainement se mettre à discuter de trucs que je ne comprendrais singulièrement pas. Bien entendu, il essaya de me rassurer à ce propos. « Si l’alpha m’invite … alors j’accepte. » Il me faudrait juste ne pas en faire tout une histoire.
© Crimson Day


i'm proud to be
a child of the moon
in a pack lies strength, loyalty and unity.
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
avatar
♦ Runes : 50
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ Ven 7 Sep - 16:18
After work drinksMaia & ZaneParler avec la jeune femme, me permettait d'avoir une vue plus intéressante. De ne pas être dans le conflit comme je pouvais l'être avec Luan. Peut-être parce que même si j'appréciais la jeune louve, elle n'avait pas vraiment de poids dans la vie de ma meute. Elle n'en faisait pas partie. Elle était une personne que j'appréciais, mais elle n'avait pas la même incidence sur moi que les membres de ma propre meute. C'était intriguant de ne pas laisser mon loup se braquait par peur d'échouer dans sa mission d'Alpha, et d'appréhendait combien les opinions pouvaient être divergentes selon notre passif.

Elle avait aussi la perspective d'une jeune femme qui avait vécu comme une simple terrestre la plus grande partie de sa vie.

Je ne pouvais pas comprendre son histoire, mais à moi qui avais vu sa famille mourir et être impuissant, je ne pouvais pas être de marbre quant à ses propos. Je refusais néanmoins d'émettre le moindre jugement, ou lui dire qu'elle avait la chance de savoir ses proches en vie. Pour la bonne et simple raison que je savais la chance que j'avais d'avoir eue une famille comme la mienne. Grande, chaleureuse. Je pouvais avoir des vues étroites dues à ma condition, mais j'avais accueilli assez de gosses pour savoir que tout le monde ne venait pas d'un foyer exemplaire.

J'aurais pu lui donner des conseils, mais vraiment, je ne me sentais pas de le faire. J'aurais l'impression d'empiéter sur le territoire de son Alpha. Et c'était une marque d'irrespect que je voulais faire bien malgré moi. Il y a avait un certain cachet politique dans les relations intermeutes. Savoir rester à sa place était indubitablement une règle intrinsèque.

À la place, je l'invitais à consulter les livres de ma famille. C'était le moins que je puisse faire. Je n'avais rien contre partager mes connaissances sur le sujet. Au contraire. C'était une sorte de fierté que ma nature. Et si Maia voulait en savoir plus sur les loups et leurs histoires, je ne pouvais qu'approuver sa décision. Les loups mordus n'avaient pas forcément les mêmes comportements et les mêmes attentes. Il avait bien souvent un contrôle bien différent aussi. Peut-être parce que justement, ils ne disposaient pas des ressources d'enseignements.

- Je dois néanmoins te prévenir ... J'arquais un sourcil, accompagnant le tout d'un sourire en coin. - Ma meute n'est pas vraiment des plus traditionnelles. C'était le moins qu'on puisse dire. Les loups vivaient en généralement entre eux. Ce n'était pas le cas des Blakesley. Ca nous avait coûtés très chers, mais je n'avais aucunement envie de renoncer à mon héritage familial en chassant tous les nons loups de la meute. - Disons qu'il n'y a pas que des loups. Autant être honnête avec elle. Avant qu'elle ne le découvrirait si elle me prenait au mot et décidait de venir nous rendre visite. Loups, terrestres, sorciers, faes ... Et même un modèle unique de renard. Luan était toujours un mystère quant à sa nature et ses origines, mais il était des nôtres.

La part paranoïaque de mon cerveau néanmoins, la scruter pour juger sa réaction. Une part de moi ne pourrait jamais être tranquillement confiant comme j'avais pu l'être à une époque.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: After work drinks || MAIA ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
After work drinks || MAIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» (f) MAIA MITCHELL + Every scar I have makes me who I am.
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» [STATS] Les points gagnés (Année 7)
» Magic Work - Les bizarr'Sisters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hunter's moon-
Sauter vers: