LUCY&ANAKIN&FREYJA ☽ i never sleep until i fix what's broken
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
LUCY&ANAKIN&FREYJA ☽ i never sleep until i fix what's broken
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 01/09/1993
♦ Autres comptes : Sandro & Angel & Luna
♦ Runes : 37
♦ Messages : 69
♦ Date d'inscription : 24/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: LUCY&ANAKIN&FREYJA ☽ i never sleep until i fix what's broken ♦ Lun 2 Avr - 3:38
I never sleep until I fix what's brokenMon frère qui n'a pas de temps pour moi pendant un petit laps de temps, c'est dérangeant mais je peux comprendre. Vivre avec. Être patiente et attendre.
Mon frère qui n'a pas de temps pour moi pendant des plombes, c'est pas dérangeant. C'est inquiétant. C'est le genre de truc qui n'est jamais arrivé. Anakin a toujours eu du temps pour moi. J'ai toujours eu ma place dans sa vie quoi qu'il advenait. La prise de distance me dérange. Elle me torture carrément. Et je ne peux l'accepter, évidemment. Je n'arrivais pas vraiment à avoir de réponses en discutant « l'air de rien » avec mon frère via de pauvres textos qui me donnent un vague sentiment d'existence. J'ai fini par tirer du fric à mes parents en leur sortant un prétexte débiles alors que je le filais à un certain Bellamy, détective privé de son état pour qu'il retrouve la trace de mon frère que je me disais être probablement en plein magouille probablement dangereuse ou je ne sais trop quoi. Malgré la supposition et le fait que je pourrais bien me retrouver dans un truc pas super clair, l'inquiétude pour Anakin prend forcément le dessus et je me jetterais probablement dans la gueule de n'importe quel loup au monde si c'est pour lui. Il est la personne la plus importante au monde pour moi. Je ne peux pas le laisser s'éloigner. Et s'il finissait par s'effacer et disparaître, hein ? Hors de question. Alors s'il me fuit. Moi je le rattrape. Et si une collection de crocs me lacère au passage… Au moins, je serais pas restée comme une cruche à attendre que les choses se fassent. J'aurais pas poireauté comme une abrutie à attendre le fin mot d'une histoire un peu trop floue dont le suspens m'en donnerait presque mal au ventre. Les doutes, l'inquiétude, ça n'a rien de bon pour ma santé mentale.

Et au final, je me retrouve devant cette porte. Apparemment c'est pas son adresse à lui mais celle d'une femme qu'il visite souvent - je me doute un peu que c'est pas pour innocemment siroter du thé dans une tasse en porcelaine d'Asie - et chez qui j'aurais des chances d'avoir des réponses. Ou en la compagnie de laquelle je pourrais éventuellement trouver mon frère. Pour ça il faudrait que j'ai de la chance et un sacré sens du timing. Face au battant, je me sens un peu nerveuse. J'avale ma salive, respire profondément, je frappe sur la porte. Et en l'attente d'un signe de vie, ma jambe est pris de quelques soubresauts dus au stress. Mon talon sautille dans le vide alors que mes doigts triturent la fermeture éclair de ma veste. Je ne suis pas quelqu'un de réputé pour son calme ; je canalise comme je peux.

La porte s'ouvre sur une femme. Jeune, pas bien grande - tout comme moi d'ailleurs -, pas l'air super commode à première vue. Je me mords le bord de la lèvre inférieure pendant un court instant, comme si j'étais prise de court. Comme si… Je ne m'attendais pas à ce que la porte s'ouvre, finalement. Débile. Je passe plusieurs secondes à la fixer avant d'ouvrir la bouche pour parler :

« Hum… Salut, je m'appelle Lucy et je cherche Anakin… Est-ce que tu saurais où je peux le trouver ? »

Okay, c'est pas super complet, il manque tout un tas d'informations mais… Hé. Y'a le principal et peut-être que ça va être suffisant. Ou peut-être pas ? Si besoin est, qu'elle me questionne ou qu'elle est pas super coopérative, je pourrais toujours résoudre les mystères mais pour l'instant, je suis nerveuse et j'ai vraiment envie d'aller droit au but. Je ne pense qu'à ça.
© 2981 12289 0 ♦️ 611 mots ♦️ ouverture♦️ NP : Anthem of the Lonely - Nine Lashes



Some like beautiful, perfect and pretty
I see the good in the bad and the ugly
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
avatar
♦ Age : 35
♦ Date de naissance : 20/12/1982
♦ Autres comptes : Le meilleur des Shadowhunters
♦ Runes : 10
♦ Messages : 33
♦ Date d'inscription : 04/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: LUCY&ANAKIN&FREYJA ☽ i never sleep until i fix what's broken ♦ Ven 21 Sep - 19:08



fix what's broken
Lucy & Freyja



Je ne comptais plus le nombre d’heures que j’avais passé juste allonger sur le sol de mon salon à fixer le plafond sans aucune penser qui me traversait l’esprit. Pour la première fois de ma vie, j’avais vraiment l’impression d’avoir tout perdu. Ou du moins d’avoir perdu absolument tout ce qui avait de l’importance dans ma vie. A quoi bon tout continuer, plus rien ne me poussait en avant. Enfin, à part Bellamy… Mais lui ça ne compte pas, il est chiant même quand tout va bien. Même s’il est venu ici à New York, littéralement de l’autre bout du pays, uniquement parce que je le lui ai demander. Il ferait tout aussi bien de retourner à San Francisco, avant que mes mauvaises ondes l’atteignent lui aussi et que je le perde, lui aussi.

Avoir des proches est un luxe que clairement, je ne peux pas me permettre. La vie ne m’y autorise pas. Pourtant je ne me suis jamais considérée comme maudite par la vie. J’ai toujours aimé ce que je suis et j’ai toujours été fière d’être une louve. Je n’allais pas jusqu’à le crier sur tout les toits, contrairement à Bellamy, je n’ai pas envie de finir enfermer par l’Enclave. Je sais qu’il y a des bornes à ne pas dépasser. Je n’ai pas toujours été aussi brute ou froide avec les autres. Mais quand on perd toutes les personnes qui ont eut de l’importance, c’est assez compliquer de rester la petite fille joyeuse et aimante. Les seuls êtres qui ne m’ont jamais quitter ou abandonner, ce sont les animaux. Alors je restais là à fixer mon plafond avec bébé léopard rouler en boule à côté de ma tête, la sienne coller contre mon cou. Il sait que quelque chose ne va pas, les animaux ne sont pas bêtes, ils sentent ces choses là. Moi qui ait habituellement un appartement bien rempli de vie, il est aujourd’hui le seul à réussir à me faire bouger. Même mon travail n’y arrive pas. De toute façon le téléphone a fini par la fenêtre depuis longtemps.

Je continues ma contemplation éternel du vide devant mon plafond et je l’aurais continuer encore bien longtemps si quelqu’un n’avait pas frapper à ma porte. Pendant un instant je suis tentée d’ignorée. Faire comme si je n’étais pas là. Mais je n’ai pas d’ami, plus de famille, alors le nombre de personne qui pourrait venir me voir est bien limité… Je sais que Bellamy sait que je ne suis pas sortit, il me connaît trop bien pour ça. Et je sais aussi qu’il n’abandonnera pas, il ne partira pas tant qu’il ne se sera pas assurer que je suis bien encore en vie, quitte à défoncer ma porte… Autant sauver la vie à ma pauvre porte. Je me résigne donc et me lève, mais la personne que je découvre en l’ouvrant n’est absolument pas ce loup agaçant que je n’aurais probablement jamais dût aider lorsqu’il avait rejoint notre meute… Non, je découvre une jeune femme. Et pendant que je me demande pourquoi une nana qui pue le terrestre à cinquante km et d’a vue de nez, je dirais, un début de vingtaine se pointe à ma porte, la bouche en cœur, elle me déblatère son petit speech répondant ainsi à ma question.

Tu as regardé dans le trou à rat où il mériterait de mourir ?

Ouais, sympa comme entrée en matière. Mais je ne vois pas pourquoi je serais sympa alors qu’une nana que je ne connais absolument pas vient me demande si j’avais vu passer mon plan cul. Ce n’est pas comme s’il était sympa avec moi non plus ou si notre relation était réellement saine. Même si ça, c’est en partit de ma faute… Ça ne l’obligeait pas non plus à se comporter comme un connard avec moi.
Fiche codée par Koschtiel



Revenir en haut Aller en bas
 
LUCY&ANAKIN&FREYJA ☽ i never sleep until i fix what's broken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Freyja, enfant du Chaos [Guerrière]
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» La chronique effrayante de Lucy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Autres :: 2017-
Sauter vers: