unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mer 28 Mar - 6:18
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodQue le premier à critiquer mes efforts s’approche, et je … je … bon, je ne lui ferais rien, si ce n’est de lui parler de façon grossière. Oui, je sais, sans y mettre du mien, c’est sûr que je n’arriverais jamais à mener un quelconque combat. J’étais également au courant que rester enfermer dans ma chambre ne m’aiderait pas à sociabiliser avec les autres. Je pressentais déjà une deuxième rencontre avec Tessa, si je ne commençais pas à changer mes habitudes rapidement. Le seul hic, c’est que j’utilisais mes cours en dehors de l’Institut comme excuse pour tout. Quand je gagnais un peu de courage et prévoyais aller voir Clary pour rencontrer ses amis, je me rappelais d’un travail à faire, ou d’une recherche à débuter, ou même de révisions à organiser. Un réflexe particulièrement frustrant, car une certaine partie de moi sentait ce besoin de m’installer et d’adopter la routine des chasseurs d’ombres. Cette voix chuchotée ne faisait cependant pas le poids à mon rationnel, qui me ramenait toujours à ma réalité, à celle des terrestres, à ma famille et au peu d’amis avec qui je parlais. En fait, je marchais sur une corde raide depuis le tout début de ma vie, quoique je ne m’en rendis compte qu’en faisant la rencontre des shadowhunters. Ce n’est qu’en apprenant mes origines que je me sentis balancer dans un vide immense, celui de mon passé, de mes parents biologiques, de ce monde si particulier, versus celui que je connus depuis ma plus tendre enfance. Quel chemin était le plus sûr, et lequel devrais-je prendre ?

Ces questions me hantaient constamment, et ce, peu importe où je me trouvais. À l’académie, parmi les gens tout à fait normaux, je ne cessais de me demander comment ces gens faisaient pour vivre sans la moindre connaissance des créatures obscures. Avec le groupe de collègues de classe, je ne cessais de regarder autour de moi, vigilante face au Cercle et aux démons. Que je le veuille ou pas, je perdais peu à peu ma naïveté. Des changements que je ne voyais pas toujours du bon œil, car je devenais plus anxieuse, rien qu’en repensant aux commentaires d’Amara. Mes parents … ils seraient dorénavant plus en danger que je ne le souhaitais. Si je décidais de partir d’ici, mon sang deviendrait l’aimant qui ramènerait les ennemis. Et en gardant un peu trop contact avec eux, les ennemis sauraient exactement quel est mon point faible. Une seule option viable; celle d’accepter ce qui m’arrivait de ne pas regarder derrière moi. Non, je ne couperais jamais les ponts. Cependant, je devrais m’en tenir au strict minimum. Ce qui deviendrait réellement une tâche ardue, vu la perspicacité de ma mère, quand je ne vais pas très bien. Rien que de devoir lui parler via caméra, je sais déjà qu’elle me posera la fatidique question. Heureusement, je blâme les cours et la fatigue, mais en terminant tout ça, je devrais trouver une autre issue.

Non, je ne resterais pas à ressasser mes problèmes le restant de la journée. J’avais une longue liste de choses à faire, et la première était de m’avancer dans mes lectures. J’agrippais donc mon livre de Shakespeare, un carnet de note, un stylo, et m’installait assez confortablement sur le lit. Mes yeux parcoururent les premières pages difficilement, puisque je devais m’arrêter de temps à autre pour écrire. Néanmoins, je m’habituais rapidement à ce rythme, tant et si bien qu’en quelques minutes, je me perdais dans mon analyse de la langue ainsi que dans l’histoire elle-même. Voilà la joie de la lecture! Au moins comme ça, je m’échappais une fois de plus à mes soucis personnels. Ou pas. Oui, c’est bien ça. On dirait qu’ils aiment bien me suivre partout, car soudainement, j’entendis cogner à la porte. Je m’arrêtais nette dans mon travail et tournait la tête. Le bruit se fit entendre de nouveau. « J’arrive, j’arrive. » dis-je sur un ton plutôt neutre. Je me retrouvais toujours un peu plus calme, après avoir lu un peu. La personne venant m’interrompre avait vraiment de la chance, que ce ne soit pas un travail écrit. Autrement, ma réponse aurait été bien plus brusque. Je m’approchais donc de la porte et l’ouvrit, mais juste assez pour faire passer ma tête. Quelle surprise de voir une shadowhunter que je ne connaissais pas encore. Normalement, c’était surtout Clary qui venait me rendre visite. « Oui? Qu’est-ce qu’il se passe, exactement? » Je la regardais d’un air étonné. Mon dieu! Non mais comment est-ce qu’elle est habillée ? Et après, on se demande pourquoi est-ce que je préfère mes jeans et converse. Non mais comment est-ce qu’elle faisait pour marcher et se sentir confortable ?  
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mer 28 Mar - 13:32
Unexpected friendship are the best ones
Depuis qu'elle était revenue, Isabelle allait de surprise en surprise. Mais heureusement, la plupart d'entres elles n'étaient pas mauvaises. En fait, elle avait l'impression de reprendre un nouveau départ où les choses allaient dans son sens. Et pourtant rien d'exceptionnel n'arrivait dans sa vie, mais elle se réjouissait de la joie de son ami Clary.

Par ailleurs, elle avait appris qu'il y avait une autre fille comme la rousse qui avait vécu dans le monde des terrestres pendants un certain moment. Et, elle aurait apparemment beaucoup de mal à s'intégrer à sa nouvelle vie. Isabelle, de nature généreuse, se chargea elle-même de faire un pas vers la jeune fille pour lui tendre une main. Elle se trouva une place dans son emploi du temps et se décida à se rendre dans la chambre de cette certaine Willow.

Izzy, frappa énergiquement contre la porte attendant une réponse. En absence de réponse, la brune cogna plus fort.
<< Jarrive, j'arrive. >>
La voie lasse de la jeune fille, ne cachait pas un manque de motivation. Et, la manière dont l'aborda Willow en l'apercevant ne fit que confirmer ce qu'Isabelle pensait : il fallait qu'elle sorte. Pas étonnant qu'elle soit de mauvaise humeur si elle est toujours enfermée dans une chambre. Isabelle ne la regarda de bas en haut, ça ne ferait que la mettre mal alaise et en plus, cela montrait un dédain et un manque total de courtoisie. Cela dit, elle ne put s'empêcher de l'observer : jolie blonde, de taille moyenne, habillée de façon décontractée et l'air agacée ? Bref, physiquement, elle est l'opposé d'Isa.

Mais la brune ne perdit pas sa bonne humeur et lui sourit laissant apparaître des dents parfaitement blanche.
<< Salut, s'exclama-t-elle. Tu es Willow n'est-ce pas ? Je suis Isabelle, une amie à Clary. Je peux entrer ? >>
C'était peut-être un peu trop direct comme approche, mais la brune, trop dans son monde n'en avait pas conscience.
Codage par Libella sur Graphiorum


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Jeu 29 Mar - 5:43
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodCela ne m’en prendrait plus beaucoup, avant de me décider à délaisser mes angoisses et à prendre les devants. Rencontrer les bonnes personnes, leur parler et ainsi me créer un cercle d’amis. Une raison pour rester, à la place de prendre la fuite constamment. Moi qui croyait impossible d’envisager cette option, ma rencontre avec Clary fut le début d’une belle amitié. Et celle-ci provoqua certainement la discussion avec Tessa. Ce qui explique, en fin de compte, pourquoi je ne n’ai pas encore quitté l’institut. Seul petit bémol; je préférais tout de même la quiétude de ma chambre au brouhaha des couloirs, ou même de la salle d’entraînement. Bon, je l’avoue, j’aurais bien aimé pouvoir avoir un bureau, question d’y installer mes trucs et étudier sans être dérangée. En revanche, je ne voulais pas recroiser Amara de sitôt. La brunette avait un caractère très particulier, et sa manière de remettre les choses en perspective ne me plut pas du tout. Soit, elle m’avait ouvert les yeux sur le danger de sortir d’ici et ignorer mes responsabilités, mais elle aurait très bien pu l’expliquer autrement. Maintenant, à chaque fois que je repense à la ferme, j’ai une horrible vision de mes parents, aux prises avec des démons. En tout cas, si elle voulait me faire peur, eh bien c’est réussi!

Je sais, je sais. Il me faudrait me changer les idées, justement pour ne pas trop me prendre la tête avec ça. La meilleure solution était de me concentrer sur les cours à l’académie, à étudier de la matière tout à fait normale. Shakespeare. L’exemple parfait d’un vieil anglais, d’une langue qui se perdit avec le temps, mais qui reste tout de même d’une grande beauté. Voilà! Enfin, je me trouvais à oublier tout le reste! Ou presque. Comment oublier le fait que tout le monde ici est au courant de ma présence, et que, malgré un nombre énorme de shadowhunters préférant simplement ne pas se mêler de ça, il y avait ceux qui s’entêtaient à venir cogner à ma porte. Normalement, c’était parce qu’il y avait un cours de combat et le prof ne me voyait pas encore présente. Néanmoins, on était en plein cœur de la fin de semaine, ce qui voulait donc dire que je n’avais pas à me casser la tête avec les runes ou l’entraînement. Un peu de répit, et surtout, du temps libre. Je n’avais rien sur ma liste de choses à faire, si ce n’était de quelques travaux … qui devraient attendre à plus tard, car mon attention fut redirigée à la porte de ma chambre. Quelle surprise, en l’ouvrant, d’apercevoir une … eh bien une top-modèle. Que … mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? C’était-elle trompée de porte ? Si elle voulait voir Clary, sa chambre se trouvait un peu plus loin. Mais non. Visiblement, elle voulait me parler. Isabelle. Oh. OH. N’était-ce pas elle que la rousse disait être capable de se battre avec des talons hauts ? Maintenant que je la voyais, je comprenais mieux que ce Clary disait. S’habiller comme ça et s’attaquer à des démons ? Comment est-ce qu’elle faisait, exactement ? « Je … eum, oui. Entre. » Éberluée, je m’éloignais pour prendre place sur le bord de mon lit. Je fermais rapidement mon livre et mes notes avant de rediriger mon attention vers elle. « Écoute, si tu es venue jouer les Yoda, tu perds ton temps. J’ai entendu les conseils de tout le monde, je sais parfaitement que de rester dans ma chambre est la pire des décisions, mais je m’y sens bien. C’est le seul espace ici qui ne m’est pas si étrange et qui ne me demande pas trop d’adaptation. » Agressive. Je m’en voulais. Elle était venue ici, sans préjugés, probablement pour me montrer qu’elle était là pour moi si j’en avais de besoin, et je l’attaquais dès le début. J’avais agi de la même façon avec Tessa. Une horreur. « J’suis désolée. J’veux pas avoir l’air d’une peste, mais j’suis encore dépassée par tout ça. » Je soupirais, inconsciemment, sous le poids de tout ce qu’on m’avait montré, tout ce qu’on me répétait, et tout ce que je ne savais probablement pas encore mais qui prendrait certainement au dépourvu.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Jeu 29 Mar - 19:26
Unexpected friendship are the best ones
L'étonnement de la blonde était visible, apparemment, elle n'avait pas l'habitude de recevoir de la visite. Mais elle ne s'opposa pas à ce qu'Isabelle entre. Isabelle entra dans la chambre de celle-ci ses talons qui claquaient contre le sol faisaient au moins 20 cm. Mais la brune avait l'adresse d'un chat et n'avait aucun mal à se déplacer avec ces bottines noires. Izzy porta son attention sur la chambre de Willow, une décoration simple mais assez élégante.
« Écoute, si tu es venue jouer les Yoda, tu perds ton temps. J’ai entendu les conseils de tout le monde, je sais parfaitement que de rester dans ma chambre est la pire des décisions, mais je m’y sens bien. C’est le seul espace ici qui ne m’est pas si étrange et qui ne me demande pas trop d’adaptation. »
La jeune femme ne s'attendait pas à cette déclaration. Mais elle s'attendait à ce que Willow pense ça, bon elle n'a pas totalement tort sur certains points. Mais la jeune shadowhunter ne comptait lui faire un discours sur ce que la blonde devait ou ne devait pas faire. Elle voulait plutôt prendre du bon temps.

Izzy rit un peut à la remarque, elle offrit un sourire à Willow et avant qu'elle ne puisse dire quelque chose pour la rassurer sur ses intentions, Willow avait déjà prit la parole :
« J’suis désolée. J’veux pas avoir l’air d’une peste, mais j’suis encore dépassée par tout ça. »
Isabelle s'installa sur le lit près de l'adolescente. Elle repoussa affectueusement quelques mèches sur le visage de la jeune femme avant de prendre la parole :
« Détends-toi, tu n'as pas l'air d'une peste. Et je ne compte pas te faire la morale. Par contre, il est hors de question que tu restes toute ta vie dans cette chambre. »
Elle se leva le sourire aux lèvres contente de la tactique qu'elle avait imaginé pour détendre la jolie blonde.
« Alors tu as vécu une bonne partie de ta vie avec les Terrestres ? cette question purement rhétorique sonnait plus comme une affirmation. Alors pourquoi pas sortir passer une journée normale comme tout le monde ? »

La petite brune se dirigea vers l'armoire de celle-ci, mais elle ne fit rien. Elle s'attendait à entendre les oppositions de Willow. Et ne voulait pas que la blonde se sente oppressée par sa présence. Izzy ne voulait pas non plus lui imposer quoi que ce soit, même si elle savait que pour le bien de quelqu'un il faut parfois forcer un un peu la main. Elles ne se connaissent pas, et Willow aurait raison de lui la virer si elle prenait trop vite ses aises. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle allait laissé tomber, et après tout Isabelle a un mot à tout. La shadowhunter se tourna vers la novice toujours aussi souriante. Elle prit conscience qu'elle avait débarqué comme un boulet de canon pour aider une personne qu'elle ne connait pas. Ça semblait si irréelle que même Izzy du retenir un rire
« Qu'es ce que t'aimais faire avant ? »
Codage par Libella sur Graphiorum


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Sam 31 Mar - 6:07
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodQuand les gens sont hargneux, c’est facile de les détester. C’est une excuse viable, on ne peut vous en vouloir de les ignorer ou de les envoyer paître. Oh, il y avait des chasseurs d’ombres qui tombaient dans cette catégorie. Ceux-ci étaient exactement la raison pourquoi j’avais encore la moitié de mes vêtements dans un énorme sac de sport, prête à tout remballer et m’éclipser. Pourquoi ne l’avais-je pas encore fait? Parce qu’il y avait, parmi tout ces gens, certains ayant su trouver les bons mots et la bonne manière de m’approcher. Leur gentillesse me toucha à un tel point que je n’osais pas les décevoir. Je me retrouvais donc à faire sur sur-place, à ne pas partir, mais ne pas trop me mêler aux autres. À être présente dans les cours, sans pour autant participer. Y aller graduellement, même si cela prendrait énormément de temps. Et parmi les étapes à franchir, il y avait celle de socialiser avec les autres. Difficile à faire, surtout quand les points communs manquaient à l’appel. Faire un effort, essayer de ne pas se démoraliser tout de suite. Rien n’était facile, dans la vie. Tout le monde faisait face à des défis éprouvants, et c’est qu’il n’y avait pas de formule magique pour les surpasser.

C’est bien pour cela que j’ouvris la porte et laissait Isabelle entrer. Le claquement de ses talons fut un bruit déconcertant, me questionnant toujours sur son habileté à marcher sur des trucs pareils. Ça ne faisait plus aucun doute, c’était bien elle dont Clary lui avait parlé. En tout cas, si la rousse s’entendait bien avec Isabelle, je ne voyais pas comment je ne serais pas capable d’en faire autant. M’enfin, ça, c’est si j’arrêtais de m’adresser aux autres avec tant de sarcasme dans ma voix. Non mais franchement! Elle avait pris de son temps, était venue me voir et avait gentiment demander si elle pouvait entrer. La moindre des choses, c’était de me calmer un peu. Le seul bon point, dans tout ça, c’est qu’elle rigola quant à ma première remarque, et me sourit. Ouf! Il s’agissait, maintenant, de réparer les pots cassés. Pour cela, je me précipitais dans mes excuses, préférant tout de même justifier mon attitude. En guise de réponse, elle s’installa sur le lit, non loin de moi, et repoussa quelques mèches de mon visage. Je l’observais, étonnée de son geste. La seule autre personne ayant cette manie, c’était ma sœur, et ça, c’est quand je me mettais à bouder et qu’elle voulait me faire changer d’idée. Visiblement, Isabelle avait cette même technique.

Un vrai soulagement que de savoir qu’elle n’avait pas prit mes commentaires de façon trop personnelle. J’étais également contente de savoir qu’elle ne voulait pas me faire la morale. En revanche, elle me prit au dépourvu lorsqu’elle déclara ne pas vouloir que je reste dans ma chambre. Avant même que je ne puisse lui répondre, elle se leva d’un trait, avant de se diriger vers mon armoire, non sans me questionner à propos de ma vie parmi les terrestres. « Attend, non mais qu’est-ce que tu viens de dire ? Une journée … normale ? Il n’y a que toi et Clary pour me proposer un truc du genre. » De la voir frôler l’armoire me fit presque paniquer. Rien qu’à voir la manière qu’elle s’habillait, je n’imagine pas ce qu’elle penserait en regardant mon amas de jeans, t-shirt et pantalons de jogging. « Si tu veux pas avoir de crise cardiaque, j’te conseille de t’éloigner de l’armoire. » Un conseil, lancé à la va-vite, mais sans méchanceté. Oui, c’est vrai, elle avait débarqué soudainement, et en temps normal, je n’aurais pas tant hésité à lui dire de partir. Mais je suivais les conseils de Tessa, je faisais de mon mieux pour changer les choses. Et dans le cas présent, je devais non pas mettre un terme à la conversation mais plutôt la maintenir. « Je suis … enfin, j’étais une fille de plein air, quand j’habitais encore à la ferme. Depuis que je suis arrivée à New York, j’aime bien sortir, boire un peu et puis faire du lèche-vitrine. » Des fléaux, plutôt, parce que quand je me mettais à boire, ça n’en finissait plus. Ça, et puis l’argent qui me faisait de plus en plus défaut, vu que je ne pouvais plus maintenir mon horaire habituel.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mer 2 Mai - 15:26
Unexpected friendship are the best ones
Izzy remarqua immédiatement le changement de la blonde lorsqu'elle lui proposa de passer une journée normale. La brune n'avait jamais côtoyé de terrestre, bon excepté Simon et Clary, même si elle n'ai pas une terrestre elle a longtemps vécu parmi eu. En lui faisant cette proposition, Izzy ne savait pas trop exactement où elle allait, la jeune femme n'a aucune idée de ce que c'est que d'être "normale". Cependant, elle veut bien faire cet effort pour aider Willow à s'intégrer. En temps normal, elle aurait sans doute proposé autre chose, comme une chasse par exemple, or elle n'ai pas sûre que ce soit le genre de la jeune fille. Il vaudrait peut-être mieux dans un premier temps d'écarter les activités concernant les chasseurs d'ombres, même si Izzy casa cette idée quelque part dans sa tête.

Puis, comme elle s'y attendait, Willow paniqua en constatant qu'elle s'approchait dangereusement de l'armoire.
« Si tu veux pas avoir de crise cardiaque, j’te conseille de t’éloigner de l’armoire.
-Pourquoi ? s'enquit-elle de manière rhétorique. Ne t'inquiète pas, je ne vais t'habiller comme moi. C'est juste que pour sortir dehors, tu devrais mettre quelque chose de plus féminin. »

En même temps qu’elle l’écoutait, Isabelle ouvrit l’armoire pour essayer de trouver quelque chose qui lui conviendrait. Mais elle se mordit la lèvre en voyant les amas de jean et de t-shirts.
« Je suis… enfin, j’étais une fille de plein air, quand j’habitais encore à la ferme. Depuis que je suis arrivée à New York, j’aime bien sortir, boire un peu et puis faire du lèche-vitrine.
-Tu habitais dans une ferme ? s’enquit-elle en gardant les yeux rivés sur l’armoire. »

La brune ne savait pas trop ce que cela représentait, elle ne connaissait pas de shadowhunters qui vivait à la campagne.
« Et bien sache qu’avec moi, on ne fait pas du lèche vitrine,, déclara Izzy en sortant une tenue de l’armoire qu’elle rangea bien rapidement, on achète
Isabelle poursuivit sa quête, et jugea bon de demander directement à Willow si elle avait quelque chose de plus sexy.
« Dis, tu n’aurais pas une robe ou quelque chose de plus...moulant ? »
En tournant la tête, celle-ci aperçut de jolies baskets appartenant à la blonde. Izzy en attrapa une qu’elle contempla plus attentivement.
« Elles sont jolies, tu les a achetés quand tu vivais en tant que terrestre ? »

Cette question n’avait pas était posé méchamment, c’est juste que la brune était continuellement fascinée par les coutumes, les manières des Terrestres. Elle reposa la basket au sol en se reconcentrant sur le tenue que Willow allait porter.
Codage par Libella sur Graphiorum


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Jeu 17 Mai - 5:22
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodBaisser ma garde, dans un premier temps, et puis construire les ponts vers les autres. Une technique qui m’aida à faire la connaissance de Clary, quoique je dois surtout notre rencontre au fait que je ne voulais me retrouver à servir de partenaire pour le prof, puisque les autres élèves semblaient m’éviter. La rouquine devint bien vite plus qu’une collègue de classe. Vu que nous venions toutes les deux du monde terrestre, on pouvait facilement se perdre dans nos conversations pendant des heures. Ça me faisait un bien fou! C’était comme retrouver une parcelle de normalité, un sentiment de familiarité dans un endroit qui est tout sauf ordinaire. Malheureusement, je ne pouvais pas en rester là. Oh, l’idée de m’en tenir qu’à Clary comme amie me traversa l’esprit. Avais-je vraiment besoin de discuter avec d’autres personnes, quand j’avais trouvé celle qui comprendrait le mieux ma désorientation complète? En tout cas, ils s’étaient passé le mot, soit pour venir simplement discuter quelques minutes ou, dans le cas d’Isabelle, me faire sortir plus souvent de ma chambre. M’en plaindre serait cependant un crime, car la jolie brunette me proposa non pas une chasse, mais bien une sortie entre filles. Tout ce qui avait de plus normal, en fait!

Malgré cette pensée rassurante, je ne pus m’empêcher de faire le saut en la voyant s’approcher de mon armoire. Mon premier instinct fut de la mettre en garde, car ce qu’elle y trouverait serait l’opposé exact de ce qu’elle portait. Je n’étais pas rassurée de la voir continuer à faire le tri de mes vêtements, et encore moins de l’entendre parler de ‘quelque chose de plus féminin’, malgré qu’elle affirme ne pas vouloir que je m’habille comme elle. Quoi, moi, porter quelque chose de … féminin? N’avait-elle pas déjà jeté un œil sur les cintres? Il y avait tout sauf ce mot, pour qualifier mon style vestimentaire. « Je … eum … comment te dire … je n’ai rien de très féminin dans mon armoire. » En fait, je n’avais qu’un t-shirt ironique à propos de ce sujet. Donc, en bref, elle aurait plus de chance de trouver des hauts très larges plutôt qu’ajustés. En fait, … non. Il y avait bien un ensemble que je cachais, tout au fond de mon placard. Des vêtements que ma sœur me donna, car elle ne les portait plus. Un ensemble que je ne portais qu’une fois, et que je laissais traîner ensuite, non sans le transporter avec moi. Était-ce peut être l’espoir qu’elle revienne et que je les lui redonne? Qui sait.

En tout cas, Izzy ne lâcha pas mon armoire, continuant de fouiller. Merde. Pourvu qu’elle passe complètement à côté du haut et de la jupe de Diana. Autrement, je ne sortirais pas de cette chambre sans être habillée de façon peu convenable, du moins à mon goût. « Oui, j’ai grandi parmi les animaux typiques que l’on retrouve en campagne. C’est pas super, comme odeur, mais on finit par s’habituer. Puis bon, rien ne vaudra les balades à cheval. Ça, c’est ce qui me manque le plus, je crois. » Pour une fois, je cessais de me concentrer sur elle, mon esprit divaguant quelques minutes. Ici, l’accès à l’équitation était limité, et surtout hors de prix. Voilà pourquoi je parlais, entre autres, de lèche-vitrine, et non de shopping. « Bah t’achète, ma chère. Moi, faut que je fasse extrêmement attention à ne pas dépenser. Maintenant que j’ai plus de job, justement parce que je ne pouvais pas jongler les cours, l’Institut, et mon boulot au coffee shop, bah faut que je pèse le pour et le contre de mes achats. Puis de toute façon, j’ai bien assez de t-shirts et de jeans comme ça. » Lui dis-je en rigolant. Bah quoi, rien qu’à voir une légère confusion sur le visage de la brunette, je compris qu’elle se posait les mêmes questions que certaines collègues à l’académie. Est-ce que je changeais réellement de chandail et de pantalon, alors qu’ils se ressemblaient tous, ou presque?

Probablement un tantinet découragée, elle essaya de vérifier directement avec moi, si je n’avais rien de … moulant. « Non, j’te jure. J’aime pas les robes et les trucs qui te collent à la peau. » J’avais dit ce qui me passait par la tête, mais ma conviction n’était pas exactement la plus conseillable. En fait, après ce que je venais de lui répondre, elle réussirait probablement à découvrir les quelques pièces de vêtements que je gardais de Diana. Seul bon point, c’est que son attention se redirigea vers mes Converse, non loin. Mes préférées, sous le thème de ‘Galaxie’. C’est qu’elle avait très bon goût, Izzy! En tout cas, ça me permit de me détendre, et de ne même porter attention à la tournure de sa phrase. Curieuse … tout comme moi, quand je me posais des questions à propos du Monde Obscur. « Oui. J’suis partie les acheter avec ma sœur, dans un centre commercial à quelques kilomètres de chez moi. C’est elle qui me les as offert en cadeau, et depuis, je les apporte toujours là où je vais. » Quelle perche, que je venais de lui tendre. En entendant ça, c’est sûr qu’elle se demandera s’il n’y a pas d’autres trucs, dans mon armoire, qui appartiennent à ma sœur, et non à moi.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mer 23 Mai - 22:43
Unexpected friendship are the best ones
Malgré le malaise de Willow, Isabelle ne perdit pas espoir et poursuivit sa recherche allant toujours au fond de l’armoire. Il doit bien y avoir quelque chose quand même ! Elle essaya de se rappeler de Clary. La première fois qu’elle s’était rencontrée, cette fille était différente des shadowhunters qu’Isa avait connu. La rousse avait l’habitude de croire en son instinct et aussi et surtout aux sentiments. La brune avait bot avoir grandit dans un monde dur, la gentillesse a toujours était un trait qu’elle apprécie beaucoup chez les autres. Et Clary était la personne la plus gentille qu’elle avait connu. Izzy avait été un peu son mentor, du moins c’est comme ça que la jeune femme s’était vue auprès de la rousse.
Mais maintenant il ne s’agissait pas de Clary, mais de Willow. Une autre fille qui pense ne pas avoir sa place dans ce nouveau monde. Et cette fois la donne est différente : Clary était obligé d’être avec Izzy si elle voulait retrouver sa mère et s’intégrer, or Willow n’a aucune obligation et Izz ne sait rien d’elle - mis à part qu’elle semble perdu et plongé dans ses études. Willow ne sait rien de la brune non plut. Pourtant elle est quand même ici, en train de sélectionner une tenue.

Très vite la conversation les mena vers l’existence humaine que la jolie blonde avait eu avant d’être transféré dans le monde des chasseurs d’ombres. La campagne. Izzy n’avait jamais vécu à la campagne, oui être chasseur d’ombre n’empêche pas d’être un campagnard, cependant Izzy avait grandit dans la ville qui ne dort jamais, et n’avait donc absolument pas conscience de ce que cela représentait de vivre au milieu des champs et des animaux.
« Oui, j’ai grandi parmi les animaux typiques que l’on retrouve en campagne. C’est pas super, comme odeur, mais on finit par s’habituer. Puis bon, rien ne vaudra les balades à cheval. Ça, c’est ce qui me manque le plus, je crois. 
-Tu n’as pas envie de reprendre ?»
Izzy aurait aimé faire de l’équitation, et qui sait, peut-être que la blonde aurait pu lui apprendre.

Puis en continuant de fouiller dans l’armoire, Isabelle fit remarquer à Willow qu’elle ne se contentera pas seulement de “faire du lèche vitrine” mais qu’elle pourra rentrer à l’institut avec des sacs de shopping sur ce point la jeune fille n’hésita pas à répondre avec humour :
« Bah t’achète, ma chère. Moi, faut que je fasse extrêmement attention à ne pas dépenser. Maintenant que j’ai plus de job, justement parce que je ne pouvais pas jongler les cours, l’Institut, et mon boulot au coffee shop, bah faut que je pèse le pour et le contre de mes achats. Puis de toute façon, j’ai bien assez de t-shirts et de jeans comme ça. »
Isabelle ne répondit pas tout de suite, d’abord elle remarqua que la jeune fille avait raison sur un point : elle avait assez de t-shirt et de jeans comme ça. Mais combien de vêtements trop grands ou trop petits Izzy avait acheté juste pour la satisfactions ? Vêtements qui ont finis chez Clary évidement, au moins même si elle ne peut pas les porter elle sait qu’ils sont en sécurités.
« Pas besoin de travail, répondit-elle amusée par le manque d’expérience de la jeune femme, nous avons tout l’argent qu’il nous faudra à notre disposition. Un avantage d’être chasseuse d’ombre. »
Encore une fois, Willow lui rappela beaucoup Clary dans ses débuts. D’ailleurs elle se rappelle à quel point la rousse était étonnée à chaque fois que la brune sortait une masse de billet de sa poche. Elle se rappelle très nettement ses mots “Un jour vous devrez m’expliquer d’où vous vient tout cet argent.” évidement, Izzy n’avait pas répondu, mais elle avait sourit.

Isabelle demanda alors à la blonde si elle avait quelque chose de “moulant” dans son armoire. Mais celle-ci ne coopéra pas, elle n’aime pas les vêtements qui “collent à la peau”, évidement ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable, et Isa est bien placée pour le savoir. Mais il faut souffrir pour être belle.
C’est alors que la brune remarqua de belle converse dans un coin. En la voyant avec ses hauts talons on ne dirait jamais qu’elle pourrait aimer ce genre de chaussures. Mais Willow ne fit pas de commentaire là-dessus, elle semblait heureuse en fait. Isabelle demanda quand elle les avait achetées, à son goût, c’était des chaussures de Terrestres.
« Oui. J’suis partie les acheter avec ma sœur, dans un centre commercial à quelques kilomètres de chez moi. C’est elle qui me les as offert en cadeau, et depuis, je les apporte toujours là où je vais.
-Ta sœur n'est pas une chasseuse d'ombre ?»
En même temps qu’elle parlait, Isabelle trouva au fond de l’armoire un jolie ensemble : il s’agissait d’une jupe et d’un t-shirt. Mais ce n’était pas du tout le style de la blonde. Vraiment, cet ensemble faisait tâche dans son armoire. Izzy sourit et attrapa le t-shirt qu’elle posa sur le lit, elle vit le regard apeuré de Willow - comme si elle avait découvert le code de l’arme nucléaire - et se reconcentra sur l’armoire où elle tira un jean basique. Ok, pour le t-shirt mais la jupe... C’est pas une séance de torture tout de même !
« Tu pourras mettre cette tenue avec tes converses, proposa-t-elle, tu en penses quoi ?»
En tout cas Izzy était fière d’elle. Elle avait réussit à respecter le style de la jeune femme tout en rajoutant quelque chose de féminin.
« Quand tu seras habillée on pourra sortir, reprit-elle avant que la blonde eu le temps de répondre, tu voudras aller où en premier ?
Codage par Libella sur Graphiorum 1103 mots


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mar 29 Mai - 5:39
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodUne situation plutôt rigolote que celle-ci, alors qu’Isabelle continuait de chercher dans mon armoire un ensemble probablement moins paumé que ceux que je portais sur une base régulière. La seule personne ayant fouillé dans mes vêtements et ce, sans me demander mon autorisation, c’était ma sœur. Diana n’attendait certainement pas que je lui fasse signe pour me trouver un t-shirt plus convenable, qui soit moins enfantin, avec moins de dessins ou de phrases sarcastiques. Elle voulait que je grandisse, que j’arrête de me restreindre à ce genre de tenue, alors que je pouvais trouver mieux. Souvent, je lui en voulais, mais mes crises ne duraient jamais très longtemps. Ma grande sœur avait le don de savoir trouver l’équilibre entre son avis et le mien, question de ne pas m’obliger à suivre le même chemin qu’elle. La preuve; quand on magasinait, elle se jetait sur les chandails, chaussures ou pantalons que j’aimerais certainement, afin de me prouver qu’elle m’écoutait. Qui sait, peut-être que la brunette en ferait tout autant? Je ne pouvais pas la juger trop rapidement, déjà qu’elle décidé de venir me voir. Me méfier de la chasseuse d’ombre n’aiderait aucunement en mon intégration ici, le sujet qui revint souvent dans ma conversation avec Tessa. Une amie de Clary. Si la rouquine s’entendait bien avec Isabelle, alors pourquoi ne le pouvais-je pas? Ce n’est pas impossible, il suffit que j’y mette du mien.

Des progrès, tout de même, car je lui faisais la conversation. Avant, je ne parlais pas tellement aux autres, préférant m’enfermer tranquillement dans ma chambre plutôt que de m’engager dans des conversations étranges. Mais Izzy trouva la faille, venant envahir mon espace personnel, me déstabilisant et ne me donnant pas d’autre choix que de faire face à mon manque de social. « Et où est-ce que je pourrais le faire? Ce n’est pas comme si les champs et les prés se trouvent si facilement dans une ville avec des gratte-ciels à chaque recoin. Puis je n’ai pas trouvé le temps de m’inscrire à aucun cours d’équitation. » Entre les cours te… terrestres et ceux de l’Institut, puis le boulot que je dû laisser tomber, mon horaire était très serré. Je n’avais pas vraiment le temps de jouer les touristes, de vivre mes passions d’avant. Je me concentrais sur le présent, qui était en soit déjà assez compliqué. Rien que d’avoir une chasseuse d’ombre visiblement très ‘à la mode’ la tête enfouie dans ma pile de chandail, j’en avais assez. Pas besoin de plus de stress.

On en vint à parler de magasinage, activité que je n’avais pas fait depuis longtemps. Pour être très spécifique, j’ai cessé de faire le tour des boutiques lorsque ma sœur quitta pour l’Europe. Essayer de trouver de quoi porter n’intéressait plus tant, j’avais perdu ma partenaire de crime, la moitié plus calme de notre duo. Sans elle, je ne me voyais pas traîner près des magasins. Puis de toute façon, plus ça allait, et moins mes parents avait de l’argent pour me payer quoi que ce soit. Problème qui, ironiquement, me suivait jusqu’à New York. Mais visiblement, les chasseurs d’ombres n’ont pas besoin de se soucier de leurs économies, et ce, pour une raison qui m’échappe encore. Est-ce qu’ils avaient des comptes en banque cachés, en Suisse? Un solde illimité sur leurs cartes de crédit? Mon dieu! La chance, quoi! Bon … ça l’était pour quelqu’un qui appréciait le fait de s’acheter des trucs. Quant à moi, je n’avais pas de raison de le faire. « Parle pour toi. Cet argent-là ne m’appartient pas. Et je n’irais certainement pas le dépenser, car de toute façon, j’ai pas besoin d’acheter quoi que ce soit. » La vérité était tout autre. J’auras bien aimé m’acheter des chaussures, un livre ou deux, et même des gilets un peu plus chauds, lors des nuits fraîches dans la Grande Pomme. Des envies qui retombaient en bas de la liste, car il fallait me nourrir avant tout, avec mes misérables économies des quelques semaines de boulot.

Un mot pour décrire mon style vestimentaire; confortable. Tant que mes chandails sont assez amples pour que je puisse bouger, c’est tout ce qu’il comptait. Je n’aimais pas me sentir serrée, étouffée ou mal dans ma peau. On aurait beau me mettre dans une fichue robe, ce n’est pas pour autant que je marcherais la tête haute. En fait, si on rajoute à cet ensemble des talons hauts, ce sera plutôt la dégringolade garantie. Alors quand Isabelle parla de vêtements moulants, je ne pus cacher mon dédain. Qu’elle aime et les porte, je n’ai aucun problème avec ça! Moi, me glisser dans le même ensemble? Jamais. Heureusement, on ne resta pas trop longtemps sur ce sujet, changeant plutôt pour les converses qu’elle aperçut, par terre. Ah, les bons souvenirs rattachés à ça! « Non, elle ne l’est pas. » La brunette ne devait pas être au courant de tout, ce qui était normale. En fait, je souhaitais que mon histoire continue de passer incognito afin qu’on ne me remarque pas. Ce n’était qu’espérer en vain, car les gens voyaient la différence entre moi et les autres. « J’ai été adopté par une famille de terrestre, étant donné que Valentin et le Cercle ont tués mes parents sans que l’Enclave ne soit au courant. » Je m’étonnais moi-même de la façon si candide de lui expliquer ces choses. On aurait vraiment dit que plus ça allait, et plus je trouvais ma place, m’habituais au jardon du coin. Bientôt, l’étrange deviendrait familier. Une étape effrayante à mes yeux.

Oh, mais je n’avais pas fini, avec les mini crises cardiaques! Sans que je ne comprenne comment, Isabelle réussit à trouver l’ensemble appartenant à ma sœur, jetant son t-shirt sur le lit, accompagné de jeans un peu plus familiers. Ouf! Pas la jupe, c’était déjà ça. Puis bon, elle me proposait de mettre mes converses, ce qui me sembla très juste. « C’est parfait! » Je regardais un peu le haut, me remémorant ma sœur qui marchait avec, lorsque les dernières paroles de la brunette me sortirent de mes pensées. « Par… pardon? Sortir? Tout… tout de suite? » Je la regardais, d’un air surpris. Elle voulait sortir … avec moi? Je n’étais pas de très bonne compagnie, vu mon attitude parfois très défaitiste. Mais qui étais-je pour lui refuser, après le temps qu’elle passa à chercher dans mon armoire. Un sacrifice qui, au final, m’aiderait certainement à ne pas me sentir si à part du reste. « On pourrait faire le tour de quelques magasins … puis aller à … à un bar. Qu’en dis-tu? » Oui, vous avez bien entendu, je viens de proposer à Isabelle de sortir de l’Institut. C’est un évènement rare, mais qui me ferait du bien. Beaucoup de bien, même.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Dim 22 Juil - 21:20
Unexpected friendship are the best ones
La conversation passa par divers sujet et malgré tout, la brune savait que Willow n’était toujours pas en confiance. Isa ne perdait pas espoir, ce n’est encore que le début.
« Comme tu voudras, lança-t-elle à la blondinette lorsque celle-ci lui expliqua qu’elle n’avait pas besoin d’argent, tout en sachant que c’était faux. »
Izzy perçut bien le regard de la jeune fille, et elle sait bien qu’une fois en ville Willow craquera peut-être pour un ensemble, ou autre chose que pour des vêtements.

Puis en attendant qu’Izzy poursuivait ses recherches au fond de l’armoire, elle eu la curiosité de s’enquiert sur la sœur de la blonde, mais d’après elle, elle n’est pas une chasseuse d’ombre. Isabelle put sentir une certaine nostalgie dans la voix de la blonde, comme de la tristesse. Et elle comprit vite pourquoi :
« J’ai été adopté par une famille de terrestre, étant donné que Valentin et le Cercle ont tués mes parents sans que l’Enclave ne soit au courant. »
La brune ne savait pas vraiment comment réagir à ça, tout devait être très dur pour elle. Découvrir du jour au lendemain que l’on est pas ce que l’on semble paraître, une perte d’identité quelque part. Et la douleur de savoir que nos parents ne sont pas les notre et surtout, des parents qu’elle ne connaîtra jamais. Sait-elle au moins à quoi ils ressemble ? Izzy en doute. Elle ne savait ce que cela représentait pour Willow, elle suppose juste.
D’autres questions fusèrent dans son esprit, mais elle n’osa pas les poser. Elle et Willow ne sont pas encore assez proche. Et peut-être qu’elle n’a pas envie d’en parler.
« Je suis désolée, dit-elle en sachant que ses paroles n’arrangeraient rien. »

Pour changer de sujet, Izzy trouva un ensemble munie d’un t-shirt féminin et d’un jean simple, tout en complétant la tenue par des converses. Elle regarda la blonde interrogatrice. Qu’en pense-t-elle ?
« C’est parfait ! s’exclama-t-elle.
-Contente que ça te plaise, répondit la brune.»
De nouveau il sembla a Izzy, que Willow était nostalgique. Mais Isa ne lui demanda pas pourquoi de peur de rouvrir de nouvelles plaies. Et elle lui conseilla de mettre la tenue pour qu’elles sortent, ce qui avait l’air d’étonner la blondinette. Elle semblait même gênée.
« Par...pardon? Sortir ? Tout...tout de suite ?
-Eh bien, oui tout de suite. »

Isabelle était prête pour annuler, elle ne voulait pas la mettre mal alaise. Mais elle déclara :
« On pourrait faire le tour de quelques magasins ... Puis aller à ...à un bar. Qu’en dis-tu ? »
Izzy ne parvenait pas à comprendre ce qui mettait Willow aussi mal alaise, elle n’allait pas la manger quand même !
« C’est une très bonne idée, approuva-t-elle. »
Elle s’installa sur le lit en attendant que Willow se vêtisse.

492 mots
Codage par Libella sur Graphiorum 1103 mots


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Mar 21 Aoû - 5:45
unexpected frienship are the best onesWillow Saunders & @Isabelle LightwoodOui, bon, je l’avoue, je n’étais pas aussi appréhensive de la présence d’Isabelle dans ma chambre. Bien qu’impromptue, elle avait su ne pas trop s’imposer, me permettant ainsi de la voir sous des traits bien différents. Oh, je savais bien que sa personnalité était probablement à l’opposé de la mienne, mais comment ne pas l’être, dans une telle situation, alors qu’elle est née en baignant dans la culture du Monde Obscur? À son aise, elle ne se sentait pas d’obligation de rentrer dans un moule. Moi, je ne pouvais pas en dire autant. Que je le veuille ou non, rester à l’Institut signifiait me conformer à un mode de vie singulier. Me fier à mon passé, à ce que j’appris auprès de ma famille et mes amis, ce ne serait simplement pas assez. Le simple fait de devoir me régir selon l’argent que j’avais en poche ne fonctionnait pas de la même façon. La tête dure que je suis ne voulais cependant pas m’informer un peu plus, quant à l’argent que ces gens recevaient. À la place, je prétextais ne pas en avoir de besoin, tout simplement. La brunette ne s’attarda pas plus longtemps sur le sujet, mais je savais pertinemment qu’une fois en ville, si elle voyait mon intérêt pour un quelconque ensemble, elle n’hésiterait pas à me le remettre sous le nez. Il me faudra être forte, pour ne pas succomber à des envies de dépenses.

On discuta un peu de ma famille, par la suite, ce qui me fit revivre quelques souvenirs à la fois mémorables, mais également énigmatiques, vu un point de vue complètement différent. Un peu de nostalgie me saisit, soudainement. Qu’ils soient ou non liés par le sang, ils restaient ceux qui me virent grandirent, qui me guidèrent à travers les épreuves de la vie. Comment des gens aux cœurs si bon, avec une telle joie de vivre ne pouvaient tout simplement pas reprendre le rôle de mes parents biologiques. Puisque je n’avais aucun souvenir de ces derniers, mieux valait juste tourner la page, et me concentrer sur les gens encore en vie, n’est-ce pas? « Ne t’en fais pas. Je … je ne les ai pas connus, mes vrais parents. Je n’ai aucune photo, aucun souvenir, donc leur mort ne me saisit pas vraiment. Pour être honnête avec toi, je préfère de loin avoir grandi à la ferme plutôt que dans le Monde Obscur. Et puis je n’échangerais pour rien au monde ma vie de terrestre. » Une façon de vivre vers laquelle je ne pourrais pas tant me tourner, maintenant que j’aurais d’autres responsabilités.

Question d’égayer un peu la conversation, la brunette me tendit l’ensemble qu’elle constitua et qui, fort heureusement, ne sortait pas trop de mes habitudes. Ouf! J’étais soulagée que de voir qu’Isabelle avait réussi à trouver un compromis entre son goût pour le féminin et mon manque d’attention complet pour la mode. Ce n’est donc pas une surprise que je lui donne mon approbation, non sans repenser au haut, une fois de plus reliées à ma sœur. Comme quoi les êtres chers ne vous quittent jamais. Ainsi en proie à des flashbacks du passé, je ne pus que me surprendre d’entendre Izzy me signaler qu’on sortirait tout de suite. Eh bien, c’est rapide, comme proposition, mais j’acceptais tout de même, allant jusqu’à lui proposer un itinéraire qu’elle approuva. Je pris donc l’ensemble et m’enfermait dans la salle de bain, le temps de me changer. Une fois vêtue selon les choix de la brunette, je fis irruption dans ma chambre. « On y va? » Pas de maquillage, pas de coiffure travaillée, rien que la bonne vieille moi, mais qui gagnait en assurance, pas à pas, et qui se promit de passer du bon temps, sans prise de tête.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me



Women must be stronger





Be generous




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ Jeu 23 Aoû - 21:52


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forumotion.com/
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
unexpected frienship are the best ones × feat, Izzy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Autres :: 2017-
Sauter vers: