You're alive - ft. Céline Herondale
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
You're alive - ft. Céline Herondale
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ Mer 28 Mar - 14:08



You’re alive


Etre Chasseur d’Ombres, parfois, c’était la merde. Etre Chasseur d’Ombres après une pseudo-guerre qui n’avait jamais réellement éclatée, alors là, on se retrouvait face à un bel étron. Surtout les Shadowhunters qui n’avaient pas participer à sauver le monde en fait. Ah les autres ils étaient bien, en soi. Quelques jours de repos accordé pour miracle. Sauf que ça pouvait pas être accordé à tout le monde. Oh Félix ne leur en voulait pas vraiment, surtout qu’il adorait partir en mission. Du moins, quand ses missions étaient utiles. Parce que là… Sérieusement, l’envoyer fouiller un entrepôt vide, parce qu’ils avaient détectés de légères traces d’activités démoniaques ?  Cette blague. C’était légèrement du foutage de gueule. Mais il pouvait pas vraiment dire non, en fait. La Loi est dure, mais c’est la Loi. Il faut suivre les ordres, blablabla. Et même s’il râlait, le brun n’était pas du genre à désobéir. En fait, il ne voulait pas vraiment se retrouver avec les dirigeants à dos. Déjà qu’il était le mec légèrement chiant aux yeux des autres, il valait mieux ne pas aggraver son cas.

Du coup, il se retrouvait dans cet entrepôt, avec son épée séraphique à la main. Un entrepôt plutôt bien aménagé mais… Assez vide aussi. Comme il s’en doutait en fait. Mais bon, il allait quand même faire le tour, au cas où. « Eh, Félix, et si t’allais dans un endroit vide pour t’assurer qu’il est vraiment vide ? » Oui, il se faisait la conversation tout seul, et alors ? On s’occupe comme on peut… « Mais bien sûr ! C’est pas comme si j’avais autre chose à faire de toute façon… Oh mais attendez… Mais en fait si ! Parce que j’ai une vie sociale, figurez-vous ! » Ouais, il était un peu blasé. Légèrement. Parce que c’était vrai, il avait une putain de vie sociale. Genre, un Parabatai. Une petite amie. Ce genre de choses quoi. Il avait des amis aussi… Bon ok, pas beaucoup. En même temps, il était souvent en déplacement, donc ça aidait pas vraiment à tisser des liens, mais quand même, il en avait. Et il était bien heureux d’arriver au fond de cet entrepôt et de se dire qu’il allait pouvoir faire demi-tour, rentré à l’Institut pour dire qu’il avait trouvé que dalle, et allait faire un truc un peu plus intéressant. Sauf qu’il ne s’attendait clairement pas à ce qu’il allait trouver. Ou plutôt qui il allait trouver.

C’était une forme qui bougeait dans une cage qui avait attiré son attention. Autant dire qu’il avait rapidement fermé sa gueule, parce que si c’était un démon, il venait clairement d’attirer l’attention en plein sur lui, et c’était pas très malin. Mais bon, un démon, il pouvait gérer. Enfin, il se rendit tout de même rapidement compte en s’approchant que ce n’était pas un démon. C’était une personne. Quelqu’un qui l’avait connu par le passé, et qu’il n’avait pas revu depuis des années. « Bordel de merde ! Céline ? » Il était plutôt… Comment dire ? Extrêmement choqué, surpris ? Ouais, c’était à peu près ça. Mais heureusement, Félix restait une personne réactive, et il n’avait pas mis bien longtemps avant d’ouvrir le cadenas avec sa stèle et d’ouvrir la porte de la cage pour vérifier que la jolie blonde qui revenait du royaume des morts allait bien. « Ça va ? Enfin je veux dire… T’arrive à marcher ? » Mieux valait la ramener à l’Institut le plus vite possible pour qu’elle soit soignée, parce que le brun n’était clairement pas médecin. Même s’il était parti à la recherche de l’iratze de la jolie blonde, histoire d’atténuer quand même un peu ses douleurs, si elle en avait. « C’est génial que tu sois pas morte. » Ouais, bravo Félix ! Mais il ne savait pas quoi dire, il doit bien l’avouer. C’était un peu un choc. Et il ne préférait même pas imaginer ce qu’elle avait pu subir en étant restée avec Valentin pendant toutes ces années. En fait il ne voulait pas savoir, le monde était déjà assez horrible comme ça. S’il pouvait conserver un peu de son esprit, ça lui convenait très bien.

panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ Sam 31 Mar - 1:37

You're alive - ft. Céline Herondale Tumblr_ng5uw4zy6b1rkem6ho8_500

You're alive
Peu importe comment elle s'y prenait, Céline n'arrivait plus à compter le nombre de jours s'étant écoulé depuis la dernière visite de son goêlier. Non évidement, elle ne l'appréciait toujours pas... Hors dans un certain sens, entre lui et ses hommes qui de temps en temps pensaient soudainement à lui apporter de l'eau et de la nourriture, Valentin Morgenstern était doté d'une loquacité presque surprenante. Par l'ange, cet homme était tellement bavard lorsqu'il venait la voir que la femme avait peine à croire que celui-ci passe encore dans les portes. Comment une personne pouvait-elle être si imbu d'elle-même et se croire à ce point...supérieur ? D'ailleurs, Dans le dernier livré qu'elle avait lu, ni avait-n'il pas quelque chose qui décrivait bien ce type de personnage : un complexe de supériorité peut être ? Quoique, Seraphina Morgenstern avait peut-être, tous simplement, bercé le petit Valentin trop près d'un mur de brique....

Assise au fond de sa cage. La blonde inspira, portant une main à son ventre, afin de camoufler le hurlement atroce de son estomac. Dire qu'hier encore, elle avait droit au petit gargouillis adorable, maintenant elle avait presque peur des bruits qui s'échappait d'elle. Étirant ses jambes, elle grimaça. Elle avait une vilaine blessure à la cuisse, résultat d'une mauvaise tentative d'échappement. Pendant un instant, elle pria l'ange d'envoyé quelqu'un. Mais après tout, quel était le pourcentage que quelqu'un vienne dans un coin sombre d'un entrepôt presque vide.

« Bordel de merde ! Céline ? »

Elle avait tellement sursauté, que sa tête blonde et échevelée avait cogné contre les barreaux de sa cage. Ses grands yeux pale s'étaient écarquillés d'effrois. Elle connaissait ce visage, autant que cette voix... Elle se souvenait de Felix, même si le temps avait laissé son emprunte sur le corps et le visage de ce jeune homme d'autrefois maintenant devenu adulte. Elle arqua un sourcil, peu convaincu de lui faire face... Croyant à une crise d'hallucinations.

Et honnêtement, ce ne serait pas la première fois. Elle avait eu quelques épisodes... Rester assise à parler aux plantes, au livre ou a elle-même puis soudainement sembler entendre un écho de réponse... Mais renconter une vraie hallucination... Un écho du passé...ça c'était une première. D'ailleurs, elle n'aurait pas pu halluciner Jace ou Stephen? Tant qu'à délirer autant voir quelqu'un qu'on a vraiment envie de voir... Elle n'était pas forcément décu de voir Felix mais...il n'équivalait certainement pas Jace...

Perturbé, et confuse. Céline observa l'homme ouvrir sa cage... Et sans se faire prié, elle sauta littéralement hors de celle-ci se moquant carrément de foncer dans les grilles si celle-ci n'était pas réellement ouverte... Or, elle passa comme dans du beurre et arriva face à face avec le brun qui semblait tout aussi perturbé qu'elle.

« Ça va . Enfin je veux dire… T’arrive à marcher . »

Elle ne calcula pas grand-chose, Elle porta la main a sa cuisse mais sans vraiment répondre... Elle était sous le choc... Et vraiment confuse. Tout se bousculait dans sa tête...

« C’est génial que tu ne sois pas morte. »

Effectivement, un cadavre ça se rapporte moins bien à Idris qu'une captive capable de marché non . À moins que ce soit l'inverse...non ? Elle inspira une nouvelle fois, observant Felix qui semblait chercher ses mots... Et sans vraiment comprendre ce qu'elle faisait, elle planta ses dents dans la peau du bras de l'homme.

- «OH...»


Un bond en arrière, elle grimaça, sentant sa plaie tirée davantage. Elle regarda à nouveau sont anciens camarades comprenant maintenant que oui, il était bien là. Et que non ce n'était pas une fichue illusion. Portant la main à sa poitrine, elle ouvrit la bouche désormais terrifié.

- «Je suis tellement désolé ! Par l'ange ! Je... Je... Croyais que...j'ai cru que tu étais...une Halutinations.»

Ou un teste de Valentin, ça aurait pu...ce débile était tellement tordu... Quoique lui, il ait utilisé Jace... Elle soupira rassuré.

- «Oh Félix... Pardonne-moi...j'ai cru que...oh...»

Les larmes voilèrent ses yeux et elle battit des cils pour ne pas se laisser à ses émotions. Pour la première fois depuis tellement d'année...elle avait le sentiment qu'elle approchait de son but... Voir Jace.

©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ Sam 31 Mar - 17:59



You’re alive


Un petit entrepôt vide, qu’il pensait. Que tout le monde pensait en réalité. Félix n’était pas complètement idiot, il savait très bien qu’on l’avait, à la base, envoyé là pour rien, parce que les autres avaient la flemme de se déplacer, et qu’il était beaucoup trop gentil pour refuser une mission, aussi inutile soit-elle. Mais bon, aucun travail ne devrait être honteux, après tout, non ? C’était ce que certains Terrestres disaient. Pas beaucoup d’ailleurs. Ils avaient de la chance de ne pas avoir trop ce problème, chez les Chasseurs d’Ombres. En général, ils faisaient tous la même chose, après tout. Tuer des démons, faire respecter les lois de l’Enclave, ce genre de conneries quoi. Puis maintenant que la guerre était fini, que tout était calme, forcément, les premières missions paraissaient extrêmement ennuyantes par rapport à ce qu’ils avaient vécus ces derniers mois. Du moins c’est ce que le chasseur essayait de se dire.

Mais bordel de dieu, personne ne devait se douter qu’il allait faire une découverte de fou pendant sa mission. Et par découverte de fou, il entendait bien quelqu’un qui revenait d’entre les morts. Ah ben celle-là, clairement, personne l’avait vu venir. Pas même lui. Comme quoi aucune mission n’était totalement inutile. Puis ce serait l’Inquisitrice qui serait contente, ça c’était certain. Peut-être que Félix essayerait d’avoir une augmentation d’ailleurs… Enfin, pour l’instant, il ne pensait pas tellement à ça, en fait. Il voulait surtout sortir Céline de là, et s’assurer qu’elle allait bien. Sauf qu’elle était blessée à la cuisse, et vu sa maigreur, ça devait bien faire plusieurs jours qu’elle n’avait rien avalée. La pauvre. Depuis quand est-ce qu’elle était là toute seule ? C’était ce qu’il se demandait, alors qu’il avait sorti sa stèle pour la soigner, avant qu’elle ne le morde. « Aie ! Eh, je savais pas que t’étais devenue carnivore ! » Non, au cas où quelqu’un se poserait la question, il ne pouvait pas s’empêcher de faire l’idiot. Et actuellement de se dire que la jolie blonde avait quand même une sacrée mâchoire. Si c’était héréditaire, la copine de Jace devrait plutôt s’en inquiéter. Oh oui, Jace… Il faudrait peut-être qu’il pense à lui en parler d’ailleurs.

Quand il arriverait à ouvrir la bouche, parce que là, Céline venait de prendre la parole pour lui expliquer son geste, et s’excuser de l’avoir mordu. Alors qu’il avait déjà passé sa stèle sur sa rune de guérison et qu’il n’y avait plus aucune trace de ses dents sur sa peau. « Céline, du calme, c’est pas grave. » Il avait pas vraiment l’habitude de gérer une femme en crise de larmes. Genre vraiment pas. Il était gentil et tout mais il avait ses limites de compétences affectives. Du coup il tapotait gentiment l’épaule de sa vieille amie qu’il croyait morte, avant de finalement repérer son iratze et de passer sa stèle dessus. Bon, ça ne guérirait pas complètement sa blessure à la jambe, si elle était trop profonde, mais ça les aiderait, pour rentrer à l’Institut. « Je vais te ramener à l’Institut de New York. On est pas très loin, et Tessa pourra s’occuper de te soigner, ok ? » Félix ne savait pas trop s’il devait parler de Jace. Est-ce que Céline savait qu’il était encore en vie ? Est-ce qu’elle se souvenait de lui ? Ouais, il pensait bien que Valentin était assez cruel pour lui faire un espèce de lavage de cerveau. Rien que le fait de la ramener à l’Institut pouvait être dangereux, mais il ne pouvait clairement pas la laisser là. Elle lui brisait le cœur, au vu de son état.

panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ Mar 15 Mai - 0:39

You're alive - ft. Céline Herondale Tumblr_ng5uw4zy6b1rkem6ho8_500

You're alive

Jace. Son petit garçon. Celui qu’elle avait porter en son ventre et d’ont le nom c’était transformé au fil de l’année, en une douce prière. Fermant les yeux, la blonde réprima un long sanglot. Est-ce que c’était vrai ? Son chauchemard était véritablement terminer ? Allait-elle pouvoir rentré chez elle…et justement ou était-ce maintenant ? Combien d’eau avait couler sous les ponts depuis sa disparitions ?  

« Aie ! Eh, je savais pas que t’étais devenue carnivore ! »

Stupéfaite, elle ouvrit la bouche. Clignant de ses long cils tremblé a une vitesse très rapide. Bon oui elle l’avait mordu et c’était un peu mal placé. Surtout dans une situation comme celle-ci, ou c’était quand même lui qui l’avait sauver.. Mais dans un autre cas, il aurait pu être une Illusions ou un énième teste de valentin…

- Non. C’était…un reflexe.

Ce mordillant  la lèvre, elle baissa les yeux sur ses pieds. Cela fesait si logtemps qu’elle n’avait pas été là debout, libre de chacun de ses mouvement. Lorsqu’il la toucha, elle réprima un énième sursaut. C’était très étrange de sentir un contacte humain après tant d’année passé seul avec soit même…
Céline se tendit comme un arc a l’instant ou son sauveur du dimanche ouvrit la bouche pour lui annoncé qu’il la ramenait a l’institut. Elle était contente qu’il ne l’abandonne pas mais  l’angoisse de rentrer enfin la figea sur place.  Elle voulait le suivre, mais dans un autre sens elle était effrayée… Elle jeta un coup d’œil autours d’elle et inspira pleinement. Dans tous les cas, aucune peur ne pouvait être plus forte que celle que de passer encore un instant de plus dans ce lieux lugubre… Elle hocha doucement en guise de réponse et tout en ce  léchant la lèvre inférieur, elle ouvrit la bouche peu convaincu du sujet qu’elle allait mettre sur le tapis…

- Félix…Est-ce que… Vous savez que …que j’ai eu un fils hein ? Il s’appelle Jace.. tu sais qui il est ? S’il vas bien…?

Une partie d’elle eu envie de quémedé la certitude que son enfant chéri était bie vivant, mais elle ferma sa bouche avant de frotté sa chevelure enmêler.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ Ven 18 Mai - 15:53



You’re alive


Honnêtement, Félix pensait avoir tout vu de toute cette histoire avec Valentin. Il pensait en être arrivé définitivement au bout, qu’ils trouveraient à la rigueur quelques repères avec des Créatures Obscures à libérer, et qu’ils arriveraient à arrêter encore quelques Membres du Cercle. Mais vraiment rien de plus. Autant dire qu’il ne s’attendait clairement pas à découvrir une horreur supplémentaire. Et cette horreur, c’était bien Céline, ou plutôt, l’état dans lequel elle s’était retrouvée. Parce qu’elle n’était clairement pas en forme, et Félix ne préférait même pas imaginer tout ce qu’elle avait dû vivre jusque-là. Rien que le fait de la retrouver en vie, en soit, était un miracle. Il serait venu inspecter cet entrepôt quelques jours après, ça aurait très certainement été trop tard. Un coup de chance, clairement, mais franchement, il leur en fallait bien un peu.

Même s’il aurait préféré ne pas se faire mordre, mais bon, il pouvait aussi la comprendre. Elle avait dû en baver à être encore les mains de Valentin pendant aussi longtemps, et c’était clairement un miracle qu’elle soit encore en vie d’ailleurs. Le Chasseur se demandait bien pourquoi il avait gardé la jeune femme comme ça prisonnière. Est-ce que c’était pour le simple plaisir de la torturer ou pour servir d’elle par la suite ? Enfin bon, la question ne se posait pas. Il n’avait pas pu aller au bout de ses plans de toute manière, il avait été arrêté, jugé, et maintenant, il était clairement hors d’état de nuire, pour le grand bien de beaucoup de monde, à commencer par celui de la blonde qui se trouvait en face de lui. « Eh, tout va bien Céline. Je vais t’aider à te mettre debout, comme ça on va voir si tu peux marcher, d’accord ? » Il préférait y aller doucement, quitte à prendre plusieurs heures pour la ramener à l’Institut. Il pouvait bien comprendre qu’elle était traumatisée après tout. Mais elle ne pouvait clairement pas restée là, et lui non plus. Elle avait besoin de soins, d’un bon repas, d’une bonne douche, et surtout de se sentir en sécurité, à l’Institut.

Et bien sûr, comme il aurait dû s’y attendre, elle s’était mise à parler de Jace. Ça ne faisait pas bien longtemps que le monde savait que le petit blond était un Herondale, mais l’information était bien remontée aux oreilles de Félix, et d’une bonne grosse partie de l’Institut, même de l’Enclave. Tout le monde était au courant. Et il pouvait carrément comprendre que Céline s’inquiétait pour son fils, à sa place, il aurait très certainement réagi de la même façon. Il lui servit d’ailleurs un sourire avant de lui répondre. « Jace va bien. Quand je suis partie de l’Institut il était encore en train de s’entrainer avec sa copine. » Peut-être qu’il aurait pas dû dire à Céline que son fils avait une copine. Enfin, c’était trop tard maintenant. Puis au moins ça pouvait lui montrer qu’il était heureux malgré tout, et qu’il allait bien. C’était certainement tout ce qui importait à ses yeux à l’heure actuelle. « Il te ressemble beaucoup. Et c’est un très bon guerrier, le meilleur de sa génération. Tu peux être fière de lui. » Il pensait que c’était les mots qu’elle voulait entendre, surtout que c’était complètement la vérité. Jace était quelqu’un de bien, de ce que Félix avait pu en voir. Toujours prêt à tout pour aider ses amis, protéger les personnes qu’il aimait, et faire le bien autour de lui. Même si Valentin l’avait élevé pendant une partie de sa vie, il avait quand même réussit à devenir quelqu’un de bien, et c’était certainement le plus important.

panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: You're alive - ft. Céline Herondale ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
You're alive - ft. Céline Herondale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» o0o Présentation de Céline Delma o0o
» BETWEEN THE LINE.
» Très inquiète au sujet de Céline [PASCAL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: